Revenir en haut
Aller en bas


 

- Confidences chocolatées - Luna -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Thomas De LucaBon pour te remonter le moral
Thomas De Luca
http://www.ciao-vecchio.com/t7930-thomas-de-luca http://www.ciao-vecchio.com/t7953-thomas-o-37-ans-o-ecrivain
Faceclaim : Michiel Huisman, © Ea
Thème·s abordé·s : abandon, harcèlement
Messages : 2294 - Points : 2491
Confidences chocolatées - Luna - Page 2 AmpleFlawedHornedviper-small
Âge : 37 ans (15/05/1983)
Métier : Ecrivain, actuellement dans une impasse. Président d'une assocation venant en aide aux enfants abandonnés/placés
Confidences chocolatées - Luna - Page 2 Empty
Sujet: Re: Confidences chocolatées - Luna ( le Mer 3 Fév 2021 - 15:04 )
@Luna Primavera & Thomas De Luca
Let the love in your heart shine a light, come alive and get you

Les deux orphelins partageaient cette envie d'en savoir plus, mais tous deux se heurtaient à des murs, plus ou moins hauts, plus ou moins épais. L'avantage, c'était qu'ils étaient là, l'un pour l'autre et ça, personne ne pouvait le leur enlever. Thomas avait beau se plaindre de cette non-avancée, mais il savait qu'il était soutenu, il savait qu'il y aurait du monde derrière lui pour le relever s'il y avait besoin. Et cela le motivait vraiment à aller de l'avant, à sortir de sa petite zone de confort dans laquelle il s'était conforté pendant tout ce temps. Cependant, il ne voulait décevoir personne. Il ne voulait pas que cette prise de conscience, que cette volonté d'en savoir plus, soit mal vue. Il voulait juste des réponses, c'était légitime non ? Il avait cette peur de trouver ce qu'il cherchait, peur de ne pas trouver aussi. Est-ce qu'il se compliquait la vie et se posait bien trop de questions ? Complètement. L'écrivain se livre enfin, notamment sur ses recherches à peine entamées et déjà infructueuses, mais c'était l'impatience qui parlait. Rester positif, c'était souvent plus facile à dire qu'à faire, mais c'était dans sa nature. Il lui arrivait de perdre pied, mais encore une fois, s'il se sentait bien entouré, il tiendrait bon. Thomas tique un peu lorsque Luna lui parle d'Isaac, notamment de ce qui les liait et il était un peu surpris à vrai dire. Il connaissait ce détail, mais il savait aussi que le jeune homme n'avait pas été flic, mais simple agent de sécurité ou quelques chose approchant. En quoi avait-il pu l'aider. « Oui, je le connais.. C'est une longue histoire. » Pas si longue en vérité, mais il n'avait pas vraiment envie d'entrer dans les détails, car ils ne connaissaient pas grand chose de sa vie, Isaac se confiait peu et inutile de dire que leurs premières rencontres avaient été tout sauf riches en conversations profondes.

La visite de Luna lui faisait du bien, elle lui était essentielle, il avait vraiment besoin d'elle et des autres orphelins pour avancer et cela ne changera jamais. C'était ce qui l'inquiétait un peu d'ailleurs, pour la suite. Mais Thomas savait aussi qu'il fallait qu'il apprenne à avancer seul, sans chercher la validation des autres, même si au final ses décisions lui étaient propres. L'idée de se retrouver seul le terrifiait, depuis toujours. Alors l'idée que les orphelins se détournent de lui parce qu'il avait l'intention de retrouver sa famille biologique, oui, il y pensait. À tort, il le savait aussi, mais c'était dans un coin de son esprit. Et bien entendu, Luna le savait et avait mis des mots sur cette peur. Il était si prévisible, si transparent, c'était presque désespérant. Mais cela voulait dire aussi qu'elle le connaissait bien et c'était le principal. « Toujours. » Tom esquisse un sourire, il scelle ainsi cette discussion, il n'y avait rien à ajouter. Orphelins un jour, orphelins toujours. Il file en cuisine, le temps d'aller chercher les chocolats chauds qu'il avait promis ainsi que des pâtisseries qu'il pose sur la table basse devant eux et l'odeur du chocolat se fait sentir, cela avait un effet reposant. Mais l'écrivain ne lui pas tellement le temps de se reposer sur ses lauriers, il l'avait fait venir pour une raison qu'elle semblait avoir oublié, c'est ce qu'elle voulait lui faire croire en tout cas, mais il n'était pas dupe. « Je résisterai, Luna... on a survécu à Leia, donc crois-moi, je peux tout entendre. » Il rit tout doucement avant de lui envoyer un petit regard qui en disait long, il était à l'écoute. « Non, merci, pas de neige dans mon appartement. Ca va finir en inondation et clairement, je ne suis pas prêt pour ça. » Douce ironie. Mais le sérieux revient et Thomas écoute attentivement sa jeune soeur lui expliquer ce qui la tracassait. Il prend lui aussi une pâtisserie qu'il dévore presque sans la quitter des yeux. La situation était particulière et il imaginait que sa position devait être délicate. Il ne l'interrompt pas, la laissant exprimer ses doutes, ses peurs, et même si elle semblait heureuse, son inquiétude était communicative. « Il n'y a pas de raison que ça se passe mal.. Je pense que l'important, c'est de lui faire comprendre que, justement, tu n'es pas sa mère ? Lui faire comprendre que tu ne comptes pas la remplacer, le lui montrer, Léo également. C'est compliqué d'arriver dans une famille brisée par un deuil, mais ce n'est pas impossible d'en faire partie. » Le sujet était délicat, l'écrivain le savait après divers échanges qu'il avait eus au sein de son association. Mais difficile de comprendre ou d'appréhender la chose quand on n'était pas concerné. « Ca prendra du temps, je pense, mais ton passif t'aidera Luna. L'important, c'est de ne laisser personne de côté et de communiquer. » Thomas sourit doucement avant de boire une gorgée de chocolat chaud qui lui fait vraiment du bien sur le moment, c'était chaud et sucré. « Pourquoi pas prendre du temps juste elle et toi ? Histoire de vous connaître sans que Léo n'interfère dans un premier temps, elle verra que tu t'intéresses vraiment à elle, que ce n'est pas par intérêt, tu vois ce que je veux dire ? » Il n'était sûrement pas le mieux placé pour lui donner de tels conseils, n'ayant pas d'enfant lui-même, mais il en avait déjà suffisamment entendu pour l'aider à y voir plus clair, du moins, il l'espérait.
(c) mars.


Sway
When marimba rhythms start to play
Dance with me, make me sway
Like a lazy ocean hugs the shore
Hold me close, sway me more
Revenir en haut Aller en bas
Luna PrimaveraToujours frais après un litre de café
Luna Primavera
https://www.ciao-vecchio.com/t4153-les-trous-noirs-c-est-comme-u http://www.ciao-vecchio.com/t7464-la-blessure-cicatrisee-on-oublie-la-douleur-luna
Faceclaim : Irina Shayk © jenesaispas..(ava) Miss Pie (sign) Aloysia (crackships)
Messages : 2988 - Points : 4886
Confidences chocolatées - Luna - Page 2 8dd8357041271e5a6a6f28d3a4965991671d3cce
Âge : 36 ans qu'elle fête le 1er mai. Trouvée en 1994 dans les rues de Naples. On lui a donné 10 ans. A partir de là sa date de naissance a été définie. (1/05/1984)
Métier : Assistante administrative au cinéma le Modernissimo
Confidences chocolatées - Luna - Page 2 Empty
Sujet: Re: Confidences chocolatées - Luna ( le Dim 21 Fév 2021 - 15:34 )

Thomas & Luna.

Une attention peut importe sa couleur, elle peut venir d'un mot, d'un geste, d'un regard, d'un silence. Elle est toujours la bienvenue. Elle offre le réconfort et l'apaisement quand les doutes et les peurs jouent les trouble-fêtes.



Savoir qui elle est vraiment ? D'où elle vient ? Pourquoi on l'avait abandonné ? Luna c'est souvent poser toutes ces questions. Sur son passé. Sur ses 10 ans oubliés qui ont fait qu'une partie de sa vie est resté dans l'ombre depuis 25 ans. Elle a trouvé au prés des orphelins une autre famille, sa famille. Pas de sang, ni de gênes en commun, mais un lien bien plus fort qui vient du cœur et qui jamais n'a dévié de son chemin. Elle sait que peut être vouloir lever le voile pourrait être pire que de rester dans le noir. Avoir des réponses pourrait être une souffrance terrible. Parce que même si elle a imaginé comment pourrait être sa famille, elle sait que la déception peut être au rendez vous. Elle n'est plus une enfant et les rêves de princesse qu'elle s'inventait sont bien loin. Mais elle ne peut s'empêcher d’espérer qu'un jour on lui donne le nom de son père et de sa mère.
Son nom aussi par la même occasion.
Celui que ses parents avaient choisi avant sa naissance, celui qu'elle a perdu, égaré. Alors oui elle continue à chercher et elle comprend que Thomas fasse de même, malgré les coups durs, malgré les difficultés. Parce que rien n'est simple quand à la base on a rien à donner comme indices. Que tout n'est que du vent et qu'on espère arriver à construire un semblant d'avenir. Et Isaac semble prêt à l'aider dans cette quête mais elle sent son frère réticent sur ce fait. Ou alors c'est toute cette discussion qui le perturbe. « Une longue histoire ? Tu me rends curieuse et en même temps j'ai la sensation que tu ne veux pas aborder ce sujet. Si tu veux la prochaine fois que je vais le voir et bien je te le dis et tu viens avec moi. Rassuré frangin. »
Ce n'est pas Luna qui va se plaindre d'avoir des grands frères protecteurs qui ne pensent qu'à son bien être et son bonheur. Elle ne les a jamais trouvé pot de colle ou trop chiant, au moins ils font attention à elle, ils s'inquiètent, ils l'aiment. Et c'est le plus important.

En tout cas une chose est sûre c'est que leurs recherches aboutissent ou pas, ils seront toujours là les uns pour les autres, soudés comme jamais. Encore plus que s'ils étaient liés par un ADN commun. Ce qu'il y a entre eux et qui est invisible est puissant. Et ils sont tous fiers de mettre en avant cette famille que la vie leur a donné.
Un cadeau dans toute la douleur qu'être orphelin fait naître.
Ils alternent entre les émotions, caressés par les rires et les larmes. Ils ont cette capacité à se donner de la force, à lutter et à devenir meilleur pousser par cette amour fraternel. « Non mais Leia à côté c'est du pipi d'ange. » Une manière de repousser de quelques secondes l'instant fatidique de parler du sujet qui la tracasse avec Thomas. Et Luna comme à son habitude s'amuse, elle a toujours gardé son âme d'enfant.
Son refuge contre les affres de la vie.
Ses idées la font sourire, mais son frère n'est pas pour. « Tu n'es pas drôle Tom. » Elle sort sa tête de petite fille boudeuse. « Mais non pour pas qu'elle fonde on ouvre ton congélateur ça gardera le froid. » Bien sur elle plaisante, mais vu la discussion qu'ils ont eu avant, elle éprouve le besoin de rendre ses mots plus légers avant de redevenir sérieuse. De toute façon elle n'aura pas le choix, elle va devoir parler. Thomas serait bien capable de la garder prisonnière jusqu'à ce qu'elle aborde le sujet.

Luna alors se lance et dévoile ce qui la tracasse. Elle aime Léo et tout se passe très bien avec lui, mais elle a peur que Louisa est plus de mal à accepter cette relation. Et elle ne sait pas pour le moment comment se positionner par rapport à la fillette, même si les instants passés avec elle ont été des plus agréables. Elle veut s'engager avec son petit ami, bâtir autre chose qu'une simple relation, elle se voit vivre avec lui, avoir des enfants. Mais elle a cette petite peur qui vient la titiller.
Et si Louisa avait du mal avec elle ?
Et bien sur cette pensée la met à mal. Cela lui fait du bien à Luna de parler, de se confier sur cette situation. Léo ne lui a jamais caché le fait d'être père, et elle a accepté d'entré qu'en le choisissant lui Louisa entrerait dans l'équation. Les peurs viennent peu à peu, certainement parce que la relation devient de plus en plus sérieuse et qu'elle se projette avec plus de facilité dans une vie à deux. Thomas la rassure, il sait trouver les mots pour qu'un sourire sincère revienne. « Surtout que Louisa a 7 ans alors elle réalise les choses. Mais je pense aussi que si elle voit son père heureux cela aidera beaucoup. » Et elle espère rendre Léo heureux.
Mais s'il ne l'était pas il ne resterait pas avec elle.
« Je me doute que ça prendra du temps. Faut qu'on tisse un lien de confiance et l'idée de partager des instants toutes les deux est chouette. J'en parlerais à Léo. La prendre avec moi une après midi quand elle n'a pas école. Ou alors aller la chercher en fin de journée. Tu as des supers idées. Merci Thomas. Je suis tellement angoissée à l'idée qu'elle puisse ne pas m'aimer même si pour le moment les fois qu'on c'est vu se sont bien passées. Mais bon les circonstances étaient exceptionnelles aussi. » Luna finit son gâteau et boit quelques gorgées de plus de son chocolat. « Je suis peut être idiote de m'en faire de la sorte. C'est juste que j'avais besoin d'en parler avec l'approche de la date anniversaire de Louisa et puis c'est la première fois que je vais aller chez Léo. Tout ça me bouscule un peu. Mais oui je vais m'en sortir et tout va bien se passer. » Elle se sent plus positive d'un coup. Prête à affronter encore une fois les obstacles que la vie pourraient mettre sur son chemin. Elle ne va pas baisser les bras, non elle aime trop Léo pour ça.


759759sep.png

(fiche) vmicorum. / (ava) Emi. & Bambi eyes


" Il lui donne la force, l'envie d'avancer à deux. Elle voit dans ses yeux leur avenir. Et les doutes tout comme les peurs s'envolent."
Revenir en haut Aller en bas
Thomas De LucaBon pour te remonter le moral
Thomas De Luca
http://www.ciao-vecchio.com/t7930-thomas-de-luca http://www.ciao-vecchio.com/t7953-thomas-o-37-ans-o-ecrivain
Faceclaim : Michiel Huisman, © Ea
Thème·s abordé·s : abandon, harcèlement
Messages : 2294 - Points : 2491
Confidences chocolatées - Luna - Page 2 AmpleFlawedHornedviper-small
Âge : 37 ans (15/05/1983)
Métier : Ecrivain, actuellement dans une impasse. Président d'une assocation venant en aide aux enfants abandonnés/placés
Confidences chocolatées - Luna - Page 2 Empty
Sujet: Re: Confidences chocolatées - Luna ( le Mer 24 Fév 2021 - 16:20 )
@Luna Primavera & Thomas De Luca
Let the love in your heart shine a light, come alive and get you

Thomas ne savait pas que Luna cherchait elle aussi de son côté et il se sentait d'un coup moins seul dans sa galère. Non pas qu'il était ravi qu'ils étaient deux à galérer, mais il savait maintenant qu'il pouvait confier ses doutes à Luna sans crainte d'être jugé en retour. Ils pourraient même partager leurs avancées si elle le voulait bien, l'écrivain ne voulait pas non plus se montrer trop intrusif, il s'agissait de sa vie après tout, à aucun moment, il ne voulait qu'elle se sente submergée, mais si elle avait besoin d'aide, elle savait maintenant que Tom serait là, toujours. Il est d'ailleurs surpris que le nom d'Isaac sorte dans cette conversation. Il savait qu'il travaillait au commissariat, mais c'était une chose qu'ils n'avaient jamais vraiment évoquée et il faut dire qu'ils n'avaient pas vraiment parlé lors de leurs premières rencontres, pas de leur vie en tout cas.

Luna se fait curieuse, ce qui est compréhensible, mais Thomas reste évasif, il n'avait pas tellement envie d'expliquer à sa sœur que la première fois qu'il est tombé sur Isaac, ils ont laissé parler leurs corps avant de parler alors qu'ils étaient bloqués dans une pièce et qu'ils ne se connaissaient même pas. « On va dire que c'est une histoire qui n'est pas faite pour les oreilles innocentes. » Il sourit légèrement, au moins, le sous-entendu était clair. « Mais je serai content si tu penses à moi le jour où tu le revois, même si tu n'en es pas obligée. » Il n'avait pas envie de la déranger avec ça, mais il serait content d'être là, pour l'épauler même s'il se doutait déjà de la tête d'Isaac s'il le voyait débarquer avec elle, il n'apprécierait sûrement, mais tant pas pis.

Comme à son habitude, Luna essaie de faire diversion avec ses enfantillages qui étaient toujours les bienvenus et qui amusaient toujours son frère qui ne pouvait pas s'empêcher d'en rajouter une couche lui aussi, parfois, même s'il gardait aussi les pieds sur terre, comme aujourd'hui. Il savait qu'elle avait quelque chose à lui dire, à lui confier, alors il restait concentré dessus. « Oh si, je suis même hilarant quand je veux, mais je ne tomberai pas dans le panneau Mademoiselle Luna, pas aujourd'hui. » Il n'allait quand même pas lui faire des chatouilles, pas à elle aussi ? Il y avait moins de risques qu'avec Leia qui ne pouvait pas s'empêcher de le frapper gentiment, mais quand même. « Pas de neige chez moi. » Il répond en faisant mine de bouder avant de rire. Il rira bien évidemment moins lorsque son appartement inondera, pour de vrai.

La jeune femme finit par se confier concernant Leo et sa fille et la place qu'elle occupe et va occuper dans tout cela. Thomas peut comprendre ses craintes, arriver dans une famille était toujours compliqué, surtout après un décès, la douleur devait être telle qu'elle pouvait écraser tout ce qu'il y avait autour. Alors bien sûr, Luna avait peur, c'était normal. Thomas fait du mieux qu'il peut pour trouver les mots, pour tenter de la rassurer et il est heureux de voir un sourire sur les lèvres de sa sœur. « Si elle voit son père heureux, j'imagine que ça ne pourra qu'aller. Et puis à cet âge, les enfants voient tout. » Ils étaient plus futés qu'ils en avaient l'air, c'était parfois amusant, parfois un peu embarrassant. Thomas finit sa pâtisserie lui aussi en l'écoutant attentivement. « Je peux comprendre que tu sois angoissée, tu veux faire bonne impression et puis Leo compte énormément pour toi, c'est normal d'être tiraillée entre tout ça. » Il esquisse un sourire qu'il veut réconfortant avant de finir son chocolat chaud. « Il n'y a rien d'idiot là-dedans Luna, c'est humain de s'inquiéter et je pense qu'il vaut mieux s'inquiéter dans cette situation plutôt que de foncer tête baissée et ignorer ce que la petite ressent, tu ne crois pas ? » Thomas savait très bien que sa sœur pouvait gérer une telle situation malgré ses craintes, elle était douce et compréhensive, tout ne pouvait qu'aller. « Tu vas gérer Luna, j'en suis sûr. » L'écrivain en était même plus que convaincu, elle le méritait.
(c) mars.


Sway
When marimba rhythms start to play
Dance with me, make me sway
Like a lazy ocean hugs the shore
Hold me close, sway me more
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Confidences chocolatées - Luna - Page 2 Empty
Sujet: Re: Confidences chocolatées - Luna ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Confidences chocolatées - Luna -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : Précédent  1, 2