Revenir en haut
Aller en bas

Le Deal du moment :
L’ORÉAL PARIS Men Expert – Lot Gel ...
Voir le deal
8 €

 

- Petit problemes | Rosalia -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Bianca BelliniLa jeunesse dorée et éclatante
En ligne
Bianca Bellini
http://www.ciao-vecchio.com/t7760-bianca-o-il-n-y-a-que-deux-con http://www.ciao-vecchio.com/t7765-bianca-bellini-o-liens
Faceclaim : Camila Mendes + Skywalkers
Messages : 234 - Points : 298
 Petit problemes | Rosalia 0b8021562541fc6018e5256480b891050611bd83
Âge : 27 ans
Métier : Boulangère/Patissiere
 Petit problemes | Rosalia Empty
Sujet: Petit problemes | Rosalia ( le Sam 14 Nov 2020 - 22:11 )
Il y a quelques mois de ça, un jeune couple est entré dans ma boulangerie pour passer commande pour un mariage qui aurait lieu dans quelque mois. J'étais heureuse pour eux, ils m'ont expliqué ce qu'ils voulaient et surtout ce qu'ils ne voulaient pas. Les exigences prises, je prends un acompte comme pour chaque grosse commande, le reste du paiement se fera le jour de la réception. J'avais dit à mon équipe que cette commande était vraiment importante et qu'on n’avait pas le droit à l'erreur. Entre temps nous avions eu une demande de stage que j'avais bien évidemment accepté. Donc j'avais des mains en plus pour ce gâteau qui était important. Les semaines passent, je laisse faire mon équipe qui avance à grands pas, nous avions même un peu d'avance sur le timing. Le jour J, le pâtissier en chef, vient me voir pour me montrer se gâteau, il était magnifique, il en rester du coup, on le goute tous, je le recrache assez vite, tout le monde fait de même, je regarde tout le monde avec un regarde noir. "Qui a fait ça ? Pourquoi c'est salé ?" Je regarde tout le monde, je sais que tout le monde va se protéger et je sens la colère montrer en moi. Quand le petit jeune stagiaire lève la main et se dénonce avoir donné la boite avec ce qu'il pense être du sucre alors que c'était du sel. Je soupire le mariage quelques jours, on allait devoir tout refaire. "Bon et bien il ne vous reste que 5 jours pour refaire le gâteau et vous allez me faire le plaisir de faire attention aux ingrédients." Je suis énervé et je retourne dans la boutique, je prends le téléphone, au même moment une cliente arrive, je souris, et j'appelle ma cliente. Je lui explique la situation. "Bonjour Mademoiselle Spinelli, ici la boulangerie. Je vous appelle pour le gâteau que vous avez commande pour votre mariage dans quelques jours. Je vous informe que nos pâtissiers ont fait une erreur, cela va être très vite réparé et d'ici quelques jours je vous livre tout ça comme prévu." La cliente était compréhensive heureusement j'avais beaucoup de chance. La cliente était toujours la je souris. "Excuser moi je reviens vers vous" Je vais vers les pâtissiers, je les regarde "Comme on a de l'avance sur les pâtisseries, vous allez me faire le plaisir de vous mettre sur le gâteau dés maintenant et s'il le faut vous resterez plus tard, on est d'accord ?" Je ferme la porte et je retourne en boutique. "Madame, bonjour, je vous écoute !" Je souris à la cliente et je mets des gants pour pouvoir la servir.
Revenir en haut Aller en bas
Rosalia MorescoLe vin est un puissant lubrifiant social
Rosalia Moresco
http://www.ciao-vecchio.com/t7653-i-do-what-i-want-when-i-say-ro http://www.ciao-vecchio.com/t7663-rosalia-i-came-to-make-a-splash
Faceclaim : Willa Holland @Antheia
Messages : 79 - Points : 216
♥
Âge : 29
Métier : Professeure de Physique au collège et Doctorante
 Petit problemes | Rosalia Empty
Sujet: Re: Petit problemes | Rosalia ( le Lun 16 Nov 2020 - 12:57 )
Les réveils et les matinées de Rosalia se ressemblaient tous, à vrai dire, c’était la seule chose plus ou moins stable dans sa vie, le seul moment où elle se retrouvait vraiment seule avec ses pensées et sa clope sans se laisser aller dans les idées sombres nocturnes. Et puis, sa routine n’était pas plus mal, c’était une lève-tôt qui appréciait le lever du soleil, elle aimait cette sensation d’être réveillée avant tout le monde, de profiter du moment du réveil de la terre seule, loin du brouhaha, loin de la vie active d’en bas. Oui, c’était son moment à elle, sa “slow life” qu’elle ne changerait pour rien au monde.
Après s’être préparée, la brune sortit de chez elle en direction de l’université, elle n’allait pas donner cours mais elle préférait y aller pour sa grande bibliothèque, là où elle se déconnecte aussi à sa manière du monde extérieur pour se concentrer sur sa thèse qui n’allait pas tarder à se terminer, elle était stressée et pourtant, elle gardait la tête sur les épaules, sa tête froide c’est tout ce qu’il lui restait pour ne pas flancher et ne pas faire de sérieuses grosses bêtises tentantes certes, de la crise de la trentaine. Mais elle s’arrêta net en ouvrant sa porte, les sourcils froncés, elle se baissa pour voir de plus prêt ce qu’elle avait devant elle : quatre pots de plantes vertes et des poissons rouges ? Hope, sa chienne qui l’avait suivi pour lui dire au revoir la regarda aussi, comme si elles échangeaient un regard plein d'incompréhension. Si elle avait une vie active, elle n’avait pas tant que ça de relation avec ses voisins et ses amis ne feraient sûrement pas une chose pareille. Oui elle aimait bien les plantes, mais elle en avait assez chez elle et elle ne voulait pas transformer son loft en jardin, quand même ! Elle souffla puis se tourna vers la personne qui passait devant elle, une voisine apparemment, du moins elle était du quartier, ni une ni deux, elle demanda : « Excusez-moi, vous n’aurez pas une idée de ce que ça fait devant ma porte ? » elle montra de son index le “cadeau” laissé sans oser le toucher, elle aurait pu l’apprécier oui, mais elle était comme ça, elle détestait les imprévus, elle détestait qu’on laisse des choses comme ça sans mot sans rien, elle détestait qu’une situation lui échappe et elle détestait par dessus tout devoir faire un choix, prendre les poissons rouges et s’occuper d’eux ? Les laisser ainsi dans la rue ? Les plantes pouvaient toujours survivre mais pas les poissons… La voisine lui répondit que c’était probablement les autres voisins qui venaient de déménager, elle roula alors les yeux, remercia brièvement la femme et poussa le tout à l’intérieur de la maison, ce n’était pas le moment d’y penser, elle allait finir par être en retard.

------------------
Comme prévu, la brune passa sa matinée et une bonne partie de l'après-midi devant son ordinateur, elle s’est oubliée au point d’avoir sauté son déjeuner, une chose qui lui arrivait assez souvent… Mais flemmarde comme elle est et surtout saturée, elle décida de prendre une pause et sortir faire un tour sur sa moto, se laisser aller dans les différentes rues de Naples pendant que la météo était clémente. Sa promenade l’avait emmené sans surprises au centre ville là où une pâtisserie lui avait fait l'œil depuis un moment déjà, jugeant qu’il était temps d’y faire un arrêt et profitant du ventre vide, elle s’arrêta au bord et entra, son casque à la main. Observatrice et peu bavarde, Rosalia sourit simplement lorsque la vendeuse lui demanda de patienter, elle profita pour regarder les différents gâteaux non sans laisser traîner son oreille, écouter les dramas des autres était assez… divertissant. Néanmoins, elle ne voulait pas être à la place de la gérante, c’était assez stressant et c’était probablement la hantise de la professeure de déléguer des tâches importantes aux autres, elle avait beaucoup de mal à faire confiance.. « Bonjour, tout va bien au moins ? C’est pas grave je peux revenir plus tard hein.. » En effet, elle n’aimait pas voir les gens s’activer ainsi, la panique sur leur visage, ça la mettait mal à l’aise plus qu’autre chose, surtout d’assister à une sorte de “dispute”, alors si la pâtissière lui demandait de revenir plus tard, après avoir géré tout ce bordel, elle le ferait. « En tout cas vos gâteaux ont l’air délicieux, s’ils n’ont pas du sel dedans bien sûr. » Un sourire au coin était apparu sur son visage, c’était peut-être une phrase de trop mais elle n’avait pas la langue dans sa poche. C’est vrai qu’assister à une scène pareille décrédibilisait le talent et le professionnalisme, cependant Rosalia était compréhensive et elle souhaitait réellement complimenter leurs pâtisserie, mais pas trop quand même, elle n’y avait pas encore goûté.




To understand me, you have to meet me and be around me. And then only if I'm in a good mood.
- don't meet me in a bad mood.
Revenir en haut Aller en bas
 
- Petit problemes | Rosalia -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut