Revenir en haut
Aller en bas


 

- If you've lost you way, I will leave the light on ◭ Thomas -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Chiaia :: Lungomare di Mergellina
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Nolan CaradjaVous vous bonifiez avec l'âge... ou pas
Nolan Caradja
http://www.ciao-vecchio.com/t7146-ive-learned-that-home-isnt-a-p http://www.ciao-vecchio.com/t7167-nolan-everything-happen-for-a-reason?nid=17#243437
Faceclaim : Zac Efron (©Tag) | Signa (Beylin) | Gifs (tumblr)
Messages : 107 - Points : 573
If you've lost you way, I will leave the light on ◭ Thomas Tumblr_om581muA4I1tii2xuo1_400
Âge : Trente cinq ans (20/10/85)
Métier : Cuisinier pour la guest house de Haley Sanders
If you've lost you way, I will leave the light on ◭ Thomas Empty
Sujet: If you've lost you way, I will leave the light on ◭ Thomas ( le Mer 18 Nov 2020 - 11:45 )
If you've lost you way, I will leave the light on @Thomas De Luca

Nolan venait de grimper dans sa voiture, direction le bord de la Tyrrhénienne et plus précisément le quartier Chiaia où il avait donné rendez-vous à Thomas. En effet, le cuisinier avait reçu quelques minutes avant un coup de fils paniqué de la part de son ami qui se trouvait alors devant une page de jeu de poker en ligne. Forcément, ni une ni deux, Nolan avait conseillé à ce dernier d’éteindre son ordi et de sortir de chez lui, là où la tentation serait moins forte. Et c’était d’ailleurs pour cela qui lui avait proposé de se rejoindre tous deux sur le bord de mer, car cela permettrait ainsi à Tom de souffler et de penser à autres choses qu’à son addiction aux jeux. Certes, ce dernier avait craint de déranger Nolan, mais s’il y avait bien une chose de sûre c’était que… qu’importe ce que Nolan faisait dans sa journée, si Tom venait à l’appeler, il serait le premier à répondre présent et à tout lâcher pour le rejoindre. En effet, Nolan comprenait totalement l’addiction que pouvait avoir son ami et il l’avait d’ailleurs aidé financièrement en lui prêtant de l’argent il y a un peu plus d’un an de cela, car il avait beaucoup perdu. Et autant dire que depuis lors, leurs liens s’étaient resserrés et Nolan lui avait de ce fait dit de ne pas hésiter à l’appeler à chaque fois qu’il se trouvait à deux doigts de faire une rechute. Alors oui, Nolan était effectivement en pleine préparation de plats lorsqu’il l’avait appelé, mais il n’avait pas hésité un seul instant à dire à Haley de prendre la relève car il devait se rendre au plus vite auprès d’un ami dans le besoin. Forcément, elle avait accepté, car elle ne savait que trop bien à quel point aider les autres faisait partie de son caractère et c’était ainsi qu’il avait pris les clés de sa voiture pour ensuite conduire jusqu’au quartier Chiaia.

Après avoir tourné pendant quelques minutes dans les rues, il avait fini par trouver une place de parking libre et une fois garé, il s’était donc mis en route vers le début du chemin du bord de mer où il avait donné rendez-vous à Thomas. Etant le premier arrivé, Nolan s’était donc adossé à l’une des rambardes qui séparait le chemin de l’eau en attendant son ami. En effet, il avait été plutôt rapide pour conduire jusqu’ici, mais il savait d’avance que Thomas n’allait pas tarder. Après tout, il lui avait dit qu’il serait au lieu de rendez-vous d’ici une quinzaine de minutes et c’était effectivement ce qui s’était produit. Alors que Nolan s’était amusé à observer les passants en attendant son arrivé, son regard s’était alors posé sur Thomas qui arrivait au loin. Ni une ni deux, il s’était donc redressé pour finalement avancer à sa hauteur. « Tom ! Je suis vraiment ravi que tu ai réussi à fermer ton ordi et venir jusqu’ici ! » Car oui, Nolan ne savait que trop bien à quel point cela pouvait être compliqué pour Thomas lorsque son addiction revenait brutalement. C’était un travail de tous les jours et c’était pour cela que Nolan voulait vraiment appuyer sur le fait que c’était vraiment super qu’il ait réussi, car oui, c’était important de lui montrer qu’il avait fait le bon choix. « Je sur certain que l’air maritime va te faire le plus grand bien. » Surtout sachant qu’aujourd’hui le soleil était présent, ce qui permettait d’avoir une vue totalement dégagée sur la mer. Il fallait bien avouer que ce lieu était très certainement l’un des préférés de Nolan, car cela permettait véritablement de vider son esprit et juste, profiter de l’instant présent. De ce fait, il espérait sincèrement que cela aura le même effet sur son ami qui avait clairement besoin de vider ses pensées.


Everything happens for a reason
YOU MIGHT NOT KNOW WHY NOW, BUT YOU WILL LATER ON
LES RENCONTRES DANS LA VIE SONT COMME LE VENT, CERTAINES
VOUS EFFLEURENT JUSTE LA PEAU ET D'AUTRES VOUS RENVERSENT

Revenir en haut Aller en bas
Thomas De LucaBon pour te remonter le moral
Thomas De Luca
http://www.ciao-vecchio.com/t7930-thomas-de-luca http://www.ciao-vecchio.com/t7953-thomas-o-37-ans-o-ecrivain
Faceclaim : Michiel Huisman, © Ea
Thème·s abordé·s : abandon, harcèlement
Messages : 2294 - Points : 2491
If you've lost you way, I will leave the light on ◭ Thomas AmpleFlawedHornedviper-small
Âge : 37 ans (15/05/1983)
Métier : Ecrivain, actuellement dans une impasse. Président d'une assocation venant en aide aux enfants abandonnés/placés
If you've lost you way, I will leave the light on ◭ Thomas Empty
Sujet: Re: If you've lost you way, I will leave the light on ◭ Thomas ( le Sam 21 Nov 2020 - 19:47 )
If you've lost you way, I will leave the light on @Nolan Caradja

Tom raccroche finalement dans un soupir. Mais où est-ce qu'il avait eu la tête ? Il avait bien failli se perdre sur ce site de poker en ligne, encore une fois. Il avait eu le bon réflexe d'appeler Nolan qui lui avait demandé d'éteindre son ordinateur avant de l'inviter à sortir. L'écrivain n'était pas ce qu'on pourrait appeler un suiveur, mais il avait obéi et avait suivi les conseils de son ami. Il contemple son ordinateur encore quelques instants, son envie de jouer en ligne refluant peu à peu, il se sentait idiot pour le coup. Puis, sans attendre, il quitte son bureau pour atteindre le salon pour enfiler sa veste, attrapant par la même occasion ses clés de voiture. Nolan avait raison, il fallait qu'il se vide la tête et qu'il sorte, il n'y avait que cela à faire. Après avoir verrouillé la porte de son appartement, il descend les escaliers et attend finalement la rue, marchant un peu pour rejoindre sa voiture, stationnée un peu plus loin. Habitant dans le cœur de Naples, il lui faudrait un bon quart d'heure avant de rejoindre le lieu de rendez-vous. La circulation était fluide, une chance, mais cela importe peu, Tom aime être au volant de sa voiture, cela l'aidait à réfléchir. Il se sentait assez idiot, il avait bien failli craquer de nouveau. Tout ça à cause de son bouquin qui lui portait la poisse depuis le tout début. Il avait déjà bien eu du mal à le commencer et voilà maintenant qu'on lui avait volé l'un de ses chapitres, il y avait de quoi partir en vrille. Voilà pourquoi sa petite addiction aux jeux avait refait surface, comme ça, sans prévenir. Il n'avait pas joué au poker en ligne depuis des mois, depuis cette fameuse fois où il avait perdu gros. Il s'était promis de ne plus recommencer et il avait bien failli céder. Le trajet en voiture lui permet de relativiser, hors de question de se mettre une nouvelle fois à sec. Hors de question de demander de l'argent à qui que ce soit, c'était suffisamment gênant comme cela. Nolan avait déjà été bien gentil avec lui et voilà qu'il venait, une nouvelle fois, de l'aider.

Thomas trouve finalement une place où stationner sa voiture, il ferait le reste du chemin à pied. Il faisait assez beau, le ciel était bleu et le soleil brillait haut dans le ciel et il faut avouer que cela lui faisait immédiatement du bien de sentir les rayons du soleil effleurer ses joues. Les mains enfoncées dans les poches de sa veste, il marche tranquillement en direction de la promenade qui longeait la mer Tyrrhénienne. Après un moment, il finit par repérer son ami, il esquisse un léger sourire, bien content de le voir au rendez-vous, le contraire l'aurait surpris de toute manière. Le voilà qui vient à sa rencontre et son sourire s'étire un peu plus, il se sentait soutenu et cela comptait énormément pour lui à cet instant précis. « Tom ! Je suis vraiment ravi que tu ai réussi à fermer ton ordi et venir jusqu’ici ! » L'écrivain émet un léger rire, repensant à l'appel qu'ils avaient eu plus tôt. « Merci encore de m'avoir secoué les puces, j'ai bien failli craquer cette fois. » Pas qu'il y ait eu d'autres fois, mais il avait bien failli replonger sans son aide. Tom entame la marche sur le chemin assez fréquenté aujourd'hui, il faisait beau après tout. « Je suis certain que l’air maritime va te faire le plus grand bien. » L'écrivain acquiesce avec un léger sourire alors que son regard se perd dans le bleu de cette étendue d'eau. Le soleil s'y reflétait et il regrettait presque d'avoir oublié ses lunettes de soleil dans la voiture, tant pis, il ferait sans. « Tu as raison, ça ne peut que me faire du bien. » L'air marin avait cet effet bénéfique généralement, une fatigue aussi, mais une bonne fatigue pour une bonne nuit de sommeil. « Merci encore Nolan. J'espère que tu ne faisais rien de spécial, je m'en voudrai si je t'ai interrompu dans quelque chose. » Les deux hommes commencent alors à marcher tranquillement, côte à côte le long du chemin qui borde la mer.


Sway
When marimba rhythms start to play
Dance with me, make me sway
Like a lazy ocean hugs the shore
Hold me close, sway me more
Revenir en haut Aller en bas
Nolan CaradjaVous vous bonifiez avec l'âge... ou pas
Nolan Caradja
http://www.ciao-vecchio.com/t7146-ive-learned-that-home-isnt-a-p http://www.ciao-vecchio.com/t7167-nolan-everything-happen-for-a-reason?nid=17#243437
Faceclaim : Zac Efron (©Tag) | Signa (Beylin) | Gifs (tumblr)
Messages : 107 - Points : 573
If you've lost you way, I will leave the light on ◭ Thomas Tumblr_om581muA4I1tii2xuo1_400
Âge : Trente cinq ans (20/10/85)
Métier : Cuisinier pour la guest house de Haley Sanders
If you've lost you way, I will leave the light on ◭ Thomas Empty
Sujet: Re: If you've lost you way, I will leave the light on ◭ Thomas ( le Lun 30 Nov 2020 - 9:32 )
If you've lost you way, I will leave the light on @Thomas De Luca

Nolan n’avait pas hésité une seule seconde a laisser tomber ce qu’il était en train de faire pour venir en aide à son ami. Cela lui semblait juste tellement normal d’être là pour ce dernier lorsqu’il en avait le plus besoin, cuisiner c’était véritablement secondaire à cet instant. Alors oui, Thomas avait eu peur de le déranger lorsqu’ils s’étaient appelés, sauf qu’à ce niveau là, Nolan n’était jamais dérangé, bien au contraire. Ce dernier préférait largement tout laisser tomber et venir en aide que de laisser un ami en plan et risquer que ce dernier sombre.... Après tout, Nolan ne savait que trop bien à quel point son addiction était grave et ce que cela avait provoqué par le passé. Car oui, c’était lié a cette même addiction qu’ils s’étaient tous deux rapprochés, car tout d’abord ils avaient pris place a la même table de poker du casino pendant un temps et puis… Thomas avait un jour perdu très gros et Nolan ne s’était juste pas vu le laisser dans le pétrin. Alors oui, il l’avait aidé, car le cuisinier était comme ça, désireux d’aider les autres encore et encore. Et puis bon, ayant un certain capital ce n’était pas comme si cela avait mis à mal ses comptes bancaires, loin de là… Ainsi, on pouvait dire que Nolan était particulièrement altruiste, mais c’était juste parce qu’il ne se voyait pas laisser tomber quelqu’un auquel il tenait. C’était d’ailleurs pour cela qu’il était a ce point présent pour Haley avec son cancer, qu’il avait été là pour Luca lorsqu’il était au plus mal et pourquoi il était là aujourd’hui pour Thomas.

D’ailleurs, Nolan était véritablement ravi de voir que l’écrivain avait suivi ses conseils et qu’il était effectivement arrivé sur le lieu de rendez-vous. En même temps, il fallait bien avouer que si cela n’avait pas été le cas, le cuisinier n’aurait pas hésité une seule seconde a aller jusqu’à chez Thomas pour le sortir de cette spirale infernale. « Merci encore de m'avoir secoué les puces, j'ai bien failli craquer cette fois. » Et Nolan avait sourit délicatement, car effectivement, il ne savait que trop bien a quel point il était important de secouer les puces dans des cas comme celui-ci. « Je t’en prie, je serai toujours là pour ça. » Et pour plein d’autres choses bien sûr, mais c’était dans le sens où Thomas pouvait compter sur lui. Il avait ensuite enchaîné en lui disant que l’air marin ne pourrait que lui faire du bien, car oui, l’étendue bleue était toute ensoleillée et cela permettait véritablement de penser à autre chose. Tout du moins, c’était ainsi que Nolan le voyait. « Tu as raison, ça ne peut que me faire du bien. » Le sourire du cuisinier s’était agrandi tandis que les deux hommes se mettaient en marche le long de la Tyrrhénienne. Il fallait bien avouer que Nolan venait fréquemment ici lorsqu’il désirait penser a autre chose et autant dire que ces derniers temps il le faisait très souvent. « Merci encore Nolan. J'espère que tu ne faisais rien de spécial, je m'en voudrai si je t'ai interrompu dans quelque chose. » Nolan avait alors hausser les épaules en souriant doucement. « Ne t’en fais vraiment pas pour cela, je préparais juste des petits plats, Haley a pu prendre le relais donc tout va bien. » En effet, la belle avait totalement compris que Nolan veuille retrouver l’écrivain, il ne lui avait pas expliqué toute la situation, juste qu’un ami avait besoin de lui et forcément… connaissant le cuisinier, Haley n’avait pu que comprendre ses raisons. « Donc vraiment, n’ait pas peur de m’appeler, je lâcherai toujours tout pour aider. » Puis après une seconde d’arrêt, il avait ajouté. « Est-ce que je peux me permettre de demander… Il y a quelque chose qui t’a poussé à ouvrir cette page ? » Après tout, cela ne devait pas être anodin le fait qu’il veuille soudainement se remettre a jouer, quelque chose avait dû se passer.


Everything happens for a reason
YOU MIGHT NOT KNOW WHY NOW, BUT YOU WILL LATER ON
LES RENCONTRES DANS LA VIE SONT COMME LE VENT, CERTAINES
VOUS EFFLEURENT JUSTE LA PEAU ET D'AUTRES VOUS RENVERSENT

Revenir en haut Aller en bas
Thomas De LucaBon pour te remonter le moral
Thomas De Luca
http://www.ciao-vecchio.com/t7930-thomas-de-luca http://www.ciao-vecchio.com/t7953-thomas-o-37-ans-o-ecrivain
Faceclaim : Michiel Huisman, © Ea
Thème·s abordé·s : abandon, harcèlement
Messages : 2294 - Points : 2491
If you've lost you way, I will leave the light on ◭ Thomas AmpleFlawedHornedviper-small
Âge : 37 ans (15/05/1983)
Métier : Ecrivain, actuellement dans une impasse. Président d'une assocation venant en aide aux enfants abandonnés/placés
If you've lost you way, I will leave the light on ◭ Thomas Empty
Sujet: Re: If you've lost you way, I will leave the light on ◭ Thomas ( le Jeu 3 Déc 2020 - 13:58 )
If you've lost you way, I will leave the light on @Nolan Caradja

L'écrivain se sentait assez idiot pour le coup. Lui qui aimait garder le contrôle sur tout ce qu'il faisait, il avait failli replonger dans cette addiction qui avait bien failli le mettre à la rue l'année passée. Heureusement, il pouvait compter sur des soutiens de taille, comme Nolan. Et c'est donc avec plaisir et un certain soulagement, qu'il a rejoint son ami au bord de la mer Tyrrhénienne afin de se dégourdir l'esprit. Autant, il pouvait passer des journées entières enfermé dans son bureau pour écrire, autant là, il ne pouvait plus rester un seul instant dans son appartement sans commencer à trouver le temps long. Le syndrome de la page blanche le guettait, c'était évident. Cela ne lui était encore jamais arrivé, il se sentait un peu au-dessus de tout cela, à tort peut-être. Mais il était temps de mettre un peu cela de côté et de profiter de l'air marin en bonne compagnie. Nolan était effectivement au rendez-vous, il était même arrivé avant lui et c'est donc souriant, que Tom le rejoint le long de la promenade, le remerciant d'entrée de jeu, parce que cela lui paraissait normal. « Je t’en prie, je serai toujours là pour ça. » L'écrivain se contente de sourire, effectuant un léger hochement de la tête. Nolan était de ceux qui étaient présents quoiqu'il arrive et c'était assez rare pour le souligner, les amis comme lui étaient rares, mais Tom pouvait se vanter d'avoir des amis vraiment géniaux.

Ils se mettent donc en marche, côte à côte, profitant du beau temps, du soleil qui réchauffait la peau et qui redonnait cette dose de vitamine D si bénéfique pour le moral. L'écrivain ne peut s'empêcher de le remercier de nouveau, il préférait réitérer plutôt que d'être impoli, lorsqu'un ami lui rendait service, il préférait le rendre au centuple plutôt que de rester dans la passivité. Et puis il voulait aussi s'assurer qu'il ne l'avait pas dérangé dans quoique ce soit, rien ne l'avait obligé à le retrouver dans la seconde. « Ne t’en fais vraiment pas pour cela, je préparais juste des petits plats, Haley a pu prendre le relais donc tout va bien. » Thomas esquisse un léger sourire en regardant ses pieds un instant, se sentant quand même un peu fautif de l'avoir interrompu dans sa cuisine. « Donc vraiment, n’ait pas peur de m’appeler, je lâcherai toujours tout pour aider. » De nouveau, Tom sourit et lui donne un léger coup de coude presque insignifiant. « Comment un mec comme toi peut être encore célibataire ? » Et c'était une réelle question qu'il se posait. Après tout, il faisait beaucoup pour ses amis, alors il n'osait pas imaginer à quel point il serait aux petits soins avec une éventuelle petite amie. « Est-ce que je peux me permettre de demander… Il y a quelque chose qui t’a poussé à ouvrir cette page ? » Ah. La question qui tue. Ou qui fâche. Mais Tom devait jouer franc jeu, Nolan lui donnait de son temps, autant être honnête avec lui. « Mon bouquin. » Tout simplement. Thomas relève les yeux, perdant son regard dans les flots bleutés pendant quelques secondes. « Pour la première fois de ma vie, je me retrouve face à un mur. J'ai l'impression de ne plus savoir faire ce que je fais si bien depuis presque vingt ans, c'est assez... frustrant. » Et il détestait cela. Il y avait de la bonne frustration, cela existait, mais là, c'était tout sauf bon pour sa santé mentale. « Tu n'as jamais eu cette impression ? Te sentir impuissant, te remettre en question ? » Il n'ira pas jusqu'au syndrome de l'imposteur, mais quand même.

If you've lost you way, I will leave the light on ◭ Thomas AxzpZOO


Sway
When marimba rhythms start to play
Dance with me, make me sway
Like a lazy ocean hugs the shore
Hold me close, sway me more
Revenir en haut Aller en bas
Nolan CaradjaVous vous bonifiez avec l'âge... ou pas
Nolan Caradja
http://www.ciao-vecchio.com/t7146-ive-learned-that-home-isnt-a-p http://www.ciao-vecchio.com/t7167-nolan-everything-happen-for-a-reason?nid=17#243437
Faceclaim : Zac Efron (©Tag) | Signa (Beylin) | Gifs (tumblr)
Messages : 107 - Points : 573
If you've lost you way, I will leave the light on ◭ Thomas Tumblr_om581muA4I1tii2xuo1_400
Âge : Trente cinq ans (20/10/85)
Métier : Cuisinier pour la guest house de Haley Sanders
If you've lost you way, I will leave the light on ◭ Thomas Empty
Sujet: Re: If you've lost you way, I will leave the light on ◭ Thomas ( le Sam 5 Déc 2020 - 21:30 )
If you've lost you way, I will leave the light on @Thomas De Luca

Du soleil, une superbe vue sur la mer et la présence d’un ami, il était clair que Nolan aurait dans tous les cas tout lâcher pour venir là. C’était naturel pour lui, pas besoin de tergiverser bien longtemps pour savoir ce qui devait être fait. Peut-être était-il ainsi grâce à l’éducation qu’il avait reçu de la part de son grand-père qui avait toujours mis un point d’honneur à ce que son petit fils devienne quelqu’un de bien. Car oui, même si son grand-père avait réussi a construire une fortune colossale grâce au secteur des métiers de bouche, il n’en demeurait pas moins que Nolan n’avait jamais agit comme un gosse de riche, bien au contraire. Il était vrai que Nolan se trouvait être l’héritier d’une grande fortune et de nombreux restaurants de Naples, mais il avait pourtant toujours agit avec simplicité. D’ailleurs, c’était même pour cela qu’au moment de ses études supérieures il avait choisi d’aller vivre par ses propres moyens dans une guest house plutôt que dans la demeure de son grand-père a Posillipo. Une façon pour lui de vivre un peu plus simplement et surtout de se découvrir. Voilà pourquoi il vivait toujours dans la guest house d’ailleurs, car c’était là où il avait le plus appris. Des allers et venues, toujours de nouvelles rencontres, et une envie de se dépasser toujours plus. Alors oui, vouloir être aussi présent pour ses amis c’était tout simplement naturel pour lui, car il ne voyait juste pas une autre manière de voir les choses.  

Et alors que Nolan rassurait une nouvelle fois Thomas en lui disant qu’il lâcherait toujours tout pour être là au besoin, ce dernier avait alors donné un léger coup de coude au cuistot tout en souriant. « Comment un mec comme toi peut être encore célibataire ? » Un petit rire s’était soudainement échappé des lèvres de Nolan qui se mit alors à hausser vaguement les épaules. « Peut-être parce que j’ai tendance a être plus attiré par des livres de cuisine que par des femmes ? » Et il avait rigolé de plus belle, car bien évidemment, ce n’était pas la vérité même si évidemment, il passait bien trop de temps dans les librairies à chercher l’inspiration dans des livres. Pour tout dire… Il n’avait jamais vraiment eu l’envie de se mettre avec quelqu’un, enfin, jusqu’à présent. Car depuis quelques temps, son cœur commençait à osciller, ne comprenant pas vraiment ce qu’il ressentait lorsque Haley était dans les parages. Cela le troublait et il n’arrivait pas savoir si c’était dû à la maladie de cette dernière et le fait qu’il avait tellement eu envie d’être là pour elle, ou alors si c’était à cause d’autre chose…

Nolan avait alors demandé à Thomas la raison qui l’avait poussé a ouvrir sa page de jeux. « Mon bouquin. » Il avait alors hoché la tête, attendant la suite des explications sans presser son ami, car il se doutait que ça devait être compliqué a expliquer. « Pour la première fois de ma vie, je me retrouve face à un mur. J'ai l'impression de ne plus savoir faire ce que je fais si bien depuis presque vingt ans, c'est assez... frustrant. » Nolan ne pouvait que comprendre a quel point cela pouvait être frustrant de ne plus arriver a faire comme avant... « Tu n'as jamais eu cette impression ? Te sentir impuissant, te remettre en question ? » Il avait mis une fraction de secondes pour réfléchir mais il avait déjà une petite idée sur la question, il avait juste voulu mettre toutes ses pensées dans l’ordre. « Oui… J’ai déjà eu cette impression. C’était il y a trois ans, une période compliqué et j’avais du mal a faire ce que j’ai pourtant toujours aimé faire. » En effet, après l’histoire qui avait brisée les trois mousquetaires, Nolan s’était senti totalement impuissant… « Et du coup, j’ai perdu pendant un temps toute ma créativité au niveau de mes plats. J’avais l’impression que tout était fade, sans le moindre intérêt. J’imagine que pour toi c’est les mots que tu n’arrives pas à retrouver ? » Il avait alors posé son regard sur son ami, se doutant bien que la page blanche ne devait pas être particulièrement facile...


Everything happens for a reason
YOU MIGHT NOT KNOW WHY NOW, BUT YOU WILL LATER ON
LES RENCONTRES DANS LA VIE SONT COMME LE VENT, CERTAINES
VOUS EFFLEURENT JUSTE LA PEAU ET D'AUTRES VOUS RENVERSENT

Revenir en haut Aller en bas
Thomas De LucaBon pour te remonter le moral
Thomas De Luca
http://www.ciao-vecchio.com/t7930-thomas-de-luca http://www.ciao-vecchio.com/t7953-thomas-o-37-ans-o-ecrivain
Faceclaim : Michiel Huisman, © Ea
Thème·s abordé·s : abandon, harcèlement
Messages : 2294 - Points : 2491
If you've lost you way, I will leave the light on ◭ Thomas AmpleFlawedHornedviper-small
Âge : 37 ans (15/05/1983)
Métier : Ecrivain, actuellement dans une impasse. Président d'une assocation venant en aide aux enfants abandonnés/placés
If you've lost you way, I will leave the light on ◭ Thomas Empty
Sujet: Re: If you've lost you way, I will leave the light on ◭ Thomas ( le Jeu 10 Déc 2020 - 13:47 )
If you've lost you way, I will leave the light on @Nolan Caradja

Le choc est brutal pour Thomas qui avait passé la journée à ruminer dans son appartement assombri par le fait qu'il avait préféré fermer les volets histoire de se mettre dans une ambiance quelconque. Le soleil, maintenant, l'éblouissait, mais il s'en fichait pas mal, il agissait déjà sur son moral et en bien. C'est fou le bienfait qu'il pouvait avoir sur les gens. Thomas n'aimait pas les grosses chaleurs, mais un grand soleil en plein hiver, comme celui-ci, le mettait toujours dans de bonnes conditions. Mais cela ne marchait pas à tous les coups, la preuve en est. Mais la présence de Nolan lui fait également du bien, il se sent soutenu. Bien entendu, qu'il était soutenu et entouré, par pas mal de monde au final, mais parfois l'écrivain se sentait terriblement seul malgré l'entourage qu'il pouvait avoir. Il se permet une légère boutade à son ami, qui n'en était pas forcément une au final, Nolan était quelqu'un de génial et il se demandait toujours pourquoi il était seul. Peut-être qu'il n'avait pas ce besoin après tout, c'était tout à fait possible et il regretterait presque d'avoir posé la question. « Peut-être parce que j’ai tendance a être plus attiré par des livres de cuisine que par des femmes ? » Thomas rit de concert avec son ami avant de hocher de la tête, plus silencieux, le sourire disparaissant peu à peu de ses lèvres. « Je connais ça. » Il ne connaissait ça que trop bien justement, Thomas avait longtemps fait de ses histoires sa priorité, au détriment de sa propre histoire.

Et son ami cuisinier met les pieds dans le plat, c'est le cas de le dire, en l'interrogeant un peu sur les raisons de son presque craquage. Tom ne perd pas trop de temps à lui raconter ce qui lui arrive. Il ne voulait pas croire au syndrome de la page blanche, car ce n'est pas ce qu'il vivait, n'est-ce pas ? Il arrivait à écrire, un peu. Avant de tout effacer et recommencer, encore et encore. Il avait besoin de lâcher prise, mais il avait surtout besoin de réponses. Par curiosité, il se tourne vers son ami pour lui demander s'il avait déjà ressenti tout ce qu'il venait de lui décrire, peut-être qu'il pourrait l'aiguiller, peut-être que le fait de ne pas se sentir seul dans son malheur allait l'aider à se sortir de cette mauvaise passe. « Oui… J’ai déjà eu cette impression. C’était il y a trois ans, une période compliquée et j’avais du mal a faire ce que j’ai pourtant toujours aimé faire. » Tom se sent un peu moins seul, compris en tout cas, mais il était peiné que son ami soit passé par là lui aussi. « Et du coup, j’ai perdu pendant un temps toute ma créativité au niveau de mes plats. J’avais l’impression que tout était fade, sans le moindre intérêt. J’imagine que pour toi c’est les mots que tu n’arrives pas à retrouver ? » Il hoche de la tête, comprenant parfaitement ce qu'il était en train de dire et l'écrivain trouvait un écho à ce qu'il vivait en ce moment, même si leur situation n'était pas la même. « Je les trouve parfois, j'écris quelques pages avant de me relire et de trouver tout ce que je venais d'écrire médiocre. Alors j'efface tout et je recommence. Mais au bout de la troisième fois, je me demande si je ne ferais pas mieux d'arrêter, car je tourne clairement en rond et c'est en train de me rendre dingue. » Peut-être que la solution était d'arrêter d'écrire pour le moment, de ne plus allumer l'ordinateur pendant quelques semaines et d'y revenir après ? Mais est-ce que cela serait suffisant ? Quelle idée il avait eu de commencer ses recherches sur ses parents biologiques, tout était parti de là. « Qu'est-ce qui t'as aidé à y voir plus clair à l'époque ? » Il voulait savoir, histoire de mettre en pratique, même si les déclics, les déblocages, toutes ces petites choses étaient propres à chacun, mais il commençait à désespérer de trouver une solution. Si retrouver le goût de l'écriture était aussi simple, son livre serait déjà fini à l'heure actuelle.


Sway
When marimba rhythms start to play
Dance with me, make me sway
Like a lazy ocean hugs the shore
Hold me close, sway me more
Revenir en haut Aller en bas
Nolan CaradjaVous vous bonifiez avec l'âge... ou pas
Nolan Caradja
http://www.ciao-vecchio.com/t7146-ive-learned-that-home-isnt-a-p http://www.ciao-vecchio.com/t7167-nolan-everything-happen-for-a-reason?nid=17#243437
Faceclaim : Zac Efron (©Tag) | Signa (Beylin) | Gifs (tumblr)
Messages : 107 - Points : 573
If you've lost you way, I will leave the light on ◭ Thomas Tumblr_om581muA4I1tii2xuo1_400
Âge : Trente cinq ans (20/10/85)
Métier : Cuisinier pour la guest house de Haley Sanders
If you've lost you way, I will leave the light on ◭ Thomas Empty
Sujet: Re: If you've lost you way, I will leave the light on ◭ Thomas ( le Sam 19 Déc 2020 - 17:30 )
If you've lost you way, I will leave the light on @Thomas De Luca

Lorsque son ami lui avait demandé pourquoi il était encore célibataire, Nolan n’avait pas hésité une seule seconde pour lui répondre que c’était très certainement parce qu’il avait tendance à être plus intéressé par des livres de cuisine que par des femmes. En effet… Le cuisinier adorait passer son temps le nez dans ses bouquins ou encore dans ses essais de cuisine, alors forcément, c’était plutôt compliqué pour pouvoir rencontrer quelqu’un… Et puis, il fallait bien avouer que ce n’était pas comme si Nolan avait spécialement envie de se mettre en couple enfin, il n’y avait jamais véritablement songé, se trouvant très bien en l’état actuel, mais ça… c’était peut-être parce qu’en vérité il avait déjà rencontré quelqu’un et qu’il ne se l’avouait juste pas. Après tout, avec Haley ils agissaient déjà comme un petit couple sans forcément s’en rendre compte, car oui, leurs disputes pouvaient vraiment ressembler à une scène de ménage lorsqu’ils s’y mettaient. Et puis, depuis qu’il avait appris pour le cancer de la belle, ils s’étaient également considérablement rapprochés, agissant tous deux avec bien plus de complicité et de tendresse qu’à l’accoutumé. Donc oui, Nolan avait souvent la tête dans ses bouquins de cuisine, il ne se voyait pas chercher quelqu’un, mais cela ne signifiait pas qu’il n’avait trouvé personne… Il fallait juste le temps pour que cela fasse son petit bonhomme de chemin dans son esprit. « Je connais ça. » Etrangement, cela rassurait quelque peu Nolan de voir que son ami était dans la même situation que lui et qu’il connaissait que trop bien le fait de s’intéresser plus aux livres qu’à son entourage et aux histoires possibles. Ainsi, Nolan se sentait un peu moins seul là-dessus.
.
Et puis… Leur discussion avait dévié sur les raisons qui avaient pu pousser Thomas à ouvrir son ordinateur et plus précisément pour se retrouver devant une page de jeu en ligne. En effet, Nolan aurait pu attendre un petit peu pour poser une telle question, mais il s’était également dit que cela pouvait faire du bien à Thomas d’en parler pour ainsi s’en décharger complètement et donc pour pouvoir passer à autre chose. Ainsi dont, pour l’aider, Nolan avait répondu avec une complète honnêteté a la question de Thomas concernant le fait de s’être un jour senti impuissant. Car en effet, c’était déjà arrivé par le passé que le cuisinier n’arrive juste plus a créer des plats qui se trouvaient de base être tellement simple pour lui… Alors forcément, Nolan s’était mis a comprendre que pour Thomas cela devait très certainement concernant ses mots qu’il ne devait peut-être pas réussir à trouver. « Je les trouve parfois, j'écris quelques pages avant de me relire et de trouver tout ce que je venais d'écrire médiocre. Alors j'efface tout et je recommence. Mais au bout de la troisième fois, je me demande si je ne ferais pas mieux d'arrêter, car je tourne clairement en rond et c'est en train de me rendre dingue. » Nolan se retrouvait tellement dans les propos de Thomas, car même si pour lui ce n’était pas l’écriture, il visualisait très bien la chose. Car oui, à l’époque il avait essayé certains plats, une fois, deux fois, trois fois, pour finalement se dire que c’était absolument merdique et il avait même craint d’avoir perdu son talent. Autant dire que cela l’avait fait remettre beaucoup de choses en question, mais maintenant… cela allait beaucoup mieux.

« Qu'est-ce qui t'as aidé à y voir plus clair à l'époque ? » Ni une ni deux, Nolan s’était replongé dans ses souvenirs de l’époque pour finalement lui répondre. « Et bien… Mon grand-père m’a énormément aidé. Il faut dire que c’est lui qui m’a donné sa passion pour la gastronomie et lorsqu’il s’est rendu compte que je n’y arrivais juste plus, il a fait en sorte de me mettre devant les diverses créations que j’avais pu faire par le passé. Des photos de plats, de desserts, mon diplôme… Il avait même fait l’une de mes recettes pour montrer que j’avais toujours eu le talent de faire les choses bien et que de ce fait c’était juste impossible que je l’ai perdu. » Ah… Clairement Nolan ne serait pas grand-chose s’il n’y avait pas eu son grand-père dans l’équation, car c’était lui qui l’avait élevé après le décès de ses parents, et il lui en serait toujours reconnaissant et redevable. « Donc vois-tu, je comprends totalement que tu ai pu perdre les mots, que cela te ronge et te rends dingue, mais dis-toi que si tu as eu la capacité de finaliser de superbes ouvrages par le passé, ce n’est qu’une question de temps pour que l’inspiration te revienne. » Après tout, Thomas était fait pour ça, Nolan le sentait, et il savait également qu’il serait là si ce dernier avait besoin d’aide pour qu’il lui ouvre les yeux.


Everything happens for a reason
YOU MIGHT NOT KNOW WHY NOW, BUT YOU WILL LATER ON
LES RENCONTRES DANS LA VIE SONT COMME LE VENT, CERTAINES
VOUS EFFLEURENT JUSTE LA PEAU ET D'AUTRES VOUS RENVERSENT

Revenir en haut Aller en bas
Thomas De LucaBon pour te remonter le moral
Thomas De Luca
http://www.ciao-vecchio.com/t7930-thomas-de-luca http://www.ciao-vecchio.com/t7953-thomas-o-37-ans-o-ecrivain
Faceclaim : Michiel Huisman, © Ea
Thème·s abordé·s : abandon, harcèlement
Messages : 2294 - Points : 2491
If you've lost you way, I will leave the light on ◭ Thomas AmpleFlawedHornedviper-small
Âge : 37 ans (15/05/1983)
Métier : Ecrivain, actuellement dans une impasse. Président d'une assocation venant en aide aux enfants abandonnés/placés
If you've lost you way, I will leave the light on ◭ Thomas Empty
Sujet: Re: If you've lost you way, I will leave the light on ◭ Thomas ( le Dim 3 Jan 2021 - 15:21 )
If you've lost you way, I will leave the light on @Nolan Caradja

Thomas s'était trop longtemps concentré sur ses bouquins plutôt que sur sa propre vie. Cela ne l'avait pas desservi puisque grâce à cela, il avait réussi à percer et à enchaîner les sorties depuis une quinzaine d'années. Autant dire qu'il avait été assez prolifique pour le plus grand bonheur de l'éditeur qui le suivait depuis ses débuts. Une poule aux œufs d'or ? Peut-être bien. Seulement, la poule n'arrivait plus à pondre. Et c'est dans ces moments-là que l'écrivain se remettait en question. Auparavant, il était bien trop concentré sur ses écrits pour penser à sa vie personnelle. Il avait sa famille et il s'en était toujours contenté. Leur bonheur faisait le sien et cela lui convenait parfaitement. Maintenant qu'il se retrouvait coincé sur le plan professionnel, il avait l'impression que plus rien ne lui suffisait, c'était un sentiment étrange, un sentiment dont il n'avait jamais eu l'habitude et il n'aimait pas tellement cela.

Se confier à Nolan sur ses difficultés et ses démons était devenu nécessaire. Il savait que son ami ne le jugerait pas et qu'il aurait sûrement plus de recul que ses frères et sœurs qui s'inquiéteraient sûrement outre mesure. Il les adorait, ils étaient tout pour lui, mais parfois, il préférait se confier à une personne un peu extérieur à tout cela, cela lui permettait d'y voir plus clair. Notamment concernant son addiction qu'il essayait de cacher tant bien que mal. Une addiction qui lui avait permis de rencontrer le cuisinier, comme quoi il y avait eu du bon là-dedans. Il avait bien failli craquer aujourd'hui, mais il avait eu le réflexe de l'appeler, bien heureusement pour lui, même s'il avait dû mettre sa fierté de côté. Demander de l'aide, ce n'était pas tellement son genre. Nolan l'avait déjà bien aidé par le passé, notamment en lui prêtant de l'agent pour rembourser ses dettes. L'écrivain se rappelle encore du malaise qu'il avait ressenti lorsque celui qui était devenu son ami s'était proposé de l'aider. Même s'il était, à l'époque, dans une galère sans nom, il avait longuement hésité, ne voulant pas dépendre de quelqu'un et se sentir redevable. Mais cela avait été son unique chance, alors il l'avait saisi. Il ne le regrettait pas ou peu, et puis il avait réussi à le rembourser avec l'argent de sa dernière vente, mais il lui resterait toujours redevable. Se sentir impuissant, c'était bien une sensation que Tom n'aimait pas. Se sentir démuni de toutes ses capacités, se sentir impuissant, tout cela ne lui plaisait pas. Alors lorsque Nolan lui confie qu'il a traversé une période similaire, l'écrivain se sent moins seul, cela le rassure un tant soit peu.

Cela ne réglera pas son souci de syndrome de page blanche, ça, il devra le régler de lui-même, c'était son travail. Cependant, se sentir entouré et soutenu est important pour Thomas, qui a toujours eu peur de la solitude ou de l'abandon. Un truc d'orphelin. Mais il veut en savoir plus, il aimerait savoir comment Nolan a su rebondir. Pas qu'il veuille s'en inspirer, mais il est curieux et s'intéresse à l'histoire de son ami. Si cela pouvait l'aider, ce serait un bonus. « Et bien… Mon grand-père m’a énormément aidé. Il faut dire que c’est lui qui m’a donné sa passion pour la gastronomie et lorsqu’il s’est rendu compte que je n’y arrivais juste plus, il a fait en sorte de me mettre devant les diverses créations que j’avais pu faire par le passé. Des photos de plats, de desserts, mon diplôme… Il avait même fait l’une de mes recettes pour montrer que j’avais toujours eu le talent de faire les choses bien et que de ce fait, c’était juste impossible que je l’ai perdu. » Tom hoche de la tête, esquissant un léger sourire. Sa réponse ne le surprend pas plus que cela, car comme il pensait, Nolan avait été bien entouré. « C'est important d'être bien entouré, notamment par sa famille. Ton grand-père est un homme bien. Et il t'a bien élevé. » Ces choses-là se voyaient, se sentaient et il était important de le relever parfois. Avoir un repère, un modèle dans la vie était forcément profitable. « Donc vois-tu, je comprends totalement que tu ai pu perdre les mots, que cela te ronge et te rends dingue, mais dis-toi que si tu as eu la capacité de finaliser de superbes ouvrages par le passé, ce n’est qu’une question de temps pour que l’inspiration te revienne. » L'écrivain lâche un léger soupir de dépit. Il voulait le croire, vraiment et d'une certaine manière, il y croyait, mais c'était plus facile à dire qu'à faire à cet instant précis. « Tu as sûrement raison oui. » Tom regarde de nouveau l'eau calme, fermant les yeux un instant, un peu gêné par la luminosité. « C'est tout ce que je sais faire. Ecrire. Je sais que je suis fait pour ça, c'est toute ma vie. Comme la cuisine pour toi. Cela reviendra sûrement, je l'espère. Mais j'ai fait une fixette sur ce bouquin qui me tient trop à cœur, son histoire me tient trop à cœur. » Ce bouquin, c'était l'histoire de sa vie, raison de plus pour prendre du recul. « Je crois qu'il faut que je prenne du temps pour moi, histoire d'y voir plus clair. » C'était sûrement la meilleure chose à faire.


Sway
When marimba rhythms start to play
Dance with me, make me sway
Like a lazy ocean hugs the shore
Hold me close, sway me more
Revenir en haut Aller en bas
Nolan CaradjaVous vous bonifiez avec l'âge... ou pas
Nolan Caradja
http://www.ciao-vecchio.com/t7146-ive-learned-that-home-isnt-a-p http://www.ciao-vecchio.com/t7167-nolan-everything-happen-for-a-reason?nid=17#243437
Faceclaim : Zac Efron (©Tag) | Signa (Beylin) | Gifs (tumblr)
Messages : 107 - Points : 573
If you've lost you way, I will leave the light on ◭ Thomas Tumblr_om581muA4I1tii2xuo1_400
Âge : Trente cinq ans (20/10/85)
Métier : Cuisinier pour la guest house de Haley Sanders
If you've lost you way, I will leave the light on ◭ Thomas Empty
Sujet: Re: If you've lost you way, I will leave the light on ◭ Thomas ( le Sam 9 Jan 2021 - 21:50 )
If you've lost you way, I will leave the light on @Thomas De Luca

Nolan ne savait absolument pas si ses propos et ses exemples pourraient aider Thomas, mais en tout cas, il faisait son possible pour lui montrer qu’il n’était pas seul et que cela pouvait arriver à absolument tout le monde. En effet, si Thomas avait aujourd’hui le syndrome de la page blanche et bien, il fallait qu’il se rende compte que cela était arrivé à d’autres avant lui. Certes, ce n’était pas non plus cela qui allait lui permettre de retrouver l’inspiration, mais au moins cela pouvait peut-être lui permettre de moins se mettre la pression et de laisser le temps au temps. Cela ne servait absolument à rien de forcer. Nolan savait ce qu’il disait là-dessus… Car lorsque son inspiration pour concocter des plats s’était envolé pendant quelques temps, il avait forcé, beaucoup trop, ce qui l’avait presque écoeuré a force et épuisé… Finalement, c’était en faisant confiance à son grand-père qu’il avait réussi à s’en sortir. Il avait laissé une autre personne l’aider et c’était ainsi qu’il avait pu reprendre goût à sa passion et retrouver son inspiration.

« C'est important d'être bien entouré, notamment par sa famille. Ton grand-père est un homme bien. Et il t'a bien élevé. » Effectivement, son grand-père était véritablement quelqu’un de bien et tous les jours, Nolan remerciait le ciel de lui avoir permis d’avoir un tel homme dans sa vie. Après tout… S’il n’y avait pas eu son grand-père qui sait ce qui lui serait arrivé, ses parents étant décédés alors qu’il était encore bien trop jeune pour s’en rappeler. Un simple accident et Nolan s’était retrouvé orphelin, mais il avait eu la chance que d’autres orphelins n’avaient pas forcément… Il avait pu être élevé par une personne de sa famille et depuis lors il continuait de s’appuyer encore et encore sur son grand-père. « Je ne sais pas ce que j’aurai fait sans lui… » Nolan craignait le jour où il perdrait son grand-père, car alors son monde s’effondrerait complètement, mais ce n’était pas encore le moment et heureusement ! Après tout, c’était toujours quelque chose de terrible que de perdre son modèle, car s’il y avait bien une chose de vraie c’était que Nolan s’était toujours inspiré de celui qui l’avait élevé pour absolument tout dans sa vie…

Quoi qu’il en soit, Nolan avait essayé de rassurer Thomas en lui disant qu’il comprenait complètement, mais qu’il ne fallait pas qu’il s’en fasse autant car après tout… s’il avait un jour eu la capacité de finaliser de superbes ouvrages, c’était bien qu’un jour il retrouverait son inspiration. Cela pouvait sembler facile à dire et c’était le cas, mais il n’en demeurait pas moins que Nolan était entièrement convaincu par ses dires. « Tu as sûrement raison oui. C'est tout ce que je sais faire. Ecrire. Je sais que je suis fait pour ça, c'est toute ma vie. Comme la cuisine pour toi. Cela reviendra sûrement, je l'espère. Mais j'ai fait une fixette sur ce bouquin qui me tient trop à cœur, son histoire me tient trop à cœur. » Nolan avait hoché la tête, comprenant totalement pourquoi ce livre lui tenait autant à cœur. Après tout, si Thomas était à ce point attaché à cette histoire, c’était on ne peut plus compréhensible. « Je crois qu'il faut que je prenne du temps pour moi, histoire d'y voir plus clair. » Un petite sourire encourageant avait alors étiré les lèvres de Nolan. « Oui, laisses-toi le temps. Après… Rien ne t’empêche d’écrire sur un autre sujet, sans forcément que cela soit un roman, pour ainsi te mettre moins la pression et juste retrouver peut-être le goût et l’inspiration de l’écriture ? » Peut-être que cela pourrait aider ce dernier de juste vider son esprit, penser à autre chose pendant un temps et ensuite seulement une fois reposé se replonger dans ce roman qui le rongeait tant.


Everything happens for a reason
YOU MIGHT NOT KNOW WHY NOW, BUT YOU WILL LATER ON
LES RENCONTRES DANS LA VIE SONT COMME LE VENT, CERTAINES
VOUS EFFLEURENT JUSTE LA PEAU ET D'AUTRES VOUS RENVERSENT

Revenir en haut Aller en bas
Thomas De LucaBon pour te remonter le moral
Thomas De Luca
http://www.ciao-vecchio.com/t7930-thomas-de-luca http://www.ciao-vecchio.com/t7953-thomas-o-37-ans-o-ecrivain
Faceclaim : Michiel Huisman, © Ea
Thème·s abordé·s : abandon, harcèlement
Messages : 2294 - Points : 2491
If you've lost you way, I will leave the light on ◭ Thomas AmpleFlawedHornedviper-small
Âge : 37 ans (15/05/1983)
Métier : Ecrivain, actuellement dans une impasse. Président d'une assocation venant en aide aux enfants abandonnés/placés
If you've lost you way, I will leave the light on ◭ Thomas Empty
Sujet: Re: If you've lost you way, I will leave the light on ◭ Thomas ( le Lun 25 Jan 2021 - 13:14 )
If you've lost you way, I will leave the light on @Nolan Caradja

Que fallait-il bien faire pour retrouver l’inspiration ? Aller à la source avait été la première solution pour Thomas. La piste facile. Sur le papier seulement. Il avait mal anticipé la chose, se lançant tête baissée dans cette nouvelle aventure et ce nouveau livre qui auraient dû être une consécration, d’un point de vue personnel. Il avait pensé que cela allait lui permettre d’y voir plus clair, peut-être de faire la paix avec lui-même ou avec ceux qui l'avaient abandonné, une connerie du genre. S’il avait su que ce livre serait une telle plaie, il ne se serait jamais lancé dans une telle entreprise. Alors aller à la pêche aux conseils était tout ce qu’il avait trouvé de mieux et pour le moment, l’écrivain avait l’impression que tout le monde lui conseillait la même chose. Mais il s’évertuait à demander, espérant peut-être qu’on lui fasse la révélation qui allait tout changer. Révélation qui semblait se faire désirer, une révélation qui ne viendrait peut-être pas au final. Cependant, savoir qu’il n’avait pas été seul à traverser un passage à vide était plutôt rassurant, dans une certaine mesure. Un passage à vide temporaire pour Nolan qui s’en est sorti grâce à son grand-père. C’était tellement important d’être entouré des bonnes personnes, il avait eu cette chance et avec du recul, Thomas n’avait vraiment pas à se plaindre à ce niveau-là. La remarque de son ami le fait sourire et le renvoie directement à sa propre situation. Sans ses frères et sœurs ou même sans Tina, il ne serait pas ce qu’il était aujourd’hui. Il avait grandi, évolué, à leurs côtés, son caractère s’était forgé à leur contact. Est-ce qu’il serait là, à l’heure actuelle, s’il avait eu la chance d’être adopté ? Bien sûr que non. Est-ce qu’il avait envie de savoir si cela avait été le cas ? Non plus. Il savait ce qu’il avait, il le chérissait, à aucun moment il ne voulait perdre tout cela et l’espace d’un instant, son soucis d’inspiration est le cadet de ses soucis

Et dire qu’il avait failli replonger dans cette mauvaise habitude, cette addiction qui avait bien failli lui coûter l’année passée. Mais une obsession en avait remplacé une autre. Cette addiction au jeu revenait souvent lorsqu’il était entre deux romans, lorsqu’il n’était pas dans cette frénésie qui le poussait à écrire des heures et des heures, enchaînant les nuits sans sommeil. Et il avait été tenté, de nombreuses fois, notamment lorsqu’il allait faire la promo de son livre, lorsqu’il était entre deux interviews, flânant en ville, ses pas le guidant parfois devant une salle de jeux ou un casino lorsqu’il y en avait un dans le coin. Alors bien évidemment, son inspiration l’ayant quittée, il avait bien fallu occuper cet esprit en ébullition et ses mauvaises manies étaient réapparues. Il était important qu’il retrouve le goût d’écrire, il avait bien trop à perdre et ça, Nolan le savait puisqu’il avait été le premier concerné. Prendre du temps pour lui était la solution, l’écrivain le savait, mais il avait cette peur de replonger. Son ami semble d’accord sur cet avis et lui donne même un dernier conseil que Thomas écoute sans vraiment savoir quoi en penser. « Peut-être oui. Après, honnêtement, avec un livre déjà en court, je sais que serai incapable de faire autre chose à côté, pas en sachant qu’un travail inachevé m’attend. » Il esquisse un sourire. C’était juste bon conseil, cependant il n’en ferait rien, il serait bien incapable d’écrire autre chose alors que son esprit était ailleurs. « Je vais arrêter pour le moment. Je pense que c’est inutile de tirer sur la corde inutilement, je vais le laisser de côté et revenir dessus lorsque j’y verrais plus clair et lorsque ce ne sera plus une corvée. » Parce que cela était devenu une véritable corvée de se mettre devant l’ordinateur ou même de se lever le matin sans envie aucune. Thomas avait toujours clamé haut et fort qu’il vivait de sa passion, qu’il gagnait bien sa vie grâce à cela, une belle revanche sur la vie, mais maintenant que cette passion était devenue une contrainte, il se gardait bien de le dire. « Je vais surtout arrêter de me plaindre et profiter un peu. » Il émet un léger rire, bien conscient qu’on devait se plaindre sans arrêt ces derniers temps, s’en rendre compte était déjà un bon début et puis ce n’était pas son genre, il était plutôt du genre à écouter ceux qui se plaignaient habituellement. « Parle-moi de toi plutôt, comment ça va en ce moment chez Haley ? » Il le regarde, un peu curieux comme toujours, un sourire aux lèvres.


Sway
When marimba rhythms start to play
Dance with me, make me sway
Like a lazy ocean hugs the shore
Hold me close, sway me more
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
If you've lost you way, I will leave the light on ◭ Thomas Empty
Sujet: Re: If you've lost you way, I will leave the light on ◭ Thomas ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- If you've lost you way, I will leave the light on ◭ Thomas -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Chiaia :: Lungomare di Mergellina
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : 1, 2  Suivant