Revenir en haut
Aller en bas


 

- If I had known - Alexis -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Gabriella SantiniToujours frais après un litre de café
Gabriella Santini
http://www.ciao-vecchio.com/t7989-gabriella-santini http://www.ciao-vecchio.com/t7994-gabriella-o-46-ans-o-avocate
Faceclaim : Charlize Theron, © dooms day
Thème·s abordé·s : relation abusive
Messages : 752 - Points : 605
If I had known - Alexis 8a6194b86a061849cc71621a7ded08d6d9512e75
Âge : 46 ans (18/07/1974)
Métier : Avocate spécialisée dans le droit de la famille
If I had known - Alexis Empty
Sujet: If I had known - Alexis ( le Sam 28 Nov 2020 - 19:36 )
@alexis moreno & gabriella
Fear doesn't shut you down; it wakes you up

Tu n'avais encore pas dormi cette nuit. Pour changer. Tu te serais bien passée de cette petite insomnie, mais quand ça ne voulait pas venir, tu ne pouvais pas faire autrement. Tu avais donc profiter du calme de la nuit pour travailler un peu sur tes dossiers en cours. Au fil des années, tu avais appris à être productives durant ces heures-là et il s'avérait que tu travaillais parfois mieux la nuit. Une impression peut-être. Toujours est-il que tu avais bien avancé et tu étais prête à rencontrer l'un de tes clients pour lui soumettre ta plaidoirie. C'est au petit matin que tu avais décidé de ranger l'appartement, tu avais encore de l'énergie à revendre. Tu ne t'arrêtes pas à un simple rangement car tu te mets à nettoyer la cuisiner de fond en comble avant de faire de même dans la salle de bains. Sur les coups de neuf heures, tu te poses enfin, une tasse de café dans la main, sur le balcon, posant ton regard sur la ville déjà éveillée. Une ville en proie à la peur depuis la dernière secousse qui avait encore fait de nombreux blessés et des dégâts conséquents que tu pouvais repérer de chez-toi et cela te peinait. Tu avais peur pour tes enfants, peur qu'ils se retrouvent au mauvais endroit au mauvais moment, tu étais une mère, tu avais peur tout le temps. Mais inutile de penser à tout cela maintenant, tu n'avais pas tellement envie de passer la journée à t'inquiéter et tu savais que les jumeaux n'aimaient pas lorsque tu devenais cette mère surproductrice et envahissante. Il te restait encore beaucoup à faire, notamment des courses pour remplir ton réfrigérateur qui était presque vide. Après une bonne douche tonifiante, tu enfiles des vêtements propres et tu sors, prête à affronter la foule dans le supermarché.

Et effectivement, il y a du monde ce matin. Les gens du coin semblaient s'être donnés rendez-vous pour faire leurs courses en même temps et c'était quelque chose que tu ne supportais pas. Tu aimais les faire au calme sans devoir slalomer entre les chariots, mais tu allais faire avec. Tu n'étais pas pressée, tu prends donc ton temps, te baladant de rayon en rayon, ignorant les soupirs de certains et le pas pressant d'autres qui semblaient te trouver trop lente, mais peu importe, tu avais toute la journée s'il le fallait. Tu pousses ton chariot dans le supermarché, arrivant près d'un stand pour un célèbre détachant qui semblait avoir sorti un nouveau produit apparemment miraculeux, tu étais plutôt sceptique, un détachant reste un détachant, mais pourquoi pas. Tu ne vois personne au stand, tant pis, tu passes ton chemin jusqu'au moment où tu le vois. Tu stoppes tout mouvement, n'entendant même pas la personne âgée derrière toi qui râle parce que tu barres le passage. Ton regard est rivé sur lui. Tu ne sais pas trop si ton cœur s'est arrêté ou s'il bat à tout rompre, tu as l'impression que tout s'est arrêté autour de toi. Jusqu'au moment où tu le vois sourire et s'approcher de toi en s'exclamant des mots que tu ne comprenais pas. Non, tu voyais qu'il approchait dangereusement, tu as envie de hurler, mais rien ne sort de ta bouche. Ta respiration se coupe, tu as l'impression que ta cage thoracique est compressée, tu as maintenant envie de pleurer. Avant même que tu n'ai pu faire quoique ce soit, le voilà déjà à tes côtés et tu réagis enfin, il fallait que tu mettes le plus de distance possible avec ce monstre, avec ce clown affreux. Tu pousses ton chariot dans un geste désespéré afin de stopper son avancée. « Ne m'approchez pas !!! » Une mise en garde qui se transforme en hurlement, tu te fichais bien qu'on te regarde à l'heure actuelle. Tu tentais bien de te calmer, essayant de relativiser, de te dire qu'il s'agissait juste de maquillage et d'un homme tout à fait banal, mais tu n'y arrives pas et tu continues à reculer encore et encore, fonçant sans t'en rendre compte dans un étalage de bocaux de cornichons que tu finis par heurter et tu n'as pas le réflexe, à cet instant, de rattraper le bocal qui se fracasse au sol.

(c) mars.


Heart Of Glass
Once I had a love and it was divine
Soon found out I was losing my mind
It seemed like the real thing but I was so blind
Mucho mistrust, love's gone behindr
Revenir en haut Aller en bas
Alexis MorenoBon pour te remonter le moral
Alexis Moreno
https://www.ciao-vecchio.com/t5510-dis-l-oiseau-oh-dis-emmene-mo http://www.ciao-vecchio.com/t7455-alexis-32-ans-serveur-ex-dealer
Faceclaim : Josh Beech + Ealitya
Thème·s abordé·s : Pédophilie/ abus sur mineur/ viol.
Je suis absent-e : Jusqu'au 9 mars
Messages : 699 - Points : 1721
If I had known - Alexis Q6FMGO5G_o
Âge : 33 ans (26 décembre)
Métier : Employé au café de Poppy
If I had known - Alexis Empty
Sujet: Re: If I had known - Alexis ( le Lun 30 Nov 2020 - 11:49 )


Gabriella & Alexis
“La vie est un énorme Rubik's cube sur lequel nous sautons de facette en facette dans le but d'en ressortir une compréhension plus élargie du monde et de nous-même.”


Enfin libre ! C’est la phrase que s’est dit Alexis quand enfin, le médecin l’autorise à ne plus mettre de bandage sur les yeux. Bien sûr, il doit continuer à porter des lunettes noire pendant quelques semaines mais au moins il peut vivre avec plus de sécurité. Il peut voir ce qui se passe autour de lui et il peut retrouver totalement son indépendance. Il aime beaucoup Tito et sa générosité. Il aime sa maison également. Mais pouvoir retourner à l’appartement est un bonheur. Bien sûr, il est complètement vide de nourriture… Il aurait dû se douter qu’il allait devoir aller refaire des courses. Il déteste ça, un peu comme beaucoup de gens. Mais comme il aime aussi manger des choses, aussi bien matin que soir, il va devoir prendre sur lui et faire cette corvée. A moins qu’il retourne dans la maison de son ami ? Non, puisqu’il va donner la clé de cet appartement à Milo, ça serait bête qu’il ni soit pas si le jeune homme décidait d’y venir. C’est donc tôt le matin qu’il a décidé d’aller au supermarché. Il pensait qu’il y aurait moins de monde à une heure comme celle-ci. Il s’est trompé, puisque des gens, il y en a. Beaucoup trop. Il était prêt à faire demi-tour quand des gens s’approche de lui et lui balance des confettis à la figure pour finalement lui dire qu’il est le millième client et qu’il a gagné un chèque de 500 euros. Alexis, d’abords sur le cul, ne pu s’empêcher de rire. « - Waouh… Merci. » Il sourit bêtement aux personnes autour de lui, prenant le chèque. Il a l’impression d’être une bête de foire à être regarder comme ça. Il n’aime pas ça du tout. Il se dépêche donc d’avancer pour s’éloigner de toutes ces paires d’yeux. « - Quelle folie quand même. C’est… N’importe quoi. » Dit-il en secouant la tête. Il regarde une dernière fois derrière lui avant de commencer ses courses plus tranquillement maintenant qu’il est sûr qu’il est tranquille. Ce n’est même pas un chèque, c’est un bon d’achat. Il va devoir dépenser les 500 euros dans ce magasin.

Pour une fois dans sa vie, il ne fait pas attention aux prix. Il prend ce qui lui fait envie et même un peu plus. Puisqu’il a l’argent, autant en profiter. Il peut même faire les courses pour un bon moment, ça lui évitera de faire des allées retour beaucoup trop souvent. Il était dans un rayon quelconque quand il entendit quelqu’un hurler. Il est surprit et hausse un sourcil. Comme tout le monde, il approche de l’endroit, il joue un peu au mouton pour le coup. C’est juste qu’il lui semblait avoir déjà entendu cette voix et il voulait vérifier. Il arrive alors et voit tout d’abords le clown, avant de voir Gabriella, ou plutôt maître Santini. Il fronce les sourcils directement, lâchant finalement son chariot pour venir vers elle. « - Maître Santini, est-ce que ça va aller ? » Il est inquiet pour elle maintenant. Bon, il imagine que sa réaction est due à ce clown. « - Faites attention à ne pas vous coupez. » Dit-il en baissant les yeux sur le bocal fracassé sur le sol. Ce serait bête d’avoir un accident. Il pose la main sur son bras d’ailleurs. Il pose les yeux sur les gens ensuite, sur le clown. « - Bon vous voulez pas vous bougez de là sérieusement ? Surtout vous là avec le déguisement ! Vous êtes stupides ou quoi ? » Non Alexis ne mâche pas ses mots quand il parle. A quoi bon après tout. Il veut juste qu’il parte, qu’il sorte de sa vue. Tant pis s’il est désagréable. « - Ca va aller. Il va s’en aller. Il ne peut rien vous faire. C’est juste un homme qui croit pouvoir vendre avec un costume ridicule… » Enfin peut-être que ça fonctionne, mais il préfère minimiser les choses. « - Et ces stupides gens vont continuer leurs courses bien gentiment aussi. N’est-ce pas ? » Dit-il en lançant un regard noire à un jeune adolescent avec son téléphone en main. « - J’hésiterai pas à utiliser le droit à l’image si jamais. » Puis sans oublier qu’il est en compagnie d’une avocate mais ça les gens, ils n’en savent rien du tout.




♛ Il paraît que l'espoir fait vivre. Je pense que je vais donc vivre très longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Gabriella SantiniToujours frais après un litre de café
Gabriella Santini
http://www.ciao-vecchio.com/t7989-gabriella-santini http://www.ciao-vecchio.com/t7994-gabriella-o-46-ans-o-avocate
Faceclaim : Charlize Theron, © dooms day
Thème·s abordé·s : relation abusive
Messages : 752 - Points : 605
If I had known - Alexis 8a6194b86a061849cc71621a7ded08d6d9512e75
Âge : 46 ans (18/07/1974)
Métier : Avocate spécialisée dans le droit de la famille
If I had known - Alexis Empty
Sujet: Re: If I had known - Alexis ( le Jeu 3 Déc 2020 - 23:23 )
@alexis moreno & gabriella
Fear doesn't shut you down; it wakes you up

Si tu avais su que tu te retrouverais devant ta phobie dans ce supermarché, tu ne serais pas venue et tu serais directement allée te coucher. Mais bien évidemment, ce ne sont pas des choses qui se prévoyaient et lorsque tu entres dans l'établissement, tu plonges la tête la première dans la gueule du loup. Tout avait pourtant bien commencé, tu poussais ton chariot avec entrain, bien décidé à faire ces courses rapidement. Jusqu'à ce que tu te retrouves face à cette horrible chose. Pour toi ça l'est. Un traumatisme d'enfance lorsque vous parents, vous avaient emmenés, Umberto et toi, au cirque. Bien évidemment, tu avais fait une sacrée crise de panique lorsqu'un clown t'avait choisi pour la réalisation d'un tour et ta mère avait été obligée de te sortir, rouge de honte. Depuis, cette peur ne t'avait pas quitté, bien au contraire. Et te voilà en train de hurler dans ce supermarché sous les regards des gens qui devaient sûrement de te prendre pour une folle à cet instant. Mais une phobie ne se contrôle pas, une phobie est irrationnelle. Tu veux mettre le plus de distance possible entre lui et toi et tu percutes le présentoir à bocaux de cornichons et l'un d'eux se fracasse à tes pieds, éclaboussant tes jambes, mais cela ne suffit pas tellement à te calmer. « Maître Santini, est-ce que ça va aller ? » Cette voix lointaine te fait tourner la tête vers la personne qui venait de te rejoindre et tu reprends ta respiration, tu ne te souvenais d'ailleurs pas que tu l'avais retenue. « « Faites attention à ne pas vous coupez. » Tu baisses les yeux, découvrant le bocal explosé et l'immense flaque de vinaigre, tu es encore un peu perdue, mais tu reprends tes esprits doucement.

Tes yeux remontent de nouveau sur l'homme et tu pousses un soupir de soulagement en reconnaissant Alexis que tu connaissais bien et tes doigts agrippent fermement autour de son bras, maintenant que tu avais un allié, tu ne comptais pas le lâcher. « Je veux qu'il s'en aille... » Ta voix est faiblarde, tu t'es mise de côté pour ne pas avoir cette affreuse chose dans ton champ de vision, même périphérique. Tu te mets à trembler, les nerfs sûrement. « Bon vous voulez pas vous bougez de là sérieusement ? Surtout vous là avec le déguisement ! Vous êtes stupides ou quoi ? » Tu te fiches pas mal des regards que tu sens sur toi, c'est le cadet de tes soucis, tout ce que tu veux, c'est qu'il s'en aille. Par chance, Alexis semblait prendre les choses en main et plutôt sérieusement d'ailleurs, le ton employé ne te dérangeait pas. « Ca va aller. Il va s’en aller. Il ne peut rien vous faire. C’est juste un homme qui croit pouvoir vendre avec un costume ridicule… » Tu fais une légère moue, tu n'étais pas du tout convaincu, tu voulais partir, tu voulais quitter ce rayon au plus vite et tu te rappelles que tu avais laissé ton chariot près du clown. « Il est parti ? » Tu avais repris un peu d'assurance, mais la peur était toujours présente. Pourtant, tu tentes un léger coup de tête sur le côté et tu ne vois plus qu'une trace de ce clown, il semblait avoir quitté les lieux, mais tu restais sur tes gardes. « Et ces stupides gens vont continuer leurs courses bien gentiment aussi. N’est-ce pas ? » Tu esquisses un léger sourire en l'entendant s'adresser ainsi aux gens qui commençaient à se disperser peu à peu, mais tu t'en fichais pas mal, encore une fois. « J’hésiterai pas à utiliser le droit à l’image si jamais. » Tu souris de nouveau, touchée malgré toi qu'il utilise cet argument et tu l'appuies en regardant le fameux adolescent d'un air blasé avant de prendre la direction, prudemment, de ton chariot qui était resté en plan en plein milieu du stand. Tu t'y diriges à tâtons, mais aucune trace du clown. Tu récupères donc ton chariot que tu serres entre tes doigts, tu t'en servirais comme arme si jamais cette horrible créature aurait l'audace de revenir et tu ne plaisantais pas. Tu reviens vers Alexis, esquissant un sourire un peu crispé. « Merci pour ton aide Alexis... Tu es arrivé au bon endroit, au bon moment, on dirait. » L'adrénaline retombée, tu te sentais maintenant un peu gênée d'avoir perdu ton self-control ainsi, tu n'aimais vraiment pas cela. En plus, tu étais trempée et tu puais le vinaigre, tu avais connu mieux. « Tu connais maintenant ma pire phobie, mais je sais que tu garderas cela pour toi. » Ce n'était pas du tout une mise en garde, mais tu préférais être claire. Peu de personne n'était au courant et si jamais tes collègues et adversaires venaient à apprendre cela, certains pourraient en tirer partie, oui les avocats étaient impitoyables, toi la première. « Comment vas-tu ? Cela faisait un petit moment que je n'avais pas de nouvelles, j'avais d'ailleurs pensé t'appeler dernière pour que l'on se voit. » Ce n'était sûrement pas le moment de parler de ce que tu avais appris récemment le concernant, mais tu voulais juste oublier ce qu'il venait de se passer.

(c) mars.


Heart Of Glass
Once I had a love and it was divine
Soon found out I was losing my mind
It seemed like the real thing but I was so blind
Mucho mistrust, love's gone behindr
Revenir en haut Aller en bas
Alexis MorenoBon pour te remonter le moral
Alexis Moreno
https://www.ciao-vecchio.com/t5510-dis-l-oiseau-oh-dis-emmene-mo http://www.ciao-vecchio.com/t7455-alexis-32-ans-serveur-ex-dealer
Faceclaim : Josh Beech + Ealitya
Thème·s abordé·s : Pédophilie/ abus sur mineur/ viol.
Je suis absent-e : Jusqu'au 9 mars
Messages : 699 - Points : 1721
If I had known - Alexis Q6FMGO5G_o
Âge : 33 ans (26 décembre)
Métier : Employé au café de Poppy
If I had known - Alexis Empty
Sujet: Re: If I had known - Alexis ( le Jeu 10 Déc 2020 - 8:40 )


Gabriella & Alexis
“La vie est un énorme Rubik's cube sur lequel nous sautons de facette en facette dans le but d'en ressortir une compréhension plus élargie du monde et de nous-même.”



Alexis sourit, et hoche la tête positivement. « - Et il va s’en aller bien sûr. » Dit-il avec le sourire aux lèvres. Il essaie de ne pas avoir cet éternel visage fermé qu’il prend habituellement. Il est là pour la rassurée et non pour lui faire peur. Par contre, il reste lui-même envers toutes les autres personnes présentent. Il exprime ouvertement son envie qu’ils partent et qu’ils ne s’occupent plus de ce qui se passe ici. Bien sûr, il n’utilise pas de gant, Alexis est quelqu’un de directe, de franc. Et il se fiche pas mal de savoir si on pense du bien ou du mal de lui. Du moment qu’il ne connait pas les personnes du moins. Il hoche la tête. « - Oui, il n’est plus là. » Il est sans doute aller ailleurs. Prendre une petite pause dans le local des employés. Ou il ne sait pas quoi. En tout cas, pour le moment il est allé voir ailleurs. Il reviendra probablement mais il espère qu’il attendra u moins assez longtemps pour qu’elle n’ait plus à le voir. Le garçon est plutôt content d’arriver à ses fins en tout cas. Et quand elle le remercie, il est encore plus content. « - Il semblerait que ça soit mon jour. » Il rit légèrement avant de hausser les épaules. « - Mais c’est normal, il n’y a pas de quoi. » Il ne pouvait pas la laisser ainsi de toute façon. « - Je saurai garder ma langue dans ma poche. » Autant ne pas se mettre une avocate à dos en plus de ça. Il y aurait bien trop de risque à le faire. Et elle a toujours été correcte envers sa sœur et lui.

Il regarde autour de lui. « - Je vais bien. Mieux qu’il y a quelque jour en tout cas. J’ai eu quelques conséquences aux tremblements de terre. Mais je peux enfin reprendre mon autonomie. Tout en faisant attention. D’où les lunettes. » Il déteste ça. Mais il ne veut pas perdre la vue. Ni devoir porter des lunettes durant toute sa vie. Il sait qu’il n’est pas très chanceux mais s’il peut se donner un peu de chance, il ne dira pas non. « - Ah oui ? Pour prendre des nouvelles ? Ou une raison particulière ? » Il fronce les sourcils, un peu surprit par ce qu’elle vient de dire. Puis reprends quelques secondes après. « - Vous avez des nouvelles de ma sœur ? » Lui ne la voit plus, il n’est pas encore revenu dans sa vie. Il n’ose pas le faire, il a bien trop peur qu’après avoir prit tout ce temps, elle lui en veuille beaucoup. Après ça n’arrange pas d’allonger encore plus le délai. Mais il n’est pas courageux pour tout, même s’il aime dire le contraire. « - Je vais aussi récupérer mon chariot. Parce qu’il est assez chargé. Je n’ai pas envie de tout recommencer. Je reviens ! » Dit-il en s’éclipsant pour pouvoir reprendre son chariot et pouvoir revenir afin de continuer la conversation. Et il arrête en même temps une personne du magasin pour prévenir pour les bocaux brisés. Il s’excuse d’ailleurs, prenant ceci à sa charge en disant que c’était un accident. « - Et voilà, on est bon. » Dit-il alors qu’il reprend une marche lente pour ne pas déranger les gens qui sont là pour faire leurs courses et qui sont plutôt du genre à vouloir faire sa vite. Comme lui généralement mais les choses ont tourné autrement.




♛ Il paraît que l'espoir fait vivre. Je pense que je vais donc vivre très longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Gabriella SantiniToujours frais après un litre de café
Gabriella Santini
http://www.ciao-vecchio.com/t7989-gabriella-santini http://www.ciao-vecchio.com/t7994-gabriella-o-46-ans-o-avocate
Faceclaim : Charlize Theron, © dooms day
Thème·s abordé·s : relation abusive
Messages : 752 - Points : 605
If I had known - Alexis 8a6194b86a061849cc71621a7ded08d6d9512e75
Âge : 46 ans (18/07/1974)
Métier : Avocate spécialisée dans le droit de la famille
If I had known - Alexis Empty
Sujet: Re: If I had known - Alexis ( le Dim 13 Déc 2020 - 23:11 )
@alexis moreno & gabriella
Fear doesn't shut you down; it wakes you up

Peu à peu, tu te calmes. Tu n'étais plus seule face à ce clown qui finit par partir et malgré l'adrénaline qui parcourait encore tes veines, tu te sentais maintenant hors de danger. Mais tu restais sur tes gardes, on en sait jamais, les clowns étaient assez fourbes pour sortir de nulle part. Oui, autant dire qu'une phobie est irrationnelle, on pouvait te prouver par A + B que tout allait bien, ton cerveau s'en foutait pas mal. Mais cela allait déjà mieux, grâce à Alexis. Il était arrivé au bon endroit et au bon moment, quelles chances tu avais de tomber sur lui à cet instant et à cet endroit ? « Il semblerait que ça soit mon jour. Mais c’est normal, il n’y a pas de quoi. » Tu souris doucement, il était vraiment prévenant. Tu l'avais toujours connu ainsi. On ne pouvait pas dire que tu le connaissais parfaitement, mais au vue de votre passé commun, cela aurait été étonnant qu'il ne se comporte pas ainsi avec toi. C'est pour cela, qu'avec une certaine complicité, tu le préviens qu'il devait garder cela pour lui. C'était peut-être anodin, mais certains paieraient cher pour avoir une information pareille. « Je saurai garder ma langue dans ma poche. » Tu souris de nouveau. « Merci Alexis. » Tu lui en étais vraiment reconnaissante, même si tu te doutais bien qu'il n'en ferait jamais rien.

Tu finis par venir aux nouvelles, cela faisait un moment que tu n'avais pas eu de nouvelles, mais tout le monde était pris dans sa routine, dans son train-train quotidien, toi la première. Mais cela tombait très bien que tu le croises ici, cela te donnait l'occasion de discuter un peu avec lui et notamment de savoir comment il vivait la situation actuelle. « Je vais bien. Mieux qu’il y a quelques jours en tout cas. J’ai eu quelques conséquences aux tremblements de terre. Mais je peux enfin reprendre mon autonomie. Tout en faisant attention. D’où les lunettes. » Tu fronces légèrement les sourcils, tu n'étais pas au courant de ce qu'il s'était passé le concernant. Beaucoup ont été impactés par le tremblement de terre et tu t'en voulais maintenant de ne pas être venue aux nouvelles, mais tu avais été assez débordée ces derniers temps. « Rien de grave, j'espère ? Tu as un toit sous lequel dormir, tout va bien pour toi ? » C'était important pour toi de savoir, tu suivais les Moreno depuis des années et tu étais assez concernée par leur bien-être même si tu n'avais plus tellement de nouvelles de la petite sœur et cela commençait d'ailleurs à t'inquiéter, tu espérais justement que son aîné en est. « Ah oui ? Pour prendre des nouvelles ? Ou une raison particulière ? Vous avez des nouvelles de ma sœur ? » Tu secoues légèrement la tête en faisant une légère moue, un peu déçue qu'il n'en est pas lui-même. « Non, je suis désolée, je n'ai pas de nouvelles de ta sœur. Je pensais que tu en aurais après ce qu'il vient de se passer. » Tu cherches les mots, tu cherches comment aborder le sujet délicat même s'il doit te voir venir maintenant que tu as parlé de la fameuse nouvelle, mais il ne t'en laisse pas vraiment le temps. « Je vais aussi récupérer mon chariot. Parce qu’il est assez chargé. Je n’ai pas envie de tout recommencer. Je reviens ! » Tu le regardes s'éloigner en acquiesçant. Tu en profites pour regarder autour de toi, toujours pas de traces du clown et c'est préférable. Tu vois Alexis revenir vers toi après l'avoir vu discuter avec un employé du magasin, tu ne sais pas ce qu'il lui a dit exactement, mais tu te doutes bien que cela ait un rapport avec l'incident un peu plus tôt. Tu te sens un peu ridicule, mais tu relativises en te disant que les coulrophobes comme toi devaient avoir gain de cause et ne devait pas aller faire les courses avec la boule au ventre, ils étaient horribles enfin, même les enfants avaient peur en général ! « Et voilà, on est bon. » Tu esquisses un sourire et tu pousses ton chariot près du sien. « Tu sais où je peux trouver ta sœur ? Je sais que tu n'as pas de nouvelles, mais j'ai vraiment besoin de la voir, toi aussi d'ailleurs. Il faut que je fasse le point avec vous sur ce qu'il vient de se passer. Maintenant que vos deux parents sont dehors, je pense qu'il est important d'anticiper certaines choses. » Tu es loin de penser qu'Alexis n'est pas du tout au courant de la nouvelle et peut-être qu'il aurait mieux valu pour toi que tu lui en parles ailleurs, plutôt qu'ici dans le rayon des gâteaux apéritifs.

(c) mars.


Heart Of Glass
Once I had a love and it was divine
Soon found out I was losing my mind
It seemed like the real thing but I was so blind
Mucho mistrust, love's gone behindr
Revenir en haut Aller en bas
Alexis MorenoBon pour te remonter le moral
Alexis Moreno
https://www.ciao-vecchio.com/t5510-dis-l-oiseau-oh-dis-emmene-mo http://www.ciao-vecchio.com/t7455-alexis-32-ans-serveur-ex-dealer
Faceclaim : Josh Beech + Ealitya
Thème·s abordé·s : Pédophilie/ abus sur mineur/ viol.
Je suis absent-e : Jusqu'au 9 mars
Messages : 699 - Points : 1721
If I had known - Alexis Q6FMGO5G_o
Âge : 33 ans (26 décembre)
Métier : Employé au café de Poppy
If I had known - Alexis Empty
Sujet: Re: If I had known - Alexis ( le Mer 16 Déc 2020 - 12:44 )


Gabriella & Alexis
“La vie est un énorme Rubik's cube sur lequel nous sautons de facette en facette dans le but d'en ressortir une compréhension plus élargie du monde et de nous-même.”



Le jeune homme lui sourit directement. Bien sûr qu’il n’ira pas raconter sa peur à tout le monde. Au pire, il peut raconter l’anecdote sans dire de prénom et personne n’en saura rien du tout. En tout cas, il est plutôt content d’avoir pu lui venir en aide. Alexis n’est pas toujours un enfant de cœur mais il est reconnaissant envers les personnes qui ont prit le temps de l’aider un jour. Et en tant qu’avocate, elle a fait beaucoup pour lui, comme pour Lexy. Il lui en sera toujours reconnaissant. Et il n’y a pas de raison pour qu’un jour, elle lui mette un couteau dans le dos. Il ne voit pas pourquoi elle en arriverait là. Il est bien dommage qu’elle ne soit avocate que pour les familles. Et d’un côté, heureusement aussi, au vu de la prison et des conneries qu’il a faite.

Il hausse les épaules. « - Non non. Ca va. Beaucoup mieux maintenant. J’ai eu de la chance d’avoir deux personnes pour moi. Et ça va en s’améliorant maintenant. La preuve, je suis là. Et vous ? Tout va bien ? » Car il n’a pas l’intention de se plaindre plus longtemps. Il retrouve sa vision normale et bientôt il pourra même se débarrasser de ces lunettes protectrices. Il en a déjà hâte mais il paraît qu’il faut faire preuve de patience dans la vie… C’est le moment de travailler ce trait de caractère qu’il n’a pas du tout. Il est un eu déçu d’entendre qu’elle n’a pas de nouvelle de Lex’ non plus. Il soupire légèrement en baissant les yeux quelques secondes. « - Je… En réalité, j’ai pris mes distances avec elle quand je me suis retrouvé en prison. Je me suis convaincu qu’elle serait mieux sans moi. Et… Du coup. Je n’ai plus de nouvelles depuis plusieurs années. » Il grimace suite à ces explications. Il sait que c’était une erreur, aujourd’hui il regrette. Elle lui manque tellement mais il se sent incapable de revenir vers elle. Ca lui fait peur d’être rejeté. Alors qu’elle aurait toutes les raisons pour le faire.

Il fait un rapide aller-retour, quelques minutes seulement puisqu’il ne s’était pas arrêté loin précédemment. Il revient auprès de Gabrielle rapidement et il est plutôt content d’avoir pu faire en sorte que les dégâts soient réparés avant que ça ne pause problème. Il avance calmement, ne voulant pas gêner en restant en plein milieu du chemin. Il écoute avant de hausser un sourcil. « - Je… Quoi ? » Il hausse un sourcil surprit par la fin de ses mots. « - Enfin… Je sais que mon père est dehors car… Il me l’a bien fait comprendre. Mais ma mère ? Ca je ne savais pas. » Il est un peu prit au dépourvu pour le coup. Il ne s’attendait pas à ça. Il n’a pas eu de nouvelle la concernant. Il ne sait pas si elle est à Naples, si elle est partie ailleurs. Il ne sait pas ce qu’elle est devenue. En réalité, il ne l’a connait pas. Il l’a vue durant le procès. Mais ils n’ont jamais eu de relation ensemble. « - Aux dernières nouvelles, Lexy était encore aux études pour être vétérinaire. Après est-ce qu’elle a réussi, est-ce qu’elle travaille là-dedans… Je sais qu’elle est toujours à Naples en tout cas. » Il a fait vérifié l’information comme il pouvait. Pour être sur qu’elle va bien quand même. Mais il n’est pas encore retourner vers elle. Il est vraiment temps de prendre son courage à deux mains et de le faire. « - Et vous savez où elle est ? Ma génitrice je veux dire ? Ce qu’elle fait… ? » Il espère que son géniteur n’a pas remis la main dessus. Elle n’a pas été une femme heureuse non plus. Il l’a obligé à faire toutes ces choses. Enfin surtout à ne rien faire. Maintenant, il a quand même un peu de rancœur envers elle. Car elle aurait pu faire mieux. Elle aurait pu essayer d’agir et prendre sur elle pour ses enfants. Mais ça n’a pas été le cas.





♛ Il paraît que l'espoir fait vivre. Je pense que je vais donc vivre très longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Gabriella SantiniToujours frais après un litre de café
Gabriella Santini
http://www.ciao-vecchio.com/t7989-gabriella-santini http://www.ciao-vecchio.com/t7994-gabriella-o-46-ans-o-avocate
Faceclaim : Charlize Theron, © dooms day
Thème·s abordé·s : relation abusive
Messages : 752 - Points : 605
If I had known - Alexis 8a6194b86a061849cc71621a7ded08d6d9512e75
Âge : 46 ans (18/07/1974)
Métier : Avocate spécialisée dans le droit de la famille
If I had known - Alexis Empty
Sujet: Re: If I had known - Alexis ( le Jeu 31 Déc 2020 - 14:34 )
@alexis moreno & gabriella
Fear doesn't shut you down; it wakes you up

Tu t'inquiètes pour Alexis comme une mère pouvait s'inquiéter pour son enfant, notamment après ses petits soucis suites aux divers tremblements de terre qui ont secoué la région. Il y avait eu des drames, des pertes terribles, toi-même, tu avais eu peur pour tes propres enfants, mais heureusement, il n'y avait rien eu à déplorer de votre côté. Tu t'estimais chanceuse, vraiment, mais ce n'était apparemment pas le cas pour tout le monde, alors évidemment que tu t'inquiètes et que tu viens aux nouvelles. « Non non. Ca va. Beaucoup mieux maintenant. J’ai eu de la chance d’avoir deux personnes pour moi. Et ça va en s’améliorant maintenant. La preuve, je suis là.  Et vous ? Tout va bien ? » Tu souris doucement, légèrement rassurée même si tu te doutais bien que cela n'était pas si facile pour lui, mais tu te gardais bien de remuer le couteau, il n'avait certainement pas besoin de ça. « Et bien écoute ça va bien, je dirai. Depuis la dernière fois que l'on s'est vu, il y a un peu de nouveau, j'ai divorcé en début d'année, un soulagement, je pourrais dire. » Tu gardes le sourire, qui est sincère, car pour une fois, tu respirais sans avoir cette pression sur la poitrine. Restaient les enfants qui étaient encore un peu chamboulés par la nouvelle, mais ils étaient assez grands pour faire la part des choses à défaut de comprendre tes raisons. Et c'est justement cela qui te fait penser à la fratrie Moreno qui avait marqué ta vie d'avocate, mais aussi de mère. Tu n'avais pas de nouvelles de Lexy depuis un moment, elle semblait sourde à tes appels et tu n'avais aucune envie de la harceler, si elle n'avait pas envie de parler, c'était son choix et tu le respectais. Mais cela ne t'empêchait pas de passer par son frère aîné. « Je… En réalité, j’ai pris mes distances avec elle quand je me suis retrouvé en prison. Je me suis convaincu qu’elle serait mieux sans moi. Et… Du coup. Je n’ai plus de nouvelles depuis plusieurs années. » Tu ouvres légèrement la bouche, prenant une légère inspiration, un peu surprise, mais tu te sens surtout idiote pour le coup. « Je suis navrée, Alexis. » Tu espérais ne pas l'avoir mis mal à l'aise ou d'avoir rouvert une blessure qu'il tentait de soigner, mais avec tout ce qu'ils avaient traversé, tu avais pensé qu'ils se parlaient toujours.

Et cela n'arrange pas tellement les choses, notamment avec la nouvelle que tu avais apprise récemment, c'est-à-dire la sortie de prison de leur mère. Cela t'avait vraiment déstabilisé lorsque tu l'avais appris et tu t'étais mis en tête que c'était de ton devoir de l'annoncer aux enfants Moreno avant qu'ils ne l'apprennent de la bouche de n'importe qui. Mais les jours ont passé et tu étais persuadée maintenant qu'Alexis était au courant. De quelle manière, tu n'en savais rien, mais sa mère aurait eu toutes ses chances d'aller le voir pour lui dire tout un tas de bêtises. C'est donc avec la certitude de ne rien lui apprendre de nouveau que tu parles de la libération de sa mère alors que vous avancez tranquillement dans le magasin. « Je… Quoi ? » Par réflexe, tu t'arrêtes en plein milieu du rayon, réalisant qu'il ne savait rien de ce qui se passait. Tu te sens encore plus idiote à cet instant. « Enfin… Je sais que mon père est dehors car… Il me l’a bien fait comprendre. Mais ma mère ? Ca je ne savais pas. » Tu passes une main dans tes cheveux, signe évident de ton malaise, évitant son regard quelques instants, cherchant quoi dire, quoi faire. « Je... Je suis désolée, je pensais que tu savais. Elle est sortie depuis quelques jours, j'étais persuadée que tu le saurais d'une manière ou d'une autre. Si j'avais su, je t'aurais fait venir à mon bureau que de t'apprendre ça ici au milieu des conserves. » Tu fais une légère moue, décidément, tu enchaines les bourdes aujourd'hui. « Aux dernières nouvelles, Lexy était encore aux études pour être vétérinaire. Après, est-ce qu’elle a réussi, est-ce qu’elle travaille là-dedans… Je sais qu’elle est toujours à Naples en tout cas. » Tu hoches légèrement de la tête, retrouvant peu à peu l'esprit clair. « Bien. C'est une bonne chose qu'elle soit ici, car il va falloir que nous nous voyons tous les trois. A un moment donné, quand vous serez tous les deux prêts. » Tu ne voulais les forcer en rien, mais maintenant que leurs deux parents étaient sortis de prison, il fallait mettre les choses à plat et se préparer à certaines choses. Tu ne voulais pas les confronter à cela, mais il était hors de question qu'ils affrontent cela tout seuls. « - Et vous savez où elle est ? Ma génitrice je veux dire ? Ce qu’elle fait… ? » Tu secoues la tête d'un air navré. « Je n'en ai aucune idée. Elle s'est apparemment fait très discrète depuis sa sortie, ce qui me semble assez normal, mais elle doit rendre des comptes, elle est encore sous contrôle judiciaire. C'est une question de temps avant que je ne sache ce qu'elle fait désormais. » Les peines réduites, surtout de ce genre, avaient toujours des conséquences, il était donc normal que les anciens détenus doivent rendre des comptes. Concernant la mère d'Alexis, tu ne savais rien pour l'instant et tu n'étais pas sûre que tu dirais quoi que ce soit dans le cas inverse, il y avait bien trop en jeu. « Si tu as la moindre interrogation, n'hésite pas à m'appeler ou à venir me voir, d'accord ? J'aurais voulu t'apprendre les choses autrement. »

(c) mars.


Heart Of Glass
Once I had a love and it was divine
Soon found out I was losing my mind
It seemed like the real thing but I was so blind
Mucho mistrust, love's gone behindr
Revenir en haut Aller en bas
Alexis MorenoBon pour te remonter le moral
Alexis Moreno
https://www.ciao-vecchio.com/t5510-dis-l-oiseau-oh-dis-emmene-mo http://www.ciao-vecchio.com/t7455-alexis-32-ans-serveur-ex-dealer
Faceclaim : Josh Beech + Ealitya
Thème·s abordé·s : Pédophilie/ abus sur mineur/ viol.
Je suis absent-e : Jusqu'au 9 mars
Messages : 699 - Points : 1721
If I had known - Alexis Q6FMGO5G_o
Âge : 33 ans (26 décembre)
Métier : Employé au café de Poppy
If I had known - Alexis Empty
Sujet: Re: If I had known - Alexis ( le Ven 15 Jan 2021 - 2:02 )


Gabriella & Alexis
“La vie est un énorme Rubik's cube sur lequel nous sautons de facette en facette dans le but d'en ressortir une compréhension plus élargie du monde et de nous-même.”




Alexis n’a pas été chanceux durant ces tremblements de terre mais il s’en sort mieux que d’autres. Donc il s’estime quand même heureux. Il va devoir supporter ces lunettes encore quelques semaines et après, il pourra retrouver sa vue normale. Et il se réjouit que ça soit le cas. Mais il évite d’inquiéter les personnes qui se trouvent autour de lui, il estime que ça ne sert à rien. Tout va bien, c’est le message qu’il veut faire passer. Et c’est la même chose pour Milo. Il le préservera au plus possible. Il veut son bien, il veut son bonheur. Et donc, il prendra la négativité et empêchera de tout son être de la mettre dans sa vie. Il ne le mérite pas. « - Un divorce ? Bon si c’est un soulagement, c’est que c’est une bonne nouvelle, mais on m’a dit que ça n’était jamais facile. » Il n’en sait rien. Il n’a jamais connu ça. Et il n’a pas dans ses proches des personnes qui ont divorcé, enfin maintenant si avec Gabriella. Mais avant, ce n’était pas du tout le cas. « - Et vos enfants vont bien ? » Demande-t-il en se souvenant qu’elle en a. Il espère que ça n’est pas trop difficile pour eux tout ça. Puis il se dit que ça ne le regarde certainement pas. Il ne devrait donc pas poser des questions trop intime. « - Moi aussi je le suis. D’être stupide. » Dit-il en repensant à ça. Il n’aurait jamais dû laisser Lexy. Jamais… Elle comptait sur lui. Mais en prison, comment il allait pouvoir l’aider dans le fond ? Elle qui devait se concentrer dans sa vie et ses études. Mais bon, ce qui est fait, est fait mais il pense la retrouver, quoi qu’il en coute. Il veut renouer, l’avoir dans sa vie à nouveau et reprendre son rôle. Même si quelque chose lui dit que ça ne va pas être si simple à faire.

Au final, au vu de la nouvelle qu’il vient d’apprendre, il s’en fiche un peu que ça soit simple ou non. Il ne va pas lui laisser le choix surtout. Il ne peut pas la laisser seul face à cette situation. Et si les parents venaient à tourner autour d’elle ? Il ne sait pas ce qu’ils peuvent faire. Enfin, leur mère est moins dangereuse que l’autre psychopathe mais quand même. Si elle retourne dans ses griffes ? Si elle se fait menacer à nouveau ? Il ne peut pas laisser sa petite sœur comme ça. Il a bien trop peur pour elle. « - C’est rien. Je suis juste… Surpris. Je ne m’attendais pas à ça… Mais ça fait 10 ans… Alors bon. » Il aurait peut-être dû y penser un peu plus. Et se renseigner par lui-même avant que ça arrive. Trop tard. Il est mit devant le fait accompli. Puis personne n’était tenu de l’avertir. Ce sont deux adultes libres de leur faits et gestes ou en partie. « - Oui pas de soucis. J’espère que ça sera possible, qu’on se voit tous les trois. » Il n’en est pas si sûr. Il faut encore qu’il retourne vers sa sœur. Que ça se passe bien. Qu’elle accepte de venir. Enfin peut-être que si Gabriella la convoque elle dira oui, sans que lui ne soit impliqué au départ. « - Je vois d’accord… Je pense que mon géniteur va se mettre à sa recherche. J’espère juste qu’il ne la retrouvera pas… Je ne connais rien d’elle tu sais. Je ne sais pas quelles sont ses intentions. Dans quel état d’esprit elle est… Je sais rien. » Il n’a jamais pu avoir de relation avec elle. Elle obéissait juste aux ordres et elle ne pouvait pas s’approcher de ses enfants surtout. Il n’y avait aucune moyen d’avoir une relation avec elle. « - Oui, bien sûr, j’hésiterai pas. On se tient au courant de toute façon, c’est très très important ! » Et son taux de nervosité et de stress va prendre un cran encore une fois. Il ne va avoir que ça en tête. Il va regarder partout. Il va être plus attentif encore à ce qui se passe autour de lui. Ca ne va pas être facile. Il repose correctement les mains sur le chariot devant lui. « - Enfin, nous sommes là pour faire les courses… Alors faisons les courses, surtout que j’ai obtenu un joli bon là.. » Dit-il en essayant de retrouver un peu de sourire et de bonne humeur, chose qui n’est pas facile puisque dans son cerveau il se passe tout le contraire. Il s’imagine trop de choses et ça lui fait vraiment peur.






♛ Il paraît que l'espoir fait vivre. Je pense que je vais donc vivre très longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Gabriella SantiniToujours frais après un litre de café
Gabriella Santini
http://www.ciao-vecchio.com/t7989-gabriella-santini http://www.ciao-vecchio.com/t7994-gabriella-o-46-ans-o-avocate
Faceclaim : Charlize Theron, © dooms day
Thème·s abordé·s : relation abusive
Messages : 752 - Points : 605
If I had known - Alexis 8a6194b86a061849cc71621a7ded08d6d9512e75
Âge : 46 ans (18/07/1974)
Métier : Avocate spécialisée dans le droit de la famille
If I had known - Alexis Empty
Sujet: Re: If I had known - Alexis ( le Mar 2 Fév 2021 - 12:35 )
@alexis moreno & gabriella
Fear doesn't shut you down; it wakes you up

L'annonce de son divorce semble le surprendre, à juste mesure puisque cela faisait un moment qu'ils ne s'étaient pas vu. Elle esquisse un léger sourire. « Ce n'est pas facile en effet, même si ça reste la meilleure décision de ma vie. » Et facile, ce ne le sera pas pour tout de suite. Malgré le fait qu'elle ait ressenti un immense soulagement une fois séparée de son mari, ce dernier était encore très ancré dans son esprit. Lorsqu'elle parlait avec un homme notamment, elle ne pouvait pas s'empêcher de se demander s'il était comme lui. Est-ce qu'il allait lui manquer de respect ? Elle décortique tout ce qu'un homme pouvait lui dire, cherchant parfois des sous-entendus là où il n'y en avait pas, accordant sa confiance que difficilement. Oui, l'avocate était marquée par cette relation, même près d'un an après son terme. Il lui faudrait guérir lentement, s'il arrive à en guérir un jour d'ailleurs. « Ils vont bien oui, même s'ils ont du mal à comprendre ce divorce. Mais globalement, ils vont bien, c'est le principal. » La jeune femme se rassurait ainsi, tant que ses jumeaux se portaient bien, avaient un toit sous lequel s'abriter, qu'ils ne manquaient de rien, alors tout allait pour le mieux. Elle les savait un peu chamboulés par ce divorce, normal en tant qu'enfant. Mais ils ne comprenaient pas pourquoi elle était restée silencieuse tout ce temps et ça, c'était encore une autre histoire. L'avocate se contente de faire une légère moue alors qu'Alexis se flagelle. Elle n'avait rien à dire à cela, il avait voulu faire ce qu'il pensait bien faire, elle n'avait aucun jugement et puis après tout, ce qui était fait n'était plus à faire.

L'avocate se sent impuissante à cet instant et stupide aussi. Elle aurait voulu lui apprendre cela, ailleurs, dans son bureau par exemple, mais peut-être que cela aurait paru un peu trop officiel ? Elle n'en savait rien, sûrement, n'y avait-il aucun endroit approprié pour lui apprendre que ses deux parents étaient maintenant sortis de prison. Elle voit l'inquiétude dans ses yeux, la surprise aussi, mais elle comprend surtout qu'il s'inquiète pour sa sœur avec qui il n'a plus aucun contact. Cette inquiétude, Gabrielle l'a, elle aussi. Elle les a aidés, cela remonte à des années, mais leur histoire l'a touchée, profondément, elle veut les aider. « Je ferai tout ce qu'il faut pour que l'on se voit tous les trois Alexis et assez rapidement. » Elle ne savait pas encore comment s'y prendre pour retrouver Lexy, mais elle allait faire jouer ses relations et tâcher de la rencontrer peut-être seule à seule pour commencer, avant de lui parler de son frère avec lequel c'est apparemment difficile. « Je peux voir avec le juge pour voir les mesures qui ont été prises, peut-être demander un recours pour lui interdire de sortir de chez lui, ou alors limiter ses déplacements tant qu'on n'a pas retrouvé Lexy ou même ta mère. » Elle soupire, elle ne voulait pas rouvrir le dossier, mais elle allait devoir se replonger dedans afin d'être prête à intervenir s'il le fallait. « Même si tu n'as jamais pu avoir de relation avec elle, je te conseille de rester sur tes gardes si jamais elle vient à ta rencontre. » C'était triste, c'était sa mère, mais elle pouvait être encore sous l'emprise de leur géniteur et c'était à craindre. Gabriella était embêtée de replonger Alexis dans toutes ces histoires, il méritait, lui et sa sœur, d'être enfin tranquilles. Elle sourit légèrement alors qu'il essaie d'égayer un peu la situation et elle ne lui en voulait pas pour cela. Ce qu'elle venait de lui apprendre était difficile, donc il était normal qu'il veuille passer à autre chose. « Et bien, tu en as de la chance, un bon de combien si ce n'est pas indiscret ? » L'avocate entre dans le jeu, elle voit bien qu'il tente de se changer les idées et elle était prête à l'y aider. « Tu habites dans le coin pour venir ici ? Je ne t'y avais encore jamais croisé. » Elle s'arrête un instant pour prendre plusieurs pots de sauce tomate, essayant de se souvenir de la suite de sa liste de courses qu'elle avait mémorisée, mais qu'elle avait en partie oubliée.
(c) mars.


Heart Of Glass
Once I had a love and it was divine
Soon found out I was losing my mind
It seemed like the real thing but I was so blind
Mucho mistrust, love's gone behindr
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
If I had known - Alexis Empty
Sujet: Re: If I had known - Alexis ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- If I had known - Alexis -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut