Revenir en haut
Aller en bas

Le deal à ne pas rater :
PS5 sur Cdiscount : l’astuce pour mettre la console dans son panier
Voir le deal

 

- Music is life itself || Ft. Muse -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Isaac CalderiniBon pour te remonter le moral
Isaac Calderini
http://www.ciao-vecchio.com/t7859-isaac-all-is-lost-but-hope-rem http://www.ciao-vecchio.com/t7867-isaac-relationships
Faceclaim : Lee Seung Gi + ©Lauly
Thème·s abordé·s : Abandon, trafics illégaux, prostitution, violence
Messages : 727 - Points : 1641
Music is life itself || Ft. Muse DLzTbXR
Âge : 34 ans
Métier : Il est serveur dans une discothèque mais participe aussi à des combats clandestins ainsi qu'à des jeux de paris illégaux.
Music is life itself || Ft. Muse Empty
Sujet: Music is life itself || Ft. Muse ( le Dim 29 Nov 2020 - 10:47 )
Music is life itself

La musique, probablement la seule chose qui était en mesure d’apaiser et de calmer le jeune homme. Lui qui ne tenait jamais en place, toujours à courir à droite et à gauche, toujours à s’emporter à la moindre petite attaque, toujours à chercher la petite bête également, il n’était plus rien de tout ça dés que ses doigts frôlaient les cordes de sa guitare. Il était transporté dans un autre monde, sur un doux nuage, dans sa bulle où personne ne semblait pouvoir le perturber. Les sons qui résonnaient dans ses oreilles à chaque fois qu’il jouait le détendait, l’envoyait loin très loin dans son esprit puis il se perdait dans les histoires que la mélodie lui contait. Tous ceux qui connaissaient Isaac ne l’imagineraient certainement jamais amateur de musique, encore moins bon chanteur ; lui qui dégageait la plupart du temps une aura plus sauvage et négative, c’était certain que ça surprendrait si on le voyait avec sa guitare et les paupières closes, appréciant simplement la douce brise qui se cognait contre ses joues. La musique était tout un art, et si c’était sa passion, s’il s’agissait d’un rêve qu’il ne pourrait jamais réaliser, il ne n’avait jamais abandonné pour autant… Parce que c’était son principal moyen d’échappatoire, c’était ce qui lui permettait de se sentir vivant et c’était aussi ce qui l’aidait le plus à ne pas flancher lorsque la vie lui paraissait trop cruelle. Il évacuait toute sa frustration dans les morceaux qu’il jouait, dans les chansons qu’il écrivait et composait puis finissait toujours par repartir sur de bonnes bases.

Si Isaac se trouvait dans ce parc aujourd’hui, et qu’il jouait tranquillement avec sa guitare, c’était parce qu’il avait rendez-vous avec une demoiselle qu’il avait rencontré il y a quelques mois. Une demoiselle qui tout comme lui partagée la passion de l’art bien que leurs domaines étaient différents, ils se comprenaient et se respectaient. Elle était artiste dans un cirque, lui avait été le premier à la remarquer… On l’avait traîné dans cet endroit sans qu’il ne soit réellement intéressé néanmoins il s’était retrouvé impressionné par le spectacle de la jeune femme. Alors, il était revenu à plusieurs reprises jusqu’à ce qu’elle soit celle qui le surprenne, plus tard, tandis qu’il concevait une nouvelle mélodie avec son instrument. Leur relation avait débuté ainsi et car ils partageaient les mêmes passions, leurs moments passés ensemble étaient toujours paisibles, plein de respect et de compréhension. C’était assez incroyable de les croiser tous les deux et de les voir se respecter autant ; ils avaient des caractères de feu néanmoins lorsqu’ils étaient ensemble ces traits de leur personnalité semblaient doucement s’effacer. Cela faisait plaisir à Isaac d’avoir l’opportunité de parler de ce qu’il aime avec quelqu’un, il n’avait personne jusqu’à présent donc évidemment, c’était relaxant. Zaphira était sûrement la seule à avoir entendu parler de sa passion toutefois ils étaient séparés depuis plus de six ans donc autant dire qu’avoir quelqu’un avec qui échangeait, c’était plus qu’agréable.

Entendant du bruit devant lui, ses phalanges toujours posées contre les cordes, le jeune homme avait machinalement redressé son regard et un sourire s’était aussitôt formé sur ses lèvres. Muse venait d’arriver et en guise de salue, il avait levé son autre main qu’il avait vaguement secoué. « Tu vas bien ? » Lui avait-il demandé tandis qu’il décalait sa guitare sur le côté, la posant soigneusement sur sa sacoche. « Je jouais quelques notes en t’attendant. » Parce que ça le détendait, parce qu’avec elle il n’avait pas besoin de se cacher et que ça lui avait fait passer le temps. La musique, c’était tellement plus qu’un art à ses yeux, c’était la liberté.



Nothing has changed for me, I thought I definitely got stronger. The truth is, i'm just closing my heart. Even the easiest things to do are still difficult. I can't bear the weight of choice. I would like to lower it a little. Even my trembling heart has nowhere to lean on. I try to not regret it, I try to endure it. All of this, all of me.




 Music is life itself || Ft. Muse 3697232556  :
 
Revenir en haut Aller en bas
Muse LavyToujours frais après un litre de café
En ligne
Muse Lavy
http://www.ciao-vecchio.com/t7745-muse-lavy-lame-le-choeur http://www.ciao-vecchio.com/t7779-l-ame-tranchante-muse
Faceclaim : Pia Kristine Cruz © EXORDIUM.. (vava) vmicorum. (sign) Rivendell (icons)
Messages : 321 - Points : 640
Music is life itself || Ft. Muse Cd2b435a6c29e1e235478c1ac430c8aaaf0a33b2
Âge : 30 ans née le 1er juillet 1990 à Monaco.
Métier : Joue avec l'acier et ke feu, mêlant adroitement les deux. Muse lance des couteaux, avale des sabre et crache du feu.
Music is life itself || Ft. Muse Empty
Sujet: Re: Music is life itself || Ft. Muse ( le Mer 9 Déc 2020 - 9:16 )

ft Isaac
“ La musique. C'est un cadeau de la vie. Ça existe pour consoler. Pour récompenser. Ça aide à vivre."

Levée aux aurores tu as commencé par te mettre en forme, un bon petit jogging dans les rues de la ville encore endormie ton casque visé sur les oreilles diffusant les derniers tubes. Puis tu es rentrée pour filer sous la douche et une fois revigorée, tu as pris un bon petit déjeuner dans le calme, le regard fixé vers l'horizon et le pale levé de soleil. Ensuite tu as remis de la musique, comme à ton habitude tu aimes que les gestes de ton quotidien baigne dans cette aura de notes plus ou moins folles. Tu peux passer de quelque chose de doux à un morceau plus entraînant, l'essentiel c'est qu'il te prenne au cœur. Qu'il t'emporte dans un univers ou tu aimes t'attarder. Bien sur tu as des artistes préférés et des morceaux que tu écoutes en boucle. Car tu es avide de découverte et d’innovation. Comme pour ton futur tour que tu commences à mettre en place. Il est d'abord né dans ta tête, puis sur du papier et enfin tu essaies de le voir se dessiner en accomplissant les mouvements que ton esprit à visualisé. En même temps que tu joues avec tes lames, que tu les ensorcelles de tes doigts tu cherches les notes qui tomberont à merveille sur cet instant là. Tu cherches ces résonances qui feront prendre à ton numéro une dimension encore plus intense aux yeux de spectateur. Tu hésites. Et l'heure tourne bien trop vite. Tu as pratiquement toute la mise en place, pourtant l’élément musical reste encore un mystère. Pas grave tu verras cela plus tard, il est tant que tu te prépares tu dois rejoindre Isaac au parc. Peut être que lui il pourra t'aider ?

En principe tu gères seule ce genre de chose. Tes numéros sont le fruits de ton imagination et même si tu empruntes, pour les rendre grandioses, des musiques à ceux qui sont doués dans ce domaine, tu les choisis avec minutie. Elles doivent coller parfaitement à la situation, à l'essence même de ton ressenti. Jamais tu ne refuses pas un conseil ou un avis. Parfois tu demande à ton assistant. Alors pourquoi pas à Isaac surtout qu'il a l'âme sensible et qu'il s'y connaît en musique. Il joue et ce qu'il fait tu y accroches assez. Il aura peut être le petit déclic que tu n'as pas eu en écoutant les divers morceaux que tu pensais pouvoir coller sur tes gestes. Parce que les lames doivent rester la clé et les vedettes de l'ensemble du rendu. La musique est juste un élément de plus pour rendre le tout plus fluide. Plus enchanteur. Tu verras bien avec lui. Vous parlez facilement tous les deux. De tout et de rien. Vous vous plongez dans une bulle et il semble que tout le reste s'efface, laissant juste place à deux âmes sensibles et posées. A mille lieux de la Muse provocante que tu aimes être quand les regards t'observent. Du coup tu ranges tes couteaux, et puis tu prends ton sac à dos, ton manteau. Ta tenue est comme à son habitude un peu excentrique. Enfin toi tu te trouves bien ce sont les autres qui passent que tu es un OVNI. Un pantalon de cuir noir clouté, par dessus une paire de botte, un haut rouge vif en satin ou une guêpière noire joue les intrigantes se montrant au grand jour. Un gilet en dentelle et puis ton long manteau souvent ouvert pour provoquer un peu plus les yeux qui s'attarderont. Sur tes oreilles ton casque pour te couper du monde et de ces bruits infernaux.

La musique se distille au rythme de tes pas, sourire accroché à tes lèvres tu avances. Heureuse de l'instant qui se dessine. Tout sera léger tu le sais. Pas de prise de tête avec Isaac. Un instant hors du temps entre deux personnes qui ensemble laisse tomber le fardeau d'une image décalée pour se protéger. Face à lui tu es vraie et sincère. Juste Muse sans artifice. Et tu le vois assis sur le banc son instrument contre lui, ses doigts dansant sur les cordes qui tremblent d'émotions. Et ton sourire se fait plus large, il pourrait même toucher tes oreilles. Tu accélères le pas alors que tes mains jouent les marionnettes pour répondre aux siennes. Tu lèves ton casque de tes oreilles, la musique finit de se diffuser dans l'air. « Salut. Je vais bien et toi ? »  Tu profites qu'il te fasse de la place pour t'installer à ses côtés. « Je vois ça. Tu écris un nouveau morceau ? » Ta voix marque déjà ta curiosité. Tu sais que ce talent là Isaac en abreuve peu de monde. Tu es un peu une privilégiée et tu aimes ce statut qu'amicalement il te donne. Pour toi c'est un honneur. « Moi j'essaie de trouver la musique de mon futur numéro. Je veux un truc spécial. Pour le moment je cale. C'est ou trop lent ou trop rapide. Ça me saoule. Bon je ne vais pas présenter mon numéro demain du coup j'ai encore un peu le temps. Enfin ça m'aiderait beaucoup si j'avais le tempo pour pouvoir bien mettre en place les enchainements. » En tout cas une chose est sûre vous allez parler musique c'est souvent le fil conducteur de vos conversations.  


vmicorum. (fiche) / feral animal (icons)


La vie
doucement renaît de ses cendres. Elle s'invite dans chaque mouvement.
Revenir en haut Aller en bas
Isaac CalderiniBon pour te remonter le moral
Isaac Calderini
http://www.ciao-vecchio.com/t7859-isaac-all-is-lost-but-hope-rem http://www.ciao-vecchio.com/t7867-isaac-relationships
Faceclaim : Lee Seung Gi + ©Lauly
Thème·s abordé·s : Abandon, trafics illégaux, prostitution, violence
Messages : 727 - Points : 1641
Music is life itself || Ft. Muse DLzTbXR
Âge : 34 ans
Métier : Il est serveur dans une discothèque mais participe aussi à des combats clandestins ainsi qu'à des jeux de paris illégaux.
Music is life itself || Ft. Muse Empty
Sujet: Re: Music is life itself || Ft. Muse ( le Mar 15 Déc 2020 - 16:56 )
Music is life itself

C’était fou de constater comment en cet instant, sa guitare entre les mains, Isaac avait l’air d’être une toute autre personne. Il était calme, posé, et concentré ; c’était comme si rien ne pouvait le déranger, rien ne pouvait le faire sortir de ses gongs alors que ses doigts se glissaient le long des cordes, laissant ressortir une douce mélodie. La musique avait toujours eu cet effet calmant sur lui et dés qu’il avait besoin d’évacuer, sortir son instrument puis jouer l’aidait souvent à se canaliser, à penser autre chose également. Les sons qui résonnaient dans ses oreilles le transportaient dans un monde qui n’existait guère, dans sa bulle où seul lui et toute son imagination semblaient être en mesure de cohabiter. Et c’était d’ailleurs d’autant plus surprenant de le savoir lui passionné d’un tel art alors qu’il montrait toujours une sacrée image de mauvais garçon. Il était ce jeune homme qui se battait tout le temps, celui qui préférait sans arrêt user ses poings plutôt que sa tête et qui faisait preuve bien souvent d’une profonde impatience. Si on l’imaginait avoir une passion, on la placerait probablement dans les sports de combat, les sports extrêmes ou tout ce qui convenait à l’aura qui dégageait en règle générale mais certainement pas en un musicien. Parce qu’il s’agissait d’une activité calme, une activité qui demandait de la douceur et de la patience, cela demandait de la réflexion et de la créativité et pourtant, contre toute attente, Isaac avait toujours adoré cela. Cet univers n’avait jamais cessé d’être son refuge quand le monde entier semblait vouloir lui tourner le dos. Des tas de compositions se retrouvaient empiler dans l’un des tiroirs de son appartement, des paroles que lui-même avaient écrites également et certainement que si la vie avait été plus tendre avec lui, c’était dans ce domaine qu’Isaac se serait orienté. Il n’avait jamais réellement partagé tout ça à qui que ce soit donc lui-même n’était pas capable de dire si ce qu’il créait était correcte ou non hors il essayait, puis de son plein gré il tentait de se perfectionner.

Dés que Muse fut arrivée, il avait naturellement cessé de jouer même s’il avait mis du temps à retirer ses doigts de sa guitare avant de la déposer soigneusement sur le côté. « Ca va aussi. » Il n’était pas à plaindre et surtout, avec cette douce mélodie qui apaisait son cœur, il ne pouvait qu’aller bien. Sans attendre, Isaac s’était ensuite décalé afin de laisser la place à la jeune femme de s’installer puis avait machinalement reporté son attention sur cette dernière. « Non, pas vraiment. Je m’amusais simplement. » Avait-il rétorqué dans un léger rire. Il avait juste souhaité tuer le temps en attendant l’arrivée de Muse néanmoins rien ne disait que les notes qu’il venait de jouer ne serviraient pas à une future musique composée par ses soins. « Qu’est-ce que tu recherches comme style de rythme ? » L’avait alors interrogé le garçon, curieux à son tour. « Je peux peut-être essayer de t’aider si tu veux ? » Bien qu’il était confiant sur de nombreux sujet le concernant, c’était vrai qu’il ne l’était pas forcément sur son talent artistique puisque jusqu’à maintenant, il n’avait jamais réellement partagé cette passion avec qui que ce soit. Il n’avait encore jamais eu de retour sur ce qu’il créait, sur la voix qu’il avait et si Muse n’était pas la première devant qui il jouait, elle était cependant la première à qui il le faisait avec autant de sérieux.



Nothing has changed for me, I thought I definitely got stronger. The truth is, i'm just closing my heart. Even the easiest things to do are still difficult. I can't bear the weight of choice. I would like to lower it a little. Even my trembling heart has nowhere to lean on. I try to not regret it, I try to endure it. All of this, all of me.




 Music is life itself || Ft. Muse 3697232556  :
 
Revenir en haut Aller en bas
Muse LavyToujours frais après un litre de café
En ligne
Muse Lavy
http://www.ciao-vecchio.com/t7745-muse-lavy-lame-le-choeur http://www.ciao-vecchio.com/t7779-l-ame-tranchante-muse
Faceclaim : Pia Kristine Cruz © EXORDIUM.. (vava) vmicorum. (sign) Rivendell (icons)
Messages : 321 - Points : 640
Music is life itself || Ft. Muse Cd2b435a6c29e1e235478c1ac430c8aaaf0a33b2
Âge : 30 ans née le 1er juillet 1990 à Monaco.
Métier : Joue avec l'acier et ke feu, mêlant adroitement les deux. Muse lance des couteaux, avale des sabre et crache du feu.
Music is life itself || Ft. Muse Empty
Sujet: Re: Music is life itself || Ft. Muse ( le Mer 23 Déc 2020 - 13:53 )

ft Isaac
“ La musique. C'est un cadeau de la vie. Ça existe pour consoler. Pour récompenser. Ça aide à vivre."

Tu sais le regard que porte les gens sur toi. Tu aimes choquer et provoquer et tu ne t'en caches pas. Tu es même la première à jeter la pierre juste pour avoir des réactions, même si elles en sont pas toujours des plus aimables. Mais tu t'en moques un peu, tu n'es pas là pour plaire. Il est vrai que sur la scène quand tu joues avec tes lames tu déverses par tonne cette provocation qui t'est propre. Et tant pis si tu passes aux yeux de certains pour la fille facile, la sale gosse, la rebelle. Toi tu t'éclates de cette ambiguïté et c'est l'essentiel. Et puis cela donne une couleur très spéciale à ton numéro, tout comme la complicité que tu as avec ton assistant. Et tu ne te gènes jamais pour en rajouter une couche. Tu risques quoi ? Pas grand chose. Et au dehors tu es aussi comme ça, toujours dans l'extrême, surtout si on vient te voir avec des idées bien arrêtées au lieu de creuser un peu et de voir qu'au fond tu n'es pas si mauvaise. Tu n'as rien d'un tyran qui rêve de se servir de ses lames d'une façon plus radicale. Les souiller de sang de pauvres innocents ou même de connards, non ça ne t'est jamais passé par la tête. Même si ton allure peut parfois le laisser à penser. Mais cela t'amuse de voir leurs têtes surprises ou outrées quand tu marches en ville. Ou comme là vers le parc pour rejoindre Isaac. Oui c'est ta façon d'être, mais tu ne ferais pas de mal à une mouche. C'est juste une image que tu renvoies. Un reflet qui ne correspond en rien à celle que tu veux bien montrer. Et même avec certains tu es encore plus douce, comme avec Isaac. Tous les deux c'est juste magique, la musique vous réunit et vous fait vibrer. Réveillant en vous le côté douceur, le côté tendresse. Le côté enfant sage qui a juste envie de profiter de la vie. Entre vous il y a de la confiance, du respect, de la curiosité. Il frôle ton cœur de façon différente, il effleure ton âme comme une plume le ferait avec une légèreté désarmante. Il te fait rire aussi. Et puis ça coule tout seul entre vous, pas de prise de tête. Juste des mots et des notes.

Quand tu retrouves Isaac et que tu le vois sa guitare entre ses bras, tu deviens tout de suite curieuse. Bien sur tu t'assures d'abord qu'il va bien. De toute façon il n'a pas besoin de parler cela se lit sur son visage, il y a cette paix dans son regard. Ses traits sont doux et posés. La musique est le meilleur des remèdes, elle soigne tous les maux. « Et cet amusement a l'air de te rendre heureux. Tes yeux pétillent et tu es tout détendu. » Tu t'installes sans chichi à ses côtés alors qu'il pose sa guitare. Parler musique tu adores, c'est un élément important de ta vie. Elle accompagne chacun de tes instants autant privés que professionnels. Et là tu lui fais part de ce petit souci de ne pas trouver la mélodie qui collerait avec ton futur numéro. Tu as encore du temps devant toi avant de le présenter sur scène, mais tu ne peux avancer dans son réel aboutissement si tu n'as pas la musique adéquate. « Oui ce serait super chouette que tu m'aides. Je cale rarement mais là je rate un truc mais quoi ? Je n'en sais rien et ça me saoule. » Tu soupires dépitée et pourtant tu en as essayé des morceaux. Tu en as même usé tes oreilles à force d'en écouter. « Je voudrais une mélodie qui commence doucement, calmement et qui monte crescendo avec des accélérations de puissance entre coupé de cassures. Comme si c'était des montagnes russes. » Et tu fais des gestes avec tes bras, ils dessinent des montagnes puis des lignes calmes avant de revenir sur des montagnes. Tu fais même des mouvements comme si tu lançais tes lames, rapides et précis pour expliquer ou du moins essayer, l'essentiel. « Le numéro va jouer sur la tension. Il démarrera dans la pénombre, sûrement éclairé par des bougies. Et puis la lumière comme la musique vont se faire plus intense pour porter encore plus le numéro. Et je ne trouve pas une musique dans ce style. » Peut être que tu peux paraître exigeante sur le coup, mais pour que la magie opère et soit totale il faut que la mélodie face corps avec tes gestes et l'intensité que tu vas donner. Tu regardes Isaac qui t'écoute avec attention.  « Je sais c'est un peu complexe ce que je veux . » Et tu soupires encore blasée, espérant au fond de toi que ton ami aurait une idée lumineuse. Tu pourrais même lui demander de composer un morceau sur mesure, cela pourrait encore plus coller. Mais tu attends d'abord de voir ce qu'il va te proposer avant de te lancer sans cette suggestion.

vmicorum. (fiche) / feral animal (icons)


La vie
doucement renaît de ses cendres. Elle s'invite dans chaque mouvement.
Revenir en haut Aller en bas
Isaac CalderiniBon pour te remonter le moral
Isaac Calderini
http://www.ciao-vecchio.com/t7859-isaac-all-is-lost-but-hope-rem http://www.ciao-vecchio.com/t7867-isaac-relationships
Faceclaim : Lee Seung Gi + ©Lauly
Thème·s abordé·s : Abandon, trafics illégaux, prostitution, violence
Messages : 727 - Points : 1641
Music is life itself || Ft. Muse DLzTbXR
Âge : 34 ans
Métier : Il est serveur dans une discothèque mais participe aussi à des combats clandestins ainsi qu'à des jeux de paris illégaux.
Music is life itself || Ft. Muse Empty
Sujet: Re: Music is life itself || Ft. Muse ( le Dim 7 Fév 2021 - 16:18 )
Music is life itself

La musique était assurément le plus doux des remèdes ; elle avait le don de transformer les personnes et Isaac lui-même ne se reconnaissait pas quand il avait une guitare entre les mains. Il était ailleurs, dans son monde, le cœur plus reposé et l’esprit plus détendu, il s’agissait d’instant magique qu’il ne pouvait malheureusement pas vivre tous les jours non plus. Hors, à chaque fois qu’il retrouvait cette sensation, il se surprenait de se laisser autant bercé et transporté par le son des cordes qui résonnait dans ses oreilles. Muse connaissait un côté de sa personnalité que très peu de monde avait eu l’occasion de découvrir, même sa propre sœur l’ignorait puisque le jeune homme avait toujours tu cette passion qu’il aimait. Peut-être que cela changerait à l’avenir, personne ne savait ce que le futur lui réservait, hors actuellement il était vrai que cette demoiselle était une chanceuse incroyable. La guitare entre les mains, le jeune homme l’avait abandonnée délicatement sur le côté pour se concentrer sur l’autre artiste qui prenait place auprès de lui. Un léger rire s’était échappé à la rétorque de la jeune femme, celle-ci n’avait pas tort dans ce qu’elle disait et ce serait mentir de dire qu’Isaac n’était pas détendu. A croire que la musique était sa drogue, sa dose d’héroïne, qu’elle avait le don de le faire planer rien qu’avec de simples notes, elle était magique et l’ensorcelait avec tant d’aisance. « Toujours, voyons. » Elle qui était autant amatrice d’art que lui devait parfaitement comprendre ce sentiment et ce, même si leurs passions étaient différentes, cela n’empêchait pas qu’ils avaient un attrait particulier pour ce domaine.

Les banalités passées, Muse n’avait pas attendu pour lui parler de la difficulté qu’elle avait à trouver une musique parfaite pour son prochain spectacle et lui ne s’était pas fait prier non plus afin de lui proposer son aide. A l’entente de ses explications, Isaac ne l’avait pas interrompu puis s’était emparé de plus bel de son instrument, réfléchissant à différents morceaux dans sa tête. Il l’écoutait attentivement, acquiesçait en silence pour montrer qu’il prêtait intérêt à ce qu’elle racontait et notait chaque moindre détail dans son esprit. « Mais non pas du tout, rien n’est complexe en musique. Tu sais simplement ce que tu veux et je préfère ça que quelqu’un qui n’a aucune idée. » Elle avait de l’imagination et s’il n’avait jamais composé pour une personne, il savait qu’il n’aimait guère ceux qui désiraient avoir le travail tout fait bien fait, sans apporter le moindre effort. « Je peux essayer de te créer quelque chose si tu veux mais probablement qu’il faudrait plusieurs instruments. » Seule sa guitare sèche ne suffirait pas toutefois il pouvait déjà lui proposer un rythme et pour le reste, ils pourraient certainement aviser ensemble. Le principal était déjà d’avoir une base. « Tu veux que je te joue déjà ce que j’ai en tête ? » Parce qu’en tant que fidèle compositeur, il en avait inventé des morceaux et autant dire que son imagination débordait ; dés le moment où Muse avait commencé à lui expliquer comment elle visionnait la mélodie, il s’était perdu dans son monde afin de concevoir la meilleure musique qui soit.



Nothing has changed for me, I thought I definitely got stronger. The truth is, i'm just closing my heart. Even the easiest things to do are still difficult. I can't bear the weight of choice. I would like to lower it a little. Even my trembling heart has nowhere to lean on. I try to not regret it, I try to endure it. All of this, all of me.




 Music is life itself || Ft. Muse 3697232556  :
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Music is life itself || Ft. Muse Empty
Sujet: Re: Music is life itself || Ft. Muse ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Music is life itself || Ft. Muse -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut