Revenir en haut
Aller en bas

-38%
Le deal à ne pas rater :
SanDisk Carte microSDXC UHS-I pour Nintendo Switch 128 Go
26.81 € 42.99 €
Voir le deal

 

- La magie de l'Avent. feat Vera -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Augusto Rinaldi10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Augusto Rinaldi
http://www.ciao-vecchio.com/t1700-comment-vivre-quand-une http://www.ciao-vecchio.com/t3996-penser-a-l-avenir-si-c-etait-la-seule-porte-de-sortie-gus
Faceclaim : Jon Kortajarena © cyb3r5lut (vava) frimelda (sign) / Ingrid (crackship)
Messages : 6244 - Points : 10647
La magie de l'Avent. feat Vera E7c828f8f0a505e5fdf8f485de48a659
Âge : 33 ans né le 17/09/1987
Métier : Restaurateur. Il a repris l'affaire familiale. .
La magie de l'Avent. feat Vera Empty
Sujet: La magie de l'Avent. feat Vera ( le Jeu 17 Déc 2020 - 9:54 )
Douce nuitfeat Vera
Gus a tout prévu pour que cette soirée avec Vera soit magique. Ils en ont besoin, l'année a été assez difficile avec tous les tremblements de terre. Le couple a laissé Robin à ses grands parents, qui se font une joie d'avoir leur petite fille pour la soirée et la nuit. Ils sont encore plus protecteurs et gagas qu'avec leurs propres enfants. Ce qui ravit Gus. Pour le restaurant il a géré avec son équipe. Les jours à venir vont être un peu fous avec les fêtes et personne ne comptera ses heures, alors chacun a droit à son tour à une soirée pénarde avant le grand boum. Le boss y compris. Même s'il sait que pendant les fêtes, vacances scolaires obliges, il aura un allié de choix en la personne de Winston. Mais bon ils auront aussi un déménagement à préparer, vu qu'ils ont enfin trouver le nid douillet dans lequel installer leur petite famille. Et que cela se fera en début d'année. Du coup il va pouvoir pleinement profiter du programme qu'il a organisé pour sa dame de cœur, marché de Noël en premier, un bon petit restaurant ensuite pour finir par un tour en calèche pour découvrir toute la ville illuminée. De quoi  enchanter leurs cœurs, leurs âmes et leurs papilles. Quelques heures tous les deux ou le romantisme caressera leur êtres. Il ne restera plus qu'à Gus à trouver le moment idéal pour la grande surprise. Un baiser sous du gui pour faire le serment d'un amour éternel.

C'est donc en sifflotant qu'il se prépare. Une bonne douche, un rasage de prés, avant d'enfiler un pantalon noir et un pull blanc à col roulé. Puis il retrouve sa douce. « Alors madame est prête ? Ou elle se fait attendre ? » Il taquine Vera avant de venir la prendre dans ses bras et l'embrasser avec tendresse. « Une soirée tous les deux en amoureux, cela fait un petit moment que ça nous est pas arrivé. » Depuis que Robin est née, ils sont pas mal occupés, surtout qu'en plus le restaurant prend de l'ampleur et que l'activité traiteur avec l'aide de Terrence est passée à la vitesse supérieure. Gus n'a pas à se plaindre, son affaire marche bien. Et il envisage sereinement l'avenir. Et puis il a une belle famille, une fille et même un fils. Parce que c'est ce qu'il ressent pour Winston. Ils récupèrent leurs manteaux, leurs écharpes et leurs gants, pas question d'avoir froid ou de prendre mal. Puis ils sortent de la villa.

Ils prennent la voiture jusqu'au centre ville. « On pourra en profiter pour finir d'acheter les derniers petits cadeaux qu'ils nous manque. J'ai peur de ne pas trop avoir le temps après. » Gus compte marquer le coup pour son personnel, comme à son habitude, des petites attentions qu'il choisit en fonction de chacun. Et puis il lui manque quelques petits trucs pour que sa liste soit complète. « De toute façon on a le temps j'ai dis entre 20h30 et 21h pour la réservation au restaurant. » Ils arrivent sur place, la nuit est déjà tombée et les chalets sont tous illuminés. « On pourra même faire du patin à glace si cela te tente ? » Il se gare et il vient ouvrir la porte de sa belle, jouant les gentleman. Il compte bien en être un tout au long de cette soirée. « Si madame veut se donner la peine. » Puis une fois la voiture fermée, il glisse sa main dans celle de Vera et ils s'avancent côte à côte vers les premières maisonnettes. « Est ce que tu veux qu'on prenne un vin chaud ?  On le savourera en marchant. » Il y a déjà les odeurs de cannelle, d'orange, d'épices qui viennent titiller ses narines. Pour un cuisinier c'est un peu un trésor ces odeurs exquises. Même si Vera reste son plus grand trésor, son Graal et que ce n'est pas prêt de changer.  



FAMILLE

le centre autour du quel tout gravite.
Revenir en haut Aller en bas
Vera VenezzioLe vin est un puissant lubrifiant social
Vera Venezzio
http://www.ciao-vecchio.com/t1068-in-nomine-patris-et-fil http://www.ciao-vecchio.com/t1108-some-people-steer-some-people-follow-vera
Faceclaim : Gal Gadot @jenesaispas
Messages : 1624 - Points : 2713
La magie de l'Avent. feat Vera CPztwpkr_o
Âge : 36 ans
Métier : Chanteuse d'Opéra
La magie de l'Avent. feat Vera Empty
Sujet: Re: La magie de l'Avent. feat Vera ( le Ven 25 Déc 2020 - 17:33 )
Vera n’arrivait toujours pas à croire qu’ils avaient eu un enfant. Elle avait porté le bébé d’Augusto. Robin avait été une surprise, mais une bonne. Ils l’avaient tous les deux accepté et aujourd’hui elle pouvait vivre les joies de la maternité avec un homme qui faisait attention à eux. Cela était important. Essentiel même. La cantatrice pouvait se reposer sur lui en sachant qu’il répondrait présent. Un miracle. En réalité, Vera ne pensait jamais que cela arriverait. Depuis la naissance de Robin il y a trois mois, ils n’avaient pas eu le temps de se poser, de profiter de cette nouvelle vie. Le restaurant d'Augusto marchait de mieux en mieux et maintenant qu’il agrandissait le marché : Vera ne pouvait pas être plus fière de lui. Même si elle était heureuse de tout cela, encore plus de passer un bon moment avec son compagnon : elle ne pouvait pas s’empêcher de penser à sa fille. La laisser était difficile, même si c’était avec les parents d’Augusto. Winston allait bientôt arriver également. Il était impatient de rencontrer sa petite sœur et également prendre soin de Vera. Elle allait avoir toutes les personnes qu’elle aime autour d’elle. Les périodes de fêtes étaient toujours difficiles depuis la mort de son frère, mais heureusement : ses enfants et Augusto rendaient tout meilleur. D’autant plus qu’ils allaient emménager dans la villa sur l’île paradisiaque. Ils allaient avoir un nouveau départ. En attendant, ils allaient passer du temps ensemble, juste eux deux. Même après l’accouchement, Vera avait continué de prendre soin d’elle et de bien s’habiller malgré la fatigue et les quelques nuits blanches. Elle continuait de prendre soin d’elle pour Augusto. C’était important selon elle.

La cantatrice mettait ses boucles d’oreilles. “Je finis de me préparer…” Elle le regarda dans le miroir. “Il reste juste à fermer ma robe… Mais je me suis dit que tu pourrais m’aider.”

Clin d’œil entendu. Elle savait qu’Augusto ne manquerait pas une occasion de caresser sa peau… De peut-être embrasser son cou tendrement… Vera eut un frisson rien qu’en imaginant ça. Une fois habillés, ils enfilèrent manteaux, écharpes et gants pour sortir.

“Si tu as besoin de conseils, je serai ravie de t’aider. Tu sais que j’ai souvent de bonnes idées.” Et elle aimait acheter des cadeaux. Les siens étaient déjà prévus et emballés. Elle aimait être organisée et prête. “Et si tu n’as pas fini, je les finirai pour toi. Winston viendra avec moi.” Passer un peu de temps entre mère et fils. “Tu ne m’as toujours pas dit quand quel restaurant tu m’emmenais.” Et elle était curieuse. “C’est une bonne idée ! Il faut que je retrouve ma ligne.” Dit-elle en rigolant : “Et ce n'est pas en ne faisant que manger tes bons petits plats que je vais retrouver mon poids.” Elle posa sa main sur la sienne et la serra doucement.

Sortant de la voiture, elle en profita pour l’embrasser tendrement en glissant ses mains sur ses cotes. “Pour être au bras d’un aussi beau jeune homme… Évidemment !” Elle entrelaça ses doigts au sien. “S’ils en ont sans alcool, quoique…” Elle réfléchit : “Il y a du lait dans le freezer, je peux bien me permettre un écart ! Déjà que je ne bois toujours pas de café !” Des petites choses qui lui manquaient, mais Robin en valait la peine.

Vera s’approcha d’un stand, commanda deux gobelets de vin chaud avant de passer ses bras autour d’Augusto. “Première soirée sans notre fille… Ca ne te fait pas bizarre ? Tu crois que tes parents y arrivent avec elle ?” Demanda-t-elle en tentant de cacher son inquiétude.


You make me weak, you make me strong
Tu ne connais pas le sens de la perte, parce qu’on ne peut le comprendre que lorsque l’on aime quelqu’un plus que soi-même.
Will Hunting by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Augusto Rinaldi10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Augusto Rinaldi
http://www.ciao-vecchio.com/t1700-comment-vivre-quand-une http://www.ciao-vecchio.com/t3996-penser-a-l-avenir-si-c-etait-la-seule-porte-de-sortie-gus
Faceclaim : Jon Kortajarena © cyb3r5lut (vava) frimelda (sign) / Ingrid (crackship)
Messages : 6244 - Points : 10647
La magie de l'Avent. feat Vera E7c828f8f0a505e5fdf8f485de48a659
Âge : 33 ans né le 17/09/1987
Métier : Restaurateur. Il a repris l'affaire familiale. .
La magie de l'Avent. feat Vera Empty
Sujet: Re: La magie de l'Avent. feat Vera ( le Jeu 31 Déc 2020 - 19:19 )
Douce nuitfeat Vera
Une fois prêt Gus rejoint Vera qui est en train de mettre ses boucles d'oreille. Il l'observe un instant. Laissant glisser son regard sur les divines courbes de sa compagne. Il se sait chanceux, de l'avoir dans sa vie. Chanceux qu'elle lui ait donné une magnifique fille. Robin, qui ce soir a été laissé aux soins de ses grands parents. Car le cuisinier compte offrir une soirée romantique à sa douce, ils ont tous les deux besoin de se retrouver en amoureux. De s'attarder sur des baisers et des caresses, sans avoir à penser aux biberons ou aux couches. Pas que ça les dérange, Gus adore ça. Mais un couple a besoin de moment juste pour eux. Et pas question de partir en retard vu le programme qu'il a prévu. Il ne se fait pas prier pour venir aider Vera à fermer sa robe. « Cette tache est parfaitement dans mes cordes madame. » Il s'avancent et vient délicatement se saisir du tissus tout en effleurant la peau de sa douce. Toutes les occasions sont bonnes pour établir le contact charnel. Ses lèvres viennent même poser plusieurs fois leurs empruntes sur la nuque encore dévoilée. « Tu sens divinement bon. » Il est tenté un instant de faire redescendre la fermeture qu'il vient de monter, mais se ne serait pas raisonnable.  

Ils sortent de la maison et se rendent au marché de Noël point de départ de leur soirée en amoureux. Durant le trajet Gus fait part de sa recherche de cadeaux, il lui en manque quelques uns. « C'est sur qu'un coup de main ne sera pas de refus. Mais je vais essayer de tout finir avant le grand boum parce que je sais que Winston aura besoin de passer du temps avec sa maman. Et sa petite sœur. Je note que si par hasard mon compteur cadeau n'était pas comblé, j'aurais deux elfes à ma disposition. » Il lui sourit. « Est ce que je t'ai dis aujourd'hui que tu étais belle et que j'étais fou amoureux de toi ? » Ou comment ne pas répondre à la demande concernant le restaurant. « C'est une surprise. Et je garderais le secret jusqu'au bout. » Le cuisinier reste concentrer sur sa conduite, même si sa douce vient le titiller sa main de la sienne. « Je connais un bon exercice qui t'aidera à perdre le peu de poids qu'il te reste. » Il regarde Vera et lui fait un clin d’œil. Il ne perd pas le nord le beau gosse.

Gus se gare et aide sa belle à sortir. Il répond au baiser de Vera qui le taquine en retour. « De toute façon à mes yeux tu seras toujours la plus belle des femmes. » Leurs doigts se lient et il parle de vin chaud. « Est ce que tu t'inquiètes pour le goût de ton lait ? Ou pour le fait que tu pourrais être pompette et que je pourrais abuser de la situation une fois à la maison ? » Et il éclate de rire avant de récupérer son verre. « Oui ça fait bizarre, mais je ne suis pas inquiet. Je sais que Robin va être traitée comme une petite princesse. Et pendant ce temps sa maman sera traitée comme une reine. Profite de ta soirée, elle ne fait que commencer et elle va être pleine de surprises. Tu risques même d'y prendre goût. » Gus boit quelques gorgées de son vin chaud. « Ça va il n'est pas trop alcoolisé. » Il embrasse Vera contre sa tempe et ils commencent à déambuler le long des chalets, s'attardant à certains pour regarder les merveilles qu'ils recèlent. Pour trouver des idées pour finir de compléter la liste des cadeaux de Noël de Gus.  



FAMILLE

le centre autour du quel tout gravite.
Revenir en haut Aller en bas
Vera VenezzioLe vin est un puissant lubrifiant social
Vera Venezzio
http://www.ciao-vecchio.com/t1068-in-nomine-patris-et-fil http://www.ciao-vecchio.com/t1108-some-people-steer-some-people-follow-vera
Faceclaim : Gal Gadot @jenesaispas
Messages : 1624 - Points : 2713
La magie de l'Avent. feat Vera CPztwpkr_o
Âge : 36 ans
Métier : Chanteuse d'Opéra
La magie de l'Avent. feat Vera Empty
Sujet: Re: La magie de l'Avent. feat Vera ( le Dim 3 Jan 2021 - 19:29 )
Elle aimait ces petits instants volés à la barbe du temps. Ces moments si simples, qu’on ne voyait presque que dans les films, étaient le nerf dans la vie de Vera. Cela était reposant, d’avoir ce genre de répit. Encore plus depuis l’accouchement, elle avait l’impression qu’ils n’avaient pas pu profiter de l’un et de l’autre dignement. Même s’ils étaient constamment ensemble et toujours prêt à répondre aux caresses de l’autre : leur vie n’avait plus rien de celle de quand ils avaient commencé leur idylle. Une évidence qu’elle avait commencé à accepter dès que la grossesse surprise leur ait tombé dessus. Elle pouvait heureusement compter sur Gus pour consacrer du temps à leur couple. Et c’est parce qu’ils faisaient une bonne équipe qu'elle confirma sa présence auprès d’Augusto pour l’aider dans sa quête de cadeau s’il le voulait. Elle était plutôt douée dans la chose et ne pouvait rien refuser à son compagnon. Elle était bien trop sous son charme pour cela.

“Il voudra aussi passer du temps avec toi. Il a déjà prévu des recettes à te faire goûter et je pense qu’il espère secrètement que tu lui montres deux trois combines. Winston semble avoir pris ta passion pour la cuisine, tu es un excellent modèle pour lui.” Bien mieux que l’aurait été son père. Vera se retenait de dire une telle chose, elle ne brisait pas du sucre sur le dos des morts. Elle remarque qu’il ne répondait pas à sa question : “Je vois que tu sais toujours comment me parler.” Souffla-t-elle en lui volant un baiser au feu rouge. “Et je suis certaine que tu serais prêt à te dévouer pour m’aider hein ? Tu ne crois pas que je te vois venir avec tes gros sabots ?” Vera rigola doucement en continuant de le regarder avant de se déconcentrer sur la route.

Au marché de Noël, Vera se laisse enivrer par les odeurs d’épices, de marrons chauds et de toutes les senteurs de bougies, de douceurs qui enivraient les sens durant les fêtes. Elle était heureuse de se retrouver dehors sans avoir à regarder partout pour savoir où était la poussette. Ils n’avaient pas eu un quotidien facile avec les tremblements qui ont touché Naples alors que Robin n’avait même pas trois mois. Mais ils étaient tous sains et saufs. Comme beaucoup de moments dans leur histoire, les Napolitains prouvaient encore qu’ils arrivaient à profiter de la vie malgré le chaos qui pouvait les entourer. Vera espérait juste que les scientifiques soient en mesure de prévoir la prochaine éruption du Vésuve : il n’était pas question qu’elle reste sinon dans cette ville si sa famille était en danger.

“La plus belle hein ? Rien que ça.” Elle sourit en se collant à lui : “Tu ne mérites que le meilleur il faut dire, c’est la moindre des choses que je fasse mon possible pour te séduire, pour que tu continues de me trouver à ton goût.” C’était important. Déjà qu’elle était coquette de base, mais quand elle était en relation avec quelqu’un : Vera mettait les bouchées doubles. “Tu n’as pas besoin que je sois ivre pour profiter de moi. Tu peux le faire quand tu veux.” Elle sourit : “Je ne veux pas que notre fille soit pompette, c’est tout. Mais on en a d’avance, ça devrait aller.” Vera pouvait s’octroyer quelques écarts de temps à autre. En parlant de son lait, elle ne peut s’empêcher d’être un peu inquiète pour sa fille : même si elle la savait entre de bonnes-mains avec les parents de Gus. C’était son côté de maman poule qui prenait le dessus. “Je sais… Je leur fais confiance, mon anxiété n’est pas contre eux.” Loin de là.

La cantatrice savoura sa boisson chaude et suivit Gus dans les allers du marché. Le temps était clément, ils allaient pouvoir profiter un peu avant la réservation au restaurant. Elle l’aida à trouver quelques cadeaux en faisant des suggestions. Des boucles d’oreilles, des bougies, des sels de bain : autant de petites choses simples pour que leurs proches prennent soin d’eux. Vera regarda sa montre au bout d’une heure :

“Je crois qu’on va devoir y aller hm ? Pour ne pas être en retard…” Elle détestait cela, mais Augusto le savait.


You make me weak, you make me strong
Tu ne connais pas le sens de la perte, parce qu’on ne peut le comprendre que lorsque l’on aime quelqu’un plus que soi-même.
Will Hunting by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Augusto Rinaldi10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Augusto Rinaldi
http://www.ciao-vecchio.com/t1700-comment-vivre-quand-une http://www.ciao-vecchio.com/t3996-penser-a-l-avenir-si-c-etait-la-seule-porte-de-sortie-gus
Faceclaim : Jon Kortajarena © cyb3r5lut (vava) frimelda (sign) / Ingrid (crackship)
Messages : 6244 - Points : 10647
La magie de l'Avent. feat Vera E7c828f8f0a505e5fdf8f485de48a659
Âge : 33 ans né le 17/09/1987
Métier : Restaurateur. Il a repris l'affaire familiale. .
La magie de l'Avent. feat Vera Empty
Sujet: Re: La magie de l'Avent. feat Vera ( le Lun 4 Jan 2021 - 18:46 )
Douce nuitfeat Vera
S'accorder du temps pour maintenir la flamme. Une parenthèse que Gus offre à Vera dans leur vie de jeunes parents. Ils ont le droit de souffler, les événement s'étant pas mal enchaînés ces derniers mois. En plus il fait une bonne action vu que ses parents sont aux anges d'avoir leur petite Robin. Et le cuisinier est heureux de pouvoir pleinement profiter de sa belle. Leur fille est encore trop jeune pour savourer la douceur des fêtes de fin d'année, mais eux peuvent sans problème se laisser porter par cette magie. Pourtant la tentation de rester à la maison est grande, mais il se retient il croquera dans le fruit défendu plus tard. Toute la nuit si elle le demande. Car jamais il ne manquera de la combler, trop friand de sa peau et de sa féminité. Durant le trajet ils papotent, notamment de Winston, Gus sait que Vera a hâte de retrouver son fils. Même si elle le sait heureux dans ses études, il lui manque, et le vide est compliqué à combler, malgré tout l'amour donné par Gus et Robin. Mais c'est dans la logique. Alors il souhaite que la mère et le fils s'octroient des moments rien qu'à eux. Il sourit aux mots de la belle. « Je serais ravi de passer du temps avec lui. Il sait qu'il a sa place en cuisine, tout le monde appréciera de le voir. Qui sait ses idées peuvent donner naissance à de futurs plats à la carte de la trattoria. Peut être qu'un jour il en prendra la suite, cela nous rendrait fier avec mon père. Même si je me doute qu'il est plus dans l'optique d'une carrière internationale, voir mondiale. » Ce gamin se n'est pas le sien, mais il l'aime de tout son cœur. « Je suis content qu'il est trouvé sa voix et d'avoir un peu servi d'exemple. » Il l'aime comme un père se doit d'aimer un fils. Même si jamais il ne se présentera à lui en tant que tel par respect pour Vera. Sur le coup il aurait aimé que le feu reste au rouge un peu plus longtemps. « Bien sur que je sais te parler. Comment je te charmerais sinon. Oui à me dévouer corps et âme. » Il insiste bien sur le mot corps. « Quoi mes gros sabots ?? » Gus joue l'outré alors que Vera se met à rire. « Comment tu es quand même, je suis prêt à tout pour t'aider dans ta perte de poids et toi tu le prends à la rigolade. »

Et les taquineries continuent quand ils se trouvent sur le marché de Noël, ils entrent dans un jeu de séduction et s'amusent à se titiller de leurs phrases. De quoi aviver la flamme du désir qui sera à son apogée d'ici la fin de la soirée. Gus compte de toute façon l'alimenter durant les heures à venir, il a prévu le programme pour. « J'aime tes efforts. Mais pour ce soir je n'ai pas goûter à grand chose. Mes yeux pour le moment sont comblés, le reste le sera plus tard. Enfin je suppose. » Ils optent pour un vin chaud, Vera qui fait très attention à cause de l’allaitement peut faire un petit écart. « Ne me dis pas ça, je suis capable de nous chercher un coin sombre et de profiter de la situation. Et non notre fille ne sera pas pompette. D'ici demain tu auras évacué les vapeurs d'alcool. » L'inquiétude frappe quelques secondes Vera, même si elle sait que Robin est entre de bonnes mains avec les parents de Gus. « Je sais que tu ne doutes pas de leurs capacités. C'est juste que tu es une maman et que c'est logique de réagir ainsi. On leurs enverra un message avant de manger. » Puis verre de vin chaud en main ils se baladent main dans la main sur le marché. Ils font des emplettes et de belles découvertes. Ils se laissent emporter par l'ambiance, regardant tout, comme des enfants pris par la magie des lieux. Mais Vera garde les pieds sur terre et rappelle à l'ordre Gus par rapport à l'heure du restaurant. « Oui je sais. On va y aller. »

Et si la belle s'attendait à retourner à la voiture, le cuisinier prend la direction opposée. Ils marchent quelques minutes et puis ils sortent du marché et se dirigent vers un attelage. Une calèche dorée tiré par un cheval noir et un cheval blanc. « Le transport de madame est avancé. » Le cocher descend et vient les saluer. « Bonsoir messieurs dames. » Il tire sur le petit escalier pour faciliter la monté dans la calèche. Gus donne sa main pour que Vera s'appuie et puis accéder sur le siège en velours rouge. Une couverture polaire est posée dessus. Puis il monte à son tour. Le cocher reprend place. « Il n'y a pas de changement de programme au niveau de la destination monsieur Rinaldi ? » « Non pas de changement à ce sujet. » Le cuisinier arrange la couverture et prend Vera dans ses bras. « Je me suis dis que ce serait une façon romantique de voir la ville éclairée. » Et l'attelage se met en route. Se dirigeant vers la suite du programme. Passant dans les rues illuminées qu'ils admirent et contemplent. Avant de s'arrêter au port devant un yacht. Le cocher vient ressortir le petit escalier. Gus descend en premier. « Nous sommes arrivés. Notre équipage nous attend pour partir au large. » Le cocher les salue et il repart. Devant le yacht, le capitaine et deux personnes d'équipage sont là. « On mange à bord. Et on passe la nuit en mer. Et ne t'en fais pas. J'ai fais parvenir une petite valise pour que tu manques de rien. » Et oui Gus à tout prévu et Vera n'est pas encore au bout des surprises prévues.  Et Gus espère que la suite lui plaira.



FAMILLE

le centre autour du quel tout gravite.
Revenir en haut Aller en bas
Vera VenezzioLe vin est un puissant lubrifiant social
Vera Venezzio
http://www.ciao-vecchio.com/t1068-in-nomine-patris-et-fil http://www.ciao-vecchio.com/t1108-some-people-steer-some-people-follow-vera
Faceclaim : Gal Gadot @jenesaispas
Messages : 1624 - Points : 2713
La magie de l'Avent. feat Vera CPztwpkr_o
Âge : 36 ans
Métier : Chanteuse d'Opéra
La magie de l'Avent. feat Vera Empty
Sujet: Re: La magie de l'Avent. feat Vera ( le Mar 12 Jan 2021 - 20:30 )
Augusto arrivait à la faire rire, il réussissait haut la main à la faire sentir confortable en sa présence : Vera était si heureuse d’être avec lui et se savait chanceuse de pouvoir dire qu’il était le père de ses enfants. Même si Winston ne provenait pas de lui, elle savait que ce dernier le considérait comme le père qu’il n’avait jamais eu. De cela aussi elle s’en réjouissait. Elle n’aurait pas supporté que son fils n’accepte pas l’homme que son cœur avait choisis et qui en effet : lui permettait de perdre du poids par différentes activités physiques… Vera ne manquait pas une seule séance et participait assidûment à l’exercice. Vera le poussa doucement du coude et lui fit un clin d’œil entendu. Ils n’arrêtaient pas de se taquiner et ce pour son plus grand plaisir. Ces petits piques étaient importants dans sa vie, des petites rayons de soleil.

Le marché de Noël les entourait d’une douce étreinte remplie d’odeurs et de saveurs liées aux fêtes de fin d’année. Le premier Noël de leur fille. Le premier d’une longue liste. Cependant, cette soirée n’était pas destinée à profiter et à voir leur fille grandir. Ils s’octroyaient juste un petit moment de paix. Quelques heures de romantisme comme ils en étaient si friands. Avec un homme comme Augusto, Vera ne pouvait s’attendre à quelque chose de grandiose. Il ne manqua pas l’occasion de souffler une douce idée.

“Cela ne serait pas raisonnable, tenons nous voyons.” Dit-elle en rigolant, mais cédant à un petit plaisir cependant en acceptant un verre de vin chaud. Un petit écart qui ne pouvait pas faire de mal. En pensant à sa fille, elle ne peut s’empêcher de penser à leur fille. Robin lui manquait déjà. Elle avait accepté de se séparer d’elle pour une soirée, mais cela était un crève-cœur bien qu’elle ait une confiance aveugle en les parents de son compagnon. Avec le verre dans la main, Elle laissa Gus montrer le chemin et l’aida à acheter les derniers cadeaux pour ses employés avant de lui rappeler l’heure. La ponctualité était une de ses plus grandes qualités.

Surprise du chemin, elle se garda bien de poser une question. Elle savait qu’Augusto ne dirait rien de toute façon. Son compagnon a cette incroyable capacité à pouvoir garder les secrets. En voyant la calèche, elle comprit et rigola. Réellement surprise de tout cela. Vera s’inclina respectueusement, elle n’était pas montée dans ce genre de moyen de locomotion depuis qu’elle avait quitté l’Angleterre. La cantatrice attrapa la main de son compagnon pour monter à l’intérieur et s’installer.

“Et tu avais bien raison. Je crois n’avoir jamais vu Naples en calèche et encore moins en aussi bonne compagnie.” Elle glissa sa main dans la sienne pour l’embrasser tendrement : “Homme parfait que tu es.” Vera regardait les rues, les lumières que la ville avait utilisées pour parer ses rues. Tout était si beau. Si romantique. La soirée allait de bon train, de surprise en surprise. Après avoir remercié le cochet, elle fut stupéfaite de voir le yacht. Mordant sa lèvre d’excitation, elle rigola et se jeta au cou d’Augusto. “Oh Darling ! Je suis si heureuse ! C’est parfait.” Elle dévora son visage de baisers en continuant de rire : “Je t’aime tellement. Tellement. Tellement.”

Reprenant un peu sa contenance, elle racla sa gorge et salua capitaine, équipage avant de remettre son bras sous celui de son compagnon. Elle se laissa embarquer. Demanda quand était le dîner avant de regarder Augusto :

“Nous avons un peu de temps avant de manger… Peut-être que l’on peut aller un peu se reposer ? Tu en penses quoi ?”


You make me weak, you make me strong
Tu ne connais pas le sens de la perte, parce qu’on ne peut le comprendre que lorsque l’on aime quelqu’un plus que soi-même.
Will Hunting by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Augusto Rinaldi10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Augusto Rinaldi
http://www.ciao-vecchio.com/t1700-comment-vivre-quand-une http://www.ciao-vecchio.com/t3996-penser-a-l-avenir-si-c-etait-la-seule-porte-de-sortie-gus
Faceclaim : Jon Kortajarena © cyb3r5lut (vava) frimelda (sign) / Ingrid (crackship)
Messages : 6244 - Points : 10647
La magie de l'Avent. feat Vera E7c828f8f0a505e5fdf8f485de48a659
Âge : 33 ans né le 17/09/1987
Métier : Restaurateur. Il a repris l'affaire familiale. .
La magie de l'Avent. feat Vera Empty
Sujet: Re: La magie de l'Avent. feat Vera ( le Lun 18 Jan 2021 - 16:37 )
Douce nuitfeat Vera
Le marché de Noël a une nouvelle saveur pour Gus. Peut être parce qu'il est accompagné de la femme qu'il aime profondément. Et parce qu'il est devenu père il y a presque trois mois. Son cœur est gonflé d'un amour sans limite et très puissant, il ne pensait pas cela possible un jour. Quand il se souvient de certains moments de sa vie, il se demande ce qu'il a bien pu faire pour obtenir autant. Il se sait chanceux et ce soir il compte bien honorer sa douce. Lui offrir une soirée magique et romantique. Vera le mérite. Et il a tout prévu pour ça, dans les moindres détails apportant un soin dans tous les choix qu'il a fait. Même s'il sait que Robin va un peu leur manquer. Mais ils doivent s'accorder du temps pour eux. Et bien sur dans ce temps il y a toujours cette taquinerie qui les unit, ces petites allusions aux instants coquins qu'ils partagent et qui les maintient en forme. Qui donne aussi au couple le piment donc il a besoin pour surmonter les épreuves. Gus a toujours été un grand amateur de plaisir charnel et avec Vera tout est toujours parfait, sensuel, érotique et torride. Elle sait pallier à toutes ses envies, à tous ses désirs. Et il fait tout pour qu'en retour sa douce soit combler.

Ils s'attardent, finissent les petits achats tout en savourant un vin chaud, puis ils sortent du marché pour monter dans une calèche et ainsi s'offrir une vue de la ville illuminée d'une autre manière. Collés l'un contre l'autre ils profitent de cette soirée qui ne fait que commencer. Il est heureux de voir que l'idée plaît à sa belle. « Je ne suis un homme parfait que parce que je partage la vie d'une femme parfaite. » Il vient doucement l'embrasser tout en gardant sa main dans la sienne. Et Naples vu de cette façon dévoile des visions sublimes. Le cocher prend son temps et passe par toutes les rues, dévoilant les vitres et les éclairages suspendus. C'est magique. Et puis vient le terminus et c'est au port que le cocher les dépose devant un yacht ou les attend leur équipage. Ils descendent de la calèche et à peine Vera comprend qu'elle saute au cou de Gus pour le remercier en le dévorant de baiser, ce qui le fait sourire. « Je vais prévoir ce genre de surprise plus souvent mon cœur. » Il dépose également des baisers sur ses joues avant de se saisir de ses lèvres. « J'aime cette démonstration amoureuse madame Venezzio. » La belle se saisit du bras du cuisinier, ils saluent l'équipage. « Bienvenue à bord de La Sirène. Et pour ce qui est du repas il sera servi une fois que nous serons au large comme l'a demandé monsieur Rinaldi. » Puis ils montent à bord Gus laissant Vera passer devant. A peine sur le pont elle le surprend par ses mots.

« Si tu veux mais d'abord je vais te faire visiter et te parler du programme. » Le capitaine monte dans la salle de commande et une fois les amarres levés, le bateau sort du port. Gus entraîne Vera vers l'intérieur, tout a été décoré avec soin. Une cabine large avec coin repas en bois précieux et un coin salon en cuir, tout le confort est réuni. « C'est là que nous prendrons le repas. » Un menu choisi pour l'occasion que la belle découvrira plus tard. « Après avoir bu le champagne sur le pont une fois au large. Enfin s'il ne fait pas trop frais. Sinon on le prendra ici. » De toute façon les larges vitres permettront de voir le ciel étoilé plonger dans la mer. « Viens je te montre notre cabine pour la nuit. » Il la regarde. « Oui on passe la nuit à bord, mes parents sont avertis. On sera même seul, l'équipage partira après avoir servi le repas et ne reviendra qu'au matin pour nous porter le petit déjeuner. » Il s'approche un peu et tout contre son oreille il murmure. « Personne ne t'entendra crier quand je te ferais atteindre le 7ème ciel. Sauf peut être les poissons. » Il pose un baiser sur ses lèvres. « Et voilà notre cabine. » Également spacieuse avec un grand lit, un coin salle de douche. Une valise est déposée dans le coin. « Oui j'ai tout prévu. Tu auras ta brosse à dent et ta crème de nuit. Par contre pas de chemise de nuit. Est ce que ça te plaît ? Tu veux toujours te poser ? Essayer le lit ? Ou tu veux aller sur le pont profiter de la vue ? » Il fera ce qu'elle désire, ce soir il est à ses ordres. En attendant il la plaque contre le bois et il l'embrasse avec fougue, laissant ses mains parcourir ses courbes.  



FAMILLE

le centre autour du quel tout gravite.
Revenir en haut Aller en bas
Vera VenezzioLe vin est un puissant lubrifiant social
Vera Venezzio
http://www.ciao-vecchio.com/t1068-in-nomine-patris-et-fil http://www.ciao-vecchio.com/t1108-some-people-steer-some-people-follow-vera
Faceclaim : Gal Gadot @jenesaispas
Messages : 1624 - Points : 2713
La magie de l'Avent. feat Vera CPztwpkr_o
Âge : 36 ans
Métier : Chanteuse d'Opéra
La magie de l'Avent. feat Vera Empty
Sujet: Re: La magie de l'Avent. feat Vera ( le Mar 19 Jan 2021 - 20:28 )
Vera n’aurait jamais cru l’année dernière que c’était à trois qu’ils fêteraient la fin de 2020. Robin leur était tombée dessus, le genre de surprise qui brise un couple ou qui resserre les liens. Ils avaient eut la chance que leur cas soit le deuxième. La cantatrice se savait incapable de vivre sans Augusto dorénavant. Il était son présent et son futur assurément. Après, oui, s’il y a un après, il n’y aurait rien. Aucun homme ne pourrait arriver à sa cheville. Il était une personne belle, incroyable. Au cours des années, elle avait appris à le connaître et si on lui demandait à partir de quand elle a su qu’elle l’aimait : Vera serait incapable de répondre. Elle était à ses pieds avant même d’avoir eu le temps de s’en rendre compte. Au final, attendre avait probablement été pour le mieux. Ils s’étaient retrouvés au bon moment dans la vie de l’autre. Parcourir le marché de Noël à son bras était un plaisir qu’elle ne pouvait pas se refuser. Coller à lui, la boisson chaude dans sa main, ses yeux caressaient les étalages et de temps à autre elle conseillait Gus sans pour autant imposer son choix. Le cuisiner avait bon goût, il avait juste besoin de croire en lui.

La maman était bien loin de se douter qu’il y avait d’autres surprises en réserves pour elle, pour qu’ils puissent profiter d’un peu de temps à deux. Vera regarda la calèche en souriant. C’était cheesy à souhait, mais tellement agréable à se faire surprendre de la sorte. “Smooth… Very smooth…” Dit-elle en rigolant doucement. Augusto avait un don pour les compliments assurément. Elle n’était absolument pas à plaindre. Bien au contraire. Elle croquait le bonheur à pleine dent et quelque chose lui disait que la soirée ne faisait que commencer. Son compagnon était bien trop romantique pour laisser les choses comme ça. Qu’avait-il encore en stock ? Elle ne savait pas et au fond, ce n’était pas important. Vera se lova dans ses bras en regardant les rues de Naples qui s’étaient parées de leurs plus beaux atours.

À la fin de la ballade, c’est sur les quais que les cheveux s’arrêtèrent. Comprenant rapidement qu’ils allaient manger sur le bateau : elle rigola à nouveau et se jeta dans les bras pour l’embrasser. Ils n’avaient pas à se cacher. Elle n’avait pas à réfréner ses sentiments pour un homme qui la rendait aussi heureuse, qui prenait autant soin d’elle. Vera rebroussa légèrement son chemin pour remercier le cocher et les chevaux avant de revenir auprès de Gus pour se faire accueillir sur le bateau dénommé : La Sirène.

“Quel programme…” Elle rigola : “Cela va nous rappeler des bons souvenirs.” C’était après tout en mer qu’ils avaient enfin acceptés la nature de leurs sentiments et qu’ils s’étaient abandonné dans les bras de l’un et de l’autre. Comment oublier ce voyage qui avait marqué un nouveau tournant dans sa vie. Un joyeux. Le plus heureux qu’elle est connu à dire vrai.

Se laissant guider par son compagnon, elle ne perdait pas une seule miette des détails qu’il avait pensé pour que cette soirée soit parfaite. Vera pouvait avoir l’air pompeuse et matérialiste, mais en réalité elle aimait les choses simples de la vie. Pourtant, en cet instant, elle savourait sans gêne, ni honte le fait qu’elle était traitée comme une Reine. Augusto avait réellement mis les petits plats dans les grands : comment pouvait-elle à résister de telles attentions ? Ne quittant pas sa main, elle hochait la tête de temps en temps, manquant à chaque fois de se perdre dans ses fossettes et son sourire.

“C’est absolument incroyable, Gus. C’est parfait.” Il n’y avait pas un seul défaut à ces projets. Le principal étant qu’ils allaient avoir une soirée rien qu’à eux. Sans cris de bébés, sans que leurs regards soient accaparés par la petite chose qu’ils avaient créée : juste eux. Un frisson parcourut son échine en entendant la confession de son bien-aimé. “L’inverse sera vrai… On sait tous les deux que j’arrive à sortir de bons sons de ta gorge si je le souhaite…” Et ce jeu qui était toujours entre eux, qui n’avaient pas défaillit… Comment résister à pareille tentation ?

Cela tombait bien, ils se dirigeaient vers la chambre à coucher. Elle ne manqua pas la valise dans le coin de la pièce. Elle rigola :

“Tu ne veux pas que je finisse rider comme un pruneau, je te remercie.” La cantatrice le taquinait évidemment. “Je vais devoir dormir en tenue d’Eve.. J’en connais un qui ne va pas résister longtemps à la tentation.” Évidemment, elle parlait de Gus. Leurs corps semblaient être attirés l’un à l’autre sans qu’ils soient en mesure de les réfréner. Avaient-ils seulement envie de faire ça ? Une multitude de questions sortirent des lèvres de son compagnon. Se mordant la lèvre en caressant son torse, il répondit sans le savoir à ses interrogations. Répondant au baiser, elle étira son cou pour qu’Augusto dévore sa peau. “Je pense que l’on peut rester ici…”



You make me weak, you make me strong
Tu ne connais pas le sens de la perte, parce qu’on ne peut le comprendre que lorsque l’on aime quelqu’un plus que soi-même.
Will Hunting by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Augusto Rinaldi10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Augusto Rinaldi
http://www.ciao-vecchio.com/t1700-comment-vivre-quand-une http://www.ciao-vecchio.com/t3996-penser-a-l-avenir-si-c-etait-la-seule-porte-de-sortie-gus
Faceclaim : Jon Kortajarena © cyb3r5lut (vava) frimelda (sign) / Ingrid (crackship)
Messages : 6244 - Points : 10647
La magie de l'Avent. feat Vera E7c828f8f0a505e5fdf8f485de48a659
Âge : 33 ans né le 17/09/1987
Métier : Restaurateur. Il a repris l'affaire familiale. .
La magie de l'Avent. feat Vera Empty
Sujet: Re: La magie de l'Avent. feat Vera ( le Lun 25 Jan 2021 - 11:29 )
Douce nuitfeat Vera
Gus a tout organisé pour que cette soirée avec Vera soit la plus parfaite possible. Il veut la faire rêver, la remercier pour le bonheur qu'elle lui apporte depuis qu'elle est dans sa vie. Pour la fille qu'elle lui a donné. Alors le cuisinier a sorti le grand jeu. Romantique à souhait il va distiller tout au long de ce moment à deux des surprises. D'abord le marché de Noël propice à une balade et à l'achat de quelques cadeaux manquant. Un instant doux qu'ils passent coller l'un à l'autre, tout en savourant les odeurs et les beautés du lieu. Et puis une balade en calèche, pour voir la ville différemment et profiter de ses lumières et de l'atmosphère des fêtes. Encore un moment l'un contre l'autre rythmé par le pas des chevaux qui tirent leur moyen de transport jusqu'au port. Ou ils se stoppent devant la suite du programme. Un yacht réservé et où ils vont pouvoir dîner et dormir tout en étant à quelques kilomètres de la côte.

Et bien sur Vera est enchantée par l'idée quand elle saisit qu'ils sont à destination. Gus est heureux de voir qu'il a tapé dans le mille et qu'il fait le bonheur de sa dulcinée. Ils montent à bord de La Sirène où la belle découvre le programme. Et le cuisinier voit les étoiles se faire plus grandes dans ses yeux. « Content que tu aimes. Et en effet cette sortie va titiller nos mémoires. » Il lui sourit, les souvenirs de leurs croisière sont bien vivaces. Ancrés à jamais dans son esprit. Parce qu'ils sonnent le premier chapitre de leur vie à deux. Et pendant que l'équipage s'occupe de faire sortir le bateau du port, Gus fait visiter les lieux à Vera. Commençant par le coin à vivre. « Tu as largement mérité toutes ces petits attentions. » Puis leur chambre qui va abriter leurs ébats endiablés. Il taquine même sa belle à ce sujet, ils vont pouvoir se laisser pleinement aller. « Oui tu es très douée pour me faire chanter de plaisir. » Autant doué et motivé l'un que l'autre pour éveiller le désir, l'envie et distiller le plaisir. Et vu que le cuisinier avec tout calculé, une valise avec leurs affaires personnelles était déjà dans leur chambre. « Tu as vu comme je suis prévenant. » Il s'approche de la belle. « Et je serais en tenue d'Adam alors tu pourras tout autant profiter de la situation. De toute façon tu es irrésistible et moi j'aime succomber. » Leurs corps se retrouvent aimantés. Mais Gus taquine en proposant à Vera diverses solutions. Même s'il semble qu'une s'impose avec évidence.

 


FAMILLE

le centre autour du quel tout gravite.
Revenir en haut Aller en bas
Vera VenezzioLe vin est un puissant lubrifiant social
Vera Venezzio
http://www.ciao-vecchio.com/t1068-in-nomine-patris-et-fil http://www.ciao-vecchio.com/t1108-some-people-steer-some-people-follow-vera
Faceclaim : Gal Gadot @jenesaispas
Messages : 1624 - Points : 2713
La magie de l'Avent. feat Vera CPztwpkr_o
Âge : 36 ans
Métier : Chanteuse d'Opéra
La magie de l'Avent. feat Vera Empty
Sujet: Re: La magie de l'Avent. feat Vera ( le Hier à 23:13 )
Sur le bateau, Vera en prenait pleins les yeux. Elle était aux anges. Elle ne savait pas ce qu’elle avait fait pour mériter tant d’attentions. Pourtant, elle ne se faisait pas prier pour passer un bon moment avec son compagnon. Robin était entre de bonnes-mains, assez pour que la mère ne se fasse pas trop de soucis et pour se décider à savourer la soirée qui s’offrait à elle. Augusto lui fait tourner la tête, il fait la visite du bateau alors que ce dernier prend déjà le large. Sous le charme, ses yeux ne cessaient de briller. Pour sûre qu’elle était émerveillée. Son compagnon avait pensé à tout. Est-ce bien surprenant quand on connaît le cuisiner ? Non. Vera était tombée amoureuse de lui pour ces raisons. Cette pause sur la mer était un excellent moyen de se souvenir du trajet qui avait scellé leur avenir.

“C’est toi qui le dis… Je n’ai rien fait de spéciale mon amour.” Elle n’arrêterait pas de le répéter, car c’était vrai. Augusto avait donné beaucoup de sa personne les derniers mois : n’hésitant pas à rester à la maison quand Vera se savait trop fatiguée après l’accouchement pour s’occuper de leur fille. Elle n’en avait pas profité, elle avait juste eu le courage de ravaler sa fierté pour se reposer sur son compagnon au petit soin pour elle.

Vera était toujours aussi attirée par son compagnon. Elle ne savait pas ce qu’elle ferait sans lui. Mieux encore, elle savait que jamais elle ne pourrait résister à ce corps divin. Augusto avait bel et bien tout prévu, car une valise attendant la cantatrice avec toutes ses affaires, sans oublier sa crème de nuit. “Il est vrai que tu n’es pas difficile à convaincre. Ton sacrifice est apprécié. Qu'est-ce que je ferais sans toi ?” Dit-elle pour le taquiner alors qu’il s’approchait déjà d’elle pour l’embrasser.



You make me weak, you make me strong
Tu ne connais pas le sens de la perte, parce qu’on ne peut le comprendre que lorsque l’on aime quelqu’un plus que soi-même.
Will Hunting by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
La magie de l'Avent. feat Vera Empty
Sujet: Re: La magie de l'Avent. feat Vera ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- La magie de l'Avent. feat Vera -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut