Revenir en haut
Aller en bas

Le Deal du moment : -40%
-40% sur Logitech Z207 Système de ...
Voir le deal
30 €

 

- [Leafaël] Rêve ta vie en couleur -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Autour de Naples :: Le reste du monde
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Ismaël AlvarezLe vin est un puissant lubrifiant social
Ismaël Alvarez
http://www.ciao-vecchio.com/t8175-ismael-alvarez http://www.ciao-vecchio.com/t8225-ismael-44-ans-fermier-et-educateur-canin
Faceclaim : Luke Evans @Morphine
Messages : 84 - Points : 136
[Leafaël] Rêve ta vie en couleur Tumblr_m1luz60r0n1qdfs7xo4_250
Âge : 44ans
Métier : Educateur canin et fermier
[Leafaël] Rêve ta vie en couleur Empty
Sujet: [Leafaël] Rêve ta vie en couleur ( le Lun 28 Déc 2020 - 18:06 )

Rêve ta vie en couleur @Leafar Santo Pedro.


Assit sur le siège inconfortable de l’aéroport, Ismaël attendait son avion pour rentrer en Italie. Depuis que la tumeur de sa femme avait été diagnostiquée, l’Italien n’avait plus vraiment le loisir de voyager. Elena avait besoin de son attention, les animaux de la ferme également. Il y avait bien trop de travail pour s’octroyer des vacances. Et puis sans Elena, quel était l’intérêt ? Ismaël n’avait jamais rêvé de grandes découvertes. Si certain voulaient voir le monde, ce n’avait jamais vraiment été son cas. Mais ce déplacement était différent : il était allé voir sa fille. Ayant choisi l’Espagne pour faire ses études, Lola vivait maintenant dans un petit appartement à Madrid. Et à travers elle, Ismaël découvrait aussi ses origines. Lui qui n’avait jamais visité cette ville avait joyeusement laissé sa fille lui montrer les plus belles parties de la Capitale. Le musée du Prado, le Palace Royal, manger des tapas… Ils avaient fait tout ce que ce court week-end leur permettait. Bien sûr, ils avaient fait un appel vidéo avec Elena et avait prit des tonnes de photos. Ismaël comptait bien tout montrer à sa femme en rentrant, une façon comme une autre de la faire participer.

Enfin, il pu se lever pour monter dans l’avion. Un trajet qui le mènerait à Milan. Là-bas, il avait une nuit d’hôtel avant de pouvoir sauter dans un dernier avion le lendemain, atterrissant finalement à destination. Son sac mit dans les compartiments prévus à cet effet, Ismaël se posa de nouveau en soupirant. Il détestait l’avion. Il n’avait pas peur d’un accident non, il savait que c’était le moyen de locomotion le plus sûr. Son problème était cependant l’ennui. Rester à la même place durant 1h30 relevait de l’exploit pour ce fermier ayant l’habitude de bouger toute la journée. Il devrait cependant prendre son mal en patience. Alors que tout le monde s’installait, il en profita pour envoyer un sms à ses parents pour dire qu’il était sur le chemin du retour. Cela le replongea des années en arrière, quand il quittait le pays pour aller en mission. Leafar était souvent à ses côtés, présence qui manquait terriblement à l’Italien. Depuis qu’Ismaël avait quitté l’armée, il n’avait pas revu cet homme qui avait le contrôle sur son cœur. Peut-être que c’était plus simple ainsi. Retrouver leur vie d’avant. Avant l’explosion de sentiments. Avant que la passion balai tout sur son passage. L’Italien soupira longuement, laissant son regard contempler l’extérieur alors que l’avion décollait.

Le casque sur les oreilles, Ismaël détourna finalement le regard du paysage. Il tapota ses doigts contre sa cuisse tout en observant les passagers lorsque ses pupilles bleues s’arrêtèrent sur un visage en particulier. Le mouvement de ses doigts s’arrêta alors que son palpitant accéléra. Comme s’il devait s’en assurer, Ismaël enleva son casque pour entendre la voix de l’homme assit à sa diagonale. Leafar. Il n’y avait plus aucun doute sur ce point. Oubliant toutes les consignes de sécurité, Ismaël détacha sa ceinture et se leva jusqu’à se trouver à côté de son amant. Oui, parce qu’il l’était. Lui coupant la parole, Ismaël ne pensa pas une seule seconde qu’il pouvait travailler. Que la personne à côté de lui pouvait être de sa famille et qu’il ferait mieux de ne pas se faire voir. Toute la raison disparaissait quand il s’agissait de Leafar et encore une fois cette théorie s’appliquait. « Leaf'». Il se trouvait enfin devant lui. Et malgré les mois sans se voir Ismaël avait l’impression qu’ils avaient passé la nuit dernière ensembles. Un sourire s’étira en croisant son regard. Ismaël mit les mains dans ses poches pour éviter de les poser sur le corps de son amant. « Je peux m’asseoir ? » Encore une fois c’était peut-être mal venu. Mais la place à côté de Leafar était libre et la personne à sa droite ne répondit rien.




code by EXORDIUM. | imgs by tumblr





It's so easy to fall in love

(c)crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Leafar Santo PedroLe vin est un puissant lubrifiant social
Leafar Santo Pedro
http://www.ciao-vecchio.com/t8177-doriana-est-une-morue-felix-sa http://www.ciao-vecchio.com/t8228-leafar-42-ans-garde-du-corps
Faceclaim : Daniel Brühl @BLOODYWONDER & Ealitya
Messages : 238 - Points : 188
[Leafaël] Rêve ta vie en couleur 564bf75ebef1e6102347ac7b99a1baaf
Âge : 42 ans
Métier : Garde du corps pour l'agence artistique de Kalisha Moore
[Leafaël] Rêve ta vie en couleur Empty
Sujet: Re: [Leafaël] Rêve ta vie en couleur ( le Ven 1 Jan 2021 - 16:31 )
Leafar était parti pendant une semaine à Berlin avec une actrice de l’agence de Kalisha. Il aimait voyager, il aimait découvrir de nouvelles cultures. En tant que garde du corps et chauffeur, cela était son travail. Et il le prenait à cœur. Malgré la distance, il appelait tous les soirs sa femme et ses enfants pour prendre de leurs nouvelles. Cela était important pour lui. Sa femme et lui avaient des arrangements. Une entente qui durait depuis des années. Une liberté spéciale. Ils s’aiment d’un amour différent, mais tout aussi intense qu’une relation normale. Pourtant, la passion, c’est avec un homme qu’il le vit. Ce dernier a été perdu de vue. L’armée lui avait tout donné. Elle lui avait tout arraché aussi. Comme ses nuits paisibles. Jamais il n’avait eu une nuit paisible après son retour. Comment pouvait-il dormir sur ses deux oreilles alors qu’il revivait constamment des horreurs ? Ismaël avait été épargné. Il avait quitté l’armée à temps. Il aurait dû le faire en même temps que lui. Pour éviter les problèmes. Même s’ils n’auraient fait que se jeter dans la gueule d’un autre loup. Celle de la société.

Portant les bagages de la dame, il l’installa confortablement avant de s’installer avec elle. Parlant de tout et de rien, il aimait faire la conversation quand cela était nécessaire, même si c’est quelque chose dont on ne pouvait pas croire en le voyant. Il passait pour un homme austère et dur, mais en réalité, c’est juste la guerre qui l’a brisé. Leafar était un homme qui aimait la musique. Les choses simples. Aujourd’hui, il se contentait de mettre un pied devant l’autre. Et cela était suffisant.

La tête dans un livre, il ne vit pas l’homme qui s’était approché et qui le regardait dans l’espoir de capter son regard. Leafar finit par relever ses yeux pour rencontrer ceux d’Ismaël et il sentit son cœur se serrer. Regardant autour de lui, le garde du corps se redressa en fermant son livre.

“Oui, oui bien sûr. Il n’est pas pris et je pense qu’il ne le sera pas.” Il sourit enfin : “Décidément… Quoiqu’on fasse, on se retrouve hein ?” Il rangea le livre devant le siège de devant dans la poche prévus à cet effet. “Tu rentres à Naples ? Ou tu vas à Milan ?”


On ne risque pas d’échouer dans la vie, si on ne tente rien.
Docteur House
Revenir en haut Aller en bas
Ismaël AlvarezLe vin est un puissant lubrifiant social
Ismaël Alvarez
http://www.ciao-vecchio.com/t8175-ismael-alvarez http://www.ciao-vecchio.com/t8225-ismael-44-ans-fermier-et-educateur-canin
Faceclaim : Luke Evans @Morphine
Messages : 84 - Points : 136
[Leafaël] Rêve ta vie en couleur Tumblr_m1luz60r0n1qdfs7xo4_250
Âge : 44ans
Métier : Educateur canin et fermier
[Leafaël] Rêve ta vie en couleur Empty
Sujet: Re: [Leafaël] Rêve ta vie en couleur ( le Dim 10 Jan 2021 - 14:54 )

Rêve ta vie en couleur @Leafar Santo Pedro.


En se levant de son siège, Ismaël sentit les battements de son cœur passer à la vitesse supérieure. Le simple fait de savoir Leafar à quelques mètres de lui le rendait chancelant. Il tenta cependant de garder un semblant de self-contrôle et avança d’un pas plus ou moins assuré jusqu’au siège de son ancien frère d’arme. Trop prit dans son bouquin, Leafar ne le remarqua pas tout de suite, laissant à Ismaël le plaisir de l’observer. Quelques secondes seulement, assez pour se remémorer les quelques traits qui devaient flous dans sa mémoire. Enfin leur regard se croisière, moment qui paru hors du temps, jusqu’à ce que Leafar se lève pour lui rendre son sourire. L’Italien ne le quitta pas des yeux et se contenta d’hocher la tête à la réponse affirmative de son amant. Il n’en attendait pas moins mais avait au moins eu la politesse de demander. « Semblerait qu’on termine toujours par se retrouver oui » Une chose qui le rassurait d’ailleurs. Les derniers mois avaient été difficiles, l’absence de Leafar n’avait pas aidé. Il ne lui en voulait pas, ce n’était absolument pas de sa faute. Ni de celle du fermier. Les circonstances de la vie les avaient simplement mené à prendre des chemins différents. Et aujourd’hui, alors qu’il s’y attendait le moins, Ismaël retrouvait ce visage bien trop familier.

Le fermier laissa Leafar ranger le livre et s’installer à ses côtés. Il était incapable de s’arrêter de sourire, bien trop heureux de se retrouver aussi près de son amant. « Je rentre à Naples, mais j’ai un arrêt à Milan » Il n’avait pas trouvé de vol direct, ou pas à un prix qui lui convenait. « J’étais à Madrid. J’ai passé le week-end avec ma fille » Leafar avait evidemment connaissance de la famille d’Ismaël. Sa fille, ses parents…et sa femme. Car avant de devenir amants, ils étaient simplement amis. Et parler de ses proches dans l’armée, c’est une façon de les garder près de soi.  Le contraire n’était cependant pas vrai. Aucun Alvarez n’avait entendu parler de Leafar. Ismaël avait préféré ne pas évoquer son prénom. Il avait bien trop peur que ses parents, sa femme ou même sa fille comprenne. Que sa façon d’en parler ou sa gestuelle le trahisse. « Et toi… ? » Il était habillé en civil, ce qui donnait l’impression à Ismaël qu’il n’était plus à l’armée. Sauf s’il était en permission. « Quelques semaines de repos ? » Ismaël allait devoir lui expliquer pourquoi il avait quitté ses frères d'armes - et surtout lui - du jour au lendemain. Leafar avait dû se poser une tonnes de questions sur le sujet.


code by EXORDIUM. | imgs by tumblr





It's so easy to fall in love

(c)crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Leafar Santo PedroLe vin est un puissant lubrifiant social
Leafar Santo Pedro
http://www.ciao-vecchio.com/t8177-doriana-est-une-morue-felix-sa http://www.ciao-vecchio.com/t8228-leafar-42-ans-garde-du-corps
Faceclaim : Daniel Brühl @BLOODYWONDER & Ealitya
Messages : 238 - Points : 188
[Leafaël] Rêve ta vie en couleur 564bf75ebef1e6102347ac7b99a1baaf
Âge : 42 ans
Métier : Garde du corps pour l'agence artistique de Kalisha Moore
[Leafaël] Rêve ta vie en couleur Empty
Sujet: Re: [Leafaël] Rêve ta vie en couleur ( le Jeu 14 Jan 2021 - 23:02 )
Leafar sourit. Il ne pouvait pas faire autrement. Ismaël était toujours plus beau à chaque fois qu’il croisait son regard. Combien de fois il s’était noyé dans les iris de ce compagnon ? Il ne le savait pas. La seule chose dont il était certain était que cela n’avait pas été assez souvent à son goût. Assez tout du moins pour n’avoir qu’à fermer les yeux et voir les moindres détails de son corps dans son esprit. Il faudrait qu’Alzeihmer le touche pour qu’il oublie Ismaël. Il n’avait jamais essayé de le faire de toute façon, car il savait que cela était tout à fait impossible. Pour toujours, son cœur serait enclin à céder à cet homme. Il avait accepté cette idée.

Son livre rangé, il laissa Ismaël le rejoindre en s’installant à côté de lui sur le siège libre. Lui non plus ne pouvait pas s’arrêter de sourire. N’importe qui comprendrait en un regard la complicité qui liait les deux hommes. C’était avant tout une grande amitié qui les liait. Une était chère pour l’ancien militaire. Il n’avait pas beaucoup d’amis. Encore moins comme le nouvel arrivant. Il hocha la tête : bien trop content d’apprendre qu’ils avaient un itinéraire similaire. Ils avaient devant eux un peu de temps et cela lui faisait plaisir.

“Comment elle va ? Elle n’a pas trop le mal du pays ?” Se permit-il de demander. Il savait que Ismaël était proche de ses enfants. “La mienne aussi à des envies de voyage.” Et cela l’inquiétait évidemment. Même si elle était encore trop jeune. “Pour le travail. Je suis maintenant garde du corps pour une agence artistique.” Leafar n’avait jamais dit à son frère d’arme que lui aussi avait rangé son fusil pour de bon. Ceux qui savaient, n’avaient aucune idée de la réelle raison qui l’avait poussé à remettre aux vestiaires son uniforme. “J’aimerai. Mais je ne me laisse pas le temps de me reposer. On sait tous les deux que je pense trop quand je ne suis pas occupée.” Il valait donc mieux que Leafar soit occupé. “Au moins je peux mettre les quelques talents que j’ai appris à l’armée à bon escient. Quand j’ai deux secondes, je continue de pratiquer le violon.” Ismaël savait que c’était sa grande passion. “Et toi alors, la ferme marche bien ?"


On ne risque pas d’échouer dans la vie, si on ne tente rien.
Docteur House
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
[Leafaël] Rêve ta vie en couleur Empty
Sujet: Re: [Leafaël] Rêve ta vie en couleur ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- [Leafaël] Rêve ta vie en couleur -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Autour de Naples :: Le reste du monde
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut