Revenir en haut
Aller en bas

Le Deal du moment : -25%
-100€ sur l’Ecran incurvé PC ...
Voir le deal
299.99 €

 

- Alexandra || Gotta catch 'em all -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Moira Le LézardToujours frais après un litre de café
Moira Le Lézard
Faceclaim : melisa pamuk, ealitya
Messages : 1374 - Points : 2494
Âge : 31 ans
Métier : responsable d'événementiel
Alexandra || Gotta catch 'em all  Empty
Sujet: Alexandra || Gotta catch 'em all ( le Lun 28 Déc 2020 - 21:03 )
Chargée comme une mule, Moira s’était arrêtée face à une vitrine pour y observer les articles exposés. Est-ce qu’elle devait entrer pour mieux voir ? Elle était tentée. Après tout, ce n’était pas parce qu’elle avait trouvé quasi tous les cadeaux qu’elle comptait offrir, qu’elle devait se priver. C’était les fêtes de fin d’années après tout. Une bonne raison pour la jeune femme de dépenser son argent sans compter. Elle le faisait déjà à chaque fois qu’elle se faisait une thérapie par le shopping pour calmer une frustration, mais ici on ne pouvait rien lui dire parce que ce n’était pas pour elle. Autant elle aimait dépenser, autant elle aimait offrir et faire plaisir. C’était d’ailleurs sa partie préférée de Noël, offrir et voir le visage de ses proches heureux parce qu’elle avait tapé dans le mille. « Tu penses qu’Adam aimerait cette malle ? » Elle pointa du doigt l’article dans la vitrine, à sa sœur Alexandra qui l’avait accompagné en ce jour. « Je sais pas ce qu’il en fera, mais il y trouvera bien une utilité, non ? » Elle essayait de se convaincre que la dépense qu’elle était sur le point de faire n’était pas inutile. Alors dans sa tête, elle essayait de se faire tous les scénarios possibles de son frère avec une malle. Il pourrait y ranger des livres, des couvertures, ses courses… Qu’est-ce qu’elle en savait, elle ? Elle était juste entêtée et  voulait absolument offrir cette malle à quelqu’un. Un court instant, elle envisagea même de se l’offrir à elle-même, mais qu’est-ce qu’elle en ferait ? Elle en avait déjà une de malle, elle n’en avait pas besoin de deux. Plongée dans sa réflexion, elle fit glisser la bandoulière de son sac le long de son épaule, prête à récupérer son téléphone. « Je vais demander à… » Elle n’eut même pas le temps de terminer sa phrase, qu’une silhouette sortie de nulle part la bouscula en lui donnant un coup violent à l’épaule. Son sac qui suivit le mouvement fut agrippé par l’inconnu qui s’enfuit ensuite à toute vitesse. « QUOI ? » Lâcha Moira, incapable de saisir ce qui venait de se passer. Est-ce qu’elle venait de se faire voler ? En pleine rue ? Il était hors de question qu’elle se laisse faire ! Pas comme ça ! Le moment de surprise passée, elle enleva ses chaussures à vive allure tandis qu’une grimace déchira son visage lorsque la plante de ses pieds rencontra le bitume glacé. Elle allait récupérer son sac ! Mais comme si l’univers s’acharnait sur elle, à peine s’était-elle mise en position pour courser le voleur, un autre homme qui arriva dans la direction opposée à elle la bouscula à nouveau. Une demi-seconde plus tard, le vide de ses mains l’interpella. Ses chaussures. Purée. Comme par réflexe, elle commença à faire un pas vers le voleur de chaussures avant de se souvenir que son sac venait d’être voler. Alors aussitôt elle partit dans la direction de son sac, mais se stoppa aussitôt. Elle pouvait remplacer ce qu’il y avait dans son sac, mais ses chaussures étaient hors de prix et une édition limitée… A la fin de cette réflexion, elle reprit le sens inverse avant de se stopper à nouveau. Le dilemme était insoutenable pour Moira. « ALEXANDRA ! » Appela-t-elle finalement à l’aide tandis que son corps pivotait dans un sens plus l’autre. Elle avait besoin du bon sens de sa grande sœur là, son cerveau ne voulait plus fonctionner.


Mariti subsidiis nobilitas virginis cum et patris et filia liberis pauperis Valerius amicorum filia erubesceret adultae diuturnum causa amicorum cum alitur Reguli Reguli nobilitas patris liberis Scipionis cum Valerius cum Publicola diuturnum mariti uxor aerario alitur humatur liberis ille adultae.
Revenir en haut Aller en bas
Alexandra Jacobsen10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Alexandra Jacobsen
http://www.ciao-vecchio.com/t8134-alexandra-jacobsen http://www.ciao-vecchio.com/t8140-alexandra-o-36-ans-o-institutrice
Faceclaim : Dianna Agron, © Ealitya
Messages : 408 - Points : 615
Alexandra || Gotta catch 'em all  Tumblr_inline_nrrzokFE581qlt39u_250
Âge : 36 ans (24/03/1984)
Métier : Institutrice dans une école primaire, elle s'occupe d'une classe de troisième degré (8 ans)
Alexandra || Gotta catch 'em all  Empty
Sujet: Re: Alexandra || Gotta catch 'em all ( le Mar 5 Jan 2021 - 0:55 )
Plus les heures défilaient et plus tu te demandais ce que tu allais bien pouvoir acheter pour Ebba et Adam. Il ne restait plus qu'eux et à la base, cette petite sortie entre sœurs, était justement prévu pour vos aînés. Seulement, tu avais acheté une superbe écharpe... pour toi. Quand il s'agissait de te faire plaisir, des idées, tu en avais plein la tête. Mais quand il s'agissait de faire plaisir aux autres, tu mettais sûrement la barre trop haut, toujours à te demander que l'idée n'était pas assez originale ou parfaite. Tu voulais le meilleur pour tes proches et tu avais l'impression que tu avais utilisé toutes tes cartouches depuis ces derniers Noëls. Alors vous voilà à contempler les vitrines, à la recherche du cadeau parfait. Les mains plutôt libres, comparé à ta jeune sœur, tu avances tranquillement dans la rue avant de te stopper brutalement, heurtant Moira qui s'était arrêtée devant toi, les yeux rivés sur la vitrine. Tu regardes dans la même direction et tu ne vois rien de spécial. « Tu penses qu’Adam aimerait cette malle ? » Tu penches la tête légèrement la tête sur le côté. « Mais qu'est-ce que tu veux qu'il fasse de ça ? » Cela t'échappe, mais c'est vrai, qu'est-ce qu'il allait bien pouvoir en faire ? Servir de décoration à la rigueur ? Poser des objets de déco dessus ou des objets ramenés de ses différents voyages, tu n'étais pas tellement convaincue, mais si Moira l'avait décidé... « Je sais pas ce qu’il en fera, mais il y trouvera bien une utilité, non ? » Tu fais une légère moue accompagnée d'un haussement d'épaules. « Tant qu'il ne s'en sert pas pour cacher un cadavre... » Tu souris, avant de grimacer, tu savais déjà qu'il en serait capable. Du moins, de faire cette réflexion. Mais bientôt, Moira retire la bandoulière de son sac, sûrement pour récupérer quelque chose à l'intérieur. « Je vais demander à… » Tu allais acquiescer, dire qu'appeler Ebba était une bonne idée, mais tu n'as le temps de rien dire que tu vois Moira se faire bousculer et bientôt un homme que tu n'as pas le temps de voir se tire avec son sac. « QUOI ? » Tu es trop surprise pour dire quoique ce soit sur l'instant, regardant le voleur s'enfuir, comme dans un film, dans un ralenti formidable. Tu réagis enfin et ton regard se pose sur ta jeune sœur que tu vois retirer ses chaussures. « Mais qu'est-ce que... » Est-ce qu'elle allait vraiment courir après son voleur pieds nus ? Encore une fois, la réponse ne vient pas puisqu'un deuxième homme sort de nulle part et lui vole ses chaussures de prix. Si cela avait été un film, tu aurais éclaté de rire, trouvant la scène terriblement drôle et pas crédible du tout. Mais là, il s'agissait de ta sœur, de Moira, si tu riais, tu allais te prendre des coups de sacs. Tu réfléchis à toute allure, tu ne savais pas quoi faire, les gens autour de vous, vous regardaient un peu interloqués, certains devaient se demander s'il ne s'agissait pas d'une blague. Tu vois ta sœur courir d'un côté, puis de l'autre, mais toi, ton regard est rivé vers le voleur qui avait pris le sac qu'on pouvait encore apercevoir au loin, se faufilant à travers la foule qui le ralentissait. « ALEXANDRA ! » Son cri te sort de ta torpeur et sans réfléchir, tu te lances à la poursuite du voleur de sac. À travers une foule, avec des sacs en mains, un long manteau et une écharpe aussi grosse que toi. La meilleure idée du siècle. « ARRÊTEZ-LE !! » Tu criais dans le vide évidemment, les passants que tu croisais devaient te prendre pour une folle furieuse et tu n'étais pas Usain Bolt, alors évidemment ta progression était lente, mais tu ne le perdais pas de vue. Tu le vois ralentir, et même s'arrêter, mais il est loin devant toi, alors tu accélères le pas, déjà essoufflée. Tu penses le rattraper, mais tu finis par le perdre près d'une poubelle sur laquelle est posé le sac de Moira. Vidé de la plupart de son contenu bien évidemment. Ce salopard avait pris ce qui l'intéressait à savoir le liquide que ta sœur avait pu avoir ainsi que sa carte bleue et ses différentes pièces d'identité. Mais le sac était là, une maigre consolation, mais c'était déjà ça. Tu le récupères donc et fait le chemin inverse, à la recherche de ta sœur probablement à la recherche de ses chaussures, quelque part et sans moyen pour toi, de la contacter. Tu redescends la rue, toujours essoufflée, stressée aussi de ne pas la retrouver. « Moira ? » Tu criais, la cherchant du regard, parmi les passants et la foule dense, tu te foutais bien des regards sur toi, tu cherchais ta petite sœur, c'était le plus important pour toi à cet instant.

@Moira le Lézard



    If you ask me nice enough I can disappear
    See I built this castle brick by brick
    Do you wanna see a magic trick?
Revenir en haut Aller en bas
Moira Le LézardToujours frais après un litre de café
Moira Le Lézard
Faceclaim : melisa pamuk, ealitya
Messages : 1374 - Points : 2494
Âge : 31 ans
Métier : responsable d'événementiel
Alexandra || Gotta catch 'em all  Empty
Sujet: Re: Alexandra || Gotta catch 'em all ( le Dim 10 Jan 2021 - 1:59 )
Elle haussa les épaules. Moira ne savait pas ce que ferait Adam d’une malle mais il finirait bien par trouver. Ce n’était pas des idées qui manquaient quand on offrait une malle à quelqu’un. Elle en tout cas, elle serait ravie qu’on lui en offre une. A travers la vitrine, elle essayait de deviner le prix qui était sur une étiquette retournée, elle allait devoir rentrer dedans pour demander. « Il en serait capable tu penses ? » Un sourire au coin des lèvres, cette pensée amusait la jeune femme qui connaissait assez son frère pour savoir qu’il serait incapable de faire ça. Pas parce qu’il avait un bon fond et toutes ces conneries. Il était évident qu’Adam était quelqu’un de bien, il n’y avait que des gens biens dans sa famille de toute façon. Mais à son vieil âge, il avait déjà sûrement du mal à lever son propre corps de son lit ou de son fauteuil. Alors lever celui d’un autre pour s’en débarrasser ? Non, trop d’exercice pour lui. Amusée par sa propre pensée, elle déposa ses sacs et fit descendre son sac de son épaule pour récupérer son téléphone. Un enchainement de situation qu’elle ne comprit pas vraiment, elle se retrouva sans sac. Puis sans chaussures, après les avoir enlevé pour se mettre à la poursuite de cet individu. Complètement confuse et perdue face à cette situation qui manquait trop de logique pour que Moira puisse réagir assez rapidement, elle se tourna vers Alexandra, complètement dépitée. Lorsqu’elle vit sa grande sœur réagir plus vite qu’elle, déjà en demandant aux gens d’arrêter le voleur, mais surtout comprendre qu’elle allait se mettre à la poursuite de son sac, elle savait ce qu’elle devait faire à son tour. Ne prenant même pas la peine de s’échauffer, elle prit la direction opposée pour essayer de récupérer ses chaussures. Le bitume glacé lui brûlait presque la plante des pieds, ce qui l’obligeait presque de courir en sautant. Même pour Moira, c’était un concept qu’elle ne connaissait pas avant de devoir courir ainsi dans le froid. Les gens la regardaient de façon bizarre tandis qu’hors d’haleine, elle jouait de ses bras pour qu’on se pousse de son chemin. « ARRÊTEZ-LE ! » Elle pointait du doigt vers la silhouette qui commençait peu à peu à disparaître. Elle n’était pas assez rapide et les gens ne semblaient pas comprendre pourquoi est-ce qu’une folle courrait pieds nus dans la rue. A plusieurs reprises elle bouscula des passants qui l’insultaient et lui faisaient même des doigts d’honneur. Charmant. Elle devait sérieusement se remettre à la course à pied parce que là, le cardio ne suivait pas du tout. Avec de la chance, celle de son voleur non plus. Avec un point de côté, les poumons en feu et l’envie de vomir, elle décida de puiser dans ses dernières forces pour le rattraper une bonne fois pour toute. « Merde ! » Lâcha-t-elle avant de se remettre à courir. Une fois arrivée à la hauteur de l’inconnu, elle lui fit une balayette par l’arrière, ce qui le fit tomber sur le dos. Sans tarder, elle hurla et se jeta sur l’homme. A califourchon tandis qu’elle lui faisait les poches, elle remarque le regard des passants qui, comme d’habitude ne l’aidaient pas. « Rendez-moi mes chaussures ! » Cria Moira qui continuait à vider les poches du manteau avant de se rendre compte qu’il n’y avait pas ses escarpins. « RENDEZ. MOI. MES. CHAUSSURES. » A mesure qu’elle prononçait ses mots, chaque pause servait de moment où elle donnait une claque sur la tête du jeune homme. Ce ne fut que de longues secondes plus tard lorsqu’elle sentit deux bras forts la soulever et qu’elle fut remise sur pieds. Ah c’était maintenant qu’ils décidaient d’intervenir, eux ? Des cris, des accusations et une humiliation plus tard, Moira rebroussa chemin. Ce n’était pas le bon. Elle s’était trompée de personne. Elle avait attaqué un homme innocent qui allait sûrement la traîner en justice. Et merde. Elle avait laissé ses coordonnées après ce mal entendu, avant de ramasser sa dignité dans une brouette et de s’en aller en boitant. Elle s’était fait mal en plus.

Tout le long du chemin elle se maudit. Comment elle avait pu le perdre de vu ? Elle avait mal, froid et chaud à la fois. Elle avait besoin d’une douche. Ou d’un verre, à défaut. Après un long moment, elle retrouva sa sœur qui avait été visiblement plus chanceuse qu’elle vu de loin. « Je suis là. » Dit-elle en faisant un léger signe de la main, fatiguée. A ses pieds, les sacs qu’elle avait laissé tomber. Tout semblait être là, il ne manquait rien. « T’as pu récupérer mon sac mais vide, j’imagine. » Souffla-t-elle presque accroupi devant ses sacs alors qu’elle reprenait son souffle. « Je crois que j’ai marché sur un truc. Du verre cassé ou un truc comme ça. » Grimaça Moira qui montrait son pied à sa sœur. Quelle vie, vraiment.


Mariti subsidiis nobilitas virginis cum et patris et filia liberis pauperis Valerius amicorum filia erubesceret adultae diuturnum causa amicorum cum alitur Reguli Reguli nobilitas patris liberis Scipionis cum Valerius cum Publicola diuturnum mariti uxor aerario alitur humatur liberis ille adultae.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Alexandra || Gotta catch 'em all  Empty
Sujet: Re: Alexandra || Gotta catch 'em all ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Alexandra || Gotta catch 'em all -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut