Revenir en haut
Aller en bas

Le Deal du moment : -53%
Balance connectée Xiaomi Mi Body à ...
Voir le deal
18.99 €

 

- light a flame | ft Ki Hyun -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Tian GrimaldiLa jeunesse dorée et éclatante
Tian Grimaldi
http://www.ciao-vecchio.com/t7669-tian-there-s-someone-right-beh http://www.ciao-vecchio.com/t7687-tian-wish-you-were-here
Faceclaim : Byun Baekhyun + myself
Messages : 112 - Points : 398
light a flame | ft Ki Hyun SUg0NgV
Âge : 27 ans
Métier : Bibliothécaire à l'université
light a flame | ft Ki Hyun Empty
Sujet: light a flame | ft Ki Hyun ( le Mar 29 Déc 2020 - 21:16 )


« Bons... oir... », dis-tu, finissant dans un ton plus bas, dans une moue finement surprise, ta main se baissant lentement contre ton corps alors qu'un souffle quittait faiblement tes lèvres. Tu clignas bêtement des paupières, inspectant rapidement tes alentours, avant de fixer à nouveau ton voisin. « Hum », tu te raclas la gorge, le rouge aux joues et détournas le regard dans un air gêné. Ton voisin... était le professeur que tu évitais depuis quelques temps – ou le professeur que tu évitais était ton voisin, les deux fonctionnaient. C'était ironique, tout de même. Tu faisais tout durant la journée pour ne pas le croiser, quitte à parfois emprunter un chemin plus long... pour te retrouver là, face à lui, comme un con. Tu savais que t'étais pas spécialement discret quand tu faisais soudainement demi-tour au beau milieu d'un couloir ou dans les escaliers mais tu ne pouvais pas t'en empêcher. Tu l'avais tout de même accusé d'être un stalker. Ton stalker.. C'était pas rien. T'avais tellement honte. Tu t'étais excusé mais tu pourrais continuer à le faire tellement tu te sentais gêné et ridicule de ta propre bêtise. T'aurais pu faire comme si de rien n'était mais... ce n'était pas toi. Ca te perturbait, ce qui s'était passé, tout comme tu te doutais que ça devait le perturber. T'avais accusé un innocent à tort, et t'avais fui. Si tu pouvais, tu fuirais encore ce soir. T'avais pas osé lui adresser la parole après ça. Comment le pouvais-tu ? T'étais trop timide, pour commencer, et t'étais trop embarrassé pour terminer. Il devait te prendre pour un fou et tu ne lui donnais pas entièrement tort. Toi-même tu ne savais pas où tu te situais. Toi-même tu ne savais pas si t'étais encore lucide ou totalement taré. T'étais effrayé à chaque fois que tu passais la porte de ton appartement. T'étais perturbé à chaque fois que tu te promenais dans la rue. Tu sursautais pour tout, pour rien et ce regard sur ton dos te tétanisait plus que tu ne le montrais. Sauf que quand tu te retournais, tu ne voyais toujours personne. T'avais peur de perdre la tête et de devoir être enfermé.

T'avais peur d'entendre des rumeurs sur toi. Ki Hyun te prenait certainement pour un dingue et tu supposais qu'il avait dû en parler à ses collègues... mais personne ne te regardait étrangement, personne ne parlait dans ton dos – ou alors ils étaient admirablement doués et tu ne remarquais rien. T'osais pas vraiment savoir s'il avait parlé de l'incident à quelqu'un ou s'il avait tout gardé pour lui. « J'ai euh hum... », tu te pinças les lèvres, inspirant discrètement et serrant un peu plus Tetris contre toi. Tetris, ton chat, qui frottait sa joue contre la tienne, faisant glisser tes lunettes. Franchement, si tu pouvais, tu ferais demi-tour et retournerais chez toi comme si rien ne s'était passé. Tu feinterais même le somnambulisme mais... Tu jetas un bref regard vers la porte de ton appartement dans une moue boudeuse et peinée. La vie se foutait clairement de toi. « Il y a une grosse sauterelle au-dessus de mon lit et j'arrive pas à la faire partir... », et donc t'avais besoin de ton voisin – franchement t'avais mis du temps avant de te décider à attraper Tetris et à quitter ton appartement. Mais la sauterelle te faisait peur et t'avais peur que ton chat la mange ou qu'elle te mange et... tu regardais trop de films avant de dormir. « Est-ce que... enfin... c'est possible que... », tu fis un bref mouvement vers ton appartement avant de t'arrêter pour le regarder dans un air implorant. T'avais plus beaucoup de dignité mais à cet instant tu lui marchais dessus et tu t'écrasais... tout ça pour que Ki Hyun t'aide à te débarrasser de la sauterelle, oui – t'avais fait le calcul et franchement tu te voyais pas vivre dans le couloir de ton immeuble jusqu'à ce qu'elle se décide de partir. Tu émis un léger son plaintif, digne de l'adulte que tu étais et fis la moue – il était loin, le Tian sarcastique et sale gosse, là hein ? « Est-ce que... vous pouvez... m'aider ? », tu redressas les yeux vers lui, le suppliant en silence. D'abord tu l'accusais de te suivre, ensuite tu l'évitais et maintenant tu lui demandais de t'aider... t'oseras plus du tout lui parler après ça.
AVENGEDINCHAINS


we had the world at our feet
remember the times, when we were kids just running round, full of hope
Revenir en haut Aller en bas
Ki Hyun Lee10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Ki Hyun Lee
http://www.ciao-vecchio.com/t7845-ki-hyun-the-future-will-be-her http://www.ciao-vecchio.com/t7853-ki-hyun-o-29-ans-o-professeur-de-droit
Faceclaim : Kim Junmyeon (SUHO - EXO) + ©sky
Messages : 21 - Points : 118
Âge : 29 ans
Métier : Professeur à l'université
light a flame | ft Ki Hyun Empty
Sujet: Re: light a flame | ft Ki Hyun ( le Dim 3 Jan 2021 - 20:34 )


« Bonsoir ? » Le visage marqué par la confusion, Ki Hyun observa Tian qui venait de frapper chez lui. Le professeur n’aurait jamais cru ça possible étant donné que le jeune homme semblait tout faire pour l’éviter. Il se demandait toujours ce qu’il avait fait de mal lorsqu'il voyait Tian partir dans la direction opposée lorsqu'ils se croisaient par hasard... Ki Hyun pensait que leur problème avait été réglé et qu’il n’était plus suspecté alors il n’avait pas compris l’attitude de Tian depuis… Le destin avait d’ailleurs beaucoup d’humour, Tian étant son voisin… Ki Hyun vivait dans le même immeuble, au même étage même, que celui qui l’avait accusé et qui l’évitait comme la peste depuis. La surprise avait été partagée et Ki Hyun avait encore cru à une mauvaise blague mais Tian vivait bien ici et il ne pouvait pas l’accuser de le suivre à son tour. Il pouvait l’accuser de le fuir par contre…
Depuis leur rencontre, Tian et lui n’avaient pas eu l’occasion de se reparler et Ki Hyun avait décidé ne plus s’en faire. Si le plus jeune ne voulait pas lui parler ni même le croiser, il n’allait pas insister. Mais dans ce cas, pourquoi venir le déranger chez lui ? Déranger parce que monsieur venait de sortir de la douche et avait seulement eu le temps de mettre un pantalon et une veste de pyjama, ses cheveux encore humides. La veste pas très bien fermée surtout… Ki Hyun ne l’avait pas réalisé, concentré sur Tian et son regard fuyant. « Vous ne m’évitez plus ? » Ce n’était peut-être pas la bonne façon de le mettre en confiance mais Ki Hyun était déstabilisé et ne savait pas quoi penser. Vu le déroulement de leur premier échange, il s’inquiétait du second…

A juste titre…

« Vous voulez que je garde votre chat, c’est ça ? » Il demanda en voyant le chat dans les bras de Tian. Pourquoi l’animal semblait tout aussi confus que son maitre et Ki Hyun ? Est-ce que quelqu’un savait ce qui était en train de se passer ? Visiblement, le chat n’était pas la raison de la présence de Tian vu les regards qu’il lançait vers la porte de chez lui. Quelque chose n'allait pas vu le regard peiné du plus jeune. Ki Hyun fit alors le lien entre les inquiétudes de Tian et commença à imaginer le pire. Est-ce que la personne qui le suivait était entrée chez lui ? Dans ce cas, Tian aurait surement été plus en panique que ça, non ? Ki Hyun n’eut pas besoin de poser la question puisque Tian lui expliqua la raison de sa présence. La raison de son appel au secours : « Une grosse sauterelle » Répéta bêtement Ki Hyun, les yeux ronds. Pardon ? « Quoi ?» Est-ce qu’on lui faisait encore une mauvaise blague ? C’était quoi cette histoire de sauterelle ? « Il y a une sauterelle où ça ? » Une petite seconde, est-ce que Tian était venu le voir pour l’aider à se débarrasser d’un insecte ? C’était pour ça qu’il avait arrêté de le fuir « Je ne comprends pas. C'est possible de m'en dire plus ? » Il devait faire quoi à cette pauvre sauterelle ?

Ki Hyun aurait très bien pu fermer la porte et retourner faire sa vie sans s’inquiéter de cette étrange demande mais vu le regard implorant que lui lança le jeune homme, il savait qu’il allait se faire avoir. Ce n’était pas de sa faute, il avait un faible pour les choses mignonnes… Et les hommes mignons aussi visiblement car il ne faisait pas ça pour le chat même s’il était adorable… Plus courageux que son maitre, certainement mais Ki Hyun n’était pas là pour juger (juste un peu). « Je me vois mal refuser. Je vais vous aider à… faire partir la sauterelle ? » Il n’en revenait pas lui même. Jetant un coup d’œil à son torse peu vêtu, il se demanda s’il avait le temps de se mettre quelque chose sur le dos mais vu l’état de Tian, ça semblait urgent alors ça allait attendre. « Elle est où exactement ? Vous avez un chiffon ? Sinon, j’ai ce qu’il faut chez moi... » Il en faisait presque la collection vu la propreté de son intérieur et les différents outils qu’il possédait pour que tout soit impeccable. D’ailleurs, il apprécia découvrir un appartement aussi bien rangé en entrant chez Tian. Il était curieux, excusez-le de regarder autour de lui…

Mais qu'est-ce qui faisait là, au juste ?

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Tian GrimaldiLa jeunesse dorée et éclatante
Tian Grimaldi
http://www.ciao-vecchio.com/t7669-tian-there-s-someone-right-beh http://www.ciao-vecchio.com/t7687-tian-wish-you-were-here
Faceclaim : Byun Baekhyun + myself
Messages : 112 - Points : 398
light a flame | ft Ki Hyun SUg0NgV
Âge : 27 ans
Métier : Bibliothécaire à l'université
light a flame | ft Ki Hyun Empty
Sujet: Re: light a flame | ft Ki Hyun ( le Dim 3 Jan 2021 - 22:47 )


Un air totalement coupable sur le visage tu ouvris la bouche dans l'espoir de réussir à sortir quelque chose pour te défendre, pour t'expliquer. Bien sûr que si, tu l'évitais. Parce que t'avais honte, parce que t'avais accusé un pauvre homme d'être la raison de tes peurs, parce que tu t'étais ridiculisé à une seconde, dès le premier mot que tu lui avais adressé. T'avais rien à dire pour ta défense, t'avais rien à défendre. C'était d'autant plus gênant qu'il avait remarqué que tu l'évitais. T'avais été discret pourtant, non ? Peut-être pas, du coup. Tu te sentais d'autant plus ridicule maintenant qu'il le savait et maintenant que tu te retrouvais devant lui. Tu baissas le visage, les épaules, ton regard glissant sur son torse pour remonter bien vite, les joues affreusement chaudes. Tu détournas le regard, laissant la vague de chaleur glisser le long de ton cou – forcément, c'était bien ta veine de tomber sur le professeur du droit du bahut et le voisin bien taillé. Clairement, la nature était bien faite mais si injuste. « Désolé », que tu marmonnas. T'avais l'impression de lui dire que ça. Sans doute que s'il devait résumer votre lien étrange il parlerait de toi comme le type louche de la bibliothèque qui s'excusait tout le temps. « C'est juste... parce que la dernière fois... », tu te raclas la gorge, osant un nouveau regard vers lui, tentant d'oublier qu'il ne portait rien sous sa chemise … et que tu l'avais clairement dérangé pendant sa douche. T'accumulais les bourdes, c'était pas possible. « Je pensais que... que c'était mieux ? », tu haussas brièvement les épaules dans une petite grimace. Et tu pensais encore que c'était la meilleure solution : l'éviter. Ca t'éviterait ce genre de choses. Ca t'éviterait de te ridiculiser encore. Ce sera quoi la prochaine fois ? Pire encore qu'aujourd'hui... t'osais pas trop imaginer ce que ça allait pouvoir donner. Il allait finir par te prendre pour un fou ou se moquer de toi ou les deux.

« Mon chat ? Non », tu clignas des paupières, serrant quelque peu ton chat contre toi. Ton chat, c'était ta seule armure actuellement alors si on pouvait te le laisser dans les bras t'apprécierais énormément. Un peu triste de résumer ta seule défense à un félin qui captait encore moins ce qu'il faisait là que toi non ? Quoi que, malgré son air paumé, il était plutôt content de voyager un peu et d'être porté. « Une grosse sauterelle », répétas-tu après lui, comme pour rendre la chose encore plus bête qu'elle ne l'était. Et ce fut en le disant une nouvelle fois que tu te rendais compte à quel point tu devais être une sorte de sketch vivant en cet instant. C'était fabuleux... L'auto-dérision n'aidait pas à te faire te sentir mieux mais tu préférais te moquer toi-même de ta condition plutôt que d'entendre quelqu'un le dire. Tu te raclas une nouvelle fois la gorge, écartant les lèvres, prêt à reparler de cet insecte dans ta chambre qui avait clairement décidé de te ridiculiser. « Dans... dans ma chambre », répondis-tu en pointant intelligemment une direction au hasard. Tu clignas des paupières, confus. Lui en dire plus ? Tu devais faire un portrait robot du suspect ? « C'est... pour lui rendre sa liberté » et tu pouvais pas le faire ? Ben non, tu pouvais pas le faire sinon tu serais pas là.
Tu te jugeais là. Tu te jugeais sévèrement.

« Oh », que tu fis, la surprise clairement visible sur ta moue. Tu pensais pas qu'il allait accepter de t'aider, t'aurais plutôt cru qu'il te fermerait la porte au nez en te traitant de fou. Tu t'imaginais déjà aller demander à quelqu'un d'autre... pas le concierge. T'avais pas confiance en lui. Tu le trouvais trop louche. Et c'était pas ton côté parano qui parlait, non, il était juste louche et tu le voulais pas chez toi pour une sauterelle. Tu le voulais pas chez toi tout court. « Merci », soufflas-tu, soulagé, les épaules un peu plus détendues. T'étais pas moins ridicule pour autant. « Au-dessus de mon lit. Et non j'ai tout ça », assuras-tu d'une petite voix en entrant chez toi. Tu désignas la porte fermée de ta chambre avant de partir chercher un chiffon – t'en apportas deux, au cas où, Tetris toujours dans tes bras. « J'en ai pris deux parce qu'elle me semblait grande... », avouas-tu timidement en lui tendant les chiffons, les pommettes finement rosies. Elle t'avait effrayé et autant dire que t'avais pas pris le temps de sortir la règle pour la mesurer. Dans ta tête elle était immense – mais en réalité elle était de taille normale. T'avais oublié que la petite bête ne mangeait pas la grosse. Tu baissas la poignée de la porte, la lâchant soudainement dans un sursaut et un hoquet de surprise alors que Tetris quittait tes bras dans un saut agile. Si même le chat s'y mettait... Tu soufflas bruyamment, la main sur le cœur, osant un regard vers Ki Hyun. Parce que t'étais le courage en personne tu te décalas une fois la porte totalement ouverte, certain de ne pas survivre si l'insecte te sautait soudainement dessus. Ki Hyun n'allait avoir que des mots sympathiques et positifs pour te décrire : en plus de louche et parano tu rajoutais « froussard » à la liste. Bravo. Tu te pinças les lèvres, suivant Ki Hyun dans la chambre – tu refusais de rester seul dans le couloir mais tu restais assez long, au cas où la sauterelle voudrait devenir ton amie. Tu gardais le silence alors que tu suivais chacun de ses mouvements. 
AVENGEDINCHAINS


we had the world at our feet
remember the times, when we were kids just running round, full of hope
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
light a flame | ft Ki Hyun Empty
Sujet: Re: light a flame | ft Ki Hyun ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- light a flame | ft Ki Hyun -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut