Revenir en haut
Aller en bas


 

- (h/libre) fly me to the moon -

CIAO VECCHIO :: Gestion des Personnages :: Rôles attendus
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Naïm Al-ShammariBon pour te remonter le moral
Naïm Al-Shammari
http://www.ciao-vecchio.com/t8207-naim-al-shammari http://www.ciao-vecchio.com/t8217-naim-o-31ans-o-architecte-directrice-interimaire-d-une-boite-evenementielle
Faceclaim : Shanina Shaik (all souls ).
Thème·s abordé·s : Deuil, relation abusive, depression
Messages : 1397 - Points : 1105
(h/libre) fly me to the moon Tumblr_n65c4eUHK01s71nxqo1_250
Âge : Trente-et-un ans, pourtant son âme en traîne vingt de plus (26/05)
Métier : Pilote sous pression depuis peu d'une agence événementielle allant droit dans le mur, une carrière d'architecte brutalement avortée
(h/libre) fly me to the moon Empty
Sujet: (h/libre) fly me to the moon ( le Mer 30 Déc 2020 - 11:15 )
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Felipe Kilumba
feat Donald Glover (négociable avec John Boyega)
identité : Joël-Djibril Sissoko Kilumba, dit Felipe Kilumba

naissance :Né il y a trente-cinq ans à Fontenay-sous-Bois pour les natifs et Paris pour les autres

statut :Felipe considère être trop épris de sa liberté en plus d’être trop merveilleux pour se consacrer à une seule personne, il pourrait néanmoins se laisser tenter par le concept du couple libre. Il n’a pas non plus de préférence entre les hommes et les femmes, même s’il semblerait qu’il ait plus d’aventures masculines que féminines, ils sont moins enclin à exiger quelque chose de lui

métier : amoureux des planches, il a décidé de s’y consacrer corps et âme il y a cinq ans en devenant comédien, à la mort de sa mère et bien que cela ne soit pas facile tous les jours, il s’accroche. Il survit grâce aux petits jobs, professeur de danse (salsa, kompa, kizomba, bachata), dj occasionnel et autres.

groupe : MACCHIATO

Felipe est quelqu’un de positif, il considère toujours le verre à moitié plein, une philosophie de vie qu’il tient de sa grand-mère maternelle. Excentrique, irrévérencieux et authentique, il vit sa vie comme il l'entend sans se soucier des regards des autres, s’il choque, soit,  c’est divertissant. Il aime la vie Felipe, il aime les gens, il aime être en leur compagnie et chaleur congolaise oblige, sa porte leur est toujours ouverte. Loyal, ses proches savent qu’ils peuvent compter sur lui, qu’elle que soit l’heure de la nuit. Felipe se trouve drôle, il lui arrive de l’être -Naïm peut lui accorder ca- et il laisse de la bonne humeur et de la légèreté partout où il passe, on peut parfois lui reprocher de ne rien prendre au sérieux.

Felipe est né d’un père guadeloupéen et d’une mère congolaise/ivoirienne. Son père se fait la malle avant sa naissance, une histoire dont il ignore tous les détails. Il grandira ainsi avec un entourage exclusivement féminin, sa mère, ses deux tantes et sa grand-mère. Il y avait bien son grand-père mais celui-ci ne se mêlait pas des histoires de femmes -l'éducation est une affaire de femmes.

A dix ans son père revient dans sa vie, les regrets et des jouets pour excuses, le gamin est heureux. Il a lui aussi un père, la fierté est immense. Ils s’apprivoisent doucement et très vite Felipe passera les six prochains étés chez lui, au Brésil.

Rio de Janeiro va ravir son cœur. Il passe ses journées à errer avec les gamins des Favélas, s’essaie aux percussions et aux danses qu’il perfectionnera. Son prénom est trop difficile à prononcer, il a la tête à s’appeler Felipe et à 17 ans, il décide d’être Felipe pour le monde, Joël pour sa famille.

A 17ans, sa mère décide de déménager en Italie sous les conseils de sa sœur, désireuse d’éloigner son fils des mauvaises fréquentations dont elle craint les conséquences son avenir. Il lui en voudra quelques mois, il vit mal le fait d’avoir à tout recommencer, tout re-apprendre.

Sa mère décède il y a cinq ans, le cancer aura eu sa peau. Felipe perd sa plus grande supportrice, le choc est violent. Il se console en gardant en mémoire les moments partagés avant son décès et la promesse d’embrasser ce rêve qu’il caresse depuis si longtemps, devenir comédien. Il se met alors à travailler dans ce but, la route est ardue en Italie où l’on lui rappelle régulièrement sa couleur de peau mais il tient bon. Il se donne pleinement dans ses projets, persuadé que cela paiera et c'est le cas vu qu'il vient de décrocher un rôle récurrent dans une série.

Felipe n’aime pas l’école, on s’en rend compte rapidement. Il n’y trouve aucun intérêt et son diplôme de lycée en poche, il décide d’entrer dans la vie active. Il a fait une multitude de jobs, passant de l’un à l’autre quand l’ennuie se manifeste mais DJ restera, même encore aujourd’hui. Il  se fait une place de choix dans le monde de la nuit italienne et dans les soirées tropicales.

Fierté congolaise dans le regard et percussions brésiliennes dans le cœur, c’est ainsi qu’il se définit. Il est d’ailleurs très bien intégré dans la communauté africaine et latine de Naples.

Felipe est toujours très bien habillé, dans la tradition des Sapeurs congolais son style est travaillé et très souvent coloré. Il aime les couleurs Felipe, il aime qu’on le remarque, qu’on se souvienne, qu’on dise « wouah » à son passage.  

Il a un accent bien frenchie quand il parle anglais, savamment travaillé puisque c’est un excellent outil de séduction. A contrario il a compris qu’il serait mieux en Italie si sa maîtrise de la langue était irréprochable. Il parle également portugais et espagnol d’Amérique latine principalement ainsi que le lingala qui est réservé à sa famille.  

Amateur de joints et de bongs, il a considérablement réduit sa consommation et arrêter toutes les autres drogues depuis la mort de sa mère, une façon de repartir à zéro.


we are family Naïm et Felipe se rencontrent un peu par hasard au détour d’une rue. La saoudienne alors âgée de quinze ans, partie explorer les rues de cette nouvelle ville en l’absence de son père, avait fini par se perdre et la panique croissante, elle entre de plein fouet dans Felipe qui était en compagnie de sa cousine. Ce souvenir lui arrache un sourire encore aujourd’hui alors que la jeune femme lève les yeux au ciel, embarrassée. C’est ainsi que débute cette amitié qui traversera les décennies. Felipe, la bonté même, la ramènera chez elle et surprise, elle acceptera de le retrouver le samedi suivant. Il y a quelque chose chez cet homme qui la fascine, mais elle était incapable de mettre le doigt dessus.
C’est à leur quatrième rencontre alors qu’il l’invite à se joindre à lui lors d’une soirée latine improvisée sur la plage qu’elle comprend, il est libre. Il a l’air de vivre selon ses règles, c’était d’une telle beauté qu’elle s’accroche à la fumée insaisissable qu’est Felipe. L’admiration habite ses prunelles, elle qui n’a jamais fait que souhaité s’émanciper sans vraiment y parvenir, a l’impression d’y arriver au travers de son nouvel ami.
A son contact, elle découvre la culture congolaise et les rythmes latins, elle troque ses pointes pour des chaussures de danse de salon qu’elle apprend à dompter sous les directives de Felipe.
Leurs chemins se séparent un temps, elle tombe amoureuse Naïm et décide de se marier, suivant son mari jusqu’à Rome. Trois années d’isolement qui ne mettront pourtant pas à mal le lien qu’elle entretient avec Felipe, il l’accueillera les bras grands ouverts à son retour et la vie reprend son cours, leur amitié également. Ils se considèrent l’un l’autre comme faisant parti de la même famille, ce qui se confirmera à la mort de la mère de Felipe. Naïm et Alia (aînée Al-Shammari) se montreront d’un soutien sans faille, où de nombreuses connaissances du jeune homme s’éloigneront parce qu’il n’était plus si fun que ça. Ils finiront par former un trio un peu curieux aux yeux du monde mais d’une profonde affection. Naïm le considère d’ailleurs comme le second pilier de sa vie, le premier étant sa sœur, il a même le troisième jeu de clés de son loft -ce qui n’est pas négligeable. Avec la mort imminente d'Alia, Naïm a plus que jamais besoin de lui.
ft. Shanina ShaikNaïm Al-Shammari

lust for life Tout a commencé par une aventure, brève et passionnée alors que Marcus était en visite à Naples. Une nuit à parcourir le corps l’un de l’autre dans une étreinte fiévreuse. Il n’était pas prévu que leurs chemins se recroisent, pourtant ça été le cas. Felipe entend parler de cet américain qui s’intéresse à la communauté africaine de la ville, qui tente d’identifier leur besoin pour offrir une réponse appropriée. Il n’en fait pas grand cas, occupé par son audition à venir. Puis ils se recroisent sur une piste de danse, un peu par hasard. Non, le temps ne s’arrête pas alors que leur regard se croise et que leurs mémoires les rappellent à cette nuit intense d’il y a des années. C’est plus simple que ça, Felipe le trouve à son goût et confirmant les préférences de Marcus, amorce sa danse de séduction qui les mènera à partager le même lit. Plusieurs fois.
C’est un électron libre, Felipe, il apparait parfois au milieu la nuit et à la manière d’un chat sauvage qui sait la porte toujours ouverte, il se glisse aux côtés de Marcus. Il s’attarde parfois, Felipe. Ils ont depuis réalisé la nuit partagée en 2011, mais le sentimental ne fait pas parti du jeu. Il disparait souvent, trop épris de sa liberté et l’autre est prisonnier d'un amant disparu mais une chose est certaine, ils apprécient tous deux la compagnie de l’autre et se trouveront certainement d’autres points communs que l’exercice nocturne.
ft. Chadwick BosemanMarcus Kingsley



Dernière édition par Naïm Al-Shammari le Lun 4 Jan 2021 - 13:41, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Naïm Al-ShammariBon pour te remonter le moral
Naïm Al-Shammari
http://www.ciao-vecchio.com/t8207-naim-al-shammari http://www.ciao-vecchio.com/t8217-naim-o-31ans-o-architecte-directrice-interimaire-d-une-boite-evenementielle
Faceclaim : Shanina Shaik (all souls ).
Thème·s abordé·s : Deuil, relation abusive, depression
Messages : 1397 - Points : 1105
(h/libre) fly me to the moon Tumblr_n65c4eUHK01s71nxqo1_250
Âge : Trente-et-un ans, pourtant son âme en traîne vingt de plus (26/05)
Métier : Pilote sous pression depuis peu d'une agence événementielle allant droit dans le mur, une carrière d'architecte brutalement avortée
(h/libre) fly me to the moon Empty
Sujet: Re: (h/libre) fly me to the moon ( le Dim 3 Jan 2021 - 21:56 )
Mes Préférencesje te présente ma liste de courses.
Bonjour ou Bonsoir, ça dépendra de l'heure que tu liras ceci ! je veux d'abord te remercier d'avoir poussé ta lecture jusqu'ici et j'espère que tu es prêt(e) à nous rejoindre  (h/libre) fly me to the moon 1754192869

Avatar : j'avoue avoir un coup de coeur pour Donald Glover, Daniel Kaluuya éventuellement, mais je reste cependant ouverte à d'autres propositions tant qu'elles respectent les origines de Felipe ainsi que la tranche d'âge. Je me laisse cependant un droit de véto, mais je n'ai aucun doute quant au fait qu'on tombe d'accord  (h/libre) fly me to the moon 3407175773

Pseudo : je tiens beaucoup au nom de famille et à son véritable nom  (h/libre) fly me to the moon 2167714111 , du coup son prénom d'emprunt est totalement libre tant qu'il conserve sa sonorité latine, il faudra également songer à vérifier qu'il n'est pas encore pris par un membre sur le forum  (h/libre) fly me to the moon 2805480963

Liens : comme tu l'auras compris, Felipe est très important pour Naïm et cela ne fera que s'accentuer avec la tragédie dont la famille est frappée.  (h/libre) fly me to the moon 4125685566 J'ai en tête un lien d'une grande complicité, tête mûle, la saoudienne peut pourtant être raisonnée par Felipe. Ils sont complémentaires, Naîm apporte son sens des responsabilités et sa tendance à garder les pieds sur terre, Felipe, apporte sa folie et sa fantaisie, le feu et la glace sans nul doute.
En ce qui concerne Marcus, j'ignore où ça les mènerait, tout reste à écrire, ce qui est sûr c'est qu'ils passent du bon temps ensemble, ce qui en soit est déjà très bien.   (h/libre) fly me to the moon 742696197

Rp et activité : je recherche une personne impliquée qui ira chercher des liens, on s'intègre facilement par ici et Felipe est un être des plus sociables ! j'aimerais aussi quelqu'un qui aime trainer dans le flood ainsi que dans les mps, j'en envoie à foison, je l'avoue  (h/libre) fly me to the moon 2805480963 un rp toutes les deux semaines, une relecture régulière et je suis heureuse ! à savoir que je ne suis pas très pavée, j'aime les rps dynamiques où l'on va droit au but comme l'OM  (h/libre) fly me to the moon 3203671698 si jamais je n'ai pas encore rp avec toi, j'aimerais que tu développes une anecdote en histoire pour que je puisse me faire une idée  (h/libre) fly me to the moon 3537243446 en tout cas merci de ta lecture et n'hésite pas plus, rejoins-nous et je te donnerais du love  (h/libre) fly me to the moon 1979839824  (h/libre) fly me to the moon 3203843487
Revenir en haut Aller en bas
 
- (h/libre) fly me to the moon -
CIAO VECCHIO :: Gestion des Personnages :: Rôles attendus
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut