Revenir en haut
Aller en bas


 

- [Lorenzo] Float like a butterfly, sting like a bee. -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Marcello DescontiLe vin est un puissant lubrifiant social
Marcello Desconti
https://www.ciao-vecchio.com/t6585-marcello-un-pour-tous-et-tous http://www.ciao-vecchio.com/t6615-marcello-rather-be-the-hunter-than-the-prey#221598
Faceclaim : Matthias Schoenearts @obviously
Messages : 1238 - Points : 1009
[Lorenzo] Float like a butterfly, sting like a bee. B0ba231fe803554a5f014cc153812106558bca30
Âge : 38 bougies (20/12)
Métier : Boxeur professionnel, bien qu'il commence à se faire un peu "vieux" pour le domaine
[Lorenzo] Float like a butterfly, sting like a bee. Empty
Sujet: [Lorenzo] Float like a butterfly, sting like a bee. ( le Dim 3 Jan 2021 - 21:03 )

Sting like a bee FT @Lorenzo Gallini.


Marcello est un être d’habitude, il est bien difficile de le faire déroger à son petit programme. C’est une chose qui le rassure depuis la perte de ses parents, quelque chose qui lui donne l’impression de contrôler sa vie pour éviter les imprévus. Et aujourd’hui, comme tout les mardi matin, il se prépare pour aller à la salle d’entrainement. Même si le sportif à le nécessaire pour s’entraîner chez lui, il ne trouve pas la même atmosphère que dans la salle qu’il fréquente deux fois par semaine. Il y a les habitués, l’odeur de la transpiration qui lui rappelle bien souvent les heures à perfectionner son jeu de jambe, les mots des entraîneurs et les bruits de coups qui résonnent entre les murs du bâtiment. Oui, c’est une atmosphère bien spéciale dont le boxeur ne pourrait pas se passer. Il a poussé les portes de l’édifice il y a plus de 20 ans et il continuera de le faire jusqu’à ce que ses vieux os le lui permettent.

Après avoir salués quelques habitués, Marcello se dirige jusqu’aux vestiaires pour poser son sac et remplir sa bouteille d’eau. Il enfile son short sans vraiment faire attention aux personnes qui vont et viennent derrière lui. Une fois prêt, il balance une serviette par-dessus son épaule, attrape sa bouteille et sort des vestiaires. Lorenzo doit le rejoindre, les deux hommes s’entraînent souvent ensembles ces derniers temps. En plus d’être un ami, c’est un excellent adversaire. Les deux boxeurs passent généralement un bon moment sur le ring, poussant l’autre dans ses retranchements. Il n’y a rien de méchant là-dedans, juste une façon de se pousser à être le meilleur. En attendant son ami, Marcello pose la serviette et la bouteille sur le sol pour s’attaquer au sac de sable. Ses gants enfilés, il frappe durant de longues minutes en oubliant ce qu’il se passe autour de lui. C’est toujours la même chose quand il se retrouve en entraînement : il ne pense à rien d’autre que la trajectoire de ses coups et son jeu de jambe. Une rage et une concentration extrême qui lui a souvent permit de gagner les combats. Son entraineur a d’ailleurs remarqué une faiblesse. Et si lui l’a vu, aucun doute que son futur adversaire l’a aussi remarqué. Marcello doit constamment faire évoluer sa façon de se battre, de se déplacer ou encore d’éviter les coups pour ne pas devenir trop prévisible.

Après de longues minutes, le boxeur s’arrête enfin pour boire quelques gorgées d’eau. C’est à ce moment qu’il s’aperçoit que Lorenzo se trouve maintenant dans la salle. Marcello lui fait un signe de main avant de s’approcher. « Tu vas bien ? » Il ne sait même pas depuis combien de temps il est là, même s’il se doute que ça ne fait pas une heure. « Désolé j’étais dans mon truc, tu sais ce que c’est » Quand la passion prend aux tripes et qu’il en oublie tout. L’Italien sourit cependant « J’espère que t’es en forme. J’ai un gros match dans 2 semaines et faut ABSOLUMENT que je le gagne » Parce qu’Olivia viendra peut-être le voir, alors il doit doublement assurer. Mais ça, bien sûr, il n’en dit rien. « Alors je compte pas te faire de cadeau »Et iIl rigole avant de montrer le ring d’un signe de tête




code by EXORDIUM. | imgs by tumblr




If you want a rainbow you have to put up with the rain



Revenir en haut Aller en bas
Lorenzo Gallini10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Lorenzo Gallini
http://www.ciao-vecchio.com/t7538-lorenzo-gallini http://www.ciao-vecchio.com/t7563-lorezo-o-39-ans-o-boxeur#253997
Faceclaim : Chris Evans, © Princess
Messages : 245 - Points : 745
[Lorenzo] Float like a butterfly, sting like a bee. Tumblr_inline_nrho3f79EQ1qlt39u_250
Âge : 39 ans (18/02/1981)
Métier : Boxeur professionnel depuis quelques mois, ancien aide-soignant
[Lorenzo] Float like a butterfly, sting like a bee. Empty
Sujet: Re: [Lorenzo] Float like a butterfly, sting like a bee. ( le Mer 6 Jan 2021 - 17:36 )

Sting like a bee FT @Marcello Desconti.


Tu passais le plus clair de ton temps à la salle ces derniers temps. Déjà, parce qu'un match important se profilait et le stress commençait à grimper en flèche et ce n'était pas tellement une bonne nouvelle pour toi. Le stress était source d'inquiétudes et de remises en question constante, alors pour t'en libérer, tu t'entraînais. Bien évidemment, les entraînements t'étaient utiles, tu avais encore quelques petites choses à corriger, ton endurance notamment. Ton coach ne cessait de te le répéter, mais tu n'avais plus ton souffle d'antan. Et tu savais très bien ce que cela voulait dire, tu commençais à te faire trop vieux pour la profession. Boxer, tu ne savais faire que ça, mais tu allais sur tes quarante ans, dans quelques semaines maintenant et tu savais que tu allais devoir raccrocher les gants tôt ou tard. Mais cette idée ne te plaît pas, tu voulais rester dans le milieu quitte à coacher de jeunes boxers, mais encore une fois, tu te remettais en question : est-ce que tu étais suffisamment pédagogue pour entraîner quelqu'un d'autre ? Il le faudrait bien de toute manière, car le match à venir était très certainement le dernier de ta courte carrière de professionnel.

Tu arrives donc à la salle, déterminé à corriger ton endurance en commençant par des tours de salle pour commencer. Tu ne les comptes pas, tu te focalises sur ton souffle pour ne penser à rien d'autre. Durant l'un des tours, tu passes devant le couloir menant aux vestiaires et tu repenses à Akira qui était venu se doucher ici et tu te perds dans tes songes. Ce qui est une très mauvaise idée puisque tu perds rapidement ton souffle, t'obligeant à t'arrêter. Tu te maudis, tu maudis aussi celui qui venait de hanter ton esprit un moment avant de boire quelques gorgées d'eau fraîche. Tu remarques finalement Marcello avec qui tu devais t'entraîner aujourd'hui et rapidement, tu t'approches, un sourire aux lèvres, ravi de voir ton ami. « Tu vas bien ? » Tu hoches de la tête en refermant ta bouteille d'eau. « Ca va bien et toi ? » Tu essuies ta nuque avec une serviette que tu avais pris avec toi, ainsi que tes gants et vous vous rapprochez instinctivement du ring. « Désolé j’étais dans mon truc, tu sais ce que c’est » Tu souris, faisant un geste de la main comme pour lui signifier que ce n'était rien. « T'en fais pas pour ça, je comprends ce que c'est et c'est bien de rester concentré. » Une question de survie dans ce milieu, si tu baissais ta garde, tu étais au tapis en moins de deux secondes. « J’espère que t’es en forme. J’ai un gros match dans 2 semaines et faut ABSOLUMENT que je le gagne » Tu hausses un sourcil, tu n'étais pas au courant qu'il avait un match, sûrement pas longtemps après le tien, mais tu hoches de la tête. « Oh, je vois. J'ai moi aussi un match dans une dizaine de jours, donc on fait d'une pierre deux coups. » C'était toujours sympa de s'entraîner avec Marcello, ils s'entraidaient, se donnaient parfois des conseils et s'entendaient à merveille ce qui était un plus dans ce milieu. « Alors je compte pas te faire de cadeau » Tu ris de bon cœur en secouant la tête, alors là, c'était mal te connaître, mais là encore, il le savait très bien et c'était justement un inconvénient : chacun connaissait les mouvements de l'autre à force de s'entraîner ensemble. « On en reparle tout à l'heure... » Un clin d'œil complice et tu te diriges vers le ring en riant. Tu passes entre les cordes et tu te mets à trottiner et à sauter sur place tout en enfilant tes gants. « Je tiens à dire que tu as quand même l'avantage, tu as eu le temps de t'entraîner à la frappe, pas moi. » Tu préfères te dédouaner dans le cas où il domine l'entraînement. Ce n'était pas de la mauvaise foi, juste de la prévention. « Tu as eu le temps d'étudier ton adversaire ? » Simple curiosité, mais si tu pouvais aider, tu le ferais.

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr


Revenir en haut Aller en bas
 
- [Lorenzo] Float like a butterfly, sting like a bee. -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut