Revenir en haut
Aller en bas

Le deal à ne pas rater :
Dates stocks PS5 : stocks imminents chez Amazon et Carrefour
Voir le deal

 

- Un début d'année en beauté • Milo -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Alexis Moreno10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Alexis Moreno
https://www.ciao-vecchio.com/t5510-dis-l-oiseau-oh-dis-emmene-mo http://www.ciao-vecchio.com/t7455-alexis-32-ans-serveur-ex-dealer
Faceclaim : Josh Beech + Ealitya
Messages : 694 - Points : 1721
Un début d'année en beauté • Milo  Q6FMGO5G_o
Âge : 33 ans (26 décembre)
Métier : Employé au café de Poppy
Un début d'année en beauté • Milo  Empty
Sujet: Un début d'année en beauté • Milo ( le Mer 6 Jan 2021 - 14:13 )


Milo & Alexis
“Je t'aime éperdument, et je te le dis, et je te le répète, et mes paroles te l'expriment, et mes baisers te le prouvent, et quand j'ai fini... je recommence. - V.H.”


C’est dans un fleuriste qu’Alexis s’est arrêté ce matin. Il a fait une demande particulière, c’est-à-dire qu’il a demandé à ce qu’une rose soit livrée chaque jour à l’adresse de Milo jusqu’à la soirée de la saint-valentin. Il n’a jamais participé à cette fête. Mais il a envie d’être romantique, surtout qu’il ne sait pas encore comment les choses vont aller. Est-ce qu’il sera avec lui ? Ou est-ce qu’il sera avec Juan ? Il n’a pas spécialement envie d’avoir une réponse à cette question. Pas de suite en tout cas. Il faut vivre au jour le jour. Il a décidé de faire ainsi. Il a prit une rose pour ce jour, il fera la première livraison de lui-même. Il ne sait même pas si le plus jeune aime les fleurs. Si ce n’est pas le cas, il pourra les offrir après tout. Le jeune Moreno ne sait pas trop où se placer et comment bien faire les choses, alors il essaie de faire de son mieux pour être à la hauteur. Après le fleuriste, il s’est rendu dans une boulangerie. Il a prit des croissants, des pains au chocolat et une galette des rois pour respecter la tradition après les fêtes. Et une fois qu’il a tout avec lui, il prend la direction de chez Milo en espérant qu’il soit bien là puisqu’il n’a pas vraiment prévenu de son arrivée. Il espère aussi qu’il sera seul. Enfin, surprise, surprise…

Studio 2, rues indépendantes, coeur de Naples. Il vérifie une dernière fois l’adresse du garçon avant de descendre de sa moto. Il a prit tout ce qu’il avait mit dans le petit coffre et y a mit le casque à la place. C’est les mains chargées qu’il arrive devant la porte d’entrée. Il sonne comme il peut. Attends d’entendre sa voix à l’interphone. « - C’est ton prince pas trop charmant. » Dit-il en plaisantant. Se doutant qu’il reconnaîtrait quand même le son de sa voix. Il pousse la porte directement et entre dans l’immeuble. Il monte calmement les marches pour arriver devant la seconde porte. Et son sourire s’agrandit quand il voit enfin le visage de ce beau jeune homme. « - Coucou, ça fait longtemps. » Il pose son regard dans le sien. Ca lui fait du bien de revoir réellement son visage. C’était tellement compliqué pour lui de ne pouvoir rien voir. Heureusement qu’il va mieux maintenant. « - Je suis venu récupérer ce qui m’appartient. Bien sûr tout ceci n’est pas pour toi. » Dit-il en lui présentant la rose, gardant le sac de la boulangerie dans sa main pour le moment. D’autant plus qu’il contient également son cadeau de Noël qu’il n’a pas pu mettre autre part puisqu’il n’avait pas assez de main pour pouvoir tout porter.

Il entre à l’intérieur et pose ensuite le sac sur la première table qu’il trouve sur son chemin pour être un peu plus libre de ses mains. Puis il vient vers Milo, pour pouvoir l’entourer doucement de ses bras et lui faire un petit câlin. « - Tu m’as vraiment beaucoup manqué. » Même s’il est encore un petit peu perdu. Et même s’il n’est pas certain de pouvoir agir ainsi envers lui. Il a tellement passé de temps à essayer de maintenir ses distances que maintenant que ça ne lui est plus interdit, il a envie d’en profiter. Puis habituellement, le brun ne fait pas attention à ce qui est correcte ou non. C’est juste que ça n’est pas la même chose auprès du photographe. Il a envie de pouvoir être à la hauteur.





♛ Il paraît que l'espoir fait vivre. Je pense que je vais donc vivre très longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Milo VeraldiLa jeunesse dorée et éclatante
Milo Veraldi
http://www.ciao-vecchio.com/t5976-milo-pardon-d-etre-ne http://www.ciao-vecchio.com/t5980-milo-veraldi-sa-vie-et-ses-galeres
Faceclaim : Joe Collier
Messages : 877 - Points : 1993
Âge : 27 ans
Métier : Photographe
Un début d'année en beauté • Milo  Empty
Sujet: Re: Un début d'année en beauté • Milo ( le Jeu 7 Jan 2021 - 4:05 )
Il avait promis à Alexis un bon fauteuil confortable où s'installer sauf qu'il s'était vite rendu compte que chez lui c'était petit -mais ça, il le savait déjà- et surtout très encombré. C'est que sa mère avait tenu à l'époque à participer à son installation -ça datait !- et sa cousine était elle aussi passée par-là en oubliant systématiquement des affaires à chaque fois qu'elle venait. Et qu'on ne lui demande pas ce que faisait un de ses soutien-gorge chez lui, il ne voulait vraiment pas le savoir ! Donc il avait fait du tri, et s'il n'avait pas pu repousser les murs, il avait au moins optimisé l'espace. Exit donc la version cocooning façon maison de famille où il planquait comme il pouvait les cadeaux bien encombrants de sa mère, pour un style résolument plus loft épuré. Il avait donc commencé par virer tous les meubles qu'il avait pu, au point même d'en accrocher sa télé au mur. Et surtout, il s'était débarrassé du clic-clac donné par sa mère pour un vrai lit et non plus derrière un paravent mais une vraie verrière, tout en gardant le couchage supplémentaire sur la mezzanine. Et surtout, il avait pu acheter le fauteuil club d'Alexis, autant pour son confort -parce qu'il l'avait testé !- que pour rester dans le nouveau style de l'appartement, sans plus aucune des "touches féminines" soi-disant absolument nécessaires imposées par sa mère. Et c'était bien la première fois qu'il se sentait si bien chez lui et... à chaque fois qu'il pensait à Juan et Alexis, si bien dans sa vie. Mais est-ce qu'il avait seulement le droit d'être aussi heureux ? Il n'en était pas tout à fait sûr...

Il était donc assis sur son canapé, officiellement à choisir quelle photo des vagues qu'il avait prise telles des estampes japonaises -quand Juan était venu le rejoindre sur la plage, et il ne pouvait rien faire contre le sourire qu'il affichait à ce souvenir- mettre sous verre. Officieusement, à se remettre de sa chute sur le trottoir lorsque des gamins en trottinette étaient passés en trombe à côté de lui et l'avaient bousculés. Au point de se retrouver le cul par terre... La chute avait été plutôt dure, et en plus d'avoir mal aux fesses, il n'aurait pas été étonné d'avoir un bel hématome... Mais surtout, il se retrouvait à jeter des fréquents coup d'œil sur son téléphone posé non loin des photos. Appelait ? Appelait pas ? Ou peut-être qu'il gênerait moins Alexis s'il lui laissait un message ? Il avait donc beaucoup à penser, et ce n'était pas plus mal puisque ça lui évitait de trop porter attention aux photos -à ses propres photos !- qu'il avait exposées chez lui. Dont celle du coquelicot et de l'envolée d'oiseaux au petit matin... C'était tellement bizarre de les voir là et non enfermées dans leur carton à dessin... Mais c'était normal qu'un photographe mette son travail sur ses propres murs, non ?

Tout ça faisait au moins le bonheur de Gremlins qui en était toujours à la découverte de son nouvel environnement et à chercher des câbles et des fils électriques là où il n'y en avait plus. Mais qui n'avait pas perdu son habitude de dresser ses oreilles au son de l'interphone alors que lui s'était levé comme un diable sortant de sa boite. Alexis ! "Je t'ouvre !" C'était sans doute beaucoup trop enthousiaste pour le simple fait de devoir ouvrir une porte... Mais c'était Alexis qui se tenait derrière cette porte ! Pour le voir enfin là, face à lui alors qu'il plongeait un regard heureux dans le sien. "Oui, trop longtemps... Et avant de reprendre tes affaires, il faudrait déjà que tu en déposes. Il y a donc ton fauteuil, rien qu'à toi, qui t'attend..."

Une rose... "Oh... Merci Alexis." C'était quelque chose qu'il avait découvert à l'hôpital avec le bracelet-montre d'Alexis qui ne quittait plus son poignet. Alexis avait ce genre de gestes totalement inattendus et si beaux, et qui surtout gonflait votre coeur en vous faisant vous sentir unique. Et bon sang, c'était comme être une jeune débutante à son premier bal ! Quelque chose de juste affolant et terriblement séduisant qui vous asséchait la bouche et vous retournait les sens... Alors lorsqu'Alexis vint le prendre dans ses bras, il se laissa totalement aller contre lui, s'enivrant de son odeur et alors qu'il pouvait sentir son souffle dans son cou, il en frémit de plaisir. Juste de le savoir là, chez lui, et surtout là pour lui... "Moi aussi, tu me manquais. Mais j'attendais que tu te sentes assez bien avec tout ça, je ne voulais pas te donner l'impression de vouloir précipiter les choses... Et tes yeux ? T'as pas de séquelles ?" Ce n'était que maintenant qu'il y pensait alors qu'il se décollait de lui juste assez pour placer son visage face au sien et observer avec attention ses yeux. Sauf que bien vite son regard dévia de ses yeux à ses lèvres, qui captèrent toute son attention. "Euh... J'ai la rose à m'occuper, et... J'ai un truc à te donner et à... te montrer..." Tant de choses à faire et autant de raisons pour s'éloigner de ces lèvres alors qu'imperceptiblement, il s'en rapprochait de plus en plus, jusqu'à venir les effleurer des siennes en une caresse aussi légère que les ailes d'un papillon... Quémandant pour davantage alors que ça faisait si longtemps -depuis leur dernier baiser à l'hôpital !- qu'il attendait cela... Il voulait cela ! Alors qu'une soudaine vague de désir faisait frissonner son corps et qu'il posait enfin ses lèvres sur celles d'Alexis pour un baiser des plus sensuels et des plus passionnés...


Avoir un Gremlins chez soi...
Revenir en haut Aller en bas
Alexis Moreno10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Alexis Moreno
https://www.ciao-vecchio.com/t5510-dis-l-oiseau-oh-dis-emmene-mo http://www.ciao-vecchio.com/t7455-alexis-32-ans-serveur-ex-dealer
Faceclaim : Josh Beech + Ealitya
Messages : 694 - Points : 1721
Un début d'année en beauté • Milo  Q6FMGO5G_o
Âge : 33 ans (26 décembre)
Métier : Employé au café de Poppy
Un début d'année en beauté • Milo  Empty
Sujet: Re: Un début d'année en beauté • Milo ( le Sam 9 Jan 2021 - 14:36 )


Milo & Alexis
“Je t'aime éperdument, et je te le dis, et je te le répète, et mes paroles te l'expriment, et mes baisers te le prouvent, et quand j'ai fini... je recommence. - V.H.”


Voilà un petit moment qu’il avait envie de revoir Milo. Mais il n’a pas voulu s’imposer à lui avant d’être certain qu’il ne serait pas un poids à cause de ses yeux. Alexis voue une grande importance à son indépendance, à pouvoir faire les choses par lui-même. Et surtout, il a envie de se montrer au mieux de sa forme à Milo. Il a envie qu’il garde ce même regard sur lui. Et qu’il ne change pas d’avis à son sujet. Et quand il entend sa voix enthousiaste au travers du son de l’interphone, il est déjà fortement rassurer. Il est présent et il ne le dérange pas. Il est content d’être là, de pouvoir venir passer un peu de temps avec lui. Et il garde le sourire aux lèvres quand il arrive devant la véritable porte d’entrée. « - Rien qu’à moi ? » Il hausse un sourcil surprit mais il est plutôt satisfait d’entendre ces mots. Mais il sait pourquoi. Et ça lui fait chaud au cœur qu’il n’oublie pas. Lui non plus d’ailleurs. Et une fois à l’intérieur, il lui donne la rose. Bien sûr, il ne lui dira pas que c’est la première d’une longue série. Il attendra de ses nouvelles quand il recevra la dernière le jour de la saint-valentin. Quand il agit, il le fait avec le cœur, il ne réfléchit pas toujours avant de le faire. Quand c’est pour ce genre d’intention ce n’est pas si grave. Tant que ça permet de faire plaisir à ce beau jeune homme.

Alexis n’arrive d’ailleurs pas à décrocher son regard de son visage. De son joli regard. « - Je comprends, mais n’ai pas peur. Tu peux être toi-même avec moi. » Après il l’est peut-être déjà et tant mieux. Depuis le début, il n’y a pas de secret entre eux. Il a envie que ça continue comme ça. Et surtout, il n’a pas envie que Milo se sente mal. Ou se prenne la tête. Il prendra soin de lui de son côté, du mieux qu’il le peut. En essayant de le maintenir bien loin de ses problèmes. « - Ca va. Mes yeux sont rétablis. Ce qui me permet d’admirer l’homme devant moi. C’est plutôt une bonne nouvelle tu ne trouves pas ? » Bon, parfois son œil droit lui joue des tours mais c’est normal d’après le médecin, il ne va donc pas inquiéter Milo avec quelque chose qui ira mieux dans quelques temps. Il n’angoisse pas vraiment pour ça. Il est déjà content de pouvoir voir comme il faut.

Il pose les mains sur les hanches du plus jeune, le laissant s’approcher. Il ne dit pas non à ses lèvres, elles lui ont beaucoup manquer depuis la dernière fois. Il soupire d’aise, puis répond à son baiser sans se faire priver, le rapprochant plus encore de lui en serrant doucement ses doigts contre lui. « - Dis-moi, ce que tu veux me montrer n’est pas ton corps par hasard ? » Dit-il contre ses lèvres avant de sourire en coin et reprendre le baiser. Il vient doucement prendre la rose, pour pouvoir la poser sur le côté. Peut-être que ça peut attendre un petit peu après tout ? Il repose les mains sur le corps du garçon, les passant dans son dos avant de les descendre en direction de ses fesses. « - Ou alors tu veux peut-être me faire tester le fauteuil d’une toute autre manière ? » Il n’est pas contre en tout cas, bien au contraire. Il déplace ses lèvres finalement, posant un baiser sur sa mâchoire, avant de descendre dans son coup pour y déposer plusieurs baisers collant son corps contre le sien. « - Je suis là pour combler tes désirs. » Dit-il en murmurant ces mots.






♛ Il paraît que l'espoir fait vivre. Je pense que je vais donc vivre très longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Milo VeraldiLa jeunesse dorée et éclatante
Milo Veraldi
http://www.ciao-vecchio.com/t5976-milo-pardon-d-etre-ne http://www.ciao-vecchio.com/t5980-milo-veraldi-sa-vie-et-ses-galeres
Faceclaim : Joe Collier
Messages : 877 - Points : 1993
Âge : 27 ans
Métier : Photographe
Un début d'année en beauté • Milo  Empty
Sujet: Re: Un début d'année en beauté • Milo ( le Ven 15 Jan 2021 - 11:31 )
Alexis était là. Chez lui... Et lui était aux anges. Vraiment ! Il en vint donc rapidement à parler du fauteuil qu'il avait acheté alors qu'il se trouvait charmé par la rose qui lui fut offerte. "Oui... Rien qu'à toi. Je t'avais promis un fauteuil où t'installer confortablement, non ? Pour que je puisse inciter le bonheur à rester davantage chez moi..." Et visiblement, l'idée semblait plaire à Alexis, chose dont il ne pouvait que se féliciter. Alors que totalement envouté, il ne parvenait pas à décrocher son regard du sien et qu'il se mordait les lèvres face à la tension qui montait dangereusement entre eux. Tentant de se reprendre, il rassura rapidement Alexis sur le fait qu'il était... Bel et bien lui ! "Je suis... moi. Parce que si on n'est pas honnête, ça ne fonctionnera pas et... Je veux que ça fonctionne ! Et pour ça, je ferai ce qu'il faut et..." Parce qu'Alexis valait bien toute la patience et tous les efforts du monde... Il savait à quel point sa situation n'était pas simple et il n'était juste pas question de lui rajouter de la pression supplémentaire sur les épaules. D'autant qu'il était sûr qu'il pourrait s'adapter à la façon dont Alexis voudrais vivre tout cela. "...Et j'ai réaménagé l'appartement pour vous laisser de la place. Que tu puisses toi comme Juan, laisser des affaires ici si vous le souhaitez." Ce n'était peut-être pas très malin de parler de Juan si tôt et de marquer autant le fait qu'Alexis ne serait pas le seul à partager les lieues. Mais c'était une réalité avec laquelle ils devaient tous s'arranger.

"Je suis content que pour ton œil, ça aille mieux. J'étais inquiet qu'il te reste des séquelles et... C'est..." Mais très vite, il n'était plus vraiment question de faire dans le médical. Ou du moins, plus dans ce médical là. "Troublant, la façon dont tu me regardes..." Mais plus que le regard en lui-même, c'était les mains posées sur lui et les lèvres qui se cherchaient qui en cet instant affolaient ses hormones... Sans qu'il ne cherche à contrôler quoi que ce soit. Pas alors qu'il avait attendu ça depuis que la voix d'Alexis avait résonné à travers l'interphone. Et ce n'était pas les contacts répétés de leurs bassins malgré la barrière des trop nombreuses couches de tissu, qui allait amoindrir l'effet que cela pouvait avoir sur lui. Et il aimait définitivement ça.

Se retrouvant soudainement délesté de la rose, il sourit aux propositions si alléchantes d'Alexis. "Oh, c'est une idée intéressante. Très intéressante même ! Mais non. Enfin, si ! Si, si, bien sûr !" Il n'aurait plus manqué qu'Alexis crois qu'il ne voulait pas de lui, ni même de ses idées. Alors que non, pas du tout ! Il s'était donc vivement rattrapé alors qu'il expliquait. "C'est juste le calendrier que je voulais te montrer et la possibilité de réserver des jours en y inscrivant pour toi, un A majuscule dans la case. Premier arrivé, premier servi..." Une méthode simple et efficace, du moins la meilleure à laquelle il avait pu penser, pour permettre à chacun de se sentir à l'aise pour poser ses moments d'intimité. "Et comme tu es là, tu seras le premier à l'étrenner. Si tu le veux, bien sûr !" Mais il se serait bien traité d'imbécile à parler de son calendrier alors qu'il y avait Alexis qui l'invitait à un programme autrement plus alléchant ! "Enfin bref, c'est pas le calendrier l'important là et... Je veux bien... En fait, j'ai vraiment envie... de tester le fauteuil là, maintenant." Quant à la douleur qui se rappelait à lui alors que les mains d'Alexis allaient caresser ses fesses -foutus gamins avec leur trottinette- il allait juste l'oublier ! Parce que Alexis le serrait tout contre lui et qu'il appréciait le contact malgré les trop nombreuses couches de tissu entre eux. Et que bien vite, il eut tout autre chose à penser entre les baisers qui l'affolaient, le souffle chaud d'Alexis se perdant dans son cou et ses propos murmurés qui lui promettaient mille délices alors qu'un désir brûlant parcourait ses veines.

Et il voulait ça ! Il agrippa le haut d'Alexis pour le tirer avec lui alors qu'il reculait jusqu'au fauteuil où lorsque ses jambes tapèrent contre celui-ci, il se laissa tomber dedans. Ayant gardé sa prise sur Alexis, il se retrouva face à son visage alors qu'il se mordait les lèvres d'anticipation. "Je voudrais bien ça... Que tu combles tous mes désirs." Puisque c'était après tout Alexis qui proposait ! "...Et les tiens. J'ai envie de toi Alexis, s'il-te-plait... Depuis même avant l'hôpital..." En fait, sans doute depuis leur première rencontre dans ce gymnase où Alexis s'était montré très gentleman avec lui. Mais là, il n'était plus malade, et ils avaient vu le problème avec Juan. Il n'y avait donc plus lieu d'attendre ! Il tira donc davantage -juste un peu plus- pour pouvoir à nouveau fondre sur les lèvres d'Alexis avec gourmandise alors qu'il tirait encore sur son haut mais dans l'autre sens cette fois-ci, pour essayer de le lui enlever. Du moins jusqu'à ce que ses mains glissent sous celui-ci pour trouver la peau et qu'il ne parte à la découverte de ce nouveau territoire. Et qu'il en gémisse de ce désir qui le dévorait.


Avoir un Gremlins chez soi...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Un début d'année en beauté • Milo  Empty
Sujet: Re: Un début d'année en beauté • Milo ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Un début d'année en beauté • Milo -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut