Revenir en haut
Aller en bas


 

- Être ou ne pas être prêt, telle est la question. // Safiya -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Syjad RahotepToujours frais après un litre de café
Syjad Rahotep
http://www.ciao-vecchio.com/t5800-une-bonne-bibliotheque-est-le- http://www.ciao-vecchio.com/t5812-syjad-suis-ton-coeur-aussi-longtemps-que-tu-vis#183480
Faceclaim : Mena Massoud @Pretty Girl + littlewolf
Thème·s abordé·s : Religion musulmane et diétique, éthique vegan.
Je suis absent-e : Présence réduite : du 24 Février jusqu'au 07 Avril maximum
Messages : 798 - Points : 848
Être ou ne pas être prêt, telle est la question. // Safiya Tumblr_ps9nx7ps2M1y0ry57o1_540
Âge : 34 ans
Métier : Traducteur pour l’ambassade Egyptienne de Rome et le consulat Egyptien de Milan.
Être ou ne pas être prêt, telle est la question. // Safiya Empty
Sujet: Être ou ne pas être prêt, telle est la question. // Safiya ( le Sam 23 Jan 2021 - 18:41 )
Syjad avait accepté de garder son petit cousin. Une sorte d’entraînement avant le jour J. Louise travaillait encore au salon de thé et devait voir des amis après, il n’était donc pas inquiet : ou plutôt tentait de ne pas s’inquiéter. Étouffer sa compagne n’était absolument pas ce qu’il désirait. Elle avait le droit de faire ce qu’elle voulait… En partie. Le traducteur la savait assez raisonnable pour ne pas mettre en danger leur enfant heureusement. Mais … Une petite partie de lui ne pouvait pas s’empêcher d’être anxieuse. Il se détestait de douter de la sorte de Louise, même si en réalité c’était bien de la vie qu’il se méfiait. La même rangée se répétait. Il avait été tout aussi stressé quand Safiya était enceinte, évidemment que cela serait pire le jour où sa douce porterait la vie. Il ne s’était pas trompé. Syjad prenait sur lui, faisait énormément d’effort, mais le stress était là bien malgré lui.

Au moins, Arthur avait eu le don de dérider son visage inquiet. Ils avaient passé un bon moment : le pauvre enfant avait servi de modèle à son oncle tandis que ce dernier lui faisait essayer les derniers vêtements pour avoir les bonnes mensurations. Le bébé avait également pris un malin à plaisir en étalant et en jetant partout la bonne purée de petits-pois et de carottes fait par Syjad. Un accident qu’il avait nettoyé lors de la sieste du petit monstre. Voulant être performant, il entreprit également de mettre une tournée en route. Fatigué, il ne fit pas attention à la température et la lança malgré le numéro 90 qui s’affichait sur l’écran. Une fois la cuisine rangée et nettoyée, il se laissa tomber sur le canapé : déjà épuisé et il n’était même pas deux heures de l’après-midi.

Sur les coups de cinq heures, il entendit l’interphone et alla ouvrir à Safiya. Arthur jouait dans son parc : les fesses propres et les joues rouges à cause des dents. D’ailleurs, il alla chercher dans le frigo son jouet en le voyant commencer à mâcher une de ses peluches.

“Tiens, ça sera mieux tu vas voir.” Syjad était attentionné, malgré la fatigue qui se dessinait sur son visage. En entendant frapper, il parla un peu plus fort : “Entre, entre, c’est ouvert.” Il se releva et sourit en voyant sa cousine : “Franchement… Qui aurait cru qu’un être aussi petit pouvait faire des cacas aussi monstrueux ! Faire de ma cuisine un champ de bataille…” Il souffla : “Je ne sais pas comment tu fais pour avoir ça tous les jours.” Et dire que cela serait bientôt son quotidien.


Love is the way
Life is a journey, not a destination ✻ Laisser son cœur prendre les reines, c’est aussi s’ouvrir et se laisser agréablement surprendre par des gens déjà présents dans notre vie.
Revenir en haut Aller en bas
Safiya Rahotep SpilsburyVous vous bonifiez avec l'âge... ou pas
Safiya Rahotep Spilsbury
https://www.ciao-vecchio.com/t1780-safiya-celle-qui-est-lu http://www.ciao-vecchio.com/t7523-un-seul-jour-peut-equivaloir-a-l-eternite-safiya
Faceclaim : Zoé Saldana © Ingrid (vava) Ingrid & Marie (crackships)
Thème·s abordé·s : Emprisonnement, tortures physiques et morales.
Messages : 4698 - Points : 6728
Être ou ne pas être prêt, telle est la question. // Safiya PertinentThinDromaeosaur-small
Âge : 41 ans née le 20 octobre 1979 à Louxor en Egypte.
Métier : Archéologue. Travaille avec Tobias depuis son arrivée à Naples.
Être ou ne pas être prêt, telle est la question. // Safiya Empty
Sujet: Re: Être ou ne pas être prêt, telle est la question. // Safiya ( le Lun 1 Fév 2021 - 19:14 )

Questionnement légitime.
SYJAD & SAFIYA


Safiya ayant quelques impératifs, elle a demandé à Syjad s'il pouvait garder Arthur aujourd'hui. En principe elle amène son fils partout ou le laisse à Tobias au musée, quand elle ne peut le prendre avec elle. Mais son mari a un agenda chargé, donc plusieurs réunions qu'il ne pouvait déplacer et elle a un rendez vous avec son gynécologue pris il y a un mois. Elle ira ensuite au musée pour participer également à une réunion, avant d'aller faire des courses. Du coup l'idée du cousin en nounou est venu tout naturellement. Cette journée lui donnera une idée sur ce qu'il l'attend dans quelques mois, car lui aussi sera bientôt père. Et qui refuse de se faire la main directement sur un chérubin plein de vie. Pas Syjad, une façon aussi de réaliser qu'il sera un père admirable et tout à fait capable de gérer un enfant. L'égyptienne sait que Syjad adore Arthur et c'est réciproque, il n'y a qu'à voir comment il l'accapare dés qu'il passe à la maison ou dés que le couple va voir les futurs parents. Et jamais le petit prince réclame les bras de son père ou de sa mère quand il est dans les bras de Syjad. Du coup aucune hésitation. Elle dépose donc son fils, avec tout le nécessaire, et donne les consignes. Bon rien de bien spectaculaire, juste le nécessaire. De toute façon son cousin ne devrait pas avoir de problème, et il sait comment contacter Tobias et Safiya si besoin. « Bon je vous laisse. Soyez sage tous les deux. » Un dernier câlin, un dernier baiser et la porte se referme.

Safiya sait qu'elle n'aura pas le temps de souffler, mais elle a l'esprit en paix ce qui est une très bonne chose. Surtout quand on a une journée chargée, pas question pour elle de se tourner les pouces et de regarder les heures passées assise à la terrasse d'un café. Elle commence par le rendez vous médical qui se passe très bien, elle envoie un message à son homme pour le rassurer et un à Syjad pour savoir s'il s'en sort. Elle sait qu'Arthur est très coquin. Puis elle file en ville pour récupérer des vêtements au pressing. Elle retourne au musée, mange un morceau avec Tobias et ses collègues avant d'assister à la réunion. Celle-ci fini elle s'éclipse pour aller faire les courses avant d'aller retrouver son fils chez Syjad et Louise. Il est 17h quand elle sonne à l'interphone. Un sac de courses dans une main et les affaires propres dans l'autre, elle prend les escaliers, une façon de garder la forme. Elle n'a pas eu de souci pour perdre les quelques kilos pris durant sa grossesse, mais elle veut garder un corps superbe pour faire chavirer son homme encore et encore.

« Coucou vous deux. » Safiya pose ses sacs et voit son fils installé dans son parc. « Alors tout c'est bien passé, pas y trop de dégâts. » Elle sourit à son cousin avant de venir l'embrasser contre sa tempe. Puis elle va voir son fils pour le prendre dans ses bras. Elle s'enivre de son odeur de bébé. « Tu m'as manqué chenapan. » Elle se met à rire aux mots de son cousin. « C'est vrai que niveau cacas il est doué notre petit Arthur. Même nous on se pose cette question. Ses couches sont des bombes en puissance. » Vu que le petit prince glisse ses doigts sur ses lèvres elle fait semblant de lui manger, ce qui le fait éclater de rire. « La purée est une arme de destruction massive. Et tu vois ce que tu me faisais subir enfant. » Elle lui sourit et repose Arthur dans le parc vu qu'il veut y retourner. « C'est l'art d'être maman. On devient multi taches. Tu verras tu prendras le coup. Un peu d'entraînement avec ton cousin et tu seras un champion. » Elle tire une chaise et s'y pose dessus. « En tout cas merci cela m'a permis de faire pas mal de choses. Par contre toi tu as l'air vanné. Tu veux que je te fasse un thé ?  » Ce n'est pas parce qu'elle est chez son cousin qu'elle ne se sent pas capable de lui servir une boisson chaude.


AVENGEDINCHAINS




Les jours passent et les souvenirs se tissent sous la douceur de l'hiver qui arrive à nos portes. Sous la bienveillance de l'amour qui se renforce.  
Revenir en haut Aller en bas
Syjad RahotepToujours frais après un litre de café
Syjad Rahotep
http://www.ciao-vecchio.com/t5800-une-bonne-bibliotheque-est-le- http://www.ciao-vecchio.com/t5812-syjad-suis-ton-coeur-aussi-longtemps-que-tu-vis#183480
Faceclaim : Mena Massoud @Pretty Girl + littlewolf
Thème·s abordé·s : Religion musulmane et diétique, éthique vegan.
Je suis absent-e : Présence réduite : du 24 Février jusqu'au 07 Avril maximum
Messages : 798 - Points : 848
Être ou ne pas être prêt, telle est la question. // Safiya Tumblr_ps9nx7ps2M1y0ry57o1_540
Âge : 34 ans
Métier : Traducteur pour l’ambassade Egyptienne de Rome et le consulat Egyptien de Milan.
Être ou ne pas être prêt, telle est la question. // Safiya Empty
Sujet: Re: Être ou ne pas être prêt, telle est la question. // Safiya ( le Sam 13 Fév 2021 - 18:00 )
Syjad était heureux de pouvoir garder Arthur. Un entraînement, grandeur nature ! Est-ce qu’il était prêt ? Rien n’était moins sûr. Il n’en avait aucune idée à dire vrai. Est-ce qu’il avait le choix ? Bientôt, il allait être papa et il ne savait pas ce qu’il allait faire, il ne savait pas s’il allait être à la hauteur. Louise sera parfaite en maman, il en était convaincu. Il l’avait vu avec les enfants dans le salon de thé, comment elle était avec eux. Le traducteur en revanche n’avait pas réellement d’expériences dans le sujet. Alors, il était effrayé. Il faisait son possible pour ne pas montrer son stress à la jeune maman, pour ne pas que sa grossesse se passe mal. Il savait que cela était important de protéger Louise. Elle était sa priorité. Celle qu’il aimait depuis des années et aujourd’hui ils étaient à l’aube d’agrandir ce qu’il avait commencé à écrire. Alors, avoir Arthur aujourd’hui était le baptême du feu. Syjad était comme son père, pour apprendre, il devait faire. Il n’y avait pas cinquante mille solutions à ses yeux. Heureusement que Safiya avait assez confiance en lui pour le laisser seul. Ils l’avaient déjà gardé avec Louise, mais c’est la première fois qu’il tentait l’aventure en solo.

Ayant survécu à la journée, il avait profité de la sieste d’Arthur pour souffler avant de repartir au combat. Sa cousine ne devait pas rentrer tard, mais au final l’oncle à réussis à survivre. L’enfant et le traducteur avaient réussi à trouver une façon de se comprendre. En entendant Safiya sonner, il lui ouvrit et déverrouilla la porte avant d’aller donner à l’enfant un jouet glacé pour ses dents.

“Écoute, il est encore en vie !” Dit-il en rigolant. “Et il a le sourire, les fesses propres.” Syjad était content oui. Il avait réussi à passer une journée entière seul avec un enfant et ni l’un, ni l’autre n’avaient eut de soucis. Il savait qu’avoir un bébé allait être cette journée multipliée par 360. Il ferait un pas à la fois, vingt-quatre heures par vingt-quatre heures et en plus il ne serait pas seul : Louise allait l’accompagner. Cela allait être donc plus facile qu’aujourd’hui… Tout du moins il espérait. “Oh arrête hein je n’étais pas si terrible… Enfin j’espère pas …?” Demanda-t-il n’étant absolument plus sûr maintenant. “Si j’étais comme ça, voir pire, je suis désolé.” Syjad savait qu’il était trop tard pour demander pardon, mais il le faisait quand même. Une éducation qui avait été assuré par un père strict, mais juste. Une figure qui lui manquait. Son père ne savait même pas pour la grossesse de sa compagne. “Tu connais Louise, elle l’est déjà ! Elle assure le salon de thé tout en étant enceinte, je l’admire tellement.” Syjad se mettait en quatre à la maison pour qu’elle n’ait rien à faire, à défaut de pouvoir le travailler avec la belle et l’aider en journée. “Il n’y a pas de soucis, avec plaisir même. C’est un bon entraînement.” Il alla mettre de l’eau à chauffer : “Repose-toi donc, je m’en occupe. Et puis c'est de la bonne fatigue.” Il sortit deux tasses et dans une théière mit du thé à la menthe. Le temps que l’eau bout, il s’approcha de son coin couture : “J’ai fait quelques vêtements pour Arthur avec du tissu que ma tante à rapporter d’Egypte.” Il attrapa les body et les combinaisons : “Tobias m’a dit qu’Arthur pouvait bien bouger dans les derniers vêtements que j’ai fait donc je suis reparti sur cette base."


Love is the way
Life is a journey, not a destination ✻ Laisser son cœur prendre les reines, c’est aussi s’ouvrir et se laisser agréablement surprendre par des gens déjà présents dans notre vie.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Être ou ne pas être prêt, telle est la question. // Safiya Empty
Sujet: Re: Être ou ne pas être prêt, telle est la question. // Safiya ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Être ou ne pas être prêt, telle est la question. // Safiya -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut