Revenir en haut
Aller en bas


 

- Après-midi crêpes. // Noa -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Stella SpinelliToujours frais après un litre de café
Stella Spinelli
http://www.ciao-vecchio.com/t4897-un-jour-je-serai-le-meilleur-d http://www.ciao-vecchio.com/t4901-mieux-vaut-peter-en-compagnie-que-mourir-seul-stella
Faceclaim : Rose Leslie Queen @jenesaispas
Thème·s abordé·s : Idées noires, dépression, vulgarité, à tendance à chercher les bagarres facilement.
Je suis absent-e : Présence réduite : du 24 Février jusqu'au 07 Avril maximum
Messages : 638 - Points : 1599
Après-midi crêpes. // Noa Tumblr_ptry1knRqR1rdh6yvo1_500
Âge : 34 ans
Métier : Agent animalier au zoo Di Napoli
Après-midi crêpes. // Noa Empty
Sujet: Après-midi crêpes. // Noa ( le Sam 30 Jan 2021 - 16:01 )
Stella avait invité Noa à venir découvrir son nouvel appartement. Elle avait repris en main sa vie. Tout du moins tenté. Il était parti quelques mois et même si elle lui avait envoyé quelques sms pour qu’ils ne perdent plus le contact : rien ne valait de voir son visage, de pouvoir se réfugier dans ces bras avec lesquels elle avait grandi. L’agent animalier n’était toujours pas dans une bonne phase. Malgré ses efforts de vouloir remonter dans les airs, il restait toujours des zones d’ombres. Quand Stella pensait être enfin en paix, pouvoir enfin croquer la vie à pleine dent : elle se reprenait une claque. C’était une spirale infernale qui ne s’arrêtait pas, qui se répétaient et rien de ce qu’elle faisait ne sembler pouvoir l’arrêter. Il ne faudrait rien pour qu'elle tombe dans le gouffre qui s'élargissait chaque jours.

Ayant fini plus tôt, elle rentra chez elle et passa rapidement sous la douche avant de se mettre en cuisine pour faire des crêpes. Il était question d’impressionner Noa, de passer un bon moment avec lui : de lui montrer qu’elle avait changé, qu’elle faisait son possible pour mettre les casseroles au placard. Il y en avait des nouvelles. Pourtant, Stella espérait qu’avec son ami de retour : il allait lui donner les clés pour guérir. Il était ce calme. Il faisait cette balance. Stella marchait mieux quand il n’était pas loin. Elle ne savait pas si Noa avait autre chose à faire, s’il devrait un jour repartir, mais Stella voulait en profiter tant qu'il était là.

En entendant l’interphone, Stella sourit immédiatement et se dépêcha d’aller ouvrir la porte. “Oui ?” Elle entendit la voix de Noa et ouvrit la porte. “Entre, entre, appartement 10.” Et elle retourna éteindre sous la poêle pour faire glisser la dernière crêpe sur l’assiette. Un souvenir de leur enfance. Quelque chose de simple, bon qui avait été la star de nombreux de goûter. Elle eue juste le temps d’enlever son tablier, de le poser sur l’île qui séparait cuisine et salon pour aller ouvrir. “Hey…” C’était la première fois depuis des jours qu’elle souriait comme ça. L'effet Noa. Elle passa ses bras autour de lui, savoura cette étreinte. “Merci d’avoir accepté de venir.” Elle lui avait presque pardonné ces années d’absences. Une autre preuve qu’elle avait changée… Pour - elle espère - en mieux. Stella le lâcha finalement et se recula pour le laisser rentrer : “Fais comme chez-toi." La porte fermée, elle demanda : "Tu es revenus il y a longtemps en ville ?"


“Elle a la

fureur de vivre.”
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Noa EsperenzaBon pour te remonter le moral
Noa Esperenza
http://www.ciao-vecchio.com/t8402-noa-esperenza?nid=1#281991
Faceclaim : Kit Harington + moi-même
Messages : 12 - Points : 16
Après-midi crêpes. // Noa Fmoe
Âge : 34 ans
Métier : Barman
Après-midi crêpes. // Noa Empty
Sujet: Re: Après-midi crêpes. // Noa ( le Sam 30 Jan 2021 - 18:33 )
Après-midi crêpes.
A la seconde où je l'ai vu, j'ai compris que... c'était mon avenir que j'avais devant moi, j'ai su tout de suite que rien ni personne ne pourrait jamais nous séparer et qu'on passerait notre vie ensemble.

Il était très tard, Noa était dans sa voiture. Le jeune bouclé rentrait enfin chez lui. Oui, il avait dû repartir à Londres pour s'occuper de quelque papier relatif à son divorce. Cela n'a pas été aussi simple de revoir son ex-compagne. Il n'est pas question d'avoir encore des sentiments amoureux envers elle. C'était impossible puisqu'il ne l'avait jamais aimé. En même temps, comment aimer une femme comme elle ? Elle était hautaine, ingrate et tellement vulgaire. Tout le contraire du style des femmes du jeune bouclé. Cette fois-ci, il avait gardé contact avec sa meilleure amie. Il ne voulait pas faire l'erreur une deuxième fois et la perdre une deuxième fois. Il savait très bien qu'elle acceptait de lui parler de nouveau, mais qu'elle n'oubliait pas. Pardonner ne veut pas dire oublier.

Le lendemain matin de son arrivée, il contacte la sublime rousse lui disant qu'il avait envie de la revoir. Oui, il avait l'impression que ça faisait une éternité qu'il ne l'avait pas vu. Elle lui propose de passer chez elle dans son nouveau logement en fin de journée. Noa, accepte immédiatement. Il avait hâte de pouvoir la serrer de nouveau dans ses bras et découvrir le nouvel environnement de cette dernière.

Le bouclé décide de rester chez lui toute la journée, il avait besoin de repos. Lorsque l'heure approche, il décide de se rendre sous la douche. Il se vêtit d'un haut noir et d'un jean simple en coiffant soigneusement ses bouclettes. Il vient mettre une veste par-dessus et des baskets noires. Il sort de chez lui et monte rapidement dans sa voiture. Il suit la voix du GPS et se gare non loin d'un immeuble. Il s'avance et vient alors sonner à l'interphone, bien heureux qu'il ne se soit pas trompé. Noa n'était pas venu les mains vides, il avait apporté un petit quelque chose. Il s'agissait d'une figurine qui provenait du cirque où ils avaient grandi tous les deux. Un petit quelque chose pour son appartement.

Il était devant la porte et lorsque cette dernière s'ouvre, un sourire se place instantanément sur les lèvres du bouclé. Il pouvait désormais voir le doux visage de la rousse, il pouvait sentir son odeur qui enivrait désormais le couloir. Elle vient se mettre dans ses bras et Noa vient enlacer la fine taille de la demoiselle pour la resserrer contre lui. « Bonsoir princesse. » Il profite alors de ce petit moment avant de la voir s'éloigner. Il fait quelques pas pour entrer à l'intérieur tout en regardant la décoration. « Pas vraiment, je suis revenu seulement hier soir. Dans la nuit, plutôt. Tu es la première personne qui est au courant et que je vois de nouveau. Tu es tellement une chanceuse. » Il lâche un léger rire avant de poser le petit paquet sur la table basse et retire sa veste le mettant correctement sur le canapé. « C'est vraiment sympa. » Dit-il en se tournant vers la belle rousse. « Et ça sent vraiment bon. Les crêpes, tu sais que j'aime vraiment ça. »


rainmaker
Revenir en haut Aller en bas
Stella SpinelliToujours frais après un litre de café
Stella Spinelli
http://www.ciao-vecchio.com/t4897-un-jour-je-serai-le-meilleur-d http://www.ciao-vecchio.com/t4901-mieux-vaut-peter-en-compagnie-que-mourir-seul-stella
Faceclaim : Rose Leslie Queen @jenesaispas
Thème·s abordé·s : Idées noires, dépression, vulgarité, à tendance à chercher les bagarres facilement.
Je suis absent-e : Présence réduite : du 24 Février jusqu'au 07 Avril maximum
Messages : 638 - Points : 1599
Après-midi crêpes. // Noa Tumblr_ptry1knRqR1rdh6yvo1_500
Âge : 34 ans
Métier : Agent animalier au zoo Di Napoli
Après-midi crêpes. // Noa Empty
Sujet: Re: Après-midi crêpes. // Noa ( le Lun 8 Fév 2021 - 18:56 )
L’eau n’avait pas forcément coulé sous les ponts et emporter avec elle quelques ressentiments. Pourtant, si Stella avait compris une chose ces dernières années, c’est que tout pouvait arriver. La seule chose qu’elle pouvait faire était de profiter de l’instant présent et de s’assurer que les personnes qui comptent à ses yeux soient heureuses. Elle ne pouvait rien demander de plus. Alors, Noa méritait de recevoir un peu de considération. Oui, il était parti comme un voleur pour se marier à une femme. Les raisons derrière ce choix ? Cela ne semblait pas être l’amour. Alors pourquoi ? Elle ne savait pas et une part d’elle avait peur de demander. Tout le monde avait son jardin secret : elle la première. De retour à Naples, elle n’avait pas longtemps hésité à inviter chez elle son meilleur ami. Tellement de choses s’étaient passé depuis son départ… Par où elle devait commencer. Telle était la question. Elle ne savait pas. Stella avait promis à sa mère d’arrêter de boire après l’avoir appelé une vingtaine de fois en cinq minutes au beau milieu de la nuit. Elle devait arrêter oui… L’artiste avait repris ses travers. Est-ce qu’on pouvait la blâmer ? Non. Probablement pas. Ce n’est pas comme si elle n’avait pas de raisons de détruire son foie comme ça. Cela ne faisait que précipiter un peu plus sa mort. La rouquine ne comptait pas vivre vieille. La diseuse de bonne aventure l’avait lu dans le creux de sa main.

Noa devant elle, Stella passa ses bras autour de lui et nicha sa tête dans son cou par habitude. Il n’y avait pas beaucoup de personnes qui pouvaient ainsi avoir la tigresse si proche. À dire vrai, en homme, son ami était le seul à avoir ce privilège. C’était pour ça aussi qu’il avait manqué à sa vie. Il connaissait tout d’elle. Stella n’avait pas besoin de parler pour se faire comprendre.

“J’espère bien que je suis la première !” Il ne manquerait plus que ça ne soit pas le cas. Son appartement était rempli de petits bibelots provenant du cirque avec les grandes affiches au mur et elle avait accroché deux anneaux solidement vissés au plafond pour y accrocher deux longs tissus qui lui permettaient de s’entraîner, de ne pas perdre la maison. “C’est pas grand chose… Mais c’est un chez-moi. C’est mieux que le taudis dans lequel j’étais !” Il n’y avait pas photo. Même si Noa ne l’avait jamais vu. Seule Poppy avait réellement vu la différence. “Je me suis dit que ça serait une bonne idée de se replonger dans les souvenirs.” Elle alla dans la cuisine ouverte et sortit la confiture de fraises ainsi que la pâte à tartiner vegan. Couteaux, assiettes, elle apporta le tout sur la table basse : “C’est pour qui le cadeau ?” Elle se doutait que c’était pour elle, mais n’osait pas réellement s’en emparer pour l’ouvrir : “Ca vient d’une de tes admiratrices secrètes ?”


“Elle a la

fureur de vivre.”
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Après-midi crêpes. // Noa Empty
Sujet: Re: Après-midi crêpes. // Noa ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Après-midi crêpes. // Noa -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut