Revenir en haut
Aller en bas

anipassion.com

 

- Fucking valentine's day - Ft Pia -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Luciano MorelliVous vous bonifiez avec l'âge... ou pas
Luciano Morelli
http://www.ciao-vecchio.com/t8214-luciano-morelli#273048 http://www.ciao-vecchio.com/t8230-luciano-o-39-ans-o-publiciste#273636
Faceclaim : Cillian Murphy ©and there is a woman
Thème·s abordé·s : Fausse couche
Messages : 259 - Points : 136
Fucking valentine's day - Ft Pia Ift0
Âge : Quasiment 40 printemps
Métier : Publicitaire
Fucking valentine's day - Ft Pia Empty
Sujet: Fucking valentine's day - Ft Pia ( le Dim 14 Fév 2021 - 13:29 )


|
Fucking valentine's day ;
Luciano & Pia


— Voilà... Je suis une fois encore devant cette porte banale du centre de Naples. Debout, ridicule et hésitant avec un bouquet de fleurs imposant. La date emblématique m’a ordonné ces roses coupées... Nous sommes le 14 février !

Au lieu de sonner comme le ferait n’importe qui de censé je fais les cents pas comme un forcené, de moins en moins sûr de ma probité. Je ressasse les derniers événements de la journée, écarte ceux qui pourraient me faire pleurer. J’égraine ces échanges insensés entre ces deux femmes opposées, mon incapacité à les départager même s’il ne s’agit ni d’une compétition ni d’une quelconque loterie à emporter. A la fin il n’y aura que des perdants sur la ligne d’arrivée...

J’ai commencé la matinée comme toutes celles qui m’ont vue me réveiller dans cette nouvelle maison que je me mets à détester. Pourtant à y regarder de plus près elle non plus n’est en rien comparable à cet appartement devant lequel je suis posté. Leurs différences frappent au premier coup d’œil, mais c’est bien ici que ma volonté m’a guidée. Loin de cette réussite affichée, ostentation déplacée... Le confort ne semble pas être là où il est proclamé !

Ce matin j’ai donc pris les bonnes résolutions qui s’imposaient, celles d’un homme marié. Je me suis promis d’écarter la femme cachée, de l’oublier au moins pour une journée. J’ai invoqué le sacro-saint boulot qui devait m’occuper, c’est la meilleure excuse que j’ai trouvée. Réunion d’affaires inventées, colloques fabriqués... Tout est bon pour passer de l’une à l’autre en toute impunité... Comme si je ne me punissais déjà pas assez !

Évidemment elle n’a pas apprécié ! Évidemment elle a témoigné de sa déception placardée par messages interposés. J’ai différé à plus tard les explications hypocrites et fallacieuses le cœur néanmoins brisé, submergé par mes supercheries éhontées. Dans une poche j’ai rangé mon téléphone et suis allé travailler. Exutoire forcé !

Enfermé dans mon bureau j’ai perdu la journée à expliquer à de nouveaux clients les principes mêmes de la publicité, une jeune start-up qui croyait avoir tout invité ! À la fin d’une conversation animée j’ai fini par leur raccrocher au nez, lassé, exténué par leurs demandes insensées. Ils avaient imaginé des types déguisés qui feraient du porte à porte pour démonter les bienfaits du produit qui révolutionnerait le quotidien des Napolitains. Ils m’avaient expliqué avec beaucoup d’intérêt que je devais engager une troupe d’acteurs désargentés et les former. J’ai eu beau répéter que jamais ça ne marcherait que je n’avais pas pour habitude de promouvoir de cette manière pour le moins exagérée, ils n’ont rien voulu entendre de mes propres idées ! Mon impatience a fini par régler nos différends sous le regard accusateur de mon associé... Quand je le dévisage maintenant je vois les yeux de Pia m’incriminer ! Mais je ne me suis pourtant pas dégonflé, en sortant j’ai fait la queue chez un fleuriste comme apparemment tous les hommes du quartier. Ce maudit bouquet était destiné à celle qui vient de perdre mon bébé...

J’étais tellement préoccupé par l’accueil qui me serait réservé que je l’aie oublié sur la banquette arrière de mon coupé. En entrant dans cette maison plus proche du mausolée que du lieu familial et chaleureux que j’avais imaginé les dés étaient déjà jetés, à croire que mon inconscient a dicté mes pensées... Au lieu de poser mes clés dans le vide poche prévu à cet effet je les ai glissés au même endroit que mon portable rangé. L’image de Pia esseulée est revenue me frapper. Pour ne pas dire me hanter !

Quelques pas pour constater que la maison est désertée. Pas de lumières tamisées, d’odeurs de cuisine alléchantes comme les autres années ni de table dressée... Rien que le spectacle désolant d’un espace abandonné. Sans réfléchir j’ai d’abord reculé pour ensuite fuir à grande enjambées. Et me voilà garé devant cette autre porte fermée !

Luciano prend une grande respiration, serre son bouquet et se rue sur la sonnette pour s’annoncer...

(c) SIAL ; icon kawaiinekoj



pain
Le devoir d’une éternelle fidélité ne sert qu’à faire des adultères.
(c)crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Pia SimoniBon pour te remonter le moral
En ligne
Pia Simoni
Faceclaim : Elizabeth Olsen, underco
Messages : 23 - Points : 16
Âge : (âge, lieu et date de naissance) Bientôt trente ans et l'impression parfois de n'être qu'une enfant.
Métier : Institutrice. Plus qu'un métier à ses yeux, c'est une véritable vocation.
Fucking valentine's day - Ft Pia Empty
Sujet: Re: Fucking valentine's day - Ft Pia ( le Mar 23 Fév 2021 - 20:26 )


Fucking valentine's day
I said it’s been a long time since someone looked at me that way. It’s like you knew me and all the things I couldn’t say @Luciano Morelli
_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Assise dans la pénombre, elle n’a pour seule lumière que l’écran de sa télé qui projette un film à l’eau de rose qu’elle avait vu probablement une dizaine de fois. L’image est bien triste, tout autant que l’est sa soirée. Elle regarde une nouvelle fois son téléphone dans l'espoir de voir apparaître le nom de Luciano. Elle soupire, lasse de constater qu'il ne lui avait pas écrit. Elle est en colère Pia. En colère et déçue. La grande romantique qu'elle est avait espéré passer la journée avec celui qui fait battre son cœur, rêvant de cette journée aux côtés de l’être aimé. Elle avait imaginé tout un tas de scénarios la blonde, excepté celui où elle se retrouvait seule chez elle pour la St-Valentin. Elle ne se vexe pas rapidement Pia mais elle est rancunière, et ce soir elle lui en veut. C'est bête, elle le sait mais c'était important pour elle et elle ne pouvait s'empêcher de ressentir un pincement au cœur de voir qu'il n'était pas là. Pourtant, au fond, elle comprend… Luciano a toujours été un homme pris par son travail. Un homme qui accorde de l'importance à ce qu'il fait. Mais il y a des jours où j'aimerai être ta priorité… Elle aimerait dire qu'elle s'y est habituée et qu'elle n'en souffre pas mais ce serait mentir. Parce que je t’aime si fort que tu me manques déjà… Et ça lui fait peur à la jolie blonde. Car je commence doucement à dépendre de toi… Je souffre de tes absences. De tes silences. Je souffre parce qu'il n'y a qu'à tes côtés que je me sens complète. Tu sais, tout me paraît bien triste quand tu n’es pas là. Sans ton rire qui résonne et ton sourire qui m’illumine. Tu me manques Luciano. Est-ce mal ? Est-ce mal de déjà ressentir le besoin de te voir ? Est-ce mal de t’en vouloir pour ton absence ? Moi qui espérais tant te voir, imaginant déjà la soirée que l’on aurait pu passer tous les deux. En amoureux. Mais il n’est pas venu le bel italien… Il n’est pas venu et elle en souffre Pia. Elle hésite à appeler son meilleur ami pour trouver un peu de réconfort mais elle l’imagine déjà batifolant auprès de jolies filles en manque d’amour et cette pensée lui arrache une grimace. Non, ce soir il n’y qu’elle et sa solitude.

Mais il y a la sonnerie qui retentit et son cœur qui loupe un battement. Elle se lève, un peu surprise et lorsqu’elle ouvre la porte, c’est l’inespéré qu’elle découvre. Le myocarde s’emballe sans même qu’elle ne le contrôle. Dans son regard, on peut lire son étonnement, joli cadeau qu’il vient lui faire par sa présence. « Luciano ? Qu’est-ce que tu fais là ? » Elle a envie de sourire Pia. De sourire et de le prendre dans ses bras. Mais la rancunière qu’elle est ne compte pas l’accueillir si facilement. Elle a pourtant envie de céder quand elle voit son regard et ce bouquet magnifique qu’il tient dans ses mains. Pourquoi ? Pourquoi tu n’es pas venu plus tôt ? Au fond, elle est heureuse. Elle ne le montre pas encore, bien décidée à lui en faire baver, ne serait-ce qu’un petit peu. Elle a besoin qu’il la rassure. Besoin qu’il lui montre à quel point il l’aime. Car je ne peux pas être la seule dans cette danse… Aide-moi amore mio. Aime-moi comme je t’aime…


Revenir en haut Aller en bas
Luciano MorelliVous vous bonifiez avec l'âge... ou pas
Luciano Morelli
http://www.ciao-vecchio.com/t8214-luciano-morelli#273048 http://www.ciao-vecchio.com/t8230-luciano-o-39-ans-o-publiciste#273636
Faceclaim : Cillian Murphy ©and there is a woman
Thème·s abordé·s : Fausse couche
Messages : 259 - Points : 136
Fucking valentine's day - Ft Pia Ift0
Âge : Quasiment 40 printemps
Métier : Publicitaire
Fucking valentine's day - Ft Pia Empty
Sujet: Re: Fucking valentine's day - Ft Pia ( le Aujourd'hui à 18:18 )


|
Fucking valentine's day ;
Luciano & Pia


— Je suis caché derrière mon bouquet, presque honteux de déroger aux bonnes manières que l’on m’a inculqué. L’enfant que j’étais, sans vraiment comprendre ce qu’il se passait, a vu cent fois sa mère pleurer, qui attendait désespérée, après l’homme qui l’avait pourtant abandonné. En grandissant je me suis promis de ne jamais reproduire l’exemple que l’on m’a imposé… À croire que j’ai renié tous les principes que je me suis toutefois ordonné !

Néanmoins à cet instant je n’y pense pas. Envolé le garçonnet à la mère affligée, disparut le minet plein de bonne volonté, effacé l’homme marié ! Elle n’a eu qu’à ouvrir la porte qui nous séparait, à apparaître dans l’encadrement de l’appartement inéclairé pour que j’oublie qui je suis en réalité, pour que j’annihile mes obligations et regrets !

- J’ai réussi à me libérer !

Au lieu de lui tendre mes roses emballées, je baisse les bras pour pouvoir enfin la contempler. Je ne comprends pas comment elle se débrouille pour être toujours plus attrayante, plus désirable et attirante que le souvenir qu’elle m’a laissé. Au passage je ne remarque pas la surprise ou l’étonnement, à peine l’aigreur et le ressentiment… Au son d’une chanson sucrée qui s’échappe doucement de la télé je la prends contre moi et l’étreins comme si je ne l’avais pas vu depuis des années…

- Le temps de t’embrasser…

Je ne joins pas immédiatement le murmure susurré à l’acte évoqué, je suis perdu quelque part dans son cou parfumé. Je savoure le moment, enivré, celui de la retrouver, de la serrer, de m’interroger sur le fait qu’il y a une éternité que je ne me suis pas senti aussi bien dans les bras de Sienna. Sans crier l’image soudaine de ma femme alitée dans son lit d’hôpital métallisé revient me percuter comme un boomerang possédé. Qu’est-ce que tu fais Luciano, regarde-toi on dirait un ado… Tu es pathétique Luciano, pathétique et hypocrite mon salaud ! Tu vas leurs briser le cœur et il ne restera plus rien du tien après… Rien qu’un tas de cendres consumées voilà quel sera ton trophée !

- Tu me laisses entrer ? 

Encore une parole même chuchotée que je n’ai pas honorée… Je me suis reculé sans effleurer les lèvres rosées, douce promesse enchantée, qui à elles seules anéantiraient mon sursaut de lucidité !

(c) SIAL ; icon kawaiinekoj



pain
Le devoir d’une éternelle fidélité ne sert qu’à faire des adultères.
(c)crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Fucking valentine's day - Ft Pia Empty
Sujet: Re: Fucking valentine's day - Ft Pia ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Fucking valentine's day - Ft Pia -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut