Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility

Revenir en haut
Aller en bas

-20%
Le deal à ne pas rater :
JIGA Batterie Externe 30000mAh, 3 ports USB et 3 entrées
26.36 € 32.95 €
Voir le deal
Le deal à ne pas rater :
Boisson Aloe Vera à la Myrtille – Lot de 20 bouteilles de 500 ml
16.14 €
Voir le deal

 

- [terminé] Nuit. Belle nuit. | ft Etiam -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Posillipo :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Satine VasilisTu te bonifies avec l'âge… ou pas
Satine Vasilis
https://www.ciao-vecchio.com/t5582-ca-fait-tellement-du-bien-dai https://www.ciao-vecchio.com/t5609-for-freedom-beauty-truth-and-love-satine
Faceclaim : Angelina Jolie © .Zuz' (vava) ASTRA (sign) ) Miaka, (crackship)
Thème·s abordé·s : /
Messages : 1673 - Points : 2659
[terminé] Nuit. Belle nuit. | ft Etiam Ec15b7e00fff1e4229e8bd490cc201bd
Âge : 45 ans née le 02/06/1975 à Mytilène en Grèce.
Métier : Chorégraphe et metteur en scène au théâtre San Carlo quartier Spagnoli
[terminé] Nuit. Belle nuit. | ft Etiam Empty
# Sujet: [terminé] Nuit. Belle nuit. | ft Etiam ( le Dim 30 Juin 2019 - 12:41 )

Peau contre peau. Indécence fébrile.
ETIAM & SATINE
La journée se termine, mais la nuit n'a pas encore pris le pouvoir sur le jour. Tu aimes regarder ces deux là flirter jusqu'à ce qu'un abandonne la lutte. Toujours le même à cette heure de la journée. Le jour disparaîtra dans une explosion de couleur et il laissera durant quelques heures la place à la nuit. Ce sont les jours les plus longs et tu profites de chaque seconde sachant qu'elles ne sont pas éternelles mais juste réelles. Tes yeux se gavent de couleurs chatoyantes partant du rose au violet en passant par un orange vif. Laissant le bleu turquoise se faire plus pâle avant que le bleu nuit l'épouse avec douceur. Une vraie palette de peintre.

Mais il est temps pour toi de filer prendre une douche, car bientôt ton invité va arriver. Tu as déjà tout préparé, le vin est au frais, et tu as prévu pour le repas divers petits assortiments frais que vous pourrez déguster avec Etiam en parlant. Ou bien en profitant plus charnellement des heures qui vont s'étirer. Etiam et toi c'est une belle histoire qui dure depuis pas mal d'année. Avec lui tu es passée par plusieurs étapes et diverses sensations. Jamais tu n'aurais pensé que vous en arriveriez à devenir amant. Mais cela c'est fait naturellement et tu aimes le retrouver. Et puis c'est sans prise de tête, mais très sincère, avec lui tu parles librement de ton secret. Sans l'avoir entièrement dévoilé. Etiam ignore qui sont Bonnie et Clyde. Mais a t-il besoin de le savoir pour comprendre le fait que tu les aimes du même amour ? Enfin pas de question existentielle pour l'instant. L'eau te détend et éveille ton être à diverses douceurs, faut dire que ton esprit vagabonde sur ce qui va se passer par la suite. Sur cette soirée qui va peu à peu se transformer en une joute délicieuse. Doucement …

Une fois douchée, le corps parfumée, tu te glisses dans une tenue légère et agréable à porter. Une chemise en lin transparente qui laisse voir tes dessous rouge vif en satin. Provocation extrême et volontairement voulu. La chemise porte quelques boutons que tu laisses ouverts, elle t'arrive au dessus du genoux. Tu la ceintures au niveau de la taille avec une foulard multicolore, ce qui la remonte légèrement. Tu frissonnes à l'idée qu'Etiam le desserre pour accéder avec plus de facilité à ta peau. Tu attaches négligemment tes cheveux tout en laissant des mèches en liberté. Tu restes pieds nus c'est un peu ta marque de fabrique. Déjà enfant tes parents prenaient des crises pour te faire porter des chaussures. Tu rejoins le salon pour baisser la lumière. Donner à la pièce une atmosphère sensuelle, tu mets de la musique en fond sonore. Sur la terrasse, ou se trouve la table qui vous accueillera, tu allumes les bougies. Vous pourrez profiter de la piscine et du coin rempli de coussins ou tu aimes t'allonger. Faire l'amour sous les étoiles vous tentera surement.

Mais chaque chose en son temps, avant tu le mettras en appétit, à part que cela soit Etiam qui te titille jusqu'à ce que tu craques. Tu entends la sonnette et tu te diriges vers ta porte d'entrée avec une grâce presque féline. Tu ouvres la porte, sourire aux lèvres et regard pétillant, heureuse de retrouver ton ami, ton amant. « Bonsoir vous. Contente de te voir beau gosse. » Tu le laisses entrer dans le hall. Puis tu l'enlaces et l'embrasses voluptueusement. Évitant de trop coller ton corps contre le sien. Attendant au pire qu'il t'attire en t'enlaçant à son tour. « Tu vas bien ? Ta journée n'a pas été trop épuisante j'espère ? » Tu le regardes avec malice, sachant très bien qu'il doit se douter du pourquoi de ta question. « J'ai prévu que l'on mange sur la terrasse vu la soirée autant profiter un beau ciel étoilé. Et puis il y a tout le confort pour passer une bonne soirée. » Et tu l'entraines vers l'extérieur, le laissant s'installer. Tu t’éclipses un instant en cuisine pour aller chercher la bouteille de vin blanc au frais. Que tu laisseras Etiam ouvrir, autant profiter du fait d'avoir un homme chez toi.



(fiche) drvgns. / (ava)
NYMPHEAS & ultraviolences


bonnie clyde
L'irrésistible envie. L'amour interdit. La passion dévorante. La douleur indécente. L'insolence du désir. 



Dernière édition par Satine Vasilis le Sam 13 Juin 2020 - 16:12, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar
[terminé] Nuit. Belle nuit. | ft Etiam Empty
# Sujet: Re: [terminé] Nuit. Belle nuit. | ft Etiam ( le Mar 13 Aoû 2019 - 0:43 )

Peau contre peau. Indécence fébrile.
ETIAM & SATINE

Journée fructueuse pour Etiam qui a enchainé les clients, des femmes surtout. Une clientèle simple en avant-midi, à même le centre de bien-être. Le massothérapeute a alterné les méthodes et les types de massage, du suédois au massage sportif, pour terminer par une charmante future maman courbaturée. Il s’est ensuite dirigé vers son appartement, afin de prendre une douche rapide et d’enfiler une tenue plus adéquate à son rôle d’escorte.

La première cliente l’a convoqué pour un important déjeuner d’affaire. Elle lui a fait porter un complet gris, qu’elle a préalablement choisi puis offert à Etiam pour l’occasion. Une chemise bleu unie et la cravate assortie. À cela, Etiam ajoute son plus beau sourire. Et il quitte pour son rendez-vous. Deux heures à complimenter et vanter Madame, devant ses supérieurs. À sortir les billets, qu’elle lui a remis spécialement pour jouer son rôle, afin qu’il puisse payer leur facture et offrir à boire à ces gens qu’elle souhaite impressionner. À cette somme, s’ajoute la seconde enveloppe contenant, cette fois, le cachet pour son temps et sa présence. Satisfaite, elle lui vole un baiser, bouche fermée. Le premier et le dernier. Avant qu’il n’embarque dans ce taxi qui le ramène chez lui, aux frais de sa cliente.

À l’appartement, Etiam retire son complet et le range soigneusement. Il saute ensuite dans la douche. Il n’y a pas eu de contact sexuel, mais, il choisi de se doucher afin de ne pas garder l’odeur du parfum de sa première cliente, par respect pour la seconde. Il prend un moment pour se détendre et revoir les informations sur sa cliente. Il doit ensuite se changer. Un jean sombre, un chandail uni et un veston sport. Il doit être accompagnateur pour un apéritif dinatoire.

L’évènement est agréable. Sa cliente timide, mais, très amusante. Elle est aussi de belle apparence et les hommes se retournent sur son passage. Etiam s’en amuse et lui en fait part. Elle n’en a pas conscient. Elle lui fait penser à Flora, qui ignore elle aussi à quel point elle est belle. Lorsqu’il revient à lui. Il tend la main et se nomme, à ces collègues et amis qu’elle lui présente. Le moment est si plaisant, qu’il refuse de lui facture l’heure supplémentaire. Au contraire, il tend à lui faire gagner un peu confiance en elle. Et avant de quitter, la présente à l’un de ces types, qui ne l’a pas lâché des yeux. Ils ne se connaissent pas, appartenant à deux départements distincts. Etiam dépose un baiser sur la joue de cette Cendrillon des temps modernes, avant de la laisser en bonne compagnie.

Le jour fait place à la nuit. Et c’est le moment de retrouver Satine... après un autre saut à l’appartement. Etiam se faufile sous la douche. L’eau tiède lui permet de se revigorer, après tous ces verres alcoolisés. Et de faire une coupure, avec ce boulot, en quelque sorte. Lasse, il opte ensuite pour le confort. Un pantalon bleu marin ajusté, mais décontracté et une chemise à imprimés, et à manche courte. Un peu de parfum. Une main dans ses cheveux encore humides, et il hausse les épaules. Ça devrait convenir. Il prend son porte-feuille et ses clefs, et se regarde une nouvelle fois dans le miroir, avant de quitter son domicile. Ironiquement il visse son casque de motocyclette sur sa tête, avant de chevaucher sa vieille vespa.

En descendant du scooter, Etiam vole quelques fleurs pour son amie, à même le jardin d’une de ses voisines. Il sonne ensuite, pour rapidement voir la belle lui ouvrir. Il sourit, un automatisme, en la voyant apparaitre. « Après tout ce temps, t’arrive encore à me surprendre. Tu es plus belle de jour, en jour !» qu’il réplique, bien évidemment heureux de la retrouver. Il ferme la porte derrière lui, diminuant par le fait même la distance entre leur deux corps. « Épuisante, non. Mais, alcoolisée... » Il lui sourit, devinant qu’elle l’a possiblement démasqué, avant l’aveu, à ses yeux. « Ça va, toi ? »

Il l’enlace à nouveau, la serrant un peu plus fort contre lui cette fois, et dépose un baiser sur son front. Et il la suit, lorsqu’elle reprend, écoutant attentivement la description de ce qu’elle a prévue pour eux deux. « C’est parfait. J’peux faire quelque chose pour t’aider ? » qu’il demande, alors qu’elle rejoint la cuisine. À défaut de lui répondre, la quadragénaire revient une bouteille de vin blanc en main. Etiam la lui prend délicatement, attrapant ensuite le débouche bouteille. Satine lui tend une première coupe à remplir, puis la seconde. « Merci de me recevoir » qu’il lance lui volant un nouveau et tendre baiser. « Salute ! »


(fiche) drvgns. / (ava)
NYMPHEAS & ultraviolences
Revenir en haut Aller en bas
Satine VasilisTu te bonifies avec l'âge… ou pas
Satine Vasilis
https://www.ciao-vecchio.com/t5582-ca-fait-tellement-du-bien-dai https://www.ciao-vecchio.com/t5609-for-freedom-beauty-truth-and-love-satine
Faceclaim : Angelina Jolie © .Zuz' (vava) ASTRA (sign) ) Miaka, (crackship)
Thème·s abordé·s : /
Messages : 1673 - Points : 2659
[terminé] Nuit. Belle nuit. | ft Etiam Ec15b7e00fff1e4229e8bd490cc201bd
Âge : 45 ans née le 02/06/1975 à Mytilène en Grèce.
Métier : Chorégraphe et metteur en scène au théâtre San Carlo quartier Spagnoli
[terminé] Nuit. Belle nuit. | ft Etiam Empty
# Sujet: Re: [terminé] Nuit. Belle nuit. | ft Etiam ( le Ven 30 Aoû 2019 - 11:38 )

Peau contre peau. Indécence fébrile.
ETIAM & SATINE
Ton esprit vagabonde, s'inondant d'image de la suite de ta soirée. Tu as déjà pas mal d'idée sur ce qu'Etiam et toi allaient partager, mais tu ne t'y attardes pas trop. Voulant aussi l'effet surprise et spontanéité. Pas la peine de tout prévoir, de tout calculer. Alors que tu sais que tu ne te tiendrais même pas à ton plan si tu en faisait un. Tu feras juste tout pour que l'instant soit magique et doux, sensuel et romantique. Même s'il risque de finir torride et érotique. En tout cas l'idée qu'Etiam te rejoindre bientôt fait naitre un large sourire sur tes lèvres qui attendent les siennes presque impatiente de baisers. Mais cette impatience va vite prendre fin vu que tu entends le moteur du scooter du jeune homme faire son entré dans ton allée.

Mais tu attends qu'il sonne pour aller lui ouvrir. Tu ne veux pas qu'EtIam s'imagine que tu n'attendais que lui. Enfin pour ce soir oui. Tu ouvres la porte et il se tient là, un bouquet à la main, tu vois que les fleurs viennent juste d'être cueillies et tu te doutes dans quel jardin. La voisine serait bien capable de lui arracher les yeux et puis les tiens si elle savait. Mais bon tu n'iras pas rapporter. Parce que tu trouves le geste adorable et que les fleurs te ta voisine te plaisent. Même si tu en as pas mal dans ton jardin aussi. Mais tu la connais, elle te jalouse un peu, alors si elle savait elle pourrait bien faire un petit esclandre de voisinage. Et tu n'es pas le genre de femme qui aime faire des vagues. Et encore plus pour quelques fleurs qu'elle aurait laissé faner, alors que toi tu vas en prendre soin et les mettre dans ton plus beau vase. « Merci petit flatteur. Et j'espère bien te surprendre encore longtemps. » Tu as toujours su te mettre en valeur pour séduire et plaire. Tu comptes bien continuer encore. Surtout que ton jeune amant en voit des femmes. « Les fleurs sont superbes. » Un petit sourire complice pour qu'il comprenne que tu sais d'où elles viennent et que cela te ravit qu'il ait eu cette idée. Tu le fais entrer et la porte se ferme sur vos deux silhouettes. « Alcoolisé ?? Tu avais quelque chose à fêter ou alors tu as joué les accompagnateurs pour des belles. » Tu le regardes curieuse de savoir à quoi il a joué. « Moi j'ai bossé sur mon nouveau spectacle. Celui que je prépare avec Constello Alma en vedette. J'ai tellement d'idée et il y a tellement de possibilité que la représentation risque de durer trois heures.» C'est surtout ta passion qui parle et avec un artiste comme Contello elle est largement titillé et en éveil sur un tas de choses diverses à exploiter. Du tu coup quand tu te lances dans le projet, tu ne sais plus t'arrêter.

Une étreinte un peu plus complice que la première, un baiser commencé sur les lèvres et qui finit sur ton front. Tendre attention de la part d'Etiam. Et tu lui parles du programme de la soirée, enfin au moins de la base. Mais vu qu'il fait encore beau et bon, autant mettre à profit l'extérieur de ta villa. Il te propose son aide, mais tout est prévu. « Garde ton énergie pour plus tard. Pose toi là et profite de l'air de la soirée. Je reviens vite. » Tu retourne dans la villa mais tu reviens rapidement avec ce qu'il faut. Tu laisses l'honneur à ton amant d'ouvrir la bouteille de vin, puis les verres se remplissent. « C'est toujours un plaisir de t'avoir à mes côtés durant une soirée, une nuit et tu le sais. » Votre complicité n'est plus à refaire, vous êtes passés par pas de phases tous les deux vu depuis quand vous vous connaissez. Certains pourraient trouver votre parcours étrange, mais pour toi tout c'est fait naturellement, dans le respect de chacun. Et tu sais que ce que tu as enseigné à Etiam il l'applique quand il est en présence d'une autre femme. C'est un mec réglo dans sa vie professionnelle, comme dans sa vie privée. Et puis tu l'apprécies. Et il est doué. « Santé. » Ton verre vient doucement taper le sien, alors que ton regard se plonge dans ses pupilles. Un baiser de plus presque trop sage. Un baiser qui pourrait te rendre gourmande. Mais chaque chose en son temps.

Tu goutes le vin. « Très fruité je trouve. Tu en penses quoi ? » Tu espères qu'il l'appréciera, même s'il a eu une journée alcoolisé. « Tu penses que malgré ton taux d'alcoolémie tu pourras me faire un petit massage. Mes épaules sont un peu nouées. Pas tout de suite plus tard. Avant ou après un bain. » Profiteuse toi !! Non. Ta voix est sensuelle, parce que toutes tes propositions ouvrent la voie vers des instants plus intimes. Ou chacun profitera de l'autre en douceur. Éveillant le corps à des sensations exquises. Tout comme le vin éveille tes papilles et ensorcelle tes lèvres de son nectar. « Je ne me lasse pas de cette vue sur la ville. Tout semble s'agiter en bas alors qu'on est si tranquille ici. » Il faut dire que le quartier est prédisposé à toutes les attentes de gens qui comme toi, aime le calme tout en restant proche des agitations de la ville. Ton regard s'égare sur la vue que t'offre ta terrasse, tu te sens bien, détendu, heureuse de cet instant. Et la présence d'Etiam rajoute une touche que beaucoup de femmes pourraient bien t'envier.


(fiche) vmicorum. / (ava)
NYMPHEAS & ultraviolences


bonnie clyde
L'irrésistible envie. L'amour interdit. La passion dévorante. La douleur indécente. L'insolence du désir. 



Dernière édition par Satine Vasilis le Dim 29 Déc 2019 - 11:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar
[terminé] Nuit. Belle nuit. | ft Etiam Empty
# Sujet: Re: [terminé] Nuit. Belle nuit. | ft Etiam ( le Ven 29 Nov 2019 - 13:46 )

Peau contre peau. Indécence fébrile.
ETIAM & SATINE
Etiam essaie tant bien d’agir en adulte, d’être un homme mature. Pourtant, à quelque part, malgré son enfance particulière, il reste un grand enfant. Et c’est sans doute ce qui l’a poussé à cueillir quelques fleurs dans l’entrée d’une voisine de Satine. Bien évidemment, la provenance de celles-ci est rapidement découverte. Etiam sourit, amusé, avant d’entrer et hoche la tête. Ce serait plutôt l’inverse. « C’était uniquement pour le travail. » Rien de bien intéressant, contrairement à ce qu’elle lui annonce. « Un nouveau spectacle avec Constello Alma ? » qu’il répète un peu bêtement. Alors, que ça ne lui dit rien. Et pourtant, Etiam, il dévore habituellement chacune des paroles de la belle. Elle qui a vu le Monde, qui a expérimenté différentes cultures. La flamme et la passion qui l’habite lorsqu’elle partage son art ou ses connaissances, le fascine. « C’est donc ça, ce nouveau projet, qui t’occupe et te retient loin de moi. » Loin de lui l’idée de lui reprocher ses absences ou son horaire chargé, mais, il a bien envie de jouer. Et de lui faire comprendre sans se compromettre si tôt dans la soirée, qu’elle lui manque lors de ses séjours à l’étranger. Chaque moment en sa compagnie est un véritable cadeau. « Et ce serait possible, tu crois, d’avoir un avant-gout de ce merveilleux spectacle ? » qu’il demande, l’air mutin. Ce n’est pas un secret. Etiam est un grand admirateur de ce corps souple et filiforme, de sa démarche féline. « J’te donnerais mon avis et... On ne sait jamais, peut-être je pourrais t’inspirer de nouveaux pas ! »  

Suite à ces sous-entendus à peine voilés, Etiam vient étreindre puis embrasser la jolie chorégraphe. Cette dernière s’empresse ensuite de lui détailler ce qu’elle a préparé. Fidèle à elle-même, Satine a pensé à tout. Et tout est déjà prêt. L’italien sourit et lui obéit. Au moins temporairement, puisqu’il a le réflexe de se relever dès qu’elle le rejoint. Il en profite pour la débarrasser, puis ouvrir la bouteille. Deux coupes et un baiser. « C'est toujours un plaisir de t'avoir à mes côtés durant une soirée, une nuit et tu le sais. » Etiam lui sourit. Chaque moment en sa compagnie est un cadeau. « Est-ce ta façon de m’inviter à passer la nuit ? » qu’il réplique, juste avant de trinquer.

C’est beaucoup grâce à Satine, que le trentenaire a appris à connaître véritablement les vins et son vocabumaire. Il n’est pas encore un expert, mais, il arrive plus facilement à en parler, aujourd’hui. « Fruité et doux, oui. Il a une belle texture ample en bouche et une finale juste assez soutenue ! » Ce dernier détail, était moins assumé. Etiam n’était pas certain de ce dernier terme. Il espère bien avoir impressionné sa maitresse. Et hoche la tête, un sourire aux lèvres dès qu’elle valide. La demande de la brune aussi, l’est, mais encore une fois, il choisi de jouer et évite de lui céder tout de suite. Il fait mine de réfléchir et boit à nouveau. « Si tu es sage... » Satine est femme convaincante. Il n’a jamais su lui refuser quoi que ce soit, ni eu envie de le faire. Ce sera bien évidemment avec plaisir qu’il lui en offrira un. Le sien, autant que celui de sa patiente.

Alors que la quadragénaire s’émerveille ensuite du panorama, Etiam se tourne vers elle. « Moi non plus. » Un véritable cliché, et pourtant il prend réellement plaisir à contempler sa belle amie. Elle est plus magnifique encore que la vue qu’elle admire. Et en dehors de sa plastique parfaite, elle est aussi un être humain incroyable. Etiam se sait chanceux de la compter parmi ses amis les plus proches. Bien sûre, il se taira puisqu’il n’a pas envie de se plaindre ou de l’inquiéter, mais l’invitation d’ailleurs tombe à poque. Elle lui fait le plus grand bien. La simple présence de Satine, son regard pétillant et sa générosité, le réconforte et lui font oublier ses soucis. Il reste donc là un moment, sans broncher. Jusqu’à ce qu’il remarque que la coupe de son hôte se vide. Il dépose sa propre coupe de vin sur la petite table, puis se permet de prendre la bouteille de vin blanc afin de remplir et rafraîchir le verre de Satine. Etiam profite ensuite de ses mains libres pour venir se glisser derrière elle et l’enlacer. Il vient embrasser sa nuque et son épaule, tendrement. Une simple marque d’affection, sans arrière pensée. Une caresse en plus, alors qu’une de ses mains remontent le long de son bras. « Hm... C’est vrai que tu es tendue... » qu’il lâche d’une voix douce, en essayant de la dénouer d’une main. Une manipulation entre la simple caresse et un véritable massage, puisque plus adéquat sur le moment. Bien évidemment, il pourra lui offrir plus tard un massage thérapeutique afin de délier ces noeuds, juste avant d’enchainer sur un pure moment de détente. Plus doux et sensuel.

(fiche) drvgns. / (ava)
NYMPHEAS & ultraviolences
Revenir en haut Aller en bas
Satine VasilisTu te bonifies avec l'âge… ou pas
Satine Vasilis
https://www.ciao-vecchio.com/t5582-ca-fait-tellement-du-bien-dai https://www.ciao-vecchio.com/t5609-for-freedom-beauty-truth-and-love-satine
Faceclaim : Angelina Jolie © .Zuz' (vava) ASTRA (sign) ) Miaka, (crackship)
Thème·s abordé·s : /
Messages : 1673 - Points : 2659
[terminé] Nuit. Belle nuit. | ft Etiam Ec15b7e00fff1e4229e8bd490cc201bd
Âge : 45 ans née le 02/06/1975 à Mytilène en Grèce.
Métier : Chorégraphe et metteur en scène au théâtre San Carlo quartier Spagnoli
[terminé] Nuit. Belle nuit. | ft Etiam Empty
# Sujet: Re: [terminé] Nuit. Belle nuit. | ft Etiam ( le Dim 29 Déc 2019 - 11:26 )

Peau contre peau. Indécence fébrile.
ETIAM & SATINE
"Uniquement pour le travail". Tu as envie de demander si elle était belle, mais tu reste silencieuse, souriant juste à sa phrase. Alors que tu prends entre tes mains le bouquet de fleurs fraîchement cueilli. Tu aimes l'attention et la façon donc elle a été faite. C'est ce qui te fait apprécier Etiam, c'est un homme et il sait comment satisfaire une femme. Mais il y a une partie de lui qui reste encore loin des épreuves de la vie. Une partie qu'il protège et conserve précieusement. Ce qui rend le jeune homme encore plus attachant à tes yeux. Ce qui donne à votre lien cette saveur unique. Tu lui parles en retour de tes occupations, et tu le regardes étonnées quand tu prononces le nom de Constello. « C'est un acteur italien, il est même de Naples. Et il a fait les gros titres des journaux suite à son coming out. Tu n'as rien lu là dessus ? Mais je comprends tu préfères t'intéresser aux femmes. » Etiam ne manque pas de te titiller, tes occupations te tiennent loin de lui. Ses mots t'amusent et te touchent. « Ne t'en fais pas je vais me faire pardonner mes absences. » Ton regard, ta voix, la façon donc tu te tiens, donnent largement le ton de la soirée. Tu lui as manqué et c'est réciproque. Parce que même si ton esprit est occupé, Etiam reste bien présent dans tes pensées. Et tu comptes profiter de cette soirée pour combler le manque occasionné par un emploi du temps chargé. « Un avant goût du spectacle. Voyons voir. » Tu tournes sur toi même avec grâce. Bougeant tes bras avec volupté guidé par une musique que toi seule entend. Puis tu le regardes. « Si tu es sage je pourrais bien te faire partager quelques instants de ce que je prépare. » Quelques pas créé pour Adonis. Quelques ébauches de costume que Calliope à dessiner. Quelques notes de musique que Rowtag a écrite. « Te donner quelques pincées pour te mettre l'eau à la bouche. » Tu pourrais même l'inviter à venir à une répétition. Mais pour le moment tu as autre chose en tête. Une danse bien plus charnelle et intime pour vos deux corps en manque. Tu as envie de sentir sa peau tout contre la tienne, vous n'êtes qu'au début de la nuit.

Une étreinte. Un baiser. Et tu lui fais part du programme, même si tu sais qu'il y aura aussi de l'improvisation. Tu mets juste en place les grandes lignes. Tu le surprendras comme tu sais qu'il te surprendra. Ce qui ajoutera à cet instant du piment pour vous enflammer d'avantage. Une fois les mets rapportés et installés sur la table, tu laisses à Etiam le soin d'ouvrir la bouteille. La nuit est à vous, prometteuse d'ivresse. Et tu comptes en profiter et mettre à profit chaque seconde. « Oui et je peux même te proposer la matinée, si tu as envie de t'attarder entre mes draps ou sous ma douche. » Vous trinquez et vous laissez vos lèvres goutez le nectar. Tu es fière de voir comme le palais d'Etiam c'est formé. Qu'il a retenu les diverses choses que tu lui as apprise en matière de vin. Tu n'es pas une experte qualifiée mais tu apprécies les bons vins et tu aimes les partager avec les gens qui te sont chers. Alors voir ton amant s'appliquer dans la dégustation fait briller ton regard d'intérêt. « Très bonne analyse monsieur Galliano. Tu as retenu mes leçons. » Et puis vu les personnes qu'il fréquente savoir déguster un vin peut toujours servir. Car les belles dames qu'il accompagne au cours de soirée doivent être épatées. Et pas que sur le point de vue charnel. Là tu sais qu'il sera toujours à la hauteur de la belle qu'il honorera. Tu en profites pour demander un petit plus à Etiam, il a divers talent autant les savourer à leurs juste valeurs. « Oserais tu dire que je ne suis pas sage quand je suis avec toi ? » Tu joues du son de ta voix, de ton regard qui glisse sur lui avec aisance. Tu aimes te poser sur ta terrasse, admirer la vue qui s'offre, tel un grand spectacle, à tes yeux. C'est simple et reposant. Pas besoin de plus pour te sentir en paix. La soirée est douce et la présence de ton ami, renforce cette sensation de bien être. Tu sais te contenter de peu dés que tu en as l'occasion. Une bonne bouteille de vin, une personne qui compte et qui sait parfaitement te combler, et pas que sur le point charnel. Avec Etiam il y a une complicité qui va au delà du désir de frôler vos chairs enflammées.  

Tu pourrais rester des heures assises là, baignée dans cette ambiance reposante. Vous restez posés un instant. Oubliant le reste du monde. Etiam remplit à nouveau ton verre avant de se lever. Le contact de ses doigts sur ta peau réveille des frissons. Ses lèvres sur ta nuque et puis sur ton épaule, accentuent la sensation de bien être. Tu soupires d'aise. « Je te l'ai dis. Mais je sais que tes doigts en or vous dénouer toutes mes tensions. » Tu fermes les yeux pour apprécier les gestes doux. Des caresses expertes qui sont administrées avec précision. « C'est tellement agréable. » Tu te laisses dorloter. « Tu as des doigts magiques. » Tu savoures cet contact. Sachant qu'il n'est que le préambule. Une mise en bouche délicieuse qui ouvre la porte des festivités. Tu te détends. Tu penches ta tête en arrière, passant ta langue sur tes lèvres. Tu attrapes une de ses mains que tu embrasses. Tu le tires doucement vers toi et tu te saisis de ses lèvres. Tout en posant sa main sur le tissu qui recouvre ta poitrine. Chaque geste est sensuel. Tu cherches juste à l'enivrer, à le titiller, à lui donner envie de gouter un peu plus à tes courbes. Sans précipiter les choses, vous avez toute la nuit. Juste en augmentant le feu qui caresse tes reins, qui s'invite au creux de ton être. « Je ne me lasse pas de tes mains sur ma peau. » Tu reviens cueillir un baiser. « Ni de tes lèvres. » Le jeu se met en place avec respect, il n'y a pas de règles, sauf celle de satisfaire l'autre. D'abord à petite dose subtile et délicate, puis viendra le moment ou les doses seront plus intenses et intimes. Vous construisez pas à pas la trame du désir qui vous emportera.


(fiche) vmicorum. / (ava)
NYMPHEAS & ultraviolences


bonnie clyde
L'irrésistible envie. L'amour interdit. La passion dévorante. La douleur indécente. L'insolence du désir. 

Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar
[terminé] Nuit. Belle nuit. | ft Etiam Empty
# Sujet: Re: [terminé] Nuit. Belle nuit. | ft Etiam ( le Mer 11 Mar 2020 - 9:25 )

Peau contre peau. Indécence fébrile.
ETIAM & SATINE
Le sourire qu’elle affiche, et le silence qu’elle impose amuse le grand brun. Il l’imite un moment, alors qu’elle se saisie du bouquet offert, et qu’il la suit à l’intérieur. Etiam secoue d’abord, la tête. Ce nom ne lui dit rien. Il ne se rappelle pas non plus avoir lu quoi que ce soit sur les dévoilements de l’acteur. Satine lui voit un sourire de plus, lorsqu’elle le taquine sur ses préférences. « Ce doit être ça. Je ne lis que c’qui concerne cette femme, une grande artiste. Satine, son prénom. Satine Vasilis. Peut-être l’as-tu déjà entendu... » qu’il lance, en comédien amateur. Espiègle. Et fier, de son amie. Il continue de la taquiner ensuite, lui rappelant le temps qui s’est écoulé, entre cette soirée et leur dernière rencontre. Évidemment, la belle n’a rien à se faire pardonner, et elle le sait. Elle promet tout de même à son amant de le faire. Etiam arque les sourcils, un sourire mutin au coin des lèvres. « C’est une promesse ? » Une question rhétorique, en connaissant bien son amante. « Un avant goût du spectacle. Voyons voir. »

Etiam attrape délicatement la main flottante de la danseuse, alors qu’elle virevolte sur elle-même, et termine ce premier mouvement. Il ramène cette main vers lui, la forçant à faire un pas à l’avant, en fait de même, comme s’ils partageaient cette danse. L’invite ensuite à faire un pas à l’arrière, puis la fait tournoyer avant d’embrasser sa main et de la lui rendre. La napolitain n’est pas un grand danseur, mais, a un joli déhanchement. Et parvient surtout à ne pas trop marcher sur les pieds de ses partenaires. Les mauvaises langues diront qu’il l’a perfectionné au lit, au rythme de ses coups de reins. Ce n’est peut-être pas totalement faux. Lui, parlera plutôt de toutes ces danses, accordées à ses dames, ces dernières années. Une valse par là, une salsa ou une bachata par ci. Des danses plus sensuel et érotique, pour l’une. Et pour finir, quelques pas forcés dans les bars du coin, aux bras d’Octavia ou Lilwenn.

« Et personne ne le fait comme toi... » qu’il réplique, lorsqu’elle parle de lui mettre l’eau à la bouche. Satine enchaîne ensuite avec les plans de la soirée. Etiam s’exécute. Jette un rapide coup d’oeil à ce qu’elle leur a préparé, avant d’y apporter son aide. Il ouvre puis sers les coupes de vin. L’italien retient l’offre implicite, exigeant qu’elle le lui confirme. Il aime jouer. Il aime qu’elle le désir. La jolie grecque n’aura pas à la lui lancer une seconde fois. « C’est très tentant... » Les verres à vin viennent claqueté l’un, contre l’autre. Et l’apprenti oenologue applique ce que son hôtesse lui a enseigné avec le temps. Des connaissances qu’il met régulièrement en pratique, lors de ses repas de travail. Ses connaissances nouvelles, viennent s’ajouter à ces qualités d’escortes, et lui donnent un avantage, ou valeur supplémentaire. Tout particulièrement lorsqu’il doit jouer l’accompagnateur, comme ce fut le cas plus tôt dans la journée. « J’vous remercie, très chère. » Pour tout. Vraiment. Et cela inclut bien évidemment ce moment, déjà fort agréable. Elle lui fait oublier sa mise à pied injuste, les accusations mensongère, et la situation délicate dans laquelle il se trouve. Le plaisir de se retrouver en compagnie, même depuis peu, lui fait oublier à quel point l’enquête n’en fini plus. Tout comme les mauvais tours du destin qui semble s’acharner sur lui, en ce moment. Satine le fait sourire, une fois de plus. Elle l’amuse, lui donne envie de jouer. Et tout un tas de papillons. « Tout est si relatif... » qu’il lâche, simplement, se retournant ensuite vers la vue magnifique devant eux.

Seulement, il y a toujours ces papillons qui s’agitent et ces tensions, dont elle lui a parlé. L’amant vient étreindre la silhouette fine. Et le massothérapeute prend les devant. Ou bien est-ce l’amant ? Ses lèvres, puis ses mains, trouvent leur chemin. Un soupir ensuite et quelques mots, qui lui indiquent qu’ils sont les bienvenues. Etiam marmonne. Il continue. « C'est tellement agréable. » Il sourit. Continue. « Tu as des doigts magiques. » La main qui a frôlé le bras, puis entamer un massage léger de son épaule droite continue des mouvements circulaires. Quant à la seconde, elle quitte son emplacement à même la hanche de Satine, de façon à imiter la précédente. Etiam utilise les pousses et le bout des doigts. Il exerce une pression tout au long de sa colonne, se concentrant sur ses trapèzes supérieurs, au niveau des cervicales. Ces manoeuvres de bases semblent déjà faire son effet. Le corps de féminin réagit bien. Les muscles se détendent déjà, en partie, et les épaules de Satine semblent se dérouler. Elles retrouvent une posture plus naturelle à mesure que les muscles tendues, se relâchent.

La quadragénaire laisse tomber sa jolie tête vers l’arrière, s’appuyant contre le torse et l’épaule d’Etiam. Elle agrippe l’une de ses mains, tout en le tirant vers elle, de façon à ce qu’il n’y ait plus aucune distance les séparants. Le brun croise les doigts de cette main aux siens. Accueille le baiser qu’on lui offre avec envie, le prolonge. D’abord, tendrement. Il l’approfondi entre deux soupirs contre les lèvres pulpeuses de Satine, qui l’encourage a venir caresser sa poitrine. La main large et habile d’Etiam prend donc possessions du sein. Il exerce une pression ferme, mais délicate, de cette zone érogène. Masse à quelques reprises le galbe du sein, en se rapprochant lentement de l’aréole du bout des doigts. « Je ne me lasse pas de tes mains sur ma peau. » Ses autres doigts se serrent, entrecroisés aux longs doigts de la sensuelle quadragénaire. Etiam vient les poser contre le ventre plat de la femme, de façon à pouvoir l’étreindre d’une certaine façon. En profitant surtout, pour la sentir un peu plus près de son coeur. « Ni de tes lèvres » qu’elle confesse.

Il sourit contre ses lèvres. Et à défaut de verbaliser la réciproque, Etiam les lui reprend, affichant un sourire plus taquin, que le précédent. Plutôt que d’embrasser la bouche délicieuse et envieuse de Satine, le grand brun lui préfère sa joue. Quelques baisers qu’il parsème et qui le mène à son oreille. Il embrasse et suçote son lobe d’oreille. Ses dents s’y attardent délicatement, s’agrippent à celui-ci, à la toute fin. « J’croyais que tu voulais qu’on dîne sur cette terrasse, pas que je t’y mange» qu’il y murmure. « En tous cas, pas si tôt. »

(fiche) drvgns. / (ava)
NYMPHEAS & ultraviolences
Revenir en haut Aller en bas
Satine VasilisTu te bonifies avec l'âge… ou pas
Satine Vasilis
https://www.ciao-vecchio.com/t5582-ca-fait-tellement-du-bien-dai https://www.ciao-vecchio.com/t5609-for-freedom-beauty-truth-and-love-satine
Faceclaim : Angelina Jolie © .Zuz' (vava) ASTRA (sign) ) Miaka, (crackship)
Thème·s abordé·s : /
Messages : 1673 - Points : 2659
[terminé] Nuit. Belle nuit. | ft Etiam Ec15b7e00fff1e4229e8bd490cc201bd
Âge : 45 ans née le 02/06/1975 à Mytilène en Grèce.
Métier : Chorégraphe et metteur en scène au théâtre San Carlo quartier Spagnoli
[terminé] Nuit. Belle nuit. | ft Etiam Empty
# Sujet: Re: [terminé] Nuit. Belle nuit. | ft Etiam ( le Dim 19 Avr 2020 - 23:13 )

Peau contre peau. Indécence fébrile.
ETIAM & SATINE
Tu trouves logique de t’intéresser à ce qu'a fait Etiam durant sa journée. Tu n'éprouves aucune gène à l'entendre parler de ses soirées. Tu ne le jugeras pas. Il est jeune, qu'il profite, et en plus il met son talent au service de belle femme. En retour tu lui parles de ce que tu fais, du spectacle que tu prépares. Tu es surprise qu'il n'est pas entendu parler de Constello, après il est vrai que l'artiste ne fait pas parti de sa génération. Et bien entendu il rebondit avec prestance sur tes paroles. « Satine Vasilis tu dis ? Hum que je réfléchisse. Non je ne vois pas. Elle est belle. Parle moi d'elle. » Et tu retournes la situation à ton avantage curieuse de savoir comment le beau gosse te perçoit. Tout comme tu lui promets de te faire pardonner ton manque de disponibilité. Promesse que tu scelles par un baiser.  Avec ton emploi du temps chargé, pas toujours facile de voir Etiam comme tu le voudrais. Surtout que tu ne gravites pas que sur Naples, tu pars à l'étranger, parfois tu y rejoins Adrian pour des nuits endiablées. Avant de revenir pour combler Calliope tant que son mari est absent. Pas toujours évident après quand tu vois le couple, et que tu dois jouer le rôle de la bonne amie, en les regardant s'embrasser. Mais ce soir tu as Etiam et u sais qu'il fera tout pour te distraire. A part que cela ne soit toi qui uses de tous tes charmes pour le faire fondre. Comme en lui donnant un aperçu de ton spectacle.

Et naturellement tu tournes avant de te laisser guider pour quelques pas par Etiam. Rien de bien complexe, juste une friandise distillée doucement. Quelque chose de léger, sans prise de temps. Un prélude. Car tu sais que la danse qui suivra quand ton corps s'abandonnera à celui de ton amant sera bien plus sensuelle. Érotique. Dans cette danse là Etiam ne fait aucune fausses notes. Son bassin sait parfaitement percuter le tien et le rendre dépendant du rythme qu'il impose. Ou que tu imposes. Mais elle arrivera plus tard cette danse. Là c'est une ébauche. Une tentation. Soulignée par ton sourire et ton regard charmeur. Tentation exquise que tu soulignes de tes mots. « Faut dire qu'il est difficile de ne pas avoir l'eau à la bouche en ta compagnie. » Qui résisterait aux charmes du jeune homme ? Corps bien fait. Regard de velours. Des mains expertes. Une voix envoûtante. Un brin provocant, mais aussi amusant. Il a tout pour lui. Il a tout pour plaire. Et s'il veut s'attarder même quand le soleil sera levé il le pourra. Faire l'amour le matin tu adores. Il n'y a pas mieux pour booster une journée. « Alors laisse toi tenter. » Le vin est servi, puis goûté sans oublier d'être jugé. Pratique dans laquelle Etiam excelle. Tu es fière car il a bien retenu tes leçons. Mais l'instant reste léger. Vous vous appréciez. Avec lui tu te détends. Tu ne te prends pas la tête. Tu te laisses couler doucement, délicieusement. C'est comme une pause dans tes instants de folie. C'est comme ça que tu le vis et que tu espère que  Etiam le vie pareil. Et tant pis s'il voit en toi, une femme pas très sage. « Oui tout est relatif. Rester sage avec toi n'est pas amusant. » Tu préfères largement t'enflammer et te laisser brûler.

Et voilà qu'il met un peu plus ses talents à ton service. Ses doigts experts viennent dénouer les tensions de tes épaules. De ton dos. Ses mouvements sont maîtrisés et agréablement distillés. Tu en soupires d'aise. Tu en redemandes. Appréciant chacun de ses touchés. C'est délicat et cela te fait un bien fou. Et tu ne manques pas de le lui dire. Tu te laisses bercer par ce bien être qui se repend dans ton être. Oui tu étais tendue et pourtant des étirements tu en fais tous les jours même. Pas question d'attaquer ta journée sans prendre soin de ton corps. Tu en as trop besoin pour le négliger. Et quand les répétitions s'accélèrent tu as même un masseur qui vient. Mais Etiam a bien d'autre talent et même si pour l'instant il te délasse, tu cherches à pousser le jeu plus loin. Tu le joues innocent, mais tu titilles un peu plus ses envies. Lui offrant un terrain de jeu plus grand. L'invitant à caresser autre chose que tes épaules et ton dos. Tes lèvres viennent s'unir aux siennes. Tu frissonnes sous les caresses qu'il délivre sur son sein. De quoi te donner envie de plus. Et il joue le bougre de ce désir qu'il fait naître du bout de ses lèvres contre ta joue, contre ton cou, contre ton oreille. Et sa voix qui glisse comme son souffle. « On peut dîner après que tu m'aie mangé. » Tu souris alors qu'il t'enivre un peu plus. « Et puis une mise en bouche ne fait de mal à personne. N'est ce pas ? » Ta main se pose sous son menton pour attirer son visage vers toi. Tu te saisis une nouvelle fois de ses lèvres tentatrices. « Tu n'as pas envie d'être un peu émoustiller avant le repas. Je peux te détendre en même temps que tu pourrais me détendre. Mes jambes auraient bien besoin d'un massage aussi. Surtout au niveau du haut des cuisses. » Gourmande dans ton regard comme dans ta voix. Ta main vient avec innocence effleurer sa virilité. « Mets moi en appétit de la suite et laisse moi t'y mettre aussi. Le repas peut se réchauffer. Quelques caresses. Quelques baisers. Ne peuvent pas nous faire du mal. Bien au contraire.  » Tu mordilles sa lèvre avant de l'embrasser avec plus de fougue, laissant vos langues danser. Tu cherches à l'enivrer. Alors que toi tu l'es déjà. Il faut dire que les caresses de Etiam ont faits leurs petits effets. Et puis il n'y a pas de mal à être gourmande. Pas de cette gourmandise là en tout cas.


(fiche) vmicorum. / (ava)
NYMPHEAS & ultraviolences


bonnie clyde
L'irrésistible envie. L'amour interdit. La passion dévorante. La douleur indécente. L'insolence du désir. 

Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar
[terminé] Nuit. Belle nuit. | ft Etiam Empty
# Sujet: Re: [terminé] Nuit. Belle nuit. | ft Etiam ( le Ven 12 Juin 2020 - 11:11 )

Peau contre peau. Indécence fébrile.
ETIAM & SATINE
Le simple résumé de sa journée, puis celle de la belle, le mène à lui exposer ce qui lui plait chez elle. Tout ce qui l’inspire ou l’impressionne. Satine est une grande dame. Une grande artiste. C’est ainsi et par ces mots, qu’il débute, un sourire aux lèvres. « Elle est magnifique. Fascinante. Dès que l’on pose les yeux sur elle, on ne peut plus s’en détacher... Elle est aussi ouverte d’esprit et dotée d’une intelligence émotionnelle, et générale, totalement remarquable ! » Après cela, Etiam se permet de lui demander une démonstration de ces prouesses, un avant-goût de ce nouveau projet qui lui met des étoiles plein les yeux. Plus scintillantes encore, que celles qu’il y voit en temps normal. Un projet qui lui tient forcément très à coeur, et auquel elle se consacre corps et âmes. Son amie fait tout avec passion. Toujours. Et c’est l’une des raisons pour lesquelles le grand brun l’admire. Satine accepte, scelle la promesse qui suit d’un baiser. Doux et tendre. À son image.

L’italien savoure. Le contact des lèvres de Satine sur les siennes, d’abord, puis, profite de la vue. Le corps élancé et souple de la danseuse, ses membres qui virevolte dans les airs sur une mélodie silencieuse. Fluide. Et tout semble si facile, si naturelle. Un talent indéniable, qui l’émeut, prend en plein coeur. Une danse qu’il a envie de partager avec la l’artiste, pour une fois, tant elle est belle. Il se saisie alors de la main féminine. Il l’a fait tourner sur elle-même. La professionnelle se laisse guider, par l’amateur. Quelques pas seulement, le temps de vivre sa passion, d’y toucher du bout des doigts. Le temps de la désirer. Un simple pas, doux moment de complicité. Satine sourit. Des étoiles brillent encore dans ses yeux. Et Etiam frôle le bonheur, dans ses bras. Par ce petit plaisir de la vie, partagé.

Même une fois son corps, désiré et désirable, éloigné du sien, la quadragénaire charme son cadet. Elle le tente, le séduit. Éveille presque aussitôt ses sens, alors qu’il se doit d’être sage. Etiam glousse, baisse les yeux, alors qu’il l’a peut-être aguiché, d’abord, l’a habituée aux vices. Incapable de se résister dès lors qu’ils se sont goûté, une première fois. « Et si, pour une fois, je me faisais plutôt désirer, assez discret ? »» qu’il réplique, plutôt, sans s’expliquer. Le prénom Flora a peine prononcé dans le passé, l’amoureux ignore si son amie de longue date l’a oubliée. Leur relation particulière n’est pourtant pas la seule chose qui le retient. Les résultats du laboratoire le terrifie. Quand bien même il mettrait sa main au feu, qu’il ne s’agit là que d’une erreur. Les précédent n’avait rien d’effrayants, alors, dans la normalité. C’est un accident tout bête qui l’avait fait craindre autre chose. Et voilà que le verdict était tombé. Etiam n’y a pas cru. Il attend. Le karma ne peut être aussi cruel, alors que la vie semble enfin lui donner une chance, auprès de sa petite fleur. Et pourtant, il ne peut pas prendre le risque. Ça lui est défendu. Jamais il ne mettrait la santé, la vie de qui que ce soit en danger. L’esprit ailleurs, il secoue la tête. Expire, reprend contenance, sans que rien n’y paresse. Et pourtant, Satine aura raison de lui, un peu plus tard.

Pour l’instant, il savoure le vin en sa bonne compagnie, oubliant les nouveaux résultats qui tardent à venir, ignorant naïvement ce qui attend les deux amants. L’élève en profite donc pour démontrer à son professeure les leçons retenues, elle qui l’a aussi aidé à développer ses goûts, et trouver sa palette. Etiam lui sourit, la remercie. Il rigole ensuite, les joues presque rougies, lorsqu’elle admet aimer être coquine, avec lui, qui n’a plus jamais réellement fait l’amour depuis qu’il a pris ce chemin. La sexualité biaisée, depuis. C’est elle, qui l’a formé. Discipline malléable. C’est elle qui lui rappelle ce qu’est le plaisir de la chaire. Elle, et Octavia. Les autres femme ne sont qu’un devoir. Le sexe entre elles, et Theo, la fatalité lié à sa profession. Alors que la massothérapie est peut-être ce qui se rapproche le plus d’une passion. L’envie de faire une différence, d’offrir une certaine qualité de vie à ces gens qui n’en ont plus, un luxe exquis et non négligeable dans cette société où tout va trop vite, aux autres.

Or, c’est toujours un privilège de masser, et/ou caresser plus intimement la brunette. Un autre de ces plaisirs, qu’il aime partager avec cette dernière. Ainsi, les mains masculines et expertes d’Etiam trouvent rapidement, et tout naturellement, le chemin jusqu’à ses membres tendus ou endoloris. Sa nuque sensuelle d’abord, puis ses épaules frêles. Ses doigts s’égarent sur le dos voilé de Satine. Un soupir s’échappe. Il parvient aux oreilles du professionnel et lui soutire un sourire carnassier, alors qu’il lui rappelle par le fait même les gémissements tant appréciés de la grecque, qui éveille ses sens et le force péniblement a réfréner ces envies de plus. D’abord, en lui offrant sa poitrine ferme, suivi d’un langoureux baiser. Évidemment, Etiam se laisse faire. Amant obéissant et attentionné. Grand amateur de ce corps, et de ce sein, qu’elle lui tend. Sa langue caresse la sienne, alors que ses doigts s’attardent à la poitrine toujours couverte de l’objet de sa tendresse. Son pouce frôle tout de même le mamelon un instant, avant l’abandonner momentanément pour le ventre de la femme. Il la taquine un brin, la laissant se languir de ses caresses, alors qu’il se moque de sa maitresse, qui rétorque de la même manière.

L’encourage, ensuite. « Et puis une mise en bouche ne fait de mal à personne. N'est ce pas ? » Le trentenaire sait être dominé, et dominant. Et avec Satine, les rôles peuvent facilement être inversé. Un seul claquement de doigt, d’un seul baiser. Ainsi, elle saisie son menton, s’approche de son visage. Les yeux d’Etiam passent de son regard envoutant, à ses lèvres exquises. Il passe sa langue, contre les siennes, se retenant difficilement pour ne pas capturer celles de Satine une nouvelle fois. Pas avant qu’elle n’ait, au moins, terminé sa proposition. Etiam lui sourit, puis arque le sourcil lorsque son amie frôle son entre-jambe. « Je... Laisse-moi plutôt m’occuper d’toi. » Il lui vole un baiser. Sans le prolonger, toutefois, préférant fixer rapidement les règles du jeux. Il n’y aura aucune pénétration, il n’aura même pas le plaisir de la goûter. Elle ne pourra le prendre en bouche. Mais, il a bien l’intention de lui donner du plaisir, autrement. « Oh non, ma jolie. J’me charge des caresses. C’est mon travail, ne l’oublie pas... » qu’il lance, en accueillant le baiser passionnel de la gourmande. Ses mains glissent jusqu’à ses hanches, puis ses fesses qu’il empoigne. Et la soulève, d’un seul coup. Les jambes de Satine se serrent automatiquement à la taille du jeune homme, qui la dépose délicatement sur les coussins extérieur de la terrasse.

S’il détache rapidement le foulard qui lui sert de ceinture d’une main, les baisers qu’il parsème dans le cou, puis sur la poitrine à peine voilé de Satine sont plus lent. Il en profite, autant qu’elle, tout comme il se fait plaisir en contemplant la dentelle rouge des dessous judicieusement choisi par son amante. Des bouts de tissus appréciés brièvement, qui se retrouvent pourtant bien vite au sol. »

(fiche) drvgns. / (ava)
NYMPHEAS & ultraviolences
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
[terminé] Nuit. Belle nuit. | ft Etiam Empty
# Sujet: Re: [terminé] Nuit. Belle nuit. | ft Etiam ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- [terminé] Nuit. Belle nuit. | ft Etiam -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Posillipo :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut