Revenir en haut
Aller en bas

Le deal à ne pas rater :
20% de remise supplémentaire sur les Soldes Nike
Voir le deal

 

- Like a virgin || PV Etiam -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Chiaia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Minerva Di Vicenzi10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Minerva Di Vicenzi
https://www.ciao-vecchio.com/t5501-minerva-love-does-not-delight- https://www.ciao-vecchio.com/t5502-minerva-let-all-that-you-do-be-done-with-love
Faceclaim : Jodie Whittaker (Chrysalis)
Messages : 120 - Points : 444
I'm lost
Âge : 36 ans
Métier : Pédiatre
Like a virgin || PV Etiam Empty
Sujet: Like a virgin || PV Etiam ( le Jeu 22 Aoû 2019 - 4:57 )
Ma sœur parlait au bout du fil. J’étais pratiquement persuadée que si l’on installait une éolienne sur le bord de ses lèvres, la tornade de mot qui en sortait à une effarante vitesse réussirait à fournir en électricité l’entièreté de Rome. Ce n’était pas que je ne l’aimais pas ou que je ne me plaisais pas à parler de la prochaine réunion de famille qui coïnciderait avec le cinquantième anniversaire de mariage de mes parents. Non… Mais j’avais pris des vacances pour que la tempête qui faisait rage autour de moi ne se calme. J’avais choisi d’écouter mon corps et de prendre un peu de temps pour moi. Quelque chose que j’aurais sans doute dû faire quand les nausées étaient omniprésentes, quand la fatigue aurait pu m’amener dans le cadre de mon métier à commettre un impair ou quand mon cœur trop lourd ne me permettait pas de réfléchir de manière convenable.

S’il fallait vraiment que je l’admette, le fait de savoir mon mari maintenu otage dans un pays étranger avait pour moi une étrange impression de poison, comme un empoisonnement au cyanure qui me laissait la tête légère et incapable de penser convenablement depuis des mois. Une inquiétude toujours en arrière-plan dans le fond de ma tête. Même dans l’interminable myriade de mots qui sortait en un flot continu (c’était impressionnant combien elle semblait ne pas avoir besoin de respirer en parlant).

Néanmoins, j’avais fini par trouver un moyen de me débarrasser du tourbillon en regardant l’heure. J’avais choisi de profiter de ce vendredi de congé pour m’octroyer un luxe que je ne m’autorisais presque jamais : un massage dans un spa. J’avais réservé dès que j’avais su que mon congé m’était accordé. Je ne pouvais pas en raison de mon petit moustique me permettre l’accès au spa mais je pouvais sans doute en profiter pour me faire un peu dorloter.

Finissant de nettoyer distraitement les tubercules de radis pour ma salade, j’avais justement expliqué à Diana que je me devais de raccrocher pour me mettre en route vers le spa. Au contraire de bien des membres de ma fratrie, je n’avais toujours pas le permis de conduire. Clemente l’avait et jusqu’à très récemment ça m’était suffisant. Je résidais non loin du centre et de l’hôpital. Les taxis et les moyens de transports collectifs me convenaient à la perfection… et puis pourquoi payer aussi cher alors que je passais plusieurs mois par année hors du pays ? Bref, il me faudrait partir sous peu si je voulais arriver dans les temps. Et non, je n’étais pas femme à retard… sauf quand je me laissais distraire par une glace ou un saint-honoré dans la vitrine d’une boutique.

Avec mon ventre arrondi qui semblait avoir comme objectif de me rendre plus large que haute (en même temps avec ma figure de modèle réduit), j'avais fini par abandonner l'idée de cacher ma grossesse vers la vingtième semaine. J’avais enfilé une large tunique (rose à pois noirs) et un legging noir. Ramassant mon petit sac à main, j’étais partie vers le spa dans Chiaia. J’avais naturellement annoncé que j’étais enceinte lors de l’appel pour ma réservation (afin de m’assurer que je tombe sur quelqu’un qui ne mettrait pas à risque mon petit miracle).

Arrivée sur place, je donnais mon nom à une jeune réceptionniste que me dirigea vers une salle privée où je m’assis un peu nerveuse malgré tout. Ce n’était pas le genre de luxe que je m’autorisais normalement. Je prenais soin des autres mais je n’avais pas tendance à me placer au centre de mon propre petit univers. Il y avait les enfants des autres dont il fallait s’occuper. Les parents, les amis, ceux qui en avaient besoin… Je n’étais pas si importante que cela dans cette équation. J’avais ouvertement tendance à m’oublier. L’abnégation est une bonne qualité à avoir. Je relevais les yeux lorsque la porte s’ouvrit sur un jeune homme. Serait-ce possible que je n’ai pas demandé une femme de manière explicite ? Je figeais soudainement mal à l’aise. « Euh… Bonjour… Je… Vous êtes mon masseur ? » demandais-je d’une petite voix tremblante en le fixant doucement. Ah non ce n’était pas qu’il était moche. Il était même plutôt joli avec des cheveux châtain foncé, une barbe mal rasée et des yeux couleur noisette… Mais c’était définitivement un homme. Je me mordillais doucement la lèvre inférieure. « Vous êtes un homme… ? » Félicitation capitaine évidence ! Ça c’était de la haute psychologie ! Oui… c’était définitivement un homme. « Je… m’excuse… je pensais avoir… demander… ce n’est pas grave. » finis-je par marmonner en cherchant à disparaitre petit à petit sur ma chaise.


You are lost, hope is gone

Can there be a day beyond this night? I don't know anymore what is true. I can't find my direction, I'm all alone. The only star that guided me was you. How to rise from the floor when it's not you I'm rising for?/div>
Revenir en haut Aller en bas
Etiam Galliano10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Etiam Galliano
https://www.ciao-vecchio.com/t4367-lost-soul https://www.ciao-vecchio.com/t4370-face-off
Faceclaim : Matthew Daddario, Gajah (avatar) & hellfire + ki4 (gifs)
Messages : 2283 - Points : 895
Âge : 30 ans (18 avril 1989 à Naples)
Métier : Massothérapute. (Etiam) est actuellement mis à pied du centre de bien-être, suite à une plainte infondée. Il lui est interdit de pratiquer la massothérapie, professionnellement, le temps de l’enquête. / (Theo) Escorte, donneur d'orgasmes.
Like a virgin || PV Etiam Empty
Sujet: Re: Like a virgin || PV Etiam ( le Jeu 21 Nov 2019 - 9:00 )
Etiam pousse la petite porte séparant la salle d’attente, des salles individuelles. Il est accompagné de sa précédente cliente. Une femme âgée qui souffre de douleurs chroniques et qu’il traite depuis de nombreuses années afin lui offrir une certaine qualité de vie. Il serre donc délicatement sa main et dépose un baiser sur la joue de l’habituée. Le massothérapeute se tourne ensuite vers la réceptionniste qui lui remet le dossier suivant. «  Minerva Di Vicenzi » qu’il lit à voix haute. « Bonjour… Je… Vous êtes mon masseur ? » Un hochement de la tête puis un sourire sincère. Il se veut rassurant, alors qu’un seul regard vers sa patiente lui a été nécessaire pour réaliser comme elle est fébrile. Sa voix et son corps tout entier en témoigne. Il ignore que cet état est relié à son genre, il accuse plutôt sa situation. La trentenaire est enceinte et bien avancée.

Lorsqu’elle ouvre a nouveau la bouche, le jeune homme peine à retenir un éclat de rire. Mais, son large sourire trahie tout de même son amusement. «  La dernière fois que j’ai vérifié, c’est bien ce que j’étais ! Mon prénom est Etiam » qu’il lance à celle qui se confond en excuse. «  Ne vous excusez pas... » Il comprend ensuite qu’elle aurait préféré les mains d’une femme. «  Oh, je vois. Si vous le souhaitez, je peux vérifier auprès de mes collègues si elles sont disponibles pour vous rencontrer. » Une offre qu’elle refuse, bien qu’il devine que ce ne soit que par politesse, et un sourire plus tard, Etiam s’avance vers elle et tend la main afin de l’aider à se relever. «  Dans ce cas, je propose qu’on se rende dans la pièce adjacente ensemble et que l’on discute tranquillement de votre état de santé. Notre réceptionniste vous a déjà fait remplir une petit questionnaire à votre arrivée. Nous allons simplement le détailler ensemble. Ce moment permettra de s’apprivoiser l’un, l’autre et de vous détendre. Ça vous va ? » qu’il s’enquérit. «  Mais, si vous changez d’avis entre temps, nous pourrons toujours vous trouvez une thérapeute ! »

Le grand brun guide ensuite sa patiente vers une pièce privée et tamisée, à quelques pas de là. « Avez-vous déjà profitez d’un massage prénatal ? » qu’il demande, en chemin. «Est-ce votre premier enfant ? » Une fois la porte refermée, il l’invite à s’asseoir, afin de converser tranquillement.


we belong together
The strands in your eyes that color them wonderful. Stop me and steal my breath. Emeralds from mountains thrust towards the sky, never revealing their depth. Tell me that we belong together, dress it up with the trappings of love. ▬ i’ll be captivated, i’ll hang from your lips. I’ll be your cryin’ shoulder, and the greatest fan of your life.
Revenir en haut Aller en bas
Minerva Di Vicenzi10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Minerva Di Vicenzi
https://www.ciao-vecchio.com/t5501-minerva-love-does-not-delight- https://www.ciao-vecchio.com/t5502-minerva-let-all-that-you-do-be-done-with-love
Faceclaim : Jodie Whittaker (Chrysalis)
Messages : 120 - Points : 444
I'm lost
Âge : 36 ans
Métier : Pédiatre
Like a virgin || PV Etiam Empty
Sujet: Re: Like a virgin || PV Etiam ( le Sam 23 Nov 2019 - 6:19 )
Le « Enchanté ! » qui s’échappe de mes lèvre après qu’il m’ait dit son nom aurait pu être dit par une souris qu’il n’y aurait pas eu une grande différence dans l’audibilité de ce que je viens de prononcer. Je sens déjà le rouge me teinter les joues. Pourtant quand il me propose de regarder si une de ses collègues est disponible à la place – probablement parce qu’il a remarqué mon malaise on ne peu plus évident avec ma constatation de son genre. Et même si une partie de moi a envie d’hocher la tête pour lui demander par pitié d’aller vérifier, je m’entends murmurer encore sous le choc : « Non… Ça devrait aller. » et pourtant en remontant mon petit sac à main après m’être aidé de sa main pour me relever, je me sens très idiote de ne pas avoir protester en me contentant d’hocher la tête pour le suivre vers la salle individuelle.

Je retrouve ma place sur une nouvelle chaise dans la petite salle et j’ai presque l’impression d’étouffer spontanément lorsqu’il ferme la porte après m’avoir invité à m’assoir. On peut ici prendre un petit aparté pour que je remette en question l’ensemble des choix qui m’ont mené ici dans une pièce seule avec un homme qui n’est pas mon mari. C’est ce moment que mon éducation religieuse choisi pour me rappeler presque mots pour mots les cours de préparations au mariage qui me rappelait les notions de chasteté et de fidélité. Je me mordillais doucement l’intérieur de la joue. Bien droite sur ma chaise, mon sac ramené vers mon ventre comme pour me protéger.

Allez fait un effort Minnie pour piler sur ta timidité pour répondre à ses questions.

Il me vient quand même en tête que je ne me suis pas une adolescente effarouchée. « Non… C’est même mon premier massage à vie. » dis-je d’une voix encore timide sans oser relever réellement les yeux vers lui. Je précise assez rapidement : « Mon premier massage professionnel… Parce que bon, mon mari m’a déjà fait quelques petits massages par le passé… Mais il n’est pas un professionnel… et puis c’était que des massages de pieds et de dos… ». Pendant que je parle, je fais presque machinalement tourner ma bague de mariage sur mon doigt. Une bague simple mais entretenue malgré le fait que les années auraient pu la ternir. Mais j’y ai fait attention à ma bague tout comme à mon mariage.

À la question sur ma grossesse, j’hésite un petit instant avant de dire d’une petite voix douce : « … C’est ma première fois où je me rends aussi loin. Mais j’ai vérifié avec mon obstétricien et ça ne pose pas de problème normalement. Je suis à vingt-neuf semaines… » Mes yeux s’accrochent près des siens et je ramasse mes petites miettes de courage pour lui demander : « Je… je ne suis pas obligée de me dévêtir entièrement… n’est-ce pas ? C’est que… il n’y a que mon mari qui… enfin qui… m’a vu ou touché alors que j’étais… dévêtue. » dis-je en sentant de nouveau le rouge envahir sans aucun respect de ma personne mes joues. Après tout… j’avais gardé mon premier baiser pour mon mariage, j’avais eu un chaperon pour l’amour du bon dieu pendant les deux premières années de fréquentation de mon mari alors pouvait-on imaginer que je n’étais pas nécessairement à mon aise. Surtout que j’en voyais moins l’utilité que pour un examen médical.


You are lost, hope is gone

Can there be a day beyond this night? I don't know anymore what is true. I can't find my direction, I'm all alone. The only star that guided me was you. How to rise from the floor when it's not you I'm rising for?/div>
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Like a virgin || PV Etiam Empty
Sujet: Re: Like a virgin || PV Etiam ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Like a virgin || PV Etiam -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Chiaia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut