Revenir en haut
Aller en bas


 

- Lilwenn | Une promesse est une promesse -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Dante GaleoneLe vin est un puissant lubrifiant social
Dante Galeone
https://www.ciao-vecchio.com/t4987-dante-o-let-s-set-fire-to-the- https://www.ciao-vecchio.com/t2254-dante-o-never-open-up-so-afraid-to-trust
Faceclaim : Jamie Dornan ©Gajah
Messages : 14358 - Points : 10711
Lilwenn | Une promesse est une promesse Tumblr_inline_pd7otfz21F1so10o6_540
Âge : trente-six ans.
Métier : commandant de bord pour la compagnie aérienne Alitalia.
Lilwenn | Une promesse est une promesse Empty
Sujet: Lilwenn | Une promesse est une promesse ( le Mar 15 Oct 2019 - 0:55 )
« Tu peux prendre soin d’elle. » Cette phrase, il se la passe en boucle, tandis qu’il observe la frangine de son amie se défoncer à l’alcool. Elle s’est enfilée plusieurs verres, jusqu’à être ivre, ne plus savoir comment poser un pied droit devant l’autre, pour une raison qu’il ignore et qu’il n’a pas envie de connaître, mais parce qu’il a eu le malheur d’être trop bon trop con, et de promettre à Barbara de faire attention à Lilwenn, il se sent obligé de mettre le holà à sa descente aux enfers. S’il n’y avait pas eu ça, Dante l’aurait laissé faire. Pourtant, c’est quelqu’un qui a le cœur sur la main, toujours là, à répondre présent… Sauf lorsqu’il voit des personnes s’enfoncer dans une addiction. L’alcool, la drogue, pour lui, ça revient au même. Ces gens-là sont assez égoïstes pour se noyer dans leur malheur, sans penser une seconde au mal qu’ils font aux gens autour d’eux. Ont-ils le droit ? Oui. Après tout, c’est leur vie, ça leur appartient. Mais est-ce bien pour autant ? Bien sûr que non. Dante ne cessera de trouver ça anormal, d’avoir mauvaise estime et ne leur trouvera aucune excuse qui pourrait justifier leur état. Peu importe ce qui se passe, que ce soit grave ou non, à un moment, faut juste prendre conscience qu’ils se complaisent dans leur médiocrité. Il ne s’agit pas d’une faiblesse, ou d’un mauvais calcul de passage, non. A ses yeux, ils choisissent une facilité pour ne pas s’en sortir, se relever des soucis qu’ils peuvent avoir et qui s’appelle principalement « Quotidien », « Vie ». Lui aussi en a connu des coups durs… Est-ce pour ça qu’il s’est enfermé dans une prison avec pour seule nourriture des médicaments ? Non. Parce que s’il en bave, il sait ce qu’il ne veut pas. Mais tout le monde n’est pas fait pareil… La preuve avec celle qu’il tient maintenant contre lui.

Le bras autour de sa taille, Dante la maintient afin qu’elle ne tombe pas tête la première et souffle d’agacement. Etre là ne lui plaît guère, mais il fait des efforts. « Attention, devant toi. » dit-il, en désignant d’un signe de tête un trou dans lequel elle pourrait bien trébucher si elle ne marche pas à côté. L’italien n’est pas certain qu’elle l’ait vu, mais au moins, il aura prévenu. Ses mains étant occupées à la tenir, il ne peut pas, en plus de ça, lui dire précisément où se trouve le trou. Il espère juste qu’une fois chez elle, elle saura se prendre un peu en charge, parce qu’il est évident que s’il veut bien aider, il ne compte pas passer toute la nuit à son chevet pour être certain qu’elle se portera bien au réveil.



Je sens quelque chose qui ne se dit pas, dont j’ignore la cause. C’est dans tes sourires, un je-ne-sais-quoi qui s’arrête au bord du désir. Quelle est cette voix, qui nous entraîne à renoncer sans regarder l’un vers l’autre ? Si c’est un choix, il faut qu’on s’aime, sans se lasser pour se garder l’un et l’autre. L’un près de l’autre.
Danya

Revenir en haut Aller en bas
Lilwenn BoschettiToujours frais après un litre de café
Lilwenn Boschetti
https://www.ciao-vecchio.com/t4992-lilwenn-boschetti-evitez-l-aig https://www.ciao-vecchio.com/t5756-lilwenn-boschetti-la-mort-est-prematuree-a-tout-age#182086
Faceclaim : Lily JAMES + ©lux aeterna + Helium par Sia + ASTRA
Messages : 1623 - Points : 2193
Lilwenn | Une promesse est une promesse SZMyrS7X_o
Âge : 30 ans + née à Paris le 18.06.1989
Métier : bibliothécaire
Lilwenn | Une promesse est une promesse Empty
Sujet: Re: Lilwenn | Une promesse est une promesse ( le Lun 28 Oct 2019 - 17:53 )
« Putain de sale vie de merde. » Je souffle, assise devant le bar, alors que je commence à boire. Les raisons ? Le fait de perdre des proches qui me sont chers. Cela a commencé par ma mère qui se droguait, alors que nous vivions en France. Je me chargeais de lui retirer ses seringues, je m'occupais de faire la cuisine ainsi que de la nourrir, pour qu'elle finisse par m'abandonner. Cette époque a été bien difficile, pourtant, je l'ai aimé. Lorsque je songe à elle, j'essaye de me rappeler des bons moments, seulement, sur les dernières années, ils ont commencé à être une denrée rare. Après cela, le rejet de mon paternel qui se sentait obliger de me faire venir vivre à Naples, avec lui, j'ai rencontré une cousine qui est devenue comme une sœur pour moi, avant qu'elle ne décède elle aussi, lors de l'attentat en France, s'étant fait faucher par le camion sur la promenade des anglais. « Quelle connerie. » Je souffle, pour laisser s'échapper un rire sarcastique d'entre mes lèvres, quand le barman me fixe, d'un air interrogateur. « Je suis la première de vos clients à parler seule ? » Je demande, sèche, quand il se rapproche, se penchant en avant, ses coudes étant placés sur le bar. « Non, vous n'êtes définitivement pas la première. C'est quoi votre histoire ? Je vous écoute. » Il prononce, un doux sourire présent sur son visage. « J'ai le droit à une séance gratuite ? » Je demande, levant mon verre comme pour trinquer, avant de le vider cul-sec. « Les barmans ont une réputation de thérapeutes, je ne peux le nier. Aller, videz votre sac. » M'encourageant à parler, j'agite mon verre sous son nez. « Uniquement, si vous m'en servez un autre. » Je dis, quand il s'en empare pour me servir la même chose. « Donc. Votre mère était droguée et elle est décédée. Votre père se moquait de vous jusqu'à obligation de vous amener ici, comme vous n'étiez pas majeur puis, vous avez perdu votre cousine qui était comme votre sœur, lors d'un attentat en France et à présent, vous buvez parce que… ? » Sa phrase reste en suspend, sans nul doute parce qu'il attend la suite des évènements. « Vous n'êtes pas journaliste par hasard ? » Je le questionne, le fixant, comme pour le défier du regard. « Oh que non ! Je suis ici tous les soirs, je n'écris rien. C'est vraiment pas mon truc. Donc, la raison de votre consommation d'alcool ? » Il ne lâche rien, cet homme est tenace. « Ma demi-sœur, que je considère comme ma véritable sœur, n'a plus que quelques semaines à vivre. Cancer. Un second s'est déclaré. C'est suffisant ? » Je demande, le fixant toujours, alors que son visage se décompose. « Toutes vos tournées sont pour moi. » Il finit par prononcer, m'offrant un mince sourire navré.

« C'est l'heure d'arrêter de se noyer dans l'alcool. » Prononce le barman, alors que je me trouve dans un état d'ébriété très avancé. « Ça aurait dû être moi. » Je souffle, quand je sens que l'on m'aide à me redresser. « Après tout, j'ai une vie de merde, non ? Babou devrait vivre et je devrais être dans son lit. » Je continue, alors que tout m'agresse, la lumière comme le bruit, puis aussi l'intérieur de mon corps, me sentant mal. « Aller la belle au bois dormant, votre chevalier blanc va vous ramenez. » Ne comprenant pas, fronçant les sourcils, une grimace gagne mon visage, par un mal de tête éclair, qui commence à bien se faire ressentir. « T'es qui, toi ? » Je demande, puisqu'on me soulève, m'aidant ainsi à tenir sur mes deux jambes, une personne me tenant par la taille. Avançant comme je peux, totalement ivre, parvenant avec mal à mettre un pied devant l'autre, je souffle : « J'm'en contre-fiche du trou. Je devrais même m'y installer. » N'y songeant pas bien longtemps, je le questionne. « Vous êtes mon chevalier blanc alors ? Ne le prenez pas mal, mais là, j'vois pas votre tête puis, ça fait longtemps que ses histoires de princes et de chevalier là… BAH, j'y crois plus. Je me demande même si je l'ai cru un jour. » Je m'exclame, levant un doigt dans l'air pour l'agiter.


I'M TRYING BUT I KEEP FALLING DOWN. ─ I cry out but nothing comes now. I'm giving my all and I know peace will come. I never wanted to need someone. Yeah, I wanted to play tough, Thought I could do all just on my own. But even Superwoman sometimes needed Superman's soul.
Revenir en haut Aller en bas
Dante GaleoneLe vin est un puissant lubrifiant social
Dante Galeone
https://www.ciao-vecchio.com/t4987-dante-o-let-s-set-fire-to-the- https://www.ciao-vecchio.com/t2254-dante-o-never-open-up-so-afraid-to-trust
Faceclaim : Jamie Dornan ©Gajah
Messages : 14358 - Points : 10711
Lilwenn | Une promesse est une promesse Tumblr_inline_pd7otfz21F1so10o6_540
Âge : trente-six ans.
Métier : commandant de bord pour la compagnie aérienne Alitalia.
Lilwenn | Une promesse est une promesse Empty
Sujet: Re: Lilwenn | Une promesse est une promesse ( le Dim 8 Déc 2019 - 22:30 )
Alors qu’elle prend la parole, le pilote lève les yeux au ciel et souffle, agacé, prenant tout de même sur lui pour ne pas le montrer. Il serre la mâchoire, les dents, et se focalise sur les pas de la demoiselle, ainsi que sur la rue face à eux, et ce, sans prendre la peine de lui répondre. A quoi ça servirait ? Elle est tellement défoncée, avec son alcool mauvais, que ce serait comme parler dans le vide ; demain, elle ne se souviendra peut-être pas de leur discussion. Et en a-t-il réellement l’envie ? Pour lui dire quoi d’abord ? Que sa vie n’est pas si merdique qu’elle le prétend, juste pour la consoler ?
« Un ami de ta sœur. » ronchonne-t-il, en faisant quelques pas supplémentaires, tout en songeant aux amis qu’il a délaissé à l’intérieur et qui lui demanderont certainement qui était la femme en détresse.
Un nouveau soupir d’exaspération sort de sa bouche, tandis qu’il se demande silencieusement quand aura lieu le moment où, dû à l’alcool qui l’aura trop assommée, elle sera obligée de se taire. La réponse est : pas pour les prochaines minutes. Au lieu de ça, elle sort des absurdités. Ou alors, il les considère comme telles parce qu’il n’est pas ravi de sa présence.
« Mais… A quel moment as-tu pensé que ce que tu disais m’intéressait ? » lâche-t-il, en secouant la tête, avant d’ajouter : « Je te l’ai dit. Je suis un ami de ta sœur, je te raccompagne chez toi. En aucun cas je représente… » Il s’arrête, balaye ce qu’il s’apprêtait à dire d’un geste de la main.
« Contente-toi de marcher droit, un peu. »
Son ton est ferme, peut-être même un peu brutal, mais il n’a aucun remord.
« Ta sœur est alitée et toi, tout ce que tu trouves à faire, c’est boire jusqu’à ne plus savoir comment tu t’appelles. »
Clairement, il hallucine. Il comprend qu’elle soit mal, que ça puisse l’atteindre, mais encore une fois, les gens qui s’enfoncent dans une addiction pour noyer leur chagrin, Dante n’a jamais compris et n’a aucune compassion.



Je sens quelque chose qui ne se dit pas, dont j’ignore la cause. C’est dans tes sourires, un je-ne-sais-quoi qui s’arrête au bord du désir. Quelle est cette voix, qui nous entraîne à renoncer sans regarder l’un vers l’autre ? Si c’est un choix, il faut qu’on s’aime, sans se lasser pour se garder l’un et l’autre. L’un près de l’autre.
Danya

Revenir en haut Aller en bas
Lilwenn BoschettiToujours frais après un litre de café
Lilwenn Boschetti
https://www.ciao-vecchio.com/t4992-lilwenn-boschetti-evitez-l-aig https://www.ciao-vecchio.com/t5756-lilwenn-boschetti-la-mort-est-prematuree-a-tout-age#182086
Faceclaim : Lily JAMES + ©lux aeterna + Helium par Sia + ASTRA
Messages : 1623 - Points : 2193
Lilwenn | Une promesse est une promesse SZMyrS7X_o
Âge : 30 ans + née à Paris le 18.06.1989
Métier : bibliothécaire
Lilwenn | Une promesse est une promesse Empty
Sujet: Re: Lilwenn | Une promesse est une promesse ( le Sam 28 Déc 2019 - 17:05 )
UNE PROMESSE EST UNE PROMESSE.
@DANTE GALEONE ET LILWENN
Étant bourrée, je ne comprends pas tout ce qui peut se passer autour de moi. Je me rappelle surtout que j'ai pas mal levé le coude jusqu'à ce qu'un chemin de feu se créé dans ma gorge. Combien d'alcool ai-je ingurgité ? Je ne me rappelle pas et je ne pense pas que je m'en rappellerai à nouveau demain. Grimaçant, ayant du mal à m'habituer à l'obscurité de la rue, l'inconnu qui me soutient me souffle qu'il est un ami de ma sœur. « De ma sœur ? » Je prononce comme une question, alors que j'assimile très lentement ce qu'il me dit, bien que cela soit très compréhensible lorsque l'on est sobre, sans le moindre doute. « De Barbara. » Je souffle, marchant dans la nuit, en zigzaguant. « Hé. Ho. T'as de la chance que j'ai l'alcool joyeux, je peux te l'assurer. » J'agite un doigt devant moi. Il est vrai que je suis plus agréable lorsque je suis ainsi, parce que si je m'étais mise à hurler et pleurer, jamais qui que ce soit ne serait parvenu à me faire lever mon postérieur du tabouret de bar. « Je savais pas que Babou avait des amis comme toi. » Je reprends, alors qu'il semble excéder par mes propos, ce qui a le don de me faire étrangement plaisir. « À quel moment penses-tu que je crois que tu t'intéresses à ce que je dis, hein ? » Je prononce, relevant la tête pour essayer de le voir, au moins son visage, son regard, ce que je ne parviens pas réellement à faire, je crois. « Arrête donc de secouer ta tête, j'vais vomir si tu continues. » Je dis, le prévenant, parce que cela pourrait effectivement arriver. « Ami de ma sœur. Ami de ma sœur. Blablabla. Blablabla. » Je dis, levant les yeux au ciel. « Elle t'a fait promettre quoi au juste ? De me ramener à la villa saine et sauve lorsqu'elle ne sera plus là ? C'est genre, un pacte là ? Un truc que tu vas te sentir obliger de faire encore et toujours ? J'suis personne pour toi alors tu pourrais me lâcher et me laisser là, dans ce foutu trou. » Je ne pense pas qu'une analyse de sa personne est primordial au vu de mon état d'ébriété, seulement, je le fais. « Je marche ! C'est bon là ! Tu ne vois pas que je mets un pied devant l'autre sérieux ? » Je l'interroge, bien que je me moque royalement de sa réponse. Le fait est que ses nouveaux mots me touchent, m'atteignent en plein cœur. « Ouais. Je vois. Toi, t'es fort. T'affrontes tout seul et tu crois que le monde entier, toutes les personnes qui souffrent, doivent agir comme toi, c'est ça ? Quand on se montre faible, quand on laisse apercevoir une faille, on est pas assez bien pour monsieur. C'est bien ça ? Ton cœur n'est pas meurtri ? T'as pas mal à en crever, toi ? Tu crois que je ne voudrais pas garder la tête hors de l'eau ? » Mes billes emplissent de larmes. Poussant un soupir, je termine mon monologue. « Tu sais pas qui je suis, tu me connais pas, t'as pas à me juger. » Lui, il me semble juger toutes les personnes qu'il connaît ou non. Monsieur est juge de tous, il règne sur la société et les personnes la composant afin de dire s'ils méritent ou non d'avoir un semblant respect de sa part, un semblant de compassion, ce que je trouve dégueulasse.


I'M TRYING BUT I KEEP FALLING DOWN. ─ I cry out but nothing comes now. I'm giving my all and I know peace will come. I never wanted to need someone. Yeah, I wanted to play tough, Thought I could do all just on my own. But even Superwoman sometimes needed Superman's soul.
Revenir en haut Aller en bas
Dante GaleoneLe vin est un puissant lubrifiant social
Dante Galeone
https://www.ciao-vecchio.com/t4987-dante-o-let-s-set-fire-to-the- https://www.ciao-vecchio.com/t2254-dante-o-never-open-up-so-afraid-to-trust
Faceclaim : Jamie Dornan ©Gajah
Messages : 14358 - Points : 10711
Lilwenn | Une promesse est une promesse Tumblr_inline_pd7otfz21F1so10o6_540
Âge : trente-six ans.
Métier : commandant de bord pour la compagnie aérienne Alitalia.
Lilwenn | Une promesse est une promesse Empty
Sujet: Re: Lilwenn | Une promesse est une promesse ( le Mer 1 Jan 2020 - 11:17 )
Suite à sa répétition, le pilote acquiesce d’un signe de tête. C’est bien pour sa sœur qu’il veille sur elle, qu’il prend sur lui pour ne pas lui souffler le fond de sa pensée. Des jugements basés sur un vécu qui ne la concerne pas. Une colère qu’elle pourrait subir, alors qu’ils ne sont pas liés. « Oui, Barbara. » confirme-t-il, sans oser un regard vers elle. Avec tout le respect qu’il ressent pour sa sœur, une femme qu’il estime énormément et qui ne peut malheureusement pas veiller sur celle qui compte le plus à ses yeux, depuis son lit d’hôpital.
Dante lève les yeux au ciel, secoue la tête ; et ça donnerait quoi, l’alcool mauvais, pense-t-il très fort, sans le soulever. Néanmoins, il ne peut s’empêcher de l’interroger : « Et c’est une raison de boire ? L’alcool joyeux n’excuse en rien ta bêtise. » Celle de boire jusqu’à l’ivresse, jusqu’à ne plus savoir comment marcher sans l’aide de quelqu’un. Sans son aide. Il la maintient un peu plus fermement contre lui, comme si le simple fait d’avoir mentionné ça allait lui faire perdre l’équilibre.
« Comme moi ? » répète-t-il, un sourcil arqué. Que veut-elle dire par là ? Comme lui, quoi ? Souhaite-t-il réellement comprendre ? Par curiosité, sans doute. Peut-être veut-elle dire : aigri, amer, fermé. Ces qualificatifs sont pourtant tout son contraire. Dante est un homme doux, bienveillant, ferme, c’est vrai, mais absolument pas dans l’aigreur. Lorsqu’il fait face à une situation inconfortable, c’est son côté désagréable qui ressort. Comme une forme de protection.
Le pilote se fige un instant, souffle un coup, puis reprend sa marche, s’efforçant de ne plus secouer la tête, afin qu’elle n’ait plus le tournis. Au moins, elle sait que son acte n’est pas fait de bon cœur, n’en a pas l’illusion. Il faut dire qu’il n’y met pas du sien pour qu’elle y songe. Silencieux, il l’observe parler, supposer une promesse, un pacte naissant entre sa frangine et lui, sans confirmer. C’est normal de demander à une personne de confiance de prendre soin d’une autre. S’il était sur son lit de mort, c’est ce qu’il aurait sans doute fait lui aussi, alors il comprend et il s’exécute. Pas de la bonne manière, mais il agit.
Une nouvelle fois, il lève les yeux au ciel dans un soupir indiscret. Elle a une telle image de lui qui n’est pas réelle, mais si c’est ce qu’il montre au premier abord, alors tant mieux. « Je n’affronte pas tout, tout seul. Et je ne suis pas si fort que tu le prétends, mais je ne me bats pas avec les mauvaises armes. » Les siennes, à elle. L’alcool, la dépendance, l’addiction. « Il y a d’autres façons que de noyer son âme en peine. » Les chocolats, la crème glacée, ces choses qui font moins de dégâts que l’alcool. « Si tu voulais garder la tête hors de l’eau, tu ne ressortirai pas d’un bar dans un état lamentable. » Pour lui, il y a clairement de la mauvaise volonté et il n’ira donc pas la plaindre. Lilwenn peut aller mal et éviter un tel désastre.



Je sens quelque chose qui ne se dit pas, dont j’ignore la cause. C’est dans tes sourires, un je-ne-sais-quoi qui s’arrête au bord du désir. Quelle est cette voix, qui nous entraîne à renoncer sans regarder l’un vers l’autre ? Si c’est un choix, il faut qu’on s’aime, sans se lasser pour se garder l’un et l’autre. L’un près de l’autre.
Danya

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Lilwenn | Une promesse est une promesse Empty
Sujet: Re: Lilwenn | Une promesse est une promesse ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Lilwenn | Une promesse est une promesse -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut