[Terminé] PV | Inondation dans la discothèque

Revenir en haut
Aller en bas

Le Deal du moment :
Sortie Nike : les nouvelles baskets Air Max Plus
Voir le deal
169.99 €
Le Deal du moment : -49%
Makita P-52093 150 mm hexagonale DIN standard Plat ...
Voir le deal
12.61 €

 

- [Terminé] PV | Inondation dans la discothèque -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Caruso Club
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
O'MunacielloPrêt pour un petit tour ?
O'Munaciello
ID : Djo/Ealy
Faceclaim : img fromsomewherewithlove
Messages : 95 - Points : 541
[Terminé] PV | Inondation dans la discothèque Empty
# Sujet: [Terminé] PV | Inondation dans la discothèque ( le Sam 26 Oct 2019 - 14:18 )
Esprit d'AutomneJe suis passé par ici
Bonjour ! Je suis l'Esprit d'Automne. J'interviens dans les RPs afin de mettre du désordre dans ces derniers. Si tu lis ceci, c'est que tu es dans ma ligne de mire. Tu pourras en savoir plus dans ce topic afin d'en apprendre d'avantage sur le dispositif.
Situation / ActionVendredi, deux heures du matin - Alors que tout le monde danse au Caruso, la pluie abondante qui inonde la rue entre dans la discothèque.


Voici vos binômes pour que ça avance plus vite, mais attention à vous lire et prendre en compte les actions des autres comme dans un sujet commun normal.

PV : @Milo Veraldi & @Juan Velasco
PV : @Diana Miller & @"Alexandre Lecomte"
PV : @"Lilwenn Boschetti" & @Syjad Rahotep
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar
[Terminé] PV | Inondation dans la discothèque Empty
# Sujet: Re: [Terminé] PV | Inondation dans la discothèque ( le Sam 26 Oct 2019 - 21:34 )
Passé un certain âge, il y avait des choses qui devenaient tabou à dire. Comme dormir avec un doudou. Ou avoir encore des énurésies. Et non, il ne dormait plus avec un doudou depuis bien longtemps déjà, et tout allait bien de ce côté-là aussi !
Et donc s'il se trouvait-là avec un verre à la main en ce samedi soir, ou plutôt cette nuit de samedi, c'était parce que... Mon Dieu, il allait mourir de honte... C'était parce que sa mère avait décidée de s'occuper de son "cas". Et qu'elle lui avait découvert une phobie sociale. Il ne savait même pas que ça existait ! Mais si, il avait vérifié sur internet et il ne dirait pas combien de cases il avait coché dans les signes cliniques.

Donc sa mère avait décidé qu'il était temps qu'il prenne son problème à bras le corps. Et sans médicaments parce que ce n'était pas bon pour sa santé. Avoir une mère psychologue, rectification avoir une mère italienne et psychologue, était la pire chose que vous puissiez avoir ! Elle était venue le chercher alors qu'il s'installait tranquillement pour une soirée films sous un plaid bien chaud vu le déluge qu'il y avait à l'extérieur. Et elle l'avait déposé ici en lui signifiant qu'elle viendrait le récupérer au petit matin et qu'il n'avait pas intérêt à rentrer avant ! "...T'as bu quoi ? Faut pas fumer la moquette, tu sais." "Milo, tu veux vraiment que je parle de tout ceci à ta sœur ?..." Il soupesa les choses. A peine une demi-seconde. Il ne savait pas pour les autres italiennes mais les femmes de sa famille étaient juste terribles...

Il était donc entré dans ce club avant de se faire totalement noyer et depuis il attendait. Que l'heure tourne et que... sa mère revienne le chercher. Tout en essayant de ne pas mourir de honte à cette idée.
Il avait donc eu largement le temps de voir que les gens s'amusaient bien, de visiter les toilettes deux ou trois fois, de prendre deux verres au bar, et de faire le tour du club deux fois aussi. Sans s'approcher une seule fois de la piste de danse, et pour cause, il dansait comme un pied ! Et surtout de regretter son plaid, son canapé bien confortable et toute sa filmographie sur les vampires. Il aimait les histoires de vampires et c'était bientôt Halloween en plus, c'est qu'il aurait presque pu les regarder pour une fois sans honte.

Bref, il s'ennuyait ferme et ce fut sans doute cela qui attira son regard sur un petit détail. Un miroitement sur le sol à l'entrée du club. Pas qu'un miroitement en fait, c'était de l'eau qui entrait, et pas qu'un peu ! Alors que se retournant, il s'aperçut que tout le monde s'amusait encore totalement inconscient de ce qu'il se passait...
Il fit sans doute un pas de trop dans son recul parce qu'il bouscula un type qui discutait draguait une jolie fausse blonde et à la poitrine totalement refaite proéminente. Ce n'était pas de sa faute, c'était son regard de photographe qui analysait tout cela en un clin d'oeil ! Ne se préoccupant absolument pas d'elle, il s'excusa avant de lui parler du problème. Comme quoi il n'avait aucune phobie sociale dès qu'il s'agissait de s'adresser à un inconnu pour lui... refiler le bébé comme on disait !

"Désolé... Mais il y a de l'eau qui rentre, ça va vite être inondé ici. Et avec l'électricité, les plombs vont sauter..." Ils risquaient donc tous de se retrouver dans le noir. Et alors qu'il lui désignait l'entrée où l'eau rentrait bel et bien par vagues, la blonde ne trouva rien de mieux à faire que de hurler...


@Juan Velasco
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar
[Terminé] PV | Inondation dans la discothèque Empty
# Sujet: Re: [Terminé] PV | Inondation dans la discothèque ( le Lun 28 Oct 2019 - 14:59 )
Ma  journée n'a pas bien commencé, je me suis levé avec une violente douleur au niveau de ma blessure. Elle cicatrise bien comme me l'a dit Sullivan, mais elle me fait toujours souffrir. Pour lui cette douleur peut être lié au fait que moralement je ne me sens pas apte à retourner dans l'arène. Alors que plus d'un an c'est écoulé depuis l'accident. Et retrouver l'habit de l'heure me titille sérieusement. J'ai donc décidé d'aller marcher après avoir tourner en rond dans l'appartement de mon ami d'enfance. Avant de préparer le repas et de manger en sa compagnie, vu que le frigo est plein, tout devrait aller vite. Du coup j'ai pris mon temps pour rentrer, le soleil était déjà couché quand j'ai ouvert la porte de l'appartement encore vide. Directement je me suis mis à trier les légumes, laissant la viande au froid jusqu'au moment de la cuisson. Je la sors juste avant de la mettre dans la poêle, je sens comme une drôle d'odeur. Et quand j'ouvre le paquet c'est pire, infecte, de quoi me retourner l'estomac. Je regarde la date elle est dépassée, la viande est périmée. « Putain comment on n'a pu louper cette histoire de date. Ce n'est vraiment pas mon jour de chance. » Cette odeur nauséabonde me donne envie de vomir. Et pour couronner le tout mon ami m'envoie un SMS pour me dire qu'il ne rentrera pas ce soir. Génial de bout en bout.

Je rage un moment après avoir jeté la viande l'enfermant fermement dans un sac plastique. Je mange sans appétit mes légumes. Contrarié par cette journée merdique. Je finis par décider de ressortir, sans idée précise du lieu où j'irais. Mais avec l'envie de m'amuser et tant pis pour ma cicatrice. Elle fera avec, j'en ai assez d'attendre qu'elle se décide à ne plus me faire souffrir. Je marche dans les rues, il fait nuit noire, le ciel semble se charger d'orage. Je sens même quelques gouttes sur mon front. Je rentre enfin dans une discothèque, j'y suis venu quelques fois. Je ne sais pas trop l'heure qu'il est, à vrai dire je m'en moque. L'ambiance est endiablée, les gens dansent. Je m'installe au bar commande un coca. Puis je vais danser me laissant porter par la musique qui tambourine dans ma tête. J'alterne entre la piste de danse et le bar. Les heures défilent. Une jeune femme attire mon attention, et un petit jeu de drague s'installe. Mais rien de bien sérieux, au même instant on me bouscule. J'ignore si c'est volontaire ou pas. Je me retourne et fixe l'homme qui se tient devant moi. Je pense qu'il va s' excuser mais non il se met à me parler d'électricité, de plombs qui vont sauter. D'inondation. Il a pris un coup sur la tête celui là. « Vous avez bu ? Ou fumé un truc ? » Mes yeux se font interrogateurs, n'ayant pas remarqué l'eau au sol. Si moi je suis dans le flou, suite à cette intervention, la jeune femme à mes côtés elle a suivi le mouvement du doigt de l'inconnu et se met à hurler comme une dingue. Elle a vu quoi ? Génial qui a dit que cette journée allait aussi mal finir que ce qu'elle avait commencé. Du coup je regarde le mec. « Et du coup on fait quoi là ? » Petit mouvement de panique à cause des cris que la belle ne stoppe pas. « Tant bien c'est juste une fuite dans les toilettes ?? » Mais les toilettes sont à l'opposé de là où sort la flotte.
@Milo Veraldi


Dernière édition par Juan Velasco le Mar 5 Nov 2019 - 16:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar
[Terminé] PV | Inondation dans la discothèque Empty
# Sujet: Re: [Terminé] PV | Inondation dans la discothèque ( le Mer 30 Oct 2019 - 23:23 )
On m'a dit que penser négativement entraine des événements négatifs, ce que je n'ai pas voulu croire. Le fait est qu'avec le temps, lorsque je prends le temps d'y réfléchir plus de deux secondes, cela semble se vérifier. Mais il faut dire que je n'en ai strictement rien à faire, puisque je me moque qu'il m'arrive des choses négatives ou non. Je peux bien avoir les cheveux en feu, je ne souffrirais pas comme ma jeune sœur mourante, puisque ses jours sont comptés. Son cancer a gagné le combat, et cela, grâce à un second qui s'est déclaré. Elle continue de se battre, ne voulant pas me laisser pour Noël, mais je me contre fou de cette fête qui, pourtant, a toujours été ma préférée. Au jour d'aujourd'hui, elle ne compte plus. Il n'y a qu'elle qui compte. Ma Barbara va partir, elle va cesser de vivre et moi, je vais me retrouver comme une conne, n'étant plus qu'habiter par une douleur qui ne s'en ira pas avant que je ne la rejoigne. Comment puis-je le savoir ? Tout bonnement parce qu'elle est déjà présente cette fichue douleur qui me remue les entrailles, au point de me donner perpétuellement la nausée. Qu'est-ce que je fais pour ça ? Je bois de l'alcool. Je consomme seule, je sors seule, je me ferme aux autres, à mes proches et je bois encore et encore. Je me fiche royalement de faire un coma éthylique, ayant depuis longtemps cessé de croire en Dieu. De toute manière, je n'ai pas envie de rejoindre ma mère qui, elle est décédée par une surdose de came, puis, je n'ai pas non plus envie de me retrouver dans quelques années avec mon géniteur « en haut ». Il n'y aurait que pour ma Babou que je serais capable de faire ce sacrifice, quand je me dis que je pourrais mourir d'une cirrhose du foie, à cause de l'alcool. Il ne s'agira pas d'un suicide, alors j'imagine que je pourrais rejoindre les nuages et tout ce qui va avec, angelots et compagnie. « Mademoiselle. » Le serveur derrière le bar m'interpèle, sans doute parce que je suis avachie sur celui-ci. « Quoi ? » Je m'exclame, me redressant un minimum. « Une autre. J'veux une autre bière. » Je prononce, agitant le verre que je termine sous ses yeux, quand il me laisse après avoir soupiré. « LE CLIENT EST ROI ! » Je m'exclame, me moquant de foutre la merde, puis, au pire, il me semble avoir aperçu Alexandre qui est flic. Sachant que je compte pour lui, il pourra sans doute me venir en aide si je termine au poste, bien que je m'en contre-fiche dans le fond. M'apportant ma nouvelle bière, j'ai bien du mal à réaliser depuis combien de temps je suis assise devant le bar, alors que des inconnus jouent aux « chaises musicales », ayant à chaque fois une nouvelle tête à mes côtés, lorsque je prends le temps de tourner la mienne afin de voir qui se trouve près de moi. Offrant un mince sourire à ce nouvel inconnu, il me semble entendre un jeune homme parlé d'eau qui entre, ajoutant que l'endroit va rapidement être inondé. « Que… Quoi ? » Je murmure, repassant ses mots dans mon esprit, quand je comprends que nous allons finir dans le noir. Ne faisant pas attention à la cruche qui crie, je préfère me tourner afin d'examiner la situation, me redressant afin d'apercevoir la porte d'entrée. « Putain de merde ! Il a raison ! » Je m'exclame, posant ma main sur l'avant bras de l'homme charmant assis à mes côtés. « Eh, regardez ! » Je lui dis, lui montrant du doigt la porte, de l'eau pénétrant le lieu par de petites vagues qui prennent de l'ampleur. Ne sachant quoi dire, quoi faire, je panique, puisque je ne sais pas nager. C'est la première chose à laquelle je songe, quand je prononce sans réfléchir : « ON VA REJOUER LE TITANIC ! »

@SYJAD RAHOTEP


Dernière édition par Lilwenn Boschetti le Dim 17 Nov 2019 - 16:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar
[Terminé] PV | Inondation dans la discothèque Empty
# Sujet: Re: [Terminé] PV | Inondation dans la discothèque ( le Jeu 31 Oct 2019 - 1:11 )
Donc il y avait de l'eau qui entrait. Par vagues. Et on lui demandait à lui s'il avait bu ou fumé... "Je fume pas et je n'ai bu que deux verres." Ce qui était généralement sa limite parce qu'après il faisait n'importe quoi. Ou plutôt on pouvait lui faire faire n'importe quoi, et après quelques mauvaises expériences lors de ses études -et avoir dansé la danse des canards est loin d'être la pire de ses expériences- il préférait maintenant garder l'esprit clair. En tout cas suffisamment clair pour se dire qu'ils allaient au-devant de gros problèmes.

Chose positive, les hurlements de la blonde de service avait attiré l'attention et on commençait un peu partout à prendre la mesure de la situation.

Élément négatif, le type auquel il s'était adressé semblait au moins aussi empoté que lui. Ce qui n'était pas peu dire ! Oh, joie...

Parce qu'une fuite d'eau dans les toilettes ? Oui, il le regardait bel et bien comme le dernier des abrutis pouvant exister. Un peu comme le spécimen rare qu'on aurait la "chance" de croiser qu'une fois dans sa vie. Mais bon, pour s'intéresser à ce genre de blonde au cris décidément bien stridents, il fallait bien l'être un peu, non ?

Quant à qu'ils devaient faire maintenant... Franchement, il ne lui aurait pas refilé le bébé s'il avait lui-même su quoi faire ! Il aurait agi tout bonnement. Et ce n'était pas en regardant l'eau s'engouffrer dans le club que ça allait faire évoluer leur situation.
Parce que si l'eau entrait à flots comme cela, c'est qu'il y en avait au moins autant à l'extérieur, voire beaucoup plus. Sans compter le déluge qui devait tomber en ce moment même. Il imaginait sans mal les routes coupées et des torrents de flotte se déversant entre les immeubles. Les pompiers devaient certainement être totalement débordés à l'heure actuelle.  

"Je ne sais pas. On monte sur le bar ?"

Une femme parla -ou plutôt hurla elle aussi- du Titanic mais plus que le Titanic, ça faisait un peu radeau de la Méduse tout ça... Mais s'ils allaient devoir attendre des heures qu'on vienne les tirer de là, autant que ce soit à peu près au sec, non ?

Mais si lui était indécis sur la conduite à tenir, comme apparemment la majorité des personnes présentes, le barman avait décidé lui d'aller voir de plus près ce qui se passait avec toute cette eau. Alors que téléphone en main, il tentait sans grand succès de joindre il ne savait qui. Soit les pompiers étaient bel et bien injoignables, soit son patron devait avoir les mêmes difficultés où qu'il soit. Ce qui n'augurait rien de bon pour les heures à venir...

Par réflexe, il se tourna vers l'empoté bis pour savoir ce que celui-ci comptait faire. Pas qu'il l'aurait suivi les yeux fermés -parce qu'il avait tout de même parlé de fuite d'eau des toilettes alors qu'ils se trouvaient inondés par un flot continu de flotte venant de l'extérieur du bâtiment- mais dans un tel cas, c'était toujours rassurant de ne pas être seul. Et la blonde siliconée ne sachant que hurler ne comptait décemment pas comme quelqu'un de rassurant. Quoique... A la réflexion, peut-être pas trop ce type non plus. Mais bon, il n'avait pour l'instant que ça sous la main.


@Juan Velasco
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar
[Terminé] PV | Inondation dans la discothèque Empty
# Sujet: Re: [Terminé] PV | Inondation dans la discothèque ( le Mar 5 Nov 2019 - 10:38 )
Alexandre avait décidé de sortir un peu de ce soir. En compagnie de quelques amis flics, ils avaient décidé d'aller boire un verre au Caruso. Le bar était sympa, l'ambiance plutôt entraînante, et la musique pas trop mauvaise. Occupé à écouter les blagues de ses amis, Alexandre avait tout de même remarquer la présence de Lilwenn, mais il ne se déplaça pas pour aller la saluer alors qu'elle est avachie sur le bar, à boire sans doute trop. Néanmoins il la surveille de coin de l'oeil. La soirée avance, quelques uns de ses amis décident de partir, lui choisit de rester encore un peu. Il n'a guère envie d'affronter la pluie battante dehors, et il préfère rester au chaud pour le moment. Il se décide finalement à s'installer à une table alors que son dernier collègue choisit de rentrer.
- Rentre pas trop tard. Fait ce-dernier à Alexandre qui sourit.
- T'en fais pas va. L'autre s'éclipse le laissant seul avec son verre de Whisky. Rentrer? A quoi bon? Depuis quelques temps Jacinthe ne réponds plus à ses coups de fils et il n'a pas envie de se retrouver en solitaire une nouvelle fois chez lui. Il préfère profiter encore un peu de la musique et de l'ambiance qui règne ici. Ainsi que d'un bon verre de Whisky. Accessoirement, c'est agréable. Alors qu'il sirote tranquillement son alcool, il entends Lilwenn qui s'exclame et une autre femme qui hurle, comme prise de panique. Son sang ne fait qu'un tour et il se lève, prêt à porter la main sur son arme. Cependant, il ne décèle aucune menace... Du moins pas de celle qu'il pensait. Voilà que de l'eau s'engouffre dans la discothèque.
- Et merde... Souffle-t-il pour lui-même. J'aurais dû me tirer.

Pour l'heure, l'eau n'en est pas à s'engouffrer par vagues immenses, mais malgré tout, et petit à petit, le niveau ne tarde guère à monter dans la boîte de nuit et les personnes présentes s'arrêtent de danser, terrorisées pour certaines, curieuses pour d'autres. Alexandre s'empare de son manteau qu'il met sur lui, comme si il allait partir. Il essaie surtout de réfléchir au plus vite a une issue. Si l'eau s'engouffre dans la boîte de nuit, c'est que dehors, il doit y en avoir autant. Sans réfléchir, il lance à une jeune femme près de lui qui assiste à la scène.
- J'espère que vous savez nager... Vous risquez d'en avoir besoin. La blonde à la poitrine siliconée hurle toujours sa frayeur et Alexandre n'en peut déjà plus.
- Est-ce que quelqu'un peut la faire taire?! On s'entend plus penser bordel! Et il faut dire que c'est le cas, alors qu'il tente d'organiser ses idées, les cris stridents de la blonde lui percent les tympans en même temps qu'ils l'empêchent de réfléchir convenablement. Sortir pourrait être une bonne idée... Glisse-t-il finalement à la brune. Mais je doute que cela soit une solution viable... Une meilleure idée?
@Diana Miller
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar
[Terminé] PV | Inondation dans la discothèque Empty
# Sujet: Re: [Terminé] PV | Inondation dans la discothèque ( le Mar 5 Nov 2019 - 15:08 )
Je ne vois pas le fait de boire comme un défaut, surtout si peu, mais mes mots sortent avant même que je ne réfléchisse. « Deux verres c'est déjà beaucoup. » Quel con parfois !! Peut être que ma journée a été trop rude et je rejette sur le premier venu toute ma frustration. Pauvre mec qui semble encore plus paumé que moi. Et cette blonde qui hurle comme la sirène des pompiers. Elle me donne même des sueurs froides juste en entendant son putain de crie. Un cochon qu'on égorge. Mais faite la taire bordel. Après tout je suis venu ici pour m'amuser et pas pour voir un ruisseau se formait dans la boite de nuit. Voir même une mer à la vitesse ou ça va. Cette histoire n'a pas de sens, même s'il peut à trombe dehors. Et mon cerveau n'a pas envie de réfléchir. Je voulais juste danser tout en buvant un truc sans alcool. Rien de plus. Être tranquille. Mais il semble que c'est mal barré vu qu'en effet la discothèque prend l'eau. Et qu'il va bien falloir agir si on ne veut pas se retrouver comme des jolies fleurs plantées dans un vase géant. Rien que cette idée me fait blêmir, à part que cela ne soit la douleur qui se réveille à cause du stress et monte en flèche. Il y a même une femme qui balance qu'on va rejouer le Titanic. @Lilwenn Boschetti N'importe quoi, remarque les glaçons du bar pourraient faire les icebergs. « Essaie de penser à un truc plus positif. »

Je lance sans me préoccuper de si elle entend ou pas. J'avoue qu'à cet instant je préférerais être perdu dans un dessert en Égypte qu'à me geler les pieds et le reste ici. Car oui l'eau qui entre, de plus en plus, n'est pas spécialement chaude. Je vois un mec costaud qui prend son manteau. @Alexandre Lecomte Veut- il se barrer ? Mais sans jeu de mot il est mal barré tout comme nous. Que faire ? Voilà que le type qui m'a parlé en premier de l'eau propose de monter sur le bar. « C'est une idée. » Je ne sais pas si elle est bonne ou mauvaise, mais c'est une solution au problème pour le moment. « Au moins on aura plus les pieds dans l'eau. Faudrait pas qu'il y est un souci électrique sinon on est dans la merde en étant mouillé. » Pas sur qu'il ait des chauffages radiants, c'est plus le genre de chose que l'on trouve dans une baraque, pas dans une boite de nuit. Le mec au manteau propose de nager pour sortir. Enfin il n'a pas l'air trop sur de lui. Comment être sur ? De plus faut être logique le bar ne sera pas assez grand pour accueillir tous les gens présents. J'aurais mieux fais de rester chez Ezio, je sens que demain je serais bon pour rendre une petite visite à mon médecin favori le docteur Dagostino. Ces conditions ne sont pas favorables pour rester en forme, on va surement tous finir enrhumés. Enfin déjà faut qu'on sorte vivant de cette histoire d'eau. Je mets ma main à ma poche pour bien vérifier que mon téléphone et mon portefeuille sont en sécurité et au sec. A la vitesse ou l'eau monte pas certain, si je ne fais rien, qu'ils y restent longtemps. Du coup j'adopte l'idée de monter sur le bar comme l'a suggéré .. Euh je ne sais même pas son nom !! Du coup un fois en hauteur, ce qui n'a rien arrangé à ma douleur je lui tends la main. « Et moi c'est Juan allez monte. » Puis je regarde autour de moi, c'est vraiment la pagaille et une grosse merde. Une fois au sec j'essaie de voir si mon portable fonctionne. Enfin s'il y a du réseau, souvent avec les murs anti-bruit cela capte mal. Et bien entendu c'est le cas pour le mien. « Quelqu'un a du réseau parce qu'on pourrait essayer d'appeler les secours. » Je ne sais pas si c'est une bonne idée, ni la meilleure de la soirée. Mais c'est mieux que rien. Mieux que de finir noyer, parce que je pense que c'est ce qui risque d'arriver si on reste bloqué là.

@Milo Veraldi
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar
[Terminé] PV | Inondation dans la discothèque Empty
# Sujet: Re: [Terminé] PV | Inondation dans la discothèque ( le Mer 6 Nov 2019 - 2:09 )
Si deux verres, c'était beaucoup ? Pour lui oui, en effet ! Mais en sachant que sa mère était censée venir le chercher dans quelques heures, c'était définitivement pas assez ! C'est qu'un coma éthylique lui semblait soudainement être une option tout à fait intéressante... Il ne s'était en tout cas pas attendu à une telle réponse, et ce fut presque au tac-au-tac qu'il lui répondit à son tour. "Crois-moi, vu ce qui était censé m'attendre au petit matin, deux verres ce n'était définitivement pas assez !" Et il s'arrêta à ça parce qu'il n'était évidemment pas question de faire la moindre mention de sa mère !

Mais visiblement, ce ne serait donc pas le coma éthylique mais la noyade... Pas sûr qu'il y gagnait au change, et à choisir vu la situation, l'alcool était tout de même plus sympa à avaler que l'eau...  

Quant à penser à un truc plus positif... Ok, ça ne lui était pas destiné mais il tourna tout de même un regard halluciné vers lui alors qu'il lui demandait. "Et... Où tu vois du positif quelque part, ici ?" Non, parce qu'ils prenaient tout de même l'eau... Et bien trop rapidement à son goût.

Mais quelqu'un semblait vouloir prendre les choses en main, ce qui ne pouvait être qu'une très bonne chose. Même si apparemment, il n'en savait pas plus qu'eux sur ce qu'il convenait de faire... Mais son ton agacé avait au moins permis d'arrêter net les hurlements de la blonde, à moins que ce soit sa copine qui avait enfin réussi à lui mettre un peu de plomb dans le crâne. Toujours est-il qu'il en soupira de soulagement et qu'il fut loin d'être le seul à le faire !
Et lorsqu'il vit la main de Juan se tendre vers lui, il ne réfléchit pas à deux fois avant de la saisir et de le rejoindre sur le comptoir du bar. C'était toujours un bon mètre de hauteur gagné sur l'eau, et donc du temps supplémentaires devant eux et au sec. "Merci ! Et moi, c'est Milo." Alors que dans un réflexe, il regarda encore au-dessus. Le joli plafond bien brillant avec ses spots encastrés, ce qui voulait dire qu'il y avait forcément un vide derrière la couche de plâtre ! Mais restait à savoir ce qu'il y avait au-dessus d'eux. Le toit ? Un étage ? Il n'en savait strictement rien parce que sous le déluge, il ne s'était certainement pas arrêté pour admirer la structure du bâtiment.

Reposant son regard sur Juan, il allait le questionner là-dessus lorsqu'il le vit avec son téléphone à la main. Ce qui était effectivement à tester mais certainement pas à s'acharner dessus. D'ailleurs, il ne chercha pas à tester de son côté, préférant laisse son téléphone bien à l'abri dans sa poche. "Si on arrive pas à les obtenir, il faut pas insister. Bientôt les plombs vont sauter et on sera dans le noir. On aura que nos téléphones pour voir la montée de l'eau et trouver le moyen de se sortir d'ici. On est nombreux, ça pourra le faire mais il va falloir économiser les batteries."

Il s'était adressé à Juan, ou plutôt focalisé sur Juan, parce que ça lui était bien plus facile de parler à une personne qu'à un groupe d'inconnus tout entier. Et d'autant plus lorsqu'il se trouvait être en hauteur et donc sous le feu des regards de toute la salle. Mais le conseil restait cependant valable pour tout le monde.
Puis toujours sur le même mode de fonctionnement, il pointa le plafond. "Dis Juan, tu sais ce qu'il y a au-dessus ?"


@Juan Velasco
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar
[Terminé] PV | Inondation dans la discothèque Empty
# Sujet: Re: [Terminé] PV | Inondation dans la discothèque ( le Mar 12 Nov 2019 - 23:32 )
J'y vais peut être un peu fort sur le coup. Je n'ai aucune raison de juger ce mec sur le nombre de verre qu'il a bu ou qu'il compte boire. Et vu comme il me remballe, ma phrase ne lui a pas bien plus. Il a raison au fond, c'est con comme remarque. « Okay désolé. » Mais vu la situation est ce vraiment ce genre de question qu'il faut se poser ? N'y a t-il pas plus important que de tergiverser sur un taux d'alcoolémie qui risque fort de finir noyé. L'eau monte vite, un peu trop même. Et il va nous falloir toutes nos méninges pour être effectifs et trouver une solution. Parce que la panique s'empare rapidement des gens présents. La situation risque de se finir en chacun pour soit. Ce n'est pas rare de nos jours de ne penser qu'à sa gueule. Ce n'est pas mon genre mais je ne suis pas Musclor. Et si en plus une femme parle du Titanic on est foutu. D'ailleurs je relève sa remarque débile et puérile. De quoi foutre d'avantage la trouille. Comme si le mouvement de panique n'était pas assez imposant. « Non mais c'est elle qui parle de Titanic. Et je pense que rester positif cela peut aider. » Ma voix montre mon énervement. Cela ne sert surement à rien, mais oui cette histoire d'eau qui rentre à vitesse grand V ne me présage rien de bon. Heureusement je sais nager, mais est ce que cela me sauvera. Là est toute la question.

Le tour des lieux est rapidement fait, et la seule chose en hauteur de visible est le bar. Alors c'est une bonne idée de monter dessus. Au moins on sera au sec, parce qu'elle n'est pas très chaude l'eau. Je monte en premier et puis je tends ma main pour aider Milo à monter. Si au départ nos paroles échangées ont été un peu froide, là on essaie de bosser en équipe. « Enchanté Milo. Drôle de situation pour faire connaissance. » Oui j'aurais préféré autour d'un verre mais dans un endroit sec, dehors au soleil. Une prochaine fois, s'il y en a une. Non rester positif c'est le béa-bat de la réussite d'une opération sauvetage. Appeler les secours seraient une bonne idée, même si le résonnement de Milo est dés plus logique. Enfin il fait flipper aussi, je ne compte pas rester sur ce bar durant des heures. « J'ai la sensation en t'entendant parler de vivre un film d'horreur. Tu as vu celui on les gens sont sur des étagères ou des frigos et que dans l'eau il y a un requin. » Okay on en est pas là. Mais sur le coup j'imagine le pire. « Et en effet on est nombreux et on ne tiendra pas tous sur le bar. » D'ailleurs d'autres personnes nous emboîtent le pas. Le bar risque de vite saturer. « Non pas du tout. Je sais que c'est un immeuble ou se trouve des bureaux. Mais je pense que les murs doivent être super isolés, autant pour le bruit que pour le feu. » Je lève les yeux vers le plafond. « Faudrait qu'on trouve une barre pour tester en quoi il est fait. » Et il faudra rester prudent vu qu'il y a tout l'éclairage, pas besoin de créer un court jus. Et de finir électrocuté.

@Milo Veraldi
Revenir en haut Aller en bas
Syjad RahotepToujours frais après un litre de café
Syjad Rahotep
https://www.ciao-vecchio.com/t5800-une-bonne-bibliotheque-est-le- https://www.ciao-vecchio.com/t5812-syjad-suis-ton-coeur-aussi-longtemps-que-tu-vis#183480
ID : Sharky // Ingrid
Pronom : Elle
Faceclaim : Mena Massoud @Hidden Falls & RQ + littlewolf
Style RP : Pronoms RP : Il / Syjad
Flashback : Oui.
RPs violent : Oui.
RPs hot : Avant, pendant, après, pas de soucis. Les rps de ce genre ne me dérange pas.
Longueur : J'écris sans pression, comme ça me vient et je sais m'adapter au besoin.

Sujets sensibles : Validisme, Zoophilie ainsi que la violence animale en générale et la psychophobie.
Thème·s abordé·s : Religion musulmane, éthique vegan.
Messages : 806 - Points : 913
[Terminé] PV | Inondation dans la discothèque Tumblr_ps9nx7ps2M1y0ry57o1_540
Âge : 34 ans
Métier : Traducteur pour l’ambassade Egyptienne de Rome et le consulat Egyptien de Milan.
[Terminé] PV | Inondation dans la discothèque Empty
# Sujet: Re: [Terminé] PV | Inondation dans la discothèque ( le Ven 15 Nov 2019 - 22:53 )
Syjad n’était pas du genre à sortir, encore moins en semaine car il travaillait généralement le Samedi, mais il avait décidé ce soir-là de faire une exception. C’est qu’il avait eu une longue journée qui avait commencé par nettoyer les vitres de son appartement recouvertes d’œufs que des petits malins avaient balancés. Des petits cons, à son humble avis, mais il évitait de jurer ou de penser du mal des gens : sachant pertinemment qu’à sa mort il sera jugé par ces derniers. Il préférait donc mettre cela sur le compte de la jeunesse décadente, même si ce genre de farce avait été fait par beaucoup de jeunes. Il ne faisait pas partie de ces personnes, mais avait déjà été le témoin au Canada de ce genre de comportement. Celui de gens qui gâchent des matières premières pour leur amusement. Qu’importe, la connerie des gosses nettoyée : la journée n’en avait pas été moins excellente. Il avait réussit à s’avancer dans ses traductions et préparaient d’ores et déjà son prochain voyage à Rome. Il avait même pensé inviter la belle Louise à venir, mais il hésitait encore. Elle le rendait idiot : tellement il était subjugué par elle. Peut-être qu’il aurait le courage plus tard, mais en tout cas durant la journée il n’avait pas été en mesure d’envoyer le message déjà écrit à la belle. Ainsi donc, après avoir travaillé huit heures non-stop : il s’était octroyé le petit plaisir d’aller manger en ville avec un ami qui l’avait par la suite embarqué dans une virée entre mec au club le Caruso. La pluie n’avait pas arrêté ces joyeux larrons d’aller s’amuser et de profiter de leur jeunesse.
Profitant de la soirée, pas une seule goutte d’alcool ne traversa sa bouche : préférant largement les mocktails aux cocktails ou autre alcool fort. Il n’avait jamais bu et ne comptait pas briser la chaîne maintenant. Il faut dire que sa religion lui interdit même s’il n’était pas du genre extrémiste. Laissant Amine ouvrir la danse, Syjad s’amusait à le regarder en applaudissant sa performance jusqu’à ce que ce dernier le pousse à venir le rejoindre. Ainsi donc, le voilà à suivre le mouvement en rigolant. Si certaines filles tournent autour de lui, il garde ses distances : aucune n’arrive à la cheville de Louise et c’est bien elle qui occupe ses pensées. D’ailleurs, il s'éclipsa pour sortir son portable et envoyer le dit SMS. C’est là qu’il regarda le sol et vit que l’eau commençait à s’infiltrer. Doucement, mais sûrement. A peine le temps de se retourner que le mec de la sécurité parlait déjà dans son oreillette pour savoir la conduite à tenir. La panique commençait à s’installer, personnes n’écoutaient réellement les gorilles qui commençaient déjà à trouver des solutions. Syjad s’approcha du bar et en entendant une personne parler de Titanic tout en posant sa main sur son avant-bras il sourit :

“Une si jolie femme comme vous ? Pour sûr qu’il y aurait plein de Jack pour vous laisser la place.” Il lui tendit sa main : “Venez, tentons de trouver une façon de sortir.” Sa voix calme tranchait avec celles plus énervées. Syjad n’était pas d’une nature stressée il faut dire.

@Lilwenn Boschetti


Love is the way
Life is a journey, not a destination ✻ Laisser son cœur prendre les reines, c’est aussi s’ouvrir et se laisser agréablement surprendre par des gens déjà présents dans notre vie.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
[Terminé] PV | Inondation dans la discothèque Empty
# Sujet: Re: [Terminé] PV | Inondation dans la discothèque ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- [Terminé] PV | Inondation dans la discothèque -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Caruso Club
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant