Revenir en haut
Aller en bas


 

- [Banelio] I just need you now -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Quartier Spagnoli :: Las Cuevas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Elio Benucci10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Elio Benucci
https://www.ciao-vecchio.com/t3758-elio-counting-stars-delai-jus https://www.ciao-vecchio.com/t3804-elio-how-to-save-a-life
Faceclaim : Bob Morley @sweet poison
Messages : 550 - Points : 1374
[Banelio] I just need you now Tumblr_inline_nkxhsr9Uu81t3gh7j
Âge : 33 ans(12/08/86)
Métier : Concierge dans le building de l'entreprise Clarizio.
[Banelio] I just need you now Empty
Sujet: [Banelio] I just need you now ( le Dim 3 Nov 2019 - 18:54 )

I just need you now @Ban-Ryu Kim.


Le cœur battant à la chamade, Elio se faufila entre les corps se déhanchant sur la piste. Tout le monde ici s’amusait sans voir le désarroi de l’Italien.  Il n’osa même pas jeter un œil derrière lui pour voir si Declan le suivait. La possibilité qu’il l’attende à la sortie du club le terrorisait. Elio poussa les portes et se retrouva à l’extérieur, prenant un grand bol d’air frais pour se remettre les idées en place. Il pouvait maintenant mettre un visage sur l’un de ses agresseurs. Plus que ça, il savait son nom et son lieu de travail. Que devait-il faire à présent ? Devait-il se rendre à la police ? Non, il n’avait pas envie de s’exposer par la même occasion. En portant plainte, il devrait dévoiler ses attirances homosexuelles et il n’en était pas encore prêts. De plus, cela pourrait apporter des problèmes à Ryu et il en était hors de question. Réfléchis Elio, réfléchis. Voilà ce qu’il se répétait en marchant nerveusement devant l’entrée du club. Le concierge réalisa rapidement que son comportement stressé attirait les regards curieux des passant. Alors il s’adossa contre le mur du bâtiment en soufflant longuement. Comment avait-il pu oublier son visage ? Ne pas reconnaître sa voix ?! Elio se haïssait pour sa naïveté.

Ban-Ryu. Voilà qui il devait voir à présent. Il avait besoin de la présence du Coréen pour se calmer. Elio prit son portable et envoya un message a son amant. Clair et concis. Lui qui d’habitude extrapolait et envoyait des textos à rallonges n’avaient écrit que quelques mots. Il n’était pas d’humeur à plaisanter pour rendre la situation moins effrayante.

N’ayant toujours pas bougé, Elio remonta le col de sa veste pour se protéger du vent. Les températures avaient baissé, les soirées étaient fraîches. Quelle heure était-il d’ailleurs ? Le jeune père posa les yeux sur son téléphone pour voir que les douze coups de minuits avaient déjà retenti depuis longtemps. Et si son amant dormait ? Elio croisa les bras contre son torse tout en regardant suspicieusement les gens sortir et entrer dans le club. Beaucoup de couples, des groupes d’amis également. Personne ne semblait vraiment le remarquer, adossé contre le mur. Declan ne semblait pas avoir appelé des connaissances en renfort.

Tapotant nerveusement des doigts contre le sa jambe, Elio releva la tête en entendant une voiture se garer. C’était Ryu. L’italien souffla de soulagement et avança vers le véhicule alors que le Coréen en sortait. Et sans réfléchir, il passa ses bras autour de son amant pour le serrer contre lui, posant le front contre son épaule. Elio inspira profondément, respirant ainsi l’odeur rassurante de Ryu avant d’expirer de la même manière. Par provocation, ou alors pour contrer le destin, il embrassa tendrement le Coréen. Il avait tout fait pour être discret jusqu’ici, se cachant pour les plus prudes et fermé d’esprit. Cela ne lui avait pas empêché de se retrouver à l’hôpital, le visage en vrac et une côte cassée. Alors pourquoi devrait-il se gêner si cela ne lui apportait aucune sécurité ? Au premiers abords, Elio pensait que c’était cette raison qui l’avait poussé à faire ce geste. Mais ses lèvres contre celles du brun, il réalisa qu’il avait simplement besoin de lui. « Merci d’être venu »


code by EXORDIUM. | imgs by tumblr




 . You were made to be mine

≈ So who can stop me if I decide
That you're my destiny? ≈

Revenir en haut Aller en bas
Ban-Ryu KimLe vin est un puissant lubrifiant social
Ban-Ryu Kim
https://www.ciao-vecchio.com/t3877-la-violence-est-une-forme-de-f https://www.ciao-vecchio.com/t4002-zero-de-conduite-ban-ryu#127292
Faceclaim : Kim Woo Bin ©RQ
Messages : 300 - Points : 934
[Banelio] I just need you now Tumblr_inline_n2ejntpu0u1s1jhku
Âge : 33 ans
Métier : Fils d'un des actionnaires majoritaires de Samsung, il a prit sa place autour de la table à sa mort il y a 5 ans de cela et représente aujourd'hui la compagnie en Europe même si le business n'est pas sa tasse de thé.
[Banelio] I just need you now Empty
Sujet: Re: [Banelio] I just need you now ( le Mer 6 Nov 2019 - 22:37 )
Une nouvelle journée au pays des requins de la finance. Ban-Ryu avait passé sa journée à régler des problèmes plus ou moins grave : marchant au café et aux cigarettes pour tenir le coup. Il devrait bientôt rentrer à Séoul pour s'asseoir à la place que son père avait tenue pendant des années. Non pas que cela l'enchantait mais cela faisait partie des inconvénients de sa position. Cela mettait cependant sa famille en sécurité monétaire. Ils ne manquaient de rien et cela était le principal et puis Ryu ne se faisait pas d'illusions et savait très bien que tous les jobs ont des inconvénients. Alors, il faisait avec. De toute façon il n'avait jamais été le genre à se plaindre et faisait avec ce qu'on lui donnait. Alors oui cela était épuisant, mais au final son salaire justifiait cette fatigue intellectuelle. La tête dans les papiers, son thé vert à sa droite près de son téléphone, il releva la tête en entendant la sonnerie attribuée à Elio. Sans relever la tête, il attrapa le téléphone et glissa à peine ses yeux des feuilles pour lire le sms qui était concis. Fronçant les sourcils, il prit une longue inspiration et se leva en répondant. Le temps d'enfiler sa veste et de demander à Park-Lee de rester ici qu'il était dans le parking à monter dans sa voiture qu'il démarra rapidement pour conduire vers le night club. Qu'est-ce qu’Elio faisait là-bas de toute façon ? Se demanda Ryu qui n'avait plus été dans un club depuis des années. Ayant bien trop de choses à faire pour perdre son temps dans ce genre d'endroit.
Se garant devant, il en sortit rapidement et croisa immédiatement le regard d'Elio. Le laissant passer ses bras contre lui, il fut surpris de cette soudaine proximité publique. Il n'en était pas gêné, juste dubitatif. Quelle mouche avait piqué Elio ? Et puis, il l'embrassa. Sous le coup de l'inattendu, il n'y répondit qu'à peine : son cerveau n'arrivant pas à assimiler ce geste spontané. Pour que son compagnon fasse une telle chose c'est que quelque chose devait être arrivé. Il regarda immédiatement autour d'eux par réflexe : il ne dirait pas non à une bonne bagarre. Cela lui ferait du bien. Où était ce connard de Declan quand on en avait besoin ? Il aurait aimé lui refaire son portrait d'homophobe même s'il en avait conclus que cette haine devait cacher un mal bien plus grand.

Gardant Elio contre lui, il passa sa main dans les cheveux en bataille de l'Italien.

"Tu vas m'expliquer ce qui se passe ?" Il était sérieux, pas forcément inquiet : Elio semblait en un seul morceau même si son regard trahissait sa détresse émotionnelle. "On t'a menacé ? Fais du mal ?" Autant couper dans le vif du sujet. "Viens, je te ramène." Et sur ces mots il ouvrit la portière de sa voiture du côté passager.


“Même une feuille de papier est plus légère si on la porte à deux.”
by wiise
Revenir en haut Aller en bas
Elio Benucci10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Elio Benucci
https://www.ciao-vecchio.com/t3758-elio-counting-stars-delai-jus https://www.ciao-vecchio.com/t3804-elio-how-to-save-a-life
Faceclaim : Bob Morley @sweet poison
Messages : 550 - Points : 1374
[Banelio] I just need you now Tumblr_inline_nkxhsr9Uu81t3gh7j
Âge : 33 ans(12/08/86)
Métier : Concierge dans le building de l'entreprise Clarizio.
[Banelio] I just need you now Empty
Sujet: Re: [Banelio] I just need you now ( le Jeu 7 Nov 2019 - 17:50 )

I just need you now @Ban-Ryu Kim.


Ban-Ryu garé devant le club, Elio fut bien plus serein. Qu’importe si Declan sortait à présent, l’Italien se sentait toujours plus fort une fois son amant dans les parages. Pourtant, il n’avait pas envie que Ryu utilise les poings ce soir, il voulait simplement rentrer et mettre toute cette histoire derrière lui. Bien sûr qu’il allait expliquer la situation à son homme, il n’était pas du genre à le faire se déplacer pour ensuite garder le silence, mais il espérait que celui-ci resterait calme. Ses gestes doux, et surtout la spontanéité dont il avait fait preuves malgré les regards des passants, fut une nouvelle preuve de son attachement pour le brun. Parce qu’il tentait de lui faire comprendre à chaque seconde.

Aux questions du Coréen, Elio hocha la tête. Il fit le tour du véhicule et s’installa sur le siège côté passager. Il attendit patiemment que Ryu s’assoit à son tour mais n’attacha pas sa ceinture. Il voulait lui expliquer maintenant, avant que son courage s’envole par la fenêtre. Alors avant même que le brun lui pose davantage de questions, Elio commença. « Je t’ai menti ». Il releva le regard, réalisant que ce début un peu gauche n’était pas bon. « En début d’année. Quand je suis allé à l’hôpital. Tu es venu et tu m’as demandé si je savais pourquoi ces types m’avait passé à tabac. J’ai répondu que j’en avais aucun idée » Il soupira avant de se passer une main dans ses cheveux « Ils nous avaient vu. Dans le bar » Elio n’avait pas beaucoup de souvenirs de cette fameuse soirée. Il avait bien trop bu, tentant de noyer son chagrin avec le whisky et la bière. Pourtant il avait dû être proche de Ryu. Trop proche. Ou alors il avait parlé un peu trop fort pour son propre bien.

Avalant difficilement sa salive, Elio attrapa les doigts du Coréen. Il le faisait naturellement maintenant, à chaque fois qu’il était anxieux, sans même le réaliser. C’était le genre de petite routine qui s’était installé entre eux, même s’ils ne vivaient toujours pas ensembles. « J’ai pas voulu te le dire parce que… » Il hésita quelques instants avant de continuer « J’avais peur que tu décides de t’éloigner de nouveau. Pour me protéger ou je sais pas quoi » Il haussa les épaules, conscient que ça ne plairait pas à Ryu « Mais maintenant… J’ai plus peur que tu t’éloignes »

Soupirant longuement, il releva les yeux pour croiser les pupilles brunes de son compagnon. « La raison pour laquelle je te dis tout ça…C’est parce que je viens de boire un verre avec l’un d’eux » Par reflex, il resserra les doigts du Coréen « Et je suis pratiquement certain qu’on a comprit au même moment pourquoi il y avait cette impression de déjà-vu »



code by EXORDIUM. | imgs by tumblr




 . You were made to be mine

≈ So who can stop me if I decide
That you're my destiny? ≈

Revenir en haut Aller en bas
Ban-Ryu KimLe vin est un puissant lubrifiant social
Ban-Ryu Kim
https://www.ciao-vecchio.com/t3877-la-violence-est-une-forme-de-f https://www.ciao-vecchio.com/t4002-zero-de-conduite-ban-ryu#127292
Faceclaim : Kim Woo Bin ©RQ
Messages : 300 - Points : 934
[Banelio] I just need you now Tumblr_inline_n2ejntpu0u1s1jhku
Âge : 33 ans
Métier : Fils d'un des actionnaires majoritaires de Samsung, il a prit sa place autour de la table à sa mort il y a 5 ans de cela et représente aujourd'hui la compagnie en Europe même si le business n'est pas sa tasse de thé.
[Banelio] I just need you now Empty
Sujet: Re: [Banelio] I just need you now ( le Lun 11 Nov 2019 - 21:47 )
Le comportement d’Elio était étrange pour Ryu qui ne l’avait jamais vu ainsi en public. Qu’est-ce qui se passait pour qu’il agisse comme ça ? Voilà la question qui taraudait l’esprit de l’homme d’affaire qui regardait autour d’eux comme si le danger pouvait sortir de partout. Déjà qu’il n’avait pas besoin d’une excuse pour se battre, mais alors si Elio était en danger : il risquerait d’être incontrôlable. Qu’importe que son petit-ami lui tourne le dos par la suite : il ne laisserait rien arriver. Jamais. Voulant savoir ce qui se passait, il ne tarda pas à poser des questions et puis il décida de le faire monter dans la voiture pour qu’il soit tous les deux au calme. Il referma derrière Elio, refit le tour et s’installer derrière le volant avant de fermer la voiture aux vitres teintées. Le couperet tombe, Elio a menti. Ban-Ryu croisa instinctivement ses bras. Il détestait le mensonge. Tellement… Le reste le fait encore plus grincer des dents. C’était donc de sa faute ? De leur relation ? Il regarda devant lui, concentrant son regard sur les passants plutôt que de regarder Elio. Ce dernier prit sa main, il pouvait sentir qu’il le cherchait du regard, mais il restait impassible.

“Tu penses vraiment que je me serais éloigné ?” Sa voix était intransigeante. Il n’arrivait pas à utiliser une voix qui devrait être plus douce. “Ce n’est pas de ça que tu devrais avoir peur. C'est ce que je vais leur faire. Et lui y comprit.” Ses yeux étaient si noirs… Il avait perdu sa femme à cause d’un connard, il ne perdrait pas l’homme de sa vie. Il enleva sa main de celle d’Elio. “Tu restes là. Tu ne bouges pas ? Compris.” Il ouvrit la portière et sortit de la voiture avant de claquer la porte.

Le temps de lisser son costume, de détacher sa veste, il rentra dans le bar et s’approcha vivement du bar en slalom entre les habitués. Arrivé au bar, il regarda qui étaient là et c’est à ce moment que son regard croisa celui de Declan. Il n’en fallu pas plus. Passant sa main dans ses cheveux, sentant la hargne et le plaisir de pouvoir lui refaire le portrait monter, il ne lui fallu que quelques secondes pour s’accouder à côté de lui. Tant pis si ce n'était pas lui. Il pourrait faire passer le message à tous les connards qui s'en sont prit à Elio. Sans demander sa permission, il attrapa le verre de @Declan O'Reilly et le termina d’une traite.

“Tu veux sortir, ou je te colle la patate maintenant et tout de suite mon couillon ?”


“Même une feuille de papier est plus légère si on la porte à deux.”
by wiise
Revenir en haut Aller en bas
Declan O'Reilly10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Declan O'Reilly
https://www.ciao-vecchio.com/t4363-ames-sensibles-s-abstenir https://www.ciao-vecchio.com/t4368-le-connard-de-service-a-votre-service#139421
Faceclaim : Vinnie Woolston © Electric Soul. (vava) / Meelan crackships (sandrine)
Messages : 1139 - Points : 2158
[Banelio] I just need you now 1458934614-vw03
Âge : 31 ans né le 17/02/1988 à Dublin
Métier : Agent animalier au zoo Di Napoli
[Banelio] I just need you now Empty
Sujet: Re: [Banelio] I just need you now ( le Mar 12 Nov 2019 - 18:15 )
Remake the portrait of an asshole.
banelio & declan

Je regarde Elio sortir du bar. Si je fais celui qui n'a pas pigé et qui le fait passer pour l'idiot peu reconnaissant, qui se tire comme un mal propre. Au fond de moi c'est un peu voir beaucoup, la panique. Parce que cet air de déjà vu il vient de me frapper en pleine gueule et la baffe est douloureuse. Logique que son visage me soit familier, je m'y suis acharné dessus il y a quelque temps. Bon je n'ai pas la date en tête, parce que penser aux mecs que je tabasse ne fait pas partir de mes priorités. Mais bon peu à peu ses traits me sont revenus en mémoire. Ce n'est pas moi qui avait commencé à le titiller, des mecs étaient déjà à le frapper quand je me suis ajouté à la fête. Prêter main forte à des potes de tuerie de pédé, ça c'est une de mes priorités. Du coup son histoire ne colle plus vu qu'il me parlait de copine. Ou alors il est du genre à j'assume pas de me faire enfoncer une bite dans le cul. Oui surement. En tout cas ce n'est ce qui va m'empêcher de dormir, ni de boire un verre de plus. C'est vrai que je pourrais lui courir derrière et lui mettre, en quelque sorte le feu aux fesses. Le faire flipper en lui faisant comprendre que oui je me souviens de sa gueule et qu'il va payer le fait de m'avoir pris pour un con. Mais pas mal de gens m'ont vu en sa compagnie, alors je reste prudent et accouder au bar à savourer mon verre. Je trouverais bien une proie sur le chemin du retour si j'ai envie de fracasser du suceur de bite. J'ai encore un peu de temps pour vraiment profiter du moment.

J'ai les yeux fixés sur mon verre. Alors je ne vois pas Ban-Ryu arriver dans mon champs de vision. Je vois juste la main prendre mon verre et me le prendre. Le vider cul sec. « Putain de merde. » Et là je me retrouve en face du jaune qui semble remonter. Quelle mouche l'a piqué ? Et voilà qu'il m'invite à sortir sinon il me colle une patate. Maintenant. Tout de suite. « Non mais tu te calmes. » Je le pousse un peu. Il se prend pour quoi avec son costume hors de prix et sa gueule de mec furax. « Je te manquais trop ?? » Il a surement envie de se refaire faire le portrait, il sait bien que lui casser ses dents me fait toujours plaisir. C'est super jouissif même. « Okay je te suis. T'affole pas tu vas avoir ta dose. » Je paie mes verres. Et tout en allant vers la porte je me pose tout un tas de question. Comment m'a t-il trouvé ? Pourquoi est-il si furax ? Et puis on arrive dehors. Ban-Ryu ne m'a pas aiguillé sur le pourquoi, ni le comment de sa présence. Et une fois dehors je vois une voiture et dans la voiture ELIO. Tiens il est encore là lui. Il n'est pas allé retrouver sa femme. Enfin elle a peut être une bite à la place d'une chatte sa femme. Mais je suis loin de faire l'amalgame et de m'attendre à ce que je vais découvrir. Oui les branlées ont un peu ramolli mon cerveau d'irlandais. Et celle qui me tend les bras va surement finir de le déconnecter.


vmicorum. / nelliel & Sweet Poison


Déchéance
L'envie de crever au bord des lèvres. Ne plus ouvrir les yeux pour ne plus souffrir.
Revenir en haut Aller en bas
Elio Benucci10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Elio Benucci
https://www.ciao-vecchio.com/t3758-elio-counting-stars-delai-jus https://www.ciao-vecchio.com/t3804-elio-how-to-save-a-life
Faceclaim : Bob Morley @sweet poison
Messages : 550 - Points : 1374
[Banelio] I just need you now Tumblr_inline_nkxhsr9Uu81t3gh7j
Âge : 33 ans(12/08/86)
Métier : Concierge dans le building de l'entreprise Clarizio.
[Banelio] I just need you now Empty
Sujet: Re: [Banelio] I just need you now ( le Mer 13 Nov 2019 - 22:56 )

I just need you now @Ban-Ryu Kim et @Declan O'Reilly.


Elio se sentait un peu stupide, assit à regarder Ban-Ryu qui devenait de plus en plus énervé. L’Italien avait l’impression que chaque mot empirait la situation. Et alors qu’il tentait de s’expliquer, de calmer le coréen, il enfonçait un peu plus le clou sans le savoir. « Je sais pas Ryu. J’étais toujours furax contre toi. Je n’avais pas tous les éléments en main pour comprendre pourquoi t’avais coupé les ponts et on n’était même pas ensembles. Alors ouais… Mon jugement a été altéré » Pour pas dire faussé. La chose étant qu’à l’époque, il pensait que le Coréen pouvait lui glisser entre les doigts à la moindre occasion. Et il avait préféré se taire plutôt que prendre le risque de le voir disparaître de nouveau. Était-ce un crime ? Il voulait simplement se protéger. Mais Ryu ne semblait pas le voir de cet œil vu ses bras croisés et sa mâchoire serrée.

Elio n’eu même pas le temps de répondre que Ban-Ryu avait déjà quitté le véhicule. Qu’est-ce qu’il comptait faire comme ça ? L’Italien se rassura en se disant qu’il n’avait rien dit sur l’identité de l’homme. Le PDG n’allait quand même pas demander à tous les clients du bar s’ils avaient parlé à un homme quelques minutes plus tôt. Non, c’était ridicule. Ryu allait simplement ressortir. Peut-être avait-il besoin d’un verre pour se calmer ? Se passant une main dans les cheveux, l’Italien souffla longuement. Lui qui avait simplement prévu de boire un verre avec un ami ce soir…Voilà qu’il se retrouver devant une situation bien plus effrayante. Il n’aimait pas l’idée que ce fameux Declan l’ai replacé. Il savait maintenant où il travaillait. Encore une fois, Elio tenta de dédramatiser la situation : lui aussi avait des informations. Il serait mieux pour chacun d’eux de continuer leur vie sans recroiser l’autre.

Fixant la porte, Elio vit rapidement Ryu sortir. Enfin. Mais son sang ne fit qu’un tour en voyant Declan le suivre. Comment ?! Comment le Coréen avait-il fait pour le trouver parmi tous les clients du club ?! Le brun ne put s’empêcher d’être impressionné. Mais bien vite, la réalité le frappa. Elio serra les dents et sortit immédiatement de la voiture. Hors de question que les deux hommes se battent comme des animaux. Le visage du Coréen ne présageait rien de bon. Elio l’avait déjà vu ainsi, il savait que la suite n’allait pas lui plaire. Et vu les éléments connus sur l’homophobe, ils finiraient tout les deux à l’hôpital si Elio ne les arrêtait pas. « Ban-Ryu calme toi » Se calmer ? Elio savait pertinemment qu’il faudrait plus qu’une simple phrase pour le calmer. Il posa sa main sur le bras du Coréen « Rentrons ok ? S’il te plaît. Ça ne sert à rien » Ryu ne vaudrait pas mieux qu’eux s’il éclatait Declan au fond d’une ruelle, même si c’était mérité. Elio tourna d’ailleurs son regard vers l’Irlandais, espérant qu’il n’en rajoute pas une couche. Parce que si c’était le cas, il ne pourrait simplement rien faire pour arrêter Ryu.



code by EXORDIUM. | imgs by tumblr




 . You were made to be mine

≈ So who can stop me if I decide
That you're my destiny? ≈

Revenir en haut Aller en bas
Ban-Ryu KimLe vin est un puissant lubrifiant social
Ban-Ryu Kim
https://www.ciao-vecchio.com/t3877-la-violence-est-une-forme-de-f https://www.ciao-vecchio.com/t4002-zero-de-conduite-ban-ryu#127292
Faceclaim : Kim Woo Bin ©RQ
Messages : 300 - Points : 934
[Banelio] I just need you now Tumblr_inline_n2ejntpu0u1s1jhku
Âge : 33 ans
Métier : Fils d'un des actionnaires majoritaires de Samsung, il a prit sa place autour de la table à sa mort il y a 5 ans de cela et représente aujourd'hui la compagnie en Europe même si le business n'est pas sa tasse de thé.
[Banelio] I just need you now Empty
Sujet: Re: [Banelio] I just need you now ( le Sam 30 Nov 2019 - 23:45 )
Cela était un fait avéré : Ban-Ryu n’était pas la personne la plus calme de la planète. Encore moins quand on touchait à des personnes qu’il aimait. La dernière fois qu’on s’en est pris à sa famille : l’homme avait eu son crâne éclaté dans une ruelle à Séoul. Il ne laisserait pas Elio être en danger ici. Il en était hors de question. Il n’était pas du genre à passer par quatre-chemins. Il mis donc les pieds dans le plat en buvant cul-sec le verre de Declan et ainsi imposer sa présence. Ouais ça allait chier dans les chaumières et pour une fois il avait une réelle raison de lui faire le portrait. La rage pompait avec vigueur le sang de son coeur pour rendre son visage d’une couleur écarlate. Il allait déguster et sévère.

“On a passé ce point-là mon beau connard.” Le shoot retourné, il se bomba on torse : montrant qu’il était prêt à en découdre là, maintenant tout de suite si Declan ne sortait pas. “Faut croire que les mecs comme toi faut leur exploser le crâne et les enterrer six pieds sous terre pour avoir la paix !” Cracha Ryu avec une colère qu’il n’avait jamais encore déversé comme ça sur son compagnon de bagarre.

L’homme sortit finalement : suivit de près par Ryu qui défaisait déjà les bouton de sa veste. À peine sortit qu’Elio se dirigea vers lui pour lui intimer de se calmer. Il se défit vivement de son emprise.

“Lâche-moi.” Grogna-t-il. “Rentre si tu ne veux pas voir la suite.” Il enleva sa veste et la donna à Elio tout en continuant de marcher en défaisant les manches de sa chemise pour les remonter. “Ca sert que ce petit con mérite une bonne raclée pour avoir qu’on ne s’attaque pas à mes proches.” Declan ouvrait la voit. Maintenant derrière le club, Ban-Ryu tira sur sa chemise pour l’enlever de son pantalon et ainsi avoir plus de mouvements. Et sans même laisser le temps à son adversaire de faire quoique ce soit : il lui colla une droite monumentale à en faire craquer ses phalanges.


“Même une feuille de papier est plus légère si on la porte à deux.”
by wiise
Revenir en haut Aller en bas
Declan O'Reilly10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Declan O'Reilly
https://www.ciao-vecchio.com/t4363-ames-sensibles-s-abstenir https://www.ciao-vecchio.com/t4368-le-connard-de-service-a-votre-service#139421
Faceclaim : Vinnie Woolston © Electric Soul. (vava) / Meelan crackships (sandrine)
Messages : 1139 - Points : 2158
[Banelio] I just need you now 1458934614-vw03
Âge : 31 ans né le 17/02/1988 à Dublin
Métier : Agent animalier au zoo Di Napoli
[Banelio] I just need you now Empty
Sujet: Re: [Banelio] I just need you now ( le Sam 7 Déc 2019 - 18:46 )
Remake the portrait of an asshole.
banelio & declan

"Mon beau connard". Wahou je n'en reviens pas. Ban-Ryu a mangé du Viagra? Ou il a été piqué par une vilaine mouche super atomique. Je ne sais pas ce qu'il me veut. Mais monsieur semble s'être levé du mauvais pied. Et être hyper, super, remonté. Contre qui ? Contre moi ? Pourquoi ? La suite de ses paroles ne sont guère encourageante. A croire qu'il cherche la merde en parlant d'un programme pas dés plus agréable pour ma carcasse. "Me faire exploser le crâne et être enterré six pieds sous terre". Ce n'est pas spécialement le programme que je voyais pour ma fin de journée. « J'ai la sensation que tu es de mauvais poils. On t'a mangé ton goûter ? » Vu que je suis loin de me douter quelle colère l'anime j’émets diverses hypothèses. Je ne suis pas un divin, et je n'ai pas le pouvoir d'un mentaliste. Et si j'avais ce genre de don et bien j'aurais surement pris mes jambes à mon cou. Cherché la sortie de secours et pas demandé mon reste. Mais non je le suis c'est mieux que de foutre le bordel dans un bar où ma tête n'est pas mise à prix pour le moment.

Je sors donc du bar, pas par prudence mais juste parce que, je veux faire plaisir à Ban-Ryu. Il me l'a demandé si gentiment. Mais là quand je le vois quitter sa veste et puis que je vois Elio qui vient essayer de calmer le jaune. Je commence sérieusement à réfléchir. Mais c'est un peu tard pour faire marche arrière. Ils se connaissent ? Vu leurs gestes ils se connaissent même bien ? Je n'en viens pas tout de suite à penser que la femme qui attendait à la maison Elio, était en fait un mec. Et pas n'importe quel mec. Ban-Ryu. Cela semble incroyable. Ne je- suis plus sur la même planète ? « Attendez vous vous connaissez ? » J'essaie de rester relax pendant que devant moi, il semble se dérouler une mini querelle d'amoureux. Je les regarde tout en quittant mon blouson. Contrairement à Ban-Ryu je le jette dans un coin. « Putain Elio ta femme c'est lui ? Non pas possible. » Je regarde Ban-Ryu qui sort sa chemise de son pantalon. « Tu fais parti du clan des lopettes, des pédés, des suceurs de queue ... » Je me marre. Et vu que j'ai reconnu Elio, je pense que monsieur Costard vient me rendre les coups reçus par sa petite femme. C'est trop mignon si c'est ça. Enfin c'est la seule possibilité que je vois sur le coup. A peine mes mots finis je m'en prends une dans les gencives. Ce qui me fait rire et cracher du sang. « Mais c'est qu'il en a dans le froc le jaune. » Je ne compte pas me laisser faire alors j'envoie les poings qui attirent dans le vide. Vu que mon adversaire les évite. «  J'ai Flash en face de moi. » Par contre son retour à lui tombe en plein dans mes côtes. « Tu es vraiment vénère. Je t'ai fais quoi ? » Juste pour m'assurer que je ne me trompe pas. Je fonce et là je tape direct dans le flanc et le bide. « La prochaine fois ce sont tes couilles que je vise. Être castré à vie cela te tente ? » Je jette un coup d’œil à Elio pas sur que l'idée lui plaise. Un homme castré dans son lit, cela ne fait plus tout à fait le même effet. En tout cas Ban-Ryu semble avoir bouffer du lion et être prêt à rendre coup pour coup. C'est quoi qu'il a dit en sortant, exploser mon crâne et me mettre six pieds sous terre. La seule façon d'avoir la paix d'après lui. Il ne rigole pas au final le jaune. Et il va falloir que je reste focus sur sa rage qui semble immense.


vmicorum. / nelliel & Sweet Poison
Revenir en haut Aller en bas
Elio Benucci10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Elio Benucci
https://www.ciao-vecchio.com/t3758-elio-counting-stars-delai-jus https://www.ciao-vecchio.com/t3804-elio-how-to-save-a-life
Faceclaim : Bob Morley @sweet poison
Messages : 550 - Points : 1374
[Banelio] I just need you now Tumblr_inline_nkxhsr9Uu81t3gh7j
Âge : 33 ans(12/08/86)
Métier : Concierge dans le building de l'entreprise Clarizio.
[Banelio] I just need you now Empty
Sujet: Re: [Banelio] I just need you now ( le Mer 1 Jan 2020 - 15:45 )

I just need you now @Ban-Ryu Kim et @Declan O'Reilly.


Si Elio avait su la suite des événements, il aurait gardé sa langue dans sa poche au lieu de tout déballer. Ça lui apprendra à vouloir être honnête, et que Ryu ne vienne pas lui reprocher de ne plus vouloir expliquer le moindre de ses problèmes. Bien sûr que le brun est touché, mais il n’a pas envie de voir son homme sortir les poings ce soir. À vrai dire, c’est la dernière chose donc il a besoin. Lui voulait simplement monter dans la voiture et rentrer chez lui. Chez eux. Il ne sait pas trop sur quel pied danser mais une chose est sûre : Elio voulait se retrouver seul avec le Coréen et s’endormir contre son épaule et oubliant cette soirée éprouvante. Seulement voilà, Ban-Ryu a d’autres projets bien moins reposants. Comment Elio aurait-il pu se douter que son compagnon trouverait Declan dans un club bondé de suspects ? À peine vit-il les deux hommes pousser la porte qu’il sortit lui-même de la voiture. Calmer Ban-Ryu, voilà la priorité. Il tenta tant bien que mal de poser sa main sur le bras de son amant, mais celui-ci fut repoussé en quelques secondes. Il savait pourtant que cela ne marcherait pas. Qu’il le lâche et qu’il rentre ? Sérieux ?! Comme si Elio allait simplement quitter les lieux en les laissant seuls se battre au fond d’une ruelle. Il attrapa la veste par reflex et serra les dents avant de répondre. « Mais bien sûr, comme si j’allais te laisser » Il alla rétorquer que c’était inutile, qu’ils devraient simplement rentrer. La violence ne menait jamais à rien de bon, son enfance le lui avait appris à de maintes reprises. Pourquoi Ban-Ryu s’entêtait ainsi ?! Il n’avait rien à prouver à personne. Mais en entendant Declan intervenir, Elio su qu’il était trop tard. Il lui jeta un regard noir. « Ferme là » Pas besoin d’envenimer les choses. Le veto n’a pas encore compris la situation ? Vraiment ? Combien de verres a-t-il bu pour mettre si longtemps à piger ? Ou alors Elio s’était totalement planté et il n’avait rien comprit du tout. Un sentiment de culpabilité le traversa d’ailleurs. Enfin…Jusqu’à ce que les insultes commencent à pleuvoir. Cet homme lui rappelait bien trop son père. « C’est fou de pouvoir déblatérer autant de conneries à la seconde » Mais les pièces du puzzle semblaient s’emboîter. C’est pas le couteau le plus aiguisé du tiroir cet Irlandais.

Elio regarda Ban-Ryu et su que le premier coup allait partir juste en voyant les traits de son visage. Cela ne manqua d’ailleurs pas. Ils s’étaient déjà battus dans leur jeunesse, mais jamais pour quelque chose d’aussi important. Et il ne savait pas si Ryu aurait la force de s’arrêter avant d’aller trop loin. Le combat de testostérones venait de commencer. Le sang de l’Italien ne fit qu’un tour en voyant le coup de Declan atterrir en plein dans le flanc de son homme. Il l’entendit parler sans vraiment réaliser le sens de ses mots. Il lâcha la veste de Ryu et sans même y réfléchir leva son poing pour le voir atterrir contre la joue de l’Irlandais. « Le touche pas ! »


code by EXORDIUM. | imgs by tumblr




 . You were made to be mine

≈ So who can stop me if I decide
That you're my destiny? ≈

Revenir en haut Aller en bas
Ban-Ryu KimLe vin est un puissant lubrifiant social
Ban-Ryu Kim
https://www.ciao-vecchio.com/t3877-la-violence-est-une-forme-de-f https://www.ciao-vecchio.com/t4002-zero-de-conduite-ban-ryu#127292
Faceclaim : Kim Woo Bin ©RQ
Messages : 300 - Points : 934
[Banelio] I just need you now Tumblr_inline_n2ejntpu0u1s1jhku
Âge : 33 ans
Métier : Fils d'un des actionnaires majoritaires de Samsung, il a prit sa place autour de la table à sa mort il y a 5 ans de cela et représente aujourd'hui la compagnie en Europe même si le business n'est pas sa tasse de thé.
[Banelio] I just need you now Empty
Sujet: Re: [Banelio] I just need you now ( le Mer 8 Jan 2020 - 21:00 )
La haine transpirait de ses pores. Ban-Ryu n’avait aucun problème avec Declan quand il s’énervait contre lui et appréciait grandement leurs combats, mais jamais il n’aurait dû toucher à Elio. Personne ne lui faisait du mal. Si quelqu’un devait lui coller une droite dans la gueule à cause d’une de ses stupidités : c’était lui. Point final. Il ne se rendait probablement pas compte de l’état dans lequel il était : comparé à leurs autres altercations, cela allait être bien plus douloureux. Hors de questions qu’il laisse passer une telle chose.

“Non, tu as touché à quelqu’un et tu n’aurais pas dû.” Grogna-t-il, ne cachant pas sa colère. Pourquoi le faire ? Il n’était plus l’heure de faire une magnifique joute verbale avant le premier coup. Ban-Ryu ne ferait pas de préliminaires ce soir.

Il voulait lui défoncer le visage, il voulait lui faire comprendre qu’à un moment ses conneries d’homophobies devaient s’arrêter, car un jour il trouvera plus fort que lui et le paiera de sa vie. Il était temps de lui apprendre une leçon et l’homme d’affaire se ferait un plaisir de lui remettre les pendules à l’heure.

À l’extérieur, il ignora royalement celui qui était officieusement son compagnon pour se concentrer seulement sur la gueule de l’Irlandais qu’il allait bientôt refaire. Artiste à ses heures perdues, il pouvait être un vrai Picasso quand il y mettait du sien. Enlevant sa veste pour la jeter négligemment vers Elio : encore une fois, cela était le cadet de ses soucis. Il y avait plus important. Tellement plus important en cet instant. En entendant Declan l’appeler ‘sa femme’, un sourire mauvais se dessina sur le visage de l’Asiatique :

“Tu as vraiment envie de crever hein ?! Tu veux signer le contrat avec la mort ce soir ?!” Parce que si cela était le cas : il se ferait une joie de l’envoyer dans l’autre monde : avec un bon coup de pieds au cul qui plus est. Il avait déjà tué un homme, il n’hésiterait pas à le refaire.

Pour Ban-Ryu, il était hors de questions de laisser à nouveau quelqu’un s’en prendre à une personne qu’il aime. Il avait trop perdu avec sa femme, il ne perdrait pas Elio. Qu’importe qu’il termine au trou : il protégerait les siens. En entendant Declan insulté un peu plus son compagnon, il n’hésita pas plus longtemps et lui décolla une droite monumentale. Mais clairement, cela ne lui suffisait pas. Évitant les coups de Declan, il redonna plusieurs coups de poings dans ses cotes dans l’espoir de lui couper le sifflet : qu’il se la ferme un peu. Hélas, non seulement il répondit aux coups, mais en plus il continua de baver sa merde. Les pourritures dans son genre arrivaient toujours à dire des conneries. L’idée de lui exploser toutes ses dents jaillies dans son esprit et il allait appliquer la sentence quand Elio s’interposa en frappant Declan. Surpris, agréablement surpris, Ban-Ryu souriait.

“Thanks Love.” Et sur ces mots, il prit la suite en collant son poing de l’autre côté de sa mâchoire avant de lui donner un coup de genou dans le torse : “Tu t’es déjà fait défoncer par deux hommes ?” Il l’attrapa par les cheveux pour le forcer à le regarder : “Il est temps que tu apprennes ta leçon.” Il plissa ses yeux : “Dire que je pensais t’aider à un moment, pourquoi pas finir cette thérapie qu’on avait instauré en continuant nos combats…” Il était déçu oui. Declan était un bon combattant, mais il préférait perdre un adversaire que laisser passer ce genre de comportement.


“Même une feuille de papier est plus légère si on la porte à deux.”
by wiise
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
[Banelio] I just need you now Empty
Sujet: Re: [Banelio] I just need you now ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- [Banelio] I just need you now -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Quartier Spagnoli :: Las Cuevas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : 1, 2  Suivant