Mais tout vacille accroche toi ma fille. // Jun-Ho

Revenir en haut
Aller en bas

-40%
Le deal à ne pas rater :
-40% sur Nike React Infinity Run Flyknit 2
95.97 € 159.99 €
Voir le deal

 

- Mais tout vacille accroche toi ma fille. // Jun-Ho -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Fuorigrotta :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Athenais SpiliotisBon pour te remonter le moral
Athenais Spiliotis
https://www.ciao-vecchio.com/t6936-le-scepticisme-est-le-commenc https://www.ciao-vecchio.com/t6995-s-il-y-a-un-prix-pour-manque-de-jugement-e-crois-que-j-ai-le-ticket-gagnant-athenais
ID : Sharky // Ingrid
Pronom : Elle
Faceclaim : Nathalie Emmanuel + @aslaug. & Longanis
Style RP : Pronoms RP : Elle / Athenais
Flashback : Oui.
RPs violent : Oui.
RPs hot : Avant, pendant, après, pas de soucis. Les rps de ce genre ne me dérange pas.
Longueur : J'écris sans pression, comme ça me vient et je sais m'adapter au besoin.

Sujets sensibles : Validisme, Zoophilie ainsi que la violence animale en générale et la psychophobie.
Thème·s abordé·s : Religion catholique et suicide de son père.
Messages : 484 - Points : 716
Mais tout vacille accroche toi ma fille. // Jun-Ho 40bbae26a17154cc87d0322213b807b4340dbe1b
Âge : 32 ans
Métier : Sans travail.
Mais tout vacille accroche toi ma fille. // Jun-Ho Empty
# Sujet: Mais tout vacille accroche toi ma fille. // Jun-Ho ( le Lun 13 Juil 2020 - 18:36 )
Athenais avait bien du mal à s’habituer à cette nouvelle vie. Pourtant, elle avait le soutien inconditionnel et financier d’Ela ce qui devrait lui enlever une épine du pied : la vérité était tout autre. Elle se sentait gênée d’être un poids de la sorte, de n’être bonne à rien. Elle devait trouver un travail, mais n’ayant aucune connaissance professionnelle : qui voudrait d’elle ? Avoir une ancienne nonne comme employé… Voilà une chose qui ne devait pas être courant. Le pire étant qu’elle avait peur que des questions soient posées. Pourquoi avait-elle été mise à la porte du Couvent ? Qu’avait-elle pu faire pour ne plus servir le Dieu tout-puissant ? Athenais savait qu’elle devrait répondre de ces vices et de ses péchés à un moment ou à un autre. Pourtant, elle n’était pas si coupable que cela. Oui, elle avait eu des rêves assez tendancieux et explicites où Jun-Ho était le sujet principal. Est-ce que cela faisait d’elle une pécheresse ? Une succube accro à la chair ? Chose qu’elle n’a jamais connue… En se regardant dans le miroir, elle souffla longuement et termina de s’habiller. Chaque jour apportait le même lot de questions. La sensation que son cœur et ses entrailles sont entremêlés était constante, elle en revanche. Pourquoi laisser du répit à Athenais ?

Aujourd’hui, elle comptait aller voir Virgil pour lui demander s’il avait une place sur son bateau. Après tout… Il lui avait bien dit qu’il serait là si elle avait besoin d’aide, hors, cela était le cas. Elle ne pouvait pas continuer de vivre au crochet de sa meilleure amie et soeur de cœur. Ela avait autre chose à faire que de prendre soin de sa bonne à rien d’amie : pas capable de rester dans la foi. Oh pourtant, elles s’amusaient et Athenais prenait goût à cette liberté qui lui offrait de nouveaux horizons. Pourtant, il y avait toujours une part d’elle qui était mal à l’idée d’avoir échoué et de ne pas avoir gardé l’habit encore quelques années de plus : pour ne pas dire jusqu’à son dernier souffle.

Vêtue d’un jeans et d’un chemisier bleu marine, elle enfila une paire d’espadrilles et passa ses mains dans ses cheveux qui ne devaient plus être domptés, lissés et cachés. Athenais les avait maltraitées avec les années, voulant être comme toutes les autres femmes du couvent : les cheveux légèrement ondulés ou bien raides. Pourtant, Dieu l’avait créé ainsi et aujourd’hui : elle pouvait pleinement embrasser la nature indomptable de ses cheveux. Un dernier coup d’œil dans le miroir et elle sortit de l’appartement non sans avoir laissé un mot doux à Ela pour la prévenir qu’elle allait au port.

Devant the Sea of Legends, Athenais serra son sac à main en bandoulière. Elle prit une longue inspiration et s’approcha du ponton. Elle appela plusieurs fois le Capitaine, elle osa même appeler Jun-Ho, mais personne ne répondit. N'ayant pas enore de téléphone portable pour communiquer avec les autres, elle devait trouver une solution. Regardant autour d’elle, soit elle restait à les attendre, soit elle allait voir Jun-Ho qui pourrait lui dire où est son capitaine. Optant pour la seconde solution, la voilà repartie sous le beau soleil d’Italie vers l’appartement des Gonetti. Frappant à la porte, quand la mère de Jun-Ho ouvrit : son expression était presque effrayante.

“Soeur Spiliotis…?” La nonne lui sourit : “Appelez moi Athenais.” Elle prit une longue inspiration : “Est-ce que Jun-Ho est là…? - Il est partit il y a un quart d’heure pour faire un peu de courses. Mais il ne va pas tarder, entrez, entrez je vous en prie.” La jeune femme rentra en la remerciant d’un sourire et d’une brève courbette. Restant à l’entrée, elle attendait qu’on l’invite réellement à rentrer dans l’appartement. Chose faite, elle alla dans l salon : rien ne semblait avoir bougé. “Vous aimez toujours le thé vert ? Je viens d’en faire, je vais vous apporter une tasse. - Merci beaucoup.” Athenais voyait bien que des questions brûlaient la langue de Ha-Neul, mais elle n’osait pas demander. Qu’est-ce qu’elle faisait ici et en habit de civil ? Le silence s’installa le temps que le thé soit prêt, laissant un peu de répit à l’ancienne bonne sœur qui sentait son cœur battre à tout rompt. Était-ce une connerie d’être venue ?


Souffrance.
Preuve est faite que visages dévots et pieuses actions nous servent à enrober de sucre le Diable lui-même. ▬ V for Vendetta+ @bat'phanie.
Revenir en haut Aller en bas
Jun-ho GonettiTu te bonifies avec l'âge… ou pas
Jun-ho Gonetti
https://www.ciao-vecchio.com/t6956-jun-ho-gonetti https://www.ciao-vecchio.com/t6987-jun-ho-o-33-ans-o-plongeur
ID : BW, Marie
Pronom : Elle
Faceclaim : Park Seo Joon@moonaetics
Style RP : Pronoms RP : Il / Jun-Ho
Flashback : Oui.
RPs violent : Oui.
RPs hot : Avant, pendant et après tant qu'on en discute ensemble
Longueur : Cela dépend des sujets, je m'adapte facilement. Aucune pression :)

Thème·s abordé·s : Maladie - Deuil
Messages : 455 - Points : 526
Mais tout vacille accroche toi ma fille. // Jun-Ho Tumblr_o3y2y3MpkC1tpi24go5_400
Âge : 32 bougies à son actif
Métier : Plongeur, pirate des temps modernes
Mais tout vacille accroche toi ma fille. // Jun-Ho Empty
# Sujet: Re: Mais tout vacille accroche toi ma fille. // Jun-Ho ( le Mer 2 Sep 2020 - 11:50 )

T'as l'coeur trop fragile ft @Athenais Spiliotis

Rien ne prédestinait cette journée à être différente des autres. Jun-Ho avait été réveillé par sa sœur qui ne pouvait s’empêcher de frapper à sa porte quand elle savait qu’il n’était pas sur la goélette. L’ainé se demandait souvent si -par simple habitude- elle le faisait également quand il était absent. La famille Gonetti avait pris son petit déjeuné ensemble et le marin d’eau douce était ensuite sorti faire quelques courses. En chemin, il passa d’ailleurs devant le couvent, se disant qu’il n’avait pas croisé Athénaïs depuis longtemps. Il n’était pas rare qu’il pousse sa chance en traînant autour de l’édifice qui la tenait loin de lui. Jun-Ho s’était pourtant fait une raison, il savait que la demoiselle avait déjà un être dans son cœur. Un homme bien plus grand, bien plus fort que lui. Jamais l’Italien ne pourrait rivaliser avec une croyance aussi intense que celle-ci. Il avait vu son père et l’importance de la religion à ses yeux, il savait combien il se raccrochait à son dieu dans les périodes difficiles. Qui était-il pour arracher à Athénaïs ce petit morceau de paix qu’elle trouvait en elle ? Cependant, il ne pouvait pas se mentir : elle lui manquait. Pourquoi n’était-elle pas sortie ? Il n’était pas rare de la croiser au marché le matin : raison pour laquelle Jun-Ho se portait toujours volontaire pour y aller…Et sans sa sœur. Mais aujourd’hui – et pour la deuxième fois consécutive cette semaine – la belle ne s’était pas présentée devant les primeurs de Naples. Jun-Ho avait attendu, avait eu le temps de faire 3 fois le tour des étalages avant de soupirer longuement. Il avait beau réfléchir, se passer dans la tête le calendrier chrétien, il ne voyait pas ce qui pouvait tenir Athénaïs dans le couvent aussi longtemps. Y avait-il une célébration à préparer ? Quelque chose d’assez important pour qu’elle s’y jette corps et âme, oubliant même d’aller sur le port pour vérifier que la Goelette était bien amarrée ?

Les sacs réutilisables dans les mains, Jun-Ho retourna chez lui. Il tenterait encore demain, et après-demain. Il avait quelques jours devant lui avant de repartir sur la mer et comptait bien les utiliser pour croiser le chemin d’Athénaïs.

« Je suis revenu ! » Il enleva ses chaussures et les déposa dans le placard de l’entrée avant de reprendre les sacs et se diriger vers le salon. Jun-Ho s’arrêta net devant la vision qui s’offrait à lui. Athénaïs était dans son salon. Il avait fait 3 fois le tour du marché alors qu’elle se trouvait simplement assise sur son canapé.  Si la première émotion fut la joie, il fronça rapidement les sourcils en réalisant qu’elle était vêtue d’un jean et d’un chemisier. « Athénaïs ? » Il posa les sacs sur la petite table et s’approcha, visiblement inquiet. « Tu vas bien ? » Il ne pouvait pas expliquer pourquoi ni comment, mais il sentait que quelque chose ne tournait pas rond. Son absence des derniers jours, ses vetements, ses cheveux lâchés…rien ne rentrait dans le quotidien qu’ils avaient jusqu’ici. Et si avant il ne s’en était pas inquiété, tout changeait en la trouvant dans son salon. Le brun lança un rapide regard vers sa mère qui prit Nora par la main « Viens. On va aller faire un tour dehors » La petite fille ne broncha pas et suivit Ha-Neul pour laisser un peu d’intimité aux deux adultes.

Les pupilles de Jun-ho observaient tous les mouvements de la sœur. Du moins, celle qui l’était avant. « Qu’est-ce qui se passe Athénaïs ? Tu as besoin d’aide ? Tu n’as qu’à demander tu sais ? »

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr





☽☽ What a man gotta do?
To be totally locked up by you
What a man gotta say?
What a man gotta pray?
To be your last "Goodnight" and your first "Good day"

Revenir en haut Aller en bas
Athenais SpiliotisBon pour te remonter le moral
Athenais Spiliotis
https://www.ciao-vecchio.com/t6936-le-scepticisme-est-le-commenc https://www.ciao-vecchio.com/t6995-s-il-y-a-un-prix-pour-manque-de-jugement-e-crois-que-j-ai-le-ticket-gagnant-athenais
ID : Sharky // Ingrid
Pronom : Elle
Faceclaim : Nathalie Emmanuel + @aslaug. & Longanis
Style RP : Pronoms RP : Elle / Athenais
Flashback : Oui.
RPs violent : Oui.
RPs hot : Avant, pendant, après, pas de soucis. Les rps de ce genre ne me dérange pas.
Longueur : J'écris sans pression, comme ça me vient et je sais m'adapter au besoin.

Sujets sensibles : Validisme, Zoophilie ainsi que la violence animale en générale et la psychophobie.
Thème·s abordé·s : Religion catholique et suicide de son père.
Messages : 484 - Points : 716
Mais tout vacille accroche toi ma fille. // Jun-Ho 40bbae26a17154cc87d0322213b807b4340dbe1b
Âge : 32 ans
Métier : Sans travail.
Mais tout vacille accroche toi ma fille. // Jun-Ho Empty
# Sujet: Re: Mais tout vacille accroche toi ma fille. // Jun-Ho ( le Jeu 3 Sep 2020 - 20:38 )
Athenais ne se sentait pas réellement à sa place dans cet appartement non plus. À croire que le monde entier n’était pas fait pour elle. Sa place était dans le couvent… Si seulement elle n’en avait pas été éjectée. Voilà ce que les pensées impures apportaient : des ennuis. Pourtant… Une part d’elle était soulagée : réalisant qu’il y avait bel et bien une vie de dehors de la foi. Ela n’avait pas menti. C’est peut-être parce qu’elle avait encore tout à apprendre de ce monde étrange à ses yeux qu’elle se sentait aussi incertaine. Elle avait rarement ressentit cette sensation, il faut dire. Ses journées étaient millimétrées comme du papier à musique : pas question de laisser la place à l’imprévu ou à quelque chose de nouveau. Alors forcément… Avoir autant de liberté d’un coup était grisant, impressionnant même. Athenais sentait les questions brûlées la langue de la sœur ainsi que de la mère de Jun-Ho. Elles seraient en droit de demander, elle serait en droit de ne pas répondre.

En entendant la porte s’ouvrir, elle vit Ha-Neul se lever : “Ah il est rentré. Buvez donc ça va vous faire du bien.” Il est vrai que l’ancienne bonne sœur ne disait jamais non pour une bonne tasse de thé. Il y avait quelque chose de réconfortant à tenir une tasse chaude entre ses mains : comme un contact avec l’instant présent. Il n’y avait pas de meilleur remède aux divagations, aux craintes et à l’anxiété selon elle.

En le voyant devant elle, Athenais se leva. Le malaise s'accentua. Son cœur s’emballa un peu plus. Il lui faisait de plus en plus de l’effet. Cela était presque désolant à ce stade. Devait-elle se jeter dans ses bras ? S’approcher de lui et enfin savoir si la douceur de ses mains était aussi agréable que dans ses pensées ? Non. Elle resta à sa place. Calmement. Sagement. Fidèle à elle-même. Un sourire entendu se dessina sur ses lèvres alors que Nora lui faisait des grands gestes avant de suivre sa mère. Une fois seuls, son cœur s’accéléra un peu plus : lui faisant voir des points de toutes les couleurs. Bon sang … Ce que tu peux être ridicule. Pensa-t-elle. Il ne va pas te manger. Pourtant, cela était la première fois qu’ils se retrouvaient en tête à tête. Elle n’était pas inquiète. Elle n’était pas rassurée non plus. Alors, elle avala sa salive après avoir raclé plusieurs fois sa gorge :

"Ha-Neul a fait du thé, tu devrais en prendre une tasse.” Une entrée en matière ridicule. Elle se réinstalla et montra la place à côtés d’elle. Ils avaient à parler. Elle ne pouvait pas lui mentir. Quand il fut assis sur le canapé, elle hésita et puis lentement elle alla pour prendre les mains de Jun-Ho avant de vivement de se raviser. Ses mains à nouveau sur ses genoux, elle ne savait pas réellement ce qui se passait là-haut. “J’ai…” Comment avouer une telle chose ? “J’ai été mise à la porte du couvent.” Son ami n’avait pas besoin de savoir les détails, l’état pitoyable dans lequel Ela l’a retrouvé, ni même son mal-être. “Je suis actuellement chez une amie, ne t’en fais pas. J’ai un toit au-dessus de ma tête.” Elle voulait le rassurer oui. Parce qu’elle savait que sa nature trop bonne le ferait s’inquiéter.


Souffrance.
Preuve est faite que visages dévots et pieuses actions nous servent à enrober de sucre le Diable lui-même. ▬ V for Vendetta+ @bat'phanie.
Revenir en haut Aller en bas
Jun-ho GonettiTu te bonifies avec l'âge… ou pas
Jun-ho Gonetti
https://www.ciao-vecchio.com/t6956-jun-ho-gonetti https://www.ciao-vecchio.com/t6987-jun-ho-o-33-ans-o-plongeur
ID : BW, Marie
Pronom : Elle
Faceclaim : Park Seo Joon@moonaetics
Style RP : Pronoms RP : Il / Jun-Ho
Flashback : Oui.
RPs violent : Oui.
RPs hot : Avant, pendant et après tant qu'on en discute ensemble
Longueur : Cela dépend des sujets, je m'adapte facilement. Aucune pression :)

Thème·s abordé·s : Maladie - Deuil
Messages : 455 - Points : 526
Mais tout vacille accroche toi ma fille. // Jun-Ho Tumblr_o3y2y3MpkC1tpi24go5_400
Âge : 32 bougies à son actif
Métier : Plongeur, pirate des temps modernes
Mais tout vacille accroche toi ma fille. // Jun-Ho Empty
# Sujet: Re: Mais tout vacille accroche toi ma fille. // Jun-Ho ( le Ven 4 Sep 2020 - 18:32 )

T'as l'coeur trop fragile ft @Athenais Spiliotis


En voyant Athenais se lever, Jun-Ho se demanda s’il devait s’approcher ou au contraire garder quelques distances. Leur regard se croisa, et durant quelques secondes, le temps sembla ralentir. Aucun des deux ne bougea, incapable de savoir qu’elle conduite tenir. Nora et sa mère quittèrent la maison mais Jun-Ho ne lâcha pas Athenais du regard. Il voulait comprendre, il voulait qu’elle lui explique ce qu’elle faisait ici. Quand elle parla du thé, il hocha simplement la tête et versa le liquide dans une tasse. Cela lui permis de souffler longuement, de reprendre ses esprits. Il devait se concentrer sur la jeune femme, rien d’autre n’avait d’importance : et surtout pas les sentiments qui grandissaient dans son cœur.

Il la laissa s’installer et s’assit à son tour, à côté d’elle. Si tout paraissait naturel, c’était bien le contraire. Il réfléchissait à chaque distance qu’il imposait. A lui-même, pour empêcher son cœur de s’emballer en croisant ses grands yeux bruns. Peine perdue. Il réalisa le début de mouvement. Voulait-elle lui prendre les mains ou son cerveau rendait-il la réalité plus alléchante ? Ses questions furent stoppées par l’annonce de son amie. Mise à la porte du couvent ? Mais pourquoi ? Cela ne le rassurait pas du tout. Il se rappela leur dernière conversation, de la nouvelle Sœur supérieur. « Est-ce que c’est de ma faute ? » Il avait probablement trop traîné autour du couvent. Il aurait dû être plus discret. Les longues marches dans le cloitre du couvent avaient-elles été de trop aux yeux des soeurs plus fermé d'esprit ? Le brun serra les dents et se détesta d’avoir ainsi franchis les limites. « Je suis désolé » Pour en être la cause et s’il se trompait, pour la situation générale. « C’est assez grand chez ton amie, tu as tout ce dont tu as besoin ? » Bien sûr qu’il s’inquiétait. Il n’avait jamais entendu ce genre de cas. Il savait qu’il manquait des pièces au puzzle pour être complet, pour qu’il voit l’image entière. « Tu sais qu’on a une chambre supplémentaire ici hein ? Si tu as besoin, tu pourrais l’utiliser ? » Ainsi il pourrait garder un œil sur elle. « Maman serait heureuse d’avoir un peu de compagnie » Et que dire de Nora ? Elle adorait la jeune femme.

Il croisa de nouveau son regard et suivant son instinct, attrape l’une de ses mains pour la serrer dans les siennes. C’est la première fois qu’il la touchait ainsi, avec tendresse. Peut-être qu'il s'autorisait à agir de la sorte maintenant qu'elle ne portait plus l'habit. Qu'il se sentait plus à l'aise pour démontrer des marques d'affection. Un frisson le parcouru, lui-même surprit de ce geste spontané « Dis-moi ce que je peux faire » Il ne lâcha pas ses yeux  « N'importe quoi »

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr





☽☽ What a man gotta do?
To be totally locked up by you
What a man gotta say?
What a man gotta pray?
To be your last "Goodnight" and your first "Good day"

Revenir en haut Aller en bas
Athenais SpiliotisBon pour te remonter le moral
Athenais Spiliotis
https://www.ciao-vecchio.com/t6936-le-scepticisme-est-le-commenc https://www.ciao-vecchio.com/t6995-s-il-y-a-un-prix-pour-manque-de-jugement-e-crois-que-j-ai-le-ticket-gagnant-athenais
ID : Sharky // Ingrid
Pronom : Elle
Faceclaim : Nathalie Emmanuel + @aslaug. & Longanis
Style RP : Pronoms RP : Elle / Athenais
Flashback : Oui.
RPs violent : Oui.
RPs hot : Avant, pendant, après, pas de soucis. Les rps de ce genre ne me dérange pas.
Longueur : J'écris sans pression, comme ça me vient et je sais m'adapter au besoin.

Sujets sensibles : Validisme, Zoophilie ainsi que la violence animale en générale et la psychophobie.
Thème·s abordé·s : Religion catholique et suicide de son père.
Messages : 484 - Points : 716
Mais tout vacille accroche toi ma fille. // Jun-Ho 40bbae26a17154cc87d0322213b807b4340dbe1b
Âge : 32 ans
Métier : Sans travail.
Mais tout vacille accroche toi ma fille. // Jun-Ho Empty
# Sujet: Re: Mais tout vacille accroche toi ma fille. // Jun-Ho ( le Ven 4 Sep 2020 - 23:23 )
Le malaise s’installa rapidement, trop peut-être et Athenais ne savait pas comment enlever cette sensation d’être de trop. Elle n’avait pas appris cela au couvent, gérer ce genre de situation. Pourtant, elle en avait subi de longs silences, comme ceux des familles quand leur proche rends leur dernier souffle. La chose était bien plus personnel dans cette situation. On parlait de Jun-Ho. De celui qui avait ouvert bien malgré lui une autre voie pour elle. Une qu’elle n’aurait pas soupçonnée : pensant sincèrement pouvoir résister à ces pensées, à cet homme qui se tenait maintenant à quelques mètres d’elle. Etait-ce donc vers lui que Dieu voulait que ses yeux se tournent ? Ce n’est pas comme s’il avait été conciliant avec elle de toute façon, à ne jamais répondre à ses suppliques.

Sur le canapé, elle leva ses mains pour initier un contact, mais se ravisa en prenant conscience tout ce que cela pouvait impliquer. Il n’y avait plus de retour possible de toute façon, alors pourquoi elle avait aussi peur ? Pourquoi était-elle tétanisée par la force de son attraction pour lui ? Les battements effrénés de son cœur n’étaient pas non plus innocents dans l’histoire. Était-ce donc ça de perdre la tête ? Ce que les héroïnes des romans de Jane Austen ressentent ? Athenais en avait lu beaucoup dans sa jeunesse, en catimini sous les yeux maternels de l’ancienne mère supérieure. Cette femme qui à prit soin de cet enfant abandonné de tous. En entendant la question de Jun-Ho, l’ancienne bonne sœur prit une longue inspiration. Elle attrapa sa tasse de thé pour en prendre une gorgée avant de prendre la parole en reposant le mug.

“Ce n’est pas de ta faute, Jun-Ho, rassure-toi.” Ce n’était de la faute à personne au fond… La mère supérieure actuelle avait eu raison d’éliminer cette mauvaise graine de son couvent. Athenais n’arrivait plus à se concentrer aux tâches quotidiennes et ses prières à Dieu étaient principalement tourner vers l’homme assis à ses côtés plutôt que la paix dans le monde. “Ne le sois pas… Je me dis que cela était la volonté de Dieu.” Peut-être pas les sévices subit dans ce cagibi… Mais qui était-elle pour se plaindre ? Elle était en vie et maintenant plus proche que jamais de l’homme que son cœur avait choisis au profit de sa dévotion vers le saint-père. “Oui, ne t’en fais pas. Elle prend bien soin de moi.” Elle n’aurait pas survécu sans elle, mais elle se retient de dire une telle chose : ne souhaitant pas l’inquiéter. “Ca va mieux disons, cela va te paraître étrange, mais… Ce n’est pas facile de s’accommoder à cette nouvelle vie. Sans contrainte, sans horaire précise. Je vais tenter de trouver un travail, même si cela va être difficile : je n’ai aucune qualification.” A part savoir faire à la perfection des tâches ménagères et rapiécés de vieux vêtements. Elle lui sourit doucement : “Merci de cette proposition, mais je ne m’imposerai pas dans ta vie, dans ta famille.” Parce qu’elle avait peur de ce qu’il pourrait découvrir. Que dirait-il en l’entendant parler Grecque ? Appeler son père en s’arrachant les cheveux recroquevillés dans un coin de la pièce ? Non. Elle était bien chez Ela. “Mais je tâcherai de passer plus pour prendre le thé avec elles.” Oui, ça elle pouvait le faire et Nora serait probablement tout aussi ravie que Na-Heul.

Soudain, Jun-Ho attrapa sa main et elle sursauta sans s’en rendre compte. Son regard descendit lentement vers ce geste. Était-ce un de ces rêves plus vrai que la réalité ? Elle restait pantoise. Interdite alors que l’air commençait à lui manquer sérieusement. Confuse. Elle l’était. Ses joues prirent une couleur rouge écarlate. Impossible de cacher son émoi. Pauvre mortelle qu’elle était. Dieu n’aurait jamais dû donner à l’homme la luxure. La peau du marin était si douce, sa paume si chaude. En se rendant compte que tout ceci n’était pas un rêve, elle finit par sourire et encercler la main gracieusement offerte en se répétant que cela était normal entre deux amis… Elle omettait sciemment tous les sentiments qui déferlaient dans son corps.

“Rien. À part être là pour moi et être patient. J’ai beaucoup de choses à apprendre de ce monde aux antipodes de ce qu’à été ma vie.” Parce que oui, elle était rentrée dans les ordres tôt : cela était mieux que de mendier dans la rue et mourir de faim. “Dans mon malheur… J’apprends vite.” Le sourire qu’elle lui offrait se voulait rassurant : “Un jour, je te raconterai pourquoi j’ai été renvoyée, mais pour l’instant… Je ne peux pas. Promis. Sois patient d'accord ?”

Cela serait trop compromettant. Humiliant même. Ses sentiments, qui tiraillaient ses tripes, la rendraient folle. Et les accepter était hors de question. Parce que s’ils n’étaient pas réciproque : cela marquerait la fin de sa vie. Avoir sacrifié sa vocation pour un homme qui n’est pas amoureux d’elle, pire encore qui abuserait d’elle avant de la jeter comme un Kleenex. Oui. Athenais avait beaucoup réfléchit, probablement trop, les joies de n’avoir pour seule compagnie pendant des années qu’une imagination débordante.


Souffrance.
Preuve est faite que visages dévots et pieuses actions nous servent à enrober de sucre le Diable lui-même. ▬ V for Vendetta+ @bat'phanie.
Revenir en haut Aller en bas
Jun-ho GonettiTu te bonifies avec l'âge… ou pas
Jun-ho Gonetti
https://www.ciao-vecchio.com/t6956-jun-ho-gonetti https://www.ciao-vecchio.com/t6987-jun-ho-o-33-ans-o-plongeur
ID : BW, Marie
Pronom : Elle
Faceclaim : Park Seo Joon@moonaetics
Style RP : Pronoms RP : Il / Jun-Ho
Flashback : Oui.
RPs violent : Oui.
RPs hot : Avant, pendant et après tant qu'on en discute ensemble
Longueur : Cela dépend des sujets, je m'adapte facilement. Aucune pression :)

Thème·s abordé·s : Maladie - Deuil
Messages : 455 - Points : 526
Mais tout vacille accroche toi ma fille. // Jun-Ho Tumblr_o3y2y3MpkC1tpi24go5_400
Âge : 32 bougies à son actif
Métier : Plongeur, pirate des temps modernes
Mais tout vacille accroche toi ma fille. // Jun-Ho Empty
# Sujet: Re: Mais tout vacille accroche toi ma fille. // Jun-Ho ( le Sam 5 Sep 2020 - 0:20 )

T'as l'coeur trop fragile ft @Athenais Spiliotis


Le couperet tomba : Athenaïs avait donc été mise à la porte du couvent. Cela semblait impensable pour le marin. Si cela répondait à ses vetements de civils, une tonne de questions supplémentaires arrivait dans la tête de Jun-Ho. Il pensa evidemment que c’était de sa faute, qu’il avait ruiné ses chances d’être heureuse en ne gardant pas ses distances. Mais elle le rassura, et il se plongea dans ses yeux pour tenter de comprendre cette folle situation. L’ancienne nonne n’était pas très coopérative, laissant libre court à l’imagination trop débordante du jeune homme. Il se concentra cependant pour rassembler ses idées et poser les questions les plus pertinentes. Il ne croyait pas en dieu, et encore moins en sa volonté. Il pensait que chaque choix, chaque décision avait des conséquences et que celles-ci traçaient un chemin. Il suffisait juste de faire un pas différent pour mener sa vie vers une autre direction. Alors non, il n’accepterait pas l’idée que l’exclusion d’Athenais soit la simple volonté d’un prétendu être supérieur. Il n’en dit pas un mot cependant, ne voulant pas pousser la belle dans ses retranchements, ou lui faire plus de peine que nécessaire. Si cela l’aidait à avancer, il n’allait pas l’en dissuader. Comme pour tout le reste, il respectait trop son amie – bien qu’elle soit bien plus dans son cœur – pour la détourner de ses convisions.

« Je connais pas mal de monde à Naples, je peux t’aider à trouver un travail. Quelque chose qui te plaise » Il voulait qu’elle s’épanouisse, qu’elle voit la beauté dans le monde qui l’entoure. Naples avait tellement de belles choses à offrir.  Lui l’électron libre s’était épris d’une nonne respectant un cadre strict. Comment était-ce possible ? Il blâmait ses grands yeux noisette, la douceur de sa voix et son air empathique. Il blâmait son sourire rieur et son côté altruiste. Jun-Ho pourrait passer des heures à observer les traits fins de son visage, à écouter le son de sa voix. Il savait que jamais il ne s’en lasserait…Pour son plus grand malheur. Aucune autre ne l’intéressait, aucun autre sourire ne faisait bondir son cœur.

Il proposa la chambre vide à l’étage, il savait que sa sœur et sa mère n’y verrait aucun inconvénient. Mais encore une fois, Athenaïs refusa et il hocha la tête. Il sentait cette distance qu’elle imposait et même s’il y était habitué, résolu, cette fois sembla plus difficile que d’habitude. Alors il attrapa sa main. Doucement. Caressa tendrement sa peau ambrée sans rien dire. Il réfléchissait. Il s’occupait le cerveau pour ne pas trop penser au contact pourtant si minime entre eux. Etre patient ? Cela n’avait jamais été son point fort. Il aimait être actif. Mais pour elle il pourrait se couper une jambe alors encore une fois il acquiesça. « Dans ton malheur… tu m’as moi » Il lui offrit un sourire sincère alors que leurs mains étaient toujours liées. « Je pourrais te montrer ? » C’était une demande oui « Tu m’as dit que tu n’avais jamais fais de camping. Que tu ne connaissais pas grand-chose de la vie en dehors du couvent » Lui avait de l’expérience. Il avait voyagé, testé divers métiers et rencontré des personnes très différentes. Finalement il lâcha sa main, attrapa la tasse pour boire une gorgée. Façon de se détourner l’attention. « Je te promets de ne plus te poser de question sur le couvent. Mais en échange tu promets de me laisser te faire découvrir une nouvelle chose chaque jour pendant 1 semaine. Deal ? » Il sourit en coin, plutôt fier de son idée et tendit sa main « T’as de la chance, je crache pas dessus, je garde ça pour les pirates » Puis il éclata de rire, d’étendant nettement l’atmosphère par la même occasion


code by EXORDIUM. | imgs by tumblr





☽☽ What a man gotta do?
To be totally locked up by you
What a man gotta say?
What a man gotta pray?
To be your last "Goodnight" and your first "Good day"

Revenir en haut Aller en bas
Athenais SpiliotisBon pour te remonter le moral
Athenais Spiliotis
https://www.ciao-vecchio.com/t6936-le-scepticisme-est-le-commenc https://www.ciao-vecchio.com/t6995-s-il-y-a-un-prix-pour-manque-de-jugement-e-crois-que-j-ai-le-ticket-gagnant-athenais
ID : Sharky // Ingrid
Pronom : Elle
Faceclaim : Nathalie Emmanuel + @aslaug. & Longanis
Style RP : Pronoms RP : Elle / Athenais
Flashback : Oui.
RPs violent : Oui.
RPs hot : Avant, pendant, après, pas de soucis. Les rps de ce genre ne me dérange pas.
Longueur : J'écris sans pression, comme ça me vient et je sais m'adapter au besoin.

Sujets sensibles : Validisme, Zoophilie ainsi que la violence animale en générale et la psychophobie.
Thème·s abordé·s : Religion catholique et suicide de son père.
Messages : 484 - Points : 716
Mais tout vacille accroche toi ma fille. // Jun-Ho 40bbae26a17154cc87d0322213b807b4340dbe1b
Âge : 32 ans
Métier : Sans travail.
Mais tout vacille accroche toi ma fille. // Jun-Ho Empty
# Sujet: Re: Mais tout vacille accroche toi ma fille. // Jun-Ho ( le Sam 5 Sep 2020 - 0:50 )
L’ancienne bonne-soeur pourrait mettre fin aux divagations de Jun-Ho maintenant et l’empêcher de penser au pire, mais elle n’en avait pas le cœur. Athenais était bien trop à fleur de peau, devait se faire à encore bien trop de changements pour accepter de se confier comme ça à son ami. Pourtant, elle savait qu’il serait là pour elle. Peut-être qu’il ne la jugerait pas si elle était chanceuse. Elle ne voulait pas encore prendre ce risque. Un jour… Elle le ferait. Quand ses sentiments ne pourront plus être contenu, quand l’envie de se glisser dans ses bras sera si grande qu’elle n’aura pas le choix que de céder à cette pulsion. En attendant, elle réfrénait ses désirs pour ne pas souffrir, pour ne pas creuser un peu plus sa tombe et son allé simple pour les enfers. Athenais avait assez péché, continuait de le faire contre sa volonté quand elle était dans les bras de Morphée : ce n’était pas pour pousser le diable quand elle pouvait contrôler ses faits et ses gestes. Il serait indécent de sa part de faire une telle chose… Encore plus en ne sachant pas si ce qu’elle ressentait était réciproque.

A défaut d’être l’heure pour elle de se brûler les ailes comme Icare qui à voulu voler trop près du soleil, elle se contenterait de son sourire, de la douceur de sa peau : de cet instant qui lui offrait. Athenais n’a pas besoin de plus. Elle s’en rend seulement compte. Jun-Ho avait confirmé en quelques secondes quelque chose qu’elle savait déjà. Elle ne pouvait plus regretter de ne plus être au couvent. Maintenant, elle pouvait le toucher sans avoir peur des conventions. Enfin… Elle garderait toujours sa distance, mais ce simple contact était plus qu’agréable. Bien plus qu'elle n'espérait ou bien demandait.

“Je pensais aller demander à ton Capitaine si je peux faire partie de l’équipage.” Elle lui sourit : “Je suis fille de marin, après tout.” Elle ne se souvenait pas si elle avait déjà mentionné ça à son ami. “Mais je ne sais pas si un CV ce genre de choses sera utile.” Athenais devait juste prendre son courage à deux mains et demander à Virgil si cela était possible. “N’en parles pas avant que je lui demande hein ?” Elle ne voudrait pas qu’il pense que le courage lui avait manqué.

Jun-Ho lui proposa de rester chez eux si elle avait besoin, elle déclina poliment cette invitation. Elle était très bien chez Ela. Elles prenaient mutuellement soin de l’autre. Lui demandant d’être patient, en l’entendant parler de malheur : elle hocha négativement.

“Être avec toi est tout sauf quelque chose de malheureux… Crois-moi.” Elle était sincère Athenais, elle ne savait pas mentir de toute façon. Sa proposition était tentante. Bien trop pour qu’elle puisse résister. Elle libéra à contre-coeur sa main pour attraper sa propre tasse : “C’est entendu.” Elle prit une gorgée de thé : “Je te laisserai me faire découvrir ce monde qui est franchement effrayant.” Elle ne s’en rendait compte que maintenant. “Nous avons un deal, Signore Gonetti.” Et elle serra fermement sa main. “Cela occupera mes journées et m’évitera de trop penser.” Athenais resta un peu trop longtemps à serrer sa main, voulant savourer ce contact quelques secondes de plus.

Encore une fois, elle libéra la dextre de son ami pour poser la sienne autour du mug encore chaud.

“Si tu es libre maintenant, tu peux commencer dès aujourd’hui à me montrer quelque chose de nouveau.”


Souffrance.
Preuve est faite que visages dévots et pieuses actions nous servent à enrober de sucre le Diable lui-même. ▬ V for Vendetta+ @bat'phanie.
Revenir en haut Aller en bas
Jun-ho GonettiTu te bonifies avec l'âge… ou pas
Jun-ho Gonetti
https://www.ciao-vecchio.com/t6956-jun-ho-gonetti https://www.ciao-vecchio.com/t6987-jun-ho-o-33-ans-o-plongeur
ID : BW, Marie
Pronom : Elle
Faceclaim : Park Seo Joon@moonaetics
Style RP : Pronoms RP : Il / Jun-Ho
Flashback : Oui.
RPs violent : Oui.
RPs hot : Avant, pendant et après tant qu'on en discute ensemble
Longueur : Cela dépend des sujets, je m'adapte facilement. Aucune pression :)

Thème·s abordé·s : Maladie - Deuil
Messages : 455 - Points : 526
Mais tout vacille accroche toi ma fille. // Jun-Ho Tumblr_o3y2y3MpkC1tpi24go5_400
Âge : 32 bougies à son actif
Métier : Plongeur, pirate des temps modernes
Mais tout vacille accroche toi ma fille. // Jun-Ho Empty
# Sujet: Re: Mais tout vacille accroche toi ma fille. // Jun-Ho ( le Dim 20 Sep 2020 - 19:40 )

T'as l'coeur trop fragile ft @Athenais Spiliotis


Si Jun-Ho ne pouvait pas parler du couvent, il tenterait cependant de l’aider concernant la recherche de travail. Il savait qu’Athenaïs n’avait pas confiance en elle, il s’était donné pour mission de lui faire comprendre qu’elle était extraordinaire. Ni plus, ni moins. Tant pis si ça lui prennait des années, il ne comptait pas lâcher son amie, surtout en vue de la période difficile qu’elle traversait. Et pour montrer sa bonne volonté, il attrapa doucement les mains de la brune pour les serrer dans les siennes. Un sourire s’afficha sur son visage, sans même qu’il ne parvienne à le retenir. Il était bien là, ce geste paraissait tout aussi naturel qu’interdit. Parce que si l’ancienne nonne n’était plus au couvent, cela n’était pas par choix. Jun-Ho n’avait aucun droit d’agir différemment, de tenter sa chance romantiquement. Athenais se tournait toujours vers un seul homme, un homme bien plus grand que lui. Un homme vers qui beaucoup de cœurs se tournaient, chastes et purs. Le marin se contenterait de quelques regards, de sourires et de doigts légèrement pressés. Il se contenterait de garder un œil sur la demoiselle assise en face de lui, de s’assurer que personne ne puisse lui faire de mal. Il inspira longuement à cette pensée et lâcha ses mains afin de prendre sa tasse de thé. Il bu de petites gorgées en l’écoutant. Le reste le surprit. Son capitaine ? Athenaïs espérait travailler sur la goélette ? Voilà qui le réjouissait au plus au point. Une façon simple de passer un maximum de temps avec elle. Sûr que Virgil comprendrait les sentiments de son pirate en voyant les yeux doux qu’il lance constamment à la belle. « Tu es fille de marin ? » Il arqua un sourcil, ne s’attendant pas à une telle révélation. Il n’en avait aucune idée et s’en voulait de ne pas lui avoir demandé avant. « Virgil est un capitaine absolument incroyable. Il est juste, ne prend personne de haut. Et puis il est là pour nous pousser, nous voir grandir plutôt que de nous donner des ordres » Oui, Jun-Ho admirait vraiment son Capitaine. « Je suis certain qu’il acceptera ! Il donne ses chances à tout le monde, tant qu’on a de la bonne volonté et envie d’apprendre » Lui-même n’avait que quelques notions en arrivant dans l’équipage. Il avait simplement eu la chance de se trouver au bon endroit, au bon moment. Il sourit et fit signe de fermer une fermeture éclair entre ses lèvres, et de jeter la clef. « Promis. Je ne dirais rien »

La sachant chez son amie, Jun-ho lui proposa de rester. Cela ne le dérangeait pas, bien au contraire. Mais elle refusa, ce qu’il comprit. Ne voulant pas rester sur un échec, il lui proposa de lui faire découvrir le monde. Un vrai Aladdin des temps modernes : sans singe ni tapis volant malheureusement. Et cette fois, Athénaïs accepta. Il serra sa main, plutôt fier de lui. « Signora Spiliotis, vous n’allez pas le regretter ! » Une nouvelle promesse parmi tant d’autres.

Il s’adossa confortablement, réfléchit à une activité intéressante. Son mug toujours entre ses mains, il faillit le faire tomber quand une idée lui vint à l’esprit. « BINGO » Il reposa sa tasse avant que le liquide finisse sur le tapis du salon.  Voilà une chose que sa mère n’apprécierait pas. « Comme tu as de la chance, je suis disponible aujourd’hui. Je ne repars pas en mer avant mardi » Cela leur laissait donc 3 jours. « Et comme tu es doublement chanceuse, je me souviens que tu m’as avoué la dernière fois ne jamais avoir fait de camping » Un nouveau sourire vint habiller son visage « Et tu n’as pas le droit de refuser. Un deal est un deal. Alors mademoiselle : ce soir c’est camping ! » Il connaissait un coin non loin d’ici, il y allait souvent avec sa sœur ou quelques amis. « J’ai le matériel. Tu as juste besoin de prendre de quoi te changer »

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr





☽☽ What a man gotta do?
To be totally locked up by you
What a man gotta say?
What a man gotta pray?
To be your last "Goodnight" and your first "Good day"

Revenir en haut Aller en bas
Athenais SpiliotisBon pour te remonter le moral
Athenais Spiliotis
https://www.ciao-vecchio.com/t6936-le-scepticisme-est-le-commenc https://www.ciao-vecchio.com/t6995-s-il-y-a-un-prix-pour-manque-de-jugement-e-crois-que-j-ai-le-ticket-gagnant-athenais
ID : Sharky // Ingrid
Pronom : Elle
Faceclaim : Nathalie Emmanuel + @aslaug. & Longanis
Style RP : Pronoms RP : Elle / Athenais
Flashback : Oui.
RPs violent : Oui.
RPs hot : Avant, pendant, après, pas de soucis. Les rps de ce genre ne me dérange pas.
Longueur : J'écris sans pression, comme ça me vient et je sais m'adapter au besoin.

Sujets sensibles : Validisme, Zoophilie ainsi que la violence animale en générale et la psychophobie.
Thème·s abordé·s : Religion catholique et suicide de son père.
Messages : 484 - Points : 716
Mais tout vacille accroche toi ma fille. // Jun-Ho 40bbae26a17154cc87d0322213b807b4340dbe1b
Âge : 32 ans
Métier : Sans travail.
Mais tout vacille accroche toi ma fille. // Jun-Ho Empty
# Sujet: Re: Mais tout vacille accroche toi ma fille. // Jun-Ho ( le Lun 21 Sep 2020 - 18:34 )
Athenais lui dirait tout en temps et en heure. En attendant, elle ne voulait pas parler des sujets qui fâchent : bien trop heureuse de le revoir. Elle avait tant rêvé de cet instant… Celui où elle serait assez proche de lui pour prendre sa main dans la sienne, pour la serrer plus que sa conscience le voudrait. Doux paroxysme. Elle voudrait que tout soit plus simple, qu’elle n’est pas été élevée avec l’idée que le plaisir de la chair n’était pas une chose qui était agréable : juste une invention du diable pour corrompre les âmes. Il était mal pour une femme de désirer le contact physique. Athenais s’était convaincue que cela était vrai à son grand malheur. Alors, il lui faudrait du temps. Elle n’avait pas peur avec Jun-Ho cependant, elle savait qu’il serait patient avec elle. Homme parfait. Une personne qui méritait mieux que pour avoir à ses côtés une femme aussi ingénue qu’elle. Elle n’en valait pas la peine, Athenais. Elle le savait. Pourtant, elle ne pouvait pas s’empêcher d’en vouloir plus.

Lâchant la main de Jun-Ho, elle expliqua alors qu’elle avait pensé demander au Capitaine si elle pouvait travailler sur le bateau. Après tout, elle avait des notions comme elle l’avait démontré la dernière fois. Il lui suffirait juste d’avoir une remise à niveau et elle pourrait s’occuper du navire pendant qu’ils plongent. Elle apprenait vite, heureusement et elle était débrouillarde même si ce n’était pas une qualité qu’on attendait chez une bonne soeur.

“Oui… Mon père avait un bateau de pécheur en Grèce, le même que mon grand-père et son père avant lui. Il disait à tout le monde que j’étais sa chance, son porte-bonheur.” Elle sourit tristement. “J’ai appris très tôt à aider mon père, mais je n’étais pas assez douée pour le diriger toute seule.” C’est ce qui a valu cette longue dérive avec le corps de son père à bord. Elle attrapa sa tasse et prit elle-même plusieurs gorgées pour ne pas se replonger dans les souvenirs. “Tu as raison… Il a vraiment l’air bienveillant. J’espère qu’il va accepter, c’est un peu mon dernier ressort. Je ne supporterai pas qu’on me demande encore : comment une nonne peut quitter le couvent aussi subitement.”

Acceptant de laisser le marin lui faire découvrir ce monde qui lui était inconnu, elle sourit en scellant cette promesse, ce deal par une poignée de main ferme. Elle le laissa s’installer, le suivit du regard en posant sa tasse sur ses jambes soigneusement pliés. Elle ne se laissait pas de le regarder. Si au début elle s’était sentie inconfortable d’être seule avec lui : elle arrivait à se détendre. Il ne ferait rien. Elle était en sécurité avec lui. Enfin, c’est ce qu’elle ressentait. Elle rigola doucement en le voyant aussi enthousiaste.

“Aujourd’hui ?” Elle était surprise oui. Elle allait devoir prévenir Ela et puis probablement lui emprunter à nouveau des vêtements. Elle n’avait pas le choix, elle n’avait pas d’argents. “D’accord.” Elle hocha la tête : “Tu veux qu’on se retrouve à quelle heure et où ?"


Souffrance.
Preuve est faite que visages dévots et pieuses actions nous servent à enrober de sucre le Diable lui-même. ▬ V for Vendetta+ @bat'phanie.
Revenir en haut Aller en bas
Jun-ho GonettiTu te bonifies avec l'âge… ou pas
Jun-ho Gonetti
https://www.ciao-vecchio.com/t6956-jun-ho-gonetti https://www.ciao-vecchio.com/t6987-jun-ho-o-33-ans-o-plongeur
ID : BW, Marie
Pronom : Elle
Faceclaim : Park Seo Joon@moonaetics
Style RP : Pronoms RP : Il / Jun-Ho
Flashback : Oui.
RPs violent : Oui.
RPs hot : Avant, pendant et après tant qu'on en discute ensemble
Longueur : Cela dépend des sujets, je m'adapte facilement. Aucune pression :)

Thème·s abordé·s : Maladie - Deuil
Messages : 455 - Points : 526
Mais tout vacille accroche toi ma fille. // Jun-Ho Tumblr_o3y2y3MpkC1tpi24go5_400
Âge : 32 bougies à son actif
Métier : Plongeur, pirate des temps modernes
Mais tout vacille accroche toi ma fille. // Jun-Ho Empty
# Sujet: Re: Mais tout vacille accroche toi ma fille. // Jun-Ho ( le Sam 7 Nov 2020 - 15:50 )

T'as l'coeur trop fragile ft @Athenais Spiliotis


Il n’était pas dans les habitudes de Jun-Ho de rester sur une conversation triste. Ce n’était pas une émotion qu’il gérait très bien. Son point fort était plutôt de tourner les situations à la dérision pour dérider les visages les plus affligés. Le pirate parla donc plutôt de son capitaine, ne voulant pas amener de mauvais souvenirs avec le couvent. Athenaïs finirait par lui parler, il en était certain, elle avait juste besoin de temps. Jun-Ho fut surpris en apprenant que son père était marin, chose qu’il releva rapidement. Il voulait en savoir plus, connaître cette partie du passé de la brune. Il l’écouta parler du bateau, du fait qu’elle aidait son père alors qu’elle n’était qu’une enfant. Le marin sourit, ne réalisa pas le mal-être qui se cachait derrière ce souvenir à l’apparence joyeuse. « Alors ça…Tu es décidément pleine de surprise » C’était un compliment à ses yeux. Jun-Ho avait toujours aimé ce qui sortait de l’ordinaire, du banal. Athenais en était l’exemple parfait. Il l’appréciait particulièrement pour ça, en plus de toutes ses autres qualités. Elle ne cessait de le surprendre, même quand il pensait avoir tout entendu. « Je suis encore plus certain que Virgil te donnera une chance alors. Puis… » Il sourit en coin avant de la regarder « Il a déjà entendu parler de toi. Je suis du genre bavard » C’est une chose que l’ancienne nonne a dû remarquer depuis leur rencontre. Le silence n’a jamais été le meilleur ami du pirate en herbe.

La journée était déjà riche en émotion mais ça n’allait pas s’arranger, puisque Jun-Ho venait d’avoir l’une de ses idées farfelues. Il voulait sortir Athenais de sa routine, il voulait qu’elle explore elle aussi toutes les belles choses que la vie peut offrir. Il proposa alors une soirée camping. Le temps était clément, il avait tout le matériel nécessaire et elle lui avait avoué n’avoir jamais essayé. Naples regorgeait d’endroits magnifiques et il était temps que la brune voie plus que les murs du couvent. « Qu’on se retrouve ? Non, je ne te laisse aucune chance de changer d’avis » Il se leva donc, oubliant la tasse sur la table basse. Quand il avait une idée en tête, il oubliait facilement le reste. Jun-Ho tendit la main à son amie pour qu’elle l’attrape « Suis-moi » Il quitta le salon en serrant doucement ses doigts entre les siens pour monter jusqu’à sa chambre. Il ouvrit la porte et lâcha sa main pour aller ouvrir un placard et sortir un sac à dos. Sans vraiment faire attention, il attrapa quelques affaires et les fourra dans le sac. « Désolé, c’est un peu le bazar » Le rangement n’était pas son fort non, sa chambre en était la preuve. Athénaïs pouvait voir des livres un peu partout, des jeux vidéo aussi. La panière à linge sale débordait et des photos de ses voyages étaient accrochées au mur. Il ferma le sac, y ayant ajouté le nécessaire. « J’ai plus qu’à prendre la tente, c’est dans le garage. J’enfile mes chaussures de marche et on est bon » Pour le repas, ils pourraient acheter sur le chemin. Jun-Ho connaissait un endroit sécurisé où ils pourraient faire du feu. Il mit le sac sur son dos et reprit la main de la jeune femme pour descendre dans le garage. Jun-Ho avait toujours été tactile, surtout quand il était de bonne humeur et excité par l’une de ses petites aventures. Il s’empara de la tente, enfila ses chaussures et laissa un mot pour sa mère et sa sœur avant de se tourner vers Athénais. « On peut aller chercher tes affaires ensembles. J’attendrais devant, t’en fais pas »

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr





☽☽ What a man gotta do?
To be totally locked up by you
What a man gotta say?
What a man gotta pray?
To be your last "Goodnight" and your first "Good day"

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Mais tout vacille accroche toi ma fille. // Jun-Ho Empty
# Sujet: Re: Mais tout vacille accroche toi ma fille. // Jun-Ho ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Mais tout vacille accroche toi ma fille. // Jun-Ho -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Fuorigrotta :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : 1, 2  Suivant