Mais tout vacille accroche toi ma fille. // Jun-Ho - Page 2

Revenir en haut
Aller en bas

Le deal à ne pas rater :
Sortie Nike : les nouvelles baskets Air Max Plus
169.99 €
Voir le deal

 

- Mais tout vacille accroche toi ma fille. // Jun-Ho -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Fuorigrotta :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Athenais SpiliotisBon pour te remonter le moral
Athenais Spiliotis
https://www.ciao-vecchio.com/t6936-le-scepticisme-est-le-commenc https://www.ciao-vecchio.com/t6995-s-il-y-a-un-prix-pour-manque-de-jugement-e-crois-que-j-ai-le-ticket-gagnant-athenais
ID : Sharky // Ingrid
Pronom : Elle
Faceclaim : Nathalie Emmanuel + @aslaug. & Longanis
Style RP : Pronoms RP : Elle / Athenais
Flashback : Oui.
RPs violent : Oui.
RPs hot : Avant, pendant, après, pas de soucis. Les rps de ce genre ne me dérange pas.
Longueur : J'écris sans pression, comme ça me vient et je sais m'adapter au besoin.

Sujets sensibles : Validisme, Zoophilie ainsi que la violence animale en générale et la psychophobie.
Thème·s abordé·s : Religion catholique et suicide de son père.
Messages : 484 - Points : 716
Mais tout vacille accroche toi ma fille. // Jun-Ho - Page 2 40bbae26a17154cc87d0322213b807b4340dbe1b
Âge : 32 ans
Métier : Sans travail.
Mais tout vacille accroche toi ma fille. // Jun-Ho - Page 2 Empty
# Sujet: Re: Mais tout vacille accroche toi ma fille. // Jun-Ho ( le Jeu 17 Déc 2020 - 20:07 )
Elle n’était pas forcément la meilleure des compagnies. Elle n’arrivait toujours pas à se faire à l’idée qu’elle ne pourrait plus porter l’habit. Elle était terrifiée à l’idée de trouver une autre voie que celle de Dieu. Athenais, qui ne savait rien faire de ses dix doigts malheureusement. On ne lui avait jamais rien appris de concret, bien qu’elle sache faire la plupart des tâches ménagères : elle n’avait aucune qualification professionnelle. C’est pour ça qu’un jour elle aurait le courage de demander à Virgil d’être marin sur son bateau, car elle savait naviguer. C’était dans son sang. Peut-être que cela avait toujours été son chemin au fond Celui de la mer.

“Non, je crains ne pas l’être. Je suis désolée de te décevoir.” Sourire en coin, triste en un sens. Athenais ne savait pas si elle était aussi intéressante que ça. Elle était du genre commun et aimait ne pas être remarquée. La vie était plus simple ainsi. “Oui il me l’a dit quand je suis allée le voir pour combattre les rats. Je n’ai juste pas osé lui demander encore.” Elle en avait d’ailleurs rougi. Un détail qu’elle garda pour elle.

Surprise de la suite, elle ne s’attendait pas à ce que Jun-Ho lui propose de faire quelque chose. Encore moins d’aller camper. Elle qui n’avait pas dormi à la belle étoile depuis des années, depuis que le couvent lui avait ouvert les portes : elle n’était pas réellement à l’aise avec cette idée. Elle avait cependant promis à Ela de faire des efforts et d’arrêter d’avoir peur. Tentant cependant de trouver une issue de secours, elle proposa de le retrouver plus tard. Que nenni. Jun-Ho semblait vouloir s’assurer qu’elle ne lui échapperait pas. Qu’elle ne pourrait pas se dérober.

Tenant sa main dans la sienne, elle ne pouvait s’empêcher de frissonner. Jamais un homme ne lui avait pris la main comme ça. Tout du moins, une autre personne que son père. Avalant sa salive, elle serra sa main quand il le fit. Bien trop heureuse d’avoir ce genre de contact avec lui. Elle en avait rêvé. Tellement de fois. Alors, elle savourait cet instant. Lâchant à contre-coeur sa dextre, elle croisa ses bras et le regarda faire : laissant ses yeux glisser sur les murs. Les photos. Athenais découvrait Jun-Ho dans son intimité et cela la perturbait encore plus. Jeux vidéos, livres, elle prenait des notes dans son esprit pour savoir ce qu’il aimait. Elle se moquait bien du bazar. Ce n’était pas important. Sans avoir le temps de rien dire, elle se retrouva à nouveau avec sa main dans la sienne à aller chercher la tente. En deux en trois mouvements, il était prêt à partir.

“Je… D’accord.” Elle hocha la tête et sortit pour le guider chez Ela. Rentrant dans l’appartement, elle enleva ses chaussures et fit signe à Jun-Ho de faire de même. “Je vis chez mon amie en attendant.” Elle lui fit signe d’attendre et alla faire son sac. Elle envoya un sms à Ela pour la prévenir et la remercier de l’avoir poussé à acheter des affaires confortables et de marche. Le sac sur le doc, elle retourna auprès de Jun-Ho et chercha dans le placard ses propres chaussures. “J’espère que tu as beaucoup de patience parce que… Je ne rigolais pas quand je disais que je ne savais rien."


Souffrance.
Preuve est faite que visages dévots et pieuses actions nous servent à enrober de sucre le Diable lui-même. ▬ V for Vendetta+ @bat'phanie.
Revenir en haut Aller en bas
Jun-ho GonettiTu te bonifies avec l'âge… ou pas
Jun-ho Gonetti
https://www.ciao-vecchio.com/t6956-jun-ho-gonetti https://www.ciao-vecchio.com/t6987-jun-ho-o-33-ans-o-plongeur
ID : BW, Marie
Pronom : Elle
Faceclaim : Park Seo Joon@moonaetics
Style RP : Pronoms RP : Il / Jun-Ho
Flashback : Oui.
RPs violent : Oui.
RPs hot : Avant, pendant et après tant qu'on en discute ensemble
Longueur : Cela dépend des sujets, je m'adapte facilement. Aucune pression :)

Thème·s abordé·s : Maladie - Deuil
Messages : 455 - Points : 526
Mais tout vacille accroche toi ma fille. // Jun-Ho - Page 2 Tumblr_o3y2y3MpkC1tpi24go5_400
Âge : 32 bougies à son actif
Métier : Plongeur, pirate des temps modernes
Mais tout vacille accroche toi ma fille. // Jun-Ho - Page 2 Empty
# Sujet: Re: Mais tout vacille accroche toi ma fille. // Jun-Ho ( le Mar 5 Jan 2021 - 21:07 )

T'as l'coeur trop fragile ft @Athenais Spiliotis

Quand Jun-ho avait une idée, son engouement prenait souvent le dessus. Et encore une fois, son enthousiasme guidait ses pas. C'est sans aucune réflexion qu'il attrapa la main de son amie pour la mener jusqu'à sa chambre. L'idée que cela pourrait paraître étrange a une ancienne nonne ne lui effleura même pas l'esprit. Il avait bien plus important à penser : la future composition de son sac à dos. Il ne voulait rien oublier afin qu'Athenais ait la meilleure expérience possible. Et rapidement, l'Asiatique avait les chaussures aux pieds et le sac bien attaché dans son dos. Il proposa alors à Athenaïs d’aller chercher ce dont elle avait besoin. Une façon déguisée de découvrir où elle logeait maintenant. Le pirate la suivit jusqu’à un appartement et resta sagement dans l’entrée alors que son amie prenait le nécessaire pour la soirée qui de dessinait. En entendant sa dernière phrase, Jun-Ho se mit à rire « T’en fais pas pour ça ok ? Tu verras, dans la nature c’est surtout l’instinct qui prône » Voilà comment il avait toujours vu les choses. Il appliquait cette théorie sur le bateau des Seas of Legends. Peut-être qu’un jour elle le verrait, le brun l’espérait vivement. Même s’il ne parlerait pas à son capitaine – comme il l’avait promis – il avait hâte que son amie rejoigne la troupe. Elle n’aurait plus à lui manquer à chaque fois qu’il quitte le port et Athenaïs n’aurait plus à s’inquiéter d’éventuels retard.

Mais pour le moment, les aurevoirs n’étaient pas d’actualité : bien au contraire. Si on avait dit à Jun-Ho qu’il passerait la nuit à camper avec Athenais il y a quelques jours, il n’y aurait jamais cru. Il prenait les derniers évènements comme un signe du destin. Même s’il ne savait pas exactement pourquoi l’ancienne nonne ne vivait plus au couvent, c’était pour lui une excellente nouvelle. Il pourrait passer plus de temps à chercher son beau regard. Un trajet de bus plus tard, les deux amis se retrouvèrent dans un coin que l’apprenti pirate connaissait bien. Il y était déjà venu plusieurs fois pour passer la nuit à la belle étoile. « Il y a un peu de marche, j’espère que ça ne te dérange pas » l’Energie de Jun-Ho était débordante. Il était bien trop heureux de se retrouver à l’air frais avec cette femme qui l’empêchait bien souvent de dormir. L’Asiatique regarda cependant sa montre, il avait une surprise pour Athenaïs et ne voulait pas être en retard.

Les tentes étaient plantées, tout était installé. Les deux campeurs n’avaient plus qu’à profiter du reste de la soirée. Et Jun-Ho était dans les temps pour ce qu’il voulait montrer à Athenais. Fermant la fermeture éclair de la tente, il sortit avec son sac à dos. « Tu ne peux pas camper ici sans voir quelque chose » Il garda cependant le mystère et lui lançant un grand sourire, il montra le chemin qui grimpait. « C’est là-haut » Il se lança dans l’ascension peu périlleuse, le chemin était facilement praticable. En arrivant au sommet, il sourit, tout était parfait. Il s’arrêta et posa son sac au sol avant de faire les quelques pas le séparant de son amie. « Attends » Il était malicieux, avait une idée en tête et la brune devait s’en douter. Doucement, il passe derrière elle pour poser ses mains sur les yeux de la jeune femme. « Fais moi confiance, tu vas adorer » Il avança prudemment, la guidant sur quelques mètres pour qu’elle soit face au spectacle. D’ici on pouvait voir Naples, la mer et surtout un magnifique couché de soleil surplombant la ville. Il enleva ses mains en lui disant de ne pas encore regarder. Il se placa a côté d'elle et en profita pour l'admirer un peu. Elle était si belle que son coeur rata un battement. « Tu peux ouvrir les yeux » Et admirer le spectacle, lui venait de le faire après tout.


code by EXORDIUM. | imgs by tumblr





☽☽ What a man gotta do?
To be totally locked up by you
What a man gotta say?
What a man gotta pray?
To be your last "Goodnight" and your first "Good day"

Revenir en haut Aller en bas
Athenais SpiliotisBon pour te remonter le moral
Athenais Spiliotis
https://www.ciao-vecchio.com/t6936-le-scepticisme-est-le-commenc https://www.ciao-vecchio.com/t6995-s-il-y-a-un-prix-pour-manque-de-jugement-e-crois-que-j-ai-le-ticket-gagnant-athenais
ID : Sharky // Ingrid
Pronom : Elle
Faceclaim : Nathalie Emmanuel + @aslaug. & Longanis
Style RP : Pronoms RP : Elle / Athenais
Flashback : Oui.
RPs violent : Oui.
RPs hot : Avant, pendant, après, pas de soucis. Les rps de ce genre ne me dérange pas.
Longueur : J'écris sans pression, comme ça me vient et je sais m'adapter au besoin.

Sujets sensibles : Validisme, Zoophilie ainsi que la violence animale en générale et la psychophobie.
Thème·s abordé·s : Religion catholique et suicide de son père.
Messages : 484 - Points : 716
Mais tout vacille accroche toi ma fille. // Jun-Ho - Page 2 40bbae26a17154cc87d0322213b807b4340dbe1b
Âge : 32 ans
Métier : Sans travail.
Mais tout vacille accroche toi ma fille. // Jun-Ho - Page 2 Empty
# Sujet: Re: Mais tout vacille accroche toi ma fille. // Jun-Ho ( le Mer 13 Jan 2021 - 20:41 )
Elle se laissait entraîner dans la ritournelle qu’instaurait Jun-Ho. Incapable de lui résister, de ne pas céder à cette envie débordante de l’avoir pour elle. Rien que pour elle. Être égoïste comme ça ne lui ressemblait pas. Elle ne mangeait d’ordinaire pas de ce pain-là. Mais elle perdait tout sens de la rationalité quand on parlait du marin. Il lui faisait tourner la tête, comme Edith Piaf le chantait au siècle passé et que sa mère chantait à tue-tête en cuisinant. Athenais était amoureuse. Elle le savait aujourd’hui. Elle savait que les battements effrénés de son cœur n’étaient que pour un seul homme. Et ce dernier lui tenait la main pour la lâcher et faire son sac. Son regard se perdait sur l’environnement de son ami, elle voulait en apprendre plus et nota les petits détails qu’elle pouvait voir. Elle aimait le profil qu’elle dessinait de lui dans un coin de sa tête. L’emmenant à son tour chez elle ou plutôt chez Ela, elle fit son sac en tentant de ne rien oublier : calquant les gestes de Jun-Ho pour être certaine de bien faire les choses. Il semblait savoir ce qu’il faisait contrairement à elle.

“Je ne sais pas si j’en ai un… Un instinct.” À vivre entre les murs du cloître, elle était une proie plutôt qu’un prédateur. D’une bonté naturelle, à cause de son caractère ingénue : elle avait tendance à voir la bonté dans l’espèce humaine et sa rédemption à défaut de voir sa perdition et perfidie.

Une fois prête, Athenais suivit son ami dans le bus. Les genoux joints, les mains posées sur ses jambes, elle regardait dehors. Elle ne s’était que rarement aventuré en dehors de Naples, elle ne connaissait pas le monde extérieur. Ou tout du moins, elle avait sciemment tout fait pour l’oublier. Son regard caressait ses rues qui l’ont vue mendié, où elle avait survécu avant que la maison de Dieu n’ouvre ses portes pour elle. Orpheline qu’elle était.

“Non, non pas du tout au contraire. Un peu d’exercice ne fait pas de mal et donne des couleurs aux joues.” Elle régla correctement les sangles de son sac, vérifia ses lacets et suivit Jun-Ho dans l’ascension. Peut-être qu’elle devrait avouer avoir toujours eu envie de grimper en haut du Vésuve pour admirer la baie de Naples.

Plus tard. Ils devaient installer les tentes et le bivouac. Athenais suivait à la lettre les instructions, elle pouvait être un parfait petit soldat quand elle le voulait : mettant son cerveau en mode veille pour pouvoir faire des gestes mécaniques. Elle n’en perdait pas une miette cependant, laissant de temps en temps son regard glisser sur Jun-Ho quand ce dernier ne la regardait pas. Une fois tout installé, elle se redressa et sourit en entendant son ami. Hochant la tête, elle le suivit sans rechigner, ce n’était pas son genre d’une manière générale, mais encore moins quand elle avait devant elle un pirate aventurier près à l’emmener dans une de ces histoires qui l’avait toujours fait rêvé.

Quand il lui demanda de fermer les yeux, elle sourit et s’exécuta. Elle frissonna contre son gré en sentant ses mains sur son visage. Athenais pouvait deviner sans mal son corps derrière elle : elle avala difficilement sa salive en sentant cette même chaleur qui l’envahissait à la nuit tombée. Quand elle rêvait de lui. Faisant son possible pour garder sa contenance, elle espérait qu’il ne puisse pas entendre les tambourinements de son cœur. Se laissant guider aveuglément, suivant sa foi et se laissant mener par la confiance envers Jun-Ho, elle attendait sagement qu’il lui donne la permission de regarder. Quel spectacle s’ouvrait à elle. Athenais contempla la scène qui s’offrait à elle. Émue. Elle ne savait pas quoi dire. Sa bouche ouverte n’émettait aucun son. Pourtant, son regard se brouillait à cause des larmes naissantes. Elle réprimanda un sanglot tout en passant sa main sur ses yeux et chasser tout signe d’émotion.

“C’est magnifique…” Elle n’en revenait toujours pas. “Cela valait la peine de monter.” Finalement, Athenais tourna sa tête pour regarder Jun-Ho. Voilà ce qu’elle avait manqué ces dernières années ? Des instants simples pour admirer les créations de Dieu. Y compris son ami. “Désolée…” Elle rigola nerveusement. “Je suis à fleur de peau en ce moment. Ce ne sont pas des larmes de tristesses.” Mais plutôt de fatigue. De lassitude. D’incompréhension. De peur également. Ce n’était pas de la peine cependant. Athenais ne pouvait rien faire quant à son nouveau statut. “Merci de me montrer une vie différente de celle que j’avais."


Souffrance.
Preuve est faite que visages dévots et pieuses actions nous servent à enrober de sucre le Diable lui-même. ▬ V for Vendetta+ @bat'phanie.
Revenir en haut Aller en bas
Jun-ho GonettiTu te bonifies avec l'âge… ou pas
Jun-ho Gonetti
https://www.ciao-vecchio.com/t6956-jun-ho-gonetti https://www.ciao-vecchio.com/t6987-jun-ho-o-33-ans-o-plongeur
ID : BW, Marie
Pronom : Elle
Faceclaim : Park Seo Joon@moonaetics
Style RP : Pronoms RP : Il / Jun-Ho
Flashback : Oui.
RPs violent : Oui.
RPs hot : Avant, pendant et après tant qu'on en discute ensemble
Longueur : Cela dépend des sujets, je m'adapte facilement. Aucune pression :)

Thème·s abordé·s : Maladie - Deuil
Messages : 455 - Points : 526
Mais tout vacille accroche toi ma fille. // Jun-Ho - Page 2 Tumblr_o3y2y3MpkC1tpi24go5_400
Âge : 32 bougies à son actif
Métier : Plongeur, pirate des temps modernes
Mais tout vacille accroche toi ma fille. // Jun-Ho - Page 2 Empty
# Sujet: Re: Mais tout vacille accroche toi ma fille. // Jun-Ho ( le Dim 31 Jan 2021 - 12:44 )

T'as l'coeur trop fragile ft @Athenais Spiliotis

Le trajet en bus passa rapidement. Assit à côté d’Athenais, Jun-Ho ne pouvait s’empêcher de pointer certaines parties de Naples pour raconter une anecdote qu’il avait vécu à cet endroit. Une épicerie avec les meilleurs gâteaux, une intersection qu’il avait ratée et l’avait mené à se perdre étant plus jeune. Le flot de paroles ne s’arrêtait pas, petit bavard que le marin avait toujours été, ce défaut se voyait décuplé en présence de son amie. Ainsi les vingt minutes en parurent 3 pour l’Asiatique qui descendit avec deux fois plus d’énergie qu’auparavant. Et si l’ancienne religieuse était ennuyée par ses mots, elle ne fit rien paraître, arborant au contraire un sourire radieux.

Arrivé au campement, Jun-Ho tenta d’expliquer toutes les étapes à suivre en donnant des directives simples. Il ne rechignait pas à mettre la main à la pâte quand la brune avait besoin d’aide, bien au contraire. Et pour tout dire, elle se débrouillait bien aux yeux du marin.  Les deux tentes furent bientôt montées et les affaires installées. Une belle soirée se dessinait pour les deux amis. Jun-Ho espérait faire découvrir tellement de belles choses à Athenais qu’elle finirait par organiser elle-même ce genre de sorties. Une vie entre les murs d’un couvent n’en était pas une pour cet aventurier amateur. Il respectait ce choix, comprenait que c’était ce ont avait besoin son amie durant un certain temps. Le jeune marin était du genre à penser que rien n’arrivait au hasard et que si son amie s’était trouvée dans un couvent, il y avait une raison. Laquelle ? Il n’en était pas encore totalement certain. Peut-être l’apprendrait-il au détour d’une conversation. Il ne voulait pas pousser la brune à se confier, l’initiative devait venir d’elle, quand elle serait assez en confiance pour le faire.

Mais une surprise attendait Athenaïs. Jun-Ho attendait le moment parfait pour l’y conduire. Grimpant encore un peu, il prit le temps de poser ses mains sur les yeux de la Grecque avant de la faire avancer. Il fit attention à ne pas aller trop rapidement alors qu’il se rapprochait d’elle naturellement. Le spectacle était magnifique et il lui dit enfin d’ouvrir les yeux pour admirer les couleurs qui s‘étendaient devant elle. Il se força d’ailleurs à regarder aussi devant lui, au lieu d’admirer l’ancienne religieuse qui se trouvait à ses côtés. « Oui, impossible de ne pas admirer le spectacle hein ? » Il trouvait Naples encore plus jolie vu d’ici. Il aimait cet autre angle, cette perspective qu’on ne pouvait pas atteindre dans les rues. Jun-Ho fronça d’abord les sourcils en voyant les larmes perler dans les yeux de son amie. Il sourit cependant en entendant son explication. « La nature à ce pouvoir tu sais ? De faire ressortir les émotions » C’était son avis sur la question. Une autre raison pour laquelle il y venait souvent se ressourcer. Doucement le marin passa une main sur la joue d’Athenais pour essuyer une larme. Son regard se perdit dans celui de la brune alors que son cœur accéléra sans qu’il ne puisse le contrôler. Elle avait toujours ce même effet sur lui. Cette impression qu’il n’avait plus le contrôle sur les pulsations de son palpitant. « Je sais que c’est effrayant de tout laisser derrière » Il parlait alors que son pouce caressait la peau de sa joue « J’ai grandi dans un cirque et quand mon père est tombé malade, ma mère a décidé de trouver une maison pour la stabilité » Alors non il n’était pas dans un couvent mais tout son univers avait été chamboulé également. « Les premiers mois j’avais peur de ne plus jamais réussir à être…moi » Une perte d’identité en quelques sortes. « Mais tu verras. Tu vas découvrir tellement de nouvelles choses, tu trouveras de nouveaux point positifs » Il enleva sa main avant de lui sourire pour la rassurer « Je t’aiderai. Je te le promet » Il inspira avant de regarder de nouveau le paysage. « Et je sais que c'est égoïste, mais moi je suis plutôt heureux que tu ne sois plus nonne »


code by EXORDIUM. | imgs by tumblr





☽☽ What a man gotta do?
To be totally locked up by you
What a man gotta say?
What a man gotta pray?
To be your last "Goodnight" and your first "Good day"



Dernière édition par Jun-ho Gonetti le Lun 24 Mai 2021 - 11:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Athenais SpiliotisBon pour te remonter le moral
Athenais Spiliotis
https://www.ciao-vecchio.com/t6936-le-scepticisme-est-le-commenc https://www.ciao-vecchio.com/t6995-s-il-y-a-un-prix-pour-manque-de-jugement-e-crois-que-j-ai-le-ticket-gagnant-athenais
ID : Sharky // Ingrid
Pronom : Elle
Faceclaim : Nathalie Emmanuel + @aslaug. & Longanis
Style RP : Pronoms RP : Elle / Athenais
Flashback : Oui.
RPs violent : Oui.
RPs hot : Avant, pendant, après, pas de soucis. Les rps de ce genre ne me dérange pas.
Longueur : J'écris sans pression, comme ça me vient et je sais m'adapter au besoin.

Sujets sensibles : Validisme, Zoophilie ainsi que la violence animale en générale et la psychophobie.
Thème·s abordé·s : Religion catholique et suicide de son père.
Messages : 484 - Points : 716
Mais tout vacille accroche toi ma fille. // Jun-Ho - Page 2 40bbae26a17154cc87d0322213b807b4340dbe1b
Âge : 32 ans
Métier : Sans travail.
Mais tout vacille accroche toi ma fille. // Jun-Ho - Page 2 Empty
# Sujet: Re: Mais tout vacille accroche toi ma fille. // Jun-Ho ( le Mar 9 Fév 2021 - 19:21 )
Athenais n’était pas encore habituée à s’aventurer comme ça dans Naples, encore moins en dehors même si plusieurs voyages au Vatican ou bien à Rome lui avaient donné la chance de découvrir ce pays qui l’avait accueillis par la force des choses. C’était probablement le plan de Dieu de la mettre sur le chemin de l’Eglise et pour mieux dormir voulait croire que cela était dans ses plans de la faire sortir de l’ordre pour vivre une vie normale. Est-ce que Jun-Ho était un élément prévu ou bien que le destin avait imposé ? Elle ne savait pas encore, mais elle était heureuse en sa présence. Il lui donnait envie de sourire. Elle ne perdait pas un seul mot qui sortait de sa bouche : bien trop contente d’apprendre de nouvelles choses. Descendant du bus - non sans avoir remercié le chauffeur - Athenais suivit Jun-Ho qui semblait savoir où aller. Elle l’aida à installer le campement et les tentes : s’appliquant à la tâche pour ne pas être un poids pour son ami.

Ayant plus d’un tour dans son sac, le marin d’eau salée avait quelques surprises dans son chapeau. Ainsi donc, elle suivit ses pas jusqu’à un point de vue époustouflant qui laissa sans souffle le pauvre corps d’Athenais. C’était magnifique. La vision qui s’offrait à elle était digne des plus belles peintures de la renaissance qu’elle avait eut la chance de voir. “Impossible…” Arriva-t-elle à articuler par miracle. En réalité, elle était tout simplement abasourdie par les créations que Dieu avait fait. Seul un être divin avait put créer pareil vue. Un être de lumière, bon et aimant. Une larme, puis deux perlèrent de ses yeux pour couler lentement sur ses joues rosies par la montée. “Je suppose… Je suis aussi en bonne compagnie, cela doit aider…” Une confession à demi-mots de l’attachement croissant qu’elle ressentait pour Jun-Ho. Le contact de sa main sur sa joue lui donna un frisson. Elle avala sa salive, bien trop pantoise face à ce qu’elle ressentait en cet instant. La caresse laissa un vide inqualifiable, qu’elle n’avait jamais ressentit auparavant. Comment expliquer une telle chose ? Elle en apprit plus sur le marin. “Un cirque ? Tu faisais partit d’un cirque ?” C’était à peine croyable. Elle n’avait vu que des affiches de ce genre de choses, elle n’y avait jamais posé un pied. Jun-Ho semblait comprendre ce qu’elle ressentait. Il s’était confié, c’était à son tour. “J’avais dix ans quand j’ai été récupérée par la Mère Supérieure dans les rues de Naples. Elle m’a prise sous son aile comme sa fille… Le Couvent était ma maison.” A cet âge, on se construit tellement rapidement.

En entendant sa promesse, Athenais ne peut s’empêcher de sourire. Doucement, elle vient attraper la main de son ami. Elle la serra, sans pour autant lui faire mal : toujours avec cette douceur qui lui est propre.

“Le point positif, c’est que je peux plus te voir…” Et évidemment passer de longues nuits à parler avec Ela et faire mille et une chose. “Cela va faire presque sept qu’on se connaît… Et il ne se passe pas un jour sans que je remercie Dieu de t’avoir rencontré.” Une confession qui s’accompagna d’un sourire. “Tu risques de regretter rapidement de proposer ton aide comme ça. Tu ne sais pas encore ce qui t’attends avec moi… Je suis empotée sur beaucoup de choses."


Souffrance.
Preuve est faite que visages dévots et pieuses actions nous servent à enrober de sucre le Diable lui-même. ▬ V for Vendetta+ @bat'phanie.
Revenir en haut Aller en bas
Jun-ho GonettiTu te bonifies avec l'âge… ou pas
Jun-ho Gonetti
https://www.ciao-vecchio.com/t6956-jun-ho-gonetti https://www.ciao-vecchio.com/t6987-jun-ho-o-33-ans-o-plongeur
ID : BW, Marie
Pronom : Elle
Faceclaim : Park Seo Joon@moonaetics
Style RP : Pronoms RP : Il / Jun-Ho
Flashback : Oui.
RPs violent : Oui.
RPs hot : Avant, pendant et après tant qu'on en discute ensemble
Longueur : Cela dépend des sujets, je m'adapte facilement. Aucune pression :)

Thème·s abordé·s : Maladie - Deuil
Messages : 455 - Points : 526
Mais tout vacille accroche toi ma fille. // Jun-Ho - Page 2 Tumblr_o3y2y3MpkC1tpi24go5_400
Âge : 32 bougies à son actif
Métier : Plongeur, pirate des temps modernes
Mais tout vacille accroche toi ma fille. // Jun-Ho - Page 2 Empty
# Sujet: Re: Mais tout vacille accroche toi ma fille. // Jun-Ho ( le Dim 16 Mai 2021 - 22:05 )

T'as l'coeur trop fragile ft @Athenais Spiliotis

En voyant le regard d’Athenaïs, un large sourire prit possession des lèvres de Jun-Ho. Il était particulièrement fier de sa surprise et la réaction de la métisse était encore plus belle que celle attendue. Sa main sur la joue de son amie ne laissa pas le marin indifférent, il refoula cependant toutes ses émotions pour ne pas les laisser déborder. Il avait appris à se contenter de cette amitié pour ne pas souffrir. Athénaïs restait une femme de dieu, une femme se livrant corps et âme à la religion. Jun-Ho n’imaginait pas que son départ du couvent puisse changer cet état d’esprit. Il avait compris qu’elle n’était pas partie de son plein gré, même s’il ne connaissait pas les circonstances exactes de ce départ précipité. Alors pourquoi son point de vue concernant les relations hommes-femmes auraient changé ? Non, il ne voulait pas se donner de faux espoirs pour rien. L’Italien avait apprit à prendre ce que la vie voulait bien lui donner, sans trop en demander. Il avait la chance d’avoir rencontré une femme aussi extraordinaire qu’Athenaïs, il se contenterait de cette amitié et s’assurerait qu’elle soit pleinement heureuse ainsi. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il se confia sur son passé. Il ne pouvait pas imaginer les questions qui s’entrechoquaient dans la tête de l’ancienne nonne mais il pouvait tenter de la guider avec sa propre expérience. Voilà ce que sa mère lui avait appris : ne jamais assumer les sentiments des autres.

Il hocha la tête « Oui,un cirque ambulant. A croire que j’ai pris la bougeotte de mes parents » Il sourit avant d’inspirer longuement quand le vent se leva légèrement. Il adorait l’odeur si spéciale de la forêt. Le marin écouta Athénaïs avant de tourner le regard vers elle. « Quand j’ai quitté le cirque, ma mère m’a dit que la maison n’était que du ciment. Ce qui importe vraiment, c’est la famille. Elle n’est pas toujours biologique, mais on ne peut jamais la détruire » Et lui pouvait devenir une petite partie de cette famille : celle qu’elle voudrait se créer.

En sentant la main d’Athenaïs dans la sienne, Jun-Ho serra doucement ses doigts. Il sourit et se plongea dans ses yeux, buvant ses paroles. Il ne savait pas si dieu avait vraiment quelque chose à faire dans leur rencontre, mais il en était lui aussi bien trop heureux. « Je doute que je regrette un jour de t’avoir proposé mon aide non » Un sourire accompagna sa phrase « Allez viens, on redescend au campement » Il n’avait toujours pas lâché sa main pour autant, et entreprit la descente sans le faire. C’était presque naturel et il ne ressentait aucune gêne face à ce geste étrangement «  J’ai pris de quoi manger, j’espère que ça t’ira »

Le repas se passa dans le calme. Jun-Ho pouvait facilement se taire quand le chant de la nature se faisait entendre. Il empila les ustensiles qu’il passa rapidement sous l’eau pour les rincer, ils les laveraient le lendemain, la nuit était tombée maintenant. Il regarda leur tente respective avant de sourire « Si t’as besoin je suis pas loin hm ? » Il éteignit le feu avant d’ouvrir sa tente « Bonne nuit Athenais »



code by EXORDIUM. | imgs by tumblr





☽☽ What a man gotta do?
To be totally locked up by you
What a man gotta say?
What a man gotta pray?
To be your last "Goodnight" and your first "Good day"

Revenir en haut Aller en bas
Athenais SpiliotisBon pour te remonter le moral
Athenais Spiliotis
https://www.ciao-vecchio.com/t6936-le-scepticisme-est-le-commenc https://www.ciao-vecchio.com/t6995-s-il-y-a-un-prix-pour-manque-de-jugement-e-crois-que-j-ai-le-ticket-gagnant-athenais
ID : Sharky // Ingrid
Pronom : Elle
Faceclaim : Nathalie Emmanuel + @aslaug. & Longanis
Style RP : Pronoms RP : Elle / Athenais
Flashback : Oui.
RPs violent : Oui.
RPs hot : Avant, pendant, après, pas de soucis. Les rps de ce genre ne me dérange pas.
Longueur : J'écris sans pression, comme ça me vient et je sais m'adapter au besoin.

Sujets sensibles : Validisme, Zoophilie ainsi que la violence animale en générale et la psychophobie.
Thème·s abordé·s : Religion catholique et suicide de son père.
Messages : 484 - Points : 716
Mais tout vacille accroche toi ma fille. // Jun-Ho - Page 2 40bbae26a17154cc87d0322213b807b4340dbe1b
Âge : 32 ans
Métier : Sans travail.
Mais tout vacille accroche toi ma fille. // Jun-Ho - Page 2 Empty
# Sujet: Re: Mais tout vacille accroche toi ma fille. // Jun-Ho ( le Mer 19 Mai 2021 - 21:25 )
Comment ne pas être subjugué par le spectacle ? Par le fait que cet endroit était magique et parce qu’elle pouvait profiter d’un moment privilégié avec Jun-Ho. Hors de question d’en demander plus. Jamais elle aurait cru pouvoir passer de tels instants avec le pirate. Elle pensait que ça ne serait que des chimères, réserver à son monde de divagation. Pourtant, et pourtant, il était là. À quelques mètres d’elle et elle ne pouvait pas arrêter de sourire. La douceur et la chaleur de sa peau sur sa joue avaient quelque chose de très réconfortant. Et son cœur s’emballa un peu plus. Trop beau pour être vrai. Pensait Athenais qui ne voulait pas le laisser s’éloigner. Maintenant sortie du couvent, la seule chose qui la retenait était cette conscience : tenace et impitoyable. Cette petite voix qui triturait son cerveau, criant au crime pour chaque pensée peu chaste ou envie déplacé.

Les paroles de Jun-Ho raisonnaient dans son esprit. C’est vrai que tout quitter, ne plus avoir de repère était déstabilisant. Athenais n’avait que très peu vécu en dehors du couvent et ces quelques années : elle les avait volontiers oubliées avec le temps. Ces semaines dans la rue, à mendier, à avoir un creux à la place de l’estomac : un quotidien qui avait été traumatisant, mais qui l’avait forgé également. Par la force des choses.

“Tu as dû en voir du pays alors… Tu me raconteras tout ça un jour ?” Elle ne pouvait qu’imaginer. “Je ne suis jamais allée au cirque.” Hochant la tête, Athenais était d’accord. “Mais quand entre ses murs il n’y a que des personnes qui ont fait partit de votre entourage pendant toute votre vie : les perdre c’est comme perdre une partie de son être.” Heureusement, Ela l’avait récupéré et soigné.

Attrapant sa main, son regard n’avait pas encore quitté son ami : incapable de bouger ses pupilles. C’est en cet instant qu’elle réalisa que tout ceci, c’était la volonté de Dieu. Elle avait pu rencontrer Jun-Ho grâce à sa bienveillance et en faisant quelque chose de bien pour les autres. Cependant, elle devait mettre en garde son ami qu’il allait peut-être un jour regretter de lui avoir proposé de l’aide. Il ne semblait pas de cet avis. Seul l’avenir le dira.

Pour redescendre, elle garda la main de son ami dans la sienne. Incapable de la lâcher. Hochant la tête, inutile de dire qu’elle en était persuadée. Athenais n’était pas difficile, elle ne faisait jamais la fine bouche et mangeait ce qu’on lui donnait. Autour du feu, les discussions allèrent de bon train. Les fous rires étaient là. Cette bonne humeur qui était toujours présente avec Ela ou Jun-Ho et qui n’avait jamais été aussi intense au couvent même si elle avait passé de bons moments également. Le repas terminé, elle aida son ami à débarrasser.

“Bonne nuit Jun-Ho.” Elle lui sourit et se glissa dans la tente avant de la refermer. Il ne fallu pas plus d’une heure avant qu’elle sente quelque chose grimper dans son cou. Elle crut d’abord à son esprit, elle n’avait jamais dormi à la belle étoile, mais voilà : quand la sensation remonta vers sa joue… La panique s’empara d’elle. Alors, elle hurla à pleins poumons en balayant sa joue de peur. Coincée dans son duvet, à force de gesticuler : la tente se démonta sur elle. La panique monta un peu plus et son souffle se faisait de plus en plus court. “JUN-HO ! JUN-HO !” À peine ce dernier visible, qu’elle se jette dans ses bras et fondit en larmes : tremblant de peur.


Souffrance.
Preuve est faite que visages dévots et pieuses actions nous servent à enrober de sucre le Diable lui-même. ▬ V for Vendetta+ @bat'phanie.
Revenir en haut Aller en bas
Jun-ho GonettiTu te bonifies avec l'âge… ou pas
Jun-ho Gonetti
https://www.ciao-vecchio.com/t6956-jun-ho-gonetti https://www.ciao-vecchio.com/t6987-jun-ho-o-33-ans-o-plongeur
ID : BW, Marie
Pronom : Elle
Faceclaim : Park Seo Joon@moonaetics
Style RP : Pronoms RP : Il / Jun-Ho
Flashback : Oui.
RPs violent : Oui.
RPs hot : Avant, pendant et après tant qu'on en discute ensemble
Longueur : Cela dépend des sujets, je m'adapte facilement. Aucune pression :)

Thème·s abordé·s : Maladie - Deuil
Messages : 455 - Points : 526
Mais tout vacille accroche toi ma fille. // Jun-Ho - Page 2 Tumblr_o3y2y3MpkC1tpi24go5_400
Âge : 32 bougies à son actif
Métier : Plongeur, pirate des temps modernes
Mais tout vacille accroche toi ma fille. // Jun-Ho - Page 2 Empty
# Sujet: Re: Mais tout vacille accroche toi ma fille. // Jun-Ho ( le Lun 24 Mai 2021 - 20:34 )

T'as l'coeur trop fragile ft @Athenais Spiliotis

Le moment fut propice à la confession, Jun-Ho parla de ses années au cirque, de son enfance nomade. Des souvenirs heureux qu’il gardait bien précieusement. Pourtant, ce n’était pas une partie de sa vie dont il parlait beaucoup, se focalisant plus sur le futur que le passé. « Bien sûr, je te raconterai tout ce que tu voudras » Un sourire vint accompagner ses mots, parler était toujours un plaisir quand Athenais l’écoutait. « Et je te ferai un numéro alors. Tu verras, je te ferai sentir comme si tu étais dans un vrai cirque » Il pourrait jongler devant elle avec les objets les plus incroyables, juste pour l’entendre rire. Ou alors il installerait un fil entre deux arbres du parc pour jouer au funambule, bien que ce ne soit qu’à quelques mètres du sol.  Avec un peu de chance, elle voudra même essayer et il pourra lui tenir la main pour l’aider à trouver l’équilibre. En attendant, il redescendit vers le campement, ne lâchant pas les doigts de la Grecque et le repas se passa sous les rires. La nuit tomba et le Coréen retrouva sa tente. Il enleva ses vetements pour se retrouver en boxer et s’installa dans son duvet, mettant ses deux mains derrière sa tête pour regarder vers le ciel. Bien sûr, il ne voyait que la toile marron mais il sourit comme un idiot en repensant à la soirée. Incapable de s’endormir, il accrocha une petite lampe torche a un crochet prévu à cet effet et chercha dans son sac un manga pour le lire. Il savait que le bruit de la nature et les pages l’aiderait à trouver le sommeil.

Jun-Ho se réveilla en sursaut quand il entendit le cri. Son cœur rata quelques battements en imaginant tous les scénarios possibles alors qu’il sortait de la tente, ne pensant même pas à s’habiller sous la frayeur. Athénaïs criait son prénom, il l’a vit sortir du duvet et par reflex resserra ses bras autour d’elle quand elle s’agrippa à lui. Il passa une main dans ses cheveux pour la rassurer « Eh…Je suis là…Je suis là » Il resserra son étreinte, ne voulant plus la lâcher « Tu n’as rien à craindre » Il réalisa que son cœur battait toujours aussi fort, dû à la proximité de leurs corps, et au peu de vetement qui le couvrait. « Viens… » Il se recula d’un pas, presque à contre-cœur,avant de la regarder. « Viens à l’intérieur ok ? » Il remonterait l’autre tente et dormirait dedans si elle préférait. « Je...Je vais me r'habiller »




code by EXORDIUM. | imgs by tumblr





☽☽ What a man gotta do?
To be totally locked up by you
What a man gotta say?
What a man gotta pray?
To be your last "Goodnight" and your first "Good day"

Revenir en haut Aller en bas
Athenais SpiliotisBon pour te remonter le moral
Athenais Spiliotis
https://www.ciao-vecchio.com/t6936-le-scepticisme-est-le-commenc https://www.ciao-vecchio.com/t6995-s-il-y-a-un-prix-pour-manque-de-jugement-e-crois-que-j-ai-le-ticket-gagnant-athenais
ID : Sharky // Ingrid
Pronom : Elle
Faceclaim : Nathalie Emmanuel + @aslaug. & Longanis
Style RP : Pronoms RP : Elle / Athenais
Flashback : Oui.
RPs violent : Oui.
RPs hot : Avant, pendant, après, pas de soucis. Les rps de ce genre ne me dérange pas.
Longueur : J'écris sans pression, comme ça me vient et je sais m'adapter au besoin.

Sujets sensibles : Validisme, Zoophilie ainsi que la violence animale en générale et la psychophobie.
Thème·s abordé·s : Religion catholique et suicide de son père.
Messages : 484 - Points : 716
Mais tout vacille accroche toi ma fille. // Jun-Ho - Page 2 40bbae26a17154cc87d0322213b807b4340dbe1b
Âge : 32 ans
Métier : Sans travail.
Mais tout vacille accroche toi ma fille. // Jun-Ho - Page 2 Empty
# Sujet: Re: Mais tout vacille accroche toi ma fille. // Jun-Ho ( le Mar 25 Mai 2021 - 23:12 )
“C’est entendu… Je tâcherais de faire une liste de questions dans ma tête.” Elle sourit : “Je sais que tu as beaucoup à m’apprendre et à me montrer.”

Athenais avait envie de tout savoir, de tout entendre, chaque histoire et laisser les mots raisonner dans son cerveau. Elle voulait apprendre à le connaître, elle voulait savoir si tout ce qu’elle avait perdu valait la peine. Son cœur en avait la certitude, mais son cerveau avait besoin de plus de preuves. Parce que la raison et sa foi en Dieu doutait du bien-fondé de ce qui lui arrivait. Alors, chaque moment, chaque signe : elle s’y accrochait et souriait. Athenais voulait embrasser chaque moment avec Jun-Ho. À défaut de pouvoir l’embrasser lui.

Le repas dévoré, Athenais s’était glissée dans la tête : sachant déjà que le sommeil serait dur à trouver. Elle enfila son jogging et son débardeur avant de se glisser dans son duvet. Son esprit vagabondait, elle avait terminé sa prière et tentait de réfréner les battements de son cœur en imaginant Jun-Ho si proche d’elle… Pourtant, si loin. Alors qu’elle commençait à tomber dans les bras de Morphée, elle sentit quelque chose grimper dans son cou, puis sur sa joue. Rapidement, la panique s’empara d’elle. Bloquée dans son duvet, rapidement la tente lui tomba dessus et cela ne fit qu’augmenter sa peur. Quand elle fut enfin libre, c’est dans les bras de Jun-Ho qu’elle s’effondra en pleurant toutes les larmes de son cœur.

“Il y avait un truc… Sur mon cou… Sur mon visage…” Elle pleura et le serra un peu plus : “J’ai eu peur…” Sa voix se brisa. Elle réalisa bien trop tard que c’était sa peau qu’elle sentait contre elle. Que ses bras touchaient ses omoplates. Et que tout cela la fit frissonner. Sa raison blâma le froid. Athenais hocha la tête, s’éloigna en attrapant à nouveau sa main : “J’ai jamais… Eu quelqu’un au couvent pour me rassurer quand j’avais peur…” Elle continua de pleurer. Elle était pitoyable. “Je suis désolé Jun-Ho… J’ai tout gâché…" Elle trembla. "Je suis bonne à rien... C'est pour ça qu'ils m'ont jeté dehors. J'ai peur de tout... Même de mon ombre."


Souffrance.
Preuve est faite que visages dévots et pieuses actions nous servent à enrober de sucre le Diable lui-même. ▬ V for Vendetta+ @bat'phanie.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Mais tout vacille accroche toi ma fille. // Jun-Ho - Page 2 Empty
# Sujet: Re: Mais tout vacille accroche toi ma fille. // Jun-Ho ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Mais tout vacille accroche toi ma fille. // Jun-Ho -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Fuorigrotta :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : Précédent  1, 2