Revenir en haut
Aller en bas

-26%
Le deal à ne pas rater :
Arbre à chat Joe – 40x40x114cm
19.99 € 26.99 €
Voir le deal

 

- Clelia || The night is stil young -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Chiaia :: Nota Bene
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Ela TrescaBon pour te remonter le moral
Ela Tresca
https://www.ciao-vecchio.com/t5691-ela-sweet-child-o-mine https://www.ciao-vecchio.com/t5721-ela-sweet-child-o-mine#181352
Faceclaim : Demet Ozdemir ; Ealitya
Thème·s abordé·s : Drogue
Messages : 775 - Points : 1576
Clelia || The night is stil young  Tumblr_prgoknlSfS1s2tg5no2_250
Âge : 30 ans
Métier : Assistante attachée de presse
Clelia || The night is stil young  Empty
Sujet: Clelia || The night is stil young ( le Jeu 27 Aoû 2020 - 18:59 )
Alors que d’une main nerveuse la jeune femme arrangeait pour la dixième fois ses cheveux, Ela regrettait déjà la soirée qu’elle s’apprêtait à passer. Quelle idée. De toutes les idées qu’elle avait pu avoir jusque-là, celle-là était sûrement la pire. Du moins pour elle. Sa mère elle, était aux anges de voir que sa fille avait un rendez-vous encore cette semaine. Ce qu’elle pensait cependant, était que la benjamine Tresca fréquentait un homme depuis quelques semaines et que pour la première fois, c’était peut-être le bon. Lorsqu’elle lui avait exprimé sa joie lorsqu’elle était passée la voir ce matin-là, elle n’avait pas eu le cœur de lui dire qu’elle lui mentait depuis le début. Il n’y avait pas de mystérieux prétendant et encore moins de mariage qui se profilait à l’horizon. Juste Ela qui prétendait aller rejoindre un homme alors qu’en fait elle allait juste passer la soirée avec sa meilleure amie. Comme ça, certes elle mentait, mais elle s’achetait une tranquillité en faisant en sorte que sa mère la lâche.

Ce soir elle avait cependant poussé le vice un peu loin. Pour se donner une demi bonne conscience et se dire qu’elle ne mentait pas vraiment, la jeune femme avait décidé d’organiser un blind date. Non, en fait elle avait fait plus que ça. Elle avait pris la liberté d’inclure Clelia dans l’équation pour se sentir moins seule ce soir. Double date. Si au début, elle avait du mal à cacher son excitation à l’idée de vivre ce moment avec la jeune femme, plus les minutes défilaient et plus une boule se logeait dans son ventre. Habillée, coiffée, maquillée, elle s’allongea un court instant sur son lit pour essayer de reprendre ses idées avec l’envie d’annuler. Elle n’aurait qu’à dire qu’elle ne se sentait pas bien et qu’elle préférait annuler. Mais elle savait qu’elle risquait de mettre en péril sa vie, car Clelia la tuerait sûrement. A cette pensée, elle poussa un grognement et pris sur elle. D’un pas lent pourtant assuré, elle prit son temps pour sortir de chez elle et monter dans sa voiture. Au volant, elle prit le chemin le plus long jusqu’au restaurant avec l’espoir vain d’un embouteillage qui lui ferait gagner quelques minutes. Mais même pas. En plus d’avoir face à elle une circulation fluide, elle arriva même en avance. Pendant un court instant alors que l’idée de faire demi-tour lui effleura l’esprit, elle prit une profonde respiration dans cet habitacle qui l’abritait du monde extérieur, et sortit affronter sa destinée. Elle était dramatique.

Avec une assurance qui se voulait naturelle, Ela se présenta à l’entrée du restaurant où une table réservé à son nom l’attendait. Lorsque l’hôtesse l’informa que les deux hommes étaient déjà arrivés, elle déglutit avec du mal alors qu’une de ses mains se resserra autour de la sangle de son sac. Pour cacher sa nervosité, elle hocha juste la tête en lâchant un petit rire alors qu’on la conduit à sa table. De loin, elle voyait déjà les silhouettes se dessiner. C’était à sa collègue qu’elle avait confié la lourde tâche de lui trouver deux hommes célibataires pour la soirée pour un blind date. De là où elle se tenait, ce qu’elle voyait ne lui déplaisait pas. Ils n’étaient pas moches. Elle avait déjà vu plus beaux mais disons que leur physique ne lui donnait pas envie de s’enfuir en courant, ce qui était une bonne chose. Lorsqu’ils se levèrent pour l’accueillir alors qu’elle s’approchait d’eux, un sourire nerveux étira ses lèvres. « Bonsoir. » Lâcha-t-elle d’une voix à peine audible. Laissée en compagnie de ces hommes qui se présentèrent très vite, la boule au ventre ne cessait de grandir. « Ela. » Se présenta la petite brune qui reprenait sa main qu’ils avaient embrassé pour la saluer comme les gentlemen qu’ils voulaient paraître. Alors qu’on lui tirait la chaise, les yeux de la brunette se posèrent comme par automatisme sur les sorties les plus proches au cas où elle devrait fuir au cours de la soirée. « Mon amie ne va pas tarder à arriver. » Dit Ela qui au fond d’elle, priait pour que Clelia décide de ne pas venir. Dans ce cas, elle pourrait inventer une excuse pour s’éclipser à son tour. Mais pour l’instant, du vin. Il lui fallait de l’alcool pour tenir la soirée.


Bölüm <6
She's got a smile that it seems to me, reminds me of childhood memories where everything was as fresh as the bright blue sky. Now and then when I see her face, she takes me away to that special place and if I stared too long, I'd probably break down and cry. Sweet child o mine. Sweet love, mine. ~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Clelia GrimaldiBon pour te remonter le moral
Clelia Grimaldi
https://www.ciao-vecchio.com/t7396-never-run-when-youre-scared-cl https://www.ciao-vecchio.com/t7398-clelia-sweet-disaster
Faceclaim : Jameela Jamil (Panda)
Thème·s abordé·s : pression familiale; mariage arrangé
Messages : 1576 - Points : 1297
Âge : 30 ans depuis le 22 août.
Métier : Propriétaire d'un hôtel de luxe dans le centre de Naples
Clelia || The night is stil young  Empty
Sujet: Re: Clelia || The night is stil young ( le Dim 30 Aoû 2020 - 21:02 )
Un double date. Clelia se demandait comment elle avait pu accepter de participer à une telle chose. Surtout que ça ne lui ressemblait pas ce genre de soirées, ce n'était absolument pas son truc, ce qui lui arracha un soupir. Un de plus parmi tous ceux qu'elle avait lâché depuis qu'elle se préparait. Mais son amie avait tellement insisté qu'elle avait fini par céder et dire oui. Peut-être qu'elle s'amuserait dans le fond. Enfin, il fallait qu'elle parte dans cette optique pour passer un bon moment et s'amuser. Néanmoins, plus l'heure du rendez-vous approchait, plus Clelia sentait le stress monter en elle, ainsi que l'hésitation à s'y rendre. Sauf qu'elle finit par saisir son sac à main une fois prête pour prendre l direction de la sortie de son duplex. Soupirant une dernière fois, elle s'admira dans le miroir en pied de l'entrée: une robe colorée, des talons haut, ses cheveux détachés et coiffés. Elle était prête pour cette soirée particulière. Alors saississant ses clés, elle quitta son appartement, un sourire plaqué sur les lèvres.

Le trajet vers le Nota Bene, le restaurant du rendez-vous fut semé d'embûches pour la Grimaldi, et surtout de bouchons. Elle allait arriver en retard, et Ela allait sûrement la maudire pour un coup. Peut-être autant qu'elle se maudissait d'avoir accepter ce date. Rencontrer quelqu'un, ça ne l'intéressait pas le moins du monde en ce moment, et ce, malgré la pression que pouvait exercer ses parents. Célibataire à trente ans, ça faisait quelques remous, mais la brune n'arrivait pas à trouver chaussure à son pied. Ou plutôt à retrouver, elle qui l'avait trouvé par le passé, pendant ses études. Mais ce garçon n'était pas assez bien pour ses parents, pas assez riches, et ça avait amené leur relation à sa fin. C'était stupide quand elle y repensait, mais c'était ainsi, et rien ne pouvait pas effacer le passé, ni le mal qui avait déjà était fait. Mais ce n'était pas le moment de penser à cela, alors Clelia chassa ces sombres pensées de son visage, tentant de se concentrer sur le double date à venir, et sur cet homme qu'elle allait rencontrer. Que pouvait-elle espérer de cette rencontre ? A vrai dire, pas grand chose. Peut-être qu'il soit d'origine aisée, ce qui pourrait garantir une certaine approbation de ses parents si jamais quelque chose naissait entre eux. Enfin, là, elle s'embarquait déjà loin. Il fallait déjà voir la marchandise comme on disait, qu'elle la découvre, qu'elle voit si physiquement, mais aussi mentalement ça matchait entre eux. Et ce restaurant était là pour ça.

Restaurant qu'elle atteignait enfin, après de nombreux bouchons et péripéties. Se garer fut la nouvelle péripétie, à croire que ça ne s'arrêtait pas décidément. Et c'est à trois rues qu'elle trouva une place de libre. Une fois le moteur éteint, elle saisit son téléphone pour envoyer un SMS à Ela, un rapide "Je viens de me garer, j'arrive" et après un dernier coup d'oeil dans le rétro pour vérifier sa coupe et tout le reste, Clelia s'élança dans la rue, sac à main sur l'épaule. Slalomant sur le trottoir, elle arriva en quelques minutes au restaurant. Reprenant un instant sa respiration, elle pénétra dans la bâtisse et se présenta à l'hôtesse qui se trouvait à l'accueil, donnant le nom d'Ela qui avait réservé la table. Et comme elle s'y attendait, la jeune femme était déjà arrivée, tout comme leur rendez-vous respectif. Super. C'était partie. Alors, se recomposant un visage, un sourire plaqué sur les lèvres, la brune suivit la jeune femme jusqu'à la table. Quand le regard d'Ela croisa le sien à quelques mètres de la table, elle lui adressa un petit et rapide signe de la main.

- Bonsoir !

S'exclama-t-elle une fois à la hauteur du trio.

- Désolée pour le retard, quelques petits bouchons qui ont rallongé le trajet.

S'excuse-t-elle rapidement tout en souriant, avant de s'asseoir aux côtés de sa vieille amie, lui lançant un regard amusé au passage, avant que ses yeux ne se posent sur les hommes face à elles. Ils étaient pas mal, elle ne dirait pas le contraire. Le sien, enfin celui qui lui faisait face et qu'elle présumait être le sien, était plutôt bien bâti et avait les cheveux noirs jais. Plutôt beau gosse, à voir la suite.

- Au fait, moi c'est Clelia !

Oui, les présentations, c'était la moindre des choses. Et en attendant que les deux autres hommes se présentent, elle commanda un verre de vin rouge au serveur qui passait par là.




Smile everyday, because you are a ray of sunshine
Revenir en haut Aller en bas
Ela TrescaBon pour te remonter le moral
Ela Tresca
https://www.ciao-vecchio.com/t5691-ela-sweet-child-o-mine https://www.ciao-vecchio.com/t5721-ela-sweet-child-o-mine#181352
Faceclaim : Demet Ozdemir ; Ealitya
Thème·s abordé·s : Drogue
Messages : 775 - Points : 1576
Clelia || The night is stil young  Tumblr_prgoknlSfS1s2tg5no2_250
Âge : 30 ans
Métier : Assistante attachée de presse
Clelia || The night is stil young  Empty
Sujet: Re: Clelia || The night is stil young ( le Dim 6 Sep 2020 - 14:54 )
Mal à l’aise, une fois qu’elle avait repéré les sorties les plus proches, dans sa tête la jeune femme commença à calculer. Est-ce qu’elle courrait plus vite avec ou sans chaussures ? C’était bête mais Ela avait tellement eu l’habitude de fuir lors de ses rendez-vous que c’était devenu pour elle comme un rituel de s’assurer qu’elle n’était pas prise au piège. La dernière fois, elle avait fuit par les toilettes, avait déchiré sa robe et avait perdu une chaussure. Heureusement pour elle, elle était tombée sur son inconnu et ils avaient pu passer la soirée tous les deux. Elle se demandait d’ailleurs ce qu’il faisait à l’instant T alors qu’elle était là. Pendant un court instant, elle laissa ses pensées se promener tandis qu’elle revivait à l’abri des regards ces moments intimes qu’elle avait partagés avec cet homme dont elle ignorait toujours le nom. Doucement et sans même s’en rendre compte, un sourire étira ses lèvres tandis que ses joues commençaient doucement à rougir. En entendant un éclat de voix, elle revint tout de suite à la conversation qui prenait place et compris qu’ils avaient interprété son sourire. Ils pensaient sûrement qu’elle leur souriait. D’une main, elle replaça une de ses mèches derrière son oreille comme pour se donner un minimum de contenance tout en jetant des coups d’œil rapide à son téléphone. Clelia était en retard. Elle espérait que rien de grave ne lui était arrivé. Bien que, si elle devait être honnête, ça l’arrangerait un peu. Au moins elle aurait une bonne excuse de s’éclipser. Dans un soupir, elle reporta son attention sur les deux hommes qui continuaient de parler, aucun des deux n’avaient relevé son silence. Au contraire, ils prenaient ça comme une invitation à poursuivre. De temps en temps alors qu’elle croisait leur regard, elle hochait la tête comme si elle comprenait ce qu’ils racontaient alors qu’elle n’avait même pas entendu la phrase. Sans même les corriger, elle préféra prendre une gorgée de son vin qu’un charmant garçon était venu remplir.

Après de longues minutes, elle sentit son téléphone vibrer sur son genou. Un message de Clelia qui lui annonçait son arrivée sous peu. Dans un soupir, elle préféra passer cette information sous silence. Elle ne comprenait même pas pourquoi est-ce qu’elle avait autant envie de fuir, après tout c’était qui était la tête de ce plan foireux. Peut-être parce que ce n’était pas son élément et que plus les secondes s’écoulaient, plus elle se rendait compte qu’elle était vraiment mal à l’aise à l’idée de rencontrer des hommes. Portant son verre de vin à ses lèvres – elle avait déjà entamé son premier verre, elle refusait de subir ça sobre – et alors que le liquide descendait le fond de sa gorge, elle sentit comme un soudain apaisement. Voilà ce qu’il lui fallait, du courage en liquide. Au bout de sa seconde gorgée, une silhouette se dessina au loin en même temps que le sourire qui étirait à nouveau les lèvres de la brunette. Une main levée qu’elle agita pour être plus facile à repérer, elle se leva d’un bond pour aller accueillir l’Indienne d’un pas confiant. « Bonsoir ! » Répondit-elle sur un ton enjoué alors qu’elle prit son amie dans ses bras. Enfin une tête plaisante à voir. Elle la laissa s’installer avant de s’asseoir à nouveau à son tour.

« Moi c’est Vincente et lui Milo. Comme on le disait à votre charmante amie, nous sommes amis depuis le bac à sable. » Commença l’un des deux hommes. Ah bon ? Il avait dit ça à Ela ? Elle n’en avait aucun souvenir. De toute façon, ce n’était pas comme si elle avait écouté. A ce stade, elle était juste contente que Clelia soit là. Discrètement, elle lui  prit la main sous la table comme pour la remercier d’être là avant de lui lancer un léger regard. Du bout des lèvres, elle lui souffla un « merci » avant de presser un peu plus ses doigts contre ceux de la jeune femme. « Et vous, depuis combien de temps vous vous connaissez ? » Demanda celui qui devait être Milo sans même accorder un regard à Ela. Sympa. Sachant qu’il était assit en face d’elle, n’était-il pas supposé être son rendez-vous à elle ce soir ?


Bölüm <6
She's got a smile that it seems to me, reminds me of childhood memories where everything was as fresh as the bright blue sky. Now and then when I see her face, she takes me away to that special place and if I stared too long, I'd probably break down and cry. Sweet child o mine. Sweet love, mine. ~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Clelia GrimaldiBon pour te remonter le moral
Clelia Grimaldi
https://www.ciao-vecchio.com/t7396-never-run-when-youre-scared-cl https://www.ciao-vecchio.com/t7398-clelia-sweet-disaster
Faceclaim : Jameela Jamil (Panda)
Thème·s abordé·s : pression familiale; mariage arrangé
Messages : 1576 - Points : 1297
Âge : 30 ans depuis le 22 août.
Métier : Propriétaire d'un hôtel de luxe dans le centre de Naples
Clelia || The night is stil young  Empty
Sujet: Re: Clelia || The night is stil young ( le Ven 18 Sep 2020 - 19:23 )
Mais dans quoi est-ce que Clelia se lançait ? Voilà la question qu'elle se posait depuis qu'elle avait commencé à se préparer pour ce date, et même depuis le début de l'après-midi à vrai dire. Elle le faisait vraiment pour Ela qu'elle aimait plus que tout, qui était une de ses plus vieilles amies, et même sa meilleure amie, car sinon elle aurait dit non. A n'importe qui d'autre elle aurait dit non d'ailleurs. Les rendez-vous arrangés ce n'était pas son truc, et elle en soupait suffisament avec ceux de ses parents. Enfin eux c'était des rencontres arrangées au cours de soirées, mais à ses yeux c'était la même chose à vrai dire.
Néanmoins une fois garée, elle se dépêcha de rejoindre le restaurant, se doutant qu'Ela devait l'attendre avec impatience. A moins qu'elle ne fuit avant que la Grimaldi ne franchisse le pas de la porte du restaurant ? Elle pouvait espérait un peu Clelia, non ? Espoir vite enterrer quand elle passe enfin la porte du lieu de rendez-vous, souriant à l'hôtesse de caisse, avant de se renseigner sur la position de la table de son amie. Qu'elle rejoint alors en quelques pas, plaquant un sourire aimable sur ses lèvres, espérant faire une mine heureuse, alors que la seule personne qu'elle était heureuse de voir ce soir, c'était Ela, même si elle l'avait fourré là-dedans.

Ela qui ne semblait pas des plus à l'aise face aux deux hommes, plutôt mal, la brune devait bien l'avouer. Et pourtant, elle n'attendait rien d'aucun des deux. Tout en s'asseyant, Clelia les dévisagea, se présentant rapidement, alors que la main de sa meilleure amie venait se glisser dans la sienne. Tournant la tête doucement vers elle, le regard de la jeune femme vit son remerciement prononcé silencieusement, et d'un clignement d'oeil qu'elle lui adressa, elle tenta de lui faire comprendre que ce n'était rien. Ou plutôt que c'était normal entre amies. Le tout tandis que l'homme qui était assis face à elle se présentait comme étant Vicente, et son copain un certain Milo. Et tous deux se connaissaient depuis l'enfance apparemment, un peu comme Clelia et Ela au final.

- Je vois !

Lâcha distraitement Cle', priant pour que son verre de vin arrive au plus vite, car déjà elle commençait à s'ennuyer. Ou alors c'était sa non-envie d'être ici qui faisait qu'elle s'ennuyait déjà. Fortement possible.

- On se connaît depuis notre enfance également.

Répondit-elle sobrement au dénommé Milo, qui faisait face à la Tresca, mais qui ne semblait pas vraiment intéressée par elle, vu comment il fixait la Grimaldi du regard. Ce qui était un peu dérangeant d'ailleurs, tout du moins pour l'indo-pakistanaise qui n'avait rien demandé. Sans compter que le dénommé Vicente ne la lâchait pas du regard non plus.

- On a pour ainsi dire grandit ensemble avec Ela. On se connaît même par coeur, et elle a un boulot plus passionnant que le mien, mais je vais la laisser parler plutôt.

Ajouta-t-elle en jetant un regard à son amie, espérant que celle-ci prenne la parole. Elle lui tendait la perche en plus pour cela.

- Ah oui, vous faites quoi toutes les deux ?

Demanda alors Vicente en laissant son regard passer de Clelia à Ela, fixant cette dernière, attendant qu'elle ne réponde.




Smile everyday, because you are a ray of sunshine
Revenir en haut Aller en bas
Ela TrescaBon pour te remonter le moral
Ela Tresca
https://www.ciao-vecchio.com/t5691-ela-sweet-child-o-mine https://www.ciao-vecchio.com/t5721-ela-sweet-child-o-mine#181352
Faceclaim : Demet Ozdemir ; Ealitya
Thème·s abordé·s : Drogue
Messages : 775 - Points : 1576
Clelia || The night is stil young  Tumblr_prgoknlSfS1s2tg5no2_250
Âge : 30 ans
Métier : Assistante attachée de presse
Clelia || The night is stil young  Empty
Sujet: Re: Clelia || The night is stil young ( le Dim 20 Sep 2020 - 15:54 )
L’arrivée de son amie lui enleva presque une épine du pied. Au moins elle n’était plus seule. La main dans la sienne qu’elle pressa doucement, Ela ne cessait de la remercier d’être là en lui soufflant quelques mots du bout des lèvres, qu’elle était la seule à comprendre. Maintenant que ça c’était fait, il fallait qu’elle survive au diner avec ces deux-là. Et elle n’était toujours pas à l’aise. Rien qu’en les regardant la jeune femme arrivait à voir le pire en ces deux hommes avec qui elle avait à peine échangée. Ils étaient beaux, là n’était pas le souci. Le souci était ailleurs. Elle ne se sentait pas en sécurité avec eux et à les écouter parler – rien que d’une oreille – elle percevait de mauvaises ondes qui émanaient d’eux. Elle ne comprendrait jamais pourquoi sa mère s’entêtait tellement à ce qu’elle finisse ses jours avec un de leur espèce. Certes il devait y avoir de bons côtés, au moins elle aurait quelqu’un pour ouvrir ses bocaux de confiture. Mais avec l’argent qu’elle possédait, elle pouvait payer quelqu’un pour qu’elle n’ait jamais à en ouvrir un, donc vraiment, elle ne comprenait pas. Le désir de procréer n’était d’ailleurs pas au rendez-vous. Quitte à élever quelque chose de vivant, elle préférait mettre son énergie dans un chien et non un enfant.

Alors qu’ils ne portaient que très peu d’attention Ela, cette dernière n’en tenait même pas compte, préférant siroter son verre. Au moins l’alcool ne l’avait jamais laissé tomber. Elle avait d’ailleurs fait des rencontres plus qu’intéressante grâce à elle. Faisant mine cependant de prendre part à la conversation, elle jetait des regards à Clelia qui se débrouillait comme une cheffe tandis que sa main était toujours dans celle de son amie. Lorsqu’elle la reprit à l’arrivée du serveur qui apporta son verre à la jeune Indienne, Ela poussa un petit soupir. La soirée allait être longue. Pourquoi avait-elle organisé ce double date encore ? Ah oui. Elle était stupide. Il ne fallait pas chercher plus loin. Elle ne parlait pas si ce n’était hocher la tête pour montrer qu’elle était en accord avec ce que disait son amie, mais lorsque cette dernière dirigea la conversation sur Ela… Les yeux surpris, elle se racla doucement la gorge en se redressant sur son siège, gagnée soudainement par la nervosité. Ah c’était à son tour de parler ? Bien. Elle se passa une main dans les cheveux et se lança. « Clown. » Ce fut la première idée qui passa par la tête de la jeune femme qui n’avait aucune envie de dire à ces gens ce qu’elle faisait dans sa vie. Surtout que ça n’avait rien de passionnant. Malgré son nom qu’elle n’utilisait que très peu, Ela était toujours le larbin de service et travaillait pour un pervers qui ne cessait de regarder son décolleté à chaque fois qu’elle lui adressait la parole. Quitte à faire de nouvelles rencontres, elle pouvait adapter sa personnalité comme elle le voulait ce soir. « Enfin, officiellement je ne suis que numéro 2. J’ai un faux mari et on fait des numéros ensemble. » Un mince sourire au coin des lèvres, elle haussa les épaules avec un certain détachement, comme si ce qu’elle disait ne méritait pas qu’on le relève. « Je croise les doigts pour avoir mon numéro à moi, sans mon mari actuel. » D’un signe de la main, elle montra qu’elle croisait les doigts pour de vrai. « Mais Clelia est trop modeste, elle aussi elle fait un travail intéressant. Sûrement plus intéressant que le mien. Moi c’est très répétitif, le nez rouge, les grandes chaussures, les blagues… bref, répétitif. » Elle haussa à nouveau les épaules, invitant par la même occasion son amie reprendre la parole. Un sourire malicieux, elle attendait avec impatience sa réponse.


Bölüm <6
She's got a smile that it seems to me, reminds me of childhood memories where everything was as fresh as the bright blue sky. Now and then when I see her face, she takes me away to that special place and if I stared too long, I'd probably break down and cry. Sweet child o mine. Sweet love, mine. ~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Clelia GrimaldiBon pour te remonter le moral
Clelia Grimaldi
https://www.ciao-vecchio.com/t7396-never-run-when-youre-scared-cl https://www.ciao-vecchio.com/t7398-clelia-sweet-disaster
Faceclaim : Jameela Jamil (Panda)
Thème·s abordé·s : pression familiale; mariage arrangé
Messages : 1576 - Points : 1297
Âge : 30 ans depuis le 22 août.
Métier : Propriétaire d'un hôtel de luxe dans le centre de Naples
Clelia || The night is stil young  Empty
Sujet: Re: Clelia || The night is stil young ( le Dim 18 Oct 2020 - 12:22 )
Dès son entrée dans le restaurant, Clelia se para d'un sourire aimable et amical sur les lèvres avant de rejoindre la table où se trouvait Ela et les deux jeunes hommes avec qui elles avaient rendez-vous. Et comme toujours, à la manière de Clelia Grimaldi, la brune se présenta, tout en s'asseyant aux côtés de sa meilleure amie, qui lui montrait sa reconnaissance, à sa manière. Une main glisser dans la sienne, qui la serrait délicatement. Main que la jeune femme serra en retour avec autant de délicatesse. Ela pouvait toujours compter sur elle, même quand elle l'entraînait dans des plans foireux comme celui de ce soir. Ce qui n'empêcha pas pour autant Clelia de se montrer sympathique et de faire la conversation avec eux, se présentant, parlant un peu d'elle. Et puis, en voyant que les jeunes hommes s'intéressaient plus à elle qu'à Ela, elle tenta de les lancer vers elle, de la faire un peu parler, histoire de ne pas être la seule à faire la conversation. Ni être la seule à être le centre de l'attention, car ça risquait de la gonfler rapidement, et il en irait de même pour la Tresca aussi.

Sauf que visiblement, non, ça allait à Ela de ne pas être le centre de l'attention de la conversation, vu ce que Cle' put constater. Et la suite de la conversation, lui confirma cela, alors qu'elle portait son verre à ses lèvres. La jeune Grimaldi faillit même s'étouffer en buvant quand elle entendit sa brune préférée répondre aux jeunes hommes. "Clown". Venait-elle vraiment dire ça ? Ela avait-elle vraiment dit qu'elle faisait clown ? Se retenant de tousser, avalant sa gorgée du mieux qu'elle pouvait, elle tourna la tête vers Ela pour la regarder, évitant d'avoir tout regard surpris ou autre. Mais cela ne dura pas longtemps quand elle entendit la suite des mots qui franchirent la barrière des lèvres de sa meilleure amie. Un faux mari et des spectacles. Mon dieu, ce qu'il ne fallait pas entendre...  Surtout qu'Ela signait et persistait dans son histoire, amenant Clelia à faire comme si tout était normal, même si rien ne l'était dans ce qu'elle pouvait entendre. Elle trouva du réconfort dans son verre de cocktail, tandis qu'elle continuait d'écouter ce que sa meilleure amie racontait. Des affabulations bien sûr. Des mensonges pur jus, signés Ela Tresca, mais elle les disait avec un tel sérieux qu'on pouvait la croire, si ce n'était pas aussi tiré par les cheveux que ça l'était.
En tout cas, Clelia finit par revenir à la réalité quand elle entendit que son amie redirigeait la conversation sur elle. Secouant la tête, l'indo-pakistanaise but une nouvelle gorgée de sa boisson, comme pour se donner de la force, avant de reprendre la parole, entrant bien entendu dans le jeu d'Ela. Amies à la vie, à la mort non ? Même dans les situations les plus abracadabrantes.

- Oui, je ne suis pas clown moi.

Lança-t-elle doucement en souriant à Ela, avant de reprendre le fil de la discussion.

- Je dirige un hôtel de luxe dans le coeur de Naples depuis plus d'un an. Avant j'y étais adjointe. Un travail bien prenant, qui ne laisse que peu de temps pour la vie privée c'est vrai, mais un boulot que j'adore et qui est gratifiant.

Pas du genre à mentir et à se lancer dans une histoire la Grimaldi. Surtout qu'elle ne serait pas capable de la mener à bien. Pas comme Ela en tout cas.

- Et Ela vient parfois y donner des représentations d'ailleurs. Pas vrai Ela ?

Dit-elle en tournant la tête vers son amie, un énorme sourire aux lèvres. Allez, elle l'enfonçait un peu plus dans son mensonge, et ça lui faisait plaisir, elle n'allait pas dire le contraire.

- Et vous sinon, vous faites quoi ? Comptable ou bien un boulot dans la finance non ? Vu vos tenues, c'est ce qu'on pense au premier abord.

Lança-t-elle en dévisageant Milo et Vicente, un sourire sur les lèvres.




Smile everyday, because you are a ray of sunshine
Revenir en haut Aller en bas
Ela TrescaBon pour te remonter le moral
Ela Tresca
https://www.ciao-vecchio.com/t5691-ela-sweet-child-o-mine https://www.ciao-vecchio.com/t5721-ela-sweet-child-o-mine#181352
Faceclaim : Demet Ozdemir ; Ealitya
Thème·s abordé·s : Drogue
Messages : 775 - Points : 1576
Clelia || The night is stil young  Tumblr_prgoknlSfS1s2tg5no2_250
Âge : 30 ans
Métier : Assistante attachée de presse
Clelia || The night is stil young  Empty
Sujet: Re: Clelia || The night is stil young ( le Dim 22 Nov 2020 - 20:24 )
Sans surprise, Ela avait entendu son amie presque s’étouffer face au mensonge qu’elle sortit. Mais elle essaya de na pas y prêter attention si elle ne voulait pas se perdre dans son histoire. Elles étaient supposées être meilleure amie, que la jeune femme annonce son métier comme ça ne devrait pas surprendre Clelia. Lorsque son regard croisa celui de la jeune femme, Ela lui adressa un mince sourire avant d’hausser les épaules. C’était mieux comme ça. Elle n’avait pas envie de s’expliquer sur le pourquoi du comment. Ni envie de parler de son travail qui la déprimait au plus haut point. Alors, sous le regard à la fois surpris et amusé de ses interlocuteurs, elle se lança dans une petite explication, impliquant même la présence d’un faux mari et d’un numéro qu’elle espérait faire seule. Pour continuer dans son mensonge, elle avait même croisé les doigts pour de vrai en les montrant. Puis, elle redirigea la conversation vers Clelia, c’était à elle de parler maintenant. Un sourire au coin des lèvres, Ela ne fut même pas surprise de la réponse de cette dernière. Elle était beaucoup trop sérieuse pour se lancer comme dans une fausse vie. Et quelque part, Ela l’enviait presque. Elle n’avait pas besoin de se cacher derrière des mensonges pour rendre sa vie plus intéressante qu’elle ne l’était. Elle n’avait pas besoin de courir derrière cette liberté comme le faisait la Tresca. Comme un vide qu’elle n’arrivait pas à combler, c’était à coup d’alcool et parfois de cette poudre blanche qui la faisait planer, qu’elle se réfugiait. Ce qu’elle donnerait d’ailleurs pour en prendre là, maintenant… Juste pour sentir son esprit se dissocier de son corps et rendre cette soirée plus supportable. Elle ne savait même pas pourquoi elle avait organisé ce diner qui était de toute évidence une torture pour elle. A la pensée de drogue, les doigts de la jeune se crispèrent autour de son verre qu’elle tenait comme si elle avait peur qu’il ne s’envole. Son regard dans le vide tandis que son esprit l’avait embarqué pour un tour sur la route des souvenirs, elle ne s’intéressa à la conversation que lorsqu’elle entendit son prénom. « Hum ? » S’enquit doucement la jeune femme qui revenait peu à peu à la conversation. « Oui, c’est vrai. Ca nous arrive parfois de faire des représentations. Nous on fait l’ouverture avec mon faux mari, puis on laisse les autres prendre le relai. D’ailleurs, le cracheur de feu qui avait mal dirigé sa flamme et qui avait mis le feu à la perruque d’un spectateur, il va bien. » Elle prononça cette phrase avec un tel naturel, on aurait dit qu’elle disait la vérité. Portant son verre à ses lèvres, elle en prit juste une petite gorgée, suffisante à l’hydratation.

« Je suis effectivement comptable. » Se lança Milo. « Et moi, je suis courtier en assurance. » Répondit Vincente. Des métiers qui donnaient à Ela envie de bâiller. « Des professions bien moins intéressantes que les vôtres. » Est-ce qu’il venait de lire dans les pensées de la jeune femme ? Se redressant sur la chaise, elle balaya la pièce du regard en évitant de croiser le sien de peur qu’il ait effectivement des pouvoirs qui lui permettaient de savoir à quoi elle pensait. « Clelia dites-moi, si vous n’avez déjà que très peu de temps pour votre vie privée… Comment ferez-vous si vous veniez à rencontrer l’homme de votre vie ? » Vincente avait pris une voix suave pour poser la question. Et face à ça, Ela dû se retenir de rire. Est-ce qu’il était en train d’insinuer que c’était lui, l’homme de la vie de Clelia ? Beaucoup d’audace. « L’homme de sa vie, rien que ça. » Commenta le jeune femme, moqueuse.


Bölüm <6
She's got a smile that it seems to me, reminds me of childhood memories where everything was as fresh as the bright blue sky. Now and then when I see her face, she takes me away to that special place and if I stared too long, I'd probably break down and cry. Sweet child o mine. Sweet love, mine. ~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Clelia GrimaldiBon pour te remonter le moral
Clelia Grimaldi
https://www.ciao-vecchio.com/t7396-never-run-when-youre-scared-cl https://www.ciao-vecchio.com/t7398-clelia-sweet-disaster
Faceclaim : Jameela Jamil (Panda)
Thème·s abordé·s : pression familiale; mariage arrangé
Messages : 1576 - Points : 1297
Âge : 30 ans depuis le 22 août.
Métier : Propriétaire d'un hôtel de luxe dans le centre de Naples
Clelia || The night is stil young  Empty
Sujet: Re: Clelia || The night is stil young ( le Sam 19 Déc 2020 - 18:58 )
Le mensonge d'Ela était plus qu'osé, et s'il surprit grandement Clelia, qui faillit s'étouffer en l'entendant, la jeune femme entra malgré tout dans le jeu de sa meilleure amie. Après tout, c'était ainsi depuis des années, pour ne pas dire toujours, entre elles: toujours là pour se soutenir l'une et l'autre, même dans les pires galères. Ou dans les galères dans lesquelles elles s'entraînaient mutuellement. Et puis, ce soir, autant le dire, il y avait moyen de s'amuser avec ces deux hommes, qui clairement en bavait plus pour la Grimaldi que pour son amie. Ce qui dérangeait un peu Cle' car elle ne voulait déjà pas l'attention du garçon pour qui elle venait de base, alors avoir celle des deux... Ce n'était vraiment pas ce qu'elle désirait. Alors entrer dans le jeu d'Ela serait un moyen de peut-être les détourner d'elle. Et puis autant le dire, ça l'amuser d'imaginer Ela clown professionnel. Une image très drôle s'imposa un instant à son esprit, avant qu'elle ne réponde à son tour à la question du jeune homme. Bon, son métier était bien moins classe que clown pour le coup, mais elle se sentait incapable de mentir. En plus, le nom de Grimaldi était connu en ville. Avec un père politicien, difficile d'être discret, et la vie de la famille faisait souvent l'objet d'article, comme son acquisition d'un hôtel de luxe l'an passé. Suffisait que les deux hommes en est entendu parlé, et le mensonge tomberait à l'eau. Et puis, elle était tout sauf du genre à mentir.

Quand elle eut fini, elle interpella Ela qui semblait perdue dans ses pensées, amenant la brune à lui lancer un regard plein de sous-entendu, montrant qu'elle attendait une réponse, ou du moins une réaction. Bref, n'importe quoi. Sauf que finalement, le n'importe quoi, elle s'en serait bien passé quand elle entendit la Tresca dire qu'elles faisaient parfois des représentations ensembles. Et qui s'enfonçait dans son mensonge. Pas forcément facile de garder son sérieux d'ailleurs face à tout cela, mais Clélia réussit, hochant simplement la tête d'un air plutôt grave, pour approuver les dire de la jeune femme.

- Sacré cracheur de feu !

S'exclama-t-elle en hochant, un léger sourire sur les lèvres, avant de finalement demander à Milo et Vicente ce qu'ils faisaient dans la vie. Elle s'attendait, vu leur tenue, et même leur tête à vrai dire, qu'ils soient dans la finance. Qui pouvez savoir pourquoi ? Et Clelia ne s'était pas trompée. Elle en eut même un sourire. C'était tellement risible. Ces deux hommes étaient de véritables clichés vivants. Et leurs métiers étaient tout sauf passionnant aux yeux de la Grimaldi, mais bon, il fallait de tout pour faire un monde.

- Je ne m'étais pas trop trompée.

Lâcha-t-elle doucement dans un premier temps.

- Je ne dirai pas que vos professions sont moins intéressantes. Elles sont différentes c'est tout, mais il faut bien un peu de tout pour que ce monde fonctionne.

Ajouta-t-elle poliment au bout de quelques temps. Mais oui, à ses yeux, ces professions étaient ennuyantes. Et puis au moins, elles ne plairaient jamais à son père, si bien qu'aucune relation ne serait vraiment possible avec l'un des deux. Après tout, ses parents avaient bien refoulé un universitaire tout ce qu'il y avait de bien, intelligent et propre sur lui, alors un coursier en assurance et un comptable, ils n'avaient aucune chance. Et s'ils avaient refoulé l'homme que Clelia aimait à l'époque, plus que tout, et toujours aujourd'hui d'ailleurs, c'était principalement en raison de son origine sociale. Origine que les deux hommes en face d'elle avait certainement en commun avec son ex.
Secouant la tête pour chasser ce dernier de son esprit, car ce n'était pas le moment de penser à lui, l'indo-pakistanaise prit son verre pour en boire une gorgée et se donner une consistance. Ce qui aurait pu fonctionner sans la question de Vicente. Question qui amena la brune à avaler de travers sa gorgée, et à tousser quelques instants, s'accrochant aux accourdoirs de sa chaise. L'homme de sa vie. Il était sérieux avec sa question ?

- Pardon ?

Murmura-t-elle dans un premier temps, avant de se reprendre.

- Qui vous dit que je ne l'ai pas déjà rencontré par le passé ?

Répondit-elle de manière rhétorique, laissant flotter un certain silence entre eux quatre avant de sourire à la remarque d'Ela, qui la détendit. Le certain mal-être qui l'avait envahi à cette question s'envola un peu en l'entendant. Un peu.

- La question est complexe si vous voulez mon avis, et je n'ai aucune réponse à celle-ci.

Une réponse plus adéquate, et professionnelle. Maintenant, elle voulait juste qu'ils changent de sujet, et pour cela elle tenta d'envoyer un SOS silencieux à sa meilleure amie, qui connaissait plus que bien les histoires de coeur de la Grimaldi.




Smile everyday, because you are a ray of sunshine
Revenir en haut Aller en bas
Ela TrescaBon pour te remonter le moral
Ela Tresca
https://www.ciao-vecchio.com/t5691-ela-sweet-child-o-mine https://www.ciao-vecchio.com/t5721-ela-sweet-child-o-mine#181352
Faceclaim : Demet Ozdemir ; Ealitya
Thème·s abordé·s : Drogue
Messages : 775 - Points : 1576
Clelia || The night is stil young  Tumblr_prgoknlSfS1s2tg5no2_250
Âge : 30 ans
Métier : Assistante attachée de presse
Clelia || The night is stil young  Empty
Sujet: Re: Clelia || The night is stil young ( le Sam 16 Jan 2021 - 14:27 )
La soirée s’annonçait aussi longue qu’ennuyante. Ela ne pouvait même pas dire que la présence de son amie rendait le tout un peu moins lourd pour elle, parce que même si c’était effectivement le cas, elle voyait bien que l’attention des deux hommes étaient dirigés directement sur elle. Là encore, ça ne la dérangeait pas. Il valait mieux Clelia qu’elle. Mais ils l’accaparaient. Elle voyait bien les regards qui se voulaient langoureux, glisser sur sa meilleure amie. Et ça lui en retournait presque l’estomac. A mesure que la conversation avançait, Ela en avait perdu toutes ses bonnes manières pour laisser place à la gamine capricieuse qu’elle pouvait être parfois. Les sourcils froncés, les bras croisés, presque enfoncé dans son siège dans lequel elle se laissait glisser, elle faisait honneur à cette réputation de clown qu’elle venait de se donner. Elle admirait cependant le sérieux de Clelia qui en plus de répondre de façon sérieuse, arrivait à contenir ses rires. Des regards échangés entre elles, avait fait comprendre à la jeune femme qu’elle amusait son amie. Une fois qu’elle eut terminé son récit et les nouvelles de son faux mari, qu’elle aurait être vrai pour venir mettre le feu à cette soirée des plus ennuyantes, elle se concentra à moitié sur la réponse des deux hommes. En les entendant parler, elle ne put s’empêcher de lâcher un soupir. Là, c’était de sa faute. C’était elle qui avait organisé les rendez-vous, elle aurait pu faire au moins l’effort de choisir des gens avec un métier intéressant. Là ici, elle avait juste envie de piquer du nez. Ce n’était pas possible d’être aussi barbant. Et Ela ne pouvait même pas se consoler sur leur physique qui ne lui plaisait même pas. Pas un cheveu ne dépassait, la cravate bien vissée, bien propre sur eux… Il y avait cette touche de liberté que la jeune femme cherchait jusque dans l’accoutrement de ses prétendants, qui n’était juste pas présente. Le pire étant, qu’elle n’avait même pas envie de passer une main dans leurs cheveux plaqués pour essayer de libérer quelque chose. A mesure qu’elle les observait, quelque chose frappa Ela qui en tomba presque de sa chaise si elle ne s’était pas raccrochée à Clelia. Sa main avait aussitôt prise celle de sa meilleure, qu’elle pressa doucement entre ses doigts avant de lui adresser un regard. Celui qui voulait dire qu’elle venait d’avoir une réalisation. Les hommes présents devant elles, étaient exactement du gout de sa mère. Elle aurait pu choisir tout le monde, mais elle s’était basée sur les critères physique que sa mère lui imposait à chaque fois qu’elle se rendait à un rendez-vous arrangé par cette dernière. C’était… insupportable.

Lorsqu’elle s’intéressa à nouveau la conversation avec la question qu’avait posé un des deux hommes, Ela était plus amusée qu’autre chose. Un sourcil arqué, elle écouta attentivement la réponse de la jeune femme. Bonne réponse ! Face à une Clélia imperturbable, ils haussèrent les épaules presque à l’unisson. Pathétique. Ils pensaient vraiment être l’homme de la vie d’une des deux femmes présentes devant eux ? Un sourire étira doucement les lèvres d’Ela. Avant qu’ils ne lui retournent la question. «Et vous ? » Un peu surprise qu’on s’adresse à elle tout court, elle se redressa sur sa chaise. « Comment je vais faire pour gérer ma carrière de clown ? Ou si j’ai déjà trouvé l’amour de ma vie ? » Un sourire empli de malice au coin des lèvres, elle porta son verre à ses lèvres pour en prendre une gorgée. « J’ai pas l’intention de le rencontrer ce soir donc la question ne se pose même pas, n’est-ce pas ? » Elle avait ponctué sa phrase d’un petit rire avant de prendre son sérieux en voyant l’expression des deux hommes. « J’espère ne pas vous avoir vexé. Mais vous ne pensiez sérieusement pas que… » Elle fit un geste des doigts pour se montrer elles, puis eux. Elle était amusée. «[color=#0066cc] Optimistes en plus de ça. » Ela reposa son verre avant de se tourner vers Clelia. « On s’en va ? » Elle ne s’adressait qu’à elle. Son sourire s’étirait à mesure qu’elle fixait son amie. Elles avaient assez perdues leur temps ici. Qu’elles s’en aillent et partent à l’aventure. Loin de ces tocards.


Bölüm <6
She's got a smile that it seems to me, reminds me of childhood memories where everything was as fresh as the bright blue sky. Now and then when I see her face, she takes me away to that special place and if I stared too long, I'd probably break down and cry. Sweet child o mine. Sweet love, mine. ~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Clelia GrimaldiBon pour te remonter le moral
Clelia Grimaldi
https://www.ciao-vecchio.com/t7396-never-run-when-youre-scared-cl https://www.ciao-vecchio.com/t7398-clelia-sweet-disaster
Faceclaim : Jameela Jamil (Panda)
Thème·s abordé·s : pression familiale; mariage arrangé
Messages : 1576 - Points : 1297
Âge : 30 ans depuis le 22 août.
Métier : Propriétaire d'un hôtel de luxe dans le centre de Naples
Clelia || The night is stil young  Empty
Sujet: Re: Clelia || The night is stil young ( le Sam 30 Jan 2021 - 12:16 )
Les deux hommes étaient des plus ennuyants aux yeux de Clelia. De véritables plaies même, mais bon, elle tentait de faire avec. Après cela ne devait durer que le temps d'un dîner ? En tout cas, il était hors de question qu'elle fasse durer ce calvaire plus qu'un dîner. Oh non... Elle voulait bien jouer le jeu pour Ela ce soir, mais pas plus. Ela qui semblait elle aussi s'ennuyer à mourir, et ne pas trouver son intérêt auprès des deux hommes. Il fallait voir le mensonge éhonté qu'elle inventa, mais que Clelia entérina, approuvatnt chacun de ses paroles, confirmant ce qu'elle disait. Le tout en contenant ses rires, qu'elle sentait pourtant couver à la surface de son sérieux. Une seule blague, une seule exagération grotesque pourrait la faire craquer. Mais pour l'instant, elle tenait bon, sa main dans celle de sa meilleure amie, dans un soutien indéfectible et infaillible. Un soutien aussi vieux que leur amitié et qui les liait envers et contre tout. Notamment contre les deux blaireaux de ce restaurant.

Deux blaireaux qui s'intéressaient clairement plus à la Grimaldi qu'à la Tresca. Rien ne devait plus agaçant pour Ela. En tout cas, ça l'était pour l'hôtelière qui se retenait de lever les yeux au ciel et de soupirer, surtout quand l'un des deux osa lui demander ce qu'elle ferait si elle venait à rencontre l'homme de sa vie. Rien que ça... L'homme de sa vie... Surtout que cette mention la ramena dans son passé durant un instant. Mais elle chassa ce flashback qui s'était imposé à elle pour se reconcentrer sur la conversation et tacler les deux hommes à sa manière. Ces deux impertinents qui visiblement faisaient déjà des plans pour un possible avenir avec l'indo-pakistanaise. De quoi lui donner des frissons, surtout que jamais, jamais l'attirance ne serait réciproque. Ah ça non... Cle' se retint même de grimacer tandis qu'elle observait à nouveau les deux hommes afin de savoir si elle ne se trompait pas. Mais non... Non, jamais.
Et pendant qu'elle se faisait cette réfléxion, Ela avait reprit la parole, pour tâcler à son tour les deux boulets qui leur faisaient face. C'est sa voix, son ton plus précisément qui ramena la Grimaldi à la réalité, tandis qu'un sourire commença à s'étirer sur le coin de ses lèvres. Elle les remit en place elle aussi, mais en allant plus loin que ce que Cle' c'était permise de faire. Rien ne pouvait plus l'amuser et lui plaire en cet instant précis. Elle ne retint même pas un léger rire, tout en secouant la tête.

- Oui, ils sont bien optimistes.

Lâcha simplement la brune à son amie, ignorant les deux hommes en face d'elles qui ouvraient de grands yeux, interloqués. Surpris. Ils ne devaient pas s'attendre à se faire rabrouer de cette manière, par deux jeunes femmes bien élevées et qui semblaient douces.

- Oh oui, on s'en va !

S'exclama en guise de réponse Clelia à la question de sa meilleure amie, sautant sur ses deux jambes en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire. Puis elle attrappa sa veste, suivit du bras d'Ela et quitta le restaurant en sa compagnie, laissant le soin à ses deux tocards de payer l'addition. Ils pouvaient bien faire ça après tout. Dédommagement du calvaire que venait de subir la Grimaldi durant de longues minutes. De trop longues minutes.
Quand elles se retrouvèrent dehors, hors de portée des hommes, Clelia pencha sa tête en arrière et inspira profondèment l'air frais de l'extérieur. Dieu qu'elle se sentait bien soudainement. Mieux même.

- Plus jamais Ela. Plus jamais !

Dit-elle à l'attention de sa meilleure amie, lui lançant un regard sérieux. Plus jamais de rendez-vous arrangé, par pitié, c'est tout ce qu'elle demandait.

- Bon par contre, on a pas mangé, et j'ai faim. Très faim. Comment vas-tu résoudre ce problème et te faire pardonner du calvaire que tu m'as infligé ?

Elle souriait doucement en disant cela, alors qu'elle venait de reprendre le bras de la Tresca pour l'emmener en direction de sa voiture. S'éloigner du restaurant avant qu'un des deux hommes ne sortent pour les rattraper. Ils en étaient bien capables... Cle' le voyait ainsi.




Smile everyday, because you are a ray of sunshine
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Clelia || The night is stil young  Empty
Sujet: Re: Clelia || The night is stil young ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Clelia || The night is stil young -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Chiaia :: Nota Bene
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut