Clelia || The night is stil young - Page 2

Revenir en haut
Aller en bas

-44%
Le deal à ne pas rater :
Clé USB 3.0 SanDisk Ultra 128 Go (vitesse de lecture jusqu’à ...
18.89 € 33.99 €
Voir le deal
-43%
Le deal à ne pas rater :
Smartphone SAMSUNG Galaxy Note20 5G 256 Go Gris à 599€
599 € 1059 €
Voir le deal

 

- Clelia || The night is stil young -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Posillipo :: Nota Bene
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Dahlia MoriBon pour te remonter le moral
Dahlia Mori
https://www.ciao-vecchio.com/t8934-dahlia-mori https://www.ciao-vecchio.com/t8939-dahliao-30-ans-o-avocate
ID : wanderlust.
Pronom : Elle
Faceclaim : Melisa Pamuk, hidden falls
Style RP : Pronoms RP :Elle
Flashback :Oui
RPs hot : avant/après. Pas le pendant.
Longueur : sans pression.

Sujets sensibles : .//
Thème·s abordé·s : Féminisme, déconstruction
Messages : 871 - Points : 1815
Clelia || The night is stil young  - Page 2 1e1de1c0e44dd2d9d11ce6675b581a9263e869cd
Âge : 30 ans
Métier : Avocate
Clelia || The night is stil young  - Page 2 Empty
# Sujet: Re: Clelia || The night is stil young ( le Dim 7 Mar 2021 - 2:27 )
Ela était plus amusée que blasée de la situation. De ce dîner, la jeune n’attendait rien. Et plus les minutes s’écoulaient et plus elle se demandait pourquoi elle était là. Et surtout, pourquoi est-ce qu’elle était à l’origine de ce double blind date qui n’avait aucun sens. Sa phrase ponctué d’un petit rire, elle ne laissait même pas une chance à ces inconnus qu’elle avait assez vu pour la soirée. Jusqu’à la fin de ses jours, elle continuerait à se demander ce qui lui était arrivé ce jour-là pour penser qu’un tel rendez-vous lui serait bénéfique. Sûrement parce que pour la première fois depuis des semaines, elle n’aurait pas eu à mentir à sa mère lorsque cette dernière lui aurait demandé comment s’était passé son week-end pour lui glisser dans la conversation qu’elle pouvait lui obtenir un rendez-vous avec un homme si elle le voulait. Cette pensée effaça le sourire de la jeune femme un court instant, avant qu’elle ne se reprenne. En compagnie de Clelia, elle était persuadée de pouvoir mieux faire pour occuper le reste de sa soirée qui n’était pas perdue. Elles étaient toutes les deux ensembles, en ville, belles. Rien ne pouvait les arrêter. Sous le regard à la fois choqué et surpris des deux hommes, Ela proposa à son amie de sortir de là. En même temps qu’elle posait sa question, la brunette se levait déjà en tendant une main à Clelia pour qu’elle l’accepte. Il était hors de question qu’elle la laisse là, même si le fait qu’elle soit déjà debout ne laissait pas vraiment le choix à cette dernière que d’accepter son invitation à partir. Un sourire au coin des lèvres qui se voulait rassurant, elle jeta un rapide coup d’œil vers l’un des hommes qui s’apprêtait à prendre la parole. Elle le coupa avant même qu’il ne puisse en placer une. « Vous voyez pas qu’on est occupées à partir ? » Lâcha la jeune femme avec une certaine sévérité dans la voix. Une bande d’ingrats. Elle voulait juste s’en aller de là avec Clelia. S’ils allaient parler, ils allaient leur faire perdre encore plus de temps.

Face à une telle attitude, le jeune homme referma aussitôt la bouche, et les deux femmes sortirent du restaurant bras dessus, bras dessous. Au milieu des gens qui continuaient à s’installer en salle, Ela marchait la tête haute. Lorsqu’elle était arrivée au lieu de rendez-vous, elle avait bien vu des dames que sa mère fréquentait et qui l’avaient vu elle aussi. A tous les coups, dès demain matin à la première heure elle allait recevoir un appel de sa génitrice pour lui demander des explications quant à son comportement non seulement avec ces hommes, mais dans le restaurant. Il n’y avait pas eu d’éclats de voix, ni même de scandale, mais pour maman Tresca c’était déjà trop. Elle avait déjà droit à un sermon toutes les semaines lui rappelant la responsabilité qu’elle avait en tant que Tresca. Chaque apparition publique représentait l’image de la famille qui pouvait être compromise à cause d’un mauvais comportement. A mesure qu’elles se dirigeaient vers la sortie, les pensées d’Ela se dirigèrent vers sa mère et les commentaires désobligeants auxquels elle n’allait pas pouvoir échapper. Alors quitte à se faire réprimander… Une fois à l’extérieur, la brunette avait l’impression de réapprendre à respirer. Loin de cette atmosphère guindé et snob, elle pouvait se permettre de souffler. Et lorsque son regard croisa celui de son amie, elle comprit que devait être la même chose pour elle. Un sourire étira le coin de ses lèvres, laissant découvrir sa rangée de dents. « Plus jamais ! » Répéta-t-elle. « Si je te propose encore un truc comme ça un jour, assomme-moi, ça ira plus vite. » En même temps qu’elle prononçait cette phrase, Ela s’éloigna et commença à s’étirer doucement. Elle n’aimait pas la robe qu’elle portait, elle contribuait dans un sens à l’étouffer avec ces formalités. Mais l’heure n’était pas à ça, elle devait trouver comment se racheter. « Je compte t’inviter dans un… Merde. » Au milieu de sa phrase, son regard fut attiré par une silhouette qui essayait de se frayer un chemin jusqu’à dehors. Lorsqu’elle reconnut l’un des deux hommes, elle prit la main de son amie avant de la tirer vers elle pour qu’elles prennent la fuite. « Ils ne veulent pas nous lâcher, désolée pour tes pieds mais on va devoir fuir voire même courir en talons. » Rien que cette idée énervait Ela. « Encore des hommes qui ne savent pas ce que veut dire non. » Souffla Ela, presque essoufflée par cette petite course tandis qu’elle se glissa dans une ruelle vide pour les semer. « Ils nous suivent toujours ? »


Mariti subsidiis nobilitas virginis cum et patris et filia liberis pauperis Valerius amicorum filia erubesceret adultae diuturnum causa amicorum cum alitur Reguli Reguli nobilitas patris liberis.
Revenir en haut Aller en bas
Clelia GrimaldiBon pour te remonter le moral
Clelia Grimaldi
https://www.ciao-vecchio.com/t7396-never-run-when-youre-scared-c https://www.ciao-vecchio.com/t7398-clelia-sweet-disaster
ID : Maxi, @Cinderella
Pronom : Elle
Faceclaim : Jameela Jamil (@Cinderella)
Style RP : Flashback : oui.
RPs hot : avant/après, pas pendant.
Longueur : j'écris sans pression, je m'adapte à mes partenaires

Sujets sensibles : Les relations toxiques, la zoophilie
Thème·s abordé·s : pression familiale; mariage arrangé
Je suis absent-e : en PR jusqu'au 5 avril
Messages : 1637 - Points : 1496
Clelia || The night is stil young  - Page 2 9f256380d8e199e4d781be8a13a2f1d1
Âge : 30 ans depuis le 22 août.
Métier : Propriétaire d'un hôtel de luxe dans le centre de Naples
Clelia || The night is stil young  - Page 2 Empty
# Sujet: Re: Clelia || The night is stil young ( le Sam 13 Mar 2021 - 18:42 )
Clelia trouvait la situation ubuesque. Totalement ubuesque et elle se retenait pour ne pas dire ou faire un geste qui montrerait son désarroi face à ces deux hommes qu'elle trouvait plus que lourds qu'autre chose. Alors la proposition d'Ela de partir lui apparut comme un soudain salut divin, et sans attendre, sans même réfléchir, l'indo-pakistanaise acquiesça. Et d'un geste gracieux, elle attrapa la main de sa meilleure amie qui était tendue vers elle pour se relever de sa chaise. Juste l'idée de partir rendait Cle' pleine de joie et heureuse. Elles allaient quitter ces deux blaireaux, et la brune n'aurait pas à s'imposer un rendez-vous plus ou moins galant désastreux et dont elle n'avait aucunement envie. C'était vraiment pour son amie qu'elle avait accepté cela, alors si elle voulait partir, elle partait avec grand plaisir.
Attrappant sa veste, tout en tournant le dos aux deux hommes qu'elle ne voulait plus voir, elle reposa finalement son regard sur eux quand Ela s'adressa à eux. Doucement, un sourire narquois s'étira sur ses lèvres. La Tresca l'impressionnait par moment, tout autant qu'elle l'amusait. En tout cas son aplomb rendit muet l'homme qui voulait parler, permettant aux deux amies de s'éclipser sans ajouter un mot de plus. Elles partirent alors comme des reines, enfin c'est l'image que la Grimaldi avait à l'esprit alors qu'elles franchissaient la porte du restaurant, saluant l'hôtesse d'accueil.

Dans la rue, Clelia en profita pour inspirer profondément et profiter de la légère brise qui parcourait les rues de Naples à cette heure pas si avançait que ça de la soirée. La jeune femme avait l'impression d'être libérée d'un énorme calvaire. Néanmoins, elle ne perdit pas le Nord pour autant, venant à dire des plus sérieusement à sa meilleure amie que plus jamais elle ne voulait vivre ça. Les rendez-vous arrangés ne l'intéressaient pas le moins du monde, encore moins si c'était pour tomber sur des blaireaux comme les deux auxquels elles venaient d'avoir à faire.

- Oh que oui je t'assomme, et je te fais également interner dans un hôpital psychiatrique pendant quelques jours, histoire de te remettre les idées bien en place !

Si le début de sa phrase était sérieux, la fin était dite sur le ton de l'humour bien entendu. Jamais elle ne pourrait faire ça à la Tresca, même si elle venait à s'entêter avec des foutus rendez-vous arrangés. En attendant, l'indienne avait faim, et à ses yeux, il fallait résoudre ce problème qui était à l'heure actuelle le plus important. Un délicieux restaurant les attendait quelque part en ville, avec de délicieux plats gastronomiques. Ca y est, Clelia s'y voyait déjà, et son estomac gargouillait un peu plus, alors que son amie s'était décidée à répondre à sa demande. Avant de soudainement s'arrêter. Son merde mit tous les sens de l'hôtelière en alerte, et elle se mit à regarder dans tous les sens pour voir un des hommes à l'intérieur du restaurant se créer un chemin jusqu'à l'extérieur, le regard posé sur les deux amies. Bordel...

- Ils ne comprennent pas que non, c'est non ?

Demanda dans une question rhétorique l'indienne tout en suivant Ela qui l'avait saisi par le bras pour fuir. Et fuir en talon, ce n'est pas le plus facile, pourtant, elle se laisse porter l'indienne, riant doucement en entendant son amie confirmer ses paroles, alors qu'elle se glissait dans une ruelle vide et plutôt sombre. Un long soupir quitta ses lèvres, tandis qu'une grimace apparaissait sur son visage: ses pieds n'avaient pas apprécié cette petite course en talon haut.

- Je ne sais pas... Attends !

Et doucement, elle passa la tête dans la rue, discrètement pour voir ce qu'elle avait en vue. Les deux hommes étaient devant le restaurant et après quelques secondes à parler, ils prirent une route opposée à la leur, faisant soupirer d'aise la jeune femme.

- C'est bon, ils partent dans l'autre sens. Nous allons pouvoir fuir loin d'ici en toute tranquilité !

Sans courir à nouveau. Et c'était tout ce qui comptait pour la jeune femme. Mais pour le moment, elle se laissa aller contre le mur de la ruelle pour souffler.

- Au fait, tu comptais m'inviter où ? Tu n'as pas eu le temps de finir ta phrase !




Smile everyday, because you are a ray of sunshine
Revenir en haut Aller en bas
Dahlia MoriBon pour te remonter le moral
Dahlia Mori
https://www.ciao-vecchio.com/t8934-dahlia-mori https://www.ciao-vecchio.com/t8939-dahliao-30-ans-o-avocate
ID : wanderlust.
Pronom : Elle
Faceclaim : Melisa Pamuk, hidden falls
Style RP : Pronoms RP :Elle
Flashback :Oui
RPs hot : avant/après. Pas le pendant.
Longueur : sans pression.

Sujets sensibles : .//
Thème·s abordé·s : Féminisme, déconstruction
Messages : 871 - Points : 1815
Clelia || The night is stil young  - Page 2 1e1de1c0e44dd2d9d11ce6675b581a9263e869cd
Âge : 30 ans
Métier : Avocate
Clelia || The night is stil young  - Page 2 Empty
# Sujet: Re: Clelia || The night is stil young ( le Sam 24 Avr 2021 - 18:31 )
Ela ne pu s’empêcher de rire face à la réponse de son amie. Elle la reconnaissait bien là. Bien qu’elle marque quelques points. En y repensant, la jeune femme ne sait même pas pourquoi elle avait organisé un tel rendez-vous pour elles deux. Enfin si. Elle savait qu’elle avait embarqué Clelia dans l’aventure parce qu’elle ne voulait pas souffrir seule. On pourrait croire qu’Ela en voulait à cette dernière pour lui infliger une telle chose, mais c’était là tout le contraire. «Toujours aussi bienveillante.» Répondit la brunette qui continuait à s’étirer dans cette robe qu’elle avait envie d’enlever là, en pleine rue. Elle ne le ferait pas même si ce n’était pas l’envie qui lui manquait. Pendant un court instant, elle se pencha vers l’avant pour récupérer un pan de sa robe qu’elle essayait de manipuler. A l’aide de son ongle, elle essayait de faire un trou ou quelque chose qui lui permettrait de déchirer un peu sa robe. Avec sa chance, Ela savait qu’il n’y aurait pas de juste milieu. Ou bien elle parviendrait à faire les choses comme elle le voyait dans sa tête, ou bien elle finissait les fesses à l’air. Et elle n’était pas certaine que la seconde option lui irait. Ses projets furent écourtés lorsqu’elle s’aperçut que l’un des deux hommes avec qui elles avaient rendez-vous se frayait un chemin jusque la sortie. Elle était sûre que l’autre ne devait pas être très loin derrière. La jeune femme ignorait s’il venait juste prendre l’air et ne voulait prendre aucun risque. En poussant un juron, elle s’apprêtait déjà à prendre la fuite avec Clelia. Ses soupçons sur les intentions de ces chiens se confirmèrent lorsqu’elle croisa le regard de l’homme qui se rapprochait dangereusement et qu’il lui offrit un sourire qui provoqua des frissons à la base de son cou. Une intuition que si elles ne filaient pas très vite, les choses allaient mal se finir. Sans perdre plus de temps, elle attrapa le bras de l’Indienne pour qu’elle lui emboîte le pas sans perdre plus de temps. Par avance, elle s’excusait pour les pieds de l’Indienne qui allaient bientôt souffrir. A peine quelques pas et elle était déjà hors d’haleine à cause de pleine petites choses qui continuaient à s’accumuler. Du malaise que sa robe créait et qui lui donnait de plus en plus l’impression de suffoquer. Et de ses talons qui n’étaient pas du tout appropriés pour une telle aventure. Cependant, Ela avait l’habitude de courir avec de telles chaussures. Lorsque comme elle, on se retrouvait dans des situations embarrassantes souvent, on apprenait à prendre la fuite peu importe la paire de chaussures aux pied ou la texture du sol. Au bout de quelques mètres elles cessèrent leur course. La jeune femme laissa le soin à Clelia de vérifier s’ils étaient toujours à leur trousse tandis qu’elle reprenait son souffle. «Pas trop tôt. Ces chiens.» Lâcha la brunette, une main au niveau de son coeur. L’autre tirait un peu plus sur sa robe qui la gênait toujours, au bout de longues secondes elle en eut marre. Elle attrapa le même pan que plus tôt et tira dessus pour la déchirer. Voilà, elle était déchirée. Certes elle était à présent un peu plus échancrée qu’elle ne l’aurait voulu, mais elle respirait mieux. «Kebab.» Répondit Ela qui du coin de l’oeil regardait la réaction de son amie. «Mais comme je sais que tu es une grande dame qui n’apprécie pas le kebab…» Avait-elle repris avant même qu’elle ne réagisse. «Je vais t’inviter dans un bon restaurant.» Un vrai. Pas un stand dans un coin de rue où chaque bouchée est un risque à prendre. «Je crois que y en a un pas loin.» Elle pointa du doigt dans une direction au hasard, toujours appuyée contre le mur. Il lui fallait une minute pour se remettre de ses émotions. «Ah et puis merde.» Lâcha la Tresca qui se pencha en avant pour enlever ses chaussures. Elles lui faisaient un peu mal après l’effort fourni. «On y va ?» Un pas de fait en avant, elle tendit la main à son amie tandis que son autre main était prise par ses chaussures. «C’est toi qui nous guide.»


Mariti subsidiis nobilitas virginis cum et patris et filia liberis pauperis Valerius amicorum filia erubesceret adultae diuturnum causa amicorum cum alitur Reguli Reguli nobilitas patris liberis.
Revenir en haut Aller en bas
Clelia GrimaldiBon pour te remonter le moral
Clelia Grimaldi
https://www.ciao-vecchio.com/t7396-never-run-when-youre-scared-c https://www.ciao-vecchio.com/t7398-clelia-sweet-disaster
ID : Maxi, @Cinderella
Pronom : Elle
Faceclaim : Jameela Jamil (@Cinderella)
Style RP : Flashback : oui.
RPs hot : avant/après, pas pendant.
Longueur : j'écris sans pression, je m'adapte à mes partenaires

Sujets sensibles : Les relations toxiques, la zoophilie
Thème·s abordé·s : pression familiale; mariage arrangé
Je suis absent-e : en PR jusqu'au 5 avril
Messages : 1637 - Points : 1496
Clelia || The night is stil young  - Page 2 9f256380d8e199e4d781be8a13a2f1d1
Âge : 30 ans depuis le 22 août.
Métier : Propriétaire d'un hôtel de luxe dans le centre de Naples
Clelia || The night is stil young  - Page 2 Empty
# Sujet: Re: Clelia || The night is stil young ( le Dim 25 Avr 2021 - 12:25 )
Clelia souriait, amusée. Sa menace était plus de l'humour qu'autre chose, néanmoins, elle était sérieuse sur le fait que la prochaine fois qu'Ela lui proposait un rendez-vous de cette sorte, elle l'assomerait. Elle viendrait spécialement chez elle pour ça, d'ailleurs. Elle en était totalement capable l'hôtelière.

- Aussi bienveillante que toi, ma belle !

Rétorqua-t-elle avec un grand sourire sur les lèvres, affichant au passage ses belles dents, avant de rire et de secouer doucement la tête. Puis du regard, Cle' observa le manège d'Ela, qui gigotait un peu dans tous les sens, interrogeant la brune: que cherchait-elle donc à faire ? Mais avant qu'elle n'ait pu poser la question, les deux amies se mirent à courir à nouveau, un des hommes ayant visiblement décidé de les suivre. Rien de plus agaçant. Quand une femme disait non, c'était non bordel... En tout cas, les deux meilleures amies fuirent à toutes jambes jusqu'à une petite ruelle sombre et vide, se laissant aller contre les murs pour reprendre leur souffle et respirer. Décidément, cette soirée, elles allaient s'en souvenir.
Cette course avait eu au moins un avantage: les deux hommes avaient abandonné l'idée de les suivre ou plutôt poursuivre. Discrètement, de leur cachette, Clelia les vit devant le restaurant discuter, visiblement désemparé, avant de partir. Un fort soupir s'échappa des lèvres de l'indienne. Un soupir de soulagement et d'aise, avant qu'elle n'annonce la bonne nouvelle à Ela, toujours essouflée. Une vraie galère cette course, surtout avec leurs chaussures à talons, pas du tout faites pour fuir des lourdingues.

- Comme tu dis !

Lâcha en riant l'hôtelière aux paroles d'Ela, se laissant aller contre le mur pour rire un bon coup et reprendre correctement sa respiration. Ses yeux posés sur son amie, elle la regarda dubitative déchirer sa robe, surprise.

- Mais ?

Ce fut l'unique mot qu'elle lâcha en lançant un regard surpris à Ela, avant de secouer la tête. Dieu qu'elle aimait cette fille pour sa manière d'être. Puis, elle rit à nouveau quelques secondes. Que c'était bon de rire, surtout après un moment si ennuyant, pour ne pas dire pesant, avec leurs rendez-vous. Et comme elle ne perdait jamais le Nord, jamais, la Grimaldi se rappela de l'invitation d'Ela pour un repas ailleurs. Elle avait faim, elle n'allait pas oublier cette phrase non terminée. Jamais.

- Kebab ?!

S'exclama surprise l'indienne en lui lançant un regard presque choquée. Mais Ela se jouait d'elle... pour changer... Ce qui fit lever les yeux au ciel à la jeune femme.

- Ce n'est pas que je n'apprécie pas le kebab... mais bon, vu dans quoi tu m'as embarqué ce soir, je crois que je mérite un restaurant digne de ce nom !

Se défendit Cle' en levant à nouveau les yeux au ciel, avant de se redresser pour donner un coup sur la jupe de sa robe, regardant au passage le doigt tendu de son ami vers une direction. Elle en venait à se demander si Ela savait où elle voulait les emmener, ou si elle bluffait. Mais elle n'eut pas le temps de se focaliser sur ça sur le moment, regardant Ela enlever ses chaussures comme si elles étaient à la plage, sur le sable, faisant éclater de rire la brune.

- Ne change jamais Ela !

Dit-elle simplement avant de prendre la main tendue de son amie pour la glisser à son bras. Et ainsi, bras dessus, dessous, elles se mirent en marche.

- Je guide car tu ne sais pas où on va, n'est-ce pas ?

Lâcha-t-elle en se mettant à marcher dans la rue, direction une rue remplie de restaurant non loin, où elles trouveraient leur bonheur, à n'en pas douter. Elles y seraient en quelques minutes à peine, et pourraient se laisser tomber sur des chaises confortables pour remplir leurs estomacs qui criaient famine. Enfin celui de Clelia en tout cas.  

- Tu as de la chance qu'une rue de restaurants n'est pas loin. Ca va tes pieds au fait ?




Smile everyday, because you are a ray of sunshine
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Clelia || The night is stil young  - Page 2 Empty
# Sujet: Re: Clelia || The night is stil young ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Clelia || The night is stil young -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Posillipo :: Nota Bene
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : Précédent  1, 2