{ MINI-INTRIGUE : LAS CUEVAS } [terminé] - Page 3

Revenir en haut
Aller en bas

Le Deal du moment : -49%
Roborock S5 max
Voir le deal
274 €

 

- { MINI-INTRIGUE : LAS CUEVAS } [terminé] -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Quartier Spagnoli :: Las Cuevas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
InvitéInvité
avatar
{ MINI-INTRIGUE : LAS CUEVAS } [terminé] - Page 3 Empty
# Sujet: Re: { MINI-INTRIGUE : LAS CUEVAS } [terminé] ( le Dim 11 Oct 2020 - 18:04 )
Si c'était injuste ? Le mot était tellement, tellement faible. Il aurait eu envie d'en pleurer et d'en hurler et de tout détruire juste pour qu'il ne reste plus rien. Ou que des ruines et des larmes pour se poser là et se laisser dépérir loin de tout sentiment quelconque. Sauf qu'à la place, il serrait les dents et contenait la fureur de ses mêmes sentiments dans l'espace très limité de sa boite crânienne. Et bon sang, que tout cela était difficile... Alors lorsque Alexis le tira à lui pour l'entourer de ses bras, il s'accrocha à lui comme un noyé à sa bouée. Dieu, qu'il aurait voulu rester ainsi indéfiniment.. "Qu'est-ce que je suis censé faire ? A une époque, je ne me serais pas posé de questions mais là... Il n'y a pas de bonne solution, quelle que soit la façon de retourner ça. Je sais pas quoi faire Alexis parce que je veux pas te perdre... Tout comme je ne veux pas perdre Juan non plus." Juan qui n'était absolument pas au fait de ce qui se passait... Et dont il avait de moins en moins envie de l'en informer. Et alors que celui-ci passait son temps à lui dire qu'il était beau alors qu'il était en fait, juste horrible.
Il profita de la présence d'Alexis contre lui tant qu'il le pouvait mais ne résista cependant pas lorsque celui-ci mit fin à leur rapprochement. Comme un vrai adieu cette fois-ci parce que ça venait d'Alexis lui-même. "Promets- moi juste que tu ne feras rien qui mette ta vie en danger..." Il ne savait pas s'il avait le droit de le lui demander une telle promesse mais il le faisait quand même. Et alors qu'il se doutait dans le même temps qu'il devait y avoir mille et une façon de contourner une telle promesse...

Supposant qu'il était largement temps de s'occuper de son problème de vue, il le guida jusqu'aux urgences où ils se retrouvèrent en pleine cour des miracles. C'était le bazar partout, les blouses blanches courant d'un patient à l'autre sans prendre le temps de s'arrêter devant eux. Y avait-il même seulement des inscriptions ?... Perdu, et devant une nouvelle fois faire face à une montée d'angoisse devant cette situation qu'il ne maîtrisait pas, il se força au calme. Pour Alexis, parce qu'il ne pouvait pas le laisser comme ça et qu'il lui avait promis qu'il ferait en sorte à ce qu'on s'occupe de lui et que même s'il n'avait aucune idée de ce qu'il convenait de faire pour arrêter quelqu'un et... La pièce dansait devant ses yeux alors qu'il sentait sa respiration se bloquer et que des tâches noires apparaissaient dans un vertige qui le fit vaciller et... "Monsieur ? Vous allez bien ?"

"Non... S'il-vous-plait ! Il a une plaie à la tempe et il ne voit plus rien ! J'ai fait un bandage comme j'ai pu mais c'est pas suffisant, il ne voit plus rien ! Il faut s'occuper de lui, je vous en supplie, il est en train de devenir aveugle ! Alexis Moreno, c'est son nom, il a quelque chose à la tête et..."

"D'accord, on va s'occuper de lui mais avant asseyez-vous et calmez-vous. Et respirez calmement, on va s'occuper de lui. Venez avec moi Monsieur Moreno, on va montrer votre plaie à un médecin..."

Se retrouvant assis sur une chaise en plastique -apparemment quelqu'un s'était levé pour lui avait laissé sa place vu que la chaise était encore chaude- dans un coin de la salle d'attente bourrée à craquer, il resta là à regarder Alexis s'éloigner avec une femme en blouse blanche dont il n'aurait même pas su dire le nom ou même seulement la décrire... Mais savoir qu'Alexis était enfin pris en charge était tout ce qu'il avait besoin de savoir en cet instant. Toute la tension de la soirée retombant enfin, il laissa tomber sa tête dans ses mains alors qu'il s'apprêtait à patienter pour ce qu'il imaginait être de longues heures.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar
{ MINI-INTRIGUE : LAS CUEVAS } [terminé] - Page 3 Empty
# Sujet: Re: { MINI-INTRIGUE : LAS CUEVAS } [terminé] ( le Dim 11 Oct 2020 - 21:11 )
Il profite un peu. De pouvoir le sentir contre lui. Il n’y a rien de mal en un câlin de toute façon. Malgré la colère qu’il ressent par rapport à cette situation et la tristesse qui lui reste sur le cœur. Il comprend aussi. Il a envie d’accrocher Milo à lui pour qu’il ne puisse pas s’évader. Qu’il reste auprès de lui. Mais il ne peut pas faire ça. Il ferme les yeux un instant et prend une longue inspiration. Il se répète intérieurement d’être raisonnable. Il faut qu’il le soit. Qu’il ne soit pas égoïste. « - Je n’ai aucune envie de te perdre non plus. » C’est un fait. Qui aurait envie de ça ? Il passe la main contre lui avant de reprendre. « - Ne réfléchit plus. Les choses sont faites. Tu es en couple avec lui. Et tu as raison de respecter ça. C’est tout à ton honneur de ne pas vouloir lui faire de mal. » Il hausse les épaules. Et tant pis pour lui. « - Dis-toi que tu as fait le bon choix. C’est le cas. J’ai envie que tu sois heureux. De mon côté, avec mon passé et mes problèmes… Au moins ça évite que tu sois mis en danger. Je m’en serai voulu s’il t’était arrivé quelque chose de ma faute. Tu seras plus en sécurité loin de moi. C’est le point le plus positif dans tout ça. » C’est vrai quand on y réfléchit. C’est mieux pour lui de faire ce choix. Et d’aller avec ce type. Même s’il n’en a pas envie. Il n’a pas envie de renoncer non plus. Mais il a l’impression de ne pas avoir le choix. Il grimace un petit peu avant de secouer la tête. « - Je ne peux pas te promettre ça. Je ne veux pas te mentir. Après je peux le faire pour te rassurer. Ca va aller. Je suis fort. J’encaisse. » Il essaie que ça soit le plus crédible. Car c’est plus difficile que ce qu’il ne pensait.

Mais il est temps d’avancer. D’aller dans cet hôpital pour pouvoir se faire soigner. Et comme il entend plutôt que de voir. Il préfère demander cette dernière chose à Milo. Pour pouvoir avoir son aide. Il reste sur place. Il ne sait pas vraiment où se rendre. Mais il écoute et entend. « - Milo ? Qu’est-ce que tu as ? » Il entend la voix de l’infirmière. Et ça l’inquiète par rapport au brun. Il est un peu surprit par l’infirmière qui vient vers lui. Mais il reste inquiet. Il ne peut pas s’en empêcher. « - Mais… Vous pouvez pas le laisser seul. Il faut s’occuper de lui aussi. » Il n’a pas envie de la suivre. Mais il n’a pas le choix de le faire. Alors il avance. Et il s’assied quand on lui demande de faire car c’est plus simple pour tout le monde. « - Ramenez-le près de moi. Il a le droit. Il est autorisé » Bien sûr qu’on lui dit d’attendre. Qu’il doit d’abords être prit en charge. Que c’est impossible là de suite. Et il n’aime pas ça. Il se laisse faire finalement. Il n’a pas le choix. Et étant donné qu’il a reçu des morceaux de verre au niveau de la tête, il doit passer un scanner. Ca prends du temps. Beaucoup de temps. Il n’est pas le seul à devoir le faire. Et au final le résultat c’est qu’il a un éclat de verre qui s’est faufilé au mauvais endroit et qu’il doit être opéré en urgence pour l’enlever. Ce n’est donc que plus tard qu’il se retrouve dans une chambre.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar
{ MINI-INTRIGUE : LAS CUEVAS } [terminé] - Page 3 Empty
# Sujet: Re: { MINI-INTRIGUE : LAS CUEVAS } [terminé] ( le Dim 11 Oct 2020 - 23:02 )
Je tape mon téléphone, cela me saoule de le voir s'éteindre. Je ne sais même pas si Milo a reçu mon dernier message lui disant qu'avec Ezio on était en sécurité au gymnase. On a été évacué avec tout le reste de l'immeuble, on même pas eu le temps de se changer, du coup on porte encore nos tenues de cours de flamenco. On a pas pu prendre d'autres affaires. Mais bon on est en vie et tous les deux. C'est déjà une bonne chose. Seule ombre au tableau le fait que je ne sache pas où se trouve Milo. Le réseaux déconne aussi. J'ai presque envie de partir voir s'il est chez lui. Dans le gymnase ça gueule, ça pleure, du coup je sors suivi de mon ami qui veut s'assurer qu'il ne m'arrive rien. On se taquine, on essaie de rire, de penser à autre chose. Et puis il y a une explosion et cela nous projette violemment au sol. Une fuite de gaz. Le gymnase est en feu et les gens en sortent comme des fous. Moi je suis un peu sonné. « Ezio tu es où ? » Je regarde autour et puis je le vois coucher au sol. Un truc en fer planter dans la cuisse prêt de l'aine. « Putain merde, ne bouge pas. » Je plaque mes mains sur la plaie, il saigne beaucoup. « Pause tes mains là. » Juste le temps de quitter mon tee-shirt et de la mettre ensuite sur la plaie pour faire d'avantage pression.

Je vois les secours. « Par ici il y a un blessé grave. »  Je crie parce que pas question de lâcher la blessure pour voir Ezio se vider de son sang. C'est lui qui tenait mon ventre compressait le jour de mon accident. Il a rien lâché, alors je ferais pareil. Une fois les secours à côté de nous impossible d'enlever les mains. Alors on me fait monter dans l'ambulance. Je regarde le gymnase on devait y être en sécurité. Et dire que si je n' étais pas sorti on serait peut être mort. La route c'est le bordel. Rien n'avance. Les ambulanciers s'affairent autour de Ezio, j'ai la sensation que le trajet dure des plombes.

Puis on se gare enfin devant les urgences surchargées à croire qu'on est en guerre. On sort le brancard, mes mains compressent toujours là plaie. Et un médecin me dit qu'il va prendre le relais. Qu'on va le conduire direct en salle d'opération. Il me demande si Ezio n'a pas d’allergie, s'il n'est pas sous traitement. Puis on me laisse en plan, devant une porte qui se referme. Me disant d'aller à l'accueil et de remplir un dossier d'admission. Je reste là comme un con paumé, les mains en sang, torse nu, tremblant. Je marche comme un zombie au milieu des blessés qui semblent de plus en plus nombreux. Je finis par trouver une porte, je frotte mes mains sur mon pantalon, puis je les passe dans mes cheveux machinalement. C'est tellement le bordel que je ne sais pas vers où me diriger. « Est ce qu'excusez moi je dois faire quoi pour une admission ? » On m'envoie à droite, à gauche. On me dit de patienter. Des gens sont assis. Trop de gens. « Est ce qu'on pourrait me renseigner s'il vous plaît ? » Je sens que je vais finir par perdre patience. Et toujours pas de nouvelle de Milo, mais je lui envoie quand même un message pour lui dire que je suis aux urgences.

@Milo Veraldi @Alexis Moreno Et voilà. { MINI-INTRIGUE : LAS CUEVAS } [terminé] - Page 3 2567113648
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar
{ MINI-INTRIGUE : LAS CUEVAS } [terminé] - Page 3 Empty
# Sujet: Re: { MINI-INTRIGUE : LAS CUEVAS } [terminé] ( le Mar 13 Oct 2020 - 10:03 )
Les urgences, et certainement la ville toute entière, étaient à son image. Dévasté. Il ne savait même pas depuis combien de temps il patientait là. Des heures sans doute. Alors qu'il aurait dû... appeler sa mère. Et Juan ! Ou au moins sortir son téléphone pour voir s'il y avait du réseau. Mais même cela lui demandait bien trop d'énergie, tout comme le fait de se lever et de quitter l'hôpital. Mais il voulait au moins savoir si Alexis recouvrerait la vue. On était venu le prévenir qu'Alexis avait un morceau de verre logé dans son crâne et qu'il fallait l'opérer pour le lui retirer... Mais on n'avait pas su lui dire quoi que ce soit d'autre. Peut-être même que ses soins d'urgence avaient fait plus de mal que de bien, pour ce qu'il en savait ! C'est qu'il n'était pas secouriste lui... Et depuis il restait là, vissé sur cette chaise en plastique à attendre il ne savait quoi. En vérité, il ne parvenait plus vraiment à réfléchir alors lorsqu'il entendit la voix de Juan, il pensa sincèrement à une hallucination auditive. Sauf que celle-ci se répéta, et d'un ton nettement plus agacé... "...Juan ?" Relevant la tête par réflexe, il le regretta dès que son regard tomba dans celui de Juan... Juan ?! Ici !?
La bouche soudainement sèche, il resta le regard écarquillé à réaliser -lentement mais sûrement- que ce n'était pas ! une hallucination auditive... Et que ce n'était juste qu'un cauchemar et qu'il allait forcément se réveiller -ou pas- avant qu'il ne tombe de sa chaise sous le coup de la surprise... Alors que son regard qui le dévisageait se reportait sur les traces de sang au niveau de ses cheveux... Non, pas encore ! Se levant comme un diable qui serait sorti de sa boite, il alla jusqu'à lui pour chercher à voir la plaie et mesurer l'ampleur des dégâts. "Oh Mon Dieu, Juan... Est-ce que tu me vois ? Ne me dis pas que toi aussi, tu..."

"Monsieur Veraldi ? L'opération s'est bien passée et vu comment votre ami a réclamé votre présence alors qu'on s'occupait de lui, je pense que vous êtes la première personne qu'il souhaiterait voir à son réveil... Venez, suivez-moi, je vais vous mener à sa chambre..."


Ah... C'était pas du tout prévu et le timing ne pouvait pas être pire ! Lançant un regard affolé à Juan, il ouvrit la bouche pour la refermer sans avoir réussi à en sortir un son. Et pour dire quoi de toute façon ?... Il pensa bien à supplier toutes les divinités qu'il connaissait -et même celles qu'il ne connaissait pas !- pour être subitement foudroyé sur place, là, maintenant, tout de suite. Ou qu'une crevasse s'ouvre juste sous ses pieds -et on était en plein séisme, non ?- et qu'il disparaisse à jamais. Ca pouvait être cool aussi. En fait, tout lui aurait semblé cool en comparaison à ce qu'il vivait en cet instant ! Mais il eut beau attendre une quelconque manifestation divine alors qu'il levait le regard vers le plafond, celle-ci n'arriva jamais. Mais par contre, la soignante s'éloignait en direction des couloirs ! "Ah... Euh..." Pas sûr que le second essai soit beaucoup plus fructueux que le premier. Mais là, il n'avait plus le temps ! "Tout va bien ! Je t'assure, c'est... Nickel !" Mais bien sûr... Et Juan allait le croire sur parole alors que même à ses propres oreilles, ça semblait un peu... surfait ? Ce qui ne l'empêcha pas de s'enfoncer davantage se montrer tout aussi convaincant ! "T'as pas besoin de venir, ça va aller ! Je t'assure ! Profites-en pour faire soigner ta blessure plutôt. C'est bien plus important ! Et je reviens tout de suite de toute façon..." Et sans attendre la moindre réponse, il grimaça avant de se détourner pour rejoindre la soignante qui patientait.

Et alors qu'il se posait la question de savoir s'il n'avait pas fait trop suspect -ce qu'il n'espérait pas !- il sentit rapidement la présence de Juan à ses côtés... Et s'il tenta de lui sourire comme si de rien n'était, il s'avéra que son sourire tenait plus du rictus désespéré qu'autre chose. "Oh, t'es là finalement..." Si, si, c'était censé être enthousiaste ! Mais comment il allait expliquer à Alexis qu'il avait ramené Juan au pied de son lit ? Il allait croire qu'il l'avait fait exprès ! Alors que non, même pas...
La soignante les laissant devant une porte sur un sourire, il posa rapidement la main sur la poignée avant qu'il ne vienne l'idée à Juan de le faire ! Puis il entrebâilla lentement la porte jusqu'à laisser juste le passage pour qu'il parvienne à s'y glisser alors qu'il assurait à Juan. "Je n'en ai pas pour longtemps, je reviens vite !" Avant de rentrer à toute vitesse dans la chambre et de claquer aussitôt la porte au nez de Juan. Parce que c'était un cas de force majeure !

Pour prendre ensuite une grande respiration -parce que ce n'était pas le moment de faire une crise !- avant de se retourner tout sourire vers le lit où se trouvait Alexis. "...Alexis ? Tu vas bien ?" C'est qu'il s'inquiétait tout de même... Mais très vite et sans même attendre sa réponse, il enchaîna. "Tu me vois ? Dis-moi que tu es encore aveugle, juste là pour les dix prochaines minutes !" En fait, jusqu'à ce qu'il sorte de la chambre et qu'il récupère Juan au vol avant de dégager très vite d'ici ! Et dans son état de stress, son plan lui semblait tout à fait réalisable. Il suffisait juste que chacun y mette du sien, que Juan reste bien sagement dans son couloir de l'autre côté de la porte, et qu'Alexis ne pose pas trop de question quant à son étrange comportement... Et tout irait bien ! Il paraissait que la méthode Coué était un truc qui fonctionnait !

@Alexis Moreno @Juan Velasco
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar
{ MINI-INTRIGUE : LAS CUEVAS } [terminé] - Page 3 Empty
# Sujet: Re: { MINI-INTRIGUE : LAS CUEVAS } [terminé] ( le Mar 13 Oct 2020 - 18:39 )
Encore sous le choc je me retrouve largué devant l'hôpital pendant que Ezio part en soin, voir même en salle d'opération. Je ne sais pas, on ne m'a rien dit. Juste d'aller à l'accueil l'enregistrer. Ils sont bon vu le bordel je me demande si c'est quelque chose de faisable. Je ne compte par partir d'ici tant que je n'aurais pas de nouvelles de mon ami, rien à foutre d'être torse nu et plein de sang, de toute quatre vingt dix pourcent des personnes se trouvant dans les parages sont dans le même état que moi. Je finis par entrer dans une salle surchargée de monde. Faut même que j'enjambe des corps posés au sol par manque de chaise. C'est un vrai cauchemar et je suis bien réveillé. Pas mal anxieux entre le fait de ne pas avoir de nouvelles de Milo, putain de téléphone qui déconne, et le fait de ne pas savoir ce qui se passe pour Ezio. J'ai vu qu'il avait pas mal perdu de sang. Peut être même qu'ils ont besoin de donneur. En tout cas personne n'a l'air d'avoir du temps à m'accorder. De quoi me mettre en rogne, même si péter un câble ne servira à rien. Tout le monde est à l'ouest. Et c'est là que je vois MILO ….

Je n'ai pas le temps d'ouvrir la bouche qu'il s'inquiète pour moi. Et je ne comprends pas trop ses mots. Pourquoi je n'y verrais pas ? Et pourquoi moi aussi ? « Euh non … enfin si j'y vois .. mais ce n'est pas mon sang c'est celui de .. » Je n'ai pas le temps de finir ma phrase qu'on est interrompu par une infirmière. Je comprends que Milo est là pour quelqu'un. Un ami. Mais je suis loin de me douter de quel genre d'ami il s'agit. Il semble le réclamer et l'infirmière est prête à le mener à sa chambre. Je ne sais pas trop ce que je devrais faire, mais le suivre me rassurerait, je serais avec lui. A être là autant rester avec Milo, au lieu de  ronger mon sang en attendant des réponses pour Ezio. Milo réagit bizarrement, le tremblement de terre semble l'avoir sérieusement secoué. Mais c'est compréhensible. Par contre je me demande pourquoi il reparle du fait qu'il faut que je me fasse soigner. Je lui ai dis que ce n'était pas mon sang. Il n'a pas entendu ? Et il me laisse en plan dans un discours qui ne se tient pas. Mais il a quoi ? Est ce qu'il a été blessé et qu'il veut me cacher la gravité de sa blessure ? Non il aurait été directement en salle de soin et là il ne semblait aller bien. Je ne comprends pas du tout et s'il veut me préserver d'une vision de plaie affreuse et bien pas la peine. Vu ce que j'ai eu je suis vacciné de ce côté là. Je décide donc de lui emboîter le pas.

Et je les rattrape vite. « Ben oui idiot je suis là. Je t'ai dis que je n'étais pas blessé. Mais toi tu l'es que tu fais tant de mystère? » Je lui souris, et mets ses réactions sur le compte du bouleversement que la situation engendre. Je sais que lors de l'inondation j'ai du le rassurer. Là je le prendrais bien dans mes bras pour le faire, mais il semble vouloir s'échapper. Et on arrive devant une porte de chambre. L'infirmière s'en va, je regarde Milo pas mal paumé et surpris. On joue à quoi ? Et encore une fois tout va très vite et je me retrouve à la porte. « Putain Milo tu m'as fermé la porte au nez. » C'est quoi ce bordel. Je reste un instant devant celle ci. Comme un con qui ne sait pas quoi faire. « Et puis merde. » Et je tourne à mon tour la poignée et j'entre. « Je n'ai même pas eu le temps de m'assurer si tu allais bien. » Le lit est occupé mais je m'en moque. J'attrape Milo par le bras. Et l'embrasse avec fougue. « Je me suis fais du souci et toi tu me fuis. Tu ne vas pas bien et tu ne veux pas que je le sache. » Quoi d'autre ? Et puis je remarque que le mec couché à les yeux bandés. « Ah merde désolé. » Et je regarde Milo. Ça rythme à quoi ce bordel ? Est ce qu'il y a quelque chose que je dois savoir.

@Milo Veraldi @Alexis Moreno { MINI-INTRIGUE : LAS CUEVAS } [terminé] - Page 3 742696197 { MINI-INTRIGUE : LAS CUEVAS } [terminé] - Page 3 742696197
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar
{ MINI-INTRIGUE : LAS CUEVAS } [terminé] - Page 3 Empty
# Sujet: Re: { MINI-INTRIGUE : LAS CUEVAS } [terminé] ( le Mar 13 Oct 2020 - 22:40 )
Après l’opération qu’il a subie, il lui a fallu un peu de temps pour émerger et se réveiller complètement. Bien sûr, il est encore un peu sonner mais pour simplement rester dans un lit, ça n’est pas si grave que ça. Ca reviendra petit à petit, il n’est pas inquiet pour ça. Il a immédiatement réclamer à boire auprès de la première infirmière qui est passé et il a pu se désaltérer un peu. Avec de l’eau. C’est sûr que c’est mieux que de l’alcool dans ce genre de situation, bien qu’il l’aurait fait s’il avait sa fiole à porter de main. Il espère que ses affaires ne sont pas bien loin en pensant à ça. Il regarde autour de lui. Il semblerait qu’un sac soit bien présent un peu plus loin. Tant mieux. Il n’a pas envie de perdre le peu de chose qu’il possède. Il prend une longue inspiration et essaie de se détendre au maximum qu’il le peut. Il attend Milo maintenant. Il a envie de savoir ce qui se passait avec lui avant d’être emmené par cette femme. Ne rien voir à ce moment là a été un vrai défaut. C’est tellement horrible de se retrouver dans le noir comme ça. Les personnes aveugles ont énormément de courage.

Dans ses pensées durant ces dernières minutes, il sursaute quand il entend la porte se refermée comme ça. Et très vite, il tourne la tête en direction de Milo. Il s’apprêtait à répondre à sa question mais la suite de ses paroles le surprend. « - Que je sois encore aveugle ? » Il ne comprends pas pourquoi il lui souhaite le négatif tout d’un coup. Et pourquoi pendant dix minutes encore ? « - Est-ce que tu vas bien ? Tu ne t’es pas prix un coup sur la tête ? Peut-être que tu devrais voir un médecin toi aussi. » Ca l’inquiète. Parce qu’il s’attendait à autre chose. Et n’importe qui à sa place aurait pensé la même chose. Il s’apprêtait ensuite à lui parler de son état de santé, mais l’irruption d’un homme dans sa chambre l’en empêche. Il n’est pas médecin et il n’est pas là pour lui. Il est là pour Milo. « - C’est qui ça ?! » Il n’aime pas ça. Du tout. Il lui est recommandé de se reposer les yeux. Mais est-ce qu’il a l’habitude de suivre les règles. Alors il remonte le bandage. Il a retrouvé la vue complète de son œil gauche, le droit a un peu plus de mal, ça prendra un peu plus de temps pour revenir. Il regarde Milo un instant, son visage et son expression. Il pose les yeux sur la main de ce type sur Milo. Puis il regarde ce dernier à nouveau. Il n’est pas sûr de lui. Mais vu son changement d’attitude d’un coup ça lui semble quand même suspect. « - Le coup de grâce… Celle-là je ne m’y attendais pas. » Il serre sa main contre le drap du lit. Il doit garder son calme. Être neutre, surtout devant ce gars. Surtout après une opération.

Il reprends un peu après. « - Que tu sois désolé ou non. Tu vas sortir de ma chambre. Personne ne t’a autorisé à rentrer, tu n’as rien à faire ici. Seul Milo a le droit d'être là.» Et il se fiche totalement de la raison de sa présence ici. Tremblement de terre ou pas. « - Je comprends pas pourquoi tu l’as ramené là. C’est pas très respectueux envers moi. Tu avais envie de m’achever ? C’était peut-être pas suffisant. Tu te fous de moi... » Il soupire longuement en se demandant si lui-même ne s’est pas tapé la tête trop fort. Il est peut-être mort et en enfer… Ca serait son éternelle recommencement. Mais ça ne semble pas encore son heure pourtant.

@Milo Veraldi @Juan Velasco
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar
{ MINI-INTRIGUE : LAS CUEVAS } [terminé] - Page 3 Empty
# Sujet: Re: { MINI-INTRIGUE : LAS CUEVAS } [terminé] ( le Mer 14 Oct 2020 - 22:17 )
Sa tachycardie, tout comme son affolement, crevaient tous les plafonds. Et il ne parlait même pas de ses bourdonnements d'oreilles qui le coupaient de son environnement ou des tâches noires qui dansaient devant ses yeux. Parce qu'il avait un énorme problème sur les bras. Juan le suivait jusqu'à la chambre d'Alexis ! Et comment il était censé gérer ça ?! Alors il buggait, à juste tourner cet état de fait en boucle dans son esprit au lieu d'utiliser le peu de temps qui lui restait à envisager un plan de secours acceptable. Parce qu'il allait à la catastrophe. Il le savait, il avait déjà vécu ça ! Et dans moins d'une heure, après les reproches venimeux, les accusations haineuses, et tout le mépris qui lui serait jeté au visage, il perdrait Juan. Ce serait terminé. Définitivement fini. Et il avait juste envie de se laisser tomber à terre, de se rouler en boule et de rester là à pleurer toutes les larmes de son corps. Mais il y avait aussi Alexis... Qui ne devait surtout pas savoir que Juan était là ! Parce que ce serait bien trop cruel pour lui. Il n'osait même imaginer ce qu'il pourrait penser de le voir débarquer dans sa chambre avec Juan à son bras... Ce fut en tout cas dans cet état d'esprit qu'ils arrivèrent à la porte de ladite chambre sans qu'il n'ait trouvé la moindre solution à son problème, ni même qu'il ait accessoirement répondu à Juan. Et qu'en désespoir de cause, il finisse par improviser. En claquant la porte au nez de Juan mais Alexis ne fut pas en reste non plus puisqu'il lui souhaita ni plus ni moins, que de rester encore aveugle. Rien qu'une petite dizaine de minutes de plus, ce qui n'était pas non plus le condamner à vie !

Et cela sembla fonctionner. Quelques secondes où il eut le temps d'apercevoir l'expression médusée de Juan avant qu'il ne claque la porte sur lui, et celle non moins stupéfaite d'Alexis qui s'inquiétait d'un possible choc crânien. Alors qu'en vérité, il combattait une crise d'angoisse phénoménale en sachant déjà que ça n'allait pas le faire. Et la suite lui donna rapidement raison lorsqu'il vit s'ouvrir avec une horreur croissante et absolue, la porte de la chambre... Pour voir Juan -évidemment !- débarquer à la façon monstre sortant en pleine nuit du placard. Et qui s'inquiétait pour lui ! Alors que lui voulait juste mourir... Mais à défaut d'être foudroyé par une quelconque force divine, il se retrouva dans les bras de Juan pour un baiser des plus divins ! Et il se perdit dedans alors qu'il s'accrochait désespérément à lui, tout en le gravant ce moment dans sa mémoire doutant pouvoir obtenir un autre baiser par la suite. Il aurait voulu que ça n'en finisse jamais, alors que dans le même temps il avait une conscience aigue de toute la souffrance que ce devait représenter pour Alexis... Alors lorsque le baiser prit fin et qu'il s'en mordait les lèvres pour tenter d'en récupérer la plus infime trace laissée sur celles-ci, il leva vers lui un regard ravagé par la culpabilité, et peut-être aussi un peu trop brillant de larmes retenues. "Je vais..." En vérité, il ne savait pas comment il allait. Mal sans doute, certainement même ! "Enfin, je sais pas si je vais bien, physiquement oui je suppose mais... Tu va me jeter et Alexis... aura toutes les raisons de me détester..." Parce qu'il était certain que lui l'aurait juste haï si la situation avait été inversée. Prenant sur lui pour s'éloigner de Juan, il fit de rapides présentations, juste pour entériner les choses. "Juan, je te présente Alexis dont... je n'ai pas vraiment trouvé le temps de t'en parler..." Mais bien sûr... Même lui ne croyait pas à ses propres paroles ! Bon sang, mais à ce rythme il ferait mieux de se tirer lui-même une balle en pleine tête, ça irait bien plus vite et ça aurait surtout été moins douloureux. "Alexis, tu sais déjà qui est Juan..." Vu avec quelle délicatesse celui-ci lui demandait de quitter la chambre !

"Attention à tes yeux. La lumière n'est peut-être pas une très bonne chose pour eux pour le moment." Il s'était rapproché du lit avec l'intention de lui repositionner correctement le pansement avant qu'il n'arrête finalement son geste à quelques centimètres du visage d'Alexis. Il ne savait même pas s'il avait vraiment le droit de le toucher... Il supposait que non. Et alors qu'il retirait ses mains tout en captant son regard -et en encaissant les reproches- il secoua doucement la tête. "C'est juste que... L'hôpital est devenu le point de ralliement de toute la ville. Je n'ai pas voulu ça, jamais je ne t'aurais pas imposé un truc pareil... C'est bien trop horrible." Même si dans les faits, ils en étaient pourtant bel et bien là.

Il en soupira complètement défait et impuissant face à toute cette situation digne des plus grands vaudevilles. "Je voulais juste m'assurer que tu avais recouvré la vue et que tu allais mieux avant de... disparaître." Même s'il en avait en vérité aucune envie et qu'il détestait cette idée. "Je suppose que tu avais raison, c'est... Mieux comme ça." Il suffisait juste de s'en convaincre. Mais vu le malaise régnant dans la chambre, ce n'était en fait pas si difficile à faire. "Mais fais attention à toi, d'accord ? Parce que s'il t'arrivait quelque chose, ce serait de ma faute et... Je m'en voudrais suffisamment pour me faire moi aussi du mal." Et il disait cela en toute connaissance de cause, ayant bien conscience que c'était ni plus ni moins du chantage, mais c'était aussi le seul moyen qu'il avait trouvé pour s'assurer qu'Alexis ferait un minimum attention à lui.
Et alors qu'il aurait dû en toute logique se détourner et quitter cette chambre, il resta là, hésitant. Avant de saisir sa main et de glisser ses doigts entre les siens et de les serrer fortement. Avant de lentement relâcher sa main.


@Alexis Moreno @Juan Velasco
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar
{ MINI-INTRIGUE : LAS CUEVAS } [terminé] - Page 3 Empty
# Sujet: Re: { MINI-INTRIGUE : LAS CUEVAS } [terminé] ( le Jeu 15 Oct 2020 - 18:44 )
Je me mets à suivre Milo, pas question de rester là à me faire du souci pour lui. Déjà que je m'en fais pour Ezio. Ma tête ne peut pas se concentrer sur deux personnes importantes. Même si je ne saisis pas son comportement, je vais où il va. Je verrais bien, il ne va pas faire une visite des lieux dans de telles circonstances. Et puis on est venu le chercher, c'est qu'il doit y avoir une raison, peut être un de ses proches a été accidenté. Je voudrais lui demander plus de renseignements mais il a l'air ailleurs. L'esprit occupé par je ne sais pas quoi. Vu tout ce qui se passe je peux comprendre. Moi même je ne suis pas au top de ma forme et de mes capacités à raisonner. Tellement que je me fais avoir comme un gamin en me retrouvant à la porte de la chambre où il entre. Il est gonflé de me laisser là. Cette journée et surtout cette soirée sont des plus bizarre ce fait ajoute une couche de plus.

Pas question d'attendre alors j'ouvre. Sans prêter attention à la personne dans le lit, j'attrape Milo et l'embrasse avant de m'assurer qu'il va bien. Parce que là j'en doute, il doit être choqué mais à ce point c'est grave. Je m'excuse au prés du blessé, et Milo me balance que je vais le jeter. « Quoi pardon ?? Te jeter ?? » Je tombe de haut. Je ne comprends rien et encore moins quand il me parle d'Alexis et du fait qu'il va le détester. Puis le blessé se met à parler. Je ne suis pas le bienvenue dans cette chambre. Et le photographe au lieu de me rassurer semble mal assuré. Complètement paumé par cette situation rocambolesque qui prend une drôle de pente savonneuse. Il fait très rapidement les présentations, enfin il balance nos noms, augmentant mon questionnement. « Vraiment désolé Alexis je ne voulais nullement vous ennuyer. » Il est sûr que selon l'étendue de ses blessures ma présence soit plus pesante qu'autre chose. Puis je me tourne vers Milo, essayant de garder mon sang froid. Et surtout de faire le trie, parce que des trois je suis certainement le plus paumé. Je me noie carrément. « Est ce que tu peux m'expliquer Milo au lieu de te défiler et de parler par énigmes ? » Parce que là les présentations sont loin d'être suffisantes.

Mais c'était sans compter sur Alexis qui agit comme un idiot en voulant enlever son bandage. Bien sur Milo fonce direct pour éviter le drame. Ok et moi je fais quoi ? Je tiens la chandelle. Non c'est sûrement un ami proche et il s'inquiète. « Oui Milo a raison la lumière risque de vous abîmer les yeux. » Bon je ne suis pas un expert, c'est juste logique. J'essaie de saisir ensuite les mots du photographe, qui rebondit sur les dernières paroles d'Alexis. C'est vrai qu'il avait trouvé ma présence irrespectueuse. « C'est vrai je suis là parce que mon ami a été blessé. Je n'étais pas prévu dans le programme si c'est ce que vous voulez savoir. » Je m'adresse à Alexis en restant calme. « J'ai du monter dans l'ambulance, je ne sais même pas où il est. » Je ne peux m'empêcher de me faire du souci. Je devrais sortir et le chercher. Mais je n'ai pas eu de réelle explication. Milo semble pas mal touché par l'état de santé d'Alexis. Et en attendant ses paroles je commence à avoir des doutes sur la nature de leur lien. Son comportement me perturbe. Ils sont proches c'est plus que certain. Mais à quel point ? On ne s'est pas mis officiellement en couple avec Milo. Mais on a quand même une relation privilégiée. Je vois leurs doigts se lier quelques secondes. « Je pense que je vais sortir. Milo reste avec ton ami, Alexis a l'air d'avoir besoin de toi. Faut que je vois ce qui se passe pour Ezio. Et je ne veux pas m'imposer plus. » Et ce n'est ni le lieu, ni le moment de faire un scandale. En plus je ne sais pas s'il y a une réelle raison pour en faire un. En tout cas tout est assez flou pour le moment. Ou c'est juste que je ne veux pas vraiment voir ce qui se dessine sous mes yeux.

@Milo Veraldi @Alexis Moreno
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar
{ MINI-INTRIGUE : LAS CUEVAS } [terminé] - Page 3 Empty
# Sujet: Re: { MINI-INTRIGUE : LAS CUEVAS } [terminé] ( le Jeu 15 Oct 2020 - 22:50 )
Cette soirée était déjà bel et bien catastrophique mais il ne s’attendait pas à ce que ça le devienne encore plus. Jamais il n’aurait imaginé que Juan débarquerait là en réalité. Alors qu’il vient tout juste d’apprendre qu’il est le copain de Milo. Officiel ou non, dans tous les cas pour Alexis ça l’est bel et bien. Et ça lui fait toujours aussi mal de le savoir. Et encore plus maintenant qu’il est là, présent dans cette chambre avec eux. Il aurait tellement envie de lui faire vivre le pire des enfers. De lui faire ressentir toute le mal qu’il ressent en ce moment. Mais faire ça ne serait pas très utile en plus d’être impossible. Surtout dans l’état actuel dans lequel il se trouve. Puis il n’oublie pas qu’il est toujours en conditionnelle et la moindre erreur pourrait lui coûter sa liberté. Il écoute la voix de Milo et aussi ses mots. Et il peut capter un minimum les émotions derrières tout ça. Et il comprend aussi qu’il devrait peut-être lâcher les choses et le laisser vivre son histoire en paix. Il n’en a aucune envie. Mais il doit faire preuve de maturité et il doit penser à Milo surtout. Son bonheur est important. Lui souffre déjà alors, ça n’est pas si grave en somme. Il regarde le visage du brun attentivement durant quelques secondes. Avant d’adresser la parole à ce Juan. « - Tu serais vraiment stupide de le laisser. Surtout qu’il n’a rien fait de mal. Il est même très respectueux envers toi. Tu n’as aucune raison valable de le laisser. Mon ami est une bonne personne.» Il insiste sur le mot ami juste pour Juan. Après tout, Milo n’a pas prit le temps de lui parler d’Alexis. Alors ce n’est pas la peine d’en parler maintenant au risque de tout gâcher. Il n’est pas obligé de savoir. Il prend vraiment sur lui. Surtout pour dire ce genre de chose.

Alexis aimerait dire à l’autre abruti de se taire par contre. Mais il ne doit pas faire ça encore une fois. Il doit être courtois encore quelques minutes. Il n’a aucune envie de le remettre ce bandeau. Il a envie de le regarder pendant ce laps de temps qu’il lui reste. « - Je le remettrai bientôt. » Dit-il calmement en regardant Milo faire. Il sait qu’il veut son bien. Finalement c’est après quelques secondes qu’il le remet. Au final, autant qu’il ne voit pas son regard non plus. Il aura moins de mal à cacher ses émotions avec ce truc sur les yeux. C’est vrai que ça le dérange cette situation. Il a pensé un instant qu’il l’avait appelé finalement, le temps qu’il se fasse opérer. Mais c’est une tout autre histoire. « - Tu devrais peut-être aller te renseigner du coup… C’est quand même important un meilleur ami. » Pas de vouvoiement, il s’en fiche totalement de ça. Puis il n’a pas envie de le respecter, surtout après qu’il soit rentré dans sa chambre comme ça. C’est un peu trop tard pour ça. Il reprends de suite après. « - Mais ce n’est rien Milo. Je comprends mieux. Ne t’en fait pas. » Ce n’est pas de sa faute s’il est là. Evidemment, pourquoi il lui aurait fait ça de toute façon. Mais c’est facile après coup de dire ce genre de chose. Disparaître… Il n’en a pas envie. Il n’a pas envie qu’il s’en aille. Il n’a pas envie de le voir partir de sa vie. Mais c’est mieux pour tout le monde que ça soit le cas. L’entendre et être dans ce genre de moment c’est plus difficile encore. Il serre sa main dans la sienne quand il le sent faire. Il profite de ce contact le temps qu’il dure. Oubliant même la présence de l’intru pendant quelques instants avant qu’il ne se remettre à parler. Il ne veut pas que Milo paie le prix. Il tend la main, cherchant tant bien que mal jusqu’à ce qu’il attrape sa montre. Et il profite d’avoir encore la main de Milo dans la sienne pour s’aider et lui passer autour du poignet sans commentaire sur ce geste. Il reprend juste un peu après. « - Ca va aller pour moi, ne t’en fait pas. Je vais m’en sortir. Sois heureux, c’est tout ce qui compte. C’est ce que je souhaite pour toi. Courage. » Il a la gorge un peux nouée. Il a vraiment du mal. « - Allez. Vas-y. Ta place est auprès de lui. Tu feras une caresse à Grimlins de ma part. » Dit-il pour terminer.


@Milo Veraldi @Juan Velasco
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar
{ MINI-INTRIGUE : LAS CUEVAS } [terminé] - Page 3 Empty
# Sujet: Re: { MINI-INTRIGUE : LAS CUEVAS } [terminé] ( le Ven 16 Oct 2020 - 8:11 )
L'étreinte de Juan avait eu un goût de trop peu et de bien trop bref. Parce qu'il y était maintenant. Aux demandes d'explications. Et il savait ce qui viendrait ensuite, ce qu'il lirait dans son regard et ce qui viendrait frapper ses oreilles. La trahison, le jugement, les accusations et finalement la déception. Tout ce qu'il voulait absolument éviter, et d'autant plus de la part de Juan. Parce qu'il n'était pas sûr de pouvoir y faire face sans s'écrouler. Et étonnement les mots avaient coulé d'eux-mêmes de sa bouche, clairs et simples comme s'il se mettait à nu face à lui. Dépouillé de tous ses faux-semblants, de ses omissions et de ses protections. Juste lui et ses sentiments, tels qu'ils étaient. "Je t'aime et la question ne se pose absolument pas là-dessus. Je ne veux pas te perdre, jamais. Tu es bien trop important Juan. Mais... J'ai besoin d'Alexis aussi dans ma vie. Et pas en tant que simple ami." Et ça répondait au Mon ami qui l'avait quelque peu crispé parce que si ça aurait dû être en effet l'idéal, ce n'était malheureusement pas le cas. Parce qu'Alexis était bien plus qu'un simple ami pour lui. Et surtout, il n'avait rien d'une bonne personne ! "Je conçois que ce soit bizarre et pas normal... Et ça l'est, on est bien d'accord ! Je sais pas ce qui va pas chez moi et j'ai sans nul doute besoin d'une sacrée thérapie." Même s'il doutait que ça puisse changer quoi que ce soit à ce qu'il ressentait, que ce soit pour l'un ou pour l'autre.

"En fait, je voulais pas t'imposer tout ça. On en a pas mal discuté avec Alexis et... On s'était dit qu'il valait mieux qu'on ne se voit plus, même si j'en ai aucune envie. Mais je crois que c'est déjà trop tard pour limiter les dégâts..." Bon sang, ce que c'était difficile ! Et douloureux alors qu'il en fermait les yeux avant de reprendre. "Sans doute même que je te perdrais quand même mais je t'assure que je n'ai rien fait derrière ton dos. Je n'aurais pas recommencé ça." C'était un plaidoyer aussi sincère que vibrant alors qu'il tentait de garder une voix aussi stable que possible et ses larmes dans ses yeux. Parce qu'il n'y avait rien de plus ironique que de renoncer à l'un pour voir finalement l'autre lui tourner le dos.. Et il ne doutait pas de cette finalité. Comment pourrait-il en être autrement ?

Par contre, il ne s'attendait pas du tout au geste d'Alexis. Et si la pression de ses doigts sur les siens était aussi réconfortante que déchirante, il fut saisi par le métal froid du bracelet un peu trop grand de sa montre qui glissa sur son poignet. Et par le bond que fit son coeur à ce geste. Cette montre ne quitterait plus son poignet, il se le promettait alors qu'il serrait une dernière fois les doigts d'Alexis sans lui non plus, émettre le moindre commentaire sur ce don. Et alors qu'il aurait tellement voulu, rien qu'une fois, pouvoir poser ses lèvres sur les siennes. Juste pour en connaitre la texture et... Se créer un dernier souvenir. Mais il n'était pas question de faire ça à Juan, et encore moins alors que celui-ci avait le sang de son meilleur ami sur lui. Et Dieu, tout ce sang... Il n'osait imaginer l'angoisse qui devait tenailler Juan. "Si tu me permets, je voudrais bien venir avec toi pour prendre des nouvelles d'Ezio. Je resterai à distance, je te promets mais je veux pas te laisser y aller seul. Je ne te serais sans doute pas d'une grande utilité mais c'est ton meilleur ami et je sais à quel point il est important pour toi." Une nouvelle fois, il était tout en retenue ne sachant sur quel pied danser face à Juan. Mais il devait bien avouer l'être tout autant avec Alexis pour des raisons totalement différentes. Au point de ne pas oser poser à nouveau son regard sur lui. Dieu ! Il était si fatigué. Epuisé même. La chute de l'adrénaline devait y être pour beaucoup ainsi que son moral qui était tombé au trente-sixième sous-sol sans ascenseur...


@Alexis Moreno @Juan Velasco
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
{ MINI-INTRIGUE : LAS CUEVAS } [terminé] - Page 3 Empty
# Sujet: Re: { MINI-INTRIGUE : LAS CUEVAS } [terminé] ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- { MINI-INTRIGUE : LAS CUEVAS } [terminé] -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Quartier Spagnoli :: Las Cuevas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant