Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility

Revenir en haut
Aller en bas

Le Deal du moment : -35%
Jabra Elite 65t à 55€ + 4,98€ de ...
Voir le deal
55 €
Le deal à ne pas rater :
Boisson Aloe Vera à la Myrtille – Lot de 20 bouteilles de 500 ml
16.14 €
Voir le deal

 

- [terminé] Panique aux écuries ▬ Na Young [tremblement de terre] -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Autour de Naples :: Autres quartiers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Charlie DagostinoTu te bonifies avec l'âge… ou pas
Charlie Dagostino
https://www.ciao-vecchio.com/t7085-charlie-dagostino#240349 https://www.ciao-vecchio.com/t7457-charlie-o-38-ans-o-palefrenier-ex-militaire#250636
Faceclaim : Chad Michael Murray (.TAG)
Messages : 946 - Points : 2441
[terminé] Panique aux écuries ▬ Na Young [tremblement de terre] - Page 2 Tumblr_niv4yaKvnt1tbr62eo3_400
Âge : 38 années (24 août)
Métier : Ancien militaire devenu Palefrenier dans un centre équestre
[terminé] Panique aux écuries ▬ Na Young [tremblement de terre] - Page 2 Empty
# Sujet: Re: [terminé] Panique aux écuries ▬ Na Young [tremblement de terre] ( le Lun 9 Nov 2020 - 10:34 )
Charlie ne peut s’empêcher d’être reconnaissant envers le père de son amie. Il a tant fait pour lui. Il lui a appris des tas de chose et il ne serait pas là sans lui. Alors bien sûr qu’il l’appréciait beaucoup malgré ses défauts. Et de toute façon, on aime une personne pour ce qu’elle est après tout. Il n’était pas non plus méchant en soi. Il suivait juste des traditions. Et puis en parlant de parent, il pense aussi beaucoup à sa mère. Surtout en ce moment avec ce tremblement de terre. Il ne peut qu’espérer qu’elle ait pu suivre ses conseils et qu’elle est allé au sous-sol qui est sécurisé pour tout ce que peut leur réserver la vie. Et pour ça, il remercie bel et bien son père qui a fait de son mieux pour qu’ils ne leur arrivent rien ou du moins pas à la ferme. « - Merci beaucoup. » Dit-il avec le sourire aux lèvres, bien sûr qu’il n’hésitera pas à aller voir sa mère. Voir de ses propres yeux dans quel état est sa propriété. Mais ils n’ont pas encore terminé ici, et il continue donc de s’activer pour que chaque chose soit à sa place que tout soit fait correctement.

Et bien entendu il demande comment va Luca. Ca lui paraissait logique puisque c’est un proche de la jeune femme. Et en dehors de lui, il ne connaît personne d’autre de ses contacts si ce n’est les employés bien évidemment. Mais sa demande passe mal et ça l’agace un petit peu. « - Bien sûr, je suis contre n’importe quel mariage sans amour. » Et ça, il le dira toujours. Il reste assez carré sur ce genre de chose, et il a du mal à concevoir que quelqu’un puisse se marier à un parfait inconnu. Bien que dans le temps, c’était coutume que les parents obligent leurs enfants à se marier avec une personne de leur choix. « - T’inquiète pas. Je peux comprendre aussi au vu de mes réticence... Mais je suis humain, bien trop parfois. Donc je ne souhaite pas le mal de ton mari. Je ne pensais pas à mal. » Il hausse les épaules simplement. Il préfère oublier ce petit incident, ce n’est pas grave et ce n’est peut-être pas le bon moment pour se prendre la tête au vu des circonstances. Il passe la main dans son dos avant de hocher la tête. « - Ca va aller. » Il l’espère en tout cas. Mais Luca étant dans la police, il n’est certainement pas seul. Et ils sont soudés dans ce domaine, donc ils veillent les uns sur les autres.

Après un câlin, ils remontent à la ville auprès des autres personnes. Charlie pose des questions, il voit si tout le monde va bien. Il prends le temps de le faire. Ses collègues comptent pour lui-même s’il y en a des plus pénibles que d’autres. « - Euh tu es certaine ? Tu ne veux pas que je t’aide à voir si tout va bien ? Et puis, tu devrais probablement faire une pause toi aussi. Tu en as besoin. Après, je ne peux t’obliger mais bon… » Il hausse les épaules calmement. Il comprend qu’elle veut s’assurer que tout va bien. Et il est là pour lui venir en aide, la soutenir et l’épaulé bien sûr. Il se fiche un peu de devoir travailler davantage, il a l’habitude de toute manière. « - Je peux aussi ramener ou accueillir des gens s’il le faut. » Il a une voiture solide, alors ça ne le dérange pas de conduire même avec ces risques. En étant prudent bien évidemment. Et il a aussi de la place à la ferme. Après, ils seront très bien ici aussi c’est bien plus luxueux que chez-lui. « - Courage, ça va aller. » Dit-il a tous. Ils doivent aussi être inquiets pour leur proche, leur famille, leurs amis… En tout cas, tout dépend de ce que Na Young souhaite, si elle a besoin de lui ici, il ne s’en ira pas avant que ça ne soit bon pour elle.




♛ Une partie de moi s'est envolé avec toi au front
Revenir en haut Aller en bas
Na Young WangTu te bonifies avec l'âge… ou pas
Na Young Wang
https://www.ciao-vecchio.com/t7066-na-young-et-si-demain-ouvrait https://www.ciao-vecchio.com/t7076-tu-montres-ton-compte-en-banque-et-apres-on-discute#240168
Faceclaim : Ryu Hwa Young © bermudes. (vava + code sig) / Soy Sauce (icons) / lauly (crackship)
Thème·s abordé·s : /
Messages : 458 - Points : 1591
[terminé] Panique aux écuries ▬ Na Young [tremblement de terre] - Page 2 VDAozhg
Âge : 30 ans née le 08 octobre 1990 à Naples
Métier : Propriétaire d'un haras. Elevage de Haflinger et de Lipizzan. Cavalière en concours équestre.
[terminé] Panique aux écuries ▬ Na Young [tremblement de terre] - Page 2 Empty
# Sujet: Re: [terminé] Panique aux écuries ▬ Na Young [tremblement de terre] ( le Sam 14 Nov 2020 - 22:15 )

Panique aux écuries.
charlie & na young
Le tremblement de terre est un mouvement de l'écorce terrestre, qui commence par une oscillation et finit par une tombola.
La nostalgie nous caresse un temps, d'abord en parlant de mon père. Il a eu pas mal de tort, il a fait des erreurs mais il est vrai qu'avec Charlie il a été largement à la hauteur. Peut être qu'avec un fils il n'aurait pas eu le même comportement qu'avec moi. La complicité aurait été tout autre, même si la notre c'était nouée autour de l'univers équestre. Si je lui en ai voulu sur le coup au moment de la lecture du testament, c'est oublié à présent. De toute façon j'ai fais ce que j'avais à faire et je ne regrette rien. C'était peut être même mon destin. L'avenir me dira certainement un jour si oui ou non j'ai fais le bon choix. Pour le moment moi je veux y croire, même quand la terre semble se révolter contre nous. Dans la logique je demande à Charlie pour sa mère, dans ses instants de panique on a tous pensé à nos proches. Les espérant en sécurité, et là que tout ce calme, l'inquiétude se fait plus grande. Car il ignore, même si son père a part le passé pris diverses précautions, ce qu'il en est de sa mère. Je lui fais part qu'il pourra partir bientôt, vu que là le plus gros du travail est fait. De plus tout le monde est épuisé et un peu de repos ne fera de mal à personne. Reste à savoir s'il pourra correctement la rejoindre car les routes seront sûrement pas mal encombrées.

En retour Charlie me demande pour Luca et là tout bascule car je me braque pauvre petite idiote que je suis. Je sais que mon ami n'a pas apprécié lorsque je lui ai annoncé ce que j'avais épousé un inconnu. Et là je vois ses réponses comme une attaque. Alors je défends l'absence de Luca, sentant mon cœur se serrer aux insinuations qui n'en sont pas. Mon jugement et mon raisonnement sont faussés par la fatigue, la peur et l'angoisse bien présente de ne pas avoir de nouvelles de mon mari. Et je sens vite que je le blesse. Mais c'était involontaire alors j'essaie de rattraper ma bêtise. Ne voulant nullement le froisser.
« Tu vas trouver peut être ça idiot ou me dire que c'est encore trop ressent pour juger. Mais je te jure que même sans amour notre mariage est plein de respect. Je suis moi même surprise d'avoir envie de passer du temps avec lui ou même là de me faire du souci. »
Ce que je ressens à cet instant est bien réaliste. Ma peur n'est pas une invention de ma part.
« Je sais Charlie. On est tous bouleversé par ces événements. Et ce n'est pas parce qu'entre Luca et moi il n'y a pas d'amour, enfin pas comme tu le conçois qu'il n'existe pas. Il y a un lien qui se tisse laisse lui le temps de prendre la bonne route. »
Je le regarde, je dois certainement le surprendre par mes dire, mais je me surprends moi même d'éprouver ces émotions. Luca m'apporte une paix, une douceur que je ne soupçonnais pas. Et plus les jours passent et plus je trouve ce sentiment agréable. Il me réconforte d'un câlin et je réponds oui de la tête quand il me dit que ça va aller. Puis on quitte les écuries pour rejoindre la villa.

Je m'assure que tout va bien pour mon personnel, Charlie en fait de même. Je fais part à mon ami que je vais faire le tour de la maison histoire de m'assurer que tout va bien. Même si je pourrais repousser ce constat à demain. Mais je n'ai pas sommeil, trop tracassée par une seule pensée, bien trop présente, Luca va t-il bien ?
« Je ferais une pause plus tard promis. Et toi tu dois aller voir si tout va bien pour ta mère. Je serais prudente, et je ne vais faire que le tour intérieur. Je verrais l'extérieur demain quand le jour sera là. »
Je le regarde en souriant alors qu'on nous apporte de quoi grignoter.
« Je suis une grande fille Charlie. Je vais me débrouiller. Tu as fais ta part et je sais que sans toi je ne m'en serais pas sortie. Mais tu dois rentrer. Comme tous ceux qui le peuvent. On a tous besoin de s'assurer que les gens qui nous tiennent à cœur vont bien. »
Et je serres machinalement mon téléphone encore silencieux. Bien sur Charlie propose son aide pour accueillir ou raccompagner du monde, cela me fait sourire. Il a vraiment grand cœur. Je m'approche de lui pour lui murmurer à l'oreille.
« Tu sais si j'avais eu la chance d'avoir un frère j'aurais beaucoup aimé qu'il te ressemble. »
Puis je pique une tartine posée sur le plateau tendu par un de mes employés
« Et c'est pareil pour moi si certains ne peuvent pas rentrer la maison est assez grande pour que vous restiez. »
La patronne qui propose à ses employés de dormir chez elle, grande première. Mais la patronne change et puis la situation est des plus spéciale. L'entraide elle se doit de marcher dans les deux sens dans ce genre de cas.   
vmicorum.


Naissance
d'une flamme intense. Elle vient d'une étincelle et grandit doucement au creux des coeurs qui se mettent à l'unisson.
Revenir en haut Aller en bas
Charlie DagostinoTu te bonifies avec l'âge… ou pas
Charlie Dagostino
https://www.ciao-vecchio.com/t7085-charlie-dagostino#240349 https://www.ciao-vecchio.com/t7457-charlie-o-38-ans-o-palefrenier-ex-militaire#250636
Faceclaim : Chad Michael Murray (.TAG)
Messages : 946 - Points : 2441
[terminé] Panique aux écuries ▬ Na Young [tremblement de terre] - Page 2 Tumblr_niv4yaKvnt1tbr62eo3_400
Âge : 38 années (24 août)
Métier : Ancien militaire devenu Palefrenier dans un centre équestre
[terminé] Panique aux écuries ▬ Na Young [tremblement de terre] - Page 2 Empty
# Sujet: Re: [terminé] Panique aux écuries ▬ Na Young [tremblement de terre] ( le Dim 29 Nov 2020 - 12:17 )
Le jeune homme hausse les épaules en soupirant. « - Certes, je n’en doute pas. Mais un mariage sans amour n’est pas un réel mariage à mes yeux. Mais tant mieux si tu te sens bien dans celui-ci, c’est tout ce qui compte après tout. L’important c’est que tu sois heureuse. » C’est juste que pour lui, ça reste quand même du gâchis. Elle aurait très bien pu rencontrer un homme, pour qui elle aurait éprouvé de l’amour réel. Des sentiments qui auraient été réciproque et ça aurait été très beau à voir. Mais le destin en a décidé autrement et l’histoire en est là maintenant, c’est comme ça. « - Tant mieux, s’il t’apporte du positif. C’est déjà ça. » Il n’a pas envie d’en débattre, ni d’en dire davantage. Si c’est positif de son côté et bien c’est ainsi. Il lui a dit qu’il ne jugerait plus. Du moins pas ouvertement en tout cas. Il garde ses réflexions pour lui. Sauf s’il ressent le besoin de le dire. Pour le moment ce n’est pas le cas. Luca n’a rien fait de contraire. Il agit plutôt de manière correcte et respectueuse. Ce sont donc leurs histoires. Il n’a pas à s’en mêler plus que nécessaire. Il a juste mal à ses traditions voilà tout.

Il ne veut pas faire de mal à Na Young par contre. Il ne veut pas la blesser, il s’en voudrait beaucoup. Il ne va donc pas au-delà de ce qui a été dit. Ce n’est pas nécessaire. Et encore moins ce soir alors que les choses ont étés difficiles et épuisantes. Il est temps de se calmer, de se poser un peu et être au calme. Les employés en ont besoin eux aussi. Enfin ça semble plutôt bien se dérouler à la villa. « - Je m’occupe de l’extérieur demain. » Dit-il directement. C’est son rôle d’ailleurs de s’en occuper. Il s’occupera des réparations et de tout ce qu’il faudra faire. Ca ne le dérange pas du tout. Il ne lâchera pas cet endroit comme ça. Il laisse les yeux sur elle, et approuve. Il n’est peut-être pas utile d’insister pour aujourd’hui. Il remercie d’ailleurs la personne qui lui donne de quoi manger. « - Oui. Tu as raison. » C’est vrai qu’il a aussi envie d’aller voir de ses propres yeux si tout va bien pour sa mère. Voir si la ferme n’est pas dans un état catastrophique. Il n’est sans doute pas prêt d’aller dormir même s’il en aurait bien envie.

Il propose quand même de faire la navette. S’il part et emprunte les routes, autant le faire pour plusieurs. Puis, il pense beaucoup à aider, peu importe les circonstances, c’est si important. « - Merci. » Dit-il en tournant les yeux sur la belle. Il pose un baiser contre sa joue simplement. Avant de relever les yeux sur les autres. Il prend le temps de manger ce qu’on lui donne. S’asseyant juste dix minutes pour le faire. Ca repose au moins son genoux avant de reprendre le volant. Et ça laisse le temps à tout le monde de décider quoi faire. Ce n’est qu’après avoir terminer de manger qu’il se redresse enfin. « - Bon et bien ceux qui viennent avec moi. On y va. » Dit-il en faisant un signe de main. Il récupère ses affaires rapidement. Il se rend auprès de Na Young. Lui offrant un câlin tout de même. « - Sois prudente. A demain. Et n’oublie pas de te reposer. » Dit-il avant de la laisser finalement. Les gens l’attendent et il se rend donc à sa voiture. Et sans attendre plus longtemps, il démarre pour aller déposer les employés chez eux en toute sécurité, du moins le plus possible, pour ensuite pouvoir rentrer chez lui et faire ce qu’il doit faire.




♛ Une partie de moi s'est envolé avec toi au front
Revenir en haut Aller en bas
Na Young WangTu te bonifies avec l'âge… ou pas
Na Young Wang
https://www.ciao-vecchio.com/t7066-na-young-et-si-demain-ouvrait https://www.ciao-vecchio.com/t7076-tu-montres-ton-compte-en-banque-et-apres-on-discute#240168
Faceclaim : Ryu Hwa Young © bermudes. (vava + code sig) / Soy Sauce (icons) / lauly (crackship)
Thème·s abordé·s : /
Messages : 458 - Points : 1591
[terminé] Panique aux écuries ▬ Na Young [tremblement de terre] - Page 2 VDAozhg
Âge : 30 ans née le 08 octobre 1990 à Naples
Métier : Propriétaire d'un haras. Elevage de Haflinger et de Lipizzan. Cavalière en concours équestre.
[terminé] Panique aux écuries ▬ Na Young [tremblement de terre] - Page 2 Empty
# Sujet: Re: [terminé] Panique aux écuries ▬ Na Young [tremblement de terre] ( le Mar 1 Déc 2020 - 10:24 )

Panique aux écuries.
charlie & na young
Le tremblement de terre est un mouvement de l'écorce terrestre, qui commence par une oscillation et finit par une tombola.
« Je suis heureuse Charlie. »
Je suis sincère dans mes mots, je veux rassurer mon ami, je sens bien que cette histoire de mariage le tracasse encore. Qu'il a du mal à croire en Luca et au probabilité de réussite de notre couple. De ce qui pourrait sembler un pari fou. Et pourtant semaine après semaine on avance doucement. On apprend à se faire confiance. A tisser une vie à deux et un avenir, même si on ne sait pas encore comment il va s'écrire. On en est encore qu'au début, on tâtonne, mais tout va vers le positif. Je sais que rien est gagné, que rien ne sera facile, qu'il y aura des épreuves, mais on semble sur la bonne voix, en tout cas moi j'y crois et mon mari semble dans la même optique. Charlie verra avec le temps que notre nid se construit. Et qui sait ce que nous réserve l'avenir ? Qui sait de quoi sera fait demain ? Personne.
« Et tu sais je ne suis pas à l'abri de tomber amoureuse de Luca. Il a beaucoup de qualités et on a des points en commun. »
Je lui souris pas du tout mal à l'aise en disant mes mots. Je pourrais bien me laisser tenter si les sentiments naissaient. Ils ne me font plus peurs. Mais pour le moment il y a d'autres choses à voir. Et je me dis que la situation peut aussi jouer sur le fait que je sois plus sensible, plus fragile. L'absence de Luca, le manque de nouvelles, tout me bouleverse et j'en suis consciente. Mais n'est ce pas un signe ? S'il me laissait indifférente je ne verrais pas les choses et l'avancé de notre couple de la même façon. Enfin pas la peine d'embrouiller mon esprit, vivre au jour le jour n'est pas trop mal comme principe. Grappiller les instants, les laisser se dessiner, cela me plaît. Je ne dois pas me précipiter. Il y a encore tant de choses que l'on ignore l'un de l'autre, même si on fait preuve d'honnêteté depuis le départ. En tout cas je sais que je pourrais toujours compter sur Charlie. Un jour il sera heureux pour moi. Pour nous.

En attendant une fois à la villa, les choses s'enchaînent. La fatigue nous frappe tous. On fait aussi le bilan, il y a pas mal de dégâts mais ils sont surtout matériel et c'est réparable. Il faudra du temps, tout le monde devra mettre la main à la pâte y compris moi. Mais rien n'est impossible.
« On le fera ensemble. »
Je voulais être là et prendre part à tout. Pas en tant que patronne mais juste parce que je pense que c'est important que je m'investisse tout comme mon personnel l'a fait ce soir. Parce qu'on a tous été touché, pas de statut social dans cette lutte pour sauver tout ce que l'on pouvait. Et là il est temps que chacun, enfin ce qu'ils le peuvent, rentre chez lui. Tout le monde doit s'assurer de la sécurité de sa famille. Charlie y compris.
« Bien sur que j'ai raison. »
Je le regarde avec un grand sourire. Et chacun prend ses dispositions, en fonction de ses possibilités, j'ouvre même les portes de ma maison. Je me dois de montrer que je peux être une autre personne que cette peste qu'ils connaissent tous. Il est temps de grandir, de donner un autre élan au domaine. De mettre de la vie entre ses murs, et de briser les barrières établies par mes parents. J'aurais pu tout perdre ce soir et si tout est encore debout je le dois à ceux qui m'entourent. Certains sont là depuis que j'ai pointé le bout de mon nez, je leurs dois le respect. Ils sont un peu ma famille. Celle que j'ai eu en héritage et donc je prends l'ampleur aujourd'hui. Tout comme le lien privilégié que j'ai avec Charlie. Et même si entre nous il y a eu des clashs, Il compte beaucoup et je lui dis. En retour je reçois un baiser contre ma joue avant qu'il rameute les troupes pour voir qui l'accompagne. Je le laisse se poser et manger, pendant que je vois avec ceux qui restent pour les installer. Je m'assure également que personne ne manque de rien. Eau et nourriture, couvertures pour le trajet de retour chez eux.

Et une fois que tout est décidé, Charlie donne le top départ. Je me retrouve dans ses bras.
« Oui je serais prudente et toi aussi fais attention. Les routes doivent être encombrées. »
Je le regarde les yeux un peu embrumés de larmes et de fatigue. Mais rien qui ne soit insurmontable.
« Oui je vais me reposer. J'irais peut être même dormir dans les écuries pour que les chevaux sentent une présence rassurante. »
Et ce ne sera pas la première fois que je m'allonge dans la paille me sentant plus en sécurité que dans mon propre lit. Tout ceux qui partent sortent de la maison, je les suis, les regarde monter en voiture. J'agite ma main jusqu'à ce que les voitures disparaissent. Je reste un peu dehors le temps de laisser s'échapper les émotions fortes qui me caressent. Je vérifie mon portable, faisant une nouvelle tentative pour un message à Luca. Espérant qu'il le reçoive.
"Dis moi que tout va bien pour toi"
Et puis je rentre, j'aide au rangement, avale un café et je fais le tour des pièces. L'esprit ailleurs. Pris par la fatigue. Une fois que tout le monde est installé, je retourne aux écuries.
« Coucou mes amours je vais rester avec vous. »
Je m'attarde dans chaque box, caressant et rassurant mes chevaux. Avant de poser dans le foin. Toutes mes pensées s'envolent vers Luca et lorsque je ferme les yeux c'est son visage que je vois. Sans me douter que ce sera la première chose que je verrais à mon réveil. Le cœur et la gorge serré j'espère qu'il est en sécurité.    

vmicorum.


Naissance
d'une flamme intense. Elle vient d'une étincelle et grandit doucement au creux des coeurs qui se mettent à l'unisson.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
[terminé] Panique aux écuries ▬ Na Young [tremblement de terre] - Page 2 Empty
# Sujet: Re: [terminé] Panique aux écuries ▬ Na Young [tremblement de terre] ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- [terminé] Panique aux écuries ▬ Na Young [tremblement de terre] -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Autour de Naples :: Autres quartiers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : Précédent  1, 2