Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility

Revenir en haut
Aller en bas

Le Deal du moment : -25%
Promo sur APPLE Airpods 2 avec boitier de charge
Voir le deal
135 €

 

- Ca fait mal à ma moto ▬ Vittorio -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Autour de Naples :: Autres quartiers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Léo FedeliBon pour te remonter le moral
Léo Fedeli
https://www.ciao-vecchio.com/t5049-leo-elle-est-mon-etoile-parmi https://www.ciao-vecchio.com/t7435-leo-31-ans-garagiste#250262
Faceclaim : Chris Wood + skywalkers gif (ealitya)
Messages : 589 - Points : 2013
 Ca fait mal à ma moto ▬ Vittorio 3c07e251529a4121cebf8a950010e352eb159545
Âge : 31 ans (3 Mars)
Métier : Garagiste
 Ca fait mal à ma moto ▬ Vittorio Empty
# Sujet: Ca fait mal à ma moto ▬ Vittorio ( le Sam 26 Sep 2020 - 12:30 )
Ca fait un bon moment qu’il travaille sur cette moto. Et pas seul, puisque Luna l’a bien aidé aussi. Ce qui lui a donné encore plus envie de le faire. Puis ça a été plus vite que prévu finalement. La voilà qui est complètement refaite. Elle devrait rouler parfaitement, sans trop de bruit. Enfin comme une moto normale. Il est fier de son boulot en tout cas. Même s’il va devoir se trouver une nouvelle occupation maintenant. Puisque c’est important pour continuer dans la bonne voie et rester sobre. Il n’a plus craqué depuis la dernière fois, et il croise les doigts pour que ça n’arrive plus avant un moment. Il a décidé de partir en ballade, pour tester la moto, voir si tout va bien. Il sera prudent mais il faut qu’il le fasse. « - Je reviens un peu plus tard les gars. S’il y a un problème n’hésitez pas à m’appeler. » Il dit au revoir avant de monter sur la moto et se mettre en route. Ca fait tellement longtemps qu’il n’a plus eu l’occasion d’en faire. Les sensations sont tellement… Parfaites. Bien sûr il faut être prudent, ça reste dangereux malgré tout. Mais ça donne de l’adrénaline avec un peu de vitesse. Il se sent bien en tout cas, et il a envie de continuer.

Il décide de s’éloigner un peu de la ville pour pouvoir rouler plus vite, sans qu’il y ait la circulation. Il garde les yeux fixés devant lui. Mais se retrouve dans ses pensées en même temps. Il y a encore eu beaucoup de changement dans sa vie dernièrement. Et il ne sait pas encore comment ça va réellement se passer. Mais il espère du positif et toujours du positif. Bien qu’en se rapprochant comme il l’a fait de sa petite amie, il y a un part de lui qui a peur de la perdre comme il a perdu sa fiancé il y a quelques années de ça. Il pense aussi à Louisa, sa fille. Et l’avenir qu’elle peut avoir. Il veut qu’elle soit heureuse, mais ça lui fait quand même peur de la voir grandir. Il ne faisait plus autant attention. En même temps, il se pensait en sécurité sur ce genre d’endroit. Mais c’était sans compter ce tracteur qu’il remarque qu’au dernier moment puisqu’encore dans ses pensées. Il essaie de l’éviter à la dernière minute. Sa vitesse ralentis mais il le frôle quand même malgré tout. Enfin ça aurait pu être pire, mais avec le peur qu’il vient d’avoir ça n’est pas vraiment ce qu’il voit. Il arrive a arrêté la moto sans trop de problème la laissant sur le côté. Il descends de celle-ci. Heureusement, il n’a rien. Au final c’est juste un petit accrochage, une chance que ça ne soit pas un camion. « - Vous pouviez pas vous poussez un peu, vous prenez toute la place avec votre truc là. » Dit-il contrarier. Bien sûr ça n’est pas vraiment le genre de Léo d’agir ainsi, mais honnêtement ça le fait chier que sa moto ait prit un coup après tout le travaille faut sur celle-ci. Alors oui, il fait preuve de mauvaise foi. Il retire son casque doucement avant de soupirer longuement. « - Quelle perte de temps… »




♛ The Sun and the Moon of my life ♛
Revenir en haut Aller en bas
Vittorio BianchiBon pour te remonter le moral
Vittorio Bianchi
https://www.ciao-vecchio.com/t7373-vittorio-bianchi-i-might-have- https://www.ciao-vecchio.com/t7528-vittorio-bianchi-42-ans-veterinaire#253135
Faceclaim : TJ Thyne @Sandrine (Merci!)
Messages : 127 - Points : 304
Âge : 42 ans (23.03..1978)
Métier : Agriculteur biologique
 Ca fait mal à ma moto ▬ Vittorio Empty
# Sujet: Re: Ca fait mal à ma moto ▬ Vittorio ( le Mer 7 Oct 2020 - 17:21 )
Je n’avais pas l’expérience de mes voisins. Ils avaient poussé sur une ferme. Exactement comme leur culture. Les deux pieds dans la terre qui avait été hérité. J’avais de la chance : je comptais sur une très bonne équipe de gens qui avaient tous beaucoup plus d’expertise que moi. Cette semaine s’inscrivait à quelque part dans le deuxième marathon de récolte que je traversais à titre de propriétaire d’une terre et tout allait de mal de travers : sans doute l’expérience qui ramassait mon cul de citadin en jugeant pertinent de lui foutre un grand coup de pied dans le dit derrière. Disons que l’épidémie de gastro qui avait ravagé mon personnel de cueilleur m’avait déjà bien foutu dans la mouise. Donc quand un de mes hommes était venu me voir pour m’annoncer que mon tracteur le plus polyvalent était en rade, j’avais soupiré bruyamment un « [color=crimson]Exactement ce qui nous manquait[/crimson] que mon collègue avait compris.

La chance du débutant était un mythe. Je me retrouvais donc avec mon absence d’expérience en mécanique a essayé (plutôt lamentablement) de réparer le dit tracteur. Réussissant de peine et de misère à faire crachoter le malheureux moteur, je me décidais d’affronter la route de campagne pour me rendre chez le mécanicien beaucoup plus expérimenté que moi. Je progressais donc à la vitesse d’un triste escargot sur la route cahoteuse en priant le seigneur de ne pas avoir à m’arrêter n’étant définitivement pas certain que le moteur (réduit à l’état de zombie) de mon automobile) ne serait pas en mesure de redémarrer avec mes humbles talents de mécanicien improvisé.

Au bout de la route se voit la lumière au bout du tunnel dans le mécanicien de la coopérative qui peut me donner l’espoir de potentiellement sauver d’une particulièrement mauvais journée de récolte. C’était naturellement sans m’attendre au son cacophonique d’un métal qui frôle le métal de ma pauvre carcasse récupéré sur la ferme quand je l’avais acheté : le bruit n’est pas rassurant et le monstre d’anxiété se réveille dans mon corps. Si la personne qui m’a foncé dessus est blessé ? Si je suis responsable ? Mes doigts se serrent pendant un bref instant sur le volant. Jointures blanchies par le stress et la nervosité, je prends un bref instant pour respirer avant de réagir. La clé retirée du moteur, la respiration menaçant de suivre mon cœur qui lui s’est emballé. Je pousse la portière après avoir constaté dans le rétro que c’était une motocyclette qui m’avait accrochée et que le propriétaire était passablement remonté contre ma voiture. J’avais à peine mis le pied dehors que je me faisais accueillir comme un malotru comme si j’étais le responsable. Je roulais les yeux d’une manière qui avait fait pâlir ma fille, Ida, de jalousie. « Ah ! Je suis content de constater que visiblement vous qui m’êtes rentré dedans aller fort bien. C’est certain qu’avec un tracteur de ferme sur une route de campagne qui file sur une ligne droite va prendre plus d’espace merde. Vous n’avez qu’à regarder où vous allez aussi. » dis-je en croisant les doigts pour contempler mon tracteur. « Exactement ce dont j’avais besoin pendant les récoltes. ». Pas d’égratignure sur le fameux véhicule mais des doutes certains que j’étais pour être en mesure de le redémarrer. Plus de chance probable de convaincre deux pandas en Chine de se laisser aller à un moment d’intimité que de convaincre Bessie de bien vouloir parcourir le kilomètre restant.



 
Moi, je feel fourmi
♛Il était une fois n’importe quoi. Ils vécurent heureux, non, j’y crois pas. Lentement, j’suis pu capable. J’ai le goût de gueuler, de m’époumoner et de m’arracher les cordes vocales. Je suis claustrophobe, je n’ai pas le moral, la vie m’a enfermé dans un petit bocal.
Revenir en haut Aller en bas
Léo FedeliBon pour te remonter le moral
Léo Fedeli
https://www.ciao-vecchio.com/t5049-leo-elle-est-mon-etoile-parmi https://www.ciao-vecchio.com/t7435-leo-31-ans-garagiste#250262
Faceclaim : Chris Wood + skywalkers gif (ealitya)
Messages : 589 - Points : 2013
 Ca fait mal à ma moto ▬ Vittorio 3c07e251529a4121cebf8a950010e352eb159545
Âge : 31 ans (3 Mars)
Métier : Garagiste
 Ca fait mal à ma moto ▬ Vittorio Empty
# Sujet: Re: Ca fait mal à ma moto ▬ Vittorio ( le Mer 14 Oct 2020 - 14:15 )
Léo est agacé par cet accrochage. Et il se fiche que ça soit de sa faute ou pas. Il ne pense même pas à ça. Il pense juste au travail qu’il a fait sur cette moto et qui tombe finalement presque à l’eau. « - Oh ça va. Il n’y a jamais personne. Et comme par hasard, quand je passe par ici, il faut que vous soyez là avec votre tracteur. C’est quand même incroyable. Vous pouviez pas faire vos trucs à un autre moment… » Est-ce de la mauvaise foi ? Complètement oui. Ca ne lui ressemble pas. D’habitude, il se serait probablement excuser. Et il aurait essayé d’arranger les choses en étant le plus courtois possible mais il n’en a aucune envie pour le moment. Il a l’impression d’avoir un karma négatif autour de lui alors qu’il n’a rien fait de mal pourtant. Les dettes, les nouvelles factures qui arrivent, sans oublier ce qui s’est passé avec ses cousines. Il a envie de crié au monde que rien ne va. Mais c’est juste impossible car il garde ses problèmes pour lui. « - Je vais bien oui. Encore heureux… Par contre la moto, j’en suis pas si sûr. » Dit-il en bougeant finalement pour pouvoir aller vers celle-ci. Il la redresse, et la bouge pour pouvoir la remettre sur la route. « - Bah oui. C’était évident. Elle a prit un sac coup sur l’avant. » Le phare n’est plus. Et il y a des griffes également qui se sont faites. « - Ca fait des mois que je travaille dessus pour la réparer… » Il souffle longuement. Il faut qu’il se calme. Ca ne va lui servir à rien de s’énerver pour ça. Il réparera à nouveau. Ce n’est pas des dégâts si grave non plus. Il aurait pu avoir pire. Il devrait s’estimer heureux.

Il l’écoute et regarde vers le tracteur. « - C’est sûr, c’est dommage d’être en retard. » Et ça il le dit sincèrement. Il est peut-être con sur le moment, mais il sait très bien que ça n’est pas facile comme métier. Mais il l’a quand même dit sur le tond de l’ironie. Comme s’il avait envie d’enfoncer un peu plus le clou. Qu’est-ce qu’il peut être con parfois… « - Dans votre malchance, vous avez quand même un peu de chance. Je suis garagiste. » Donc s’il lui faut quelque chose, il est sur place. Bien que… Il n’a pas d’outils avec lui. C’est bien ça le problème. « - Peut-être que vous voulez faire un constat ? Enfin c’est pas comme si nous avions le choix. On a pas besoin de faire intervenir la police. » Il y a peut-être moyen de faire ça calmement, sans vouloir s’entre tuer. Même si c’est pas gagné. « - Vous avez les papiers avec vous ? » Il n’a pas pensé à ça directement, mais c’est plus pratique avec que sans.




♛ The Sun and the Moon of my life ♛
Revenir en haut Aller en bas
Vittorio BianchiBon pour te remonter le moral
Vittorio Bianchi
https://www.ciao-vecchio.com/t7373-vittorio-bianchi-i-might-have- https://www.ciao-vecchio.com/t7528-vittorio-bianchi-42-ans-veterinaire#253135
Faceclaim : TJ Thyne @Sandrine (Merci!)
Messages : 127 - Points : 304
Âge : 42 ans (23.03..1978)
Métier : Agriculteur biologique
 Ca fait mal à ma moto ▬ Vittorio Empty
# Sujet: Re: Ca fait mal à ma moto ▬ Vittorio ( le Ven 30 Oct 2020 - 15:53 )
On s’entend qu’un accident sur la route, ce n’est jamais marrant. Ce n’est jamais dans les plans du conducteur qui est fautif ni de celui qui est le collatéral. Bien sur que je comprenais la frustration de l’homme : j’aurais été également remonté si jamais ma moto s’était retrouvé dans un état semblable. Mais à mi-chemin entre crise de panique et crise de rage, je ne pouvais m’empêcher de considérer que je ne méritais nullement la remontrance que l’homme jugeait pertinent de me donner parce que mon véhicule était plus large qu’une moto et qu’il roulait sur une route de campagne pendant la période de l’année qui était la plus productive dans mes champs. Je me retrouvais donc mi-chemin entre cinglant et amer à user d’autant d’ironie que celle que je percevais dans sa voix. Ma réplique fut autant amère que la sienne : « Ah bien oui ! Clairement ! Je contrôle la putain de période des récoltes. C’est clairement de ma faute que je sois dans la période la plus chronophage de l’année… Comme je suis idiot… Milles excuses monseigneur. » dis-je en m’inclinant moqueur comme un valet dans un de ses vieux films.

La colère de l’autre homme alimentait ce feu qui s’avait inflammé mon pouls et me faire bouillir à mon tour. J’avais appris à agir avec philosophie pourtant pour mater une colère plus grande que moi. Je n’avais pas envie d’un mec à cravate se ramène dans ma vie pour enlever la garde partagée de mon fils parce que le volcan s’était emballé et qu’il avait fait des dommages. Il me fallait encore travailler fort pour me convaincre que cet homme que j’avais un jour été qui tenait plus du baudet que du fidèle destrier que je m’efforçais d’être était bien en exil et non pas dans une simple excursion dans un pays du Nord duquel il reviendrait un jours ou l’autre pour m’arracher cette vie que j’avais du travaillé fort pour reconstruire. Que je tentais encore aujourd’hui de reconstruire partagé entre une peur plus grande que nature de perdre mes enfants et de ne jamais retrouver Nora et une colère si grande devant l’injustice d’une vie. J’avais choisi de vivre une vie diamétralement à l’opposée de celle que j’avais un jour vécu. Dans un emploi moins payant qui me faisait encore finir les mains tachées mais satisfait et sobre – victoire en soi aux couleurs d’un ciel sans nuage. J’aspirais à être un homme meilleur que celui que j’avais un jour été.

Prenant un grand souffle, je décidais donc d’agir en homme mature en le regardant faire le constat de ses dégâts sur sa moto. Sincère mais encore les dents serrés, je déclarais : « Je suis désolé pour les dommages. » Mais je n’aurais pas été jusqu’à m’en porter garant et proposer de payer pour les dommages. C’était quand même lui qui ne regardait pas ou il allait et je n’avais à mes yeux rien à me rapprocher qui aurait pu me valoir un bracelet électronique de surveillance ou autre chose. Les accidents arrivaient même s’ils étaient angoissants et terrorisants par moment.

Il était garagiste et aurait certainement pu m’aider à redémarrer mon récalcitrant tracteur de ferme. Mais je haussais doucement les épaules : « C’est un vieux citron que j’allais ramener au garagiste qui est spécialisé. Il n’est même pas à 500 mètres. Mes talents ne sont pas dans ce domaine… ça m’étonnerait même qu’il redémarre et je n’ai pas d’outils pour ça.» déclarais-je en donnant un petit mouvement sur une des roues comme une caresse : marque peut-être d’une confusion avec une vie antérieure dans laquelle je m’occupais non pas de bagnoles mais d’êtres vivants en chair et en os. Avant d’ouvrir le petit coffre, pour ramasser mes papiers et fouiller : « Si vous avez les vôtres, on les échangera. Les miens sont… » et je sentis mon cœur s’accélérer pendant que je les cherchais et je dus m’arrêter pendant un petit instant pour respirer pour les trouver mais je finis par dire : « Je les ai… » déclarais-je en les tirant.



 
Moi, je feel fourmi
♛Il était une fois n’importe quoi. Ils vécurent heureux, non, j’y crois pas. Lentement, j’suis pu capable. J’ai le goût de gueuler, de m’époumoner et de m’arracher les cordes vocales. Je suis claustrophobe, je n’ai pas le moral, la vie m’a enfermé dans un petit bocal.
Revenir en haut Aller en bas
Léo FedeliBon pour te remonter le moral
Léo Fedeli
https://www.ciao-vecchio.com/t5049-leo-elle-est-mon-etoile-parmi https://www.ciao-vecchio.com/t7435-leo-31-ans-garagiste#250262
Faceclaim : Chris Wood + skywalkers gif (ealitya)
Messages : 589 - Points : 2013
 Ca fait mal à ma moto ▬ Vittorio 3c07e251529a4121cebf8a950010e352eb159545
Âge : 31 ans (3 Mars)
Métier : Garagiste
 Ca fait mal à ma moto ▬ Vittorio Empty
# Sujet: Re: Ca fait mal à ma moto ▬ Vittorio ( le Mar 3 Nov 2020 - 10:49 )
Ca fait un moment qu’il a envie de se défouler, de se décharger de toutes les mauvaises nouvelles qui lui tombent dessus les unes après les autres. Et est-ce qu’il en profite là maintenant ? Certainement que oui et encore, il se limite, sinon ça serait bien pire car ce qu’il ressent au fond de lui pourrait créer toute une tornade. « - Et moi je suis censé savoir que c’est la saison des récoltes où je ne sais quoi peut-être ? » Il hausse un sourcil directement en fixant l’homme devant lui plus longuement. Il lève les yeux au ciel finalement en faisant quelques pas. Il faut qu’il se calme, pourquoi continuer de s’énerver comme ça. Ils n’y peuvent rien l’un comme l’autre. Enfin si… Léo aurait dû être beaucoup plus attentif à la route, ainsi, il aurait pu éviter ce tracteur et donc éviter les dégâts. Et il est vraiment en colère contre lui également. Il se trouve stupide et imprudent. Heureusement qu’il était tout seul, qui sait ce qui aurait pu se passer autrement ?

Il soupire de découragement face à la moto. Qu’est-ce que va penser Luna en plus de ça ? Elle aurait toutes les raison de l’insulté et il lui donnerait totalement raison. « - Ouais… Heureusement que c’est à moindre coût. » Puisque heureusement, il a des pièces et du matériel à disposition et il peut faire les réparation lui-même. Et si ça n’était pas le cas, il n’aurait juste pas pu la réparer et l’aurait laissée ainsi, il l’aurait même revendue à des personnes qui auraient eu les moyens de la refaire. Enfin, il n’en est pas là pour le moment, heureusement d’ailleurs. « - Ouais, c’est sûr que si vous n’avez pas les outils… Ca va être compliqué pour moi aussi de vous aider. » Dit-il en regardant attentivement le véhicule. Puis il prends ça aussi pour un manque de confiance, il préfère sans doute que ça soit son garagiste qui fasse les réparations.

Il ouvre le coffre de la moto pour pouvoir prendre les papiers. Il les regarde un instant avant de soupirer longuement. « - Quel con. » Dit-il pour lui-même. Assurance ou pas, il va sans doute devoir rembourser et franchement, ca n’est tellement pas le moment. Il s’est mit un peu plus dans les ennuis. Il serre la mâchoire directement, avant de finalement remplir sa partie. Autant que ça soit fait correctement et il ne ment pas, il fait ça comme il faut. Ca ne servirait à rien d’inventer des choses, il assume ses responsabilités. « - Par hasard… Il n’y a pas du travaille à la ferme qui rapporte de l’argent rapidement ? » Il demande toujours, on ne sait jamais. Peut-être qu’il peut trouver une solution un peu plus rapide. Il serait prêt à faire du travaille supplémentaire si ça peu l’aider un minimum à sortir la tête hors de l’eau. Il termine de remplir les papiers en même temps, avant de lui tendre. « - Voilà pour vous. » Dit-il finalement. Il réfléchit un peu en regardant vers le tracteur. Il réfléchit et reprend. « - Peut-être que vous devriez appeler votre garagiste ? Enfin sauf si vous arrivez à rouler jusque là, ça serait probablement plus pratique pour vous… » Il pense quand même à ça, puisqu’il ne peut rester là à bloquer tout le truc.




♛ The Sun and the Moon of my life ♛
Revenir en haut Aller en bas
Vittorio BianchiBon pour te remonter le moral
Vittorio Bianchi
https://www.ciao-vecchio.com/t7373-vittorio-bianchi-i-might-have- https://www.ciao-vecchio.com/t7528-vittorio-bianchi-42-ans-veterinaire#253135
Faceclaim : TJ Thyne @Sandrine (Merci!)
Messages : 127 - Points : 304
Âge : 42 ans (23.03..1978)
Métier : Agriculteur biologique
 Ca fait mal à ma moto ▬ Vittorio Empty
# Sujet: Re: Ca fait mal à ma moto ▬ Vittorio ( le Ven 11 Déc 2020 - 0:02 )
J’avais travaillé fort en thérapie pour apprendre à les contrôler ses émotions : la colère avait longtemps été mon refuge. Je restais encore aujourd’hui plus prompt à l’absorber de la part d’une personne qui comme moi avait une sensibilité ou simplement les nerfs à fleurs de peau. Je tenais de l’éponge émotionnelle et je n’arrivais pas encore complètement à trouver comme réinvestir la frustration ou la peur qui me prenait encore trop souvent au ventre. Et mon interlocuteur pour le moment me transférait une frustration qui était probablement tributaire de la situation et de ce qui se passait dans sa vie. Et mon réflexe était le même que celui que j’aurais eu quelques années plutôt. Un doux et curieux mélange de sarcasme et d’air bête qui jaillit de mes lèvres avant même que je n’ai eu le temps de les pincer pour les retenir. « Non ! Mais mon point n’est pas que vous devez l’savoir merde. Vous passez en zone agricole. Il est possible de croiser des agriculteurs et de la machinerie de ferme. Faut pas s’étonner. Sinon… on reste en ville. Ou on vient à la campagne en hiver quand les gens sont plus ou moins poussé à être moins actifs. » Je savais pourtant bien que le sarcasme ne pouvait pas aider nécessairement. C’était l’expérience qui me l’avait appris.

Mais mon esprit échauffé eut le temps de se calmer un peu le temps qu’il laisse échapper un gros mot en vérifiant ses papiers. Nos deux esprits en vinrent à se calmer un peu pendant que les papiers se sont remplis et qu’il constata que ça aurait pu être pire. Il me tendit ma copie et je dis un simple « Merci. » un peu plus sec que ce qu’il aurait pu être n’eut été de cette légère tendance à la rancune dont je pouvais encore me porter tristement garent.

Ceci changea lorsqu’il soupira en demandant s’il n’y avait pas moyen de travailler sur la ferme. Honnêtement, je me sentis bien malgré moi lever un sourcil. Le nombre de gens de la ville qui comme moi choisissait ce genre de boulot savait qu’il n’y avait pas beaucoup à gagner. J’aurais pu faire plus de fric en bossant dans un zoo dans ce métier que j’avais choisis de renier comme si je ne l’avais jamais sincèrement aimé. Mais j’étais terrorisé à l’idée que la routine avec le zoo me replonge et j’avais peur que mon esprit me lâche (possibilité plus qu’existante pour laquelle je ne voulais pas nécessairement penser). Je n’étais donc pas bien placé pour juger des motivations de l’autre homme. Il me vient alors en tête qu’il avait dit être mécanicien. Et j’observais avec un petit regard mon tracteur et je pensais : « Ça pourrait s’arranger. J’ai pas juste ce citron qui a besoin de réparation. Roberto tient pratiquement du voleur avec ses prix pour réparer de la mécanique. C’est ma deuxième année sur ma terre alors… pas superbement rentable. Si vous pouvez m’aider à sauver ce citron. On pourrait peut-être trouver un arrangement. À moins que ça soit de cueillir dans les champs qui vous intéresse. ». Il y avait quelque chose d’assez citadin chez mon interlocuteur. Quelque chose me disait que l’une des deux options était peut-être plus tentante que l’autre. Je lui tendis la main comme pour faire la paix et en profitais pour me présenter, même si mon nom était bien sur mes papiers. « Vittorio. On va quand même essayer de la redémarrer. Peut-être que le vent va tourner… » J’optais donc pour un optimisme prudent. Je rembarquais dans le véhicule et tournais la clé dans le démarreur. Un son peu rassurant, une toux mais un ronronnement essoufflé finit par s’élever du moteur. « Si vous mettez la moto sur le bord de la route, je peux vous proposer de venir la ramasser. J’ai le camion des livraisons. »



 
Moi, je feel fourmi
♛Il était une fois n’importe quoi. Ils vécurent heureux, non, j’y crois pas. Lentement, j’suis pu capable. J’ai le goût de gueuler, de m’époumoner et de m’arracher les cordes vocales. Je suis claustrophobe, je n’ai pas le moral, la vie m’a enfermé dans un petit bocal.
Revenir en haut Aller en bas
Léo FedeliBon pour te remonter le moral
Léo Fedeli
https://www.ciao-vecchio.com/t5049-leo-elle-est-mon-etoile-parmi https://www.ciao-vecchio.com/t7435-leo-31-ans-garagiste#250262
Faceclaim : Chris Wood + skywalkers gif (ealitya)
Messages : 589 - Points : 2013
 Ca fait mal à ma moto ▬ Vittorio 3c07e251529a4121cebf8a950010e352eb159545
Âge : 31 ans (3 Mars)
Métier : Garagiste
 Ca fait mal à ma moto ▬ Vittorio Empty
# Sujet: Re: Ca fait mal à ma moto ▬ Vittorio ( le Jeu 14 Jan 2021 - 12:48 )
Léo relève les yeux sur l’homme. « - Ecoute… Je ne suis pas stupide ok ? Je sais très bien qu’il y a des passages d’agriculteurs. Ca me fait juste chier qu’il y en ait juste quand je passe par là. Foutu Karma de merde ! » Dit-il directement en étant toujours en colère par rapport à cet accident. Par rapport à la moto qui se retrouve là. C’est un truc en plus… Quelque chose qui l’énerve au plus haut point. Il en a marre en ce moment. Il aimerait bien arranger les problèmes qu’il a dans sa vie mais si d’autres viennent s’y greffer ça n’est pas le plus évident non plus. Mais que faire ? C’est trop tard maintenant, les choses sont faites. Et ce n’est pas en continuer de se disputer que ça va aller plus rapidement. Il prend donc sur lui, prenant une longue inspiration avant de remplir les papiers correctement. Sans mentir, sans enjoliver les choses. Il sait qu’il est responsable dans ce cas-ci et il sait qu’il va devoir rembourser l’assurance. Mais il n’en dit rien. Il donne juste le double des papiers à l’homme de ferme avant de ranger les siens correctement pour ne pas oublier. Et il se met en quête de solution rapide pour pouvoir résoudre les problèmes d’argents qui vont lui tomber dessus encore une fois.

Et il demande, il se renseigne, on ne sait jamais… Il écoute sa proposition et approuve d’un signe de tête. « - Oui, je peux faire les réparations sans soucis. Peut importe le prix que vous m’en donnerez. Et pas spécialement non. Je cherche à gagner de l’argent rapidement. De extras à mon boulot sans que ça ne me prenne tout mon temps non plus. » Il faut qu’il s’en sorte. Et un peu plus rapidement que le délai qu’il s’est mis en tête maintenant qu’il a quelqu’un dans sa vie. Il ne veut pas la décevoir. Et il veut lui offrir une vie digne de ce nom. Il doit donc se débarrasser de ses dettes avant d’envisager d’avancer dans sa relation de couple. Il pourrait vendre de la drogue, ça irait plus vite… Mais il préfère rester dans quelque chose de sobre et légal. Il le regarde un peu dubitatif ensuite, avant de serrer sa main. « - Léo, enchanté. » Il lève les yeux vers lui. Avant de le suivre directement pour voir. Il regarde attentivement le tracteur. « - Il aura quand même besoin d’une bonne révision. » Il ne peut que le constater. Enfin s’il roule c’est déjà ça. Il n’est pas certain d’avoir envie d’attendre une dépanneuse, ça aurait prit bien plus de ça. « - Oui, je veux bien. Enfin, je ne veux pas vous faite perdre du temps non plus. Mais ça m’aiderait en effet. » Léo bouge ensuite, pour pouvoir aller vers la moto. Il la relève correctement, pour pouvoir la faire revenir sur la route. Il la bloque directement pour qu’elle ne chute pas à nouveau. Il soupire doucement en voyant son état. « - C’est génial. » Se dit-il plus pour lui-même cette fois. Enfin soit, il va sans doute pouvoir se sortir de cette situation rapidement. Du moins c’est quelque chose qu’il imagine.




♛ The Sun and the Moon of my life ♛
Revenir en haut Aller en bas
Vittorio BianchiBon pour te remonter le moral
Vittorio Bianchi
https://www.ciao-vecchio.com/t7373-vittorio-bianchi-i-might-have- https://www.ciao-vecchio.com/t7528-vittorio-bianchi-42-ans-veterinaire#253135
Faceclaim : TJ Thyne @Sandrine (Merci!)
Messages : 127 - Points : 304
Âge : 42 ans (23.03..1978)
Métier : Agriculteur biologique
 Ca fait mal à ma moto ▬ Vittorio Empty
# Sujet: Re: Ca fait mal à ma moto ▬ Vittorio ( le Mar 16 Fév 2021 - 0:08 )
Ça aurait été facile de l’envoyer paître et de céder à la même colère que celle qui animait mon interlocuteur. Mais je savais fort bien que c’était une pente glissante sur laquelle je n’avais nullement envie de m’engager comme si de rien n’était. Je laissais donc glisser comme un canard le fait que ma simple existence le faisait chier. Je me mordis la langue pour ne pas en rajouter. Ce serait mon parrain chez les AA ou peut-être bien mon psychologue qui seraient également plus satisfaits l’un que l’autre du contrôle dont je faisais preuve.

Et puis, de l’échange, il ne fallait pas être très intelligent pour comprendre que mon interlocuteur était également pris à la gorge financièrement. J’avais de quoi rouler, de quoi soutenir mon train de vie un peu plus frugale. Mon ex ayant été relativement compréhensive lors du divorce : elle avait préféré ne pas frapper sur un homme qui était déjà complètement enseveli sous une dépendance. Ce n’était pas nécessairement l’amour qui nous avait séparé mais mon anxiété, ma colère et mon imprévisibilité qui savait me transformer en un volcan. Elle en avait eu marre d’attendre que je me botte le cul. On s’entend qu’avec mon poste d’agriculteur j’étais loin de rouler sur l’or. Mon métier était actuellement imprévisible et un clair indicateur qu’il fallait parfois bucher fort pour mériter une pitance qui ne payait pas de mine.

Mais j’avais appris que l’entraide pouvait parfois aider. Il y avait bien Ismaël et d’autres des gens qui fréquentait les mêmes endroits qui m’avait montrer que de se serrer les coudes pouvait aider parfois. Si j’avais encore de la difficulté à accepter de tendre la main aux autres dans ma vie personnelle, j’avais appris à la tendre aux autres. Tout cela nous amenait donc à cette proposition de l’aider en lui faisant faire un petit boulot : « J’ai deux ou trois machines agricoles qui pourraient peut-être avoir besoin d’un peu d’amour. Quel est ton tarif horaire habituel ? » demandais-je sans juger pertinent de lui demander d’où venait son urgence. J’étais bien placé pour savoir que l’on n’avait pas nécessairement envie de parler de notre situation personnelle avec un presque inconnu.

Le crachotement du moteur précéda la réplique de Léo. « Disons que je m’en doutais. Mais ça aurait été une vache ou un plant de citron j’aurais sans doute été mieux capable de trouver ce qu’il fallait faire pour pouvoir le réviser. Je ne suis pas un agriculteur d’expérience. » dis-je avec un éclat de rire gras qui venait du cœur. J’étais moins doué avec cette partie-là. Par contre, j’appréciais les heures qui me rendait fourbu sur les terres à m’occuper des plants, à arroser, à biner, à sarcler. Je ne comptais pas mes heures. Mais je viendrais dès que nous serons rentrés chercher la moto. À cette heure-ci aucun de mes hommes ne serait en mesure de venir : les heures commençaient tôt et la pause aurait déranger de la récolte.

J’eus quand même un sourire triste lorsqu’il lança un « génial » déçu. Mais nul besoin de tourner le fer dans la plaie. « Vous embarquez ? » demandais-je avant de lui désigner une place dans l’habitacle. Le voyage ne serait pas confortable mais c’était mieux que rien.



 
Moi, je feel fourmi
♛Il était une fois n’importe quoi. Ils vécurent heureux, non, j’y crois pas. Lentement, j’suis pu capable. J’ai le goût de gueuler, de m’époumoner et de m’arracher les cordes vocales. Je suis claustrophobe, je n’ai pas le moral, la vie m’a enfermé dans un petit bocal.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
 Ca fait mal à ma moto ▬ Vittorio Empty
# Sujet: Re: Ca fait mal à ma moto ▬ Vittorio ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Ca fait mal à ma moto ▬ Vittorio -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Autour de Naples :: Autres quartiers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut