Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility

Revenir en haut
Aller en bas

Le Deal du moment : -52%
Promo sur les baskets Nike React Miler
Voir le deal
63 €
Le Deal du moment : -52%
Promo sur les baskets Nike React Miler
Voir le deal
63 €

 

- True friends stab you in the front ☾ Trois Mousquetaires et Na Young -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Hôpital de Maria di Loreto Nuovo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Nolan CaradjaTu te bonifies avec l'âge… ou pas
Nolan Caradja
https://www.ciao-vecchio.com/t7146-ive-learned-that-home-isnt-a- https://www.ciao-vecchio.com/t7167-nolan-everything-happen-for-a-reason?nid=17#243437
Faceclaim : Zac Efron (©Schizophrenic) | Signa (Beylin) | Gifs (tumblr)
Thème·s abordé·s : -
Messages : 112 - Points : 613
True friends stab you in the front ☾ Trois Mousquetaires et Na Young Tumblr_om581muA4I1tii2xuo1_400
Âge : Trente cinq ans (20/10/85)
Métier : Cuisinier pour la guest house de Haley Sanders
True friends stab you in the front ☾ Trois Mousquetaires et Na Young Empty
# Sujet: True friends stab you in the front ☾ Trois Mousquetaires et Na Young ( le Mar 13 Oct 2020 - 16:51 )
True friends stab you in the front@Francesco Grimaldi

Plus les jours, les heures passaient, plus les 72 heures commençaient à approcher et  plus cela faisait paniquer Nolan qui craignait sincèrement pour la vie de son meilleur ami. Certes, le médecin lui avait dit que ce dernier était stable, mais étant donné qu’il se trouvait encore inconscient, il y avait des risques de dommages irréversibles s’ils ne se réveillaient pas dans les 72 heures suivant son accident. Voilà pourquoi Nolan était sur les nerfs et qu’il regardait sa montre avec anxiété. Le troisième jour était engagé et plus les heures passaient, plus le moment de l’irréversible allait sonner et autant dire qu’il était terrifié par tout cela. Nolan ne pouvait juste pas imaginer un monde sans Luca à ses côtés. En effet, si cela faisait longtemps maintenant qu’ils étaient proches, cela faisait maintenant trois ans que Luca était devenu un pilier tellement important dans sa vie qu’il ne pourrait tout simplement pas vivre sans. C’était donc sans nulle surprise qu’il avait foncé à travers la ville il y a presque trois jours de cela pour se rendre à l’hôpital et depuis, il n’était jamais vraiment parti, se partageant la chambre avec Na Young pour veiller sur Luca. Car oui, veiller sur lui était vraiment le mot qui convenait le mieux dans cette situation. Telle une maman protégeant ses petits, Nolan ne pouvait juste pas rester éloigné de Luca bien longtemps, craignant que quelque chose ne se passe dans pendant son absence aussi bien une chose positive que négative… Car dans tous les cas, il voulait être là. Bien évidemment, il priait pour qu’il en vienne à ouvrir les yeux et Nolan n’avait eu de cesse de lui parler pour lui demander de se réveiller, mais pour le moment son état ne changeait pas : stable mais inconscient. A croire que maintenant Nolan allait devenir un habitué des hôpitaux, entre Haley et Luca, il fallait bien avouer qu’il y passait beaucoup de temps et autant dire qu’il avait hâte que le moment vienne où ils iraient tous les deux bien. Car non, cela ne faisait clairement pas du bien à son petit cœur bien trop lié à ses proches de les voir aussi mal. Entre l’une qui avait un cancer et l’autre qui avait eu un accident de voiture lors d’une course poursuite, non clairement Nolan ne savait juste plus où donner de la tête…

Toute la matinée, Nolan avait continué à la passer au chevet de Luca malgré les protestations des infirmières qui lui disait qu’il fallait aussi qu’il se repose, mais Nolan leur rétorquait toujours qu’il se reposerait quand son meilleur ami serait véritablement hors de danger. Et cela, il ne le saurait que dans les prochaines heures… Pour autant, Nolan avait quand même accepté de se laisser traîner a l’extérieur de la chambre par l’une des infirmières qui le poussait à se prendre au moins une boisson chaude, un café, s’il ne souhaitait pas se reposer. Et c’était donc ce qu’il avait fait, sachant pertinemment qu’elle l’aurait harcelé jusqu’à ce qu’il accepte, mais non sans lâcher un « Je reviens hein… » à Luca avant de quitter la pièce. Certes, cela pouvait sembler à la fois évident et peut-être un peu idiot, mais c’était devenu un rituel à chaque fois qu’il quittait la pièce même pour quelques minutes, car il voulait vraiment lui assurer qu’il allait revenir et que donc Luca devait se battre pour se réveiller bientôt. Et c’était donc la gorge serrée que Nolan s’était rendu devant la machine a café, qu’il avait déjà utilisé un nombre incalculable de fois, pour finalement attraper un double espresso. En effet, il avait véritablement besoin de sa dose de caféine pour la journée, enfin la matinée était déjà passée mais ça comptait quand même pour une journée complète vu qu’il n’avait pas prévu de dormir cette nuit encore. En même temps, il avait été honnête avec les infirmières, il n’arriverait pas à se reposer tant que Luca ne serait pas hors de danger.

Un nouveau regard sur sa montre, un énième soupir, et voilà que Nolan était reparti en direction de la chambre de Luca après avoir bu son café un peu trop rapidement. Son expression faciale était lasse, fatiguée, et particulièrement stressée. Il fallait vraiment que Luca ne tarde pas trop à se réveiller, sinon le rythme cardiaque de Nolan risquait véritablement de s’emballer. Sauf que voilà, lorsque Nolan arriva au niveau de la chambre de Luca, quelle ne fut sa surprise de voir qu’il y avait déjà quelqu’un à l’intérieur. Un homme qui lui faisait dos. Sur le coup, Nolan aurait pu parier sur un collègue de Luca jusqu’à ce qu’il en vienne à entendre le son de la voix de celui-ci qui parlait à l’inconscient. Une voix qu’il aurait préférée ne plus entendre de sa vie. Fronçant les sourcils, ni une ni deux son sang n’avait fait qu’un tour et sans s’annoncer ni rien, il s’était approché du fantôme de son passé pour le retourner brutalement vers lui d’une main et ensuite lui envoyer son poing fermé en plein visage à deux reprises. La rage pouvait se lire sur les traits de Nolan qui ne comprenait juste pas comment il pouvait avoir le toupet de se pointer ici après tout ce qu’il avait fait. « Tu te fous de ma gueule ??! Tu n’as aucun droit à te tenir devant lui comme si de rien était !! » Il ne parlait pas trop fort pour éviter de rameuter tout l’étage, mais dans chacun de ses mots la colère pouvait se sentir. « Je pense que tu es vraiment la dernière personne au monde que Luca aimerait voir à son réveil !! Tu te rends compte un peu du mal que tu lui as fait ?? Non bien sûr que non !! Tu n’es qu’un putain de fils à papa qui ne pense qu’à la prochaine nana qu’il va déglinguer et à la prochaine amitié qu’il va briser. » Sa main n’avait pas lâché le bras de Francesco et pendant toute sa tirade, celle-ci sa prise s’était de plus en plus resserrée. « Dis moi, tu arrives à dormir la nuit ?? Ou même à te regarder dans une glace ?? Car je vois juste pas comment tu peux oser te tenir là après la manière avec laquelle tu as brisé la seule personne qui croyait pleinement en toi. Je ne comprends juste pas comment on peut être un enfoiré à ce point ! » Et Nolan se mit à secouer la tête, dépité, secoué, ... « Il croyait en toi, je croyais en toi et tu as juste décidé de tout foutre en l'air pour une putain d'histoire de cul. » Et à cet instant, Nolan ne savait même plus s’il était vraiment en colère à cause de la présence de Francesco ou alors s’il était en colère parce qu’il se sentait impuissant, incapable d’aider Luca à se réveiller… Tic tac, l'heure tournait et Nolan se sentait au plus mal. Il avait juste envie de s'effondrer.



On each other side
We were called into battle and all of it shattered
But I'm aiming hight not to lose you
I know it's not easy or that simplified, no
But you and I are on each other side
So take my hand and we will march to the front lines
I will be your lover fighter harder higher
I wanna fight for lover, fighter under fire


Dernière édition par Nolan Caradja le Ven 11 Déc 2020 - 19:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Francesco GrimaldiTu te bonifies avec l'âge… ou pas
Francesco Grimaldi
https://www.ciao-vecchio.com/t7214-francesco-vivre-et-laisser-vi https://www.ciao-vecchio.com/t7223-il-a-la-belle-vie-mais-il-y-a-un-mais
Faceclaim : Scott Eastwood © Kidd (vava) & Lay (crackships)
Thème·s abordé·s : Trahison, tromperie.
Messages : 694 - Points : 1646
True friends stab you in the front ☾ Trois Mousquetaires et Na Young Tenor
Âge : 32 ans né le 29 février 1988 à Vérone
Métier : PDG de son entreprise d'import export ExImPort. Bureau dans le quartier de Santa Lucia.
True friends stab you in the front ☾ Trois Mousquetaires et Na Young Empty
# Sujet: Re: True friends stab you in the front ☾ Trois Mousquetaires et Na Young ( le Mer 14 Oct 2020 - 14:11 )


Nolan & Francesco
Un gros titre attire l'attention de Francesco. Un article en première page parlant d'une course poursuite entre des malfrats et des policiers. Il se demande dans un premier temps, alors qu'il attaque la lecture, si Luca y était. Après tout son ex ami est flic et ce genre de chose doit faire partie de son boulot quotidien. Si au départ il ne lisait que les grandes lignes, il s'y met avec plus d'attention quand il découvre que la course poursuite a connu une fin accidentelle. En effet la voiture de police a terminé dans le décor et les policiers à bord ont été blessés. Un même gravement, l'article parle de coma. Et plus le PDG avance dans l'article et plus son cœur se serre. Il ressent même une angoisse qui le prend à la gorge et ne le lâche pas. Il se met à trembler sans en prendre conscience. Son regard pris par les lignes qui donnent le nom des policiers blessés. Et le prénom de Luca s'affiche sous ses yeux. Il secoue la tête plusieurs fois, se disant qu'il a mal lu. Que son cerveau a été plus guidé par le fait qu'il pensait à son ami au moment même ou il a commencé l'article. Alors il relit et relit. Luca Wang est le policier grièvement blessé et dans le coma depuis l'accident. C'est à dire presque trois jours. « Non ce n'est pas possible. » Francesco se lève de son bureau et se met à tourner en rond. Une douleur violent le prend aux tripes. Il flippe. Les deux dernières entrevues avec Luca ont été des échecs cuisants, parce que comme à son habitude il n'a pas vu plus loin que le bout de son nez. Parce qu'il est encore ce connard qui lui a piqué sa fiancée, fiancée qu'il a planté enceinte avant de disparaître. « Putain non pas ça. » Son téléphone sonne. « Je ne suis là pour personne. » C'est froid et direct. Il passe fébrilement sa main dans ses cheveux. Il ne peut rester là sans rien faire. Il faut qu'il s'assure qu'il a les meilleurs soins. Même s'il sait que Luca ne voudrait rien qui vienne de sa part. Mais il connaît des médecins, des chirurgiens et il se dit qu'il pourrait les contacter selon l'état de santé du policier. L'essentiel c'est de le sauver, s'il y en a un qui doit mourir c'est plus lui. Luca ne mérite pas une fin pareille.

Alors Francesco attrape sa veste, son portable et ses clés de voiture et il sort de son bureau. Le visage tiré et fermé, cela vient de lui mettre un choc. Luca est entre la vie et la mort. Et ce fait le met en rogne et le révolte. Surtout que les bandits semblent n'avoir rien eu. « Je m'absente, une urgence et pas la peine de chercher à me joindre, mon portable sera éteint. Je ne pense pas repasser, vous annulez tout ce que j'ai de prévu pour la semaine. Je vous tiens au courant. » Vu sa voix sa secrétaire doit bien voir que c'est grave. Mais elle ne demande rien de plus. « Pas de problème monsieur Grimaldi. Je suis là si vous avez besoin de quoi que se soit. » « Merci. » Et il part. La tête en vrac et le cœur complètement hors service. Il ne pense pas à qui il pourrait croiser en allant voir Luca, même pas à Nolan. Il a juste en tête le fait qu'il se doit d'être aux côtés de son ami. Le PDG ne va pas chercher à se racheter en profitant de la situation. Il n'y va pas pour cette raison. Il y va parce qu'il fut un temps ou ils étaient les trois mousquetaires. Il fut un temps ou ils étaient aussi liés que les doigts de la main. Il fut un temps ou Luca c'est mouillé pour lui, croyant en lui. Alors que Francesco se laissait bouffer par ses parents. Comme il le fait encore aujourd'hui. Le trajet jusqu'à l'hôpital lui semble durer une éternité. Il galère pour trouver une place dans le parking, à croire que tout le monde a décidé à venir visiter un malade. Puis il sort enfin pour rejoindre l'accueil. Il ignore dans quelle chambre Luca se trouve. Mais il a un nom et s'il évite de s'en servir, il compte bien le faire aujourd'hui. Les Grimaldi ont financé certains travaux, alors quand il se renseigne et qu'il explique la situation. On lui indique bien volontiers le service et le numéro de chambre dans laquelle se trouve son ami. Il ne demande pas si le policier a de la visite. Il avisera au moment venu. Peut être que s'il y a une personne dans la chambre il ne rentrera pas. Il verra juste au niveau médical ou Luca en est.

Francesco arrive rapidement devant la chambre. Celle ci est vide. Il y a juste le lit, les appareils qui font un bruit angoissant. Et Luca allongé, inerte et pale comme un fantôme qui ne tient que par un fil à la vie. Cette vision fait rater un battement à son cœur. Il n'arrive pas à y croire. Il s'avance, regarde les moniteurs qui prouvent que son ami est encore là. Sa cage thoracique se soulève si faiblement qu'on pourrait en douter. « Salut Luca. » Il reste debout contre le lit. « Désolé .. Je viens juste d'apprendre. Et je me devais de venir. Je voulais m'assurer que tu étais bien soigné. M'assurais que les médecins faisaient tout pour te sortir du coma. » Il voit les yeux bouger sous les paupières, mais il sait que ce n'est pas spécialement un signe de réveil. « Tu n'as sûrement pas envie que je sois là. Mais peut être que d'entendre ma voix te mettre en rogne et que ce fait te fera te réveiller. » Les personnes dans le coma entendent les voix, alors même si la sienne ne fait pas partie de celles que Luca aimeraient entendre, il tente le coup. De toute façon il risque quoi. « Et puis je ne veux pas que tu partes .. pas dans ces conditions  .. pas avant qu'on est pu parler .. je sais j'ai loupé ma chance .. mais .. » Mais Francesco n'a pas le temps de finir sa phrase qu'on le retourne violemment. Tout comme il n'a pas le temps d'en placer une qu'il s'en prend deux dans la tronche. Nolan la tornade en rage vient de frapper et il a frappé fort. Les dents du PDG s'entrechoquent, il s'en mord la langue et l'intérieur de la lèvre. C'est violent et plein de haine. De quoi l'aiguiller sur le fait que Nolan est au courant de ses deux rencontres houleuses avec Luca. Et après les coups, les mots vifs et tranchants. Qui ne laisse plus aucun doute sur le fait qu'il est devenu indésirable. Et il se doute que s'ils n'étaient pas dans une chambre d'hôpital, le son de sa voix lui abîmerait ses oreilles comme ses poings ont abîmés son visage. D'ailleurs il se met la main sur son nez, avec la sensation qu'il est cassé. Il saigne et il semble gonflé. Mais il s'occupera de cela après, s'il moufte là Nolan finira de lui péter. Du coup il écoute. Sachant qu'il n'a pas tord. Et il n'y a pas que son nez qui souffre, l'étau de la main de son ex ami sur son bras ne passe pas inaperçu. Il ne peut pas parler fort mais il use sans souci d'une autre force, celle de la souffrance physique.

Francesco se rend compte lors de la dernière remarque de Nolan que cette histoire le met vraiment à mal. Mais cette douleur n'est pas du qu'à la présence du PDG dans cette chambre où en effet il n'a rien à faire. Mais plus par la situation d'impuissance face à l'état de santé de Luca. « Non je ne me fous pas de ta gueule. Ni de celle de Luca. J'ai appris l'accident aujourd'hui et je voulais voir s'il allait bien. Si je pouvais aider. Je connais des médecins, des chirurgiens, je peux lui avoir les meilleurs. Et je t'arrête tout de suite je ne cherche rien en retour. J'ai assez merdé et oui je le sais. » Il essaie de soutenir le regard de son ancien ami, mais il se sent le cul merdeux. Ce qu'il lui a envoyé en travers de la tronche, résonne dans sa tête, tout comme les coups portés. Il a bien conscience qu'il a mal agi, qu'il a tout bafoué. « Nolan je suis un connard et je ne vous mérite pas. Je ne vous ai jamais mérité au final. Mais ce qui est fait est fait et j'en paie le prix. Vous pouvez même me maudire et me souhaitez l'enfer. Mais je suis là parce que je me devais d'être là. Et comme je te l'ai dis je peux aider à ce que Luca est les meilleurs soins. Et puis je disparaîtrais. Et il ne le saura pas. Et même si tu  veux après on pourra sortir et tu pourrais finir de me défoncer la gueule. Je ne riposterais pas. Je veux juste que Luca s'en sorte. C'est tout. » Francesco parle calmement, même si au fond de lui il est chamboulé. Perturbé par le fait de se trouver face à un Nolan enragé et protecteur, prêt à défendre coûte que coûte le mousquetaire blessé. Comme dans la logique de leur serment fait lors de leur rencontre, serment que Francesco a bafoué. Perturbé parce qu'il a été un homme sans honneur, sans cœur et sans respect, un homme qui a mal agi. Personne jamais ne le pardonnera. Mais il n'est pas là pour ça. « Je veux juste voir comment il va et puis je disparais. Promis. » Il ne s'imposera pas. Pas cette fois. Mais si le fait de s'appeler Grimaldi peut aider Luca a se réveiller, pourquoi s'en priver. Enfin si cela convient à Nolan et aux proches de Luca.  

vmicorum.


voir

au delà de ce qui peut être vu.
Revenir en haut Aller en bas
Nolan CaradjaTu te bonifies avec l'âge… ou pas
Nolan Caradja
https://www.ciao-vecchio.com/t7146-ive-learned-that-home-isnt-a- https://www.ciao-vecchio.com/t7167-nolan-everything-happen-for-a-reason?nid=17#243437
Faceclaim : Zac Efron (©Schizophrenic) | Signa (Beylin) | Gifs (tumblr)
Thème·s abordé·s : -
Messages : 112 - Points : 613
True friends stab you in the front ☾ Trois Mousquetaires et Na Young Tumblr_om581muA4I1tii2xuo1_400
Âge : Trente cinq ans (20/10/85)
Métier : Cuisinier pour la guest house de Haley Sanders
True friends stab you in the front ☾ Trois Mousquetaires et Na Young Empty
# Sujet: Re: True friends stab you in the front ☾ Trois Mousquetaires et Na Young ( le Mer 4 Nov 2020 - 10:28 )
True friends stab you in the front@Francesco Grimaldi

Impuissant. C’était ainsi que Nolan se sentait face à cette situation, car il ne pouvait strictement rien faire d’autre qu’être là pour Luca et attendre... Attendre au point devenir complètement fou. Pourquoi ? Et bien tout simplement parce qu’il n’arrivait juste pas imaginer une vie sans Luca à ses côtés. C’était peut-être idiot à dire, mais c’était là la vérité, il tenait bien trop à son meilleur ami pour le perdre ainsi. Car oui, si Nolan venait à perdre Luca ce serait une part de lui-même qu’il perdrait au passage et il pourrait juste pas vivre sans. En même temps, cela faisait maintenant un certain temps que Nolan et lui étaient amis, les meilleurs, et presque trois ans qu’ils s’étaient rapprochés d’une telle façon qu’il ne pourrait juste pas y avoir de Luca sans Nolan et vis versa. Dans un sens, c’était beau qu’ils se soient rapprochés à ce point, mais d’un autre côté, cela rendait Nolan encore plus mal face à la crainte de le perdre. Comme quoi, l’amitié c’est bien deux revers d’une médaille : la vie est belle lorsque l’un et l’autre vont bien, mais tout devient sombre lorsqu’il y a un risque. Donc oui, Nolan était paniqué, impuissant, et plein d’appréhension. Aujourd’hui était très certainement le pire jour qui soit dans tous ceux qu’il avait passé à l’hôpital, car c’était le jour où Luca devait absolument se réveiller. Avant il avait le temps, mais là il n’y en avait plus, les 72 heures se rapprochaient et c’était comme si le tic tac des minutes qui défilaient se trouvait au fond de la poitrine de Nolan, prêt à exploser.

Voilà donc pourquoi, lorsque Nolan était retourné dans la chambre de Luca et qu’il y avait vu Francesco, son sang n’avait fait qu’un tour. Certes, en temps normal il aurait très certainement mal réagit en croisant ce dernier, mais là c’était pire que tout… En effet, c’était comme si une bombe venait d’exploser en lui et que Nolan ne pouvait juste pas se contenir. Et le pire. Le pire c’était que ce dernier ne savait même pas si c’était contre son ancien ami qu’il était autant en colère ou si c’était contre lui-même car il ne pouvait juste rien faire pour changer la situation. Oui, il se sentait mal et la présence de Francesco était donc un excellent moyen de faire sortir toute la frustration qu’il ressentait. Ses mots étaient durs ainsi que sa poigne de fer. Il voulait lui faire mal, aussi bien psychologiquement que physiquement, comme ce dernier avait pu faire mal à Luca et comme ce foutu accident avait fait du mal à son meilleur pote. A la fin de sa tirade, Nolan avait donc secoué sa tête, dépitée, pour finalement lâcher le bras de Francesco qu’il n’avait eu de cesse de serrer depuis qu’il avait mis sa main dessus. Il était à bout de force… Et son regard vient alors se poser sur son meilleur pote encore endormi tandis que Francesco commençait à lui répondre. Le ton de ce dernier était calme comparé à l’agression qu’il venait de se prendre en pleine tête, mais en même temps, Francesco avait bien dû se rendre compte qu’il valait peut-être mieux faire profil bas. C’est alors que Francesco mit en avant le fait qu’il connaissait des médecins, chirurgiens et qu’il pouvait lui avoir les meilleurs. Remarque qui fit doucement rire Nolan. « On a pas besoin de toi. » Et il avait fortement insisté sur le mot « toi », car non, grâce à Na Young, Luca pouvait déjà avoir tout ce dont il pourrait avoir besoin.

« J'ai assez merdé et oui je le sais. » Nolan plongea alors son regard dans le sien. « C’est un euphémisme. » Et toute la rancœur qu’il pouvait ressentir à l’égard du Grimaldi pouvait alors se lire au fond de ses yeux. Il aurait voulu que ce dernier comprenne et qu’il s’en aille aussi vite qu’il était venu, mais non, Francesco semblait déterminé à s’expliquer. « Nolan je suis un connard et je ne vous mérite pas. Je ne vous ai jamais mérité au final. » « Là-dessus on est bien d’accord. » Mais des deux, c’était Luca qu’il n’avait jamais mérité, car oui, ce dernier n’avait eu de cesse de le soutenir pour finalement se faire trahir et ça, Nolan n’oubliait pas. « Mais ce qui est fait est fait et j'en paie le prix. Vous pouvez même me maudire et me souhaitez l'enfer. Mais je suis là parce que je me devais d'être là. Et comme je te l'ai dis je peux aider à ce que Luca est les meilleurs soins. Et puis je disparaîtrais. Et il ne le saura pas. » Il n’avait pas compris que ni Nolan ni Luca n’avaient besoin de son foutu nom de famille pour qu’il ait les meilleurs soins ? C’était déjà le cas. « Et même si tu  veux après on pourra sortir et tu pourrais finir de me défoncer la gueule. Je ne riposterais pas. Je veux juste que Luca s'en sorte. C'est tout. » Nolan ne le lâchait pas du regard, silencieux. Certainement qu’il essayait de garder une certaine contenance, mais c’était là chose compliquée. « Je veux juste voir comment il va et puis je disparais. Promis. » Et Nolan en vient à secouer une nouvelle fois la tête. « Tu sais quoi Francesco, c’était il y a trois ans que tu aurais dû être là pour voir comment il allait. » Son ton était glacial, il ne criait pas, il n’en avait pas la force. « Je l’ai ramassé à la petite cuillère après ce que tu lui as fait et maintenant tu viens là en clamant que tu veux que Luca s’en sorte ? Tu veux l’aider ? Tu aurais peut-être dû y penser avant. » Après tout, à quoi bon venir trois ans après pour l’aider alors qu’à l’époque Luca était au plus mal, à deux doigts d’abandonner la vie… Non, Nolan ne pouvait juste pas accepter ses explications. « D’ailleurs, si tu avais été un vrai pote pour lui, si tu ne l’avais pas trahi il y a trois ans, peut-être que tu serais au courant que Luca a déjà accès aux meilleurs soins grâce à sa femme. » Son regard perçait celui de Francesco, attendant une réaction de surprise de la part de ce dernier.



On each other side
We were called into battle and all of it shattered
But I'm aiming hight not to lose you
I know it's not easy or that simplified, no
But you and I are on each other side
So take my hand and we will march to the front lines
I will be your lover fighter harder higher
I wanna fight for lover, fighter under fire
Revenir en haut Aller en bas
Francesco GrimaldiTu te bonifies avec l'âge… ou pas
Francesco Grimaldi
https://www.ciao-vecchio.com/t7214-francesco-vivre-et-laisser-vi https://www.ciao-vecchio.com/t7223-il-a-la-belle-vie-mais-il-y-a-un-mais
Faceclaim : Scott Eastwood © Kidd (vava) & Lay (crackships)
Thème·s abordé·s : Trahison, tromperie.
Messages : 694 - Points : 1646
True friends stab you in the front ☾ Trois Mousquetaires et Na Young Tenor
Âge : 32 ans né le 29 février 1988 à Vérone
Métier : PDG de son entreprise d'import export ExImPort. Bureau dans le quartier de Santa Lucia.
True friends stab you in the front ☾ Trois Mousquetaires et Na Young Empty
# Sujet: Re: True friends stab you in the front ☾ Trois Mousquetaires et Na Young ( le Lun 9 Nov 2020 - 16:28 )


Nolan & Francesco
Debout à côté du lit ou est couché Luca, Francesco se sent désarmé. Il est perdu et une peine immense vient s'emparer de tout son être, le faisant frissonner de toute part. Comme si des milliers de petits pics de glace s'enfoncer dans sa peau. Il revoit l'espace que quelques minutes les images de leur passé, à cette époque l'amitié était au centre de leur complicité. Tous les trois, en comptant Nolan, semblaient inséparables, rien ne pourrait détruire ce qu'ils avaient construit. Tout était parfait et les adolescents qu'ils étaient se voyaient amis jusqu'à la fin de leur vie. Unis comme les doigts de la main. Et pourtant. Lui a tout détruit. Lui a tout fait exploser. Et en plus au lieu d'essayer de se racheter il n'a fait qu'enfoncer le clou. « Mais quel débile j'ai été. » Il lui parle voulant qu'il s'accroche au souffle de la vie, sa voix peut être le fera réagir. Parce qu'il sait bien que s'il était réveillé il l'enverrait bouler. Lui demandant de remballer ses larmes, son chagrin, ses regrets et d'aller voir ailleurs s'il y étaient. Oui Luca aurait parfaitement le droit de foutre dehors Francesco. Il n'a pas sa place ici au prés de lui. Il ne fait plus parti de son cercle d'ami. Il est juste un souvenir que le flic a du maudire bien souvent ces dernières années. Un souvenir qu'il a du vouloir oublier avec plus de force que les autres. Mais il devait venir, faire acte de présence, même si personne ne le saura vu qu'à cet instant son ami est seul. Mais il ne jugera pas ceux qui devrait être à ses côtés, cela doit être encore plus compliqué pour Nolan et la mère de Luca de le voir dans cet état. Le PDG voudrait faire plus, s'assurer qu'il ne manquera de rien, qu'il aura tous les soins possibles. Son fric peut servir à ça, à la guérison de Luca. Faut juste qu'il trouve la bonne personne à qui en parler. Et c'est là que surgit avec rage l'autre partie du passé des trois mousquetaires. NOLAN.

Tel un chien enragé il fonce sur Francesco, l'attrape avec violence par le bras, pour lui, il n'est pas à sa place. Et même si le ton ne monte pas, après tout ils sont dans un hôpital, le PDG voit rapidement combien sa présence affecte et blesse le troisième de la bande. Il propose son aide comme il avait prévu de le faire, même si Nolan reste virulent et glacial. D'un coup le pôle nord se pointe sans y être invité dans la chambre. Comme si voir Luca aussi figé sur son lit n'était pas assez déstabilisant. Nolan réagit comme une bête blessé, aux abois, la présence du Grimaldi vient de le piquer au vif, mais c'est compréhensif, l'ex mousquetaire est un traite. Le Traite. Celui qui a planté un couteau dans le dos de Luca, sans se soucier des conséquences. Celui qui mérite d'être abattu sans être jugé et surtout sans avoir la chance de se racheter. La preuve il reçoit juste un on a pas besoin de toi face à la proposition de son coup de main médical. Enfin lui ne fera que contacter les meilleurs médecins pour qu'ils viennent au chevet de Luca. Mais pas question de partir avant d'avoir tout dit, avant d'avoir justifier en quelque sorte sa présence. Tant pis s'il doit affronter le pitbull que devient Nolan au fur et à mesure qu'il parle. Tant pis si ses yeux deviennent des fusils prêt à tirer. Et pas du petit calibre. Francesco s'en fout il veut aller au bout de ses mots. Il est même prêt à accepter une correction à l'extérieur. Si se faire frapper sur la gueule pouvait aider Luca à aller mieux. Si Nolan une fois défoulé pouvait dire oui aux médecins qu'il voulait appeler. Il se laisserait mettre plus bas que terre sans riposter, il ramperait même. Lui lécherait les bottes. Il n'avait rien fait par le passé comme le plus âgé le lui rappelle gentiment. Mais là il pouvait peut être agir. Est ce qu'il fallait ignorer cette main tendue ? La crucifier avant même qu'elle ne serve. « Je sais très bien tout cela Nolan. » Mais ses mots ne doivent pas peser bien lourds face à ses actes passés et même présents.  « On ne peut pas réécrire le passé, on doit vivre avec » Et il est bien placé pour le savoir, même si dans la logique il est normal qu'il en pâtisse plus que les autres, après tout c'est lui qui a allumé l'incendie. Même s'il continue de jeter l'huile sur les autres ne prenant pas l'entièreté de ses responsabilités. « Mais si on peut éviter que l'avenir soit sombre est ce que l'on ne peut pas tenter le coup ? Si apporter mon aide à cet instant permettait à Luca de guérir. Pourquoi m'en empêcher ? Je n'attends rien à retour. » Mais l'argent n’achète et ne solutionne pas tout. Nolan reste buter sur le fait que son aide aurait du venir plus tôt. Le Grimaldi sait qu'il a raison. Il a mis du temps pour venir porter ses couilles et chercher à réparer. Et le cuisinier est un sacré morceau qui ne se laisse pas attendrir facilement. « Vas y continuer à enfoncer le clou si cela peut t'aider à aller mieux. Mais je ne sais pas si cela aide Luca. Ce qui lui faut se sont les meilleurs soins. » Et il ne démord pas de cette idée, ce n'est pas avec le salaire de flic de leur ami, et même si l'accident c'est passé pendant son service, que cela va beaucoup aider. La mère de Luca ne roule pas sur l'or. Et pour Nolan il préfère éviter de demander s'il pourra assumer financièrement les coups de cette hospitalisation. Ce serait déplacé et mal venu. Mais vu qu'il le défendait bec et ongles et qu'il refusait toute aide, comptait-il prendre les frais à sa charge ? Ou aider ? Certainement. Nolan a toujours eu le cœur sur la main.  

Et là Nolan lui balance une bombe. Luca est marié et sa femme a largement les moyens de prendre en charge les soins. Francesco va pour parler, se disant que le cuisinier lui fait une blague. Luca marié. Cela semble incroyable. Les mots ne sortent pas dans un premier temps, ses lèvres forment juste un O témoin de sa stupeur. Il m'a même pas vu d'alliance à son doigts les deux fois ou ils se sont croisés. Bon la deuxième il n'avait pas les idées claires, mais pour la première. Son regard ne s'était pas porté sur ses mains. Même quand elles avaient atterri sur sa figure avec une puissance désarmante. « Tu es sérieux ? Luca c'est marié ? » Pourquoi il lui mentirait de toute façon ? Pour le faire enrager ? Francesco n'éprouvait pas de rage. Il était juste anéanti par le poids de ses erreurs. En plus son ex ami doit être marié avec une femme importante vu ce que venait de dire Nolan. Mais il évite de demander. « Dans ce cas si sa femme lui obtient les meilleurs soins je n'ai plus qu'à partir c'est ça ? » Hésitation dans sa voix car il risque d'avoir du mal à pouvoir revenir. Le troisième mousquetaire fera certainement passer le mot pour que l'accès à la chambre lui soit interdit. Et selon qui est sa femme et ce qu'elle sait à son sujet, elle risque fort d'en faire de même. « Est ce que je peux te demander une chose ? » Il lève les yeux vers son ancien ami, le regard vide, il sent qu'il vient de jouer sa dernière carte. Nolan par sa phrase vient de rafler la mise, ne lui laissant que la porte de sortie à prendre. Du coup il se moque si encore une fois il s'en prend plein la tronche. « Tu pourras me dire quand il se réveillera ? Ou juste me faire savoir qu'il est tiré d'affaire ? » Il le regarde affrontant les yeux de glace de Nolan. Sentant bien qu'il ne va pas céder sur ce terrain là facilement non plus. Nolan le protecteur dans toute sa splendeur, mais comment lui en vouloir. Lui qui a soutenu Luca après que Francesco l'est descendu comme une merde. « S'il te plaît Nolan me faire juste passer un message pour me dire que pour Luca tout es ok. » Francesco sait qu'il n'aura pas grand chose de plus de toute façon. Il sait aussi qu'il vit les derniers instants dans cette pièce. Si Luca pouvait juste ouvrir les yeux avant qu'il ne passe la porte. Qu'il sache que tout ira bien pour lui. Après tout il a une femme qui va prendre soin de lui. Et un ami fidèle en Nolan ce que lui au fond n'a jamais réellement été.

vmicorum.


voir

au delà de ce qui peut être vu.
Revenir en haut Aller en bas
Nolan CaradjaTu te bonifies avec l'âge… ou pas
Nolan Caradja
https://www.ciao-vecchio.com/t7146-ive-learned-that-home-isnt-a- https://www.ciao-vecchio.com/t7167-nolan-everything-happen-for-a-reason?nid=17#243437
Faceclaim : Zac Efron (©Schizophrenic) | Signa (Beylin) | Gifs (tumblr)
Thème·s abordé·s : -
Messages : 112 - Points : 613
True friends stab you in the front ☾ Trois Mousquetaires et Na Young Tumblr_om581muA4I1tii2xuo1_400
Âge : Trente cinq ans (20/10/85)
Métier : Cuisinier pour la guest house de Haley Sanders
True friends stab you in the front ☾ Trois Mousquetaires et Na Young Empty
# Sujet: Re: True friends stab you in the front ☾ Trois Mousquetaires et Na Young ( le Ven 13 Nov 2020 - 14:50 )
True friends stab you in the front@Francesco Grimaldi

Nolan était à bout aussi bien physiquement que mentalement… Depuis l’accident de Luca il n’avait quasiment pas dormi et de ce fait, son corps commençait à le lui faire remarquer qu’il avait besoin de sommeil. Mais voilà, Nolan n’avait pas réussi à fermer les yeux durant ces trois jours pour la simple et bonne raison qu’il craignait qu’à son réveil toute la situation n’ait empiré. Oh certes, qu’il soit éveillé ou endormi il ne pouvait strictement rien faire, rien changer à toute cette situation, mais il n’en demeurait pas moins qu’il n’arrivait juste pas se poser. Il voulait être là pour Luca et même si les infirmières n’arrêtaient pas de lui dire de se poser, qu’elles le réveilleraient si jamais il y avait des changements dans son état, Nolan ne pouvait juste pas. Lorsqu’il était parti se chercher un café ça avait déjà été une épreuve sur humaine car il n’avait pas eu spécialement envie de s’éloigner de son meilleur ami par crainte de tout changement, donc dormir, c’était tout simplement impossible. Encore moins maintenant que les soixante-douze heures approchaient avec rapidité.

Et de ce fait, puisque le cuisinier était à bout dans tous les sens du terme, cela n’étonnait que peu qu’il en vienne à s’en prendre à Francesco d’une manière aussi virulente. Bien entendu, dans d’autres circonstances il aurait certainement très mal agit en croisant ce dernier, mais il n’en demeurait pas moins que là c’était plus le désespoir qui parlait qu’autre chose. Il ne pouvait tout simplement pas accepter le fait que Francesco se trouve dans la pièce alors que Luca ne s’était toujours pas réveillé. Alors oui, il lui en voulait car il aurait dû être là trois ans plus tôt et non pas maintenant. Cela servait à quoi d’arriver après la bataille ? « Je sais très bien tout cela Nolan. » Ah bon ? Il savait tout cela ? Car il n’en donnait absolument pas l’impression. Nolan avait envie de lui rire au nez tellement cela semblait absurde, car si effectivement il savait tout cela, il aurait été là. Avant pas maintenant. Il aurait dû assumer ses actes des années avant et non pas faire son béa maintenant que Luca se retrouvait à l’hôpital, car après tout… A cause de ses conneries trois ans avant, Luca aurait très bien pu se retrouver dans un cercueil, car ce dernier avait alors perdu toute envie de vivre. Donc non, Nolan ne pouvait juste pas accepter ses remarques. « On ne peut pas réécrire le passé, on doit vivre avec » Ses propos avaient fait lever les yeux au ciel à Nolan, car effectivement, c’était tout ce qui lui restait après tout : vivre avec. Et d’ailleurs, Luca maintenant parvenait à vivre malgré la trahison de Francesco et c’était certainement pour cela que Nolan était tellement en colère de le voir, car il avait l’impression que ce dernier venait remuer le couteau dans la plaie alors que Luca n’avait clairement pas besoin de ça.

C’était alors que Francesco avait commencé à insister d’autant plus pour aider Luca avec son argent, prétextant qu’il pourrait l’aider à avoir accès aux meilleurs soins, sauf que ce dernier ne se rendait pas compte qu’entre Na Young et Nolan ils y parvenaient déjà largement. Ils n’avaient pas besoin qu’un Grimaldi s’en mêle. Certes, Francesco ignorait pour l’instant que Luca était marié, mais il n’en demeurait pas moins qu’il aurait dû avoir à l’esprit que Nolan était tout de même pourvu d’une sacrée fortune. Car oui, même si le cuisinier vivait humblement, il n’en demeurait pas moins que c’était un Di Marzi, petit-fils de Giuseppe, un nom particulièrement connu dans les hautes sphères puisque son grand-père possédait un empire avec de nombreux restaurants à son nom. Mais, il était vrai qu’avec la manière humble d’agir de Nolan concernant l’argent, on pouvait très vite oublier le fait que son compte en banque était on ne peut plus rempli. Peut-être pas autant que le Grimaldi, certes, mais assez pour fournir à Luca de très bons soins. Mais bien évidemment, c’était sans compter la présence de Na Young dans l’équation. D’ailleurs, Nolan n’avait pas hésité à lui annoncer sans autre forme de préliminaires que Luca était désormais un homme marié et que sa femme faisait déjà ce qu’il souhaitait faire : les meilleurs soins pour son époux. Certes, Nolan avait gardé sous silence le fait que de base ce mariage était plus un arrangement entre les deux, mais il n’en demeurait pas moins qu’ils étaient mari et femme, et que Na Young se souciait bien plus de Luca que son ancienne fiancée ne l’avait jamais fait.

Visiblement, l’annonce eut l’effet escompté, car les lèvres de Francesco venaient de former un O. « Tu es sérieux ? Luca c'est marié ? » Nolan avait arqué l’un de ses sourcils, l’air de dire qu’il n’avait strictement aucune raison de lui mentir. « Oui, je suis totalement sérieux : Luca est marié, heureux, et peut-être même aussi riche que toi. Choquant pas vrai ? On a préféré éviter de t’inviter au mariage vu que tu as tendance à vouloir te rapprocher un peu trop de ses fiancées si tu vois ce que je veux dire. » Effectivement, Nolan n’avait pas réussi à garder la langue dans sa poche, mais en même temps, il voulait quand même lui remettre en mémoire ce qui s’était passé la dernière fois que Luca avait été à deux doigts de se marier… C’était gratuit, mais qu’est-ce que cela avait fait du bien à Nolan. Bon certes, lui-même n’avait pas été présent pour leur mariage, mais ça c’était une autre histoire que Francesco n’avait pas besoin d’entendre. « Dans ce cas si sa femme lui obtient les meilleurs soins je n'ai plus qu'à partir c'est ça ? » « Tu as tout compris. » La voix de Nolan était sèche, en même temps, il n’allait tout de même pas lui demander de rester pas vrai ? « Est ce que je peux te demander une chose ? » « T’es sérieux là ? » « Tu pourras me dire quand il se réveillera ? Ou juste me faire savoir qu'il est tiré d'affaire ? » Le regard de Nolan était glacial, car clairement, il n’avait nulle envie d’accéder à la moindre de ses requêtes. « S'il te plaît Nolan me faire juste passer un message pour me dire que pour Luca tout es ok. » Nolan avait alors levé les yeux au ciel avant de les replonger dans ceux de Francesco. « Bien. Je te ferai parvenir un message, mais c’est tout. Ne crois pas que ça change quoi que ce soit entre nous. » Car non, Nolan n’était absolument pas prêt de lui pardonner ce qu’il avait fait vivre à Luca.



On each other side
We were called into battle and all of it shattered
But I'm aiming hight not to lose you
I know it's not easy or that simplified, no
But you and I are on each other side
So take my hand and we will march to the front lines
I will be your lover fighter harder higher
I wanna fight for lover, fighter under fire
Revenir en haut Aller en bas
Na Young WangTu te bonifies avec l'âge… ou pas
Na Young Wang
https://www.ciao-vecchio.com/t7066-na-young-et-si-demain-ouvrait https://www.ciao-vecchio.com/t7076-tu-montres-ton-compte-en-banque-et-apres-on-discute#240168
Faceclaim : Ryu Hwa Young © bermudes. (vava + code sig) / Soy Sauce (icons) / lauly (crackship)
Thème·s abordé·s : /
Messages : 458 - Points : 1591
True friends stab you in the front ☾ Trois Mousquetaires et Na Young VDAozhg
Âge : 30 ans née le 08 octobre 1990 à Naples
Métier : Propriétaire d'un haras. Elevage de Haflinger et de Lipizzan. Cavalière en concours équestre.
True friends stab you in the front ☾ Trois Mousquetaires et Na Young Empty
# Sujet: Re: True friends stab you in the front ☾ Trois Mousquetaires et Na Young ( le Dim 15 Nov 2020 - 15:26 )

Angoisse violente.
les 3 mousquetaires & na young
Il ne sait pas combien leur relation lui a fait du bien, combien elle en avait besoin combien elle se sentait perdue et éparpillée avant lui. Il ne sait pas qu'il l'a empêchée de perdre pied à un moment délicat de sa vie.
Je ne sais pas comment je tiens. J'ai la sensation d'être un zombi qui avance parce qu'il doit le faire. Depuis l'accident tout s'est éteint autour de moi. Plus rien de compte sauf la chambre d'hôpital ou repose Luca. Je m'absente peu, plus pousser par Nolan, qui ne m'a pas laissé une seconde, pour aller prendre une douche dans la villa qui semble s'être endormie. Je n'ai même pas envie de passer aux écuries. D'aller voir mon étalon alors que je n'ai jamais laissé s'écouler un jour sans le caresser, et lui parler. Je ne sais pas comment gérer ce que j'éprouve, cette douleur violente qui prend tout mon être et me jette sans retenu contre un mur invisible. Me fracassant comme si je n'étais qu'un objet fragile. Presque trois jours que je vis en suspens du réveil de mon mari. Trois jours qui semblent s'éterniser et doucement glisser vers un abîme que j'ai peur de voir s'ouvrir à peine je le quitte. Il semble si fragile allongé sur son lit. Et je me sens si démunie face à cette réalité que je ne peux pas changer. Malgré le déploiement de médecins spécialisés. J'ai mal, je souffre et cette souffrance m'accompagne à chaque seconde, elle est comme une ombre qui ne veut pas me quitter, me laissant fragile comme jamais. Pourquoi ? On était si bien avec Luca. Notre vie se dessinait doucement, on avait commencé à arranger la maison, à lui donner une teinte personnelle reflétant le couple que nous devenions au fil des semaines. Et puis cet accident alors qu'il était en service lors d'une course poursuite. J'entends encore le téléphone sonner et cette voix presque irréelle m'annoncer la nouvelle. Une folie incontrôlable avait envie mon être avant que le chagrin scelle mon destin de larmes dans mes yeux. Même pour mon père je n'en ai pas tant versé, Peut être pour ma mère et encore j'ai oublié. Et depuis trois jours je vis retenant mon souffle pour entendre le sien quand je suis à ses côtés. J'espère le voir ouvrir les yeux. J'espère sentir son doigt se lier au mien. Et le temps joue contre nous.  Et j'ai peur de penser à la 73ème heures qui s'approche avec insolence. J'ai même envie de secouer Luca et de lui crier.
« Ne me laisse pas. Tu n'en as pas le droit. »

Quitter la chambre est comme une petite mort, alors je fais toujours très vite. Une douche, une changement de tenue et je repars, laissant Charlie gérer tout le domaine. Je n'ai pas la force de penser à quoi que ce soit d'autre. Je n'ai pas la force de manger, j'ai juste la force de marcher pour rejoindre l'hôpital après que mon chauffeur n'est déposé. Toujours avec cette angoisse de perdre Luca, d'avoir loupé son dernier souffle. Mais je me dois de garder l'espoir, de me dire que l'heure fatidique n'est pas encore tombée.  Avec la mère de mon mari et Nolan on veut y croire. Même si le compte à rebours nous montre que les chances deviennent de plus en plus minces. J'avance vers la chambre que j'ai du quitter même pas une heure. Le visage fatigué, le regard cerné, je salue les infirmières et les médecins que je croise. Je tiens dans mes mains un bouquet de fleurs sauvages de notre jardin. Luca adore la nature, peut être que l'odeur l'aidera à se réveiller. Je sais que je n'ai pas le droit, qu'il vaut mieux éviter d'en porter mais à ce stade je suis prête à tout, même si pour le moment rien n'a marcher. Ni nos voix, ni les musiques qu'il aime, ni mes doigts frôlant sa peau avec tendresse. Je marche pressant le pas, angoissée comme à chaque fois que je m'éloigne, même pour aller chercher de quoi boire à la cafétéria. Et j'arrive devant la chambre manquant de rentrer dans la carcasse d'un grand brun, non d'un châtain. Je le regarde étonné, je ne le connais pas. Un nouveau médecin ? Non on m'aurait prévenu. Puis je regarde Nolan si depuis l'accident son visage prend à chaque heure qui tombe un nouveau trait d'angoisse, là cela semble encore pire. Qu'est ce que j'ai loupé.
« Qu'est ce qui se passe Nolan ? C'est qui ?  »
Puis je regarde le mec qui semble sur le départ. Puis je regarde à nouveau Nolan. Tout semble se faire au ralentit. Et là je me dis non ce n'est pas possible. Ce n'est pas lui ? Le traite le plus pourri de la terre. Je lui fais signe de la main pour qu'il ne l'ouvre pas. Mon geste est peut être un peu sec et mon regard se fait froid. Si je me plante et que je fais une bourde on me pardonnera. Après tout je suis une épouse sous le choc, angoissée depuis trois jours. Alors tout me sera pardonné.
« Ne me dis pas que c'est LUI. Lui le connard qui a mis Luca plus bas que terre. »
Et oui je sais mec, ta réputation de piqueur de fiancée t'a devancé. Pas besoin que Nolan me réponde vu ses yeux je comprends qu'il a osé venir. Gonflé le salop.
« Comment avez vous le toupet d'entrer dans la chambre de MON MARI. On a pas besoin de votre pitié. Et encore moins de votre amitié à trois franc six sous. Vous n'avez nullement votre place ici. SORTEZ. »
Ma voix c'est un peu emporté mais je ne peux supporter l'idée qu'il soit là. Luca a besoin d'être entouré des gens qu'il l'aiment pas d'un mec qui s'est foutu de sa gueule. Je tremble même outré de cette présence.
« Vous avez assez fait de dégâts par le passé. Je ne veux plus vous voir dans cette chambre, et éviter même de réapparaître dans la vie de mon mari. Et ne cherchez pas à vouloir m'expliquer je n'ai rien envie d'entendre. Vous méritez juste de finir seul et de payer jusqu'à la fin de votre vie le mal que vous avez fait. Vous me méritez pas Luca. Maintenant nous avons besoin d'intimité. Et si vous ne voulez pas que j'appelle la sécurité partez. »
Et je le pousse un peu plus pour l'aider à passer la porte. Prête à le frapper s'il ouvre la bouche ou s'il résiste.

Puis je sursaute parce que j'entends la voix de Nolan. Et je me tourne doucement comme si je craignais de voir le pire. Et là je vois les paupières de Luca bouger. Est ce que je rêve ? Ou bien il est en train de se réveiller ? Mon cœur rate un battement à cette idée. Et j'en oublie quelques secondes le malotru. Avant que je l'entende prononcer une voyelle. Je me retourne et je le toise.
« J'AI DIS DEHORS LE TRAITE. »
Je le pousse cette fois avec rage et je lui claque la porte au nez. N'avançant à grand pas vers le lit de Luca.
« Luca Luca tu m'entends. »
Ma voix tremble et je lui prends la main, alors que des larmes coulent de mes yeux.
« Nolan aussi est là. Il a été à mes côtés tout le temps. »
Et je le remercie d'un regard, je m'attarderais plus tard sur sa présence qui m'a été d'un grand secours et d'un grand soutien. Là je me concentre sur mon mari qui semble revenir d'entre les morts.
« Il faut peut être qu'on appelle les médecins. »
Ce que l'on fait et lorsqu'ils entrent dans la chambre je vois que le traite est toujours là. Attendant de savoir. Il peut attendre ce n'est pas moi qui aurait lui dire que mon mari est réveillé. De plus il n'est peut être pas encore sorti d'affaire. Et puis de rester sans savoir cela lui fera les pieds. Avec moi il apprendra que c'est dent pour dent et œil pour œil.

vmicorum.


Naissance
d'une flamme intense. Elle vient d'une étincelle et grandit doucement au creux des coeurs qui se mettent à l'unisson.
Revenir en haut Aller en bas
Francesco GrimaldiTu te bonifies avec l'âge… ou pas
Francesco Grimaldi
https://www.ciao-vecchio.com/t7214-francesco-vivre-et-laisser-vi https://www.ciao-vecchio.com/t7223-il-a-la-belle-vie-mais-il-y-a-un-mais
Faceclaim : Scott Eastwood © Kidd (vava) & Lay (crackships)
Thème·s abordé·s : Trahison, tromperie.
Messages : 694 - Points : 1646
True friends stab you in the front ☾ Trois Mousquetaires et Na Young Tenor
Âge : 32 ans né le 29 février 1988 à Vérone
Métier : PDG de son entreprise d'import export ExImPort. Bureau dans le quartier de Santa Lucia.
True friends stab you in the front ☾ Trois Mousquetaires et Na Young Empty
# Sujet: Re: True friends stab you in the front ☾ Trois Mousquetaires et Na Young ( le Dim 15 Nov 2020 - 18:35 )


Nolan & Francesco
Francesco ne c'était pas attendu à venant rendre visite à Luca à croiser Nolan. Il ne s'était pas attendu à le voir aussi remonté contre lui. Et prêt à défendre celui que par le passé il avait blessé sans aucune pitié. En le voyant aussi et au travers de la rage et de la haine ressenti à son égard, il avait vu autre chose. Un sentiment plus profond guidé par la peur de la perte. Même si le PDG n'était pas au courant des réelles conditions de l'accident, les journaux disent parfois du grand n'importe quoi. Il ne peut pas vraiment juger. Mais il peut constater. Constater la douleur qui baigne le regard fatigué de son ancien ami. Cela lui fait comme un choc électrique. Allaient-ils perdre Luca ? Les trois mousquetaires allaient-ils connaître une fin brutale ? Même si depuis sa trahison ils n'avaient plus de raison d'être. Chacun ayant repris son trône et dans le lot Francesco avait le moins glorieux. En tout cas il n'a pas loupé le regard dévasté de Nolan, ni ses traits fatigués, ni l'angoisse pesante imprégné dans chaque pore de son visage. Alors la présence du Grimaldi ne fait que rendre l'instant douloureux plus impactant pour Nolan. Qui ne voulait qu'une chose le voir quitter cette chambre où il n'avait pas sa place. Et il pouvait le comprendre avec ce qu'il avait fait par le passé, plus les deux dernières rencontres qui avaient sûrement étaient relatées avec tous les détails sordides du comportement de Francesco. Même si Luca n'est pas ce genre d'homme, la profonde blessure qu'a accentué le comportement de l'ex mousquetaire a du ressortir à un moment donné. Et malgré les gestes, le ton acerbe et les mots virulents, il cherche à s'explique, à apporter son aide. Cela lui crève le cœur de voir Luca dans cet état, il veut faire de son mieux pour qu'il s'en sorte. Même si cette aide aurait du venir avant. Même si pour Nolan ses mots sont plus du vent que des symboles réels de fait que qu'il veille se racheter. De toute façon existe t-il une façon de se racheter pour Francesco ? Non pas aux yeux de Nolan plus protecteur que jamais.

Pourtant en proposant son aide, Francesco ne se doutait pas en retour apprendre une sacré nouvelle. Pas celle ou Nolan lui faisait part que lui aussi, vu son nom, était capable d'aider financièrement Luca en lui prodiguant les meilleurs soins et les meilleurs médecins. Non il est vrai qu'il aurait pu y penser, mais cela lui est sorti de la tête. Et il se dit qu'il doit passer pour un idiot, mais il n'est plus à ça prés, surtout que là l'information que vient de lui donner son ex ami au sujet du flic, le laisse complètement con et sur le cul. Et en plus Nolan est sérieux et bien sur il lui en plein la tronche. Mérité pour le coup de l'invitation au mariage. Largement mérité. Triplement mérité. Un vrai retour de boomerang auquel il ne s'était pas attendu. Quoi dire face à cette découverte, Luca marié, heureux et riche. Il n'avait vraiment plus besoin de lui. « En effet. Enfin pas que je doutais du pouvoir de séduction de Luca c'est juste que … enfin tant mieux pour lui. » Les mots lui manquent. Même si des tas de questions viennent titiller son esprit sur l'identité de la jeune épouse. Surtout si c'est une riche héritière, en tout cas le mariage n'a pas fait les gros titres. Il a encore moins sa place dans cette chambre. Vu qu'à présent en plus de Nolan, Luca a sa femme qui veille sur lui. Mais il ne peut partir sans demander d'être tenu au courant de l'état de santé de son ancien ami. « Oui je suis sérieux. Je pourrais même te harceler si tu ne dis pas si tout va bien pour lui. » Pas sur que ça passe ce genre de menace, mais au point ou il en est il risque quoi ? Un nouveau poings dans la tronche. Mais pas question de quitter la chambre sans cette certitude. Bon cela n'enchante pas le cuisinier mais il dit oui. « Ok merci. »

Francesco va pour sortir quand il manque de rentrer dans une femme. Il ne lui faut pas longtemps pour saisir que la belle, car oui même s'il la détaille rapidement, il remarque son charme, est l'épouse de Luca. Tout comme elle est au courant du contentieux entre Luca et le Grimaldi. Et s'il s'est fait remonter les bretelles par Nolan à peine il a mis un pied dans la chambre, là il se prend un savon. L'épouse a du répondant et surtout aucune envie que le PDG reste au prés de son mari. « Désolé je ne voulais ... » Mais difficile d'en placer une, elle ne lui en laisse ni le temps, ni l'occasion. Elle ne passe pas par la case jugement, elle donne sa sentence directement, elle le vire comme un mal propre et en plus elle ne veut plus qu'il apparaisse dans la vie de Luca. Nolan a été presque plus gentil que la belle. Il s'attarde sur son visage lors de sa tirade, elle a toutes les marques de l'épouse anxieuse. De la femme amoureuse qui s'inquiète pour celui qui fait battre son cœur. Il ne peut lui en vouloir de réagir de la sorte. Elle pousse même Francesco comme on pousse avec une balayette de la poussière dans un pelle. Personne ne veut de lui. Personne ne veut de son soutien. Il semble que Luca est trouvé une personne bien plus compétente que lui pour le rendre heureux, même Serena ne semblait pas aussi impliquée que ne l'est la brune. Puis il y a ce temps de flottement ou elle l'oublie quelques secondes pour regarder Nolan et le lit de Luca. Le Grimaldi voit le malade bougé, mais il n'a pas le temps de voir plus. Elle devient même plus furieuse, lui il voulait juste s'assurer que son ex ami se réveille. Mais il se retrouve jeté dehors et en plus elle lui claque la porte au nez. « Et bien quel bout de femme. » Il n'en revient pas. Encore sous le choc de cette rencontre ou une femme lui a fait clairement comprendre qu'il n'était qu'un traite. Lui qui trouvait Nolan protecteur envers Luca, il semble que sa femme le soit encore plus. Il reste contre le mur, le temps de se remettre et là il voit débarquer les médecins. « S'il vous plaît vous pouvez me dire si tout va bien. » Mais personne ne répond, ils entrent dans la chambre sans même le regarder. Il aperçoit le temps qu'elle reste ouverte Nolan et la femme de Luca au chevet du blessé. Rien de plus. Il soupire. Il se dit que si les médecins ont été appelés c'est qu'il doit se réveiller. Enfin il l'espère. Il passe sa main dans ses cheveux, puis il se décide de partir. De toute façon il n'obtiendra rien de plus. Et il se doit de s'effacer dans cette situation et de laisser les gens qui aiment Luca s'occuper de lui. Il est un peu rassuré son ancien ami est entre de bonnes mains. Et il décide de rentrer chez lui, le cœur lourd se disant qu'il va juste se retrouver seul. Mais il a lui même creusé sa tombe de solitude.

vmicorum.


voir

au delà de ce qui peut être vu.
Revenir en haut Aller en bas
Nolan CaradjaTu te bonifies avec l'âge… ou pas
Nolan Caradja
https://www.ciao-vecchio.com/t7146-ive-learned-that-home-isnt-a- https://www.ciao-vecchio.com/t7167-nolan-everything-happen-for-a-reason?nid=17#243437
Faceclaim : Zac Efron (©Schizophrenic) | Signa (Beylin) | Gifs (tumblr)
Thème·s abordé·s : -
Messages : 112 - Points : 613
True friends stab you in the front ☾ Trois Mousquetaires et Na Young Tumblr_om581muA4I1tii2xuo1_400
Âge : Trente cinq ans (20/10/85)
Métier : Cuisinier pour la guest house de Haley Sanders
True friends stab you in the front ☾ Trois Mousquetaires et Na Young Empty
# Sujet: Re: True friends stab you in the front ☾ Trois Mousquetaires et Na Young ( le Mar 17 Nov 2020 - 18:07 )
True friends stab you in the front@Francesco Grimaldi

Nolan avait mal, son cœur était complètement en morceaux. En effet, dans cette pièce il avait face à lui le traître qui avait osé faire passer son entrejambe avant les mousquetaires brisant ainsi une amitié de longue date et puis, il y avait sur sa gauche son meilleur ami actuellement dans le coma qui risquait de ne pas s’en sortir car les 72 heures approchaient à grand pas. Autrement dit, une personne qui lui avait déjà brisé le cœur en même temps qu’il avait brisé une amitié en face, et une personne qui risquait à tout moment de le briser complètement s’il ne se remettait pas vite de son accident à côté. Alors oui, Nolan était en pièce, blessé, ébranlé et c’était certainement pour cela qu’il s’était montré aussi dur envers Francesco. Oh certes, il l’aurait été dans tous les cas de figure, car il ne pouvait juste pas le regarder sans être en colère contre lui après ce qu’il avait osé faire à Luca. Surtout sachant que si quelqu’un touchait à Luca, c’était comme si on venait à s’en prendre à Nolan directement, et de ce fait, il ne pouvait pas le tolérer. Car oui, Francesco n’avait pas seulement brisé son amitié avec Luca en pensant avec son entrejambe et sa fierté, il avait en plus brisé les Trois Mousquetaires. Or ça, Nolan ne pouvait pas le pardonner… Mais voilà, sa colère aujourd’hui était bien différente de ce qu’elle aurait été s’il avait croisé le troisième mousquetaire dans d’autres circonstances, s’il l’avait croisé en sachant que Luca allait bien, sauf que là, Luca n’était pas bien. C’était pour cela que Nolan était autant plein de rage face à Francesco, car il était complètement impuissant face à cette situation et qu’il ne supportait juste pas ça. Il aurait aimé pouvoir se battre avec le monstre qui retenait Luca prisonnier, sauf qu’il ne pouvait absolument rien faire et juste attendre. Pour un meilleur ami protecteur, attendre semblait un calvaire bien plus terrible qu’une quelconque torture…

« En effet. Enfin pas que je doutais du pouvoir de séduction de Luca c'est juste que … enfin tant mieux pour lui. » Lorsqu’il avait parlé du pouvoir de séduction de Luca, Nolan n’avait pu s’empêcher de lui lancer un regard noir, car ils savaient tous les deux pertinemment que c’était parce qu’il n’avait pas pu visualiser Serena aux bras de Luca que toute cette situation avait démarré il y a trois ans de cela. Donc si, il doutait de son pouvoir à l’époque, car sinon, il n’aurait pas tenté -et réussi- à lui piquer la fiancé de son meilleur ami. Mais voilà, Nolan préféra passer outre, car il n’avait juste plus la force de l’envoyer chier une seconde fois. Et puis… Francesco lui avait alors demandé de lui donner des nouvelles concernant l’état de santé de Luca. Forcément, au départ Nolan avait refusé, mais vu l’insistance de Francesco, il s’était dit qu’il ferait mieux d’accepter pour que ce dernier le laisse une bonne fois pour toute. « Oui je suis sérieux. Je pourrais même te harceler si tu ne dis pas si tout va bien pour lui. » Alors Nolan avait levé les yeux au ciel, pour finalement accéder à la requête de son ancien meilleur ami. Oui, il lui donnerait des nouvelles de Luca si cela signifiait ne plus avoir à le regarder dans les yeux. Car oui, il avait clairement envie de le voir sortir de la pièce. « Ok merci. » Nolan avait alors une nouvelle fois plongé son regard dans celui de Francesco, son expression était redevenue noire. « Me remercie pas, c’est pas pour toi que je le fais. C’est juste pour te voir quitter les lieux et ne plus avoir envie de te mettre mon poing en pleine tronche. » Ca c’était dit…

Francesco s’apprêtait alors à sortir lorsque soudainement Na Young fit son grand retour dans la chambre. Cette dernière avait alors posé son regard sur celui qu’elle ne connaissait pas puis sur Nolan dont le regard était toujours aussi sombre. « Qu'est ce qui se passe Nolan ? C'est qui ? » « Francesco… » Dans la bouche de Nolan, ce prénom sonnait comme une insulte, mais en même temps, le cuisinier savait pertinemment que son meilleur ami avait déjà parlé à Na Young de son histoire passé et visiblement, le sang de cette dernière ne fit qu’un tour. « Ne me dis pas que c'est LUI. Lui le connard qui a mis Luca plus bas que terre. » Et Nolan avait hoché la tête, visiblement… Na Young était prête à se transformer en dragon et cela ne loupa pas, car brutalement elle s’était placée face à Francesco pour lui balancer un nombre de propos particulièrement virulents mais ô combien vrai. Il fallait avouer qu’elle avait un sacré style et le protecteur qu’était Nolan ne pouvait qu’apprécier de voir que la femme de son meilleur ami souhaitait également le protéger le plus possible en éloignant celui qui l’avait blessé par le passé. Et puis, Nolan avait alors posé son regard sur Luca, se disant qu’il fallait absolument qu’il se réveille car il avait tellement de belles choses à vivre aux côtés de ses deux protecteurs. Mais alors qu’il s’était mis à penser ça, Nolan avait soudainement vu les paupières de Luca se mettre à bouger, chose qui ne s’étaient pas produits depuis qu’il était dans cette chambre. « Na Young… » Mais Nolan n’avait pas parlé assez fort. « Na Young !! » Même s’il aurait voulu la voir encore plus s’en prendre à Francesco, il y avait tout de même des choses plus importante.  « J'AI DIS DEHORS LE TRAITE. » Et ni une ni deux elle avait poussé Francesco hors de la pièce pour ensuite avancer vers le lit de Luca. Nolan d’un côté, Na Young de l’autre, tous les deux lui tenant une main. « Luca Luca tu m'entends. Nolan aussi est là. Il a été à mes côtés tout le temps. » « On est tous les deux là. Tu nous a fait une sacrée frayeur. » Et délicatement, Nolan avait sourit à Na Young lorsque celle-ci l’avait regardé. Leurs espoirs renaissaient complètement, Luca venait de se réveiller. « Il faut peut être qu'on appelle les médecins. » Et c’était ce qu’ils avaient fait, les médecins étaient donc entrés et le cœur de Nolan s’était un peu desserré. Luca était enfin réveillé !!



On each other side
We were called into battle and all of it shattered
But I'm aiming hight not to lose you
I know it's not easy or that simplified, no
But you and I are on each other side
So take my hand and we will march to the front lines
I will be your lover fighter harder higher
I wanna fight for lover, fighter under fire
Revenir en haut Aller en bas
Luca WangBon pour te remonter le moral
Luca Wang
https://www.ciao-vecchio.com/t7070-luca-wang-into-the-unknown https://www.ciao-vecchio.com/t7079-luca-wang-welcome-to-my-world#240251
Faceclaim : Woo Do Hwan ©Everdosis
Thème·s abordé·s : Aucun
Messages : 502 - Points : 1792
True friends stab you in the front ☾ Trois Mousquetaires et Na Young 7dEMexY
Âge : 30 ans
Métier : Officier de police judiciaire
True friends stab you in the front ☾ Trois Mousquetaires et Na Young Empty
# Sujet: Re: True friends stab you in the front ☾ Trois Mousquetaires et Na Young ( le Jeu 3 Déc 2020 - 14:41 )

Na Young, Nolan & Luca
La vie ne tenait qu’à un fil ; on pensait que jamais rien ne pourrait nous arriver seulement il suffisait d’une infime chose pour que tout ce en quoi on croyait s’envole soudainement en poussière. Luca avait passé une excellente journée la veille, son meilleur ami était à ses côtés, il avait eu l’opportunité de enfin visiter les lieux où l’officier vivait, ils avaient beaucoup ri et rien ne présageait à ce que ce tableau soit terni d’une noirceur inimaginable… Et pourtant, il avait suffi d’un jour, un seul jour pour que tout bascule et que son monde s’enfonce dans l’obscurité la plus totale. Il y avait eu cet homme qu’il avait dû poursuivre, roulant à toute vitesse afin de ne pas le manquer, écoutant ce que ses collègues lui dictaient à l’oreillette et sans qu’il n’ait eu le temps de réagir, l’accident était si vite arrivé, sa voiture s’était retournée. Ses pensées avaient divagué à cet instant, son corps le torturant de tous les côtés alors que tout ce en quoi il était capable de songer était tout ce qu’il n’avait pas été encore en mesure de faire, tout ce qu’il n’avait pas pu dire non plus et à présent, il regrettait. Parce qu’il avait peur que sa vie ne s’éteigne si subitement, parce qu’il ne souhaitait pas mourir et qu’il avait tant de choses à accomplir. Il n’avait toujours pas dit à Nolan à quel point il lui était reconnaissant, à quel point il lui valait la vie et à quel point ce garçon était précieux à ses yeux ; évidemment que son meilleur ami devait s’en douter cependant Luca n’avait jamais mis des mots sur ce qu’il ressentait, il s’était promis de le faire un jour hors à présent, c’était peut-être trop tard… Il regrettait de ne pas lui avoir parlé de tout cela la veille, de ne pas l’avoir serré dans ses bras avec plus d’intensité et de ne pas lui avoir avoué ô combien il aurait pu tout sacrifier pour lui. Et Na Young, sa femme, cette personne qui avait pris une drôle de place dans son existence ces derniers mois, s’il lui avait confié ses peines et ses déceptions, il ne lui avait pas dit non plus à quel point son quotidien avait changé depuis qu’elle se tenait à ses côtés. Il n’avait pas eu l’occasion de lui avouer qu’il se sentait plus libre, plus heureux depuis qu’elle était entrée dans sa vie et que s’il l’avait embrassé ce jour-là, c’était parce qu’elle prenait une place importante dans son cœur. Ses dernières pensées s’étaient principalement dirigées vers ces deux-là mais aussi envers sa mère qu’il n’avait pas envie de laisser seule, cette femme qui l’avait mis au monde et qui l’avait élevé avec sincérité. Une larme avait coulé le long de sa joue avant que ses paupières ne se closent définitivement et que le jeune homme s’effondre dans l’inconscience.

Luca n’avait évidemment aucune idée de ce qui s’était déroulé ces derniers jours, il ne savait pas que Nolan et son épouse n’avaient jamais quitté son chevet. Il ignorait tous les soucis qu’on avait pu se faire pour lui ni qu’il était dans le coma depuis un peu moins de soixante douze heures. Son esprit s’était perdu dans un endroit qui paraissait être agréable pour qu’il ne cherche pas à se réveiller. Vaguement, sans parvenir à ouvrir les yeux, il avait entendu du mouvement autour de lui, des voix qui échangeaient sans être capable de les discerner, sans même parvenir à comprendre ce qu’il se disait. Son corps lui semblait lourd et ses paupières peinaient à se motiver à voir la lumière, la raison pour laquelle ce fut l’un de ses doigts qui s’agita doucement en premier lieu. Les sons auprès de lui se firent plus forts, plus distincts et cette main qui avait serré la sienne lui avait donné le courage d’ouvrir enfin les yeux. Sa vision était trouble, le pourquoi il avait dû les cligner plusieurs fois avant de reconnaître sa femme et son meilleur ami qui se tenait tout près de lui. Il était encore trop faible pour l’instant pour prononcer quoi que ce soit, même pour sourire, il avait l’impression toutes ses forces avaient quitté son corps. Il avait besoin d’un temps pour revenir à la réalité et les médecins qui s’étaient précipités à son chevet pour prendre de ses nouvelles ne l’avaient pas aidé à être plus serein, il peinait encore à discerner l’entièreté de la situation. On lui avait posé des questions auxquelles il n’avait pas pu répondre, on l’avait ausculté, testé ses réflexes puis on s’était tourné vers les deux autres. « Il va bien. » Les avait rassurés l’un des docteurs calmement. « Il semble avoir un peu de mal à émerger mais c’est normal. On fera des examens supplémentaires pour vérifier qu’il n’y a aucun problème hors ça a l’air d’aller. » Luca les laissait discuter entre eux, soupirant doucement, closant ses paupières un instant avant de les rouvrir de plus bel. Peu à peu, les souvenirs lui revenaient et il saisissait ce qu’il se passait… Les médecins n’étaient pas restés longtemps, celui en charge déclarant revenir un peu plus tard, préférant lui laisser le temps de se reposer. Il avait donné tous les détails à sa femme et son meilleur ami, c’était le plus important. La gorge nouée, un peu irrité, le garçon avait ouvert la bouche de manière à parler hors il peinait à dire quelque chose et le « désolé. » qu’il avait tenté d’échapper n’avait été qu’un faible murmure… Il n’était pas certain que Nolan et Na Young l’ait entendu cependant il avait essayé. Parce qu’il avait conscience de les avoir inquiétés et ce n’était pas ce qu’il désirait. Il ne leur voulait que du bien et non pas les savoir tristes par sa faute.


code by bat'phanie


Come and find me
When you’re standing on the edge, so young and hopeless, got demons in your head, we are, we are the colors in the dark ▬ Never tell yourself you should be someone else, stand up tall and say I’m not afraid, I’m not afraid
Revenir en haut Aller en bas
Na Young WangTu te bonifies avec l'âge… ou pas
Na Young Wang
https://www.ciao-vecchio.com/t7066-na-young-et-si-demain-ouvrait https://www.ciao-vecchio.com/t7076-tu-montres-ton-compte-en-banque-et-apres-on-discute#240168
Faceclaim : Ryu Hwa Young © bermudes. (vava + code sig) / Soy Sauce (icons) / lauly (crackship)
Thème·s abordé·s : /
Messages : 458 - Points : 1591
True friends stab you in the front ☾ Trois Mousquetaires et Na Young VDAozhg
Âge : 30 ans née le 08 octobre 1990 à Naples
Métier : Propriétaire d'un haras. Elevage de Haflinger et de Lipizzan. Cavalière en concours équestre.
True friends stab you in the front ☾ Trois Mousquetaires et Na Young Empty
# Sujet: Re: True friends stab you in the front ☾ Trois Mousquetaires et Na Young ( le Sam 5 Déc 2020 - 17:15 )

Angoisse violente.
les 3 mousquetaires & na young
Il ne sait pas combien leur relation lui a fait du bien, combien elle en avait besoin combien elle se sentait perdue et éparpillée avant lui. Il ne sait pas qu'il l'a empêchée de perdre pied à un moment délicat de sa vie.
Je la sens la rage violente et vorace là au creux de mes entrailles quand je comprends que c'est Francesco qui est avec Nolan dans la chambre de MON MARI. Je sens cette envie de le frapper pour ce qu'il lui a fait subir par le passé. Même si cela ne changera rien et que d'agir ainsi je passerais pour aussi stupide que lui. Mais à cet instant avec l'angoisse de ne pas voir se réveiller Luca je suis prête à tout. Même au pire. J'ai les nerfs à fleur de peau, le manque de sommeil et les heures qui s'égrainent vers une issue que je refuse d'admettre. Luca est fort et je me dois de garder espoir jusqu'à la dernière seconde. Pour le moment rien ne dirige la situation déjà critique vers une situation encore plus critique. Mais de voir cet homme là, ce traite qui ne manque pas de toupet en étant ici, cela me rend dingue. Comment ose t-il ? Il devrait avoir honte de venir chercher le pardon alors que son ancien ami est étendu là à se battre entre la vie et la mort. Il croit quoi que sa présence va l'aider à aller mieux ? Alors sans aucune retenue, sauf celui que m'implique les lieux, je le fous dehors. Il n'a pas sa place ici. Et à mes yeux Francesco n'a plus sa place dans la vie de Luca. Avec Nolan on prendra soin de lui, il n'a plus besoin de se soucier d'un ami qu'il n'a pas hésité à trahir. Je ne veux plus voir sa tronche. Je veux juste que les heures qui vont suivre nous soient réservées, que personne ne s'y mettent en travers. Je veux juste guetter le moindre souffle de Luca, le moindre de ses mouvements. Je veux espérer. Se serait tragique s'il n'ouvrait pas ses paupières. Terriblement tragique et je ne veux pas vivre ce moment, encore moins maintenant que notre histoire se dessine vraiment. Prise dans cette tourmente de rage je ne réalise pas tout de suite que Nolan m'appelle. Je ne sens pas dans sa voix cette petite touche de vie qui s'anime à nouveau après ces trois jours passés à retenir chaque syllabe. Je claque la porte férocement comme si la blessure faite à Luca était passée dans mon être tout entier. Comme si je voulais mettre un terme à ce passé pesant pour que Luca à son réveil puisse démarrer du bon pied. Se sentir un homme nouveau à mes côtés. Un homme qui ne serait pas trahi ou blessé.

Et puis je me retourne bouleversée par cette situation. Bouleversée par le fait que le temps s'écoule trop vite et là je vois Nolan penché sur Luca avec plus d'attention. Et là je vois l'espoir dans le faible mouvement de paupières. Chacun d'un côté du lit. Chacun tenant une main. On sent la vie reprendre ses droits. C'est faible et fragile, mais c'est bien présent. On se regarde en souriant avec Nolan, les larmes au bord des yeux. Le poids s'adoucit dans ma poitrine alors que je sens la main de Luca répondre à la mienne. Des mots dits si vite parce que trop retenu. Ce besoin de lui faire comprendre qu'on est là, qu'on ne l'a pas quitté, qu'on l'a veillé comme le bien le plus précieux que l'on puisse avoir. Cet instant ou le bonheur s'invite comme un souffle léger dans nos êtres épuisés nous fait saisir que l'on a bien fait de ne pas renoncer. Luca est un battant et il remonte doucement des profondeurs dans lesquelles l'accident l'ont plongé. Puis les médecins arrivent, on s’écarte pour leurs permettre de vérifier qu'il va bien. Mais mes yeux ne quittent pas mon mari d'une seconde. Je veux qu'il me voit ou du moins me distingue, je me doute que tout doit être flou, voir douloureux. Nos mots ont peut être même ressemblé qu'à des sons incompréhensibles. Les médecins nous rassurent. Il lui faut du temps pour émerger, il devra passer des examens supplémentaires mais tout devrait aller.
« Merci. Je sais que vous avez faits tout le nécessaire et que vous continuerez à le faire. »
Je n'avais pas hésité à faire jouer mes relations dés que j'avais été prévenue de son accident. J'avais voulu tout de suite le meilleur pour mon mari et il l'a eu. Et il continuera à l'avoir jusqu'à ce qu'il soit complètement rétabli.

Puis les médecins nous laisse et Nolan et moi reprenons place autour du lit de Luca. Je passe ma main contre sa joue, elle semble retrouver sa chaleur normale. Je le trouvais si froid dans le coma, que j'avais la sensation que la vie quittait son corps meurtri. Je le regarde avec tendresse avant de poser un baiser sur sa joue, puis sur ses lèvres avec une douceur extrême.
« Ne parle pas. Repose toi. Tu as besoin de reprendre des forces Luca. Et comme l'a dit Nolan tu nous a fais un sacré frayeur. Mais tout va bien aller maintenant. Tu es entre de bonnes mains. »
Mes doigts restent sur la joue de Luca, prodiguant des caresses. Prodiguant tout ce que mon cœur éprouve et qui ne fait que s'éveiller un peu plus depuis le tremblement de terre. Depuis ce baiser inoubliable et donc je garde le goût jusqu'au plus profond de mon cœur et de mon âme. Puis je regarde Nolan.
« Tout va bien aller maintenant !! »
Je cherche à être un peu plus rassurer avant de lui sourire. Les heures partagées ont été difficiles mais il m'a apporté son soutien sans relâche. J'ai compris le ressenti de Luca à l'égard de son ami. L'amour fidèle qu'ils se portent mutuellement sans tâche est puissant.
« Encore merci Nolan d'avoir était là. Je ne sais pas comment j'aurais fais sans toi. »
Puis je pose mes yeux à nouveau sur Luca lui souriant.
« Tu as un ami vraiment formidable. »
Et le stress tombe d'un coup et avec lui mes larmes. Elles sont le mélange du bonheur de savoir que tout va bien aller et de toutes celles que j'ai retenu pour me montrer forte.

vmicorum.


Naissance
d'une flamme intense. Elle vient d'une étincelle et grandit doucement au creux des coeurs qui se mettent à l'unisson.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
True friends stab you in the front ☾ Trois Mousquetaires et Na Young Empty
# Sujet: Re: True friends stab you in the front ☾ Trois Mousquetaires et Na Young ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- True friends stab you in the front ☾ Trois Mousquetaires et Na Young -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Hôpital de Maria di Loreto Nuovo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : 1, 2  Suivant