Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility

Revenir en haut
Aller en bas

Le Deal du moment : -3%
5€ d’économie sur précommande ...
Voir le deal
164.90 €

 

- It's like I know you from another life ⟐ Charlie -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Autour de Naples :: Autres quartiers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Serena CavallettiBon pour te remonter le moral
Serena Cavalletti
https://www.ciao-vecchio.com/t7077-serena-make-us-never-happen-s https://www.ciao-vecchio.com/t7089-serena-keep-my-head-above-water
Faceclaim : Phoebe Tonkin ⟁ Avatar ©Tag - Signa ©Beylin
Thème·s abordé·s : Troubles Alimentaires ; Dépression ; Alcoolisme ; Tromperie
Messages : 473 - Points : 2506
It's like I know you from another life ⟐ Charlie Breakfast-with-Phoebe-Tonkin-1
Âge : Trente et un an (21/04/89) - Team Taureau
Métier : Bibliothécaire à mi-temps, donne également en remplacement des cours de danse pour les enfants à l'école de danse de Naples
It's like I know you from another life ⟐ Charlie Empty
# Sujet: It's like I know you from another life ⟐ Charlie ( le Ven 6 Nov 2020 - 21:12 )
It's like I know you from another life@Charlie Dagostino

Cela faisait maintenant un certain temps que Serena avait eu ses soucis de réactions allergiques, mais aussi un certain temps qu’elle avait appris à vivre avec les fantômes de son passé. Enfin… Plus ou moins. En effet, si désormais c’était moins difficile pour elle de voir Luca avec Na Young, il y avait un nouveau fantôme qui s’était ajouté à la liste et celui-ci était beaucoup plus compliqué à accepter. Francesco. Autrement dit, celui avec lequel elle avait eu le malheur de tromper Luca, mais plus que tout, celui qui l’avait abandonné alors qu’elle était enceinte de Lorenzo. Il était entré à nouveau dans sa vie comme si de rien était, toquant à la porte de chez elle sans la moindre gêne, et autant dire que cela avait profondément destabilisé la brune. En même temps, comment aurait-elle pu un seul instant imaginer qu’elle le trouverait sur le pallier de sa porte après tout ce temps ? Non, c’était juste impossible et elle l’avait d’ailleurs giflé à deux reprises comme pour s’assurer qu’il était réel… Sauf que oui, Francesco était réel et cela avait semé une jolie pagaille dans la tête de la brune. Voilà donc pourquoi, lorsqu’elle avait reçu un message de Charlie lui proposant de venir dîner chez elle ce soir, elle s’était empressé de répondre à l’affirmative. En effet, Serena avait grand besoin de se changer les idées et après tout ce que Charlie avait fait pour lui remonter le moral lorsqu’elle s’était sentie mal concernant Luca, Na Young, l’allergie, il était évident qu’elle ne pourrait donc que passer une excellente soirée à ses côtés. D’autant plus que la belle avait également envie de remercier la mère de Charlie pour les produits naturels qu’elle lui avait fournie. Grâce à elle, Serena n’avait plus eu le moindre problème de peau depuis lors. Autant dire qu’elle lui devait une fière chandelle.

Ainsi dont, après avoir enfilé une jupe maron surmontée d’un haut bleu, pour un look à la fois élégant et décontracté, Serena avait déposé son petit trésor chez sa propre mère. Une fois certaine qu’il était entre de bonnes mains, la belle avait donc pris la route en direction de la maison de Charlie et sa mère, l’adresse rentrée dans le gps. C’était quelque peu excentré de la ville et autant dire que c’était vraiment agréable de pouvoir sortir un tant soit peu de Naples, elle en avait même retrouvé son sourire, comme si le fait de se déconnecter un tant soit peu de sa réalité lui faisait un réel bien. Et c’était ainsi, toute souriante, que Serena s’était garée dans l’allée de chez les Dagostino pour ensuite aller frapper à la porte, un bouquet de fleur et une bouteille entre ses mains. C’est Charlie qui vient à l’ouvrir et ni une ni deux elle l’avait saluée. « Bonsoir Charlie ! J'espère que tu vas bien ! Encore merci de m’avoir invité ce soir, tu n’imagines même pas à quel point cela me fait du bien ! » Et elle avait ensuite lever ses deux présents devant ses yeux. « J’ai un petit quelque chose pour ta maman. » Le bouquet de fleurs. « Et un petit quelque chose pour la soirée. » Autrement dit la bouteille de vin. Et oui, Serena ne pouvait s’empêcher d’aller chez les gens sans apporter quelque chose. Sa mère lui avait toujours appris à ne jamais arriver les mains vides et c’était ainsi que dès qu’elle était invitée, elle apportait toujours un présent, voir deux.  


You broke me first
Just say the words but, boy, it don't feel right.
What do ya expect me to say ?
You know it's just too little, too late.
You take my hand and you say you've changed,
but, boy, you know your begging don't fool me.
Because to you it's just a game
Revenir en haut Aller en bas
Charlie DagostinoTu te bonifies avec l'âge… ou pas
Charlie Dagostino
https://www.ciao-vecchio.com/t7085-charlie-dagostino#240349 https://www.ciao-vecchio.com/t7457-charlie-o-38-ans-o-palefrenier-ex-militaire#250636
Faceclaim : Chad Michael Murray (.TAG)
Messages : 946 - Points : 2441
It's like I know you from another life ⟐ Charlie Tumblr_niv4yaKvnt1tbr62eo3_400
Âge : 38 années (24 août)
Métier : Ancien militaire devenu Palefrenier dans un centre équestre
It's like I know you from another life ⟐ Charlie Empty
# Sujet: Re: It's like I know you from another life ⟐ Charlie ( le Mer 11 Nov 2020 - 15:53 )
Ca y est, son amie Serena a tout de même répondu oui à son invitation à dîner de la dernière fois. Et Charlie s’est empressé d’avertir sa mère qui lui a fait une liste de course complète pour qu’il ne manque rien ce soir. Il est donc allé chercher lui-même tout ce qu’il fallait dans les fermes avoisinantes. S’il peut éviter d’aller ans les grandes surface, il le fait bien évidemment. Il est de ceux qui soutient le commerce équitable et surtout la production locale. Ca lui a pris un certain temps, mais ça lui fait toujours vraiment plaisir de voir ces gens, de parler un peu avec eux. Il en connait certain depuis qu’ils est tout petit alors prendre des nouvelles de temps en temps c’est très bien. Il a même droit à des petites réductions sympathique ici et là et des échantillons de nouvelles ventes proposés. Il est donc revenu avec bien plus que ce qu’il ne lui fallait mais ça a ravi sa mère en même temps. Tant qu’il peut faire plaisir, il le fait. Il l’a aidé à ranger tout correctement, puis à nettoyer la maison et surtout à réparer les dernières petites choses que le tremblement de terre a cassées. Au final, même s’il est en congé pour le moment, sa journée a bien été occupée. Et il ne s’en plaindra pas puisqu’il déteste rester à rien faire pendant des heures.

L’heure approche et il file se changer. Il ne va pas recevoir dans une tenue comme celle-là. Il se rafraichit donc avec une douche très agréable. Puis il se rase avant de s’habiller correctement. Il est maintenant bien plus présentable. Il descend rejoindre sa mère un sourire sur les lèvres. « - Ca sent tellement bon. J’ai hâte de pouvoir goûter ton plat. » Dit-il en regardant ce qu’elle prépare un instant. Il a de la chance de l’avoir avec lui. Comme elle a aussi de la chance qu’il soit là pour lui venir en aide peu importe quand. Il entend sonner et il n’attend pas bien longtemps avant de venir ouvrir de lui-même. Il sourit en voyant Serena et ouvre plus la porte encore pour qu’elle puisse rentrer. « - Bonsoir. Je suis content de te voir. Et puis, c’est normal ne t’en fait pas, c’est le but aussi, que tu passes un bon moment. » Et il compte faire en sorte que ça soit le cas, du mieux qu’il le peut en tout cas. Il ferme la porte directement. « - Merci, c’est gentil, tu n’étais pas obligée tu sais. » Mais il comprend parfaitement, il fait la même chose quand il est invité. Et il est plutôt content que sa mère arrive. « - Serena, je te présente ma mère. Serena nous a apporté de belles choses. Le bouquet est pour toi. » Dit-il en lui donnant directement. Et la dame sourit avant de prendre parole à son tour. « - C’est vraiment aimable de votre part, merci. Installer vous, faites comme chez-vous. » Et Charlie approuve d’un signe de tête. Il va juste poser la bouteille sur la table, qui servira bien entendu pour le dîner. Et il revient vers elle. « - Je vais prendre tes affaires. » Dit-il en lui laissant le temps. Il les mit dans l’entrée à la place habituelle avant de revenir auprès d’elle. « - Tu as une très jolie tenue. Le dîner est presque prêt. Mais on peut goûter ce vin en attendant, il a l’air vraiment délicieux. » Ca lui donne envie aussi.

La salle à manger étant dans la même pièce que le salon, il n’a pas très loin à aller. C’est une ferme ancienne mais rénover au mieux par ses soin. Mais elle est surtout faite de bois et de pierre, il y a même une cheminée agréable. Il y a aussi des photos anciennes comme récente. Des photos de son père, de sa famille, de son service militaire aussi. Elles servent de souvenir. Il y a aussi beaucoup de vieilles décorations. Qui prennent la poussière si bien qu’il faut souvent les nettoyés mais ça plait toujours autant à Charlie en tout cas. « - Tu vas bien ? Tes soucis de main se sont arrangés j’espère ? Et j’espère que tu n’as pas eu d’ennuis avec la patronne. » Il grimace un peu. Il a du parler des produits écologiques à Na Young. Elle a donc un peu près su l’histoire. Mais il espère que ça n’a pas été négatif non plus.




♛ Une partie de moi s'est envolé avec toi au front
Revenir en haut Aller en bas
Serena CavallettiBon pour te remonter le moral
Serena Cavalletti
https://www.ciao-vecchio.com/t7077-serena-make-us-never-happen-s https://www.ciao-vecchio.com/t7089-serena-keep-my-head-above-water
Faceclaim : Phoebe Tonkin ⟁ Avatar ©Tag - Signa ©Beylin
Thème·s abordé·s : Troubles Alimentaires ; Dépression ; Alcoolisme ; Tromperie
Messages : 473 - Points : 2506
It's like I know you from another life ⟐ Charlie Breakfast-with-Phoebe-Tonkin-1
Âge : Trente et un an (21/04/89) - Team Taureau
Métier : Bibliothécaire à mi-temps, donne également en remplacement des cours de danse pour les enfants à l'école de danse de Naples
It's like I know you from another life ⟐ Charlie Empty
# Sujet: Re: It's like I know you from another life ⟐ Charlie ( le Dim 15 Nov 2020 - 13:57 )
It's like I know you from another life@Charlie Dagostino

Cela n’avait pas été trop compliqué pour Serena de trouver la demeure des Dagostino, car fort heureusement Charlie lui avait vraiment bien expliqué la route et qu’elle avait pu s’aider de son gps pendant les moments où son cerveau lui faisait défaut. Après, dans un sens, c’était un peu la même route pour sortir de Naples et se rendre vers chez les Wang, juste un autre embranchement à un moment donné pour se diriger vers ceux chez qui elle avait été invitée. Il fallait bien avouer que la belle avait eu réellement hâte de pouvoir passer une soirée chez eux car ce serait alors l’occasion pour elle de remercier pleinement la mère de Charlie et puis de profiter de la présence d’un ami. Car oui, c’était ce que ce dernier avait été pour elle lorsqu’elle en avait eu grandement besoin, et elle ne saurait comment l’en remercier. Après tout, le jour où il l’avait trouvé à côté de l’enclos des chevaux, en larme, elle était alors véritablement dans une mauvaise passe et de ce fait, ce qu’il lui avait dit l’avait grandement aidé.

Donc oui, c’était tout sourire que Serena était arrivée chez eux, les mains chargées de petits cadeaux pour les remercier pour l’invitation. Du vin et un bouquet de fleurs, il fallait bien avouer que Serena n’arrivait jamais aller chez quelqu’un les mains vides, une habitude prise depuis son plus jeune âge. Même lorsqu’enfant elle allait chez des amies à elle, sa mère la poussait toujours à apporter des petits gâteaux ou chocolat pour remercier les parents. Comme quoi, les bonnes habitudes ne se perdaient jamais vraiment. D’ailleurs, Charlie la remerciait pour les présents tout en lui disant qu’elle n’était pas obligée. « Cela me fait plaisir de faire plaisir. » Et c’était alors que la mère de Charlie vient à leur hauteur. Ni une ni deux, Serena avait sourit de plus belle. « Merci beaucoup Madame de m’accueillir chez vous. C’est là une très jolie maison. » Il fallait bien avouer que Serena trouvait qu’il n’y avait rien de mieux qu’une maison un peu excentré de la ville et un peu plus dans la nature. C’était revigorant et ressourçant. Puis, comme demandé, Serena avait donc donné son manteau ainsi que son sac à main à Charlie pour qu’il puisse les ranger au niveau de l’entrée. « Oh merci beaucoup du compliment, j’aime tellement porter des jupes. Tu es également bien élégant ce soir. » Après tout, l’un comme l’autre avaient plus l’habitude de se croiser en tenue de travail chez les Wang et non pas en tenue civile. « Oui, cela pourrait être très sympathique de prendre le vin en apéritif ! » D’autant plus que c’était une bonne bouteille de blanc qui passait extrêmement bien avant ou pendant un repas.

Et Serena avait donc suivi Charlie jusque dans le salon. D’ailleurs, puisque la salle à manger et le salon était dans la même pièce, cela leur faisait une économie de pas. Rapidement, Serena avait observé les lieux. « La pièce fait tellement chaleureuse avec tout ce bois et ces pierres, j’aime beaucoup ! » Il fallait avouer que cela donnait un côté vraiment naturel que Serena appréciait beaucoup. Et alors que ses yeux s’étaient mis inconsciemment à regarder les photos, Charlie s’était alors mis à la questionner sur sa santé. Ni une nie deux elle s’était tournée vers lui en souriant. « Je vais bien mieux, merci beaucoup. Mes mains sont comme neuves grâces aux produits de ta maman qui sont bien plus respectueux que les anciens. Et je n’ai heureusement pas eu d’autres soucis avec la grande patronne, car il faut dire que je ne l’ai pas beaucoup croisée ces derniers temps. » Et autant dire que cela arrangeait fortement la belle qui préférait l’éviter le plus possible. « Et toi ? Comment vas-tu ? » Et sans faire attention, son regard s’était posé sur de vieilles décorations militaires. « Oh mais… Tu étais dans l’armée ? » Elle avait alors posé sa main sur ses lèvres, avant d’ajouter aussi vite. « Désolée, tu n’es pas obligé de me répondre si tu n’en as pas envie. » Après tout, cela pouvait passer pour de l’indiscrétion et elle ne voulait pas du tout le gêner, ses propos avaient plus été un réflexe qu’autre chose.


You broke me first
Just say the words but, boy, it don't feel right.
What do ya expect me to say ?
You know it's just too little, too late.
You take my hand and you say you've changed,
but, boy, you know your begging don't fool me.
Because to you it's just a game
Revenir en haut Aller en bas
Charlie DagostinoTu te bonifies avec l'âge… ou pas
Charlie Dagostino
https://www.ciao-vecchio.com/t7085-charlie-dagostino#240349 https://www.ciao-vecchio.com/t7457-charlie-o-38-ans-o-palefrenier-ex-militaire#250636
Faceclaim : Chad Michael Murray (.TAG)
Messages : 946 - Points : 2441
It's like I know you from another life ⟐ Charlie Tumblr_niv4yaKvnt1tbr62eo3_400
Âge : 38 années (24 août)
Métier : Ancien militaire devenu Palefrenier dans un centre équestre
It's like I know you from another life ⟐ Charlie Empty
# Sujet: Re: It's like I know you from another life ⟐ Charlie ( le Lun 30 Nov 2020 - 11:44 )
Qu’est-ce que ça fait plaisir de pouvoir recevoir quelqu’un à la maison. Ca chance des habitudes. Il ne passera pas la soirée seule avec sa maman devant la télévision pour une fois. Et il accepte le cadeau de la jeune femme sans soucis, comprenant parfaitement son geste puisqu’il aurait fait de même. La maman de Charlie est tout aussi contente que lui et les compliments sont toujours les bienvenus. « - Merci beaucoup. On le doit à mon mari. Il a construit cette maison presque entièrement. Il était très doué pour les travaux. » Elle repart ensuite dans sa cuisine sans attendre pour pouvoir installé les fleurs mais aussi s’occuper du restant du repas. C’est vrai que son père a fait de cet endroit une merveille. Ils sont bien là. « - J’avoue avoir fait un peu plus d’effort que d’habitude pour l’apparence. » Il n’est habituellement pas ainsi. En même temps, il est toujours entrain de bosser et donc dans une tenue adéquate pour cela. Mais les changements ce n’est pas toujours négatifs, la preuve là maintenant. Et il approuve ses mots sans attendre pour se rendre dans le salon, salle à manger, afin de prendre l’apéritif comme il vient de lui suggérer.

Il s’occupe d’ouvrir la bouteille de vin, tout en écoutant en même temps Serena. « - Les gens se demandent souvent pourquoi je ne veux pas quitter cette maison. Je crois que tu peux comprendre pourquoi maintenant. » Dit-il avec le sourire aux lèvres. Il repense à la discussion avec son amie Juliana en disant ça. Et la difficulté qu’il peut avoir à laisser tout ça. Il n’en est en réalité pas question, il est bien trop attacher et tant pis si ça fait de lui un vieux garçon. Ou un Tanguy comme certains aiment le dire. Le plus important c’est d’être heureux dans la vie que l’on mène. « - Tant mieux. Je suis content que les produits soient mieux pour toi. » Et heureux de constater que Na Young ne lui a fait aucune remarque. « - Elle doit être occupée par autre chose. » Comme son mariage par exemple. Puis, il ne sait pas trop ce qu’elle prévoit en ce moment. Il faut dire qu’elle a bien plus de boulot qu’avant maintenant qu’elle est réellement propriétaire. « - Je vais bien merci. Bon, je dois reposer un peu mon genoux mais en dehors de ça. » Il n’y a pas de quoi s’en faire. Il sert calmement les verres, avant de venir vers Serena pour pouvoir lui donner le sien. Sa mère vient en même temps poser un plateau avec des petits apéritifs assez simples. « - Oh ne t’en fait pas, ce n’est pas un secret. » Dit-il en relevant les yeux en direction des photos sans attendre. Puis il hoche la tête. « - Je l’ai été oui. Ca fait seulement quelques années que j’ai quitté mon service. Pas par choix malheureusement. » Il aurait aimé pouvoir continuer encore un peu. Mais sa santé ne le lui a pas permis. « - Enfin, je n’ai pas à me plaindre, je me retrouve dans un bel endroit malgré tout. » Il aurait pu se retrouver plus mal. Sans rien du tout.

Et avec la question qu’elle lui pose, il se rend bien compte qu’ils ne se connaissent pas tant que ça tout les deux. Enfin, il est loin de se douter de la réalité des choses. « - Et toi ? Qu’est-ce que tu faisais avant ? » Si elle a envie de lui répondre aussi. Rien ne l’y oblige. En tout cas, il l’invite à s’asseoir le temps de prendre l’apéro avant de pouvoir passer au reste. Peut-être qu’elle lui a déjà dit des choses la fois dernière. Mais il n’en a pas souvenir en tout cas. « - Je ne sais pas tellement de chose sur toi. » Il la regarde un peu intrigué avant de lui sourire directement restant bienveillant avant tout. « - Le vin est vraiment délicieux. » Dit-il ensuite après l’avoir goûter, c’est un plaisir.






♛ Une partie de moi s'est envolé avec toi au front
Revenir en haut Aller en bas
Serena CavallettiBon pour te remonter le moral
Serena Cavalletti
https://www.ciao-vecchio.com/t7077-serena-make-us-never-happen-s https://www.ciao-vecchio.com/t7089-serena-keep-my-head-above-water
Faceclaim : Phoebe Tonkin ⟁ Avatar ©Tag - Signa ©Beylin
Thème·s abordé·s : Troubles Alimentaires ; Dépression ; Alcoolisme ; Tromperie
Messages : 473 - Points : 2506
It's like I know you from another life ⟐ Charlie Breakfast-with-Phoebe-Tonkin-1
Âge : Trente et un an (21/04/89) - Team Taureau
Métier : Bibliothécaire à mi-temps, donne également en remplacement des cours de danse pour les enfants à l'école de danse de Naples
It's like I know you from another life ⟐ Charlie Empty
# Sujet: Re: It's like I know you from another life ⟐ Charlie ( le Jeu 3 Déc 2020 - 20:46 )
It's like I know you from another life@Charlie Dagostino

La maison des Dagostino était véritablement charmante et c’était pour cela qu’en toute sincérité, Serena avait complimenté celle-ci. En même temps, elle faisait véritablement chaleureuse et il était vrai que si Serena venait à un jour déménager ce serait pour être dans une maison comme celle-ci. L’italienne n’était pas particulièrement fan des demeures trop modernes, car elle avait la sensation qu’elles faisaient trop froides, or là… Avec ce côté ancien avec les pierres et le bois, c’était véritablement chaleureux et elle était de ce fait totalement sous le charme. D’ailleurs, elle s’était retrouvée d’autant plus admirative lorsque la mère de Charlie lui avait annoncé que c’était son époux qui l’avait construit presque entièrement et il fallait bien avouer que c’était un travail incroyable ! Ils avaient de quoi en être fiers ! D’ailleurs, lorsque Charlie en vient à lui dire avec amusement que les gens lui demandaient souvent pourquoi il ne souhaitait pas quitter cette maison, mais que maintenant, elle-même pouvait le comprendre. « Si j’avais une maison comme celle-ci, moi non plus je ne voudrais pas la quitter ! » Un jour peut-être aurait-elle une telle demeure, en tout cas, elle l’espérait fortement.

Et puis, la discussion avait déviée un petit peu sur les produits et les problèmes de peau que Serena avait pu avoir à cause d’eux, mais fort heureusement, depuis que la mère de Charlie lui avait donné des produits maisons pour le ménage, cela se passait beaucoup mieux : plus aucun problème ! D’ailleurs, Serena le remercia encore une fois pour l’avoir soutenue à ce niveau là et effectivement, heureusement que Na Young ne lui avait pas refait une scène depuis la dernière fois. En même temps… la brune faisait toujours tout pour éviter sa patronne ainsi que Luca, non désireuse de se prendre la tête outre mesure, sa vie était déjà assez compliquée sans tout ça. En tout cas, elle avait bien vite détournée la discussion sur Charlie pour savoir comment lui allait. Tranquillement en servant deux verres de vins, il lui avait assuré qu’il allait bien même s’il se devait de reposer son genou. « Tu t’es fais mal au genou ? Ce n’est jamais très agréable… En plus j’imagine que s’occuper des chevaux ne doit pas être de tout repos à ce niveau là. » Après tout, il était tout le temps debout, pour reposer son genou, ce n’était pas forcément la meilleure chose à faire…

Et puis, c’était alors que Serena avait posé son regard sur des photos et sur de vieilles décorations militaires, elle n’avait alors pas pu s’empêcher de lui poser la question. Il était dans l’armée avant ? Bien entendu, elle s’était rapidement excusée, mais il ne semblait pas plus que cela perturbé par sa question, ce n’était pas un secret pour lui. En souriant, Serena avait donc attrapé le verre qui lui avait tendu. « Oh que quelques années que tu as quitté ton service ? Et tu y étais pendant combien de temps au total du coup ? » Oui ça l’intriguait, car une petite ampoule dans sa tête s’était mise à briller et de ce fait, elle se demandait si Charlie pouvait être son correspondant mystère, mais en même temps… Il y avait beaucoup de militaires non ? Mais forcément sa durée dans l’armée allait lui mettre d’autant plus la puce à l’oreille.

« Et toi ? Qu’est-ce que tu faisais avant ? Je ne sais pas tellement de chose sur toi. » Effectivement, ils n’avaient pas eu l’occasion de beaucoup parler, tout du moins, ils avaient beaucoup discuté mais sans jamais rentrer dans les détails de leurs vies respectives. « Et bien… avant j’étais encore en études, j’ai choisie tard ma voie, mais pour des raisons personnelles, la naissance de mon fils, j’ai décidé d’arrêter et j’ai trouvé des petits boulots. Chez Na Young et puis aussi à la bibliothèque aussi. » En effet, avant tout ce chamboulement, elle était dans une grande école de danse, mais elle avait tout plaqué avec la grossesse et après, elle ne s’était pas vue reprendre. Mais depuis quelques temps elle y repensait, car cela restait sa passion. La danse. « Oh ravie qu’il te plaise ! J’ai toujours eu un véritable coup de cœur pour ce Langhe Nebbiolo de Marcarini, du coup, j’aime le faire découvrir. » Et en disant cela elle avait alors porté son verre à ses lèvres tout en esquissant un petit sourire, c’était vrai qu’il était délicieux.


You broke me first
Just say the words but, boy, it don't feel right.
What do ya expect me to say ?
You know it's just too little, too late.
You take my hand and you say you've changed,
but, boy, you know your begging don't fool me.
Because to you it's just a game
Revenir en haut Aller en bas
Charlie DagostinoTu te bonifies avec l'âge… ou pas
Charlie Dagostino
https://www.ciao-vecchio.com/t7085-charlie-dagostino#240349 https://www.ciao-vecchio.com/t7457-charlie-o-38-ans-o-palefrenier-ex-militaire#250636
Faceclaim : Chad Michael Murray (.TAG)
Messages : 946 - Points : 2441
It's like I know you from another life ⟐ Charlie Tumblr_niv4yaKvnt1tbr62eo3_400
Âge : 38 années (24 août)
Métier : Ancien militaire devenu Palefrenier dans un centre équestre
It's like I know you from another life ⟐ Charlie Empty
# Sujet: Re: It's like I know you from another life ⟐ Charlie ( le Sam 12 Déc 2020 - 21:56 )

Charlie sourit quand il entend les mots de Serena et hoche la tête. Il est plutôt content qu’elle comprenne son point de vue. Bien sûr que ça complique un peu les choses pour lui niveau relation, mais après, la personne qui voudra vraiment de lui saura accepter les choses. En attendant, lui ne s’en plaint pas et il vit une vie qui lui convient parfaitement au côté de sa maman. Il est aussi fier qu’heureux. Et on ne peut pas dire que ça le cas de tout le monde. Il est plutôt ravi, par ailleurs, de savoir que les mains de Serena vont mieux et que les produits qu’il a pu donner ont tout de même bien aider à ce que ça ne se reproduisent plus. Bien sûr, il a eu droit à une remarque maladroite de Na Young quand il lui en a parlé. Mais en dehors de ça, elle n’a pas non plus été trop difficile pour accepter ce petit changement qui fera autant de bien à la planète qu’aux employés. « - En réalité. Je me suis blessé quand j’étais à l’armée. Et depuis la douleur est restée. Je ne suis pas censé faire autant d’effort. Mais ces derniers temps ont été difficiles. Du coup, j’ai un peu plus de douleur que d’habitude. Mais ça passera. » Il lui suffit de se reposer un peu. Il pourrait suivre les recommandations des médecins et arrêter de toujours forcer. Mais ça voudrait dire laisser son boulot, ne plus rien faire. Et ça n’est pas possible à ses yeux.

Parler de l’armée ne le dérange pas. Il ne cache pas avoir été là. Il en est même assez fier d’ailleurs. C’est un métier qu’il lui a plu. Qui lui plait encore d’ailleurs. Il pense toujours à ses frères d’armes, à ce qu’il a vécu. Des fois c’est peu joyeux, les images sont horribles. Le plus difficile c’est de repenser à la dernière soirée. Mais il essaie de ne pas trop le faire lorsqu’il n’est pas seul. « - J’y ai été pendant 20 ans. Et j’ai quitté mon service il y a 4 ans. » Et il a parfois du mal à se dire que c’était il y a déjà quatre années. En même temps, il a passé deux ans à déprimer, à devoir passer par des séances de kiné. A devoir retrouver une toute autre vie et se faire une place dans la société. Heureusement, il a eu le père de Na Young pour l’aider à retrouver l’envie de se battre et qui lui a donné un boulot qui lui plait et qu’il fait encore aujourd’hui. Il a quand même eu cette chance dans son malheur et il le remercie encore de là où il est.

Il s’intéresse à elle aussi. Il ne veut pas être le centre des attentions. Puis, autant profiter pour qu’ils apprennent à se connaître pendant ce dîner. « C’était quoi le domaine d’étude ? Sans vouloir être indiscret bien sûr. » Il se demande quand même ce qu’elle avait choisi au départ. « - Tu as un fils alors. Il a quel âge ? Oui, je comprends qu’un enfant peut changer une vie. » Dit-il avec un sourire sur les lèvres. Il comprend mais il ne le vit pas non plus. Il ne l’a encore jamais vécu. « - Au moins, on peut dire que tu es quelqu’un de responsable. » Elle a su s’en sortir avec ces petits boulots. Le principal c’est qu’elle soit bien dans sa peau après. Et il n’y a pas de sous métier, on a besoin de tout le monde. Il garde son verre dans la main, pour pouvoir le boire un petit peu. « - Je note. J’en reprendrai certainement. Merci. » Il est content de découvrir un nouveau vin. Et il se pose pour pouvoir prendre des gâteaux apéritifs en sa compagnie et en compagnie de sa mère également. Mais il profite que sa mère soit encore dans la cuisine pour venir avec une autre question. « - Je vais profiter… Je pense que tu peux m’apporter une réponse assez neutre puisqu’on ne se connait encore que très peu… Qu’est-ce que tu penses de l’adoption ? Et d’un homme adoptant seul ? Qu’est-ce que tu te dirais si tu devais… Rencontrer cette personne pour une éventuel relation ? » En réalité, c’est une idée qui lui trotte dans la tête. Car il a l’âge d’être père, même bien plus que l’âge. Et il a peur que s’il attends encore, il n’aura pas cette chance. Maintenant, il ne sait pas s’il osera franchir le pas.





♛ Une partie de moi s'est envolé avec toi au front
Revenir en haut Aller en bas
Serena CavallettiBon pour te remonter le moral
Serena Cavalletti
https://www.ciao-vecchio.com/t7077-serena-make-us-never-happen-s https://www.ciao-vecchio.com/t7089-serena-keep-my-head-above-water
Faceclaim : Phoebe Tonkin ⟁ Avatar ©Tag - Signa ©Beylin
Thème·s abordé·s : Troubles Alimentaires ; Dépression ; Alcoolisme ; Tromperie
Messages : 473 - Points : 2506
It's like I know you from another life ⟐ Charlie Breakfast-with-Phoebe-Tonkin-1
Âge : Trente et un an (21/04/89) - Team Taureau
Métier : Bibliothécaire à mi-temps, donne également en remplacement des cours de danse pour les enfants à l'école de danse de Naples
It's like I know you from another life ⟐ Charlie Empty
# Sujet: Re: It's like I know you from another life ⟐ Charlie ( le Ven 1 Jan 2021 - 17:14 )
It's like I know you from another life@Charlie Dagostino

Lorsqu’elle observait la maison des Dagostino, Serena ne pouvait s’empêcher de penser, d’imaginer surtout, qu’un jour elle aimerait en avoir une… Une maison rien qu’à elle pour pouvoir élever toute sa petite famille sous de bons auspices. Bien sûr c’était là plutôt utopique et ce, pour divers aspects. Déjà le simple fait qu’elle avait déjà eu du mal par le passé à joindre les deux bouts en ayant un simple appartement, alors une maison… Et puis également, à cause du fait qu’elle était seule avec son fils, certes à eux deux ils formaient une famille, mais ce n’était clairement pas la famille qu’elle avait imaginé lorsqu’elle était plus jeune. Comme quoi, les rêves de jeunesses peuvent par moment se briser comme les vagues se brisent sur un rocher…

Visiblement, Serena n’était d’ailleurs pas la seule à avoir eu une vie différente avant de finir par travailler au Haras de Na Young, car en effet, Charlie lui, avait été dans l’armée. Deux parcours totalement différents, mais qui montraient bien à quel point la vie pouvait changer d’un instant à l’autre. Du côté de Charlie, c’était une blessure qui avait changé son parcours de vie… Une blessure à l’armée et il avait dû s’arrêter tout en gardant une certaine douleur lorsqu’il faisait trop d’efforts. Mais en tout cas, ce qui était sûr c’était que Charlie était particulièrement courageux, car malgré la douleur il continuait à travailler, pas à l’armée certes, mais il se donnait tout de même à fond dans ce qu’il faisait. « Mais ça passera. » Face à ces propos, Serena avait hoché la tête en esquissant un tendre sourire, car elle ne comprenait que trop bien puisqu’elle aussi avait tendance à se dire que ses douleurs finiraient par passer. Ce n’était pas la même chose qu’une blessure de l’armée, mais elle comprenait qu’il veuille à ce point continuer à travailler malgré la douleur que cela pouvait provoquer.  

« - J’y ai été pendant 20 ans. Et j’ai quitté mon service il y a 4 ans. » Cette phrase fit tiquer intérieurement Serena, car étrangement, cela ressemblait bien trop à une histoire qu’elle avait déjà entendu quelque part. C’était un peu comme une impression de déjà vue. 20 ans de service ? Blesser au combat ? Retour il y a quatre ans ? Cela semblait coller avec les informations qu’elle avait eu l’occasion d’apprendre sur son correspondant mystère au fils de toutes ces années. Cela pouvait-il véritablement s’agir de Charlie ? Car autant dire que la coïncidence de toutes ces informations semblait être bien trop grande pour qu’il n’y ait pas corrélation entre les faits. Elle hésitait à lui en parler, car dans un sens, si Charlie était bien son correspondant, il était de ce fait celui avec qui elle écrivait depuis plus de dix ans, une personne chère à son cœur, mais si effectivement c’était lui… Alors elle avait peur que la vision d’elle ne le déçoive, car elle lui avait livré tellement de choses dans ses écrits qu’elle ne savait juste pas si elle arriverait à lui faire face s’il savait qui elle était. Son correspondant avait été comme un journal intime où elle avait pu livrer ses états d’âmes, alors comment pourrait-elle le regarder dans les yeux après tout ce qu’elle avait pu écrire… Voilà pourquoi elle avait donc opté comme réponse « Et bien vingt ans de service dans l’armée, tu as eu un sacré courage ! » avec un tendre sourire.

Et puis, le sujet avait quelque peu dévié sur elle. « C’était quoi le domaine d’étude ? Sans vouloir être indiscret bien sûr. » Pendant une seconde, son regard sembla être loin, perdue dans les pensées de son passée, mais elle avait fini par répondre tout en gardant son sourire. « C’était la danse… J’étais dans une grande école de danse et c’était mon rêve de pouvoir en faire carrière. J’avais des possibilités, beaucoup, mais disons que j’ai dû choisir entre la grossesse et la danse. » Autant dire qu’elle avait choisi de garder son petit trésor et ce, même si elle avait dû laisser tomber ses rêves pour cela. « Oui effectivement, j’ai un fils, il s’appelle Lorenzo et il aura bientôt trois ans. » Trois ans… Qu’est-ce qu’il grandissait vite, mais on pouvait sentir la fierté dans sa voix. Encore plus fière d’ailleurs lorsque Charlie avait fait la remarque qu’elle était vraiment une personne responsable pour avoir élever son fils. Forcément, cela ne pouvait que lui faire plaisir que quelqu’un le remarque.

Tout comme Charlie, elle avait alors pris un petit gâteau apéritif tandis que ce dernier semblait désireux d’avoir une réponse à une question qui le taraudait. Il se demandait ce qu’elle pensait de l’adoption et plus particulièrement si un homme venait à adopter seul. « En voilà une question bien intéressante et je vais te répondre en toute sincérité. Personnellement, je trouve que l’adoption est quelque chose de superbe, car cela permet de donner l’opportunité à des enfants sans rien de se trouver un foyer aimant qui les aidera à grandir de la plus belle des façons. Je suis totalement pour l’adoption, et concernant le fait que ce soit un homme seul qui adopte j’en suis tout autant pour. » Un sourire avait étiré ses traits tandis qu’elle ajoutait. « Pour tout t’avouer, je suis mère célibataire donc je ne suis pas du tout dans le concept du il faut deux parents pour élever bien un enfant… A mes yeux, le plus important, c’est l’amour et la bienveillance qu’un parent peut apporter à un enfant qui en a considérablement besoin. Et de ce fait, si jamais je venais à rencontrer un homme qui a fait le choix d’adopter seul et bien, je me dirai que c’est un homme qui sait ce qu’il veut, un homme capable et responsable, mais plus encore un homme qui sait donner beaucoup de sa personne. Or pour moi, ce sont des qualités indispensables. » Mais de ce fait, la question de Charlie avait fait naître une nouvelle question dans les pensées de Serena. « Est-ce que tu envisages d’adopter toi-même ? » Et dans sa voix, il n’y avait que bienveillance.


You broke me first
Just say the words but, boy, it don't feel right.
What do ya expect me to say ?
You know it's just too little, too late.
You take my hand and you say you've changed,
but, boy, you know your begging don't fool me.
Because to you it's just a game
Revenir en haut Aller en bas
Charlie DagostinoTu te bonifies avec l'âge… ou pas
Charlie Dagostino
https://www.ciao-vecchio.com/t7085-charlie-dagostino#240349 https://www.ciao-vecchio.com/t7457-charlie-o-38-ans-o-palefrenier-ex-militaire#250636
Faceclaim : Chad Michael Murray (.TAG)
Messages : 946 - Points : 2441
It's like I know you from another life ⟐ Charlie Tumblr_niv4yaKvnt1tbr62eo3_400
Âge : 38 années (24 août)
Métier : Ancien militaire devenu Palefrenier dans un centre équestre
It's like I know you from another life ⟐ Charlie Empty
# Sujet: Re: It's like I know you from another life ⟐ Charlie ( le Sam 23 Jan 2021 - 16:07 )
Charlie est un homme de parole. C’est quelqu’un qui veut le bien des personnes qui l’entour et qui a besoin de faire des activités dans sa vie pour ne pas s’ennuyer. Mais aussi pour que les pensées plus sombres qui restent tout de même dans un coin de sa tête ne prennent pas toute la place dans sa vie. Il n’a pas envie de ces images de guerre, il n’a pas envie de penser à toutes les personnes qui ont perdu la vie, que ça soit de son côté ou du côté ennemi. Car même les pires personnes ne méritent pas la mort. Mais quand il n’y a pas le choix que de faire un sacrifice, il faut le faire. Et réfléchir avant, c’est se mettre en danger. Il a une vie beaucoup plus tranquille maintenant. Il n’y a plus ces horreurs. Mais ça lui manque tout de même, d’être dans l’adrénaline. Puis avoir été blessé et être dans l’incapacité de reprendre sa place lui renvoie parfois une image négative de lui-même. Mais Charlie n’est pas du genre à se laisser abattre, ni montrer des émotions négatives. Il préfère sourire, tendre la main et apporter le bonheur autour de lui. Puis, Pasha lui a remis du piquant avec la mission de retrouver sa sœur jumelle. Et même si pour le moment c’est comme cherché une aiguille dans une botte de foin. Il en a vraiment très envie. Puis ça lui rendre son sourire, au moins un petit peu, puisque le jeune homme est coincé dans une vie qui n’est pas la sienne. « - C’était pour moi un honneur et une fierté de faire partie de l’armée. Je me sentais utile. » Après il ne va pas faire comme beaucoup le fond et faire comme si ça n’était rien. C’est faux. Il faut du courage, du sang froid et de la maitrise pour faire ça. Donc il prends le compliment avec plaisir et surtout avec le sourire.

Il écoute attentivement les informations qu’elle lui donne. Et ça lui sonne un peu comme un écho à lui aussi. Enfin… Plus ou moins en tout cas. Mais pour le coup, il ne sait pas vraiment d’où. Et il n’est pas dans l’état d’esprit qui lui permette de se creuser trop la tête. Puisqu’il cherche avant tout à se détendre et offrir un moment agréable à la jeune femme. « - Et, tu penses que tu ne peux pas reprendre ce genre de cours ? Ou de carrière ? » Il ne sait pas vraiment ce qu’il en est. Il sait bien que dans ce genre de catégorie. C’est un peu compliqué à partir d’un moment. Mais il aime croire que rien n’est impossible et qu’il y a toujours un petit espoir. Ne serait-ce que pour être dans un domaine identique mais pas au même niveau. « - Lorenzo, c’est un joli prénom. » Dit-il en ayant un sourire quand il entend le prénom du petit garçon de trois ans donc. « - C’est un prénom que j’ai déjà entendu en plus. » Dit-il en haussant les épaules. L’air de rien encore une fois. Mais elle semble être une bonne mère et c’est pourquoi, il le lui dit après tout.

Puis c’est aussi pour cette raison qu’il lui pose des questions, en rapport aux enfants encore une fois mais surtout au fait d’être parents par adoption. Il écoute attentivement sa réponse. « - C’est plutôt rassurant ce genre de pensées. » Mais il pense aussi à une personne en particulier. Et il ne sait pas s’il l’intéresserait en ayant un enfant à sa charge. Et il ne sait pas s’il doit se baser sur ça, ou sur simplement ses envies. Et s’il n’accepte pas, il tant pis pour la personne en question. « - A vrai dire… oui, j’y pense. Je me dis que je suis déjà bien avancé en âge. Et je n’ai rien construit de très concret. Et ma vision de couple et souvent en désaccord avec la vision qu’on les gens de cette nouvelle génération. Alors… Je me dis que plutôt que d’attendre éternellement la bonne personne et du coup prendre plus encore en âge. Autant que je fasse entrer dans ma vie un enfant, que j’aimerai et éduquerait comme le mien. Sans devoir attendre d’avoir le second parent pour le faire. » Il ne sait pas si elle aura comprit ce qu’il tente d’expliquer. En tout cas, il a envie d’être père sans devoir attendre d’avoir quelqu’un dans sa vie. Car il a l’impression de perdre son temps. Puis il a envie d’apporter quelque chose à un enfant dans le besoin. « - Mais bon.. Je ne sais pas encore. Si oui ou non, je vais le faire. » Il y pense juste pour le moment. Il attends peut-être qu’il y ait un signe.





♛ Une partie de moi s'est envolé avec toi au front
Revenir en haut Aller en bas
Serena CavallettiBon pour te remonter le moral
Serena Cavalletti
https://www.ciao-vecchio.com/t7077-serena-make-us-never-happen-s https://www.ciao-vecchio.com/t7089-serena-keep-my-head-above-water
Faceclaim : Phoebe Tonkin ⟁ Avatar ©Tag - Signa ©Beylin
Thème·s abordé·s : Troubles Alimentaires ; Dépression ; Alcoolisme ; Tromperie
Messages : 473 - Points : 2506
It's like I know you from another life ⟐ Charlie Breakfast-with-Phoebe-Tonkin-1
Âge : Trente et un an (21/04/89) - Team Taureau
Métier : Bibliothécaire à mi-temps, donne également en remplacement des cours de danse pour les enfants à l'école de danse de Naples
It's like I know you from another life ⟐ Charlie Empty
# Sujet: Re: It's like I know you from another life ⟐ Charlie ( le Jeu 11 Fév 2021 - 14:25 )
It's like I know you from another life@Charlie Dagostino

Il y avait un peu plus de dix ans, Serena avait reçu une lettre qui ne lui était pas destinée. Or au lieu de la mettre de côté, la jeter, ou encore de chercher à qui elle aurait dû revenir, elle avait choisi de répondre à la personne en question, en lui disant qu’il y avait peut-être dû y avoir une erreur à la poste. Et vu que Serena est quelque peu pipelette sur les bords, elle en avait profité pour souhaiter plein de courage à l’homme derrière la lettre, car dans celle qu’elle avait reçue, elle avait compris que c’était un homme de l’armée. Alors ils s’étaient mis à échanger régulièrement, jusqu’à ce que l’homme devienne un peu son confident, sans pour autant avoir eu l’occasion de le rencontrer. Sauf que voilà… Il se pourrait bien qu’en vérité, son correspondant de longue date ne soit en vérité Charlie. En effet, elle venait d’entre couper toutes les informations qu’il venait de lui donner : 20 ans à l’armée, une blessure il y a 4 ans, un nouveau travail… Tant de choses qui ne pouvaient juste pas être une coïncidence avec son correspondant. Bien sûr, elle aurait pu lui poser la question, lui demander s’il pouvait s’agir de lui. Mais la brune avait peur… Peur qu’il ne soit déçu que sa correspondante soit elle. Et peut-être peur de se retrouver face à une personne qui en savait tellement concernant ses états d’âmes. Car elle s’était bien plus livrée à l’écrit sur ses sombres pensées, qu’elle n’avait pu en parler à qui que ce soit. Oh, elle n’avait pas donné des détails forcément toujours précis sur sa vie, mais elle s’était ouvert sur de nombreux sujets… Donc oui, elle avait peur.

Voilà pourquoi avait-elle décidé de ne rien dire pour l’instant. Encore moins tant qu’elle n’était pas sûre sûre… Et elle s’était donc mise à répondre tranquillement à ses questions, son verre à la main. « - Et, tu penses que tu ne peux pas reprendre ce genre de cours ? Ou de carrière ? » « Je pourrais peut-être oui, mais je pense être un petit peu rouillée, car cela fait un certain temps que je n’ai pas dansé… » Elle avait même l’impression que cela faisait une éternité. « - Lorenzo, c’est un joli prénom. C’est un prénom que j’ai déjà entendu en plus. » Son sourire s’était fait encore plus resplendissant, car oui, elle avait toujours eu un coup de cœur pour ce prénom et de ce fait, elle était ravie d’entendre une autre personne le trouver joli. « Merci beaucoup ! Oh, tu l’as déjà entendu ?  C’est vrai que c’est un prénom assez courant en Italie, enfin, je crois. » Ce qu’elle se disait surtout, c’est qu’il avait certainement lu ce prénom dans les lettres qu’elle avait dû lui envoyer. Car si ses souvenirs étaient exacts, elle hésitait entre plusieurs prénoms, dont Lorenzo qui était son plus gros coup de cœur… Alors c’était tout à fait possible qu’elle lui en ait peut-être parlé a l’époque pour savoir ce qu’il en pensait. Ou alors se mettait-elle à voir des signes de partout concernant son fameux correspondant ?

Et puis leur discussion avait dérivée sur l’adoption d’enfants et elle s’était alors montrée on ne peut plus honnête sur le sujet. Elle trouvait cela beau qu’il veuille adopter et donner de l’amour à un enfant qui en manquait cruellement. « - C’est plutôt rassurant ce genre de pensées. » Elle avait alors esquissé un sourire qui se voulait rassurant. Et Charlie avait alors continué en lui disant qu’il désirait construire quelque chose de concret et qu’il ne voulait plus attendre éternellement la bonne personne.  « - Mais bon.. Je ne sais pas encore. Si oui ou non, je vais le faire. » Après un petit hochement de tête, comme pour appuyer ses propos, elle avait fini par lui répondre en gardant le sourire. « Tu sais, si c’est quelque chose que tu as sincèrement envie de faire, alors je n’aurai qu’une chose à dire : de te lancer purement et simplement. Certes, cela peut être terrifiant d’élever un enfant seul, je l’ai fait et je le fais tous les jours de ma vie, mais au final, il n’y a rien de plus beau et de plus pure que l’amour qu’un enfant peut te donner. » Elle ne se voyait juste pas sans son Lorenzo dans sa vie. « Après… Saches que si tu venais à te lancer dans cette nouvelle vie, je pourrais totalement t’aider à t’acclimater, te donner des conseils, autres, car je sais à quel point c’est important d’avoir un soutien dans des cas comme ça. » Oui, c’était certainement le plus important, être soutenu dans une décision aussi importante.


You broke me first
Just say the words but, boy, it don't feel right.
What do ya expect me to say ?
You know it's just too little, too late.
You take my hand and you say you've changed,
but, boy, you know your begging don't fool me.
Because to you it's just a game
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
It's like I know you from another life ⟐ Charlie Empty
# Sujet: Re: It's like I know you from another life ⟐ Charlie ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- It's like I know you from another life ⟐ Charlie -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Autour de Naples :: Autres quartiers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut