Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility

Revenir en haut
Aller en bas

Le Deal du moment :
Où trouver le coffret Pokémon Dresseur ...
Voir le deal
63.35 €
Le Deal du moment :
Station de chargement Sony DualSense PS5 en stock chez ...
Voir le deal
29.99 €

 

- [TERMINE] Can you hear me screaming ? Please don't leave me ◭ Augustina -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Hôpital de Maria di Loreto Nuovo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nolan CaradjaTu te bonifies avec l'âge… ou pas
Nolan Caradja
https://www.ciao-vecchio.com/t7146-ive-learned-that-home-isnt-a- https://www.ciao-vecchio.com/t7167-nolan-everything-happen-for-a-reason?nid=17#243437
Faceclaim : Zac Efron (©Schizophrenic) | Signa (Beylin) | Gifs (tumblr)
Thème·s abordé·s : -
Messages : 112 - Points : 613
[TERMINE] Can you hear me screaming ? Please don't leave me ◭ Augustina Tumblr_om581muA4I1tii2xuo1_400
Âge : Trente cinq ans (20/10/85)
Métier : Cuisinier pour la guest house de Haley Sanders
[TERMINE] Can you hear me screaming ? Please don't leave me ◭ Augustina Empty
# Sujet: [TERMINE] Can you hear me screaming ? Please don't leave me ◭ Augustina ( le Jeu 19 Nov 2020 - 10:10 )
Can you hear me screaming ? Please don't leave me@Augustina Grimes

Depuis un certain coup de téléphone de l’hôpital il y a un peu plus d’un jour de cela, qui avait d’ailleurs conduit Nolan à foncer tel une furie vers ce dernier, il n’était pas rentrer chez lui. En effet, une fois arrivé à l’hôpital, il s’était installé dans la chambre de Luca et il n’avait plus bougé, trop paniqué à l’idée d’abandonner son meilleur ami alors qu’il avait besoin de lui. Pour tout dire, lorsqu’il avait pris l’appel, cela avait fait comme un coup d’électrochoc dans le cerveau de Nolan car il s’était soudainement rendu compte que non, son meilleur ami n’était pas immortel… Donc forcément, apprendre pour son accident de voiture lors d’une course poursuite et le fait que désormais Luca était dans le coma et bien…. cela l’avait véritablement fait paniquer, car une chose était sûre, c’était que Nolan ne pourrait juste pas vivre dans un monde où Luca n’y est pas. Après tout, depuis maintenant trois ans, c’était eux deux contre le monde entier, alors il ne pourrait juste pas avancer seul. Cela pouvait sembler idiot, mais il tenait bien trop à Luca pour pouvoir vivre sans lui. Certes, cela pouvait paraître extrême, mais après tout, lorsqu’on est tout le temps auprès d’une personne, qu’elle fait complètement partie de notre vie, c’est bien trop compliqué de se rendre finalement compte que cette personne pourrait un jour partir sans possibilité de retour. Donc oui, c’était bien pour cela que Nolan n’arrivait pas quitter le chevet de Luca.

Nolan avait beau être fatigué, il se poussait à garder les yeux ouverts, rivés sur son meilleur pote comme si cela pouvait aider ce dernier à se réveiller. Et puis… Aujourd’hui, il lui avait même pris la main dans la sienne. « Hey Lulu… Tu peux pas partir tu sais hein ? Il faut que tu te battes. Si je pouvais je combattrais tes démons intérieurs à ta place mais malheureusement j’peux pas. Je peux juste te tenir la main et espérer que cela te donnera le courage nécessaire pour tout donner et te relever. » La voix de Nolan était faible, car c’était bien trop difficile de le voir dans cet état. « Bats toi s’il te plait… Pour moi… Pour Na Young… Pour ta mère… Pour tous ceux qui ne pourraient juste pas vivre dans un monde où tu n’y es pas. » Et une larme s’était mise à rouler sur la joue de Nolan, tandis que du bout de son pouce il caressait le dos de la main de Luca. Délicatement, il avait alors relâché sa main, pour ensuite s’enfoncer un peu plus dans le fauteuil dans lequel il était assis. Il fallait vraiment qu’il se réveil, Nolan ne pourrait vraiment pas vivre sans. Alors le cœur lourd, il avait pris sa tête entre ses mains, fixant le sol. « Bordel… » Oui, il avait besoin d’extérioriser sa frustration et c’était pour cela qu’il ne s’était pas rendu compte des bruits de pas qui s’étaient approchés de la chambre et qu’il n’avait pas senti la présence d’une nouvelle personne dans celle-ci. Il avait le cœur en vrac et seul le réveil de Luca pourrait l’aider à se relever.  



On each other side
We were called into battle and all of it shattered
But I'm aiming hight not to lose you
I know it's not easy or that simplified, no
But you and I are on each other side
So take my hand and we will march to the front lines
I will be your lover fighter harder higher
I wanna fight for lover, fighter under fire


Dernière édition par Nolan Caradja le Jeu 21 Jan 2021 - 21:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Augustina GrimesToujours frais après un litre de café
Augustina Grimes
https://www.ciao-vecchio.com/t7931-augustina-le-mal-vient-de-ce- https://www.ciao-vecchio.com/t7934-augustina-un-bon-whisky-et-c-est-finit
Faceclaim : karla souza. - sophy (avatar) * crackintime (signature)
Thème·s abordé·s : l'armée, la médecine.
Je suis absent-e : présence réduite du 6.04 au 24.04
Messages : 267 - Points : 571
[TERMINE] Can you hear me screaming ? Please don't leave me ◭ Augustina Tumblr_nhcvk5A5oR1sruu4to5_r1_250
Âge : trente-quatre ans et toutes ses dents.
Métier : infirmière en chef du service des urgences de la ville. ancienne infirmière militaire de terre.
[TERMINE] Can you hear me screaming ? Please don't leave me ◭ Augustina Empty
# Sujet: Re: [TERMINE] Can you hear me screaming ? Please don't leave me ◭ Augustina ( le Dim 22 Nov 2020 - 13:13 )


[TERMINE] Can you hear me screaming ? Please don't leave me ◭ Augustina JKHT9HW
can you hear me sceaming ? please don't leave me
song † w/"nolan"
Je ne sais pas si c’est un coup de chance ou bien, le destin. Quand l’accident est arrivé, on est venu me chercher, car il manquait une infirmière dans l’équipage, mais surtout le médecin référant préférait m’avoir moi à ses côtés, car il a confiance et qu’il n’a pas besoin d’être sur mon dos dans ces moments-là. Je m’en souviens encore, de cette vision d’horreur, mais surtout de voir Luca présent. J’étais sous le choc, un choc pas comme les autres. Mon ami, ici, mais on ne pose pas de question, on n’ose pas demander, mais on se doute fortement de ce qu’il se passe. Depuis ce jour-là, je suis resté aux urgences, heureusement que j’habite à côté pour rentrer vite fait me reposer un peu, mais sans plus. J’ai fait une garde de 24 heures aux urgences, mais surtout, je suis celle qui s’occupe de Luca principalement. Mes collègues m'avaient demandé d’aller me reposer, mais j’ai refusé. Je t’avais vu, croisé plusieurs fois, mais surtout, c’est moi qui ai insisté pour qu’on appelle les proches de Luca dont toi. Tu es celui qui reste près de lui aussi souvent que possible. Ma collègue ma limite pousser des urgences pour que je rentre chez moi, prendre une douche, manger quelque chose, mais aussi me poser un peu. Elle n’a pas eu tort, j’en avais besoin. Mes jambes sont lourdes, mon corps me fait souffrir, mais le truc le plus douloureux, c’est mon esprit qui tourne en rond. Mais une fois posé dans mon canapé, il y a un truc qui me tourne dans la tête. Je ne sais pas pourquoi ni quoi, mais y a un truc qui ne me convient pas. Même si je sais que mes collègues sont compétents, mais non. Je reprends alors mes affaires et je me dirige de nouveau à l’hôpital, je passe par le côté des artistes pour que j’aille me changer, enfiler ma tenue blanche. Je mets ma blouse, prends mon badge puis je remonte rapidement aux urgences. Non il y a vraiment quelque chose qui me tourne dans la tête surtout avec les perfusions qu’on lui a mis. Je passe une main dans mes cheveux détachés. Je soupire doucement. En chemin, je me fais attraper par une infirmière qui me demande de passer voir, car elle avait un doute sur quelque chose. Je fais mon travail, je vais avec elle puis je la conseille. Je laisse personne dans le désarroi comme ça, même si mon esprit est tourné vers Luca. Un sourire, puis je tourne des talons pour rejoindre la chambre de Luca. Sauf qu’avant ça, je m’arrête dans la salle de pose. Je viens faire couler un café, pas celui que l’on donne au patient, mais un vrai café. Je mets des petits sachets de sucre dans ma poche ne sachant pas si tu en prends ou pas. Des croissants ? Pourquoi pas aussi. J’en mets un dans une feuille de sopalin puis je prends tout ça en main. Je murmure à moi-même doucement : « Luca, revient nous... » Tout en sortant de la salle et je marche doucement dans les couloirs calme, trop calme pour ma part. Puis quand je relève la tête en voyant le numéro de la chambre de Luca, je toque doucement. Je sais que tu es présent, mais je ne sais pas si tu as enfin trouvé le sommeil. Comment on peut le trouver. C’est impossible. J’ouvre la porte doucement. « Nolan ? » Je m’approche doucement de toi et je te tends le café avec le croissant. « Tient prend ça, il faut que tu manges quelque chose et boit ce café ça te fera du bien. J’ai du sucre si tu le souhaites. » Je tutoie facilement les personnes, un peu un défaut professionnel, mais là, je pense que ce n'est pas désagréable. Je te dépose quand même tout sur la petite table roulante à côté de toi. Sortant aussi le sucre de ma poche si tu en as besoin. Je m’avance vers Luca en le regardant, puis je viens aussi vérifier sa perfusion. Je n’ai pas fait d’erreur et heureusement pour moi. Je dépose doucement ma main sur la sienne et je te regarde. « Tu sais il est entre de bonne-main ici, si tu veux te reposer un peu je peux t’aider là-dessus. » Dit la fille qui est revenue au boulot bien trop rapidement sans être réellement reposée. Je vais tomber quand j’irai me coucher, je pense. « Luca, est très fort. Ne t’inquiète pas là-dessus. J’ai confiance en lui, et je sais qu’il va vite revenir. » Je lâche doucement sa main en relevant le regard vers toi tout en souriant doucement pour te rassurer.



Where there's tears, there's hope. Left you my tears, remember ?
Revenir en haut Aller en bas
Nolan CaradjaTu te bonifies avec l'âge… ou pas
Nolan Caradja
https://www.ciao-vecchio.com/t7146-ive-learned-that-home-isnt-a- https://www.ciao-vecchio.com/t7167-nolan-everything-happen-for-a-reason?nid=17#243437
Faceclaim : Zac Efron (©Schizophrenic) | Signa (Beylin) | Gifs (tumblr)
Thème·s abordé·s : -
Messages : 112 - Points : 613
[TERMINE] Can you hear me screaming ? Please don't leave me ◭ Augustina Tumblr_om581muA4I1tii2xuo1_400
Âge : Trente cinq ans (20/10/85)
Métier : Cuisinier pour la guest house de Haley Sanders
[TERMINE] Can you hear me screaming ? Please don't leave me ◭ Augustina Empty
# Sujet: Re: [TERMINE] Can you hear me screaming ? Please don't leave me ◭ Augustina ( le Lun 30 Nov 2020 - 9:53 )
Can you hear me screaming ? Please don't leave me@Augustina Grimes

Un accident, un putain d’accident pendant une course poursuite et voilà que son meilleur ami se retrouvait entre la vie et la mort. Forcément, Nolan était au plus mal, pour la bonne et simple raison qu’il se sentait tellement impuissant. Il ne savait juste pas quoi faire pour l’aider à s’en sortir. Certes, il pouvait le soutenir, être là pour lui, mais il ne pouvait juste pas se battre à sa place alors que dieu savait ô combien il avait envie de vivre ses douleurs pour que Luca n’ait pas a les vivres. S’il avait pu, il aurait très certainement pris sa place dans ce lit, car il ne pouvait juste pas accepter le fait que son meilleur ami soit aussi mal. Mais en même temps, il ne pouvait pas non plus imaginer a quel point Luca aurait très certainement été dans un état bien pire si cela avait été lui à sa place. En même temps, particulièrement fusionnels tous les deux, ils ne pouvaient juste pas imaginer une seule seconde un monde où l’autre n’y serait pas et c’était certainement cela le pire, car Nolan ne pouvait juste rien faire pour éviter cela. Alors oui, il restait à son chevet, il lui envoyait toutes les meilleures ondes en espérant qu’il les capte, mais en même temps, il était juste complètement impuissant. Voilà pourquoi il avait lâché ce juron, car il était frustré, dépité, et il avait juste envie de secouer Luca si cela pouvait l’aider à se réveiller. Mais non… Impossible, c’était à ce dernier de ce battre et Nolan pouvait juste observer et attendre. Une horreur pour un protecteur comme lui.

« Nolan ? » Une voix féminine venait de s’élever à côté de lui. Séchant la joue sur laquelle des larmes avaient roulés, il s’était alors tourné vers la source de cette dite voix : l’infirmière urgentiste, Augustina d’après sa blouse, qui avait fait un travail remarquable concernant Luca. Il l’avait d’ailleurs croisé plus d’une fois lorsqu’il était venu à l’hôpital pour soutenir Haley avec son cancer et depuis que Luca était arrivé aux urgences, il n’avait de cesse de la croiser également. « Tiens prend ça, il faut que tu manges quelque chose et boit ce café ça te fera du bien. J’ai du sucre si tu le souhaites. » Un léger sourire avait étiré les lèvres de Nolan tandis qu’il l’observait déposer le croissant et le café sur la petite table à côté de lui. « Merci... C’est vrai que je ne pense pas vraiment à manger depuis qu’il est entré aux urgences. » En vérité, il n’avait même rien avalé, ayant la gorge bien trop serrée pour cela, mais il n’en demeurait pas moins que cela lui ferait du bien. « Tu sais il est entre de bonne-main ici, si tu veux te reposer un peu je peux t’aider là-dessus. » Et il avait hoché la tête. « Oui, je vois bien qu’il est entre de bonnes mains, mais c’est juste que j’arriverai pas fermer les yeux véritablement tant que je ne saurai pas qu’il est hors de danger. » C’était peut-être idiot, mais il avait peur que quelque chose se produise pendant son sommeil. « Luca, est très fort. Ne t’inquiète pas là-dessus. J’ai confiance en lui, et je sais qu’il va vite revenir. » Elle se voulait rassurante et dans un sens, cela allégeait un peu le cœur de Nolan d’entendre cela. « Je l’espère, je l’espère sincèrement… Je te jure c’est horrible de le voir dans cet état… Surtout sachant que je l’ai vu la veille de son accident et qu’il allait super bien. » Oui, c’était certainement ça le pire car il se rendait alors compte à quel point la vie ne tenait qu’à un fil… « Mais dis-moi… Tu passes tes journées à l’hôpital ? » Effectivement, il faisait également preuve de familiarité, mais en même temps, cela lui faisait du bien de ne pas avoir a mettre de la distance alors qu’il était au plus mal. Quoi qu’il en soit, Nolan avait l’impression de voir Tina absolument tout le temps, donc il fallait croire qu’elle se reposait aussi peu que lui… Et tout en disant cela, il avait attrapé le café tout en mettant un demi sucre dedans.  



On each other side
We were called into battle and all of it shattered
But I'm aiming hight not to lose you
I know it's not easy or that simplified, no
But you and I are on each other side
So take my hand and we will march to the front lines
I will be your lover fighter harder higher
I wanna fight for lover, fighter under fire
Revenir en haut Aller en bas
Augustina GrimesToujours frais après un litre de café
Augustina Grimes
https://www.ciao-vecchio.com/t7931-augustina-le-mal-vient-de-ce- https://www.ciao-vecchio.com/t7934-augustina-un-bon-whisky-et-c-est-finit
Faceclaim : karla souza. - sophy (avatar) * crackintime (signature)
Thème·s abordé·s : l'armée, la médecine.
Je suis absent-e : présence réduite du 6.04 au 24.04
Messages : 267 - Points : 571
[TERMINE] Can you hear me screaming ? Please don't leave me ◭ Augustina Tumblr_nhcvk5A5oR1sruu4to5_r1_250
Âge : trente-quatre ans et toutes ses dents.
Métier : infirmière en chef du service des urgences de la ville. ancienne infirmière militaire de terre.
[TERMINE] Can you hear me screaming ? Please don't leave me ◭ Augustina Empty
# Sujet: Re: [TERMINE] Can you hear me screaming ? Please don't leave me ◭ Augustina ( le Dim 6 Déc 2020 - 15:05 )


[TERMINE] Can you hear me screaming ? Please don't leave me ◭ Augustina JKHT9HW
can you hear me sceaming ? please don't leave me
song † w/"nolan"
Ce genre de situation n’est pas du tout agréable pour personne, que ça soit pour nous le personnel soignant ou bien pour la famille, on va dire. Car je sais qu’il te considère comme sa famille. Alors oui par moment on arrive un peu plus à se détacher de la situation, mais pour le coup s'est bien plus compliqué. Sachant que c’est tout aussi mon ami, j’ai du mal à me détacher un peu. Même si je reste très professionnelle, je garde espoir quoiqu’il arrive. On sait tous les deux qu’il se bat et qu’il a intérêt à revenir. Personnellement, j’irais le chercher quoiqu’il arrive. Rien n’est simple aujourd’hui. Surtout moi, j’entends tellement de choses concernant les patients que par moment, je me demande si le karma ne nous en veut pas un peu, voire beaucoup. Ce sont toujours les meilleures personnes qui se retrouvent ici comme Luca. Je suis rentrée doucement dans la chambre, déjà pour ne pas te faire peur, mais surtout espérant que tu avais trouvé le sommeil, mais pas du tout. J’ai pensé que tu devais avaler quelque chose, même si ce n’est pas un gros repas, mais quand même ça ne fait pas de mal. C’est de là que je dépose ce que j’ai dans les mains sur la petite table avec un petit sourire aux lèvres. « Merci... C’est vrai que je ne pense pas vraiment à manger depuis qu’il est entré aux urgences. » Je te regarde doucement. « Je m’en suis fortement douté, c’est pour ça que j’ai pris ça pour toi. Après si tu veux on à la cafétéria, si tu veux quelque chose d’autre dit moi et je vais te le chercher. » Je garde un petit sourire aux lèvres malgré tout, il faut bien rester optimiste et le montrer. Même si au fond de moi, mon pauvre petit cœur se serre de plus en plus, d’heure en heure. Mais quand je vois le moniteur montrer ses constantes qui sont des plus correctes, je me dis qu’il est sur la bonne voie. « Oui, je vois bien qu’il est entre de bonnes-mains, mais c’est juste que j’arriverai pas fermer les yeux véritablement tant que je ne saurai pas qu’il est hors de danger. » Je te regarde doucement, tout en t’écoutant. Je suis l’oreille professionnelle qui est là pour écouter et bien même conseiller si besoin. « A un moment donné, tu vas tomber de sommeil croit moi. Même si tu ne dors pas sur tes deux oreilles, mais le peu que tu auras te fera un grand bien. » Je te dis en voulant être rassurante tout en hochant la tête de haut en bas. Je sais aussi très bien ce que je dis. Quand un ou une patiente me travaille trop, je ne dors pas profondément et je m’en bouffe les doigts à chaque fois. « Je l’espère, je l’espère sincèrement… Je te jure, c’est horrible de le voir dans cet état… Surtout sachant que je l’ai vu la veille de son accident et qu’il allait super bien. » Je reste près de toi tout en t'écoutant. C’est sûr que c’est souvent comme ça. Mais bon, on ne peut rien y faire avec le métier qu’il fait. Mais ça, je le garde pour moi. « Mais dis-moi… Tu passes tes journées à l’hôpital ? » Je souris quand tu me dis ça, je ne fais même pas attention au tutoiement réciproque ce que d’un côté à cesser de me choquer. Puis je pense qu’après ça, on se reverra et pas qu’une fois de plus. Donc autant casser les tabous tout de suite. À ta question, je ne peux pas m’empêcher de rire doucement. « En quelque sorte, oui, je passe mes journées à l’hôpital. Mais en tant qu’infirmière en cheffe, il faut bien être présente à toutes occasions. Sinon, non, je vis à quelques pas d’ici donc c’est bien plus simple pour moi d’arriver rapidement. » Je dis en haussant doucement des épaules. « Et par la même occasion si tu veux prendre une douche pour te relaxer, tu peux venir à l’appartement. Ca évitera d’être dans les douches communes et où il y a tous les patients. Parce que bon, ce n’est pas l'idéal. » Je dis en souriant doucement. Autant aider, aider jusqu’au bout. « Puis comme ça, tu ne seras pas obligé de rentrer jusqu’à chez-toi, t’inquiéter sur la route. Je suis juste à côté. Et mon canapé est confortable si tu veux dormir un peu. » Je dis en souriant doucement tout en te regardant.



Where there's tears, there's hope. Left you my tears, remember ?
Revenir en haut Aller en bas
Nolan CaradjaTu te bonifies avec l'âge… ou pas
Nolan Caradja
https://www.ciao-vecchio.com/t7146-ive-learned-that-home-isnt-a- https://www.ciao-vecchio.com/t7167-nolan-everything-happen-for-a-reason?nid=17#243437
Faceclaim : Zac Efron (©Schizophrenic) | Signa (Beylin) | Gifs (tumblr)
Thème·s abordé·s : -
Messages : 112 - Points : 613
[TERMINE] Can you hear me screaming ? Please don't leave me ◭ Augustina Tumblr_om581muA4I1tii2xuo1_400
Âge : Trente cinq ans (20/10/85)
Métier : Cuisinier pour la guest house de Haley Sanders
[TERMINE] Can you hear me screaming ? Please don't leave me ◭ Augustina Empty
# Sujet: Re: [TERMINE] Can you hear me screaming ? Please don't leave me ◭ Augustina ( le Ven 18 Déc 2020 - 11:00 )
Can you hear me screaming ? Please don't leave me@Augustina Grimes

La vie ne tenait qu’à un fil et ces derniers jours Nolan s’en était rendu compte plus que jamais… Comme quoi c’est vraiment lorsqu’on se retrouve dos au mur qu’on voit alors ce que cela fait. Et autant dire que Nolan aurait préféré rester dans l’ignorance de tout cela, ne pas avoir à regarder son meilleur ami dans le coma, ne pas craindre qu’il ne se réveille jamais, ne pas se mettre a imaginer une vie sans lui a ses côtés… Non clairement, cela avait fortement chamboulé le cuisinier que de se retrouver dans cette situation et tout cela, à cause d’une fichue course poursuite qui s’était soldé par un accident. Après, heureusement que cet accident n’avait pas été mortel, car à ce moment là, Nolan n’aurait tout simplement pas réussi à s’en relever. Là au moins, même s’il était mal face à toute cette situation, il n’en demeurait pas moins qu’il restait de l’espoir que Luca vienne à se réveiller sous peu. Donc oui, c’était bien mieux que quelque chose de radicale, mais bon… Cela n’empêchait pas à Nolan de craindre le pire et c’était donc pour cela qu’il n’arrivait juste pas quitter son chevet. Donc heureusement qu’Augustina était venue lui apporter un café et un croissant, sinon il n’aurait clairement rien eu dans le ventre de la journée… Ainsi dont, doucement, il avait pris le café entre ses mains pour ensuite le porter a ses lèvres tandis qu’elle lui disait qu’elle s’était fortement douté qu’il n’avait pas du prendre le temps de se sustenter depuis l’entrée aux urgences de Luca. « Après si tu veux on à la cafétéria, si tu veux quelque chose d’autre dit moi et je vais te le chercher. » Délicatement, Nolan avait donc esquissé un sourire avant de la remercier pour sa proposition, car effectivement, c’était fort sympathique de sa part de proposer cela. D’ailleurs, pour montrer qu’il lui en était reconnaissant, il avait casé un petit bout de croissant avant de le manger doucement.

« A un moment donné, tu vas tomber de sommeil croit moi. Même si tu ne dors pas sur tes deux oreilles, mais le peu que tu auras te fera un grand bien. » Oui forcément, Nolan se doutait bien qu’il allait très certainement s’endormir sans le vouloir… Après tout, le corps avait besoin de repos, mais comme elle le disait, cela allait sûrement lui faire du bien a un moment de dormir ne serait-ce qu’un petit peu. Mais voilà, comme il lui expliquait, c’était juste horrible pour lui de voir son meilleur ami dans cet état. Encore plus horrible sachant qu’il l’avait vu la veille… Ainsi dont cela prouvait d’autant plus que la vie ne tenait qu’à un fil. Un jour on respire normalement et le jour suivant on peut risquer de ne plus du tout pouvoir respirer…  « En quelque sorte, oui, je passe mes journées à l’hôpital. » Effectivement, il avait vu juste, elle semblait bien être là tout le temps. Après tout, que ce soit le matin ou le soir, Nolan avait eu l’occasion de la croiser. « Mais en tant qu’infirmière en cheffe, il faut bien être présente à toutes occasions. Sinon, non, je vis à quelques pas d’ici donc c’est bien plus simple pour moi d’arriver rapidement. » Ah oui, il comprenait bien mieux le fait qu’elle passait beaucoup de temps à l’hôpital. Après tout, au vu de son lieu d’habitation proche et son poste, c’était totalement cohérent. « Et par la même occasion si tu veux prendre une douche pour te relaxer, tu peux venir à l’appartement. Ca évitera d’être dans les douches communes et où il y a tous les patients. Parce que bon, ce n’est pas l'idéal. » Un léger rire s’était échappé des lèvres de Nolan qui ne se voyait effectivement pas se doucher avec tous les patients. Et son rire s’était ensuite transformé en petit sourire. « Oh c’est vraiment très gentil de ta part, c’est vrai qu’une douche ne serait pas de refus… Mais je me voyais mal rentrer jusqu’à chez moi et le laisser tout seul… Après, pour le canapé, c’est adorable comme proposition, mais je sais d’avance que je ne serai pas serein de rester trop longtemps loin de lui. » Dis comme ça cela pouvait donner l’impression qu’ils étaient un petit couple Luca et lui, mais dans un sens c’était un peu le cas… Un couple de meilleurs amis et de ce fait, ils se connaissaient tous deux mieux que personne alors forcément, Nolan ne se voyait juste pas s’éloigner trop longtemps. « Mais d’ailleurs… Tu connaissais Luca d’avant ? » Car après tout, cela ne lui avait pas échappé le regard tendre qu’elle lui avait lancé donc Nolan se disait qu’ils étaient peut-être amis tous deux ?   



On each other side
We were called into battle and all of it shattered
But I'm aiming hight not to lose you
I know it's not easy or that simplified, no
But you and I are on each other side
So take my hand and we will march to the front lines
I will be your lover fighter harder higher
I wanna fight for lover, fighter under fire
Revenir en haut Aller en bas
Augustina GrimesToujours frais après un litre de café
Augustina Grimes
https://www.ciao-vecchio.com/t7931-augustina-le-mal-vient-de-ce- https://www.ciao-vecchio.com/t7934-augustina-un-bon-whisky-et-c-est-finit
Faceclaim : karla souza. - sophy (avatar) * crackintime (signature)
Thème·s abordé·s : l'armée, la médecine.
Je suis absent-e : présence réduite du 6.04 au 24.04
Messages : 267 - Points : 571
[TERMINE] Can you hear me screaming ? Please don't leave me ◭ Augustina Tumblr_nhcvk5A5oR1sruu4to5_r1_250
Âge : trente-quatre ans et toutes ses dents.
Métier : infirmière en chef du service des urgences de la ville. ancienne infirmière militaire de terre.
[TERMINE] Can you hear me screaming ? Please don't leave me ◭ Augustina Empty
# Sujet: Re: [TERMINE] Can you hear me screaming ? Please don't leave me ◭ Augustina ( le Sam 19 Déc 2020 - 17:35 )

pourquoi lui ?
nolan & tina
Un jour ça peut être la joie parfait, mais le second ça peut-être la pire panique que l'on ne puisse avoir. Jamais au grand jamais l'on peut paniquer comme ça avec le peu de personnel qu'il puisse avoir. Des malades au dernier moment dans le service, des heures en supplémentaire, rien n'est simple. [song]
L’hôpital est en quelque sorte une deuxième maison pour moi depuis que j’ai fui mon mariage il y a quelques mois. Après, pour le coup, je préfère me noyer dans le boulot que de penser à moi-même, ça m’aide a passer à autre chose du moins c’est ce que je pense, mais je sais que ce n’est pas du tout la vérité et que je me cache derrière mon boulot au lieu de faire face à la vérité des choses. Alors quand j’ai des personnes que je connais qui vienne ici, ou bien comme Luca que je sois sur les lieux de l’accident. Je me rends compte que la vie ne tient qu’à un fil et que rien, rien ni personne ne peut nous faire croire le contraire. Combien j’ai dû retenir mes larmes quand je suis arrivé, quand je l’ai vu dans cet état un état qui m'a briser le cœur. Je me suis caché dans mon bureau pour pleurer, car oui, je suis aussi humaine et ça ne sera pas la première fois que je fais ça. Que je sois abonnée absente pour quelques minutes, ou même quelques heures pour souffler et penser à autre chose. J’ai l’impression que depuis mon retour de l’armée, que depuis que je suis rentré avec Dimitri, d’avoir eu la peur de le perdre que je suis devenue un peu plus fragile qu’avant. J’en ai vu des horreurs, mais jamais, jamais je ne m'étais remise en question comme aujourd’hui. Ma douche m'a fait poser des tas et des milliers de questions. Surtout celle de : si je n’aurais pas été là, qui l’aurait pris en charge correctement ? Car je sais qu’avec la fatigue l’erreur ai humaine mais je ne l’aurais pas supporté. Alors que nous étions en train de discuter de nourriture, j’avais entendu mon téléphone sonner, j’avais directement raccroché. Je ne suis pas disponible et pour l’instant, ils devront s’occuper sans moi. Quand je te vois casser le croissant et manger un peu j’ai quand même un petit sourire. Même si tu ne le manges pas en entier, avoir quelque chose dans le ventre ne fait jamais de mal, bien au contraire. Je viens alors te dire une petite vérité et un fait réel : que tu vas tomber de sommeil à un moment donné. Ici sur ce fauteuil ou bien ailleurs. Ton corps va te le réclamer sans que tu n’en rendes compte. Mais ça, c’est autre chose, c’est une chose que toi seul va gérer. Alors que tu me poses la question, je te réponds sans hésiter sur le rôle que j’ai ici, mais aussi que je ne vis pas loin. Voilà pourquoi on peut me voir très souvent dans les parages. « Oh, c’est vraiment très gentil de ta part, c’est vrai qu’une douche ne serait pas de refus… Mais je me voyais mal rentrer jusqu’à chez moi et le laisser tout seul… Après, pour le canapé, c’est adorable comme proposition, mais je sais d’avance que je ne serai pas serein de rester trop longtemps loin de lui. » Je garde mon sourire aux lèvres quand tu me dis ça. « C’est avec plaisir, et pour le canapé n’hésite pas quand même. Tu sais, il sera plus confortable que le fauteuil. » Je dis toujours avec un sourire aux lèvres. Je veux juste être bienveillante malgré tout, comme je l’ai toujours été pour tout le monde. La relation que vous avez est réconfortante, mais aussi ça réchauffe le cœur, sauf que d’un autre côté, on peut se demander, se poser la question du si j’étais à sa place qui serait réellement présent pour nous. Car personne ne le sait, c’est seulement à notre réveil qu’on peut savoir qui sera nos vraies amies. Et toi tu en es un, tu es cher à ses yeux sinon tu ne serais pas ici à louper le travail et rester sous silence auprès de tout le monde on va dire. « Mais d’ailleurs… Tu connaissais Luca d’avant ? » Alors que je m’apprête à te répondre, j’entends la porte s’ouvrir et voir l’infirmière entrer dans la chambre. Je lui fais signe de tourner des talons et de sortir. « Je suis là, je m’occupe de Luca. Tu peux aller t’occuper ailleurs s’il te plaît ? » Je la vois lever les yeux au ciel, je fronce doucement les sourcils. Comment ça se fait que c’est elle qui viendrait s’occuper de Luca. Je secoue doucement la tête de gauche à droite en oubliant ça, ça sera réglé après pour le coup. Je dépose à nouveau mon regard sur ta personne. « Oui, on se connaît d’avant. On sait connut au poste, forte tête que je suis, j’ai eu affaire plusieurs fois à lui, mais aussi, il est venu sauver mes fesses un jour. Mon ex-mari a tout fait pour me pousser à bout, mais il a été présent. » Je ne rajoute pas plus de ce que je viens de dire, car c’est encore trop difficile. « Mais par la suite, on sait se retrouver à des endroits autres que le poste et on a beaucoup discuté. » Je dis en souriant doucement. Le fait d’avoir eu la tromperie en commun nous a beaucoup rapprocher.
(c) princessecapricieuse



Where there's tears, there's hope. Left you my tears, remember ?
Revenir en haut Aller en bas
Nolan CaradjaTu te bonifies avec l'âge… ou pas
Nolan Caradja
https://www.ciao-vecchio.com/t7146-ive-learned-that-home-isnt-a- https://www.ciao-vecchio.com/t7167-nolan-everything-happen-for-a-reason?nid=17#243437
Faceclaim : Zac Efron (©Schizophrenic) | Signa (Beylin) | Gifs (tumblr)
Thème·s abordé·s : -
Messages : 112 - Points : 613
[TERMINE] Can you hear me screaming ? Please don't leave me ◭ Augustina Tumblr_om581muA4I1tii2xuo1_400
Âge : Trente cinq ans (20/10/85)
Métier : Cuisinier pour la guest house de Haley Sanders
[TERMINE] Can you hear me screaming ? Please don't leave me ◭ Augustina Empty
# Sujet: Re: [TERMINE] Can you hear me screaming ? Please don't leave me ◭ Augustina ( le Sam 9 Jan 2021 - 10:38 )
Can you hear me screaming ? Please don't leave me@Augustina Grimes

Avoir une présence dans cette chambre d’hôpital faisait étrangement du bien à Nolan. Certes, il avait régulièrement la présence de Na Young qui passait également beaucoup de temps au chevet de Luca, mais ce n’était pas forcément la même chose qu’être en présence d’une infirmière. Après tout, Na Young était dans le même cas que Nolan, elle était au plus mal à cause de cet accident qui avait failli lui coûter son époux… Alors oui, ils pouvaient se soutenir tous deux, mais au fond de leurs yeux, leur douleur était tellement présente que c’était juste impossible d’aller bien. Ainsi dont, Nolan était ravi de la présence de l’infirmière Augustina qui était particulièrement prévenante envers lui et encore plus envers Luca. « C’est avec plaisir, et pour le canapé n’hésite pas quand même. Tu sais, il sera plus confortable que le fauteuil. » Il avait répondu à cette seconde proposition par un large sourire suivi d’un hochement de tête. Bien évidemment, il savait que ce serait bien mieux pour lui de dormir dans un canapé que sur ce fauteuil, mais là encore… il ne se voyait juste pas s’éloigner de Luca. Oh certes, il s’éloignerait quelques minutes le temps de se prendre une douche et détendre ses muscles, mais il savait pertinemment que dormir ailleurs, c’était tout simplement impossible, car son esprit n’aurait de cesse de rester dans cette chambre d’hôpital et de ce fait, il n’arriverait tout simplement pas se reposer pleinement. Donc oui, c’était très sympathique de la part d’Augustina de proposer cela, mais il ne se voyait juste pas accepter.

D’ailleurs… Plus il observait l’infirmière, plus il se rendait compte que cette dernière semblait avoir un lien avec Luca. Elle n’avait pas l’air d’être une personne lambda ou en tout cas, elle ne regardait clairement pas Luca comme un patient quelconque, il y avait un petit quelque chose au fond de ses yeux qui avait poussé Nolan a lui demander si elle connaissait Luca d’avant. C’était peut-être une question quelque peu indiscrète, mais Nolan n’avait pu s’empêcher de la poser. Après tout, si elle connaissait Luca d’avant, elle devait comprendre encore mieux ce qu’il ressentait en cet instant. Mais alors qu’elle s’apprêtait à lui répondre, une autre infirmière venait d’entrer dans la pièce. Ni une ni deux, elle l’avait congédiée. « Je suis là, je m’occupe de Luca. Tu peux aller t’occuper ailleurs s’il te plaît ? » Visiblement, l’infirmière en question semblait être quelque peu agacer de se faire recaler de la sorte, car elle n’avait pas empêché ses yeux de se lever vers le ciel, excédée. Et du côté d’Augustina, elle n’avait pas l’air d’apprécier l’intrusion. Peut-être y avait-il des tensions de base entre les deux ? Mais l’infirmière était alors sortie aussi vite qu’elle était entrée, pour finalement permettre à Nolan et Augustina de poursuivre leur discussion calmement. « Oui, on se connaît d’avant. On s’est connu au poste, forte tête que je suis, j’ai eu affaire plusieurs fois à lui, mais aussi, il est venu sauver mes fesses un jour. Mon ex-mari a tout fait pour me pousser à bout, mais il a été présent. » Un petit sourire s’était déposé sur les lèvres de Nolan. Cela ressemblait bien à Luca que d’aider une personne de la sorte. Surtout que des problèmes avec les exs… son meilleur ami ne les connaissaient que trop bien. « Luca a le don d’aider les autres. Le nombre de fois où il m’a sorti de situations compliquées… » Et le nombre de fois où Nolan lui-même l’avait aidé. Comme quoi, c’était donnant donnant. « Mais par la suite, on sait se retrouver à des endroits autres que le poste et on a beaucoup discuté. » Visiblement, ils avaient dû bien sympathiser, car Augustina avait l’air véritablement touchée en parlant de cela. « Luca a véritablement de la chance d’être devenu ami avec une personne comme toi, tu as l’air aux petits soins avec tout le monde et c’est très agréable à voir. » Et à son tour, il avait continué à sourire.

HRP [TERMINE] Can you hear me screaming ? Please don't leave me ◭ Augustina 505442386 :
 



On each other side
We were called into battle and all of it shattered
But I'm aiming hight not to lose you
I know it's not easy or that simplified, no
But you and I are on each other side
So take my hand and we will march to the front lines
I will be your lover fighter harder higher
I wanna fight for lover, fighter under fire
Revenir en haut Aller en bas
Augustina GrimesToujours frais après un litre de café
Augustina Grimes
https://www.ciao-vecchio.com/t7931-augustina-le-mal-vient-de-ce- https://www.ciao-vecchio.com/t7934-augustina-un-bon-whisky-et-c-est-finit
Faceclaim : karla souza. - sophy (avatar) * crackintime (signature)
Thème·s abordé·s : l'armée, la médecine.
Je suis absent-e : présence réduite du 6.04 au 24.04
Messages : 267 - Points : 571
[TERMINE] Can you hear me screaming ? Please don't leave me ◭ Augustina Tumblr_nhcvk5A5oR1sruu4to5_r1_250
Âge : trente-quatre ans et toutes ses dents.
Métier : infirmière en chef du service des urgences de la ville. ancienne infirmière militaire de terre.
[TERMINE] Can you hear me screaming ? Please don't leave me ◭ Augustina Empty
# Sujet: Re: [TERMINE] Can you hear me screaming ? Please don't leave me ◭ Augustina ( le Dim 10 Jan 2021 - 13:27 )

pourquoi lui ?
nolan & tina
Un jour ça peut être la joie parfait, mais le second ça peut-être la pire panique que l'on ne puisse avoir. Jamais au grand jamais l'on peut paniquer comme ça avec le peu de personnel qu'il puisse avoir. Des malades au dernier moment dans le service, des heures en supplémentaire, rien n'est simple. [song]
Je suis toujours celle que je suis, bien plus qu’humaine et surtout avec les amis de Luca. C’est vrai que ça me fait mal au cœur de te voir ici, de te voir des personnes qui aiment Luca venir ici tous les jours a être mal et surtout à vouloir le voir revenir à la raison. Ce que tout le monde veut, même moi. C’est alors pour ça que je te propose que si tu as envie, c’est de venir te reposer sur mon canapé à la maison, de prendre une douche si tu en as envie, mais aussi de pouvoir ne souffler pas trop loin de tout ça, de l’hôpital, mais surtout, ce n’est pas super d’être ici. À part pour ceux qui bossent comme moi et qui pensent que sa vie c’est ici. Même si ce n’est pas vrai et que je me planque plus dans les couloirs de l’établissement qu’autre chose. Oui, je préfère me montrer une personne sympathique que celle que j’étais à l’armée, que la fille froide que j’ai pu être. Enfin j’étais plutôt le principal vu que j’étais qu’avec des hommes et oui fallait bien se faire une place, une place pour me faire respecter sinon je me serais fait bouffer à la moindre occasion. À moins que ce soit déjà fait, vu que j’ai tout quitté pour revenir avec Dimitri, revenir au pays, mais je n’aurais peut-être pas dû, je ne sais même plus et je suis quand même perdu. Alors que nous discutions, une infirmière arrive dans la chambre. Une infirmière que j’avais interdit d'entrer dans cette chambre, car je sais que je ne veux pas la voir proche de mon ami. Une discussion très brève. Pour qu’elle puisse repartir assez vite que prévue, mais bon, je reviens à toi, je viens alors m’appuyer sur le petit bureau qui se trouve à l’intérieur de la chambre, bureau où l’on peut trouver du matériel médical, des gants juste au-dessus. Mais ça nous sert pour écrire nos papiers. Je laisse mes fesses s’appuyer dessus pour discuter avec toi tranquillement, je te tiens compagnie et moi ça me fait plaisir en même temps, je garde un œil sur Luca. Tu me poses peut-être une question indiscrète, mais pour le coup ça ne me dérange pas du tout car tu as aussi le droit de connaître la raison du pourquoi l’on se connaît. Tu es son meilleur ami, une personne chère à son cœur et si on se recroise à nouveau en compagnie de ce petit homme qui devrait se réveiller, c'est bon de savoir que je ne suis pas que l’infirmière qui la sauve. « Luca a le don d’aider les autres. Le nombre de fois où il m’a sorti de situations compliquées… » Je me mets à sourire et rire doucement. « J’ai l’impression qu’il a un don magique sur ça. Vraiment ! » Je viens alors me souvenir du jour où mon ex-mari a débarqué chez moi et qu’il a voulu s’en prendre à moi, mais que mon frère était présent et c’est lui qui s’en est occupé. J’ai appelé, mais heureusement pour moi, c’est lui qui est venu et j’en suis bien contente. « Luca a véritablement de la chance d’être devenu ami avec une personne comme toi, tu as l’air aux petits soins avec tout le monde et c’est très agréable à voir. » Je me mets alors à sourire, à sourire quand tu me dis ça. Tu es adorable, tu es super gentil de me faire ça. Je passe doucement une main dans mes cheveux quand tu me dis ça. « Tu es génial ! Vraiment, merci beaucoup. Mais je vois que Luca a le meilleur ami qu’on puisse avoir. Et j’insiste réellement, viens avec moi pour prendre une douche réellement. Que tu sois quand même tout beau quand il se réveille. » Je garde le sourire aux lèvres et te fait signe de me suivre. Je passe un rapide appel à une infirmière et amie pour qu’elle s’occupe de Luca le temps que l’on s’absente. Je ne t'ai pas réellement laissé le choix pour que tu me suives, il faut bien que je t’aide là-dessus, tu es adorable et moi, je suis humaine.
(c) princessecapricieuse



Where there's tears, there's hope. Left you my tears, remember ?
Revenir en haut Aller en bas
Nolan CaradjaTu te bonifies avec l'âge… ou pas
Nolan Caradja
https://www.ciao-vecchio.com/t7146-ive-learned-that-home-isnt-a- https://www.ciao-vecchio.com/t7167-nolan-everything-happen-for-a-reason?nid=17#243437
Faceclaim : Zac Efron (©Schizophrenic) | Signa (Beylin) | Gifs (tumblr)
Thème·s abordé·s : -
Messages : 112 - Points : 613
[TERMINE] Can you hear me screaming ? Please don't leave me ◭ Augustina Tumblr_om581muA4I1tii2xuo1_400
Âge : Trente cinq ans (20/10/85)
Métier : Cuisinier pour la guest house de Haley Sanders
[TERMINE] Can you hear me screaming ? Please don't leave me ◭ Augustina Empty
# Sujet: Re: [TERMINE] Can you hear me screaming ? Please don't leave me ◭ Augustina ( le Jeu 21 Jan 2021 - 21:56 )
Can you hear me screaming ? Please don't leave me@Augustina Grimes

Dans un sens, cela réchauffait le cœur de Nolan de constater que dans cette pièce, Luca avait deux personnes qui tenaient à lui. Certes, c’était également le cas lorsque Na Young était présente, mais ce n’était pas la même chose puisqu’il s’agissait de sa femme… Donc oui, il était véritablement ravi de voir qu’il avait une amie pour le soigner, car après tout, cela voulait dire que cette dernière allait être encore plus aux petits soins avec lui et autant dire que cela soulageait quelque peu Nolan. Cela pouvait être étonnant comme manière de voir les choses, mais dans le fond… Ce n’était pas si étrange que de vouloir que son meilleur ami se retrouve face aux meilleurs soins, non ? En tout cas, Nolan n’avait pas l’impression de demander la lune. Alors certes, le fait que Na Young fasse en sorte que Luca reçoive les meilleures attentions l’avait aidé à se détendre un petit peu, mais là, savoir qu’en plus il y avait Augustina à ses côtés, cela l’aidait d’autant plus. Et puis… Au vu de ce qu’elle disait, Luca l’avait aidé par le passé, alors cela semblait quelque peu évident qu’elle donnait le sentiment qu’elle voulait l’aider à son tour.  « J’ai l’impression qu’il a un don magique sur ça. Vraiment ! » « C’est le cas de le dire ! » Car un nombre incalculable de fois, Luca l’avait aidé dans des situations compliquées. Bien entendu, Nolan avait également été là pour lui, principalement lorsqu’il y avait eu ce terrible moment où son meilleur ami avait été trompé par sa fiancée et Francesco… Et c’était d’ailleurs certainement pour cela qu’il craignait pour la vie de Luca… Ce dernier avait déjà vécu assez de moments compliqués, il avait le droit d’être enfin heureux, non ?

« Tu es génial ! Vraiment, merci beaucoup. Mais je vois que Luca a le meilleur ami qu’on puisse avoir. Et j’insiste réellement, viens avec moi pour prendre une douche réellement. Que tu sois quand même tout beau quand il se réveille. » En entendant ces mots, un sourire avait étiré les lèvres de Nolan, car oui, cela lui faisait chaud au cœur. A croire qu’il avait fallut qu’ils se retrouvent dans cette pièce justement pour alléger leurs esprits à tous deux. En tout cas, pour Nolan cela avait été radical. Certes, il était toujours autant anxieux pour Luca, mais en un sens, sa douleur était moins lourde, car aux côtés d’Augustina c’était comme s’il était sûr que son ami s’en sortirait. Après tout, cela ne pouvait en être autrement, pas vrai ? « Merci pour tes mots, cela me soulage à un point si tu savais…» Il avait alors marqué un petit temps d’arrêt avant d’ajouter. « Oui, tu as raison, je pense que Luca m’en voudrait s’il venait à se réveiller et qu’il me trouve négligé à son chevet. » Un petit rire s’était alors échappé de ses lèvres, visualisant sans problèmes le regard que pourrait alors lui lancer Luca et surtout ce qu’il risquait de lui dire. Car il savait pertinemment que son meilleur ami n’apprécierait pas que Nolan ait aussi peu pris soin de lui pendant son coma… Il s’était donc levé de son fauteuil, pour se pencher vers Luca et déposer un baiser sur son front, comme pour que ce dit baiser reste avec lui jusqu’à ce que Nolan revienne. Alors oui… Peut-être que sa proximité avec Luca pouvait paraître étonnante, mais en même temps, il n’y avait jamais eu la moindre gêne entre eux, car ils avaient vécus énormément de choses ensembles. « Je reviens vite, promis. » Et il avait caressé distraitement sa main avant de se tourner vers Augustina, prêt à la suivre.


Terminé



On each other side
We were called into battle and all of it shattered
But I'm aiming hight not to lose you
I know it's not easy or that simplified, no
But you and I are on each other side
So take my hand and we will march to the front lines
I will be your lover fighter harder higher
I wanna fight for lover, fighter under fire
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
[TERMINE] Can you hear me screaming ? Please don't leave me ◭ Augustina Empty
# Sujet: Re: [TERMINE] Can you hear me screaming ? Please don't leave me ◭ Augustina ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- [TERMINE] Can you hear me screaming ? Please don't leave me ◭ Augustina -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Hôpital de Maria di Loreto Nuovo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut