Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility

Revenir en haut
Aller en bas

-45%
Le deal à ne pas rater :
Chuck Taylor All Star Converse x Bugs Bunny montante
30 € 55 €
Voir le deal

 

- Mayra || Last christmas I gave you my heart -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Quartier Spagnoli :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nayana VijayTu te bonifies avec l'âge… ou pas
Nayana Vijay
https://www.ciao-vecchio.com/t6462-nayana-the-sky-is-pink https://www.ciao-vecchio.com/t6472-nayana-deewani-ho-gayi
ID : wanderlust.
Pronom : Elle
Faceclaim : .Deepika Padukone ; ealitya + Signature : batphanie + gifs : Ealitya
Style RP :
Pronoms RP : Elle
Flashback : Oui
RPs hot : avant/après. Pas le pendant.
Longueur : sans pression.

Sujets sensibles : //
Thème·s abordé·s : Cécité, viol, agression
Messages : 3462 - Points : 2640
Mayra || Last christmas I gave you my heart  Tumblr_phsttoPKnc1rry1nko6_r1_250
Âge : 32 ans
Métier : Tisaneur
Mayra || Last christmas I gave you my heart  Empty
# Sujet: Mayra || Last christmas I gave you my heart ( le Mar 1 Déc 2020 - 21:02 )
La veille du mois de décembre, Naya n’avait pas fermé l’œil de la nuit. Pour certains ça ne voulait rien dire, mais pour la jeune femme c’était l’annonces de noël. Même si dans sa religion elle n’était pas supposée célébrer ce jour, cela faisait longtemps que chez les Vijay Noël était devenu synonymes de partage et de retrouvailles. Cette année n’avait pas été facile pour l’Indienne dont des idées noires commençaient peu à peu à faire leur cheminement dans son esprit. Lorsqu’elle ne travaillait pas, elle restait enfermée dans sa chambre et voyait le moins de monde possible parce qu’elle n’était ni en mesure de supporter leur présence, ni capable de faire semblant qu’elle allait bien alors que ce n’était pas le cas. Même le diwali cette année n’avait pas eu la même saveur. Elle l’avait passé avec sa famille, comme d’habitude. Son père avait guidé ses mains afin qu’elle puisse elle aussi allumer les bougies que ses grands parents avaient envoyé d’Inde, mais rien que ce contact lui avait retourné l’estomac au point qu’elle prenne la fuite. Dans sa précipitation, elle s’était blessée en marchant droit dans des éclats de verre parce que sa mère avait fait tomber une assiette. Pourtant, elle savait qu’il s’agissait de son père. Elle savait également que jamais il ne lui ferait de mal. Mais ça avait été hors de son contrôle. Sa réaction, les pleurs qui n’avaient pas tardé à arriver, la nausée qui l’avait travaillé toute une soirée sans que rien n’en sorte pour autant… Et ils n’en avaient même pas rediscuté. Son père s’était confondu en excuses en pensant avoir fait quelque chose de mal, sa mère elle, avait continué à faire comme si tout allait bien. Résultat des courses, elle avait mal au pied et un gros nuage noir planait au-dessus de sa tête.

Dans une tentative veine de reprendre sa vie en mains elle s’était dit que les fêtes de fin d’année était le meilleur moment pour elle de le faire. Un sourire à la fois triste et fatigué au coin des lèvres, Naya sortit de son lit et alla attraper quelque chose de simple et rapide à déjeuner. Elle n’avait pas de temps à perdre. Elle devait aller chercher un sapin, puis le décorer. Dans ses rêves les plus fous, elle devenait bûcheronne le temps d’une journée et allait couper elle-même son sapin. Dans la réalité, elle se faisait accompagner de sa cousine et allait choisir le plus sapin. Le roi des forêts. Celui dont elle aimerait tant la verdure. Face à un changement d’attitude soudain, elle sentit les regards curieux de ses parents glisser sur elle tandis qu’elle courrait presque dans les couloirs en entamant les chants de noël. Mais elle préféra ne pas le relever, elle passerait une bonne journée aujourd’hui. En sortant de chez elle, Naya récupéra une boîte de confiseries parce qu’elle n’allait jamais les mains vides chez les gens, même s’il ne s’agissait que de Mayra. Sans mal, elle arriva jusqu’au lieu où résidait sa jeune cousine et avec la même motivation qui avait guidé ses pas jusque-là, l’Indienne toqua. Puis elle sonna. Une fois. Deux fois. Avant de laisser son doigt appuyé sur la sonnette, tant qu’à faire. Et ce n’était que le premier jour de décembre.


Channa mereya
Dil ke sandookon mein mere achchhe kaam rakhna, chiTThi taaron mein bhi mera tu salaam rakhna. Andhera tera maine le liya, mera ujla sitaara  tere naam kiya. ▬
Revenir en haut Aller en bas
Mayra VerdiBon pour te remonter le moral
Mayra Verdi
https://www.ciao-vecchio.com/t7909-mayra-moi-je-vais-rester-la-p https://www.ciao-vecchio.com/t7911-mayra-be-what-you-want
ID : Maxi, @Cinderella
Pronom : Elle
Faceclaim : Naomi Scott + Tag
Style RP : Flashback : oui.
RPs hot : avant/après, pas pendant.
Longueur : j'écris sans pression, je m'adapte à mes partenaires

Sujets sensibles : relation toxique
Thème·s abordé·s : violence conjugale; fausse couche
Messages : 529 - Points : 591
Mayra || Last christmas I gave you my heart  5568f92f69d38b5dc1f2223c07cac0d2a9d15668
Âge : 29 ans
Métier : Libraire et professeur de yoga
Mayra || Last christmas I gave you my heart  Empty
# Sujet: Re: Mayra || Last christmas I gave you my heart ( le Sam 19 Déc 2020 - 19:03 )
Natale. Christmas. Noël. Peu importe le nom qu'on donnait à cette période, peu importe dans quelle langue, c'était aux yeux de Mayra une des meilleures périodes de l'année. Elle aimait décorer son sapin, acheter un calendrier de l'avent en chocolat comme les enfants, et faire ses achats de cadeaux pour les siens et tout le reste qui allait avec. Sans compter que cette année, ses parents et grand-parents venaient à Naples pour fêter le 24 et 25 décembre en famille. Une belle fête les attendait donc, et Mayra ne pouvait avoir que les yeux qui brillaient à l'approche de la date fatidique, qu'ils allaient fêter avec les Vijay. La branche cousine de la famille, qui vivait ici à Naples aussi. Et la raison pour laquelle la Verdi avait choisi cette ville quand elle avait tenté de fuir Brindisi et tout son passé. Ce qui jusqu'ici avait plutôt bien fonctionné. Très bien même. Sans compter que ça lui avait permis de se rapprocher de cette partie de sa famille, et notamment de sa cousine Nayana, avec qui elle n'avait que très peu de relations jusqu'alors. Un vrai gâchis aux yeux de la brune, qui avait appris à connaître sa cousine si mystérieuse lorsqu'elle avait emménagé chez les parents de celles-ci, et autant le dire, elle l'adorait. Et elle aimait passer du temps avec elle depuis qu'elle avait emménagé en ville, ou alors discuter voire se confier au besoin. Des moments entre cousines en sommes, qui aidait Mayra dans sa reconstruction.

D'ailleurs, aujourd'hui, en ce premier décembre, Mayra ne travaillait pas et pour occuper sa journée, elle avait rendez-vous avec sa chère cousine Nayana. Il était prévu que les deux jeunes femmes passent une bonne partie de la journée ensemble et en profitent pour faire du shopping de Noël. L'occasion pour May' de regarder pour acheter un petit sapin. Elle ne pouvait pas passer Noël sans un petit arbre vert et décoré dans son petit appartement. Mais en attendant, la brune devait quitter son lit bien chaud dans lequel elle était confortablement installée. Et pour ça, quoi de mieux que de mettre un peu de musique entraînante ? De la musique de Noël bien entendu. Oui, elle était un peu trop enthousiaste. Ce que montrait également le pull qu'elle choisit de porter: un pull de Noël, de couleur noir avec un renne au nez rouge représenté dessus. Rudolph, célèbre renne du Père Noël. Un pull qu'elle possédait depuis plusieurs années et qu'elle aimait sortir durant le mois de décembre. Qu'elle accompagna d'un jean de couleur claire et des baskets Adidas confortables.
Mayra finissait de donner un coup de brosse à ses cheveux qu'elle portait court depuis plusieurs mois, quand on toqua à la porte d'entrée. Jetant un rapide coup d'oeil à l'heure sur son portable, la Verdi esquissa une grimace: à trop traîner au lit, elle s'était un peu mise en retard. Et n'avait toujours pas déjeuner, alors que Nayana venait d'arriver. Plus qu'à l'heure. Et elle semblait impatiente vu la manière dont elle sonnait: son doigt était appuyé sur la sonnette, si bien que la sonnette retentissait d'une manière assourdissante dans tout le petit appartement, amenant May' à se boucher les oreilles avec ses mains.

- J'ARRIVE !

Hurla-t-elle en cause de désespoir, sans succès. Ce qui mit fin à la sonnette, ce fut quand Mayra ouvrit la porte, en soupirant.

- Nayana ! Tu m'as l'air en pleine forme !

Commenta-t-elle simplement, un sourire amusé sur les lèvres.



Take me, pull me all around. Break me, I'm yours.
- in this moment
Revenir en haut Aller en bas
Nayana VijayTu te bonifies avec l'âge… ou pas
Nayana Vijay
https://www.ciao-vecchio.com/t6462-nayana-the-sky-is-pink https://www.ciao-vecchio.com/t6472-nayana-deewani-ho-gayi
ID : wanderlust.
Pronom : Elle
Faceclaim : .Deepika Padukone ; ealitya + Signature : batphanie + gifs : Ealitya
Style RP :
Pronoms RP : Elle
Flashback : Oui
RPs hot : avant/après. Pas le pendant.
Longueur : sans pression.

Sujets sensibles : //
Thème·s abordé·s : Cécité, viol, agression
Messages : 3462 - Points : 2640
Mayra || Last christmas I gave you my heart  Tumblr_phsttoPKnc1rry1nko6_r1_250
Âge : 32 ans
Métier : Tisaneur
Mayra || Last christmas I gave you my heart  Empty
# Sujet: Re: Mayra || Last christmas I gave you my heart ( le Lun 28 Déc 2020 - 23:35 )
De nature pourtant patiente, lorsqu’il s’agissait d’embêter sa cousine, Naya ne connaissait pas ce mot. Elle aurait pu lui envoyer un message pour prévenir cette dernière de son arrivée. Mieux, se contenter d’un ou deux coups de sonnettes maximum. Mais une fois que son doigt entra en contact avec cet objet animé, elle ne put se résoudre à l’enlever. Dans sa tête, elle commença à compter les secondes pour voir combien de temps est-ce que Mayra mettait pour venir l’ouvrir. Un peu trop longtemps à son goût. Elle n’entendit rien. Ni les cris de sa cousine qui lui annonçaient son arrivée. Ni même la porte qui s’ouvrit sur elle avec la jeune Indienne derrière. Un sourire au coin des lèvres, lorsqu’elle entendit la voix de cette dernière non étouffée par la porte, elle cessa son bruit. Elle n’était pas en mesure de voir ce qu’il se passait autour d’elle, mais elle était à peu près certaine que des voisins étaient sortis sur le palier pour voir qui s’acharnait sur cette sonnette. Elle s’en fichait. C’était noël. Enfin, ce n’était que le début du mois, mais pour l’Indienne c’était tout comme. Il y avait pour elle 25 jours de noël. Et ce n’était pas négociable. De plus, c’était la première fois depuis des semaines qu’elle sortait la tête de l’eau et qu’elle avait assez de force pour chasser les gros nuages noirs qui s’étaient accumulés au-dessus de sa tête. Personne n’allait lui enlever son plaisir de se sentir vivante depuis si longtemps. « Bonjour Mayra ! » Lâcha Naya avec joie pour répondre à sa cousine. Avant de lui tendre la boîte de confiseries qu’elle avait récupéré avant de sortir, elle fit un pas en avant pour attraper le bras de sa cousine. C’est bon, c’était bien elle. Avec la même vivacité dans les gestes, elle la tira doucement vers elle pour la saluer. La tenant dans ses bras, les sourcils de l’Indienne se froncèrent doucement, le sourire toujours étiré sur ses lèvres. Sans dire un mot, elle s’éloigna de quelques centimètres pour mettre fin à l’étreinte et laissa sa main glisser vers le pull de sa cousine. Avec dextérité, elle commença par sentir la matière avant de laisser glisser ses doigts sur les motifs qu’elle devinait se dessiner sous son passage. Son sourire s’agrandit. « Tu ne t’es toujours pas débarrassée de ce pull… » Un soupir, pourtant amusé, passa la barrière de ses lèvres. Tous les ans elle le sortait, à croire que c’était pour elle une tradition de se vêtir de cette chose dont Naya n’était pas fan. C’était d’ailleurs dans ces moment-là d’être contente de ne pas voir. Au moins elle ne se brûlait pas les rétines sur cette chose. « Tiens, cadeau de la maison. » Elle lui tendit la boîte de confiserie avant de la glisser elle-même entre ses mains. « J’espère que t’es prête pour cette journée placée sous le signe de… » Elle laissa tomber sa canne pour avoir les mains libres, leva les yeux au ciel et agita les mains pour terminer sa phrase. « …Noël ! » (cf le lien ici, elle ouvre les mains comme ça) « On pourrait en profiter pour te chercher un nouveau pull d’ailleurs, t’en as bien besoin. »


Channa mereya
Dil ke sandookon mein mere achchhe kaam rakhna, chiTThi taaron mein bhi mera tu salaam rakhna. Andhera tera maine le liya, mera ujla sitaara  tere naam kiya. ▬
Revenir en haut Aller en bas
Mayra VerdiBon pour te remonter le moral
Mayra Verdi
https://www.ciao-vecchio.com/t7909-mayra-moi-je-vais-rester-la-p https://www.ciao-vecchio.com/t7911-mayra-be-what-you-want
ID : Maxi, @Cinderella
Pronom : Elle
Faceclaim : Naomi Scott + Tag
Style RP : Flashback : oui.
RPs hot : avant/après, pas pendant.
Longueur : j'écris sans pression, je m'adapte à mes partenaires

Sujets sensibles : relation toxique
Thème·s abordé·s : violence conjugale; fausse couche
Messages : 529 - Points : 591
Mayra || Last christmas I gave you my heart  5568f92f69d38b5dc1f2223c07cac0d2a9d15668
Âge : 29 ans
Métier : Libraire et professeur de yoga
Mayra || Last christmas I gave you my heart  Empty
# Sujet: Re: Mayra || Last christmas I gave you my heart ( le Jeu 31 Déc 2020 - 19:35 )
Grimaçant en raison de la sonnette hurlante qui se répandait dans son appartement, Mayra finit par apposer ses mains sur ses oreilles pour atténuer l'horrible bruit. Enfin à ses yeux. Décidément, Nayana était en pleine forme. Elle le savait rien qu'à son doigt qui restait appuyer sur le bouton de la sonnette de l'autre côté de la porte, que les cris de la Verdi, annonçant son arrivée, ne pouvait calmer. C'est donc en faisant une légère moue, tout en ayant un sourire amusé sur les lèvres que l'indienne ouvrit à sa cousine, lui faisant un léger commentaire au passage. Et en guise de réponse, elle eut droit à un bonjour enthousiaste de sa cousine, ce qui lui fit lever les yeux au ciel quelques secondes avant qu'elle ne se laisse agripper par la jeune femme. Celle-ci l'attrappa par le bras avant de l'attirer à elle pour la serrer un instant dans ses bras. Etreinte que la Verdi rendit avec bonheur et joie à Nayana.

- Bonjour Naya' !

Dit-elle, toujours entre les bras de sa cousine. Quelques secondes d'une étreinte chaleureuse qui fit un bien fou à May', jusqu'à ce qu'elle prenne fin, et que les mains de sa cousine ne s'égarent sur le pull que portait la libraire. Un nouveau sourire apparut sur le visage de la Verdi, sourirre qui devint un rire quand elle entendit le commentaire de Nayana, l'amenant à secouer vigoureusement la tête, bien que la Vijay ne pouvait pas le voir.

- Pourquoi est-ce que je me débarrasserai de ce pull ? Je l'adore ! Il est le synonyme des fêtes de Noël !

Et puis, ce pull elle se l'était achetée lors de son premier Noël ici à Naples, quelques mois après son arrivée en ville, si bien qu'il avait une certaine importance à ses yeux. Sans compter qu'il était joli et non ridicule contrairement à ceux qu'on pouvait régulièrement voir. Il faudrait qu'elle en trouve un autre tout aussi beau pour s'en débarrasser !

- Oh merci !

Dit-elle quelques secondes plus tard quand Nayana lui tendit une boîte de confiseries. Enfin, elle la lui glissa dans les mains à vrai dire, permettant à May' de la contempler quelques secondes, avant qu'elle ne se mette sur la pointe des pieds pour déposer un rapide baiser sur la joue de sa cousine en guise de remerciement. Et à peine celui-ci déposer, que la brune éclatait de rire devant la mimique de sa cousine qui suivit.

- Oh oui je suis prête !

Rétorqua-t-elle toujours en riant. Oui, elle était prête pour cette journée sous le signe de Noël. Elle avait pour but de trouver des cadeaux pour ses parents et ses grands-parents, ainsi qu'un petit sapin pour son appartement. Un vrai sapin, pas un de ces faux en plastiques, Mayra était une vraie puriste à ce niveau-là.

- A vrai dire, à la place d'un pull dont je n'ai pas vraiment besoin contrairement à ce que tu penses, j'ai besoin d'un beau petit sapin. Ca c'est primordial pour Noël ! Et des cadeaux aussi. Ainsi que de passer un bon moment, mais ça, avec toi, ça ne devrait pas poser de problèmes !

Et tout en disant cela, la jeune indienne se tourna vers son porte manteau pour se saisir de son manteau et de son sac à main. Elle enfilait sa veste, son regard posé sur Nayana, quand elle reprit la parole:

- Ah, et j'ai besoin de manger un petit-déjeuner aussi ! Car je n'ai pas encore pris le mien !



Take me, pull me all around. Break me, I'm yours.
- in this moment
Revenir en haut Aller en bas
Nayana VijayTu te bonifies avec l'âge… ou pas
Nayana Vijay
https://www.ciao-vecchio.com/t6462-nayana-the-sky-is-pink https://www.ciao-vecchio.com/t6472-nayana-deewani-ho-gayi
ID : wanderlust.
Pronom : Elle
Faceclaim : .Deepika Padukone ; ealitya + Signature : batphanie + gifs : Ealitya
Style RP :
Pronoms RP : Elle
Flashback : Oui
RPs hot : avant/après. Pas le pendant.
Longueur : sans pression.

Sujets sensibles : //
Thème·s abordé·s : Cécité, viol, agression
Messages : 3462 - Points : 2640
Mayra || Last christmas I gave you my heart  Tumblr_phsttoPKnc1rry1nko6_r1_250
Âge : 32 ans
Métier : Tisaneur
Mayra || Last christmas I gave you my heart  Empty
# Sujet: Re: Mayra || Last christmas I gave you my heart ( le Sam 16 Jan 2021 - 19:48 )
L’énergie débordante de l’Indienne se voulait communicative. Pour une fois qu’elle ne s’était pas levée du mauvais pied, elle voulait bien en faire profiter son entourage. Enfin non, pas son entourage. Juste Mayra parce que c’était sa cousine préférée et que c’était la seule avec qui elle aimait passer du temps. La seule qu’elle supportait, même. Depuis son agression, malgré son désir de continuer à vivre sa vie de façon normale, la jeune femme s’était vite rendu compte qu’elle avait mis de la distance entre elle et pas mal de ses proches. Pas parce qu’elle leur en voulait ou quoi que ce soit, bien au contraire. Elle voulait surtout les préserver de sa mauvaise humeur et de ces épisodes tristes qu’elle traversait. Mais avec Mayra ce n’était pas la même chose, elle était de sa famille. Celle que ses parents ont obligé à supporter depuis petite malgré la différence d’âge. Elle était d’ailleurs reconnaissante qu’ils l’aient forcé à maintenir un minimum contact avec les personnes qu’elle ne voyait même une seule fois par an. Elle était reconnaissante de la présence de sa cousine dans sa vie.

Une fois les étreintes terminées et les confiseries remises, Naya se sentait mieux. Comme à chaque fois qu’elle se retrouvait face à ce pull, l’Indienne y alla de son petit commentaire. C’était plus fort qu’elle à chaque fois. Elle ne comprenait pas pourquoi la libraire aimait autant ce torchon. Elle n’avait même pas besoin de le voir pour savoir qu’il n’était pas beau. Noël c’était supposé être beau et féérique, là, avec ce pull, c’était tout sauf ça. « Oui enfin, je suis bien contente de ne pas pouvoir voir quand tu mets ce truc. » Pour désigner le vêtement, elle en attrapa le rebord du bout des doigts en tirant doucement dessus sans savoir ce qu’elle espérait. Peut-être qu’il se rompe sous ses doigts. En attendant, ça allait être encore une année où le pull ne partirait pas et Naya n’arrivait pas à faire la paix avec cette idée. Mais comme pour se faire pardonner de ces pensées pas très gentilles, elle glissa entre les mains de sa cousine la boîte de confiseries qu’elle avait apporté exprès pour elle. Elle savait déjà ce qu’il y avait dedans, à chaque fois qu’elles se voyaient sa mère l’obligeait à lui en apporter une. A ce stade, Naya soupçonnait à sa mère de vouloir rendre sa cousine diabétique. Un sourire au coin des lèvres, elle étendit le bras en faisant un petit signe comme pour empêcher le mauvais œil sur la libraire, avant de partir d’un petit rire. Gif ici

De son côté, l’Indienne ne tenait plus en place. Elle avait envie de faire les magasins pour les fêtes de noël. Certes elle ne voyait rien, mais elle trouvait qu’il y avait quelque chose de différent qui flottait dans l’air en cette période. Les gens étaient moins sur les nerfs et plus généreux aussi. Elle ne faisait pas la charité, mais une fois dans les files d’attentes pour passer en caisse, une fois que les gens posaient les yeux sur sa canne ils la laissaient passer devant. Et elle en profitait. Aujourd’hui cependant c’était une autre sorte d’énergie qu’elle ressentait. Celle du genre à lui donner assez de force pour couper elle-même son sapin en pleine forêt. Et comme si Mayra lisait dans ses pensées à défaut de la laisser lui chercher un nouveau pull, elle mentionna l’arbre de noël qu’elles allaient devoir chercher pour cette dernière. « Que serait tes courses de noël sans ma présence de toute façon… » Une main sur le front comme pour jouer les dramaqueens, elle attendit sagement sur la jeune femme finisse de se préparer. Un sourire au coin des lèvres, elle arrivait à deviner l’enchaînement d’action au bruit qu’elle faisait. Le tissu froissé, celui de ce qu’elle devinait être son sac qui passait sur son épaule. « Ah. » Se contenta de répondre Naya, pensive. « J’ai pas vraiment mangé non plus… » Pour ne pas dire pas du tout. Elles savaient au moins par quoi commencer la journée. « On va se chercher à manger ? J’ai envie de quelque chose à la cannelle ! J’invite. » Son sourire s’était agrandit tandis qu’elle se mettait déjà de côté pour prendre la route. Sa canne à la main, elle avait même commencé à tâter ce qu’il y avait devant elle comme pour montrer son impatience. Elle savait bien qu’il n’y avait aucun danger pour elle, mais elle voulait juste qu’elles quittent les lieux au plus vite. « Tu t’es assez couverte, hein ? » Demanda tout de même la jeune femme, qui s’assurait que sa cousine ne prenne pas froid.


Channa mereya
Dil ke sandookon mein mere achchhe kaam rakhna, chiTThi taaron mein bhi mera tu salaam rakhna. Andhera tera maine le liya, mera ujla sitaara  tere naam kiya. ▬
Revenir en haut Aller en bas
Mayra VerdiBon pour te remonter le moral
Mayra Verdi
https://www.ciao-vecchio.com/t7909-mayra-moi-je-vais-rester-la-p https://www.ciao-vecchio.com/t7911-mayra-be-what-you-want
ID : Maxi, @Cinderella
Pronom : Elle
Faceclaim : Naomi Scott + Tag
Style RP : Flashback : oui.
RPs hot : avant/après, pas pendant.
Longueur : j'écris sans pression, je m'adapte à mes partenaires

Sujets sensibles : relation toxique
Thème·s abordé·s : violence conjugale; fausse couche
Messages : 529 - Points : 591
Mayra || Last christmas I gave you my heart  5568f92f69d38b5dc1f2223c07cac0d2a9d15668
Âge : 29 ans
Métier : Libraire et professeur de yoga
Mayra || Last christmas I gave you my heart  Empty
# Sujet: Re: Mayra || Last christmas I gave you my heart ( le Sam 30 Jan 2021 - 14:42 )
Mayra souriait, ravie de voir sa cousine et de passer la journée avec elle. Même quand elle commenta le pull que portait l'indienne, bien qu'elle roula des yeux durant quelques secondes pour les lever au ciel. Non, son pull de Noël n'était pas idiot, bien au contraire. Et il n'était pas moche comme le prétendait Nayana, qui comble de l'ironie ne l'avait jamais vu. Pour elle il était moche en raison de ce qu'elle pouvait sentir sous ses doigts. Ou alors, juste pour taquiner sa jeune cousine, voilà qui était fort possible aussi. En tout cas, Mayra ne se laissait pas démonter: son pull était beau, quoi qu'en dise sa cousine.

- Mais ce truc, comme tu l'appelles est beau. Dommage que tu ne puisses pas le voir ! Et encore, te connaissant, je suis certaine que même si tu le voyais, tu le trouverais moche juste pour m'embêter !

Là-dessus, la Verdi ne devait pas trop se tromper. En tout cas, elle laissa Nayana tirer doucement sur le vêtement, voulant éviter de se retirer d'un coup et que l'étoffe ne s'en trouve abîmé. Après tout, elle l'adore son pull depuis qu'elle l'a acheté, et rien ne pourrait changer cela. Pas même une Naya insistant lourdement pour qu'elle ne le jette et en achète un autre. Ca jamais !
Récupérant la boîte que la jeune femme avait apporté puis fourré dans ses mains, la Verdi remercia poliment tout en dévisageant la boîte, sachant pertinemment ce qu'il y avait dedans, puisqu'elle en avait régulièrement. En tout cas le geste, presque surréaliste de sa cousine la fit éclater de rire. Un rire qu'elle eut du mal à contrôler. Mais à quoi bon ? Cela faisait tant de bien de rire, non ?

La journée s'annonçait délicieuse, et May' n'avait qu'une envie: qu'elle passe le plus lentement possible, afin de profiter de chaque instant, de chaque petit moment de bonheur, entre courses de Noël et sapin à trouver. Un magnifique sapin, avec de belles épines, bien vert et qui avait une bonne odeur. Le parfait sapin quoi... Et elle avait déjà une idée bien précise de ce qu'elle souhaitait.

- Mes courses de Noël serait fades et insipides sans toi, c'est bien connue.

Rétorqua-t-elle en souriant, non sans attraper son sac au passage. Le geste de sa cousine lui fit secouer doucement la tête, son sourire se transformer en sourire amusé par la situation.

- Tu ferais une super dramaqueen, tu sais ?

Commenta-t-elle simplement, avant d'enfiler veste et sac à main en un tour de main. Elle en profita pour avouer qu'elle n'avait pas encore pris le temps de déjeuner. Une grimace accompagna son aveu, car May' avait certainement un peu trop tendance à sauter des repas, ce qui n'était pas une bonne chose. Sa mère l'aurait certainement reprit, mais pas Naya, Shiva en soit remerciée. Non, celle-ci avoua qu'elle aussi n'avait pas mangé.

- Parfait alors, allons nous chercher de quoi manger avec de la cannelle ! Je suis ceertaine que tu as déjà un lieu en tête, en plus ?

Elle jeta un rapide coup d'oeil à Nayana en disant cela, avant de saisir les clés de son domicile, accrochées à leur endroit habituel. Leur tintement se fit entendre, surpassant le bruit de la canne de sa cousine, qui montrait son impatience.

- On peut y aller !

S'exclama alors Mayra en se tournant vers la porte d'entrée.

- Mais oui, ne t'en fais pas, je suis bien couverte ! Je n'ai plus huit ans tu sais ? Et toi, tu t'es bien couverte ?

Elle sourit en disant cela, avant de précéder sa cousine jusqu'à son palier. Elle y verrouilla rapidement la porte d'entrée, et ensembles, les jeunes femmes prirent l'ascenseur pour rejoindre le rez-de-chaussée puis l'extérieur.

- Sinon, comment vas-tu ?

Et la question sous-entendait bien entendu plus qu'un simple "ça va". Bien plus.



Take me, pull me all around. Break me, I'm yours.
- in this moment
Revenir en haut Aller en bas
Nayana VijayTu te bonifies avec l'âge… ou pas
Nayana Vijay
https://www.ciao-vecchio.com/t6462-nayana-the-sky-is-pink https://www.ciao-vecchio.com/t6472-nayana-deewani-ho-gayi
ID : wanderlust.
Pronom : Elle
Faceclaim : .Deepika Padukone ; ealitya + Signature : batphanie + gifs : Ealitya
Style RP :
Pronoms RP : Elle
Flashback : Oui
RPs hot : avant/après. Pas le pendant.
Longueur : sans pression.

Sujets sensibles : //
Thème·s abordé·s : Cécité, viol, agression
Messages : 3462 - Points : 2640
Mayra || Last christmas I gave you my heart  Tumblr_phsttoPKnc1rry1nko6_r1_250
Âge : 32 ans
Métier : Tisaneur
Mayra || Last christmas I gave you my heart  Empty
# Sujet: Re: Mayra || Last christmas I gave you my heart ( le Dim 7 Mar 2021 - 2:03 )
Un moment passé avec sa cousine, c’était tout ce dont la jeune femme avait besoin. Depuis quelques temps, elle faisait tout pour fuir ses parents qui n’avaient cessé de se comporter de façon bizarre avec elle. Une personne qui la connaissait bien, aurait pu soutenir que si on l’écoutait ses parents étaient toujours bizarres, mais ici… c’était différent. Les silences – lorsqu’il y en avait et que ses parents n’essayaient pas de meubler les vides – elle arrivait à les sentir avec une telle lourdeur lorsqu’ils s’installaient, qu’elle avait souvent du mal à respirer. Même si elle ne voyait rien, elle arrivait à sentir les regards fuyants. Comme s’ils n’osaient plus la regarder ou du moins éviter de croiser son regard. Tout ça, ce n’était que des ressentis qu’elle ne pourrait jamais confirmer, mais depuis son agression… L’ambiance était pesante chez elle. Ses parents se taisaient lorsqu’elle approchait et à chaque fois qu’elle disait quelque chose, ils expédiaient la conversation ou alors la tournait de façon à ce qu’elle devienne inutile et insignifiante. Encore une fois… Juste des ressentis. Peut-être que ce n’était pas le cas et que le problème venait en fait de Naya qui avait de moins en moins de patience à supporter ses parents et ce qu’elle décrivait comme de la fausse bienveillance. Peut-être qu’elle était fatiguée de voir qu’ils rataient tout. Toutes ces années, depuis son accident ils n’avaient eu de cesse de vouloir la protéger du monde, d’elle-même, alors qu’elle n’avait même pas besoin qu’on lui tienne la main. Et la seule fois où elle aurait eu besoin qu’on lui dise de faire attention, de la protéger…. Personne n’était là. Oui, elle s’en prenait aux mauvaises personnes et savait que personne ne sera aussi coupable que le violeur. Que ses parents faisaient tout ce qu’ils pouvaient eux aussi pour gérer la situation qui était inédite. Mais voilà… Elle avait juste besoin d’une coupure de son quotidien qui commençait à devenir de plus en plus pesant.

Et comme à chaque fois, les festivités débutaient par Naya qui se moquait du pull de sa cousine. Parce que c’était drôle – pour la jeune aveugle bien sûr. Elle connaissait l’attachement de Mayra pour ce vêtement qu’elle n’aimait, et elle ne s’attendait même pas à ce qu’elle s’en débarrasse. Ca lui donnait une occasion de se moquer au moins. « Moi ? Dramaqueen ? Jamais ! » La main posée sur le front comme si elle était offensée, le sourire qui étirait ses lèvres la trahissait alors qu’elle essayait de prendre un air choqué. Au bout de quelques secondes elle lâcha un petit rire avant de redevenir un minimum sérieuse. « Y a un café que j’ai envie d’essayer avant qu’on commence les courses. Et j’ai envie d’une boisson chaude. » Plus pour la tenir entre ses mains parce qu’elle aimait faire ça, que pour la boire, mais détail. Elle avait tellement hâte de commencer la journée avec sa cousine, que l’Indienne sautillait presque en place. Enfin pas vraiment, elle se contentait de faire bouger sa canne qui ne demandait qu’à être utilisée pour commencer ce qui allait sûrement être une longue tradition entre les deux cousines. Son sourire s’agrandit un peu plus en entendant les clés de Mayra, elle les avait récupérées, ça voulait dire qu’elles allaient bientôt pouvoir partir. Les bras étendus, elle fit un tour sur elle-même pour répondre à la question de la jeune femme. « Bien couverte et équipée pour la journée. » A nouveau, elle fit un tour sur elle-même comme pour qu’elle puisse bien voir ses vêtements.

Sans perdre une minute de plus, les cousines prirent enfin la direction de la sortie pour commencer la journée. A l’aide de sa canne, Naya pouvait presque s’aider sans avoir besoin d’aide. Mais une fois arrivée devant l’ascenseur que sa cousine avait appelé avant qu’elle ne la rejoigne, elle tendit le bras pour que ses doigts s’accrochent un court instant à son coude juste pour entrer dans la cabine. Elle aurait pu se servir de sa canne mais Mayra étant là, autant qu’elle lui soit utile. Elles arrivèrent dehors saines et sauves. Pas de chute, rien. A la question de sa cousine, l’Indienne se figea un instant. Son sourire se crispa et commençait presque à disparaitre. Elle n’aimait pas cette question et avait vraiment espéré qu’elle pourrait passer une journée sans qu’on la lui pose. Elle se racla la gorge, passa une main dans ses cheveux et offrit un sourire qui se voulait rassurant à Mayra. « Ca va. » Elle haussa les épaules. Elle n’avait pas envie d’entrer dans les détails de ce mensonge, ni même se l’admettre à elle-même qu’elle était en train de mentir. Alors elles devraient se contenter toutes les deux de ces deux mots. « Toi comment ça va ? Tu as reçu de nouveaux livres en braille ? Ma pile à lire commence à disparaître. » Dans sa voix, un faux calme facile à cerner si on la connaissait aussi bien que Mayra. « On va marcher jusqu’au café si tu veux bien, tiens regarde j’ai déjà rentré l’adresse. Je te laisse nous y amener ? » Elle tendit son téléphone pour que sa cousine puisse lire l’adresse et le chemin à prendre, un bras passé autour du sien.


Channa mereya
Dil ke sandookon mein mere achchhe kaam rakhna, chiTThi taaron mein bhi mera tu salaam rakhna. Andhera tera maine le liya, mera ujla sitaara  tere naam kiya. ▬
Revenir en haut Aller en bas
Mayra VerdiBon pour te remonter le moral
Mayra Verdi
https://www.ciao-vecchio.com/t7909-mayra-moi-je-vais-rester-la-p https://www.ciao-vecchio.com/t7911-mayra-be-what-you-want
ID : Maxi, @Cinderella
Pronom : Elle
Faceclaim : Naomi Scott + Tag
Style RP : Flashback : oui.
RPs hot : avant/après, pas pendant.
Longueur : j'écris sans pression, je m'adapte à mes partenaires

Sujets sensibles : relation toxique
Thème·s abordé·s : violence conjugale; fausse couche
Messages : 529 - Points : 591
Mayra || Last christmas I gave you my heart  5568f92f69d38b5dc1f2223c07cac0d2a9d15668
Âge : 29 ans
Métier : Libraire et professeur de yoga
Mayra || Last christmas I gave you my heart  Empty
# Sujet: Re: Mayra || Last christmas I gave you my heart ( le Dim 25 Avr 2021 - 12:14 )
Nayana qui jouait la dramaqueen. Cela faisait toujours sourire Mayra, quand ça ne l'amusait pas et la faisait rire aux éclats. Et pourtant, derrière ces airs drôles que se donnait sa cousine, l'indienne savait qu'il y avait des blessures, plus profondes qu'on ne pouvait l'imaginer. Mais Nayana savait toujours donner le change, alors, la Verdi espérait qu'elle allait bien, et qu'au besoin, sa cousine se confierait à elle. Elle serait là pour elle à ce moment-là. Elle serait toujours là pour elle à vrai dire, comme Naya avait été là pour elle lors de l'arrivée de May à Naples, dans les conditions bien particulières dont cela s'était fait.

- Non, jamais, bien sûr !

Commenta en riant la brune, le regard toujours posé sur sa cousine. Un moment d'amusement qui mit encore plus la Verdi de bonne humeur, tandis qu'elles discutaient du café où elles allaient se rendre pour commencer leur journée à deux. Un café que Nayana avait envie d'essayer, et pour Mayra ce n'était pas le moindre soucis: les expériences, elle aimait ça.

- Et bien go pour le café que tu veux tenter ! Et moi aussi j'ai envie d'une bonne boisson bien chaude. Style un bon café ou alors un chocolat chaud. Enfin, on verra en temps voulu.

Pour l'instant, elle finissait de se vêtir et de récupérer ses affaires, à commencer par ses clés, tandis qu'elle sentait Naya s'agitait. Ce qui la fit doucement sourire alors qu'elle se tournait vers la porte d'entrée. Sourire qu'elle garda par la suite, secouant doucement la tête en voyant la Vijay se donner à nouveau en spectacle. Ce que Mayra aimait, même si elle ne le dirait jamais à voix haute à sa cousine. Ou alors pas avant quelques années.

- Parfait ! Et joliment en plus ! En tout cas, on peut y aller maintenant, prêtes comme nous sommes !

Et sans perdre un instant, elle verrouilla son appartement, et les deux jeunes femmes quittèrent l'immeuble, direction le café repéré par Nayana. Les rues de la ville étaient plutôt calme pour un matin, mais ce n'était pas désagréable de marcher dans le calme, sans trop de monde sur les trottoirs. Et au cours de leur marche rythmée et paisible, May' finit par poser la question qui lui brûler les lèvres: comment allait sa cousine. Et elle ne voulait pas de ca va en guise de réponse, sa question interrogeant bien plus que cela d'ailleurs. Mais c'est bien au ça va qu'elle eut le droit, amenant Mayra a retenir un soupir. Surtout que le regard qu'elle venait de poser sur sa cousine lui disait qu'il y avait bien autre chose.

- Tu sais que quand tu voudras me parler, ma porte te sera toujours ouverte.

Dit simplement la Verdi, ses yeux toujours sur Nayana durant quelques secondes, avant qu'ils ne se remettent sur la route que parcourent les deux jeunes femmes. Et la question retour arrive, avec cette voix qui résonne étrangement aux oreilles de May' qui pose alors un long regard sur Naya. Mais elle ne dit rien de plus que ce qu'elle a déjà dit auparavant. Et pourtant, ce n'est pas la curiosité qui lui manque.

- Ca va aussi, tranquillement mais sûrement. Et oui, j'ai reçu quelques nouveaux livres en braille, et je t'en ai mis deux de côté, au cas où ça t'intéresserait. Il faudra donc que tu passes à la librairie quand tu aura le temps !

Qui sait, venir dans l'intimité de la librairie amènera peut-être Nayana à se confier, si Mayra n'y arrivait pas aujourd'hui. En attendant, elle devait déjà guider sa cousine jusqu'au café, et en sience, elle imprima le chemin dans sa mémoire à partir du portable de la Vijay. Ce n'était qu'à deux rues, si bien qu'elles y arrivèrent rapidement, Naya accrochée au bras gauche de Mayra qui lui servait de guide.

- Ca m'a l'air pas mal du tout comme café !

Lâcha cette dernière alors qu'elles arrivaient au commerce, dans lequel elles pénétrèrent vite. Il n'y avait pas tant de monde que ça pour le moment, si bien qu'elles avaient relativement du choix pour s'installer.

- Tu veux qu'on se mette à une place précise ou tu me laisses choisir ? En sachant qu'il y a un assez grand nombre de tables libres !



Take me, pull me all around. Break me, I'm yours.
- in this moment
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Mayra || Last christmas I gave you my heart  Empty
# Sujet: Re: Mayra || Last christmas I gave you my heart ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Mayra || Last christmas I gave you my heart -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Quartier Spagnoli :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut