Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility

Revenir en haut
Aller en bas

Le Deal du moment :
Boisson Aloe Vera à la Myrtille – Lot de ...
Voir le deal
16.14 €

 

- Petit Mouton de Mouton Rothschild [Raoul] -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Santa Lucia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Pasha SokolovBon pour te remonter le moral
Pasha Sokolov
https://www.ciao-vecchio.com/t7111-pasha-ombre-d-une-jumelle-ombr https://www.ciao-vecchio.com/t7171-pasha-la-vie-d-un-exile#242474
Faceclaim : Max Thieriot - Pinterest
Sujets sensibles : Le bégaiement
Thème·s abordé·s : Homosexualité, Illégalité, Recherche sa sœur disparue
Messages : 140 - Points : 802
Petit Mouton de Mouton Rothschild [Raoul] Tumblr_n2lm99uIiC1ql56ddo1_500
Âge : 31 ans
Métier : Hacker
Petit Mouton de Mouton Rothschild [Raoul] Empty
# Sujet: Petit Mouton de Mouton Rothschild [Raoul] ( le Dim 6 Déc 2020 - 7:29 )
La vie était décidément faite de surprises, souvent mauvaises d'ailleurs. Mais qui aurait pu penser qu'il ferait un jour une foire au vin ? Alors qu'il détestait le vin ! Bon, il en avait souvent bu en Guyane, du vin français, pour éduquer son palais... Au moins avait-il apprit à reconnaitre un bon vin d'une piquette mais ça s'était à peu près arrêté à ça. Et il se trouvait là aujourd'hui à chercher dans les exposant le nom d'un certain Raoul de St-Ange... Un nom bien français lui aussi. Mais qui une fois les recherches faites, reposait sur à peu près autant de choses que le sien. Avec un peu de chances, ce type était aussi français que lui était russe !
En vérité, ça faisait un moment qu'il savait plus ou moins ce qui se tramait autour de Wayland et qu'il regardait tout cela de très loin. Et jusqu'ici, ça lui avait plutôt bien réussi. Sauf que depuis, il y avait eu Olivia et les galères monstres dans lesquelles elle se fourrait. Des galères qui étaient plus ou moins devenues les siennes... Même s'il s'en défendait en se donnant tout un tas d'excuses qui sonnaient faux à ses propres oreilles alors que la seule qui tenait était qu'Olivia lui faisait penser à Natalia, point.

Et il se trouvait là à parcourir les allées à la recherche de la section B6 au milieu des professionnels en costume-cravates et des touristes d'un certain âge -tous vieux ! Appelons un chat, un chat- persuadés d'être venus faire des bonnes affaires... Clairement son look détonait et sans doute qu'il aurait dû faire l'effort de sortir la seule chemise qu'il avait du fond de son sac. Chemise offerte par Marc et bien pratique en serviette de secours lorsque sa lessive n'était pas faite. Paraissait qu'il fallait avoir un certain standing pour apprécier le vin... De son avis, ça venait surtout avec l'âge comme les tisanes du soir et les charentaises, s'il s'en référait autant aux visiteurs et qu'aux exposants !

La section B6 trouvée, il poursuivit sa quête les mains dans les poches et son sac sur l'épaule, à chercher les noms des stands jusqu'à arriver à celui de St-Ange... Et c'était le moment de se rappeler les discours pompeux de Marc quant à ce soi-disant breuvage des dieux avec la robe, les tanins, l'acidité, le premier nez ou la jambe, et il en oubliait certainement autant ! Et ça le soûlait avant même d'avoir dit Bonjour... Pourquoi ce type n'avait pas fait dans l'astronomie ? Ou la moto ? C'était bien ça, la moto ! Au lieu du vin... "Bonjour... Excusez-moi, est-ce que vous faites du Petit Mouton de Mouton Rothschild ?" Il était en tout cas lancé alors qu'il lui faisait un sourire avenant et qu'il demandait ça comme s'il demandait s'il faisait du sirop de grenadine. D'un autre côté, ce n'était qu'un second vin et non un Pétrus. Et alors qu'il attendait sa réponse, il en profita pour le détailler comme tout bon futur acheteur attendant l'avis d'un expert.
Revenir en haut Aller en bas
Raoul de St AngeTu te bonifies avec l'âge… ou pas
Raoul de St Ange
https://www.ciao-vecchio.com/t4975-un-mensonge-repete-mille-fois https://www.ciao-vecchio.com/t7522-tout-n-est-pas-blanc-ou-noir-tout-est-souvent-gris
Faceclaim : Hugh Jackman © Fae (vava) / crackships (padawan)
Thème·s abordé·s : Vengeance, deuil, bagarre, meurtre.
Messages : 1809 - Points : 3697
Petit Mouton de Mouton Rothschild [Raoul] 1557330545-155665680836801069-14
Âge : 48 ans né le 18/09/72 / vérité
Métier : Oenologue / mensonge ancien flic infiltré
Petit Mouton de Mouton Rothschild [Raoul] Empty
# Sujet: Re: Petit Mouton de Mouton Rothschild [Raoul] ( le Jeu 10 Déc 2020 - 10:35 )

hidden suspicions.
pasha & raoul
Tu voudrais pouvoir en dévoiler plus à Les fêtes approchant tu multiplies les dégustations et tu participes à toutes les expositions ou foires qui pourraient t'amener de nouveaux clients et solliciter les anciens. Tu apprécies chaque coup de main que te files Wayland, tu gagnes pas mal de temps avec le gamin qui passe, dés qu'il le peut, t'aider à décharger et mettre en place. Ces moments avec lui donne à ton cœur un élan tout neuf, il y a bien longtemps que tu ne t'es pas senti si bien, surtout à l'approche des fêtes de fin d'année. Elles sont depuis l'assassinat de ta femme et de ton fils un vrai carcan donc tu n'arrives pas à te libérer. Tu te morfonds souvent à cette période, ne sachant pas comment apaiser la douleur qui comme une explosion violente, sévit dans ton cœur et ton âme. Ton être tout entier brûle d'une rage incontrôlable en fin d'année. Et tu n'avais jusqu'à présent pu les calmer qu'en te perdant dans le sport, l'alcool, voir la drogue. Avec Wayland tout semble prendre une nouvelle route, même si tu la sais chaotique et dangereuse, mais ces petits moments de bonheur même éphémères sont des bouffées d'air frais pour ta pauvre carcasse fatiguée et blessée. Ils sont une arme contre ta descente en enfer. Et tu essaies pour tenir le coup de mettre en pratique toutes les remarques que le métis t'a faites. Comme réapprendre à vivre, parler avec des gens de choses et d'autres. Tu fais de ton mieux pour sortir du corral que tel un cheval prisonnier, tu as mis en place avec le temps.

Du coup c'est sourire aux lèvres que tu attends tes clients, ton stand est prêt, parfaitement rangé. La toute nouvelle gamme de vin venu tout droit du Canada trône aux côtés des vins français, italiens et américains. Elle devrait beaucoup plaire, enfin tu l'espères car tu as pas mal investi. Tu veux te faire un max de fric pour venir en aide au métis. Quand il vient te voir parfois son visage, comme son corps, portent les stigmates de ceux qui le malmène. Et tu ne supportes pas de savoir qu'on puisse le frapper et en éprouver du plaisir. Cela te donne la gerbe. Alors tu redoubles d'efforts par rapport à l'enquête que tu mènes, prenant même certains risques, comme l'autre soir quand tu as parlé à Olivia. Fouillant de nouvelle piste même insensée. Tu espères que cela ne te retombera pas dessus. Mais tu es prêt à en accepter les conséquences pour sortir le plus vite possible le gamin de cet enfer. Pas qu'il joue à la princesse, de ce côté là il ne se plaint jamais. C'est un dur à cuire, un gamin qui rend fier. Mais qui écorche ton cœur à chaque fois que tu le vois rouge comme une tomate avant de devenir violet de coup. Le cortex de ton cerveau dans ces cas là, réfléchit encore plus vite sur ce qui pourrait un jour lui arriver. Ce qui te fait vriller. Mais tu ne dois pas y penser pour le moment les clients arrivent et tu te dois d'être à leur écoute. Et il y a ce jeune qui s'approche, il dénote un peu dans l'ensemble, tout le monde n'est pas fait pour porter un costume. Mais il doit un peu s'y connaître vu le nom du vin qu'il vient de donner. « Bonjour. Mais bien sûr. J'ai même plusieurs millésimes. Vous en cherchez un en particulier ? » Son visage ne t'est pas familier, tu ne l'as jamais vu dans ce genre d’événement. Pas que tu connaisses tout le monde, mais les foires aux vins attirent des habitués. Après il est jeune, il peut venir pour quelqu'un ou bien il a envie de découvrir le vin autrement. Ou encore il a goûté ce cru chez une  personne et il veut en avoir à sa table. « Est ce que vous avez un budget à respecter parce que ce vin là on tape un peu haut dans le prix de la bouteille ? » Même si l'habit ne fait pas le moine, en à juger par sa tenue, tu n'es pas certain qu'il est les moyens. Alors tu te renseignes histoires de ne pas perdre du temps pour rien. « C'est pour vous ? Pour offrir ? Ou vous êtes un intermédiaire ? » Tu ne veux pas paraître curieux, tu veux juste cerner au mieux ton client pour lui donner plus grande satisfaction. Tu es prêt à toute éventualité, même à lui en faire déguster s'il le désire. Le client est toujours roi chez toi.

vmicorums.




Une petite boule de poil pour mettre de la tendresse dans le regard. Pour apaiser les blessures, combler les vides et rendre le tout plus doux.
Revenir en haut Aller en bas
Pasha SokolovBon pour te remonter le moral
Pasha Sokolov
https://www.ciao-vecchio.com/t7111-pasha-ombre-d-une-jumelle-ombr https://www.ciao-vecchio.com/t7171-pasha-la-vie-d-un-exile#242474
Faceclaim : Max Thieriot - Pinterest
Sujets sensibles : Le bégaiement
Thème·s abordé·s : Homosexualité, Illégalité, Recherche sa sœur disparue
Messages : 140 - Points : 802
Petit Mouton de Mouton Rothschild [Raoul] Tumblr_n2lm99uIiC1ql56ddo1_500
Âge : 31 ans
Métier : Hacker
Petit Mouton de Mouton Rothschild [Raoul] Empty
# Sujet: Re: Petit Mouton de Mouton Rothschild [Raoul] ( le Ven 11 Déc 2020 - 22:13 )
Bon, maintenant qu'il était là, il allait devoir trouver une stratégie pour s'éterniser et faire parler ce type. Et question stratégie, il n'était pas Charlie, lui ! Lui fonçait dans le tas avec sa franchise habituelle et voyait ce qu'il en ressortait après. Pas vraiment l'idéal donc dans ce jeu d'échecs grandeur nature où il n'avait rien à y faire. Mais il avait quand même pour lui un certain sens de l'observation et une capacité d'analyse, heureusement ! Il ne lui restait plus qu'à utiliser tout ça au mieux pour voir ce qu'il pourrait retirer de toute cette situation. Et commencer par s'assurer qu'Olivia ne serait pas davantage sollicitée, et encore moins mise en danger, ce serait déjà ça. Ce fut donc sans se poser davantage de questions qu'il aborda ce qui était de toute évidence Raoul de St Ange au sujet d'un vin... qui le projetait loin en arrière. Dans une autre vie.
Et ce n'était peut-être pas la meilleure idée qu'il ait eue mais ce nom de Petit Mouton de Mouton l'avait fait suffisamment rire pour que celui-ci s'imprime davantage que les autres dans son cerveau. Quant au millésime, là aussi la question ne se posa pas et il répondit aussitôt sans la moindre trace d'hésitation quelconque. "Celui de 1989, si vous l'avez." C'était facile, c'était son année de naissance. Et paraissait-il un excellent cru pour ce vin. Il avait d'ailleurs pas mal plaisanté à cela. Jusqu'à ce qu'il se reçoive une tape derrière la tête lorsqu'il s'était plaint que c'était pas terrible comme boisson d'anniversaire. Quant à la question du prix, qui avait d'ailleurs été soulevé au moment de cette claque, la réponse lui vint toute seule aux lèvres. "Oui, enfin ça va, c'est pas du Pétrus non plus !" Une phrase qui sortait du tréfond de sa mémoire parce que ça devait être au mot près la réponse qu'il avait faite à Marcus. Parce qu'il lui avait offert un second vin, pas trop cher donc, puisqu'il ne savait apparemment pas l'apprécier à sa juste valeur. Pas qu'il aurait pu reconnaitre un Petit Mouton de Mouton Rothschild d'un Pétrus mais il aimait les noms, qui l'amusaient franchement. Il fallait bien avouer que les Français avaient de l'imagination quant à l'appellation de leurs vins !

Et pour ce qui était de ce qu'il allait faire de cette bouteille, il prit le temps d'y réfléchir. Ce n'était pas comme s'il était un fanatique du vin rouge... Et en vérité, il ne s'était juste pas attendu à une telle question. Qu'est-ce qu'il allait bien pouvoir en faire ? "...C'est pour offrir !" Voilà, il allait pouvoir s'en débarrasser ! Et il savait exactement à qui. Quelqu'un ayant l'âge pour apprécier le vin -donc pas avant de très longues années pour ce qui le concernait !- et le dressing code qui allait avec. Et il doutait qu'il devienne un jour un grand fanatique des chemises... "Et puis mon patron ne me paye pas assez pour que je puisse lui acheter du Pétrus. S'il veut mieux, il n'aura qu'à m'augmenter." Bon sang, il voudrait être une petite souris pour voir la tête que ferait Monsieur lorsqu'il recevrait cette bouteille ! "Oh ! Il faudra la livrer... Est-ce que c'est possible ?" Il l'espérait en tout cas parce qu'il ne s'imaginait pas du tout aller la lui donner en mains propres. Et ce serait surtout moins drôle.

Bien que la partie pas drôle du tout commençait maintenant alors qu'il lui faisait un sourire charmant et que les mains toujours dans les poches, il demandait tout à fait innocemment. "Raoul de St Ange... C'est un nom français, n'est-ce pas ? Vous êtes Français ?" Il n'avait plus qu'à attendre les réactions à tout ça. Parce qu'il y en avait toujours, même si non formulées et même si le vernis de la politesse en émoussait les bords. Son attitude avait toujours eu le don de faire réagir les gens, même si c'était malheureusement souvent de façon assez négative. Mais on s'habituait à tout, après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Raoul de St AngeTu te bonifies avec l'âge… ou pas
Raoul de St Ange
https://www.ciao-vecchio.com/t4975-un-mensonge-repete-mille-fois https://www.ciao-vecchio.com/t7522-tout-n-est-pas-blanc-ou-noir-tout-est-souvent-gris
Faceclaim : Hugh Jackman © Fae (vava) / crackships (padawan)
Thème·s abordé·s : Vengeance, deuil, bagarre, meurtre.
Messages : 1809 - Points : 3697
Petit Mouton de Mouton Rothschild [Raoul] 1557330545-155665680836801069-14
Âge : 48 ans né le 18/09/72 / vérité
Métier : Oenologue / mensonge ancien flic infiltré
Petit Mouton de Mouton Rothschild [Raoul] Empty
# Sujet: Re: Petit Mouton de Mouton Rothschild [Raoul] ( le Lun 21 Déc 2020 - 8:20 )

hidden suspicions.
pasha & raoul
L'homme qui se trouve face à toi, n'a pas spécialement l'allure des personnes qui s'approchent de ton stand, mais quand il te donne le nom du vin, tu te dis qu'il s'y connais un minimum. A part qu'il en te joue un coup de bluff ou qu'il te fasse une blague, dans le genre pari un peu débile avec des potes. Mais vu que tu ne sais pas, tu engages la conversation essayant au mieux de cerner ses envies et ses motivations. Et puis tu te méfies quand même des nouvelles têtes. Tu sais que Monsieur a des espions partout et qu'il doit garder un œil sur toi, une façon pour lui de garder son anonymat. Ce qui est dommage car toi tu rêves de voir sa bouille. Tu rêves de faire de sa cervelle un jus que tu pourras donner à ses chiens galeux qui travaillent sous sa coupe. Pauvres abrutis pour certains, pauvres soumis pour d'autres, pauvres inconscients aussi. Même si certains connaissent parfaitement ce qui se cache derrière la belle image du Ruby. « Un cru de 1989. Je l'ai mais sur commande. C'est un grand cru, un très bon cépage. » Le vignoble de Mouton Rothschild a une belle réputation. Tu en vends plus aux initiés qu'à des amateurs. Faut dire que le prix d'une bouteille n'est pas à la porté de tout le monde. « Non mais il faut quand même y mettre le prix. On va vite chercher dans les 500 euros voir plus avec ce genre de cépage. Mais je me doute que si vous demandez c'est que vous avez aussi une idée du prix. » Tu le regardes cherchant à sonder ses pensées. Cherchant à construire un pont entre ses réelles intentions et sa venue ici. Parfois tu penses que tu es un peu parano et que tu vois des espions de Monsieur derrière tous les visages que tu ne connais pas. Mais tu penses aussi à Wayland et au fait que le gamin te file un coup de main. Même si tu évites de le faire en public, parce que tu joues la discrétion sur ce point là. Tu ne veux pas lui attirer des problèmes. « En tout cas c'est un super cadeau que vous allez faire. Je suppose que c'est pour offrir à un connaisseur ? » Parce que ce genre de vin ne s'offre pas à une personne qui n'a pas un palais de fait.

Tu te retiens de rire suite à sa remarque sur son patron. « Même s'il ne vous paie pas assez, c'est déjà bien de lui offrir ce genre de vin. Vous devez pas mal l'apprécier de faire un geste de cette valeur. Est ce que je peux vous faire goûter ? Pas un 1989 car je n'ai pas ce cépage de disponible mais j'ai un 2006 qui est pas mal. Et plus abordable aussi. » Tu glisses cela vu que dans la conversation il vient de te dire que bon sa paiement n'était pas des plus fantastique. « Oui bien sur pas de problème de ce côté là, vous me laissez l'adresse, le moment ou je peux livrer et je m'en occupe. Surtout que bon si vous partez sur le 1989 il faudra que je le commande, du coup cela risque de porter dans livraison dans une dizaine de jours. Si cela vous convient bien entendu. » Poli et professionnel, c'est tout ce que tu es. Même si la méfiance reste de mise. Parce que tu es toujours aux aguets. Surveillant tes arrières comme un mammifère le ferait. Oui dans certaines situations tu deviendrais presque une bête. Monsieur a eu ce don, briser ton humanité. Même si une part subsiste. Infime mais présente. Et puis sans que tu ne comprennes ni pourquoi, ni comment la discussion bascule sur ton nom et tes origines. Et le tout dans un sourire qui pourrait bien te mettre le doute sur les réelles raisons de la présence de cet homme à cette foire. Il te sort cette remarque pour quelle raison ? Ça tombe comme ça. Comme s'il venait de mettre du dentifrice sur une baguette de pain au lieu de le mettre sur une brosse à dent. Ton accent tu l'as assez bossé pour savoir qu'il est difficile de cerner derrière des résonances de ton origine américaine. « En effet c'est un nom français que je dois à mon père. » Et tu te retiens de dire cela fait quoi cette question dans notre discussion. « Et je suis français et fier de l'être. Pourquoi ? Vous connaissez la France ? Je suis originaire d'Aix en Provence si vous voulez tout savoir. C'est aussi pour cette raison que je défends le vin français, même si les cépages italiens sont divins. Du coup vous voulez goûter ? » Le recentrer sur l'essentiel la dégustation de vin. Il est ici pour ça. Pas sur. En tout cas va falloir que tu joues la prudence tu le sens. Mais toi tu es là pour bosser et pas question qu'on éloigne de ce but. Et puis dans quel intérêt ?

vmicorums.




Une petite boule de poil pour mettre de la tendresse dans le regard. Pour apaiser les blessures, combler les vides et rendre le tout plus doux.
Revenir en haut Aller en bas
Pasha SokolovBon pour te remonter le moral
Pasha Sokolov
https://www.ciao-vecchio.com/t7111-pasha-ombre-d-une-jumelle-ombr https://www.ciao-vecchio.com/t7171-pasha-la-vie-d-un-exile#242474
Faceclaim : Max Thieriot - Pinterest
Sujets sensibles : Le bégaiement
Thème·s abordé·s : Homosexualité, Illégalité, Recherche sa sœur disparue
Messages : 140 - Points : 802
Petit Mouton de Mouton Rothschild [Raoul] Tumblr_n2lm99uIiC1ql56ddo1_500
Âge : 31 ans
Métier : Hacker
Petit Mouton de Mouton Rothschild [Raoul] Empty
# Sujet: Re: Petit Mouton de Mouton Rothschild [Raoul] ( le Mer 30 Déc 2020 - 12:15 )
Bien sûr que c'était un grand cru ! C'était son année de naissance, il ne pouvait être que bon ! Ils avaient d'ailleurs suffisamment plaisanté dessus avec Marc. Donc il ne lui apprenait rien, si ce n'est qu'il fallait le commander. Et le prix. Parce qu'il ne s'attendait quand même pas à si cher, visiblement Marc ne s'était pas foutu de lui. Et la tape qu'il s'était prise derrière la tête lors de son petit commentaire s'expliquait soudainement. Au moins 500 euros... Ah oui, quand même. "J'avais pas vraiment idée du prix, non. Enfin si, je savais qu'il valait cher ! Il me l'avait seriné à toutes les sauces possibles parce que moi le vin, à la base..." Il supposait que ce De St Ange ne serait absolument pas étonné d'entendre une telle remarque de sa part. C'est qu'il n'était pas un vieux, lui ! "...On me l'avait offert." Oui, là aussi il avait plus une tête à aller se prendre une bière bien fraîche au zinc d'un café qu'un grand cru chez un caviste. Il en sourit donc de façon quelque peu nostalgique alors que les souvenirs remontaient à la surface et qu'il se montrait -pour une fois ! Et certainement parce que Marcus n'était plus là pour l'entendre- simplement honnête. "Mais j'avais aimé."

Donc il voulait bien croire que c'était un super cadeau qu'il allait faire à son patron ! Et il n'était même pas sûr que celui-ci le méritait vraiment mais bon, il ne voyait pas à qui d'autre l'offrir. Il acquiesça donc à la remarque alors qu'il roulait des yeux à l'évocation du "connaisseur" en question. "Bah, je suppose. Il en a tous les signes extérieurs en tout cas. Il est vieux et il a le dressing code, vous savez le truc avec la chemise et tout ça... Comme quoi, un bon vin se dégusterait selon des conditions toutes particulières, chics évidemment. Et pour le cas de mon patron, c'est le chic du chic, il va aimer c'est sûr !" Et il avait plutôt intérêt vu le prix de la bouteille ! Sauf qu'en toute honnêteté, il ne se voyait juste pas lui coller une baffe derrière la tête si ce n'était pas le cas. C'est qu'il tenait tout de même un petit peu à sa vie.
Donc oui, c'était un beau cadeau, il était d'accord ! Quant à l'apprécier, il modéra quelque peu les propos. "C'est surtout que je lui dois énormément. Vraiment énormément..." Et là aussi, c'était de l'honnêteté pure. Haussant les épaules dans un geste fataliste, il prit le temps de réfléchir à ce cépage de 2006, apparemment moins cher. Mais est-ce qu'il voulait vraiment donner du moins bon à son patron ?... Tant qu'à faire les choses, autant les faire bien, non ? "Ca ira très bien ! Et c'est parfait pour la livraison." Parce qu'il n'imaginait juste pas offrir une telle bouteille en main propre à son patron. Ce serait définitivement trop... bizarre.

Le modalités acceptées, il questionna davantage à De St Ange de façon certes courtoise mais surtout très intéressée. Et suffisamment pour le fixer avec attention en attente de ses plus petites réactions. "Ah, les Français et leur si chère France ! J'imagine que vous avez déjà fait... Ah, comment ça s'appelle déjà ? Vous savez, la course où on fait la dégustation de vin à chaque château ? Il paraît que c'est incontournable pour qui apprécie le vin en France..." Le tout avec un sourire parfaitement innocent. Parce que s'il donnait l'impression de le tester, bah... C'était peut-être parce que c'était un peu ça, en fait. Mais après tout, il se disait Français, non ?
Pour finalement acquiescer à sa proposition de goûter le cépage 2006, juste par curiosité. Et aussi, pour se donner une bonne raison de prolonger un peu l'entretien. Et pourquoi pas d'en apprendre un peu plus sur l'homme qu'il avait face à lui. "Eh bien, oui pourquoi pas ! Je suis assez curieux d'en voir les différences avec celui que je connais..." Cela faisait un moment qu'il ne s'était pas prêté à l'exercice de goûter un vin -depuis Marcus et la Guyane en fait- mais c'était apparemment comme le vélo, ça ne s'oubliait pas !
Revenir en haut Aller en bas
Raoul de St AngeTu te bonifies avec l'âge… ou pas
Raoul de St Ange
https://www.ciao-vecchio.com/t4975-un-mensonge-repete-mille-fois https://www.ciao-vecchio.com/t7522-tout-n-est-pas-blanc-ou-noir-tout-est-souvent-gris
Faceclaim : Hugh Jackman © Fae (vava) / crackships (padawan)
Thème·s abordé·s : Vengeance, deuil, bagarre, meurtre.
Messages : 1809 - Points : 3697
Petit Mouton de Mouton Rothschild [Raoul] 1557330545-155665680836801069-14
Âge : 48 ans né le 18/09/72 / vérité
Métier : Oenologue / mensonge ancien flic infiltré
Petit Mouton de Mouton Rothschild [Raoul] Empty
# Sujet: Re: Petit Mouton de Mouton Rothschild [Raoul] ( le Lun 11 Jan 2021 - 10:27 )

hidden suspicions.
pasha & raoul
Tu restes professionnel face au jeune homme. Il ne semble pas avoir réellement mesurer à quel point un grand cru peut coûter cher. Il ne doit pas souvent acheter ce genre de bouteille, d'ailleurs la cuvée qu'il te demande et qu'il a eu la chance de déguster lui a été offerte. Tu te retiens de lui dire qu'on ne s'était pas foutu de sa tronche en lui offrant un vin pareil. Et la personne devait se douter en faisant ce geste que le nectar serait apprécié, sinon cela ne servirait pas à grand chose. « Difficile de ne pas aimer un tel vin. Après le fait que vous n'aillez pas eu connaissance de sa valeur pécuniaire est une bonne chose. Parce que parfois quand on connaît le prix et qu'on n'est pas amateur cela fausse le jeu. Trouble l'esprit. Là vous avez juste découvert un vin donc on vous a fait des louanges et vous l'avez apprécié pour ce qu'il était. Là vous prenez toute l'ampleur de ce qu'il est vraiment. Un beau cadeau et une très belle cuvée. Un choix qui montre que la personne qui vous l'a offert vous estime beaucoup. » Sinon il ne lui aurait pas offert une telle bouteille. Du coup et pour l'aiguiller au mieux dans son choix tu lui demandes en retour si la personne à qui il compte faire parvenir cette bouteille est un connaisseur. Ou si comme ce fut son cas, une personne qui compte à ses yeux. Mais vu que c'est son boss, tu penches plus sur le fait que le dit patron a des goûts de luxe, ce qui se confirme dans les dires du jeune homme. Tu retiens même un rire dans sa façon de le décrire. « Les signes extérieurs je vois. Après on a pas besoin d'être vieux pour les avoir. » Même si pour ce genre de gamin, car pour toi ton futur client en est un, il doit avoir à peine la trentaine, on est vieux à cinquante ans. Du coup le mot vieux en lui même n'a pas réellement de valeur à tes yeux, vu que selon l'âge et bien la vieillesse recule. Pour toi on est plus vieux vers les 90 ans. « Alors si votre patron c'est le chic du chic vous ne pourrez que lui faire plaisir avec ce choix. » Si tu savais qui était son boss, tu aurais plus envie de lui casser la bouteille sur la tête que de la lui laisser boire. Pour ensuite lui trancher la gorge avec un bout de verre. En plus le gamin semble redevable. Toi du moment que tu fais une bonne vente, c'est l'essentiel peut importe les raisons. Tu le rassures également sur  la livraison. Il doit vouloir reste incognito. Chacun son truc.

Vu qu'il semble bien avoir envie de cette bouteille, tu lui fournis tous les renseignements et le temps d'attente comme tu n'en as pas en réserve. Il semble partant. Puis il s'attarde sur la résonance de ton non. Il est vrai qu'il sent la France et tu réponds sans te formaliser à sa question. Tu y es préparé, prêt à donner le change en toutes éventualités. Pour ne pas griller ta couverture ou du moins le plan que tu mets en place depuis des années. Tu sais que le moindre écart pourrait parfaitement foutre tout en l'air et t'éloigner de ta vengeance. Tu ne sais pas trop vu sa demande si sa curiosité doit ou non t'inquiéter. Pourquoi le devrait-elle ? Son visage ne t'est pas familier. Tu cherches trop des poux là ou il n'y en a pas à trouver. Mais tu préfères rester méfiant on ne sait jamais. « Oui un bon verre de vin rouge, une baguette de pain et du camembert. Image parfaite du français. » Tu as horreur de ce fromage. Heureusement que tu bosses à fond ton accent depuis des années. « Ce sont des marathons le plus connu est celui du Médoc avec plus de 60 châteaux et caves en liste. Et pratiquement 10 000 participants. J'y ai participé mais en tant que coureur, pas en tant que professionnel. Une belle façon de découvrir notre belle France et ses trésors gustatifs. » Puis tu reviens sur la réelle raison, enfin tu penses, de sa présence ici. Tu lui proposes une dégustation, tu verras en retour quel genre de palais il a. Si c'est un simple amateur qui est venu chez toi par hasard pour t'acheter un vin hors de prix pour son boss. Ou si c'est un fouille merde et qu'il faut que tu creuses tout en restant prudent. Tu ouvres donc la bouteille de 2006 et tu lui tends le bouchon en liège pour qu'il puisse déjà se faire une idée des senteurs. Tu prépares ensuite les verres le temps que le vin s'aère. Puis tu le verses avec délicatesse dans le verre en le penchant. Pas une grosse quantité. Tu le reserviras si besoin. Mais là tu veux voir comment il va le déguster. « Est ce que vous savez comment on fait pour apprécier un vin de grande qualité afin de découvrir toute sa finesse ? »  Une question logique mais qui te permettra de cerner un peu plus le personnage donc tu ne connais même pas l'identité. Tu es prêt à tout lui expliquer tout en surveillant toutes ses réactions.

vmicorums.




Une petite boule de poil pour mettre de la tendresse dans le regard. Pour apaiser les blessures, combler les vides et rendre le tout plus doux.
Revenir en haut Aller en bas
Pasha SokolovBon pour te remonter le moral
Pasha Sokolov
https://www.ciao-vecchio.com/t7111-pasha-ombre-d-une-jumelle-ombr https://www.ciao-vecchio.com/t7171-pasha-la-vie-d-un-exile#242474
Faceclaim : Max Thieriot - Pinterest
Sujets sensibles : Le bégaiement
Thème·s abordé·s : Homosexualité, Illégalité, Recherche sa sœur disparue
Messages : 140 - Points : 802
Petit Mouton de Mouton Rothschild [Raoul] Tumblr_n2lm99uIiC1ql56ddo1_500
Âge : 31 ans
Métier : Hacker
Petit Mouton de Mouton Rothschild [Raoul] Empty
# Sujet: Re: Petit Mouton de Mouton Rothschild [Raoul] ( le Ven 5 Fév 2021 - 3:40 )
Ce n'était vraiment pas la peine qu'on lui fasse l'article de cette bouteille. Déjà, parce qu'il s'en moquait totalement et surtout, parce que Marc était déjà passé avant. Et malgré les années, le souvenir était toujours aussi clair et vivace dans son esprit. Quant à être estimé... Oui, il supposait que oui. A la façon de Marcus. "Estimait. Il m'estimait beaucoup." Et encore, ça lui faisait bizarre de dire ça vu comment il se faisait pourrir dans la salle de contrôle. Et même pas pour son boulot en plus ! Parce que là-dessus, on n'avait rien à lui reprocher. Ce fut d'ailleurs avec une ombre de sourire qu'il fit mention du Petrus alors qu'il se rappelait cet échange sur le balcon de la villa, à des années-lumière d'ici et d'aujourd'hui. "Du moins à la valeur de ce vin, parce que ce n'était pas du Petrus non plus !" Oui, il visait haut ! Alors qu'il y avait même toutes les chances qu'il ne l'aurait pas davantage apprécié gustativement que celui-là. Mais c'était juste pour le nom, et pour pouvoir effacer le petit sourire un peu trop supérieur de Marcus. Et ce n'était pas si souvent qu'il y parvenait !

Donc le Patron avait plutôt intérêt à apprécier, vu le prix de la bouteille... C'est qu'il ne lui en offrirait pas tous les jours ! Tout comme il ne comptait d'ailleurs pas la lui offrir lui-même, ça serait bien trop... bizarre. D'autant qu'il n'était même pas sûr de vouloir réellement lui faire plaisir. Il lui devait beaucoup certes, et ça faisait des années qu'il bossait pour lui, mais ils n'en étaient pas encore à se faire des amitiés et des cadeaux. Il restait son patron après tout. Enfin, sauf là puisqu'il fallait bien l'offrir à quelqu'un cette bouteille.

En tout cas, ce De St-Ange semblait bel et bien Français. Du moins de ce qu'il avait pu en apprendre de Marcus. Les Français et leurs vins... Il n'y avait bien qu'eux pour inventer une telle course, et surtout avoir autant de participants ! Et avoir inventé un tel cérémonial pour juste boire une gorgée de vin ! Mais bon, tout comme le dressing-code, ça faisait partie du jeu. "Oui, on m'a montré... Même s'il y a des étapes que je préfère à d'autres." Comme le fait de humer le bouchon de liège... Et s'il fit le geste, ce fut surtout pour passer au plus vite cette étape dont il ne voyait absolument pas l'intérêt. Par contre, il avait toujours aimé prendre le verre en main alors qu'il remerciait De St-Ange d'un petit signe de tête, et laisser son pouce caresser le galbe de celui-ci alors qu'il remuait avec douceur le vin à l'intérieur de celui-ci. Avant de le lever à hauteur de son regard pour admirer le chatoiement du breuvage et sa façon de s'accrocher aux parois du verre. Même s'il se garda bien de faire le moindre commentaire sur la robe, ou quoi que ce soit d'autre ! Fermant les yeux, il plaça le verre sous son nez pour en sentir tous les arômes dont il aurait été bien incapable de retrouver... Mais il se retrouva lui aussitôt replongé dans son souvenir, clair comme de l'eau de roche, la sensation de la rambarde du balcon sous ses avant-bras, un gecko à moins d'un mètre de lui s'accrochant à celle-ci dans un numéro d'équilibriste parfaitement maîtrisé, et la présence imposante de Marc à ses côté qui observait lui aussi la pénombre tomber et les étoiles s'allumer une à une, son verre à la main... Il savait que la zone du cerveau dédiée aux souvenirs se trouvait directement connexe à celle de l'odorat, mais l'effet était toujours bluffant. Et difficile...
Rouvrant les yeux, il se concentra sur son verre -et que sur son verre !- et pris en bouche une gorgée de vin qu'il n'avala pas tout de suite, autant pour laisser le temps au souvenir de se dissiper que pour laisser son palais déguster le vin. Avalant finalement, il releva enfin son regard sur De St-Ange. "Si je m'y prends mal ou que ce n'est pas ainsi qu'il faut faire les choses, il faudra vous en prendre à la personne qui m'a montré. Bien qu'il parait que j'étais un élève récalcitrant." Chose dont il n'était absolument pas d'accord ! Ou alors juste un peu. "Et d'ailleurs, vous pouvez me corriger si j'ai fait quelque chose qui n'allait pas." Il n'avait pas l'intention non plus de boire ce genre de vin tous les soirs mais puisqu'il était là avec un professionnel, autant perfectionner sa technique. Au moins il ne serait pas venu pour rien. Bien que non, il n'était pas là pour rien.

"Donc oui, on commande et on le fait livrer... Au Ruby."

Le verre toujours dans les mains, il avait lâché ça comme une bombe alors qu'il ne quittait pas De St-Ange du regard.
Revenir en haut Aller en bas
Raoul de St AngeTu te bonifies avec l'âge… ou pas
Raoul de St Ange
https://www.ciao-vecchio.com/t4975-un-mensonge-repete-mille-fois https://www.ciao-vecchio.com/t7522-tout-n-est-pas-blanc-ou-noir-tout-est-souvent-gris
Faceclaim : Hugh Jackman © Fae (vava) / crackships (padawan)
Thème·s abordé·s : Vengeance, deuil, bagarre, meurtre.
Messages : 1809 - Points : 3697
Petit Mouton de Mouton Rothschild [Raoul] 1557330545-155665680836801069-14
Âge : 48 ans né le 18/09/72 / vérité
Métier : Oenologue / mensonge ancien flic infiltré
Petit Mouton de Mouton Rothschild [Raoul] Empty
# Sujet: Re: Petit Mouton de Mouton Rothschild [Raoul] ( le Dim 28 Fév 2021 - 11:46 )

hidden suspicions.
pasha & raoul
Tu ne sais que penser de l'homme qui se trouve en face de toi. S'y connaît-il ? Ou brode t-il ? Que cherche t-il surtout ? Tu essaies de lire dans son regard ce qui pourrait dénoter avec son assurance quand il parle de vins, enfin de celui qu'on lui a fait goûter. Il semble qu'il n'ait pas toutes les clés et tu n'arrives pas à réellement cerner la raison de sa présence. Ok il veut offrir une bouteille, un cadeau de choix. Mais tu ne sais pas pourquoi tu sens comme une embrouille derrière. Peut être que ton instinct de prudence sonne le signal d'alarme. Qu'il te dit de te méfier. Que quelque chose sonne faux. Ou alors c'est juste son manque d'expérience qui te met de mauvaise idée en tête. Dois-tu faire gaffe ? Ou bien arrêter de te bousiller la tête et vendre la bouteille ? Après tout elle vaut un certain prix et cela aidera ton chiffre d'affaire de la journée. Pourquoi voir au delà ? Pourquoi quelque chose te chiffonne ? Tu ne le sais pas. Mais tu as ce doute dans l'esprit qui ne te quitte pas. Ce doute qui semble bien plus fort que le fait de vendre une bouteille hors de prix à un mec qui veut juste faire un cadeau à son boss. Qui mettrait une telle somme pour son patron ? Ce jeune homme semble t-il ? En tout cas il veut ce vin. Alors tu lui proposes de lui faire goûter. Pas le même millésime vu que tu n'en as pas. Mais un qui pourra lui ravir tout autant le palais, enfin s'il sait vraiment déguster et apprécier un bon vin. Oui tu as encore des doutes et de sérieux doutes. Mais tu restes professionnel et tu essaies de ne pas te laisser bouffer par les pensées sombres et étranges qui circulent dans ton cerveau. Trop méfiant certainement. Mais avec un type comme Monsieur sur ton dos, tu te dois de faire attention à tout. Même à un mec qui vient pour acheter un grand cru de vin. Et encore plus maintenant que Wayland te file un coup de main dans ton boulot.

Du coup tu fais le nécessaire pour la dégustation, tu pourras un peu plus juger si ses paroles sont juste des paroles en l'air ou s'il y a de la matière derrière. Le mec qui lui a offert la première fois la bouteille, a du quand même lui expliquer qu'on ne buvait pas ce genre de vin comme on boit un verre de lait. Il a du lui donner les codes pour apprécier ne serait-ce qu'un peu le nectar délicat et les parfums subtils. Et tout en préparant les verres et la bouteille, tu réponds à ses questions sans aucun stress. Tu as suffisamment passer de temps à peaufiner ton français, à lire tout ce que tu pouvais sur le monde des vins, sur les vignobles, que tu es comme un livre sur ce sujet. Très à ton aise avec tout ce qui l'entoure. Est ce que sa curiosité est juste de la curiosité ou bien cela cache un piège ? Là aussi tu es hésitant sur la question. Au final ce jeune homme te fait te poser beaucoup de questions. « Il est vrai que certaines étapes sont plus agréables. » Tu lui tends le verre et tu l'observes. Et là ce n'est pas l’œnologue qui le regarde, mais le flic, celui qui cherche l'indice qui te fera te dire que oui ce mec est un potentiel danger. Tout en le scrutant tu agis également pour préparer ton vin à la dégustation. Tu lui laisses le temps de le sentir, histoire que le cerveau repère les goûts de fruits rouges, les notes d'agrumes fines mais présentes. Il semble s'attarder sur les odeurs comme perdu dans un ailleurs. Puis il porte le liquide précieux à ses lèvres. Tu en fais de même. « Vous avez eu un bon professeur. Vous avez pris votre temps. Vous avez trouvé la subtilité des arômes ? Certains restent posés sur la langue et d'autres viennent en bouche après. » Tu ne lui parles pas des saveurs qu'il a pu trouver voulant voir si son palais les a décelé. Intrigué et curieux de voir si oui il s'y connaît un peu. « Peut être juste faire traîner un peu plus la première gorgée dans votre bouche. La caler sous votre langue et la laisser s'évaporer. Vous sentirez d'avantage les diverses saveurs. »

Et tu prends une nouvelle gorgée, attiré par l'attrait de ce nectar. Tu savoures quand dans le creux de ton oreille le nom du Ruby vient se loger. L'information arrive à ton cerveau en même temps que la saveur du vin. C'est là que tu dois faire livrer la bouteille. Il t'a dit que c'était un cadeau pour son boss. Est ce que ce gamin bosse pour Monsieur ? Tu le regardes ne voulant pas te montrer sur le coup désarçonné. Sur ton visage se glisse le voile de l'indifférence. Tu as appris au fil des années à faire celui qui ne laisse rien passer. Pas question d'être stabilisé à cet instant et de griller ta couverture. Il ne sait peut être rien de toi, il ne peut faire le lien. Sauf si Monsieur lui a montré un photo, mais elle doit dater de bien des années. A l'époque tes traits étaient moins tirés, tes yeux moins cernés, la barbe n'avait pas encore rongé tes joues. « Pas de souci si c'est au Ruby que je dois livrer je livrerais. Je connais un peu l'établissement, enfin vaguement. J'y vais surtout pour boire du whisky. Il y a une cuvée excellente. Le patron a du goût. Je comprends mieux votre idée de lui offrir un tel vin. » Rien ne passe dans le son de ta voix et pourtant ton cœur est entré dans une course folle que tu essaies de calmer. Et là la question revient. Est ce que c'est un piège ? Et que sait ce gamin qui pourrait te nuire ? Parce que tu as beau le regarder tu ne l'as jamais vu traîner autour du Ruby, ni dans le Ruby. Un homme de main malin qui a échappé à ta surveillance. Un nouvel arrivant qui est là pour aider Monsieur à mettre la main sur toi ? Va vraiment falloir que tu joues la prudence. « Du coup si vous me commandez la bouteille aujourd'hui elle arrivera dans une bonne dizaine de jours. Avant les fêtes. Vous préférez que je la livre en journée ou bien je pourrais la déposer un soir après le boulot. » Tu le regardes le sondant pour voir ce que réellement il cherche, ce qu'il cache. « Est ce que vous voulez que je la remette en main propre à votre patron ? » Et donc à Monsieur, peut être une façon de voir son visage, d'apprendre son nom. « Ou je devrais la laisser à l’accueil ou au bar de l'établissement ? » Incertitude sur pas mal de points.

vmicorums.




Une petite boule de poil pour mettre de la tendresse dans le regard. Pour apaiser les blessures, combler les vides et rendre le tout plus doux.
Revenir en haut Aller en bas
Pasha SokolovBon pour te remonter le moral
Pasha Sokolov
https://www.ciao-vecchio.com/t7111-pasha-ombre-d-une-jumelle-ombr https://www.ciao-vecchio.com/t7171-pasha-la-vie-d-un-exile#242474
Faceclaim : Max Thieriot - Pinterest
Sujets sensibles : Le bégaiement
Thème·s abordé·s : Homosexualité, Illégalité, Recherche sa sœur disparue
Messages : 140 - Points : 802
Petit Mouton de Mouton Rothschild [Raoul] Tumblr_n2lm99uIiC1ql56ddo1_500
Âge : 31 ans
Métier : Hacker
Petit Mouton de Mouton Rothschild [Raoul] Empty
# Sujet: Re: Petit Mouton de Mouton Rothschild [Raoul] ( le Lun 1 Mar 2021 - 7:50 )
Si on lui avait dit avant de connaitre Marcus que c'était à ce point-là compliqué de boire un simple verre de vin rouge, il ne l'aurait certainement pas cru ! Vu le nombre d'étapes, il valait mieux ne pas mourir de soif... C'est qu'au moins avec une bonne pression fraîche, on s'arrêtait à son amertume et à sa fraîcheur. Et surtout à sa fonction désaltérante. Il n'y avait pas besoin de faire tant de chichis... Mais bon, puisqu'il était là autant prouver qu'il y connaissait... En fait, pas grand chose. Parce que voilà qu'à peine fini de faire tout le processus, étape par étape, ce qui prenait tout de même un certain temps, voilà qu'il lui parlait de la subtilité des arômes... Oh, pitié, pas ça... Marcus, sors immédiatement de ce corps ! Ou comment être soûlé avec juste une gorgée de vin. Parce qu'à croire qu'ils s'étaient tous donnés le mot pour lui reprocher exactement la même chose. Il ne prenait pas assez son temps pour le déguster en bouche, alors qu'à la base c'était quand même fait pour être avalé ! C'était pas un bain de bouche non plus ! "Oui, on m'a déjà reproché ça. Il parait que je suis trop glouton..." Et il allait éviter de faire mention de Winnie l'ourson, comparaison dont Marc l'avait si généreusement affublé. Vieux souvenirs, encore. Finalement venir à une foire à vins n'était pas l'idée la plus brillante qu'il ait eue. "Enfin vous savez, moi je suis quand même plus bière fraîche au comptoir ! Donc ça ira très bien, je vous fais confiance là-dessus." Parce que s'il pouvait éviter toute la description des arômes, il préférait autant ! Il avait toujours été nul là-dedans. Et puis surtout, il n'était pas là pour cela.

Au moins, il avait fait mention du Ruby pour la livraison et en avait haussé un sourcil étonné au "vaguement". "...On ne doit pas avoir tout à fait la même définition du vaguement. Mais oui en effet, le Whisky y est très bon. Et à ce prix-là, j'espère bien qu'il appréciera cette bouteille ! Parce que je ne compte pas non plus lui en offrir tous les jours..." Il ne manquerait plus que ça ! Et de toute façon, son salaire n'y suffirait pas. Restait les modalités de livraison qui furent rapidement triées en fonction des conséquences que celles-ci pourraient avoir. "A l'accueil en journée, ce sera très bien. Il y aura toujours quelqu'un pour la poser sur son bureau. Et si vous avez une petite carte pour que je puisse y noter l'expéditeur..." Il souriait. En fait, il s'amusait beaucoup. Pas autant que lorsqu'il était devant son écran et dans son monde de hacker mais tout de même. Parce qu'il n'était évidemment pas question d'y mettre son nom, mais juste un "Famille" que son patron comprendrait très bien puisque c'était lui-même qui le lui avait écrit quelques jours plus tôt, lorsqu'il avait exigé qu'il découvre qui avait tenté de le pister sur le net autant que le fait qu'il réintègre les murs du Ruby. Faisant glisser la carte sur la table devant les yeux de St-Ange, il rangea son stylo qu'il avait sorti de son sac, pour en tirer son portefeuille et en sortir des billets. "Le règlement sera en liquide, j'espère que ça ne vous pose pas de problème. Bien que généralement les commerçants préfèrent..." Et il n'y avait pas besoin d'être un hacker pour connaitre l'existence de la fraude sur l'impôt aux sociétés, et surtout le sport national qu'en avait fait les Italiens !

Et puisqu'il en était à mettre les pieds dans le plat, il se décida pour enfin jouer cartes sur table. Du moins en partie parce qu'il ne comptait pas non plus lui faciliter la tâche. "Et ce serait bien que vous laissiez Olivia tranquille... Elle a déjà bien assez de problèmes comme cela avec le patron, sans avoir à justifier toutes vos questions." Parce qu'il aurait mis sa main à couper que le patron n'allait pas laisser passer les choses avec Olivia. Et peut-être même avec lui puisqu'il s'était -et c'était bien la première fois !- impliqué dans tout ça. Mais lui avait l'avantage de lui être nécessaire parce qu'après tout, un hacker ne se trouvait pas non plus à tous les coins de rue.
Revenir en haut Aller en bas
Raoul de St AngeTu te bonifies avec l'âge… ou pas
Raoul de St Ange
https://www.ciao-vecchio.com/t4975-un-mensonge-repete-mille-fois https://www.ciao-vecchio.com/t7522-tout-n-est-pas-blanc-ou-noir-tout-est-souvent-gris
Faceclaim : Hugh Jackman © Fae (vava) / crackships (padawan)
Thème·s abordé·s : Vengeance, deuil, bagarre, meurtre.
Messages : 1809 - Points : 3697
Petit Mouton de Mouton Rothschild [Raoul] 1557330545-155665680836801069-14
Âge : 48 ans né le 18/09/72 / vérité
Métier : Oenologue / mensonge ancien flic infiltré
Petit Mouton de Mouton Rothschild [Raoul] Empty
# Sujet: Re: Petit Mouton de Mouton Rothschild [Raoul] ( le Dim 21 Mar 2021 - 11:48 )

hidden suspicions.
pasha & raoul

Goûter un bon vin pour l'apprécier, demande de l'expérience et de la patience. La force des arômes peut donner des frissons de plaisir qui ne sont pas négligeables quand on prend le temps de les laisser s'égarer dans la bouche. Ces sensations ne font pas mourir, bien au contraire elles éveillent les sens. Glissant doucement l'initié vers les horizons de la composition du nectar. Ou les fruits peuvent allégrement titiller les agrumes et les arômes boisés. C'est tout un art qui mérite de prendre le temps, de s'y arrêter. Ce temps passé est un peu comme des rayons de soleil qui réchaufferaient le corps froid des reptiles. Ou comme le bonheur de mettre ses pieds dans des chaussons après une rude journée. Tu vois bien que le jeune homme s'applique, même s'il passe rapidement sur certaines étapes, un peu comme un troupeau d'antilopes qui fuirait face à un groupe de félins. Ou un corps bien portant fuirait un virus malveillant. Et il semble que tes mots il les déjà entendu d'une autre bouche que la tienne. Tu souris à sa remarque. « Je vois. » Tu trouves la comparaison avec le glouton assez amusante. « Et j'aime la bière aussi ne vous ne faites pas. C'est vrai que pour la déguster on fait moins de chichi. » Mais bon difficile de comparer. C'est comme vouloir comparer un rôti de porc avec un de chevreuil. Mais tu n'insistes pas du moment que cela lui convient tu ne vas pas te braquer sur sa façon de déguster. Chacun sa méthode et le but est de vendre une bonne bouteille.

Quand il te parle du Ruby, un instant tu te sens traverser par un courant froid. Tu passes de l'Italie à l'Alaska sans même avoir bouger. Mais tu essaies de rien montrer et tu parles même du whisky qu'il s'y vend. Liquide doré que tu apprécies dans lequel tu ne mets jamais de cubes de glaçons pour ne pas dénaturer la saveur. Tu ne sais pas si tu dois rebondir quand il semble douter de ton vaguement. « Je ne suis pas non plus un client des plus fidèle. » Est ce qu'il t'y aurait vu ? Autant surveillant à l'extérieur qu'assis à l'intérieur à parler avec les divers employés notamment Olivia. Parce que tu vois rarement Wayland quand tu vas au Ruby et si tu le vois, tu évites de lui parler de peur que vos regards trahissent le lien naissant. « Je pense qu'il appréciera. » Cela te donne envie de vomir de parler de la sorte surtout si la bouteille est destinée à Monsieur. Toi tu lui casserais sans aucun remords sur sa tête tronche, frappant le plus fort possible pour lui faire éclater son crâne de connard. « Cela me convient très bien en journée. » Autant éviter de croiser Monsieur dans ce genre de situation, tu ne sais pas si lui t'a reconnu. Même si tu en es presque certain, il a bien plus d'avantage que toi et ce depuis le début. Tu attrapes une de tes cartes, et tu lui tends. Tout est noté dessus sauf ton adresse personnelle. Une porte ouverte pour qu'on puisse surveiller ton téléphone, voir ton ordinateur. Mais tu verras bien. Et des questions viennent taper dans ta tête. Qui est réellement ce mec ? Et que sait-il vraiment ? Est ce que tu dois te méfier ? Tu essaies de rester de discret mais tu lis ce qu'il note et le mot t'interpelle. Dois tu être inquiet du fait qu'il marque famille. Quoi que dans ce genre de situation, on est souvent de la famille car on a commis des délits, qu'on a les mains tachées de sang pour son boss. Est-il un des hommes de main de Monsieur ? Un tueur ? Celui qui efface les traces compromettantes ? Tu essaies de rester de glace quand tu récupères la carte. « Je la glisserais dans la boite de la bouteille. »

Et là encore il te pique en te parlant de payer en liquide, enfin surtout en faisant une référence au fait que les billets laissent moins de trace qu'un chèque ou une carte bleue. « Pas de souci, ce moyen de paiement me convient parfaitement. » Tu ne dis rien de plus, pas la peine de prendre des risques inutiles. Mais dans ta tête les questionnements sont nombreux. Il va falloir que tu parles de lui à Wayland, histoire d'avoir quelques éclaircissements et de savoir si oui ou non tu dois te méfier. Petit coup de grâce il vient ajouter Olivia dans la discussion. Bordel mais il cherche quoi ? Tu vas finir par penser qu'il est venu ici intentionnellement sous les ordres de Monsieur pour te mettre à l'épreuve. Pour te mettre la pression. Tout est trop bizarre d'un coup. Trop flagrant pour que sa présence soit juste une coïncidence. « Je vous trouve un peu culotté. Vous cherchez quoi ? Les problèmes ? J'ai rencontré Olivia en ville par hasard et je lui ai prêté main forte, j'ai été étonné de la voir au Ruby. Je n'ai aucune mauvaise intention à son sujet. Bien au contraire je trouve qu'une telle jeune femme n'a rien à faire au Ruby. » Attention à ce que tu dis. « Et si vous avez quelque chose à dire cracher le morceau au lieu de tourner autour du pot. Vous ne semblez pas très net certainement moins net que moi. Alors ne poussez pas le bouchon trop loin. J'ignore ce que vous manigancez mais ne me prenez pas pour un con. » Tu restes calme, courtois et poli dans ta façon de parler. Ton regard se fait un peu menaçant. Il croit quoi ce merdeux qui va te faire peur. Tu tenais une arme et tu avais affaire à des plus costauds que lui alors qu'il était encore en couche culotte. « Je pense qu'on a terminé. La bouteille sera livrée au Ruby dés que je la recevrais. Veuillez m"excuser mais j'ai d'autres clients à m'occuper. Merci et bonne journée. » Tu lui rends sa monnaie en souriant, et son visage s'imprime dans ta mémoire. Tu vas vraiment le surveiller de prêt ce mec.

vmicorums.




Une petite boule de poil pour mettre de la tendresse dans le regard. Pour apaiser les blessures, combler les vides et rendre le tout plus doux.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Petit Mouton de Mouton Rothschild [Raoul] Empty
# Sujet: Re: Petit Mouton de Mouton Rothschild [Raoul] ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Petit Mouton de Mouton Rothschild [Raoul] -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Santa Lucia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : 1, 2  Suivant