Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility

Revenir en haut
Aller en bas

Le Deal du moment :
NIKE : -20% supplémentaires sur les articles ...
Voir le deal

 

- [Terminé] Ghost from the past ~ Lanzoni's sisters -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Hôpital de Maria di Loreto Nuovo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sara LanzoniBon pour te remonter le moral
Sara Lanzoni
https://www.ciao-vecchio.com/t8167-sara-lanzoni#271548 https://www.ciao-vecchio.com/t8178-sara-o-30-ans-o-chargee-en-communication
Faceclaim : Candice Accola King + @Cinderella
Sujets sensibles : Les relations toxiques
Thème·s abordé·s : Divorce; abandon; mensonge & secret; mère célibataire
Je suis absent-e : en PR jusqu'au 5 avril
Messages : 575 - Points : 584
[Terminé] Ghost from the past ~ Lanzoni's sisters Tumblr_p82rcdpc7g1rx4nrwo2_400
Âge : 30 ans (4.07.1990)
Métier : Communicante dans le monde viticole, mais actuellement au chômage
[Terminé] Ghost from the past ~ Lanzoni's sisters Empty
# Sujet: [Terminé] Ghost from the past ~ Lanzoni's sisters ( le Lun 21 Déc 2020 - 10:30 )

Ghost from the past
Cecilia & Sara


Revenir à Naples n'était pas si facile pour Sara. Tout comme rester aux Etats-Unis à vrai dire... En quelques semaines, elle avait vu sa vie détruite, loin de ce à quoi elle pouvait s'attendre quelques minutes encore avant que James ne lui montre les papiers du divorce. Qu'il avait déjà signé bien entendu... Tout cela avait été un coup de massue pour la blonde qui s'était retrouvée acculée, et déjà remplacée par une bimbo croqueuse de diamants. Et c'est certainement parce qu'elle était acculée et perdue qu'elle avait accepté de signer et de partir, pensant que les choses allaient s'arrêter là. Mais non, l'enfer s'ensuivit, avec une humiliation publique qu'elle ne comprenait pas. Tant d'acharnement alors qu'elle n'avait rien fait. Pourquoi ? C'était bien la question qui lui taraudait l'esprit depuis des semaines maintenant et qui la tarauderait pendant encore un certain temps certainement.
Mais pour le moment, la jeune femme avait décidé d'aller de l'avant. C'est ainsi qu'elle avait rejoint Naples, dans cet optique, quittant définitivement les USA. Ou au moins pour un certain temmps. Ses meubles et affaires étaient en routes et arriveraient d'ici quelques semaines. Pendant ce temps, elle se devait de se trouver un logement en ville. Un second pas vers sa réinstallation en Italie, après son retour en ville. Puis après, elle prendrait chaque chose une par une, chaque étape qu'elle avait noté sur la liste qu'elle avait faite, et qui continuait de s''allonger de jour en jour: trouver un travail, se renseigner au niveau des crèches ou des nourrices, acheter tout ce dont elle aurait besoin, et plein d'autre chose encore. Et parmi toutes ces choses, il y avait également: consulter un gynécologue, afin de s'assurer que tout allait bien pour elle et son début de grossesse. Et puis, cela rendrait les choses encore plus concrètes pour la blonde, car pour le moment, elle avait plus l'impression de vivre dans un rêve qu'autre chose. Enfin, un cauchemar plutôt.

Le rendez-vous, Sara l'avait pris avant même de prendre l'avion à Los Angeles, à l'hôpital de Naples. Les rendez-vous avaient lieu plus rapidement que chez un gynécologue indépendant, sans compter que des Etats-Unis c'était plus simple pour elle. Un rendez-vous qui avait lieu trois jours après l'arrivée de la jeune femme à Naples. Trois jours qu'elle avait passé à se reposer dans sa chambre d'hôtel, la quittant pour ne faire que quelques courses nécessaires et manger. Il fallait d'ailleurs que cela change, elle le savait, rien que pour son bien être. Sa sortie pour sa consultation allait être un bon point de départ. Et après celui-ci, elle irait manger en ville et faire un peu de shopping, avant d'aller dans une agence immobilière. Un petit programme bien chargée pour une première journée active en ville, aux yeux de la jeune femme. Mais pour le moment, elle devait se concentrer sur sa consultation.
Arrivée en avance, elle attendit un petit moment en salle d'attente avant d'être emmené jusqu'à la salle où sa consultation allait avoir lieu. L'infirmière qui l'avait prise en charge lui dit de se mettre à l'aise sur la table d'auscultation et que le médecin arriverait sous peu, une fois sa précédente consultation terminée. La remerciant avec douceur, Sara enleva sa veste et posa ses affaires, avant d'aller s'installer comme on le lui avait dit. Puis, en attendant, elle pianota sur son portable, échangeant quelques messages avec une de ses rares amies qu'elle avait encore en Californie. Et elle était toujours penchée sur son portable quand elle entendit la porte s'ouvrir.

- Bon...

Commença-t-elle en relevant la tête, avant de s'arrêter net en voyant qui venait de pénétrer dans la pièce: Cecilia. Sa soeur. Ou plutôt cousine. Un fantôme de son passé qu'elle ne pensait pas revoir aussi rapidement. Et encore moins ici, pour sa première consultation de grossesse. La surprise était si grande qu'elle avait de grands yeux ronds tandis qu'elle la dévisageait, mal à l'aise, ne sachant que dire. Et visiblement, la surprise était plus que réciproque.

(c) DΛNDELION


"Cecilia Lanzoni"



Every ending is a chance
- To begin again


Dernière édition par Sara Lanzoni le Lun 28 Déc 2020 - 23:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Cecilia LanzoniBon pour te remonter le moral
Cecilia Lanzoni
https://www.ciao-vecchio.com/t8173-cecilia-lanzoni https://www.ciao-vecchio.com/t8181-cecilia-o-35-ans-o-sage-femme#271795
Faceclaim : Stefania Spampinato
Messages : 119 - Points : 290
Âge : 35 ans
Métier : Sage femme
[Terminé] Ghost from the past ~ Lanzoni's sisters Empty
# Sujet: Re: [Terminé] Ghost from the past ~ Lanzoni's sisters ( le Mar 22 Déc 2020 - 19:01 )

Ghost from the past
EXORDIUM.

Le bruit des klaxons retentissaient dans la rue encombrée. Cecilia coincée dans un embouteillage, chantonnait calmement des chansons pour enfant avec Charlie assit à l’arrière. « Encore mama Lia » balbutia le petit, alors qu’elle relançait la même musique, pour la troisième fois consécutive. Le sourire du garçon lui réchauffait le cœur à chaque fois et lui rappelait à quel point, Leslie, sa meilleure amie, lui manquait. Suite au décès de cette dernière, Cecilia avait tenu sa promesse de marraine en accueillant le petit Charlie et en lui offrant un cadre de vie convenable. Il n’avait pas l’air malheureux et c’est tout ce qui comptait.

Arrivée avec dix minutes de retard, elle se gara sur le parking de l’hôpital et alla déposer le garçon à la crèche situé à proximité. Un bon moyen de garde assez pratique. « Soit sage » lui lança-t-elle, embrassant le haut de son crane et le regardant avec cette fierté perceptible dans les yeux de tous les parents présents. Il n’était certes, pas son fils biologique, mais elle l’aimait tout autant, si ce n’était plus que n’importe qui sur cette terre. L’adoption d’orphelins était chose courante chez les Lanzoni et ses propres parents lui avait montré l’exemple à ne pas suivre. En effet, pour Cecilia, il était hors de question de cacher à Charlie l’identité de ses parents biologique, afin d’éviter qu’il décide un jour de partir sans donner de nouvelle, tout comme Sara, sa sœur adoptive.

Elle se pointa au travail et se dépêcha d’enfiler sa tenue avant de rejoindre le service maternité ou elle travaillait actuellement. « Salut chef, désolé du retard. » lança-t-elle d’un ton joyeux, passant la tête dans l’ouverture de la porte menant dans le bureau de son supérieure hiérarchique. Cecilia était une employée modèle, toujours souriante, répandant sa bonne humeur partout où elle passait, ce genre d’incident passait donc beaucoup mieux avec elle qu’avec n’importe qui d'autre du service. « Ne t’en fais pas pour ça, ta première consultation de la journée est arrivée.». Pas une seconde à perdre, elle se dirigea dans le couloir principal, rejoignant au passage l’accueil, afin d’attraper le dossier de consultation préparé à l’avance par la secrétaire médicale. Elle se dirigea vers la salle indiqué, poussant la porte en même temps d’ouvrir le petit livret.

« Bonjour madame Harper »
. Commença-t-elle joyeusement, un sourire accueillant sur le visage, déposant alors son regard sur sa patiente. Son visage se figea soudainement. « Sara ? » Lança -t-elle sous le choc. Soit cette femme ressemblait comme deux goutes d’eau à sa sœur, soit… Le mariage ! La dernière fois où elle l’avait aperçu au loin... Silencieusement, Cecilia replongea son regard dans le dossier pour vérifier son prénom. -Sara-. C’était elle et elle était enceinte apparemment.

Qu’est-ce qu’elle faisait ici ? Depuis combien de temps avait-elle remit les pieds dans le pays ? Est-ce que leur mère était au courant ? Elles avaient besoin de bien plus d’une consultation pour pouvoir poser toutes les interrogations qui leurs brouillait le cerveau à l’instant présent. Toujours dans un grand calme, elle ferma la porte pour se retrouver seule à seule avec ce fantôme de son passé.

Il y a bien longtemps qu’elle avait tiré un trait sur la jeune femme, depuis le jour du mariage où elle avait constaté que Sara avait refait sa vie tranquillement, les effaçant de l’équation, comme si sa famille adoptive n’avait jamais existé. Elle lui en voulait profondément pour ça.

Les traits de Sara s’étaient durcis, elle avait perdu son air enfantin, pour laisser place à celle d’une belle femme d’une trentaine d’année. C’était comme regarder une inconnue, une personne dont elle avait fait le deuil depuis bien trop de temps.

Cecilia décida de poser le dossier sur le meuble principal et se rapprocha de sa sœur. « C’est ton premier enfant ? » commença-t-elle, décidant de garder une certaine distance professionnelle, installant tout le matériel nécessaire, pour l’examen qu’elle ou qu’une de ses collègues allait réaliser. N’était-ce pas étrange de retrouver un membre de sa famille dans de telle condition ?

« Tu es à sept semaines, si j’en crois ce qui est noté dans ton dossier, c’est bien ça? » Lui demanda-t-elle, un sourire polie omniprésent, bien qu’elle n’avait aucune envie d’être aimable. « Déontologiquement, les médecins n’ont pas le droit d’ausculter les membres de leur propre famille. Fais-tu partie de ma famille ? » Une question détourné à la fois pour lui demander si elle voulait un autre médecin et pour savoir où elle se plaçait dans cette famille totalement éclatée.


@Sara Lanzoni
Revenir en haut Aller en bas
Sara LanzoniBon pour te remonter le moral
Sara Lanzoni
https://www.ciao-vecchio.com/t8167-sara-lanzoni#271548 https://www.ciao-vecchio.com/t8178-sara-o-30-ans-o-chargee-en-communication
Faceclaim : Candice Accola King + @Cinderella
Sujets sensibles : Les relations toxiques
Thème·s abordé·s : Divorce; abandon; mensonge & secret; mère célibataire
Je suis absent-e : en PR jusqu'au 5 avril
Messages : 575 - Points : 584
[Terminé] Ghost from the past ~ Lanzoni's sisters Tumblr_p82rcdpc7g1rx4nrwo2_400
Âge : 30 ans (4.07.1990)
Métier : Communicante dans le monde viticole, mais actuellement au chômage
[Terminé] Ghost from the past ~ Lanzoni's sisters Empty
# Sujet: Re: [Terminé] Ghost from the past ~ Lanzoni's sisters ( le Mar 22 Déc 2020 - 21:32 )

Ghost from the past
Cecilia & Sara


Quand elle avait pris son rendez-vous, Sara avait inconsciemment donné son nom d'épouse, ce dont elle s'était rendue compte lors de son arrivée à l'accueil, quand on lui avait dit qu'il n'y avait aucun rendez-vous au nom de Sara Lanzoni. Mais il y en avait bien un au nom de Sara Harper. Cette erreur de sa part la fit sur le moment sourire un court instant. Il fallait vraiment qu'elle se fasse au fait qu'elle ne portait plus le nom de Harper. Contre son gré à vrai dire, mais avec le temps, elle réussirait à s'y faire. Avec le temps... Tout comme avec le temps, elle se ferait au fait qu'elle était enceinte, idée avec laquelle elle avait encore bien du mal. Ce n'était pas assez concret pour son esprit, mais peut-être que ce rendez-vous, avec, espérait-elle, une première idée l'aiderait. Et lui permettrait de mieux se projeter dans l'avenir. Plus que ce qu'elle tentait aujourd'hui encore, en cherchant un logement assez grand pour un bébé et elle, ou en réfléchissant aux meubles et tout autre gadget qu'elle allait devoir acheter. Elle allait former sa famille, il fallait qu'elle fasse les choses bien. Bien mieux que ce qui lui était arrivé jusqu'ici, entre des parents adoptifs qui lui avaient menti et qui ont toujours été stricts avec elle, et un mari qui avait réduit en poussière sept années de mariage et plus de huit ans de vie commune. Sans parler de sa soeur qui n'était même pas venue à son mariage malgré l'invitation... Pourtant ce jour-là, la blonde se faisait une joie de la voir, espérant renouer avec elle. Mais rien, son aînée n'était même pas venue. Une blessure tout aussi violente que la vérité sur ses origines pour la blonde, qui n'avait pas eu la force de continuer ses rares contacts et avait tout simplement arrêter... Bref, elle ne devait pas reproduire ce schéma avec son enfant à venir, et elle ne comptait pas le faire. Elle serait une bonne mère, elle ferait tout pour, elle le savait.

Elle se focalisait sur cette idée tout en pianotant sur son portable pour s'occupait, quand le médecin qui devait s'occuper d'elle entra dans la pièce. Le médecin qui n'était autre que Cecilia. Cette révélation surpris tout autant qu'elle choqua la Lanzoni. Tomber sur sa soeur alors qu'elle venait consulter pour la première fois, c'était bien loin de ce qu'elle s'imaginait. Ou même voulait. Pour des retrouvailles, c'était certainement la pire des situations. D'un coup, Sara n'avait plus qu'une envie: fuir. Elle avait la boule au ventre, l'estomac noué et elle voulait que tout cela s'arrête. Elle avait même l'impression qu'elle allait vomir. Alors que ce n'était pas le moment...
D'un air surpris, elle regarda Cecilia, incapable de parler. Que lui dire ? Que faire ? L'envie de fuir était plus forte que tout, mais déjà la brune se rapprochait, amenant, instinctivement, Sara a ramené ses genoux contre elle, dans un geste inconscient de protection. Et pendant ce temps là, sa soeur avançait vers elle, et repris même la parole, posant sa première question. Une question par laquelle, la jeune femme répondit dans un premier temps par un hochement de tête positif, avant de réussir à dénouer sa gorge et de prononcer une réponse.

- Oui...

Lâcha-t-elle simplement alors que sa gorge se nouer à nouveau, l'empêchant de prononcer autre chose. Quant à l'envie de vomir, cette impression de nausée, elle revenait par vague. Ce n'était vraiment pas le moment, surtout que Cecilia continuait son travail de médecin. Destabilisant pour Sara, qui ne savait plus où se mettre. Ni quoi faire.
Prenant une grande et profonde inspiration, elle réussit à se reconcentrer sur la conversation, demandant à son cerveau un break quelques instants pour pouvoir répondre, assimiler tout ce qu'elle entendait et qui semblait important.

- Sept semaines environ, oui c'est ça. C'est ce que j'ai calculé.

Murmura-t-elle, incapable de soutenir le regard de sa soeur. Surtout en entendant la question suivante. Une question à laquelle elle n'avait pas de réponse, une question qui remuait trop de chose. Et cette fois, la nausée allait trouver son chemin.

- Excuse moi !

S'exclama-t-elle tout en sautant sur ses jambes avant de se rendre dans la petite salle de bain de la salle de consultation, qu'elle avait repéré à son arrivée. A peine la porte de la pièce close, la blonde se rua sur les toilettes pour laisser sa nausée s'exprimer. Adieu son délicieux petit déjeuner. Bonjour cependant la bouffée de chaleur et le goût désagréable en bouche.
Il fallut encore quelques minutes à la blonde avant de sortir de la salle de bain, le temps que la nausée passe. Avant de sortir, elle se passa un peu d'eau fraîche sur le visage, et prit quelques seconde pour tenter de regagner un peu de couleurs, elle qui était bien pâle.

- Je... Désolée...

Murmura-t-elle en se rasseyant sur la table d'auscultation. Que dire de plus à ça?

- Je n'ai pas de réponses à ta question pour le moment, je suis désolée...

Ajouta-t-elle au bout de quelques secondes, inspirant et expirant profondément et silencieusement. Elle était bien trop perdue  pour penser à ça. Il y avait bien trop de problèmes dans leur famille, de non-dits qui n'aidaient pas, sans compter ses retrouvailles trop violente. Plus violente que prévu pour Sara.

- J'aimerai juste faire ma consultation pour le moment, m'assurer que tout va bien, et que ce soit avec toi ne me dérange pas, si telle est ta question.

Et en y réfléchissant, elle préférerait même que ce soit Cecilia à quelqu'un d'autre pour le coup... Car elle, elle la connaissait. Enfin, bien plus qu'un médecin inconnu.
(c) DΛNDELION


@Cecilia Lanzoni



Every ending is a chance
- To begin again
Revenir en haut Aller en bas
Cecilia LanzoniBon pour te remonter le moral
Cecilia Lanzoni
https://www.ciao-vecchio.com/t8173-cecilia-lanzoni https://www.ciao-vecchio.com/t8181-cecilia-o-35-ans-o-sage-femme#271795
Faceclaim : Stefania Spampinato
Messages : 119 - Points : 290
Âge : 35 ans
Métier : Sage femme
[Terminé] Ghost from the past ~ Lanzoni's sisters Empty
# Sujet: Re: [Terminé] Ghost from the past ~ Lanzoni's sisters ( le Mar 22 Déc 2020 - 23:30 )

Ghost from the past
EXORDIUM.

Une surprise digne de ce nom. Si de son côté Cecilia tentait de paraitre la plus détendue possible, ce n’était pas le cas de Sara qui semblait se décomposer un peu plus à chaque seconde. Le malaise commençait clairement à s’installer dans la salle de consultation et la façon dont la blonde évitait son regard, ne faisait qu’accentuer cette sensation de pesanteur désagréable. Celia décida cependant de commencer son travail, posant des questions relativement professionnelles, du moins jusqu’à la dernière qui fut sans aucun doute celle de trop.

La future maman, dont le teint avait viré au vert, venait de se lever précipitamment pour se rendre dans la petite salle de bain, afin de vider le contenu de son estomac. Une preuve évidente de sa monté de stress soudaine, une preuve que tout cette histoire familiale ne la laissait finalement pas indifférente. La brune n’avait pas eu le temps de réagir ou de dire quoi que se soit, elle se contenta d’enfouir sa tête dans ses mains, commençant à réaliser qu’elle n’était pas en train de rêver et que sa sœur était bel et bien là.

Une fois Sara de retour et de nouveau installé sur la table d’auscultation, Cecilia se rapprocha. « Tu n’as pas à t’excuser pour ça » -pas pour ça... lui répondit-elle avec douceur et compréhension, comme elle le faisait toujours avec ses patientes tendues. Si, elle voulait pouvoir l’examiner correctement, il fallait qu’elle se calme. Pour ce qui était de leur situation familiale, elles en parleraient à un autre moment, enfin si l’occasion se représentait une nouvelle fois, allaient-elles se revoir ? « On en parlera plus tard » ajouta-t-elle, en se dirigeant vers le meuble principal de la pièce pour en sortir un tensiomètre.

« Je vais me charger de ta consultation. » continua-t-elle d’un ton toujours aussi neutre et distant. Il était difficile pour elle de rester aussi calme et sereine alors qu’un millier d’interrogations, d’émotions la traversaient de part en part.

« Avant toute chose, il est important que tu te détendes. » Tellement plus facile à dire qu’à appliquer surtout dans ce genre de cas. « Je vais prendre ta tension » Elle accompagna ses propos de ses gestes et enfila le brassard de la machine autour du bras de sa sœur, avant de la mettre en marche. Seule le bruit du tensiomètre se faisait entendre dans la salle, le malaise toujours omniprésent.

Il était certain que ce n’était pas ainsi qu’elles arriveraient à quoi que ce soit. Cecilia l’aurait prise dans ses bras, si elle ne ressentait pas actuellement cette envie viscérale de l’insulter pour l’avoir abandonné après la mort de leur père, le moment où elle avait eu le plus besoin d’elle. Surement ce qui l’avait poussé au fond à quitter le mariage aussi soudainement.

Le bruit indiquant que le résultat était arrivé et la coupa dans ses pensées. Son regard se posa sur le chiffre indiqué. 13.5. D’ordinaire, elle se devait de poser la question de ce qui avait causé cette monté soudaine de stress, mais pour le coup, elle le savait parfaitement.

« Ta tension est un peu élevée, je vais t’examiner et ensuite, je te ferais une échographie pour vérifier que tout est en place. Tu as le droit à un accompagnant pendant l’écho. Est-ce que je dois prévenir l’infirmière d’aller chercher un proche dans la salle d’attente à ce moment-là ? » -un proche- elle avait décidé d’être vague. Était-elle encore avec l’homme du mariage ? Était-elle enceinte d’un autre ? Avait-elle prévenu leur mère de sa grossesse ? Pourquoi revenir en Italie maintenant ? L’idée d’être l'une des premières à voir sa nièce ou son neveu et que celle-ci l’accepte lui faisait un drôle d’effet.

Elle la regarda un instant, la revoyant enfant, se remémorant leurs meilleures souvenirs ensembles, leurs fous rires d’enfants, les bons moments passées toutes les deux à élaborés leurs projets d’avenir, tout un tas de rêves qui étaient partie en fumé à l’instant même ou Sara avait décidé de fuir.

Cecilia lui attrapa soudainement la main comme pour lui donner le courage de se calmer et ça malgré l’amertume à travers sa gorge. Pourquoi faisait-elle ça ? Est-ce qu’elle lui pardonnait ? Non, la blonde avait cassé quelque chose qui prendrait des années à se recoller si ça se recollait un jour, mais la voir dans cet état de stress ne la laissait pas indifférente pour autant.

Un contact plutôt étrange, après toute ces années. Combien de fois avait elle rêver de la revoir pour lui dire ce qu’elle avait sur le cœur ? Pourtant, maintenant que celle-ci était présente devant elle, en chair et en os, rien ne parvenait à sortir de sa boucher hormis des propos professionnelle. Elle ferma les yeux, prit une inspiration avant de lâcher sans aucun contexte : « Je suis venue » Elle rouvrit les yeux pour la regarder. « A ton mariage. »



@Sara Lanzoni
Revenir en haut Aller en bas
Sara LanzoniBon pour te remonter le moral
Sara Lanzoni
https://www.ciao-vecchio.com/t8167-sara-lanzoni#271548 https://www.ciao-vecchio.com/t8178-sara-o-30-ans-o-chargee-en-communication
Faceclaim : Candice Accola King + @Cinderella
Sujets sensibles : Les relations toxiques
Thème·s abordé·s : Divorce; abandon; mensonge & secret; mère célibataire
Je suis absent-e : en PR jusqu'au 5 avril
Messages : 575 - Points : 584
[Terminé] Ghost from the past ~ Lanzoni's sisters Tumblr_p82rcdpc7g1rx4nrwo2_400
Âge : 30 ans (4.07.1990)
Métier : Communicante dans le monde viticole, mais actuellement au chômage
[Terminé] Ghost from the past ~ Lanzoni's sisters Empty
# Sujet: Re: [Terminé] Ghost from the past ~ Lanzoni's sisters ( le Mer 23 Déc 2020 - 15:41 )

Ghost from the past
Cecilia & Sara


Le choc était fort. Trop fort pour Sara, qui finit par s'éclipser en urgences de la pièce de consultation pour aller dans la salle de bain. La dose de stress soudain lui avait donné la nausée, une nausée qu'elle n'avait pu contrôler. Et elle en avait honte. Elle se sentait soudainement si mal, bien plus mal qu'avant puisque cela semblait possible. Son divorce, sa grossesse, son humiliation, son retour à Naples en solution de secours et maintenant ces retrouvailles surprises. Elle les echaînait décidément, alors que ce dont elle avait besoin c'était de calme et de repos. C'est bien les mots que son médecin généraliste, aux Etats-Unis, avait prononcé à l'issue de sa consultation, quand il lui avait appris son état. Mais pour le repos et le calme, visiblement ce n'était pas pour tout de suite. Elle faisait plutôt des montagnes russes niveau tension, il allait falloir que ça cesse au plus vite.

Une fois rafaîchie et la nausée passée, Sara quitta la salle de bain pour rejoindre Cecilia, auprès de qui elle s'excusa tout en se réinstallant, toujours mal à l'aise. L'envie de fuir ne la quittait décidément pas, mais elle accepta que sa soeur, sa cousine, enfin elle ne savait pas comment elle devait la considérer aujourd'hui, s'occupe d'elle. Elle, au moins, elle la connaissait, enfin un peu, et c'était plus rassurant qu'un inconnu, bien que niveau stress ce n'était pas la fête. Bien au contraire. Mais comme elle le clama, Sara ne souhaitait juste que faire sa consultation pour s'assurer que tout allait bien.. Elle avait besoin d'être rassurée, de savoir cela. Et visiblement sa réponse fut la bonne, enfin, s'il y avait une bonne réponse, ce qui soulagea légèrement la jeune femme, tandis qu'elle approuvait le "on en parlera plus tard" de Cecilia. Oui, ce n'était pas le moment de parler. Pas ici, dans cette salle. Ni même l'heure, Sara s'en sentait incapable pour l'instant.

- Merci.

Réussit-elle à dire. Se rallongeant sur la table, la future mère laissa ses émotions la parcourir en tout sens, refusant cependant qu'elles ne prennent à nouveau le dessus. Elles pourraient uniquement s'exprimer quand la blonde serait de retour dans sa chambre d'hôtel. Ce qui allait arriver plutôt que ce qu'elle s'était prévue.

- Je... Ok, je vais essayer...

Lâcha-t-elle quelques secondes plus tard quand le médecin lui intima de se détendre. Parce que oui, elle était crispée, tendue, stressée. Mais la blonde se sentait incapable de se détendre dans cette atmosphère remplit de tension, de non-dit, et peut-être même d'un peu de colère. Qu'en savait-elle vraiment ? Mais elle allait tenter de se détendre quand même, et pour ça, elle tenta de se focaliser sur sa respiration, tandis que Cecilia prenait sa tension au niveau du bras gauche. Fermant les yeux pendant la prise, la blonde laissa sa tête allait contre le support, son attention toujours fixée sur sa respiration. On inspire, on expire. On inspire, on expire. Et ainsi de suite. Tout évitant de penser. A sa soeur, à ce retour, mais aussi à leur vie passé, à ce mensonge que Sara avait eu du mal à affronter tant la révélation avait été violente à ses yeux. Tout comme la discussion qui avait suivit avec ses parents. Son père adoptif qui avait insulté sa mère biologique de
puttana
ne lui était jamais sortie de la tête. De même pour le fait qu'il était certains que la blonde terminerait comme elle. Des mots d'une grande violence, qui avait déchiré la famille. Une famille qui ne s'était pas relevée de tout ça.
Et voilà que finalement elle y pensait, ce qui devait faire grimper sa tension... Super, elle qui devait se détendre... Un échec pur et simple, que confirma le résultat du tensionmétre qui émit son petit bruit caractéristique. Une réponse que traduisit sa soeur d'un ton neutre et impassible. Cela aurait pu passer, si elle n'avait pas continuer de parler, pour mentionner "un proche". A ces mots, la Lanzoni eut l'impression de se prendre un coup de poing en plein ventre. Et l'envie de nausée refit son apparition, comme quoi, elle n'était jamais bien loin.

- Je comprends. Et non, il n'y a personne en salle d'attente.

Réussit-elle à répondre au bout de quelques secondes, après avoir dénoué sa gorge. Comment lui dire que sa vie entière s'était écroulée il y a peu ? Qu'elle n'avait plus de mari ? Et qu'il ne voulait pas prendre en charge leur enfant, qui pour lui n'était pas le sien. Bref, Sara était seule, et bien décidée à vivre cette expérience seule. Mais elle ne savait pas comment le dire à son entourage. Et puis, est-ce que Cecilia faisait encore partie de son entourage ? Voilà une autre question qu'elle se posait. Il y avait d'ailleurs bien trop de questions à son goût. Le "proche" qui assisterait à l'échographie serait, pour le coup, sa soeur adoptive. Dans le fond, cette idée la réconfortait un peu, même si les deux jeunes femmes ne se reparlaient jamais par la suite. Enfin ça, seul le temps pourrait le dire.

Fermant à nouveau les yeux pour laisser toutes ces pensées s'évacuer, Sara attendit que la consultation se poursuive. A vrai dire, elle ne savait pourquoi d'ailleurs, mais elle avait hâte que l'échographie commence. Une échographie pour une nouvelle vie. Dans tous les sens du terme. Et cela rendrait plus réel et concret l'arrivée de cet enfant qu'elle avait encore du mal à imaginer.

Sara se confortait avec cette idée quand elle sentit Cecilia lui saisir soudainement la main gauche, geste qui surprit la plus jeune des deux et qui rouvrit rapidement les yeux pour poser ses pupilles sur la brune. Ce contact était étrange, surprenant d'ailleurs, et en même temps, la blonde y décelait quelque chose de réconfortant. Ou bien était-ce son esprit ? Le trouble l'envahissait face à cette question, et ce n'est pas les paroles qui suivirent de Cecilia qui allait arranger cela. Bien au contraire, car cettte dernière déclara soudainement être venue. Au mariage de Sara. Il y a plus de sept ans maintenant. Mais c'est précisèment parce qu'elle n'était pas venue, tout comme leur mère, que la blonde avait mis fin à tout contact avec les Lanzoni. Si Cecilia était venue, elle l'aurait vu, elle qui l'avait longuement cherché parmi la foule nombreuse présente. Ses amis et ceux de James, sa famille et les connaissances importantes de sa famille. Il y a presque trois cent invités ce jour-là, mais aucune trace du moindre Lanzoni. Alors cette affirmation fit ouvrir de grands yeux rond à la blondinette, qui fixait sa soeur avec ces mêmes yeux, tandis qu'elle tremblait légèrement. Elle faillit même retirer sa main de celle de son aînée mais ne le fit finalement pas, pour plutôt répondre:

- Non... ce... Ce n'est pas possible...

Murmura-t-elle dans un premier temps, avant de reprendre.

- Tu n'étais pas là. Je t'ai, je vous ai cherché pendant des heures, et je ne t'ai pas vu.

Elle n'arrivait pas à la croire quand elle lui disait qu'elle était venue. Elle l'avait cherché du regard mais aussi en parcourant la foule, avant de voir sa chaise vide lors du repas. Il lui était donc difficile de la croire sur ce coup. En tout cas, ce souvenir fit monter des larmes aux yeux de la jeune femme. Penser à son mariage, à tout ce qu'elle avait ressenti en ne voyant pas les Lanzoni, mais aussi à comment cela s'était terminé, le tout mélanger aux hormones de grossesse, c'était une belle bombe à larmes. Qu'elle réussit à retenir pour le moment, tout en étant incapable de parler plus, de dire autre chose, ses yeux quant à eux, toujours fixés sur Cecilia qui lui serrait toujours la main.

(c) DΛNDELION


@Cecilia Lanzoni



Every ending is a chance
- To begin again
Revenir en haut Aller en bas
Cecilia LanzoniBon pour te remonter le moral
Cecilia Lanzoni
https://www.ciao-vecchio.com/t8173-cecilia-lanzoni https://www.ciao-vecchio.com/t8181-cecilia-o-35-ans-o-sage-femme#271795
Faceclaim : Stefania Spampinato
Messages : 119 - Points : 290
Âge : 35 ans
Métier : Sage femme
[Terminé] Ghost from the past ~ Lanzoni's sisters Empty
# Sujet: Re: [Terminé] Ghost from the past ~ Lanzoni's sisters ( le Mer 23 Déc 2020 - 18:14 )

Ghost from the past
EXORDIUM.

Personne en salle d’attente pour assister à l’échographie de Sara ? Voila qui ne faisait qu’accroitre les questions de Cecilia sur le retour de sa sœur à Naples. Il s’était passé quelque chose aux USA, sinon elle n’aurait jamais remit les pieds sur sa terre natale. Un divorce peut-être ? Le refus d’admettre sa paternité ? Ce genre de situation était bien plus courante qu’on pouvait le croire. La Lanzoni serait donc la toute première à pouvoir observer le futur enfant à naitre I s’agissait toujours d’un honneur pour elle d’avoir ce rôle, mais c’était encore plus étrange maintenant que ça la touchait personnellement. Cecilia avait également assisté à la première échographie de Leslie en tant qu’accompagnatrice, car l’époux de cette dernière se trouvait au travail. Si seulement, elle avait su à ce moment-là, que cette toute petite chose qu’elle avait vu sur un écran, deviendrait un jour son bébé à protéger plus que tout.

Cecilia avait fini par craquer face à tout ses souvenirs et venait d’avouer sa présence au mariage de Sara. Une présence courte, certes, mais elle s’était déplacée, avait pris l’avion pour les USA pour finalement revenir deux jours plus tard. Il était normal que Sara soit dubitative, la brune ne s’était pas approchée, ne lui avait pas adressé un seul mot, se contentant simplement de la regarder au loin, caché parmi la foule.

« Je t’ai vu dans ta robe blanche, ton voile tombant sur tes épaules, semblable à un ange. Tu étais si magnifique. Tu as toujours rêvé de ce mariage, il ressemblait à celui de tes dessins que tu faisais toute petite. » Ce n’était pas vraiment le bon moyen de faire descendre la tension de Sara, pourtant Cecilia ne pouvait pas s’en empêcher. La voir ici revenir tel un esprit venant la hanté commençait à bousculer son cerveau plus que de raison.

Le reproche de son absence à son mariage restait au travers de la gorge de Cecilia. Ou était-elle lorsque leur père était mort ? Certes, il n’était pas le sien biologiquement parlant, il lui avait caché ses origines, mais il ne restait pas moins la personne qui l’avait accueilli, qui l’avait élevé et surtout, elle avait une sœur dans tout ça. Une sœur qu’elle avait décidé de laisser affronter le deuil seule. Cecilia n’était qu’une enfant quand on lui avait fait promettre de ne pas révéler les origines de Sara. -C’était pour son bien- qu’on lui avait dit à l’époque, puis Cecilia avait grandit et elle avait compris que lui dire maintenant, reviendrais à briser tout l’univers de sa sœur. Comment pouvait-elle prendre cette décision ? Ce n’était pas son rôle de le faire.

L’invitation au mariage après tous ces mois sans nouvelle lui avait retourné le cerveau, puis elle c’était décidé.

« J’étais seule. Maman n’a pas voulu venir. » La mère Lanzoni n’avait jamais pardonné la fuite de sa fille adoptive, tout comme elle n’avait pas accepté l’homosexualité de Cecilia.

« Tu avais refait ta vie comme si nous n’avions jamais existé, comme si nous n’avions jamais été ta famille. Tout ce monde, tous ces invités, je ne me sentais pas à ma place. »  Seule au monde, entouré d’une multitude de personnes qui parlaient une langue qu’elle ne maitrisait pas aussi bien qu’aujourd’hui. « Quand je t’ai aperçu avec celle qui semblait être ta demoiselle d’honneur, je me suis vu à sa place. Tu as choisi ta famille et ce n’étais pas moi, je suis partie. » Des mots assez difficile à entendre, prononcé dans un ton à la limite du désarrois, témoignant le sentiment d’abandon qui la traversait à son égard.

Les hormones de grossesses rendaient les émotions de Sara beaucoup plus perceptible, son regard au bord des larmes semblait retentir comme un cri de détresse, comme si la douleur était bien plus profonde que ces retrouvailles inattendues. La théorie du mari absent prenait de plus en plus de véracité.

« Pourquoi maintenant ? » Ses deux mots avaient glissé des lèvres de Cecilia comme un murmure. Leurs tensions à toutes les deux devaient atteindre des sommets, la consultation prenait une orientation qu’elle était loin d'avoir prévu avant de franchir le seuil de cette porte.

En même temps de parler, Cecilia avait lâché la main de sa sœur pour finir de mettre en place le matériel nécessaire à l’examen gynécologique. Elle ne pouvait pas se permettre de faire trainer le rendez-vous pour des raisons personnelles, étant donné qu’elle n’était même pas censée avoir le droit de s’occuper de sa famille, mais Sara en faisait-elle encore partie ? Tel était la question qui ne faisait que tourner en boucle dans sa tête. L’amour pour cette dernière, elle le ressentait encore, c’était certain, elle ne lui aurait jamais pris la main sinon, mais la colère était si forte également.

S’il pouvait d’ordinaire s’agir d’un examen pas très agréable, ça ne pouvait certainement pas être pire que leur conversation qu’elles entretenaient à l’heure actuelle.

« Je ne pense pas finalement que ça soit le moment adapté pour parler de ça. » finit-elle par lancer, bien que c’était elle à la base qui avait évoquer le sujet dans un moment émotionnel intense. Devaient-elles se revoir après ça pour en parler calmement ? Cela ne risquait pas de partir en dispute ? Toute deux avaient un caractère fort, bien que Cecilia ne s’énervait pas beaucoup d’ordinaire, elle pouvait se transformer en volcan quand le surplus d’émotions la submergeais un peu trop.

-inspirer, expirer- une technique qu’elle aussi utilisait pour reprendre son calme doucement et remettre ses idées à la bonne place. Le travail en priorité, l’examen gynécologique, puis l’échographie, après tout, c’était son travail, elle était là pour ça.

@Sara Lanzoni


"People feel so much better after she heps them. Sometimes people feel better juste after she walks in the room, because she has got this super magic smile and when she smiles at you, every thing gets better." Leslie Kingston (best friends forever)
Revenir en haut Aller en bas
Sara LanzoniBon pour te remonter le moral
Sara Lanzoni
https://www.ciao-vecchio.com/t8167-sara-lanzoni#271548 https://www.ciao-vecchio.com/t8178-sara-o-30-ans-o-chargee-en-communication
Faceclaim : Candice Accola King + @Cinderella
Sujets sensibles : Les relations toxiques
Thème·s abordé·s : Divorce; abandon; mensonge & secret; mère célibataire
Je suis absent-e : en PR jusqu'au 5 avril
Messages : 575 - Points : 584
[Terminé] Ghost from the past ~ Lanzoni's sisters Tumblr_p82rcdpc7g1rx4nrwo2_400
Âge : 30 ans (4.07.1990)
Métier : Communicante dans le monde viticole, mais actuellement au chômage
[Terminé] Ghost from the past ~ Lanzoni's sisters Empty
# Sujet: Re: [Terminé] Ghost from the past ~ Lanzoni's sisters ( le Ven 25 Déc 2020 - 22:39 )

Ghost from the past
Cecilia & Sara


Mentionner le fait que personne n'attendait en salle d'attente pour elle, mit mal à l'aise Sara. Cela lui rappelait à quel point sa vie actuelle était un vrai merdier. Plus de mari, ni de famille après tout ce qu'il s'était passé... Enfin si, elle avait ses beaux-parents qui l'adoraient et voulaient rencontrer ce futur petit-enfant à naître, mais ils étaient en Californie. Des gens formidables. Penser à eux faisait même presque monter les larmes aux yeux de la jeune femme. Mêler à la situation actuelle, elle était vraiment à deux doigts de fondre en larmes, et l'envie de fuir était encore plus vivace en elle. Mais non, elle affronterait la situation, elle n'avait pas le choix. Et puis elle était adulte, sans compter que dans le fond, en revenant à Naples, elle voulait tenter de reprendre contact avec les siens, même si elle se doutait que ce serait difficile. Pour elle comme les membres de sa famille, surtout sa soeur qui avait stupidement payer les mensinges de ses parents et la colère d'une jeune femme qui se sentait trahie et bafouée. Si ce n'est pire. Elle ne saurait décrire comment elle se sentait en découvrant le certificat d'adoption la concernant dans le bureau de son père alors qu'elle cherchait simplement le livret de famille pour un passeport. Le mot trahison était bien trop faible pour qualifer le sentiment qu'elle avait éprouvé.

Laissant ses pensées derrière elle, Sara tenta de se reconcentrer sur sa consultation. Savoir que tout allait bien était son but premier aujourd'hui, le reste viendrait plus tard. Elle devait avant tout se concentrer sur sa tension, trop élevée à cause de son stress, ce qui n'était pas bon dans son état actuel. Elle risquait une fausse couche, et c'est bien la dernière chose qu'elle désirait: cet enfant c'était son avenir, et elle l'aimait déjà. Le perdre lui serait difficile. Un nouveau coup dur dans sa vie déjà bien compliquée, alors que tout ce qu'elle demandait, c'était un peu de bonheur.
Bonheur que la Lanzoni pensait avoir trouvé auprès de James. Raison pour laquelle elle l'avait épousé il y a plus de sept ans. Et en parlant de mariage, celui-ci arriva soudainement dans la conversation, quand Cecilia affirma qu'elle était venue. Relevant le regard, la blonde posa ses yeux sur elle, avant de lui dire que ce n'était pas possible, qu'elle l'avait cherché du regard ce jour-là. Et rien. Pourtant, les détails qu'évoqua son aînée par la suite lui fit monter les larmes aux yeux, et elles étaient bien proches de couler. Alors, sa soeur était venue. Mais elle ne s'était pas signalée et était vite partie. Trop rapidement.

Stressée, pour ne pas dire angoissée par toutes ces révélations, alors que pendant des années elle avait juste cru que sa famille l'avait ignoré et rayé de leur vie, la blonde se passa une main sur le visage, avant de venir triturer le tissus de protection de la table. La preuve flagrante de son stress, qu'elle ne parvenait plus à cacher.

- Pourquoi tu n'es pas venue te signaler ? Je t'attendais...

Finit-elle par lâcher en détournant le regard, incapable de le soutenir plus longtemps.

- Et si je ne t'ai pas choisi, ce n'était pas pour te blesser. A l'époque, j'étais encore perdue et quelque peu en colère, c'est vrai, mais il me fallait un témoins qui puisse témoigner de mon amour pour James. Hors, tu ne le connaissais pas...

Il n'y avait d'ailleurs que sa témoin qui lui servait de demoiselle d'honneur ce jour-là, pour la simple et bonne raison qu'elle voulait que sa soeur en fasse partie, mais leurs liens étant si distandue, elle n'avait pas osé lui demander. Et puis, elle n'avait pas reçu de réponse sur sa venue ou non. Alors, il n'y en avait pas eu. Mais aujourd'hui, cela ne servait à rien de remuer l'affaire. De toute façon, les deux Lanzoni étaient bornées, la conversation risquait de mal finir, si bien que Sara n'alla pas plus loin. Pourtant, elle reconnaissait ses torts dans cette histoire. Elles en avaient toutes les deux. Les mensonges de leur famille les avait éloigné et cela semblait presque irrémédiable actuellement...

Fermant les yeux, inspirant et expirant calmement pendant quelques secondes, la blonde tenta de se calmer. Jusqu'à ce que le "pourquoi maintenant ? de son aînée ne retentisse à ses oreilles, ce qui fit rouvrir ses yeux à Sara. Sans un mot, en silence, elle regarda les mains de sa soeur s'activait pour mettre en place le matériel nécessaire à la suite de l'examen et notamment à l'échographie. Dans quelques minutes, la future mère pourrait entendre les battements du coeur de son bébé. Mais avant cela, elle devait répondre à une question plus qu'épineuse, et elle ne savait par où commençait. Peut-être le divorce. Cela expliquerait beaucoup de chose.
Sauf qu'à trop réfléchir, elle prit trop de temps à répondre et déjà Cecilia passait à autre chose.

- Oui...

Murmura-t-elle alors doucement, avant de regarder sa soeur qui déjà lui donnait les consignes pour la suite de l'examen. Ainsi, la blonde se déshabilla pour l'examen gynécologique et l'échographie, écoutant sans broncher tout ce que lui disait Cecilia, prenant même des notes mentales pour ne rien oublier. Elle voulait vraiment tout bien faire.
Puis, le moment tant attendu de l'échographie arriva, et tandis que la médecin finissait de préparer la sonde et le gel, Sara se mit confortablement en place. Et elle ne sait pourquoi, c'est à ce moment là que sa langue décida de prendre le dessus sur son cerveau, lâchant la vérité.

- James et moi avons divorcé. Il est parti avec une croqueuse de diamants et m'a laissé tomber.

Voilà qui était dit, et expliqué pourquoi elle était seule, enceinte, ici, à Naples. Il ne fallait pas être idiot pour comprendre pourquoi elle était revenue.

- Désolée, ma langue est allée plus vite que mon cerveau. Je suis prête pour l'écho.

Ajouta-t-elle rapidement, tournant son regard vers le petit écran sur lequel elle pourrait bientôt admirer cette petite vie qui grandissait en elle, et à laquelle elle se rattachait comme une bouée de sauvetage.
(c) DΛNDELION


@Cecilia Lanzoni



Every ending is a chance
- To begin again
Revenir en haut Aller en bas
Cecilia LanzoniBon pour te remonter le moral
Cecilia Lanzoni
https://www.ciao-vecchio.com/t8173-cecilia-lanzoni https://www.ciao-vecchio.com/t8181-cecilia-o-35-ans-o-sage-femme#271795
Faceclaim : Stefania Spampinato
Messages : 119 - Points : 290
Âge : 35 ans
Métier : Sage femme
[Terminé] Ghost from the past ~ Lanzoni's sisters Empty
# Sujet: Re: [Terminé] Ghost from the past ~ Lanzoni's sisters ( le Sam 26 Déc 2020 - 16:46 )

Ghost from the past
EXORDIUM.

-Je t’attendais- Ces deux simple mots lui fit la sensation d’un coup de poignard en plein ventre. C’était bien trop spontané pour être un mensonge. Son sang bouillonnait, elle voulait pouvoir balancer tous ce qu’elle avait sur le cœur, tous ce qu’elle avait gardé au fond d’elle, durant toutes ces années. Seulement, il ne s’agissait ni de l’endroit, ni du bon moment. Cecilia se contenta d’écouter les paroles suivantes de sa sœur, sans dire un mot, dissimulant son regard humidifié. Pendant une année entière, elle avait attendu une nouvelle, un appel, un seul signe de sa part. Rien. Jusqu’à cette fameuse invitation. Bien sur qu’elle s’en était voulu de ne pas être resté, mais la colère avait été bien trop forte et sa fierté bien trop présente pour faire marche arrière.

Le -pourquoi maintenant lui avait échappé, pourtant Sara préféra ne pas y répondre, ce qui en soit était plutôt une bonne chose. Le calme revint d’un coup dans la salle d’auscultation, un silence presque insoutenable, alors qu’elle pratiquait le premier examen, s’assurant que tout allait bien. Sa concentration quand elle effectuait son travail n’avait rien de comparable, d’un professionnel sans faille. Une fois terminé, elle lui demanda de se rhabiller et de laisser uniquement son ventre visible, afin de passer à l’échographie. Un de ces moments préféré d’ordinaire, qui l’angoissait terriblement à l’heure actuelle, priant intérieurement qu’elle n’y découvre aucun problème, afin de ne pas avoir à l’annoncer à sa sœur.

Cecilia s’attelait au dernier préparatif, rapprochant l’écran et s’installant sur un petit siège, quand soudainement Sara balança la révélation, révélation qu’elle mourrait d’envie de savoir depuis leur retrouvaille. Un divorce. Elle avait malheureusement visé juste, sa théorie avait été la bonne, ce qui lui soutira inconsciemment un soupir, mélangeant colère et scepticisme.
« Ca va être un peu froid » se contenta-t-elle de dire, sans répondre à Sara. Un silence suivit et l’Italienne, après avoir posé le gel, déposa la sonde sur le ventre rebondit de sa sœur, fixant l’écran à la recherche du fœtus. Une fois trouver, elle appuya légèrement afin d’obtenir une meilleure visibilité. Pendant quelque instant, elle se contenta de regarder sans un mot, un regard assez dur comme à chaque fois que la concentration prenait le dessus de ses émotions. Une vague de soulagement la traversa ensuite, en ne constatant aucun problème et son visage se détendit presque aussitôt.

Cecilia tourna un peu plus l’écran vers la blonde afin de lui montrer et expliquer en détail, d’un ton professionnel et détaché. « Voilà ton futur bébé. C’est un fœtus en pleine forme » commença-t-elle, tout d'abord, afin de la rassurer. Elle augmenta le monitoring pour entendre cœur du futur bébé. « Son petit cœur bat déjà fort, ce qui est une bonne chose. » C’était déjà une nouvelle rassurante. « Là, tu peux deviner sa tête » Elle illustra ses paroles en montrant les clichés correspondant à ses explications. « Ici, un début de jambes et la de bras » Fini-t-elle par dire, lui laissant le temps de regarder le petit être humain à l’écran. « Pour savoir le sexe, il faudra attendre la 14 -ème ou 15 -ème semaines. »


C’était souvent à la première échographie que les mamans réalisaient pleinement porter la vie en elle. Cette sensation, Cecilia rêvait de la ressentir, mais pour une femme attiré par les femmes, c’étaient plus compliqué, puis pour le moment Charlie lui prenait bien trop de temps. Aura-t-elle l’occasion de connaitre sa futur nièce ou neveux ? Sara repartirait-elle une fois sa vie stabilisée ? Ou logeait-elle actuellement ? Chez leur mère ? Elle était partagé entre l’envie viscérale de la revoir et la peur que celle-ci ne l’abandonne une fois de plus.

« Profites en pendant qu’il n'est pas né. Après tu pourras dire adieux à tes nuits de sommeil. » lâcha-t-elle dans le but de détendre l’atmosphère, cependant sans grande conviction. Ses nuits de sommeil d’autrefois, Cecilia en rêvait souvent depuis la mort de Leslie. Être enceinte, laissait le temps de se préparer, autant matériellement que mentalement, or à elle, ça lui était tombé dessus du jour au lendemain. Comment réagirait Sara en apprenant qu’elle était en quelque sorte tata ? Que Leslie, qu’elle avait connu enfant, était décédé ? Que le petit Charlie était finalement comme elle, un orphelin recueillit dans un foyer. Au fond, Cecilia voulait que Charlie puisse pouvoir s’identifier à quelqu’un, qu’il puisse échanger avec quelqu’un qui le comprenne mieux que quiconque et cette personne c’était Sara.

« Je vais t’imprimer l’échographie, tu peux te rhabiller » Elle lui tendit le rouleau de papier, afin qu’elle puisse essuyer le surplus de gel de son ventre. Celia se mit à ranger le matériel presque nerveusement, jusqu’à ce qu’elle finisse par craquer, sentant au fur et à mesure ses yeux s’humidier, posant ce qu’elle avait dans les mains pour la regarder.

« Dis-moi. Une fois remise de ton divorce, ton bébé né et ta vie stabilisée, tu comptes repartir à nouveau ? » Autant clarifier une fois pour toute les choses, sans pour autant rentrer dans les détails. « Réponds-moi franchement. Si on ne ce n’était pas croisé par hasard aujourd’hui. Tu m’aurais dit que tu étais de retour ? » La réponse semblait logique, pourtant Cecilia ne pouvait pas croire qu’elle n’y avait pas pensé. Le monde était petit, l’être humain avait tendance à revenir à ses origines quand il se sentait perdu, à un moment ou un autre, elles se seraient forcement croiser dans un lieu commun qu’elles fréquentaient enfant.

« Notre mère est au courant ? » Osa-t-elle demander même si ça laissait penser que elle-même n’avait plus de nouvelle de cette dernière.


@Sara Lanzoni


"People feel so much better after she heps them. Sometimes people feel better juste after she walks in the room, because she has got this super magic smile and when she smiles at you, every thing gets better." Leslie Kingston (best friends forever)
Revenir en haut Aller en bas
Sara LanzoniBon pour te remonter le moral
Sara Lanzoni
https://www.ciao-vecchio.com/t8167-sara-lanzoni#271548 https://www.ciao-vecchio.com/t8178-sara-o-30-ans-o-chargee-en-communication
Faceclaim : Candice Accola King + @Cinderella
Sujets sensibles : Les relations toxiques
Thème·s abordé·s : Divorce; abandon; mensonge & secret; mère célibataire
Je suis absent-e : en PR jusqu'au 5 avril
Messages : 575 - Points : 584
[Terminé] Ghost from the past ~ Lanzoni's sisters Tumblr_p82rcdpc7g1rx4nrwo2_400
Âge : 30 ans (4.07.1990)
Métier : Communicante dans le monde viticole, mais actuellement au chômage
[Terminé] Ghost from the past ~ Lanzoni's sisters Empty
# Sujet: Re: [Terminé] Ghost from the past ~ Lanzoni's sisters ( le Sam 26 Déc 2020 - 23:12 )

Ghost from the past
Cecilia & Sara


Parler du mariage faisait resurgir bien des souvenirs chez Sara. De bons souvenirs, d'un temps passé, d'un temps désormais révolu. D'un moment de sa vie où elle était heureuse après une découverte qui l'avait détruite, après une découverte qui avait tout remis en question chez elle. Mais ce moment-là était lui aussi fini, et désormais elle était de retour sur les terres qui l'avait vu naître. Pour recommencer à nouveau sa vie. Ce ne serait que le second nouveau départ qu'elle prendrait. Et le dernier espérait-elle, car cela lui demander bien trop de force. Surtout aujourd'hui. Surtout aujourd'hui... Revoir sa soeur était imprévu et la destabilisait fortement, tout comme ce qu'elle apprenait.
Ainsi, sa soeur était venue à son mariage, pour en repartir presque aussi sec, alors que la blondinette l'attendait ce jour-là. Elle espérait renouer ce que son départ quelques mois auparavant avait gâché, du moins avec sa soeur. Et au final, ça n'avait fait qu'empirer les choses... Décidément, leur famille semblait maudite. Enfin aux yeux de la blonde, qui ne pouvait s'empêcher de faire aujourd'hui le parallèle entre sa mère biologique, mère célibataire, comme elle allait l'être. Elle y voyait un recommencement. Un foutu et maudit recommencement...

Laissant cette histoire de mariage derrière, Sara ferma les yeux pour calmer les battements de son coeur, preuve du stress qui monter en elle. Et le stress ce n'était pas bon. Alors, en silence, elle inspirait et expirait pour se calmer. Sans réel succès, car la question qui suivit de Cecilia ne l'aida pas. Pourquoi était-elle de retour ? La réponse était simple: son divorce, mais pour l'instant, elle n'avait pas la force de l'annoncer à sa soeur, qui de toute façon voulait passer à autre chose. Ce que la Lanzoni ne pouvait que respecter, alors elle laissa la consultation gynécologique se faire en silence.
Ce n'est qu'après qu'elle avoua, juste avant l'échographie. Sara lâcha ça de but en blanc, directe et franche. De toute façon, ça ne servait à rien de mentir. Et puis sa soeur n'était pas dupe: une future mère qui se pointe seule à une échographie, ça ne pouvait que soulever des questions. Sans compter qu'elle ne voulait pas mentir. Ca ne servait à rien, et les mensonges, ça faisait bien trop de mal. Elle en savait quelque chose.

- D'accord.

Répondit laconiquement la blonde à la prévention de Cecilia concernant le gel, si bien que prévenue, elle ne broncha pas, ni ne sursauta au contact du gel froid. Elle observa durant quelques secondes l'action avant de tourner son regard vers l'écran, où finit par apparaître quelques secondes plus tard une image qui bougeait. Son enfant. Un léger sourire naquit alors sur les lèvres de la jeune femme tandis que le battement du coeur se faisait entendre. Et ce petit bruit, digne du coeur d'un oiseau, serra le coeur de la future maman, tandis que tout un tas d'émotions monta en elle.
Tentant de refouler ses larmes, ne voulant pas pleurer maintenant, la blonde continua de fixer l'écran de l'écho, écoutant sans broncher, sans émettre le moindre son, Cecilia qui lui parlait. Le bébé était visiblement en pleine santé et rien ne pouvait l'enorgueillir que cette nouvelle. Mais le clou du spectacle, ou plutôt l'achèvement de tout cela, fut le moment où la brune indiqua la tête puis le corps de l'enfant. Une larme coula de l'oeil droit de Sara. Elle ressentait tout un tas d'émotions qu'elle était incapable de définir. Mais elle était heureuse. Et c'était ça le plus important à ce moment là.

- C'est magnifique...

Murmura-t-elle, son regard toujours fixé sur l'écran, sur cette petite chose qui se faisait doucement sa place dans son ventre. A sept semaines, il était encore à peine rebondi, mais d'ici quelques semaines, tout le monde pourrait constater sa grossesse. Un ventre bien rond pointerait son nez sous ses hauts, et autant le dire, elle avait un peu hâte.

- Pour le sexe, je ne veux pas le connaître pour le moment.

Ajouta-t-elle au bout de quelques secondes, ses yeux toujours sur l'écran. Non pour l'instant elle voulait avoir la surprise le jour venu, mais qui sait, peut-être qu'elle changera d'avis entre temps.

- Je ne dors déjà pas beaucoup, mais je veillerai à bien me reposer avant la naissance.

Un léger sourire apparut sur ses lèvres tandis qu'elle disait cela, se demandant aussi si sa soeur avait elle aussi un enfant. Après tout, c'était les paroles d'une mère cette phrase, et en même temps, c'était bien connu qu'un enfant ça mettait fin aux longues nuits de sommeil.

- Merci pour l'échographie.

Dit quelques secondes plus tard la blonde, avant de se redresser et de prendre des feuilles du rouleau de papier afin d'essuyer le reste du gel qui se trouvait sur son ventre. Se rhabiller fut alors rapide alors que la jeune femme se remettait sur ses pieds. Elle prenait d'ailleurs son sac à main pour y prendre son portable, quand la question de sa soeur se fit entendre. La destabilisant.
Se retournant doucement vers Cecilia, Sara lui coula un long regard, la dévisageant sans vergogne pendant quelques secondes, avant de répondre de but en blanc.

- Je n'en sais rien... Je ne vais pas mentir. Mon objectif en revenant était de me réinstaller en ville, oui. Mais je ne peux dire combien de temps je vais rester.

Un an, huit ans, quinze ans, le reste de sa vie ? Voilà une question elle n'avait pas de réponses. Par contre, elle en avait pour les deux qui suivirent.

- Oui, je t'aurai dit que j'étais de retour. Je ne sais pas quand, ni comment, mais je voulais reprendre contact avant qu'on se croise ici.

Son regard et son ton franc ne laissait pas de place aux doutes: la jeune femme ne mentait pas. Elle avait bien prévu de reprendre un jour contact avec Cecilia, elle ne savait juste pas comment. Elle voulait trouver la meilleure des manières. Mais finalement, le destin en avait choisi autrement.

- Quant à notre mère, non elle ne sait rien.

Notre mère. Voilà deux mots qu'elle ne pensait plus prononcer, enfin plus vraiment. Etait-elle seulement encore sa mère ? Elle n'en savait rien...

- Si c'était le cas, elle te l'aurait certainement dit, je pense.

Elle haussa les épaules en disant cela. Après tout, Cecilia avait toujours été la chouchoute de leur mère, celle-ci ne s'en était jamais caché. A vrai dire, Cecilia avait toujours été la chouchoute de leurs parents, et si Sara ne s'était jamais demandé pourquoi pendant des années, la vérité sur sa filiation lui avait fait tout comprendre... Et tout détruit. Mais ce n'était pas le moment de penser à cela, surtout que Cecilia lui tendait des photos de l'échographie tout juste imprimées. Ce qui fit sourire la jeune femme.

- Merci !

Elle retrouva son sourire en se saississant de ces photos, qu'elle admira quelques secondes avant de reprendre son sérieux et de revenir à la réalité.

- Et sinon, dois-je faire des examens ? Enfin, tout va bien non ? C'est sur ?
(c) DΛNDELION


@Cecilia Lanzoni



Every ending is a chance
- To begin again
Revenir en haut Aller en bas
Cecilia LanzoniBon pour te remonter le moral
Cecilia Lanzoni
https://www.ciao-vecchio.com/t8173-cecilia-lanzoni https://www.ciao-vecchio.com/t8181-cecilia-o-35-ans-o-sage-femme#271795
Faceclaim : Stefania Spampinato
Messages : 119 - Points : 290
Âge : 35 ans
Métier : Sage femme
[Terminé] Ghost from the past ~ Lanzoni's sisters Empty
# Sujet: Re: [Terminé] Ghost from the past ~ Lanzoni's sisters ( le Dim 27 Déc 2020 - 11:57 )

Ghost from the past
EXORDIUM.

La vague de soulagement qui la traversa de part en part à la vision de cette échographie sans le moindre défaut, la toucha plus que d’habitude. Voilà pourquoi il était préférable pour un médecin de ne pas s’occuper de sa famille, l’auscultation avait tendance à prendre des tournures trop personnelles, comme actuellement. Sara était devant elle en chair et en os, mais pour combien de temps ? Il s’agissait du moment ou jamais pour lui poser les questions existentielles. Si elle ne la recroisait jamais après ce rendez-vous, elle s’en voudrait de ne pas lui avoir demander.

Sa première réponse, laissa Cecilia de marbre. Elle allait se réinstaller, ici même à Naples, ce qui signifiait qu’elles se verraient déjà tout le long de sa grossesse, enfin si celle-ci ne décidait pas de changer de spécialiste entre temps. Un changement assez soudain et inattendu, est ce qu’elle la voulait vraiment de nouveau dans sa vie ? Sara le disait elle-même, elle ne savait pas pour combien de temps, elle était de retour. Cela valait-il vraiment le coup ? Son air dubitatif, ne laissa rien paraitre, alors qu’elle s’était installée devant le petit bureau afin d’imprimer les clichés de l’échographie, tout en continuant à l’écouter parler.

Alors elle comptait bel et bien reprendre contact ? Elle s’attendait à quoi au juste ? Être accueilli avec un sourire et un café ? Si ça n’avait pas été dans le cadre professionnel, Cecilia lui aurait tout bonnement claqué la porte au nez. Elle ne l’aurait pas écouté, ni posé toutes ses questions. Quant à leur mère, elle n’était pas au courant non plus.

Une fois les photos données à sa sœur, elle fit un tour sur elle-même dans son fauteuil, ça lui permettait de se détendre un peu, malgré ses muscles tendus. « Tout va bien Sara. Je vais te donner un nouveau rendez-vous dans deux mois, afin de suivre sa bonne évolution. Je sais ce que je fais et je peux t’assurer que ton futur bébé se porte à merveille. » Aucun doute la dessus, élu une des meilleur de sa promo, Sara trouverait difficilement mieux, du moins dans cet hôpital. « Je ne te demande pas de me faire confiance à moi, Cecilia, mais à l’excellente professionnel que je suis devenue. » Elle tapota sa main sur le bureau tout en regardant le calendrier sur le PC à la recherche d’une disponibilité à lui proposer, se perdant en même temps dans ses pensées.

Soudainement, un rire nerveux s’empara de Cecilia. Depuis son enfance, elle réagissait ainsi dans une situation stressante. Tout comme à l’enterrement de son père ou sa mère avait dû la sortir sous les regards choqués des gens autour.

« Tu as neuf ans de retard Sara. Il s’en passe des choses en neuf ans. » Au final qu’est-ce qu’elles savaient l’une sur l’autre ? Sur leur vie d’adulte ? Pas grand-chose, c’était presque découvrir une parfaite inconnue avec qui elle avait autrefois échangé quelques conversations agréables. « Pour ton information, je n’ai plus de nouvelle de -notre mère- depuis près d’un an maintenant. Alors évite de lui parler de moi quand tu la reverra. » Enfin, si elle l’a revoyait. Est-ce qu’elle aura le courage de l’affronter après toute ses années ?

« Pendant que tu étais sur ton petit nuage, à faire je ne sais quoi d’ailleurs. Tout à changer ici. » Changer, c’était le moins qu’on puisse dire. Toute la vie qu’elles avaient connu à Naples avait littéralement éclaté en mille morceaux, au moment même où Sara avait quitté le pays. « Si je ne suis pas allée te voir au mariage, c’est aussi parce que je t’en voulais et je t’en veux encore, de m’avoir abandonné juste après le décès de papa, alors que j’avais besoin de toi. »

Elle sentait les larmes lui monter aux yeux, si elle pleurait maintenant, elle savait pertinemment qu’elles finiraient en larme toutes les deux, les hormones de grossesse n’aideraient pas Sara à garder la tête hors de l’eau.
Son regard dériva de sa sœur pour se poser à nouveau sur l’écran d’ordinateur. « J’essaye de te regarder et de me dire que je peux passer au-dessus, que je peux te pardonner. Tu as tes raisons d’être partie, de m’avoir tourné le dos, mais pour l’instant, je n’y arrive pas. » Peut-être que Sara lui en voulait tout autant et dans ce cas-là, elles se comprendraient.

« J’ai enfin réussi à stabiliser ma vie après tous les drames que j’ai traversé seule. Je m’en sors relativement bien et je n’ai pas besoin de toi. Si tu veux que je sois ton médecin jusqu’à la fin de ta grossesse, je serai ton médecin, mais à condition que ça reste uniquement une relation médecin/patient entre nous. » Une décision pas évidente, mais finalement nécessaire. Ça ne servait à rien de remuer encore plus le couteau dans la plaie. Peut-être qu’un jour, lorsque la colère serait passé, elles pourraient échanger une conversation lambda, mais il était encore bien trop tôt pour le dire.

« J’ai des disponibilités le 17 février 2021 à 10h30 pour la prochaine échographie. Est-ce que ça te convient ? » reprit-elle, tentant de reprendre son sourire professionnel et sa joie de vivre habituelle, bien qu’elle n’avait actuellement pas vraiment le morale pour ça.

Malgré la distance qu’elle tentait de créer entre elles, Cecilia était bien consciente que le retour de Sara n’était que le début d’un long chemin rempli d’embuche.


@Sara Lanzoni


"People feel so much better after she heps them. Sometimes people feel better juste after she walks in the room, because she has got this super magic smile and when she smiles at you, every thing gets better." Leslie Kingston (best friends forever)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
[Terminé] Ghost from the past ~ Lanzoni's sisters Empty
# Sujet: Re: [Terminé] Ghost from the past ~ Lanzoni's sisters ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- [Terminé] Ghost from the past ~ Lanzoni's sisters -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Hôpital de Maria di Loreto Nuovo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : 1, 2  Suivant