Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility

Revenir en haut
Aller en bas

-52%
Le deal à ne pas rater :
Promo sur les baskets Nike React Miler
63 € 130 €
Voir le deal
Le Deal du moment :
-60% sur Écouteurs sans Fil Dudios Tic ...
Voir le deal
12 €

 

- (terminé) It's a girl. // Augusto -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Hôpital de Maria di Loreto Nuovo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Vera VenezzioTu te bonifies avec l'âge… ou pas
Vera Venezzio
https://www.ciao-vecchio.com/t1068-in-nomine-patris-et-fil https://www.ciao-vecchio.com/t1108-some-people-steer-some-people-follow-vera
Faceclaim : Gal Gadot @ greenhouselab
Sujets sensibles : Validisme, Zoophilie ainsi que la violence animale en générale et la psychophobie.
Thème·s abordé·s : Violences conjugales de la part de son ancien mari.
Je suis absent-e : Présence réduite : du 24 Février jusqu'au 07 Avril maximum
Messages : 1633 - Points : 2720
(terminé) It's a girl. // Augusto CPztwpkr_o
Âge : 36 ans
Métier : Chanteuse d'Opéra
(terminé) It's a girl. // Augusto Empty
# Sujet: (terminé) It's a girl. // Augusto ( le Mar 22 Sep 2020 - 13:35 )
Le moment était enfin arrivé. Vera était en train de faire les cartons quand elle avait ressentit la première contraction. Cette fois-ci, ce n’était pas une fausse alerte : elle pouvait le sentir. Le bébé arrivait, Robin allait bientôt montrer le bout de son nez. La cantatrice appréhendait bien moins cette grossesse et maternité qu’avec Winston, car elle savait qu’Augusto était l’homme parfait, le père idéal. Elles ne manqueront de rien, surtout pas d’amour comme il avait su le montrer ces derniers mois à être aux petits soins pour elle. Difficilement, en serrant les dents, elle envoya un message à Augusto, mais aussi à Calliope pour la prévenir. Son compagnon était en plein service, mais elle savait qu’il avait tout prévu au cas où il devrait partir en urgence. Gardant son calme, elle composa le numéro d’un taxi : elle avait le temps. Vera se souvenait des gestes et de ce qui allait se passer. Qu’importe la douleur, bientôt : elle tiendrait dans ses bras sa petite fille. Elle appellerait Winston une fois à l’hôpital avec Augusto pour ne pas qu’il panique. Lui qui était si loin était terrorisé à l’idée que quelque chose se passe mal et la maman poule qu’était Vera ne le supportait pas. Il s’épanouissait cependant et avait l’air si heureux qu’elle ne pouvait que l’être également.

À l’hôpital, elle se présenta à la réception et on la mena à une chambre avant de lui affirmer que son obstétricien avait été prévenu. Soulagée, elle remercia l’infirmière et se leva du fauteuil roulant pour s’asseoir sur le lit. En voyant la porte s’ouvrir et le visage d’Augusto, elle sourit : “Hey Mia Cara. Ne t’en fais pas, respire un grand coup : tu n’as rien raté. Les contractions sont espacées, mais le docteur est sur son chemin.” Elle se mordit la lèvre : “Je… Je n’y arrive pas à y croire… On va avoir notre petite Robin dans j’espère quelques heures et pas dans deux jours.” Dit-elle en rigolant nerveusement.


You make me weak, you make me strong
Tu ne connais pas le sens de la perte, parce qu’on ne peut le comprendre que lorsque l’on aime quelqu’un plus que soi-même.
Will Hunting by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Augusto RinaldiBon pour te remonter le moral
Augusto Rinaldi
https://www.ciao-vecchio.com/t1700-comment-vivre-quand-une https://www.ciao-vecchio.com/t3996-penser-a-l-avenir-si-c-etait-la-seule-porte-de-sortie-gus
Faceclaim : Jon Kortajarena © tearsflight (vava) frimelda (sign) / Ingrid (crackship)
Thème·s abordé·s : Deui, drogue, alcool.
Messages : 6354 - Points : 10920
(terminé) It's a girl. // Augusto E7c828f8f0a505e5fdf8f485de48a659
Âge : 33 ans né le 17/09/1987 né à Naples.
Métier : Restaurateur. Il a repris l'affaire familiale. .
(terminé) It's a girl. // Augusto Empty
# Sujet: Re: (terminé) It's a girl. // Augusto ( le Lun 4 Jan 2021 - 15:50 )
Et le voilà papafeat Vera et Robin
Quand son téléphone vibre Gus sait intérieurement que c'est Vera. Depuis quelques jours il ne cesse de penser à ce jour. Il a d'ailleurs en amont tout planifié avec son personnel et ses parents pour que le jour J, il puisse partir du restaurant sans problème. Et même être absent les jours suivant la naissance. Car pour lui il n'est pas question de laisser sa compagne et sa fille. Tout le monde l'applaudit même les clients quand il s'excuse de devoir partir en plein service. Son tablier quitté, il enfile sa veste et il file direct à l'hôpital, vu que Vera y est partie en taxi. Le futur père est aux anges, un sourire se fige sur son visage et dans ses yeux des étoiles dansent. Il a hâte de tenir son bout de chou dans ses bras. Il a hâte de voir cette merveille de la nature autrement qu'au travers d'un écran d’échographie. Le cuisinier espère ne pas arriver trop tard, c'est une seconde grossesse pour Vera et les médecins leurs ont dit que tout pouvait se passer plus vite que pour la première fois. Il trouve une place rapidement et se précipite à l’accueil. On lui apprend que la future maman est arrivée et qu'elle a été installée dans une chambre en attendant la délivrance qui semble très proche. L'étage et le numéro en tête il trace direct.

Gus devant la porte reprend un peu son souffle avant de frapper, au cas ou et d'entrer. Il voit sa douce assise sur le lit et elle le rassure. Son cœur se calme un peu tout comme sa respiration. « Je m'en serais voulu de louper quoi que se soit. De ne pas être là pour toi, pour Robin. Mais dés que mon portable a vibré, j'ai su, c'était comme une évidence dans mes tripes. » Il vient la prendre dans ses bras et il caresse son ventre. « Moi non plus je n'y crois pas, mais je serais bientôt papa d'une petite merveille. Je suis tellement heureux ma chérie. Tu ne souffres pas trop. Si tu veux je t'arrange les oreillers pour que tu puisses bien t'installer en attendant le médecin. » Il tapote les coussins et aide Vera à remonter. Puis il se rapproche du ventre de sa belle pour parler à sa fille. « Robin mon ange, tu vas être douce avec ta délicieuse maman et tu ne vas pas te faire désirer. Elle est autant pressée que moi de voir ta frimousse. Alors ne la torture pas, ne nous torture pas en nous faisant attendre. On t'attend avec impatience petit ange. » Et il pose un baiser sur le vendre arrondi. « Elle va écouter son papa tu vas voir. » Puis il embrasse Vera avec tendresse. Et on frappe à la porte c'est le médecin qui arrive. « Bonsoir docteur. » Il se met de côté pour permettre au gynécologue de s'occuper de Vera. Mais il ne la quitte pas des yeux attentif aux paroles échangées et aux gestes de celle qu'il aime.  


union

la finalité.
Revenir en haut Aller en bas
Vera VenezzioTu te bonifies avec l'âge… ou pas
Vera Venezzio
https://www.ciao-vecchio.com/t1068-in-nomine-patris-et-fil https://www.ciao-vecchio.com/t1108-some-people-steer-some-people-follow-vera
Faceclaim : Gal Gadot @ greenhouselab
Sujets sensibles : Validisme, Zoophilie ainsi que la violence animale en générale et la psychophobie.
Thème·s abordé·s : Violences conjugales de la part de son ancien mari.
Je suis absent-e : Présence réduite : du 24 Février jusqu'au 07 Avril maximum
Messages : 1633 - Points : 2720
(terminé) It's a girl. // Augusto CPztwpkr_o
Âge : 36 ans
Métier : Chanteuse d'Opéra
(terminé) It's a girl. // Augusto Empty
# Sujet: Re: (terminé) It's a girl. // Augusto ( le Mar 12 Jan 2021 - 19:30 )
Garder son calme, bien respirer, Vera connaissait la chanson. Elle était bien moins effrayée que la dernière fois, elle savait que Gus serait là à chaque pas et elle ne pouvait pas être plus ravie. Elle ne serait pas seule, pas comme la dernière fois. Et elle ne pouvait rien demander de plus : bien trop heureuse de pouvoir compter sur un homme comme son compagnon. Dans le taxi, elle continua de se concentrer sur sa respiration. À l’hôpital, elle fut rapidement installée. On lui avait dit que pour le deuxième les choses étaient plus rapide. Elle l’espérait. 75 heures avaient été nécessaires pour donner naissance à Winston et maintenant que les contractions étaient là : Vera se souvenait de chaque minute éprouvantes.

“J’aime ton sixième sens.” Dit-elle en tendant ses bras pour qu’il s’approche. Elle se lova dans ses bras, baissa la tête pour le regarder caresser son ventre : “Elle va conquérir encore plus ton cœur quand elle entourera ton doigt avec sa petite main.” Vera avait hâte de voir cette scène qui allait être parfaite. Elle rigola doucement en voyant Augusto s’afférer à rendre des oreillers moelleux. “Merci preux chevalier. La douleur est supportable pour l’instant.” Elle était prête à l’affronter.

Un nouveau rire sortit de sa gorge en l’entendant parler à son ventre. Elle espérait que la petite fille écoute son père, que tout se passe bien. Embrassant plusieurs voir Gus, elle caressa sa joue avant de se tourner vers le docteur qui installa le moniteur et vérifia que tout allait bien.

“Vous êtes sur la bonne voie Signoria. Je pense que ce bébé arrivera plus rapidement que son frère.” Vera hocha la tête. Elle serra la main de Gus en sentant une contraction. Le travail pouvait commencer.

Au bout de 28 heures de travail, le cri d’une petite fille raisonna dans la pièce sous le regard de sa maman en sueurs et au visage crispé. Le docteur sourit : “Et voilà votre fille.” Elle regarda Gus : “Vous voulez couper le cordon Signore ?” Vera se laisse retomber sur le lit et regarda la scène avec des yeux attendris, fatigués. L’infirmière tendit la paire de ciseaux au père : “Vous ne lui ferez pas mal.” Rassura la jeune femme en souriant.


You make me weak, you make me strong
Tu ne connais pas le sens de la perte, parce qu’on ne peut le comprendre que lorsque l’on aime quelqu’un plus que soi-même.
Will Hunting by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Augusto RinaldiBon pour te remonter le moral
Augusto Rinaldi
https://www.ciao-vecchio.com/t1700-comment-vivre-quand-une https://www.ciao-vecchio.com/t3996-penser-a-l-avenir-si-c-etait-la-seule-porte-de-sortie-gus
Faceclaim : Jon Kortajarena © tearsflight (vava) frimelda (sign) / Ingrid (crackship)
Thème·s abordé·s : Deui, drogue, alcool.
Messages : 6354 - Points : 10920
(terminé) It's a girl. // Augusto E7c828f8f0a505e5fdf8f485de48a659
Âge : 33 ans né le 17/09/1987 né à Naples.
Métier : Restaurateur. Il a repris l'affaire familiale. .
(terminé) It's a girl. // Augusto Empty
# Sujet: Re: (terminé) It's a girl. // Augusto ( le Sam 16 Jan 2021 - 17:57 )
Et le voilà papafeat Vera et Robin
C'est le cœur battant que Gus rejoint la chambre où se trouve Vera. Il va devenir père et cette idée l'enchante comme l'effraie. Va t-il être à la hauteur du plus grand et du plus beau rôle de sa vie ? Surtout que sa fille est arrivée un peu en surprise. Pas qu'il ne voulait pas d'enfant avec sa compagne, juste qu'ils auraient pu attendre un peu. Mais mère nature en a décidé autrement et dans quelques heures, minutes, secondes, il ne sait pas trop sa vie va totalement changer. Ils seront trois. A peine la porte de la chambre franchie il retrouve les bras de la future maman, s'assurant que tout va bien. Ses doigts se perdent sur le ventre arrondi, et son cœur se gonfle d'un bonheur qui va s'intensifier une fois Robin parmi eux. D'ailleurs Vera lui confirme. « Avec deux femmes à la maison je vais tomber dans vos pièges à longueur de journée. Je ne vais plus savoir où donner de la tête et me mettre en quatre pour combler tous vos désirs. » Même si les désirs de madame seront bien différents des désirs de l'enfant. « Si seulement je pouvais t'en prendre un peu. » Mais le bonheur de la grossesse comme celui de l'enfantement n'est donné qu'aux femmes. Un bonheur fait aussi de moments difficiles et douloureux. En tout cas il prend grand soin de la cantatrice, pour lui c'est des plus logique. « Même si j'étais un gueux ma douce je serais à tes petits soins. »  Puis Gus devient plus sérieux et se met à discuter avec sa fille, lui donnant des conseils pour la suite. Ce qui fait rire Vera.

C'est à ce moment là que le médecin entre pour s'assurer que tout va bien et pour voir où en est l'avancé du travail. « C'est une bonne chose. » Vera lui avait parlé de son premier accouchement et de la durée de celui ci. Gus ne voulait pas qu'elle endure une telle épreuve une nouvelle fois, même pour lui donner la plus belle des fillettes. Il espère fortement que Robin ne les fera pas attendre autant. Le restaurateur reste au chevet de sa belle, ne la laissant pas une seule seconde. L'épaulant de son mieux, même si parfois il a la sensation d'être inutile quand les contractions se font plus fortes. Parlant toujours à Robin avec douceur. Et les heures s'écoulent.

28 exactement avant qu'un crie retentisse dans la pièce. Les larmes aux yeux Gus regarde Vera, puis il regarde leur fille. Elle est si petite. Si parfaite. Il est tellement pris dans cette vision qu'il ne fait pas attention à la demande du docteur. Enfin si mais il tremble et il est sous le coup de l'émotion. C'est la voix de l'infirmière qui le fait redescendre sur terre. « Oui désolé. » Il prend les ciseaux et il coupe le cordon libérant ainsi l'enfant de sa mère. Robin finit contre la poitrine de Vera et Gus les regarde les yeux brillants de bonheur avec un sourire sûrement gaga. Puis il s'approche de sa belle pour l'embrasser contre sa tempe. « Tu as tellement bien travaillé. Tu as vu ses petits doigts et ses petits pieds. » Il ose à peine la toucher. La fixant encore sous le coup de ce qu'il ressent. Et puis les yeux de Robin viennent se poser dans ceux de Gus. « Bonjour Robin. Tu ressembles à un ange. » Il vient doucement frôler sa main. « Je n'arrive pas à y croire. Je suis papa. » Et les larmes coulent toutes seules. « Je vous aime tellement. » Il embrasse à nouveau Vera sans lâcher sa fille des yeux.


union

la finalité.
Revenir en haut Aller en bas
Vera VenezzioTu te bonifies avec l'âge… ou pas
Vera Venezzio
https://www.ciao-vecchio.com/t1068-in-nomine-patris-et-fil https://www.ciao-vecchio.com/t1108-some-people-steer-some-people-follow-vera
Faceclaim : Gal Gadot @ greenhouselab
Sujets sensibles : Validisme, Zoophilie ainsi que la violence animale en générale et la psychophobie.
Thème·s abordé·s : Violences conjugales de la part de son ancien mari.
Je suis absent-e : Présence réduite : du 24 Février jusqu'au 07 Avril maximum
Messages : 1633 - Points : 2720
(terminé) It's a girl. // Augusto CPztwpkr_o
Âge : 36 ans
Métier : Chanteuse d'Opéra
(terminé) It's a girl. // Augusto Empty
# Sujet: Re: (terminé) It's a girl. // Augusto ( le Dim 17 Jan 2021 - 17:52 )
Soulagée de voir que le père était arrivé, tout pouvait commencer. L’accouchement était quelque chose de stressant, mais Vera était confiante que tout irait pour le mieux. La situation était tellement différente de la dernière fois, malgré le caractère surprise de l’événement. Elle avait presque hâte de découvrir ce que cela faisait de rentrer avec le papa de l’enfant. De pouvoir le regarder prendre soin de leur fille. Elle savait que son ex-mari n’aurait jamais fait une telle chose. Il était bien incapable de montrer des sentiments de la sorte. Augusto, en revanche, était parfait en tout point à ses yeux. Il allait faire un papa merveilleux. C’était une évidence. Il était déjà le compagnon idéal.

“Ne t’en fais pas, nous serons sages et si jamais elle est trop demandante : je ferai mon possible pour t’aider.” Car ils allaient être une équipe c’est évident. Ils avaient fait ce bébé à deux, c’est donc ensemble qu’ils allaient en prendre soin. Cela ne serait pas autrement. Touchée par ce qu’il disait. Elle posa sa main sur sa joue : “Je ne te laisserais jamais prendre ne serait-ce qu’un tiers de la douleur, Augusto.” Elle ne le laisserait pas souffrir non. Jamais. Rigolant doucement en l’entendant dire que même gueux il prendrait soin d’elle : elle est encore plus attendrie quand elle le voit parler à son ventre. Vera ne savait pas ce qu’elle avait fait pour mériter cela, mais elle était heureuse.

Après de longues heures de travail, le cri de leur fille retentit dans la pièce sous le regard attendri, bien que fatigué, de sa mère et laissa l’infirmière l'a posée sur elle tandis qu’on proposait à Augusto de couper le cordon. Elle ferma les yeux en sentant le baiser de Gus contre sa tempe avant de les rouvrir pour l’embrasser. “Ca en valait la peine…” Elle reposa son regard sur leur fille qui ouvrit les yeux : “Hello Bella.” Vera releva sa tête pour regarder son compagnon ému : “Et tu vas exceller dans le domaine…” Elle aussi pleurait face à tant d’émotions et la chute des hormones. “Je t’aime aussi Gus.”

L”infirmière prit le bébé pour la nettoyer tandis que la sage-femme s’occupa de Vera. Ce n’était pas fini pour elle non. Il reste encore une dernière ligne droite. Vera se concentrait sur le cuisiner et leur merveille qui se retrouva bientôt dans les bras de son papa. La tête contre l’oreiller, elle souffla longuement : une nouvelle vie à trois pouvait commencer. “Quand on sera monté dans la chambre… On appellera Winston. Qu’il ne s’inquiète pas trop."


You make me weak, you make me strong
Tu ne connais pas le sens de la perte, parce qu’on ne peut le comprendre que lorsque l’on aime quelqu’un plus que soi-même.
Will Hunting by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Augusto RinaldiBon pour te remonter le moral
Augusto Rinaldi
https://www.ciao-vecchio.com/t1700-comment-vivre-quand-une https://www.ciao-vecchio.com/t3996-penser-a-l-avenir-si-c-etait-la-seule-porte-de-sortie-gus
Faceclaim : Jon Kortajarena © tearsflight (vava) frimelda (sign) / Ingrid (crackship)
Thème·s abordé·s : Deui, drogue, alcool.
Messages : 6354 - Points : 10920
(terminé) It's a girl. // Augusto E7c828f8f0a505e5fdf8f485de48a659
Âge : 33 ans né le 17/09/1987 né à Naples.
Métier : Restaurateur. Il a repris l'affaire familiale. .
(terminé) It's a girl. // Augusto Empty
# Sujet: Re: (terminé) It's a girl. // Augusto ( le Lun 25 Jan 2021 - 10:31 )
Et le voilà papafeat Vera et Robin
L'impatience se lit dans le regard de Gus alors que l'heure de la venue de Robin approche. Bien sur il s'assure du bien être de la maman et donne les dernières recommandations à l'enfant pour qu'elle ne fatigue pas trop Vera quand elle va pointer le bout de son nez. Le bonheur et l’allégresse liés à ce moment aussi transparaît sur son visage. Et chaque seconde qui s'écoule le rapproche de cette vie à trois et de son rôle de père. Même s'il se doute qu'avec deux femmes dans sa vie, par moment il ne saura plus où donner de la tête. Terry le lui a bien dit aussi. Mais il s'en moque un peu de devenir chèvre à cause de ses deux amours. « Merci c'est gentil. Avec le duo qu'on forme on va être prêt à tout affronter. » Il voudrait faire plus le cuisinier, il aimerait bien apaiser la douleur que ressent sa douce dans ce moment. Même si c'est le propre de la femme la mise au monde d'un enfant. « Tu es vraiment trop parfaite Vera. » Et dieu qu'il l'aimait. Son cœur en étant même gonflé et prêt à exploser tellement à cet instant il se gorgeait d'amour. Pour Vera. Pour Robin. Il essaie aussi de plaisanter pour la détendre un peu, alors que l'heure de la rencontre arrive à grand pas.

Et le travail se fait plus intense, les contractions plus vivaces et enfin la puce montre le bout de son nez. Les émotions se tissent et se mêlent. Fierté et amour se glissent dans les prunelles des jeunes parents. Ce petit être là si fragile est le lien entre le deux vies. L'assemblage parfait de leur deux ADN. Gus tremble au moment de couper le cordon, séparation symbolique de la mère et la fille. Et quand Robin est posée contre la poitrine de Vera d'un coup il n'y a qu'eux trois. Tout le reste s'efface. Il les regarde cherchant déjà les ressemblances. Tout en admirant le travail qu'ils avaient faits. Elle est belle leur fille et des larmes de joie s'invitent dans leurs yeux. Le petit ange fait déjà la conquête de ses parents. « Oh oui ça en valait la peine. » Et Gus est déjà tout conquis comment résister à ses yeux qui sont emplis de promesses de vie et à ses petits doigts qui se serrent autour du sien. Bien il a quelques craintes, logique, mais Vera le rassure. Avant de répondre à son je t'aime. Le cuisinier est à cet instant l'homme le plus comblé du monde.

Puis l'infirmière récupère Robin pour lui faire un brin de toilette pendant que le médecin finit de s'occuper de Vera. Gus laisse son regard alterné entre les deux femmes de sa vie, ne perdant pas une miette de l'une et de l'autre. Soutenant sa compagne tout en admirant leur merveille. Souriant comme un idiot face à ce bonheur parfait. L'enfant retrouve ensuite les bras de son père après que la tenue choisie par les parents pour son premier jour de vie lui est été mise. Gus pose ses lèvres contre le joue de Robin. Cette petite joue qu'il a déjà envie de cajoler en y déposant des milliers de baisers. « Oui c'est la première chose qu'on va faire. On l'appellera en vision pour lui présenter sa petite sœur. Il va avoir hâte de la rencontrer en vrai. Et puis j'appellerais mes parents. Eux ils vont vouloir passer dés que tu te sentiras de recevoir de la visite. » Il vient une nouvelle fois embrasser la cantatrice. Et l'infirmière leurs confirme qu'ils vont pouvoir monter en chambre. Au moins ils pourront se retrouver vraiment tous les trois un peu tranquille et profiter de ce moment. « Tu la veux ? » Vu que le médecin a fini de s'occuper d'elle. Il pose leur fille entre les bras de sa maman pour un moment câlin qu'il immortalise de son portable. Cette photo sera que pour lui, la première photo d'une longue liste à venir.


union

la finalité.
Revenir en haut Aller en bas
Vera VenezzioTu te bonifies avec l'âge… ou pas
Vera Venezzio
https://www.ciao-vecchio.com/t1068-in-nomine-patris-et-fil https://www.ciao-vecchio.com/t1108-some-people-steer-some-people-follow-vera
Faceclaim : Gal Gadot @ greenhouselab
Sujets sensibles : Validisme, Zoophilie ainsi que la violence animale en générale et la psychophobie.
Thème·s abordé·s : Violences conjugales de la part de son ancien mari.
Je suis absent-e : Présence réduite : du 24 Février jusqu'au 07 Avril maximum
Messages : 1633 - Points : 2720
(terminé) It's a girl. // Augusto CPztwpkr_o
Âge : 36 ans
Métier : Chanteuse d'Opéra
(terminé) It's a girl. // Augusto Empty
# Sujet: Re: (terminé) It's a girl. // Augusto ( le Mar 26 Jan 2021 - 22:38 )
Vera ne comptait plus les heures, ce n’était plus le moment maintenant. Elle embrassait la douleur, elle ne pouvait rien faire d’autres. Elle avait refusé la péridurale, elle avait toujours eu peur de ces grandes aiguilles qui percent le dos. Elle ne faisait pas confiance à ce genre de choses, elle faisait partie de celle qui avait entendu les témoignages de ces quelques femmes qui ont eu des complications. Dieu avait donné le pouvoir de créer la vie aux femmes, cela n’était pas sans douleur : elle l’avait accepté. La cantatrice avait au moins la chance d’avoir à son côté Augusto qui n’avait pas raté le début. Soutenue, elle suit les recommandations du médecin jusqu’à la délivrance de leur enfant.

La petite fille dans ses bras, Vera ne peut s’empêcher de couver du regard le nouveau-né. Elle rassura le nouveau papa qui semblait inquiet, cela était normal. Elle savait cependant qu’il serait un excellent modèle pour Robin. Il l’était déjà pour Winston. “Regarde ce qu’on a fait… On forme une bonne équipe.” Et quelle équipe ils allaient faire maintenant que Robin était là. Ces derniers mois montraient qu’ils étaient réellement faits l’un pour l’autre ! “Je suis parfaite, car tu mérites le meilleur, n’en doute jamais.” Vera était prêt à lui répéter encore et encore. Elle voulait rendre heureux son compagnon.

L’infirmière récupère le petit être pour la nettoyer rapidement, la pesé et lui enfiler son petit pyjama tendit que la sage-femme terminait de s’occuper de la maman qui se concentrait sur Robin et Gus. Ce n’était pas agréable, mais un mal nécessaire. Et cela valait la peine quand elle regardait le bébé être mis dans les bras de Gus. Vera n’attendit pas plus longtemps pour faire la liste des personnes à appeler. Dont Winston et les parents de Gus évidemment.

“Ils peuvent venir quand ils veulent. Au pire je dormirais et vous irez manger hm ? Tu n’as pas eu beaucoup de repos non plus.” Elle l’embrassa tendrement et posa sa main sur sa joue : elle l’admira du regard. Elle hocha la tête et avec l’aide de l’infirmière se redressa pour prendre l’enfant. “Hey Bella.” Elle la dévora du regard. “On va bien prendre soin de toi. Je te le promets. Tu le sais déjà peut-être déjà, mais on t’aime fort.” Ils lui avaient tellement parlé quand elle était dans le ventre. Elle entendit le petit bruit de la photo, mais n’avait pas relever la tête. Finalement, elle regarda Gus : “Tu es certain que tu veux te souvenir de ma tête hm ?” Vera sourit, amusée avant qu’elle ne soit montée dans la chambre avec la petite dans les bras. “Tu devrais porter le bracelet de Robin également, j’ai porté celui de Winston, c’est normal que tu le portes pour notre fille.” Cela ne la dérangeait pas.

Dans la chambre privée, Vera remercia à nouveau l’infirmière et la sage-femme. L’accouchement, c’était mieux passé que la dernière fois cela était certain. Il faut dire qu’il n’était pas difficile de faire mieux. Gus était à ses côtés, le père allait pouvoir profiter de l’enfant. Il eut la première tétée bientôt, une fois le ventre de Robin plein et endormis, elle la regarda dans la capsule de plastique. Winston également fut appelé, inquiet pour sa maman : il était soulagé et était impatient de voir Robin pour la serrer dans ses bras. Des bisous faits, elle raccrocha :

“Il me manque tellement…” Elle pleura sans réellement s’en rendre compte. Elle était épuisée. “Mais il va bien… Tu as vu comment il a l’air d’être heureux ?” Vera essuya ses joues : “Appelle tes parents maintenant si tu veux, ils peuvent venir. Je vais dormir un peu avant qu’ils arrivent."


You make me weak, you make me strong
Tu ne connais pas le sens de la perte, parce qu’on ne peut le comprendre que lorsque l’on aime quelqu’un plus que soi-même.
Will Hunting by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Augusto RinaldiBon pour te remonter le moral
Augusto Rinaldi
https://www.ciao-vecchio.com/t1700-comment-vivre-quand-une https://www.ciao-vecchio.com/t3996-penser-a-l-avenir-si-c-etait-la-seule-porte-de-sortie-gus
Faceclaim : Jon Kortajarena © tearsflight (vava) frimelda (sign) / Ingrid (crackship)
Thème·s abordé·s : Deui, drogue, alcool.
Messages : 6354 - Points : 10920
(terminé) It's a girl. // Augusto E7c828f8f0a505e5fdf8f485de48a659
Âge : 33 ans né le 17/09/1987 né à Naples.
Métier : Restaurateur. Il a repris l'affaire familiale. .
(terminé) It's a girl. // Augusto Empty
# Sujet: Re: (terminé) It's a girl. // Augusto ( le Sam 30 Jan 2021 - 12:11 )
Et le voilà papafeat Vera et Robin
Gus voudrait pouvoir en faire plus à cet instant. Soulager d'avantage Vera dans les affres de l'accouchement. Il est présent et l'accompagne de son mieux au moment des contractions, mais il ne peut faire plus. Il lui parle, lui sourit, il est attentif et attentionné. Le temps ne s'écoule plus, il semble interminable et il s'arrête quand sa fille apparaît. Quand il entend son premier crie. Son cœur quand à lui s'enflamme d'un amour qu'il était déjà bien présent, mais qui d'un coup devient bien plus immense que tout l'univers. Il regarde les deux femmes de sa vie, ses trésors et il est prêt à tout affronter pour les protéger, à tout faire pour leurs assurer la plus belle des vies. Gus est un homme heureux, même si l'idée de couper le cordon le rend fébrile. Il est aux anges. Le père et la mère couvent de leurs yeux Robin petit mélange parfait de leur chair. Harmonie éclatante de l'amour qu'ils se portent et qu'ils ressentent l'un pour l'autre. « C'est une vraie petite merveille. » Il est déjà sous le charme, et comprend bien mieux les mots de son ami Terrence. Ce petit être fragile a conquis son cœur dés le premier regard et il sait que l'amour qu'il éprouve ne va pas cesser de grandir au fil des heures à venir. Il se sent chanceux, d'avoir à ses côtés Vera et à présent Robin. Et même Winston est dans ses pensées. Car le gamin, même s'il n'est pas de sa chair lui est aussi précieux de sa fille. Le cuisinier ne peut que sourire aux mots de sa compagne, le regard embrumé d'émotions. « Toi aussi tu mérites le meilleur, n'en doute jamais également. » Avec tout ce qu'elle avait traversé par le passé, il était grand temps que la vie ne soit que douceur pour la cantatrice et Gus allait s'assurer que ce soit le cas.

Robin une fois nettoyée retrouve les bras de son papa. Il admire cette réussite parfaite tout en parlant avec Vera. Pas question de trop la fatiguer. « D'accord je leurs dirais et ils verront comment ils s'organisent. De toute façon ils ne sont pas loin et pourront passer un peu tous les jours pour voir leur petite fille. Je les sais tellement impatient. » Il sourit. « Ne t'en fais pas pour moi. Je me reposerais, de toute façon mon personnel gère le restaurant parfaitement. Je me prendrais des temps de pause pour être au top quand vous rentrerez toutes les deux à la maison. » Parce qu'il voudra épauler le plus possible sa douce, pas question de lui laisser tout faire. Un enfant cela se fait à deux, et c'est à deux que ça s'élève. Du premier jour de sa vie au dernier. « J'en prendrais d'autres que je montrerais quand tu auras meilleure mine. Mais celle là c'est la première. Et peu importe ta tête dessus. Tu es là plus belle pour moi et tu le sais. » C'était plus symbolique pour Gus, une photo pour lui seul. Puis il en prend une nouvelle en venant s'ajouter au tableau. « Voilà comme ça il y en a une avec ma tête de papa tout ému. Je te l'enverrais. » Et encore une fois il sourit, un peu comme un gros bêta mais il est juste heureux. Les parents sont ensuite dirigés vers la chambre, le cuisinier ne lâche pas sa fille. La regardant dés qu'il en a l'occasion. « Je le porterais avec fierté et bonheur. » Et son sourire se fait plus grand, il va finir par bloquer sa bouche dans cette position.

L'infirmière installe Vera et elle s'en va après que le couple l'ait remercié. La chambre est spacieuse et agréable, la maman va pouvoir s'y reposer et recevoir des visites en toute tranquillité. Gus vient se poser à côté d'elle alors qu'elle donne la première tétée à leur enfant. Là aussi moment de grande émotion pour le papa. Puis le bébé est posé dans ce qui va lui servir de berceau en attendant d'être dans le sien. Il sort du sac prévu pour la clinique le petit doudou que Winston a envoyé, et il le pose aux côté de Robin. « C'est de la part de ton grand frère. Comme ça il est aussi un peu là avec toi. » Il la regarde alors qu'elle dort déjà, puis il rejoint Vera. « Tu n'es pas trop fatiguée mon ange ? Tu veux que j'aille te chercher quelque chose à grignoter ou à boire? » Ils appellent Winston en vision pour lui présenter le petit ange. « Il va bientôt rentrer. Et si tu veux on ira quelques jours tous les trois. » Il essuie les larmes qui coulent de ses yeux. Le trop plein d'émotions qui déborde. « Il a trouvé sa voie. Tu l'as vraiment bien guidé. Tu es une mère exceptionnelle. Winston comme Robin ont de la chance de t'avoir. » Gus dépose un baiser contre ses lèvres caressant doucement sa joue. « D'accord. Je veille sur votre sommeil à toutes les deux. » Il arrange les draps du lit et s'en écarte pour appeler ses parents. Il leurs montre leur petite fille endormie. Il voit les larmes dans leurs yeux. Puis il se pose sur le fauteuil mis à disposition. Il en profite pour envoyer des messages à ses sœurs avec une photo de Robin dans le berceau. Ainsi qu'à ses proches, toujours avec le même sourire accroché à ses lèvres. Un sourire qui n'est pas prêt de se ternir.  


union

la finalité.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(terminé) It's a girl. // Augusto Empty
# Sujet: Re: (terminé) It's a girl. // Augusto ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- (terminé) It's a girl. // Augusto -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Hôpital de Maria di Loreto Nuovo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut