Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility

Revenir en haut
Aller en bas

Le Deal du moment : -27%
Promo sur APPLE Airpods 2 avec boitier de charge
Voir le deal
130 €

 

- La peur de ma vie. + Ishbel -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Posillipo :: Parco Virgiliano
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Miguel MaginaTu te bonifies avec l'âge… ou pas
Miguel Magina
https://www.ciao-vecchio.com/t8133-miguel-magina https://www.ciao-vecchio.com/t8141-miguel-o-36-ans-o-designer-dessinateur-de-sa-bd
ID : bella ciao ♀ emi.
Pronom : elle.
Faceclaim : oscar Isaac - odistole (avatar) * beylin (signature)
Style RP : j'écris au pronom "je". je m'adapte facilement, et toutes situations me va (flashback,hot..).
Thème·s abordé·s : décès, sa fille.
Je suis absent-e : présence réduite du 6.04 au 24.04
Messages : 140 - Points : 338
La peur de ma vie. + Ishbel Tumblr_inline_o0bvgt4bS11rifr4k_500
Âge : trente six ans
Métier : designer pour une grande boite d'italie, mais aussi il créer sa propre bd.
La peur de ma vie. + Ishbel Empty
# Sujet: La peur de ma vie. + Ishbel ( le Dim 3 Jan 2021 - 15:15 )
ISHBEL &
MIGUEL

La peur de ma vie.
Dimanche, le soleil brille et ma fille est levée depuis maintenant plusieurs heures, elle bouge un peu trop dans tous les sens, elle court dans l’appartement, saute de partout. Je ne sais pas où elle trouve toute cette énergie qui pour moi m’épuise pas mal. Je suis au téléphone avec mes parents au moment où j'essaye de ranger sa chambre, j’avoue que j’ai un peu de mal avec une petite qui veut jouer à tout et n’importe quoi. C’est difficile pour moi de la gérer aujourd’hui. Mais ma mère me parle de prendre un animal avec nous, sauf qu’elle ne se souvient pas qu’on a déjà un labrador qui lui fait autant le fou avec ma fille et un chat qui se planque dans ma chambre quand elle est hyperactive comme ça. C’est de là que mon père réagit, il me dit de l’emmener au parc, ça peut l’aider et la défouler pas mal. C’est ce qu'il faisait avec nous quand on était comme ça avec mon frère. C’est une très bonne idée. Je les embrasse verbalement et raccroche avec eux. J’attrape la petite puce qui saute de partout et je viens lui dire qu’on prend une douche et que l’on sort au parc aujourd’hui. Elle ne refuse pas du tout, c’est une bonne chose. Un petit soupir de soulagement, elle se déshabille toute seule puis file sous la douche. La mienne, j’ai pu la prendre avant qu’elle se lève, c'est une bonne chose. Je l’aide à se laver, elle est encore trop petite pour le faire toute seule, puis une fois qu’elle est sortie. J’arrive à l'attraper avant qu’elle coure dans l’appartement toutes nues. Trop d’énergie pour moi aujourd’hui. Je suis un peu fatigué vu que j’ai passé une grosse partie de la nuit sur cette fameuse bd, mais j’ai beaucoup trop de mal à avancer. « Você está me cansando minha filha... » Je dis doucement sans trop qu’elle me voit sinon elle va me demander ce que je dis. Je lui souris puis sort d'affaire pour qu’elle puisse s'habiller. Je suis en train de me demander comme vous les femmes, vous pouvez gérer des enfants aussi actif, mais aussi réussir à tout faire, le ménage, le repas aussi avec un rangement parfait dans une maison, ou appartement. Vous m’étonneriez toujours autant de toute façon. Après, je ne me voyais pas abandonner ma fille parce que sa mère la fait aussi, je la voulais et je l’assume totalement même si pour le coup, j’ai bien besoin d’aide par moment. Mais c’est une autre chose ça. Une fois qu’elle est habillée, je profite qu’elle est un moment de calme pour que j’aille aussi me changer rapidement. Une fois que c’est fait, elle pose sa sucette sur la table, elle me dit qu’on prend Chocolat avec nous pour sortir puis elle aime beaucoup trop ce chien. D’un côté, c’est le sien, mais aussi elle lui donne tellement d’amour que je ne peux pas refuser, et puis c’était aussi prévu qu’il vienne avec nous. Je lui tends sa veste pour qu’elle la mette et la ferme correctement, malgré tout, il ne fait pas chaud dehors. Une fois que j’ai mis le harnais de Chocolat, je prends la main de ma fille et nous partons au parc. Elle marche, sautille, je lui laisse quand même un peu de liberté tout en faisant attention. Une fois que nous avons passé la statue, elle sait qu’elle peut aller s’amuser autant qu’elle veut. Je viens m’asseoir sur un banc en laissant un petit soupir m’échapper. Je viens lui signe qu’elle fasse attention, mais qu’elle ne s’éloigne pas trop. Même si c’est compliqué de donner des restrictions à une enfant, c’est difficile. Je garde toujours un œil sur elle, même si elle a du mal à se mélanger elle s’amuse bien. Alors que je perds une demie seconde l'œil sur elle, pour rattraper Chocolat qui part en aboyant et en courant. Un moment de panique ce fait en moi, l’appeler ça ne sert à rien, elle ne m’entendra pas. Je passe une main dans mes cheveux, le cœur battant la chamade. « Ana-Giulia ... Não, onde você esteve? » Je parle en portuguais quand je panique. Je sais qu'aujourd’hui elle ne m’écoute pas trop. Le temps de récupérer Chocolat, voilà que j’ai perdu de vue ma fille. J’ai chaud, mais froid à la fois, je regarde tout autour de moi. Passe ma main dans mes cheveux, en panique totale. Ce n’est pas la première fois qu’il se passe ça, mais surtout, je sais qu’elle va très vite paniquer si elle ne me voit pas et qu’elle trouve personne qui puisse la comprendre. Elle va très vite se recroqueviller dans un coin en laissant un petit son sortir de peur. Je me maudis à ce moment présent, je sais que je ne suis pas loin de ma place, mais ma fille, je ne la vois plus...

* Tu m’épuises ma fille...
* Ana-Giulia... Non, tu es passée où ?

Pando


Flare Guns
IN MY HEAD
TELL ME NOT TO CALL YOU THIS LATE

Revenir en haut Aller en bas
Ishbel TejeiroBon pour te remonter le moral
Ishbel Tejeiro
https://www.ciao-vecchio.com/t5598-j-aimerais-m-reveiller-sans-m https://www.ciao-vecchio.com/t5644-cherche-regard-neuf-sur-les-choses-ishbel
ID : Sharky // Ingrid
Pronom : Elle
Faceclaim : Natalie Portman @Dorianna the Lovely + bone_echo
Style RP :
Pronoms RP : Elle / Ishbel / Isa
Flashback : Oui.
RPs violent : Oui.
RPs hot : Avant, pendant, après, pas de soucis. Les rps de ce genre ne me dérange pas.
Longueur : J'écris sans pression, comme ça me vient et je sais m'adapter au besoin.

Sujets sensibles : Validisme, Zoophilie ainsi que la violence animale en générale et la psychophobie.
Thème·s abordé·s : Violences conjugales, dépression, consommation de cannabis, traumatismes liés à un accident de voiture.
Je suis absent-e : Présence réduite : du 24 Février jusqu'au 07 Avril maximum
Messages : 503 - Points : 1389
La peur de ma vie. + Ishbel Original
Âge : 39 ans
Métier : Avocate pour l'Ecurie Ferrari, bénévole au refuge animalier Refuge Un'Altra Chance et dans une maison de retraite
La peur de ma vie. + Ishbel Empty
# Sujet: Re: La peur de ma vie. + Ishbel ( le Dim 10 Jan 2021 - 15:05 )
Ishbel avait passé la nuit sur un dossier pour l’Ecurie. Ses yeux semblaient être en feu alors qu’elle se leva pour ouvrir les rideaux de sa chambre et regarder dehors. Le soleil commençait seulement à montrer le bout de son nez. En regardant sa montre, elle remarqua qu’il était trop tard pour aller au lit et trop tôt pour aller dehors. Alors, d’un pas résigné, elle alla dans le salon puis dans la cuisine pour se faire une tasse de thé vert avant de se laisser tomber dans le canapé. L’avocate ne se faisait pas à sa vie de célibataire. Elle n’arrivait pas à se faire à l’idée qu’elle était… Seule. Le silence dans l’appartement témoignait de l’absence de Cisco. Il n’était pas rentré cette nuit. Elle le savait. Pourtant, elle ne lui envoya pas de message et ne tenta pas de l’appeler. Elle savait qu’il ne répondrait pas. Pour ce qu’elle en savait : il pouvait très bien être loin déjà. Cela ne serait pas la première fois qu’il déserte de la sorte. Heureusement, elle pouvait compter sur Beatriz et le reste de sa famille. Ishbel en était le chef et elle prenait son rôle très à cœur. Elle le devait. Elle l’avait promis à son père. Elle ne briserait pas sa parole. Ce n’était pas son genre. La preuve, elle avait même accepté les coups de Sergio pour ne pas briser son serment fait devant Dieu.

Le temps s’écoula plus rapidement que prévu, quand elle releva son nez et sortit de ses rêveries : le soleil était déjà haut dans le ciel. Soufflant longuement, elle se leva et termina sa tasse de thé puis alla se préparer pour sortir un peu. L’air frais lui ferait du bien. Laissant son tailleur au placard, c’est avec un simple jean, un bon pull caché par un manteau qu’elle sortit dehors pour aller au parc. Elle aimait s’asseoir sur un banc et lire : s’octroyant des pauses en regardant les gens passés ; rires ; parler. Bref, avoir une vie normale. L’endroit parfait trouvé, elle s’installa en croisant ses jambes pour commencer à lire. En plein milieu d’un chapitre palpitant, elle entendit devant elle plusieurs voix qui formaient un brouhaha. Fronçant les sourcils, elle releva ses yeux et vit une petite fille accroupit avec ses mains autour de sa tête. Ishbel rangea le livre, se leva et poussa les gens qui lui posaient tout un tas de question. Mais la tête ne répondait pas. L’avocate se mit à sa hauteur et tenta de capter son regard. Elle avait l’impression de se voir des années en arrière.

C’est alors qu’elle a une idée. Elle enleva ses gants et commença à signer pour parler avec la petite fille. Elle lui demanda comment elle s’appelait. Elle répondit 'Ana-Giulia'. Ishbel signa également son prénom en lui souriant. Et puis elle lui demanda où était son papa, ou sa maman. La petite fille se mit alors à pleurer et signa le mot ‘Papa'. Elle regarda les gens autour : “Je m’occ-up-e d-’elle. Je la comprends.” Un moyen de les chasser. Puis elle reporta son attention sur elle et lui demanda si elle voulait venir l’accompagner pour chercher son papa. Une fois acceptée, elle lui sourit et chercha dans sa poche pour lui tendre un mouchoir avant de se lever et de lui tendre la main. Le nez mouché, les yeux essuyés, elles avancèrent silencieusement jusqu’à ce qu’elle voit un homme paniqué avec en laisse un chien. Ana-Guilia le reconnu immédiatement puisqu’elle lâcha la main d'Ishbel pour courir vers lui. L’avocate sourit doucement et les laissa se retrouver en s’approchant discrètement : s’assurant ainsi que tout allait bien.


Silver lining
Comme quoi, une femme sans amour c’est comme une fleur sans soleil, ça dépérit.by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Miguel MaginaTu te bonifies avec l'âge… ou pas
Miguel Magina
https://www.ciao-vecchio.com/t8133-miguel-magina https://www.ciao-vecchio.com/t8141-miguel-o-36-ans-o-designer-dessinateur-de-sa-bd
ID : bella ciao ♀ emi.
Pronom : elle.
Faceclaim : oscar Isaac - odistole (avatar) * beylin (signature)
Style RP : j'écris au pronom "je". je m'adapte facilement, et toutes situations me va (flashback,hot..).
Thème·s abordé·s : décès, sa fille.
Je suis absent-e : présence réduite du 6.04 au 24.04
Messages : 140 - Points : 338
La peur de ma vie. + Ishbel Tumblr_inline_o0bvgt4bS11rifr4k_500
Âge : trente six ans
Métier : designer pour une grande boite d'italie, mais aussi il créer sa propre bd.
La peur de ma vie. + Ishbel Empty
# Sujet: Re: La peur de ma vie. + Ishbel ( le Dim 17 Jan 2021 - 12:54 )
ISHBEL &
MIGUEL

La peur de ma vie.
L’idée de venir au parc n’était sûrement pas la meilleure des solutions pour le coup. Y trop de monde ou tout simplement je suis un peu trop fatiguée pour pouvoir faire des journées comme ça. Je ne sais pas du tout. Des milliers de scénarios me passent par la tête, des gens qui me regardent bizarrement, car oui, je ne peux pas l’appeler par son prénom comme tous les parents peuvent le faire. Ce n’est pas simple tous les jours et aujourd’hui j’ai l’impression que c’est un jour sans. Être seul avec une petite comme ça, mais surtout très active ce n’est pas simple, j’ai l’impression que c’est moi le plus épuisé quand je la vois comme ça. Mais là, je suis perdu, je ne sais plus où mettre de la tête, où bien même chercher, car je ne la vois même pas. Je passe de nouveau une main dans mes cheveux en soupirant et essayant de ne pas paniquer au reste. C’est au moment où je viens me tourner une énième fois que je vois ma petite tête courir vers moi. Je me baisse pour la prendre dans mes bras et la serrer contre moi. Soulager. Réellement soulagé de la voir. Je viens lui demander si elle va bien, elle fait un hochement de tête puis elle se tourne vers toi doucement. Je me redresse, elle m’attrapant la main ou se trouve notre chien. Je te regarde en souriant, soulagé. « Bonjour.. Merci beaucoup de m’avoir retrouvé Ana-Giuila... » Je viens doucement tendre ma main libre vers toi pour te saluer, mais aussi te remercier de nouveau. Je ne sais pas trop si tu arrives à comprendre ma fille, mais pour le coup je suis rassuré que ça soit une femme comme toi qui l’a retrouver, mais aussi l’ai aider. « Je.. Elle était recroquevillée sur elle-même quand vous l'aviez vu ? » Je ne sais pas trop comment ça s'est passé et je sais qu’elle ne me dira pas. Pour une fois, elle n’est pas cachée derrière moi alors que tu n’es pas loin de nous. Elle me tire la main pour venir me signaler que tu l’as comprise et qu’elle n’a pas eu peur de toi. Je souris quand elle me dit ça. Je repose le regard sur ta personne, un peu bête sur le coup. « C’est très rare qu’elle n’ait pas peur d’une personne, après quand elle voit que quelqu’un peut la comprendre elle fait moins sa peureuse. Je… Euh, je parle un peu trop, je pense là. Je m’appelle Miguel et je pense que vous connaissez le prénom de ma fille ? » Je dis en riant doucement, mais aussi nerveusement. Ce n’est pas souvent que je rencontre une personne comme nous, on va dire. Une personne qui comprend et la langue des signes, mais aussi la parole, a moins que je sois totalement en train de me tromper et je parle dans le vide. Ce qui pourrait être totalement possible, mais aussi quand je suis nerveux, je n’arrête pas de parler, et ça peut totalement se ressentir et se voir. Je sens que ma fille ne reste pas loin de moi pour le coup, elle s'amuse un peu avec notre chien, mais sans s’éloigner autant. Je pense qu’elle aussi a eu une belle frayeur avec tout ça. Trop de monde autour d’elle la panique, les crises de larmes arrivent très vite à ses moments là, mais elle est prêt de moi et ses sens mieux comme moi pour le coup. Rare sont les personnes comme toi qui sont agréables et ne font pas tout pour lui faire peur au reste.
Pando


Flare Guns
IN MY HEAD
TELL ME NOT TO CALL YOU THIS LATE

Revenir en haut Aller en bas
Ishbel TejeiroBon pour te remonter le moral
Ishbel Tejeiro
https://www.ciao-vecchio.com/t5598-j-aimerais-m-reveiller-sans-m https://www.ciao-vecchio.com/t5644-cherche-regard-neuf-sur-les-choses-ishbel
ID : Sharky // Ingrid
Pronom : Elle
Faceclaim : Natalie Portman @Dorianna the Lovely + bone_echo
Style RP :
Pronoms RP : Elle / Ishbel / Isa
Flashback : Oui.
RPs violent : Oui.
RPs hot : Avant, pendant, après, pas de soucis. Les rps de ce genre ne me dérange pas.
Longueur : J'écris sans pression, comme ça me vient et je sais m'adapter au besoin.

Sujets sensibles : Validisme, Zoophilie ainsi que la violence animale en générale et la psychophobie.
Thème·s abordé·s : Violences conjugales, dépression, consommation de cannabis, traumatismes liés à un accident de voiture.
Je suis absent-e : Présence réduite : du 24 Février jusqu'au 07 Avril maximum
Messages : 503 - Points : 1389
La peur de ma vie. + Ishbel Original
Âge : 39 ans
Métier : Avocate pour l'Ecurie Ferrari, bénévole au refuge animalier Refuge Un'Altra Chance et dans une maison de retraite
La peur de ma vie. + Ishbel Empty
# Sujet: Re: La peur de ma vie. + Ishbel ( le Dim 24 Jan 2021 - 15:38 )
Ishbel n’aurait probablement pas dû se mêler aux affaires des autres. Comment résister cependant à la détresse d’un enfant ? Elle, dont, l’instinct maternel ne faisait que crier son envie de prendre soin d’une jeune âme. Un désir obnubilant que peu de personnes connaissait. Elle cachait bien son mal-être, Ishbel, c’était même sa plus grande force. Alors, elle n’avait pas mit de temps à venir au secours de cette petite fille qui ne répondait à aucune personne autour d’elle. L’idée lui vient alors de signer avec elle, pour voir si cela pourrait la calmer. Heureusement, cela fonctionne et rapidement le dialogue s’installe entre elles.

“P-as b-esoin de me r-emer-cier. C’est nor-mal.” Elle n’avait fait que son devoir. Il y avait assez de malades dans la société pour tenter le diable. Serrant la main du père, elle ressentait un profond soulagement. Face à la question du père, Ishbel fut surprise. Cela ne devait pas être la première fois que la petite fille fuguait de la sorte. Elle hocha la tête pour confirmer. Elle reporta son attention sur la petite qui semblait l’apprécier. Ce qui la fit sourire un peu plus. Elle était contente d’avoir pu l’aider. “Enchant-ée Mig-uel.” Elle regarda la petite fille, signa : “Et t-oi aussi Ana-G-iuila.” L'avocate signa et parla pour le père : “Je m’app-elle Ishb-el.”

Il n’était pas courant de rencontrer des gens qui signaient, de voir qu’un enfant comprenait le langage des signes La trentenaire aimait signer. Elle le faisait souvent avec des personnes âgées quand elle donnait un peu de son temps à la maison de retraite. Ishbel regarda la petite fille jouée avec le chien.

“Elle a pa-niqué quand tr-op de p-ersonnes l’ont ent-ouré. Cela p-art-ait d’un b-on senti-ment, j’en suis cer-taine. J’ai compr-is la sit-uation, ca-r plus jeune il m’arr-ivait de f-uir co-mme ça et je me retr-ouvais t-oujours recr-oquev-illé dans un c-oin dans le p-arc pr-ès de chez nous.” Ishbel avait eut la chance que rien ne lui soit arrivée. “Enfin, il y a eu plus de peur que de mal et c’est le principal.” Elle en était heureuse.


Silver lining
Comme quoi, une femme sans amour c’est comme une fleur sans soleil, ça dépérit.by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Miguel MaginaTu te bonifies avec l'âge… ou pas
Miguel Magina
https://www.ciao-vecchio.com/t8133-miguel-magina https://www.ciao-vecchio.com/t8141-miguel-o-36-ans-o-designer-dessinateur-de-sa-bd
ID : bella ciao ♀ emi.
Pronom : elle.
Faceclaim : oscar Isaac - odistole (avatar) * beylin (signature)
Style RP : j'écris au pronom "je". je m'adapte facilement, et toutes situations me va (flashback,hot..).
Thème·s abordé·s : décès, sa fille.
Je suis absent-e : présence réduite du 6.04 au 24.04
Messages : 140 - Points : 338
La peur de ma vie. + Ishbel Tumblr_inline_o0bvgt4bS11rifr4k_500
Âge : trente six ans
Métier : designer pour une grande boite d'italie, mais aussi il créer sa propre bd.
La peur de ma vie. + Ishbel Empty
# Sujet: Re: La peur de ma vie. + Ishbel ( le Sam 27 Fév 2021 - 13:36 )
ISHBEL &
MIGUEL

La peur de ma vie.
Je ne sais pas ce que j’aurais fait, je ne sais pas comment j’aurais réagi cette fois-ci. Une fois de plus, je n'étais pas totalement là et j’avais perdu de vue Ana. J’étais mal, très mal d’avoir fait ça. Surtout que je sais que ce n’est pas simple pour elle comme pour moi. Mais elle avait envie de jouer dehors, elle avait envie d’être en air pur et non enfermé. Comment refuser ça à une enfant aussi active que ma fille ? Je ne pouvais pas du tout. Une fois que tu es revenu avec ma petite, je ne peux pas m’empêcher de te remercier et d’être un peu nerveux. Qu’est-ce qu’on peut penser de moi ? Un mauvais père qui ne pense pas à sa fille ? Je ne sais pas du tout. “P-as b-esoin de me r-emer-cier. C’est nor-mal.” Je remarque ce petit souci d’élocution, mais je ne m’en réoccupe pas. Je ne juge pas non plus. Si je devais juger, j’aurais surement fait comme mon ex femme, je n’aurais pas garder ma petite. Et puis ce n’est pas ça qui va m’empêcher de discuter avec toi de toute façon. « Bien sûr que si je vous remercie ! C’est la moindre des choses ! » Je devais me présenter malgré tout, c’est bien beau d’être deux inconnus, mais c’est encore mieux quand l’on connaît nos prénoms pour mieux discuté quand même. “Enchant-ée Mig-uel.” Je souris quand je vois Ana te signer une façon de te dire enchanté aussi. “Et t-oi aussi Ana-G-iuila.” Je t’écoute et Ana est toute à ton attention quand tu lui signes ton prénom. “Je m’app-elle Ishb-el.” Je laisse ensuite ma fille aller vers notre chien qui lui se laisse totalement faire quand elle s’amuse avec lui. « Enchanté aussi Ishbel. » Je te dis en venant tendre ma main pour te saluer comme il se doit. Oui, c’est de la politesse pure et il ne faut pas la perdre. Si on se montre comme des sauvages à chaque fois ce n’est pas humain du tout. Et surtout, je ne veux pas montrer à ma fille que tout le monde est sauvage, méchant et humiliant à chaque fois. Non, bien au contraire et vu comme je suis, elle le sait que je ne suis pas comme ça. Même quand je me mets en colère, ce n’est pas contre elle, si par moment quand elle fait des bêtises, mais c’est une enfant et elle a doit avoir des limites elle aussi. C’est de là que je te demande comme elle était. Je connais ses réactions et je sais qu’elle peut très vite avoir peur en peu de temps. “Elle a pa-niqué quand tr-op de p-ersonnes l’ont ent-ouré. Cela p-art-ait d’un b-on senti-ment, j’en suis cer-taine. J’ai compr-is la sit-uation, ca-r plus jeune il m’arr-ivait de f-uir co-mme ça et je me retr-ouvais t-oujours recr-oquev-illé dans un c-oin dans le p-arc pr-ès de chez nous.” Je t’écoute attentivement puis je me rends compte qu’il y a des ressemblances malgré tout. « J’ai l’impression que c’est un moins de défense d’être comme ça. Que ça été pour vous ou pour Ana. » Je dis doucement, même si pour ma part, je n’ai jamais trop eu ce problème. Quand j’avais besoin de fuir. « Je crois qu’elle tient ça de sa mère d’un côté. Pour ma part, je me réfugiais dans l’arbre qu’on avait dans le jardin. » Je dis doucement en haussant doucement les épaules. Je jette un œil sur elle, puis je repose mon regard sur toi. “Enfin, il y a eu plus de peur que de mal et c’est le principal.” Je souris doucement en te faisant un oui de la tête. Mais j’ai un regard sur les personnes qui sont autour de nous et qui nous regardent un peu bizarrement. C’est de là que je viens te signer calmement. « Tu préfères signer ? Les gens ont l’air d’être un peu bêtes aujourd’hui à nous regarder bizarrement ! » Des fois, ça m’arrange de signer et ça m’aide pour progresser puis comme ça personne autour de nous, ou presque ne comprend ce qu’on peut se dire.
Pando


Flare Guns
IN MY HEAD
TELL ME NOT TO CALL YOU THIS LATE

Revenir en haut Aller en bas
Ishbel TejeiroBon pour te remonter le moral
Ishbel Tejeiro
https://www.ciao-vecchio.com/t5598-j-aimerais-m-reveiller-sans-m https://www.ciao-vecchio.com/t5644-cherche-regard-neuf-sur-les-choses-ishbel
ID : Sharky // Ingrid
Pronom : Elle
Faceclaim : Natalie Portman @Dorianna the Lovely + bone_echo
Style RP :
Pronoms RP : Elle / Ishbel / Isa
Flashback : Oui.
RPs violent : Oui.
RPs hot : Avant, pendant, après, pas de soucis. Les rps de ce genre ne me dérange pas.
Longueur : J'écris sans pression, comme ça me vient et je sais m'adapter au besoin.

Sujets sensibles : Validisme, Zoophilie ainsi que la violence animale en générale et la psychophobie.
Thème·s abordé·s : Violences conjugales, dépression, consommation de cannabis, traumatismes liés à un accident de voiture.
Je suis absent-e : Présence réduite : du 24 Février jusqu'au 07 Avril maximum
Messages : 503 - Points : 1389
La peur de ma vie. + Ishbel Original
Âge : 39 ans
Métier : Avocate pour l'Ecurie Ferrari, bénévole au refuge animalier Refuge Un'Altra Chance et dans une maison de retraite
La peur de ma vie. + Ishbel Empty
# Sujet: Re: La peur de ma vie. + Ishbel ( le Sam 17 Avr 2021 - 15:37 )
Ishbel avait naturellement été vers la jeune femme. Elle qui n’a jamais été maman ne pouvait s’empêcher de vouloir protéger les petits qu’elle voyait. La demoiselle recroquevillée avait été comme un flashback pour elle : combien de fois son propre père l’avait perdu et retrouvé dans cet état ? Bien trop… Julian avait dû arpenté beaucoup de rues à la recherche de son enfant. Aujourd’hui, encore plus depuis qu’il était décédé, elle s’en voulait d’avoir causé autan de soucis à cet homme qui faisait son possible pour atténuer les traumatismes d’un accident qui avait arraché sa vie et la santé mentale de son enfant. Des souvenirs douloureux, qui la hantaient encore. Des images marqués au fer rouge dans son esprit et qui jamais ne s’estomperont. Elle le savait.

“Le jour où les gens ce-sser-ont de s’aide-r marqu-era la fin de l’humanité-.” Elle en était persuadée. À sa manière, elle contribuait à la société. C’est naturellement qu’elle signa toutes ses paroles pour que la petite fille comprenne et ne se sente pas mise de côté : il n’y avait rien de pire elle le savait. Serrant la main du père, elle continua de lui sourire. Pour ses muscles de la mâchoire, cela était difficile : elle n’offrait pas des risettes à tout le monde. “Un moyen de- dé-fense, une façon de fuir également : on p-ense que cela p-eut tout résoudr-e, mais les pro-blèmes sont t-ouj-ours là qu-and on rentr-e. Ça lui pa-ssera.” Elle savait arrêté à l’adolescence, quand elle avait réalisé que le monde de dehors était pire que de faire face à ses démons à la maison. “En v-oilà une b-onne id-ée pour se c-acher. Encore faut-il ne pas avoir peur du vide.” Ce qui n’était pas son cas. Ishbel préférait avoir les deux pieds au sol.

Les passants regardaient étrangement ce trio. Ishbel avait l’habitude de ces coups d’œil. Bien trop. Elle avait appris à les ignorer, Ana-Guilia allait devoir apprendre à faire de même. Avec le temps… Tout s’apprenait. Même les codes sociaux d’une communauté qui rejetterait sinon n’importe qui. Peu surprise de voir que le père savait signer également, l’avocate hocha la tête :

S’il n’y avait qu’aujourd’hui. Répondit-elle en langage des signes. Vous voulez prendre un café ? Il fait beau, Ana-Guilia serait probablement ravis d’avoir une glace. Cela ne manqua pas, la petite fille regarda les adultes et frappa frénétiquement ses mains ce qui la fit sourire. Si vous avez le temps naturellement et pas autre chose à faire.


Silver lining
Comme quoi, une femme sans amour c’est comme une fleur sans soleil, ça dépérit.by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Miguel MaginaTu te bonifies avec l'âge… ou pas
Miguel Magina
https://www.ciao-vecchio.com/t8133-miguel-magina https://www.ciao-vecchio.com/t8141-miguel-o-36-ans-o-designer-dessinateur-de-sa-bd
ID : bella ciao ♀ emi.
Pronom : elle.
Faceclaim : oscar Isaac - odistole (avatar) * beylin (signature)
Style RP : j'écris au pronom "je". je m'adapte facilement, et toutes situations me va (flashback,hot..).
Thème·s abordé·s : décès, sa fille.
Je suis absent-e : présence réduite du 6.04 au 24.04
Messages : 140 - Points : 338
La peur de ma vie. + Ishbel Tumblr_inline_o0bvgt4bS11rifr4k_500
Âge : trente six ans
Métier : designer pour une grande boite d'italie, mais aussi il créer sa propre bd.
La peur de ma vie. + Ishbel Empty
# Sujet: Re: La peur de ma vie. + Ishbel ( le Mer 21 Avr 2021 - 17:07 )
Rien n’est simple quand on est une grande personne, mais surtout quand l’on ne connaît pas le handicap que ma fille a. Mais aussi, par moments pour moi, ce n’est pas simple du tout. J’ai l’impression d’être un peu un incapable surtout dans les moments où je la perds de vu et que je panique comme personne. Un mauvais père, c’est ce que des personnes peuvent penser, mais je m’en fiche, personne ou presque ne peuvent se mettre à ma place, mais aussi ne peuvent comprendre comme ce n’est pas simple du tout de vivre avec une enfant qui n’a pas la parole, comme tous les autres. Alors quand je tombe sur toi, une personne assez agréable mais aussi très douce, ça fait du bien, ça fait du bien au moral, mais aussi ça me soulage en voyant que ma fille n’a pas eu peur de toi, bien au contraire. Elle a réussi à te faire rapidement confiance, mais aussi, tu t’es fait comprendre auprès d’elle. D’un côté, je la comprends. Comment ne pas te faire confiance vu la gentillesse que tu peux avoir. “Le jour où les gens ce-sser-ont de s’aide-r marqu-era la fin de l’humanité-.” Je viens hocher la tête de haut en bas, sur ce point, tu as totalement raison, mais aussi sur le point ou les gens cesseront de juger les personnes qui les entours nous vivront sûrement mieux. Enfin, j’espère quand même ce point-là. Car tout le monde peut avoir un regard assez jugeur sans le vouloir ou bien en le voulant pour déstabiliser les personnes avec un certain handicape. Mais d’un côté ce que j’apprécie pas mal, c’est que tu signes en même temps tes paroles pour qu'Ana puisse comprendre ce que l’on se dit. Elle est encore trop petite pour lire sur les lèvres et je sais que j’ai l’idée de lui apprendre. “Un moyen de- dé-fense, une façon de fuir également : on p-ense que cela p-eut tout résoudr-e, mais les pro-blèmes sont t-ouj-ours là qu-and on rentr-e. Ça lui pa-ssera.” Je souris, doucement rassurer. « Je vois que vous savez de quoi vous parlez. » C’est vrai que tes paroles sont quand même assez rassurantes, mais je viens te donner une petite anecdote qui ne passe pas inaperçu sur ma personne. “En v-oilà une b-onne id-ée pour se c-acher. Encore faut-il ne pas avoir peur du vide.” Je laisse un petit rire m’échapper en venant faire un oui de la tête malgré moi. Tu as raison, mais après j’espère juste qu’elle ne fera pas comme moi et qu’elle restera pied au sol, pour mieux la retrouver quand même. Mais l’idée me vient vite en tête, autant que les gens nous regardent bizarrement, autant leur montrer que notre conversation ne regard que nous trois et personnes d’autres. Alors je me permets de signer mes paroles, comme ça nous sommes que nous à comprendre. Quand je ressens l’approbation de ta part, je suis quand même un peu soulager. S’il n’y avait qu’aujourd’hui. Tu dois en vois de toutes les couleurs quand même. Ce n’est pas drôle du tout. Vous voulez prendre un café ? Il fait beau, Ana-Guilia serait probablement ravis d’avoir une glace. Je garde quand même un souris aux lèvres mais surtout un peu plus quand Ana-Guilia comprend qu’elle va pouvoir manger une glace. « Avec plaisir pour le café mais c’est moi qui vous l’offre part contre ! » Puis je regarde ma fille : « Papa choisi le parfum de ta glace ? » Je sais que je vais la faire râler, ce qui m’amusait, on peut la voir choquée et répliquer. « Non, chocolat, Ishbel sera d’accord avec moi ! » Assez convaincu ma fille dit ça en te regardant. Puis je te fais un petit signe de la tête pour entamer le pas, vers le café qui n’est pas très loin.


Flare Guns
IN MY HEAD
TELL ME NOT TO CALL YOU THIS LATE

Revenir en haut Aller en bas
Ishbel TejeiroBon pour te remonter le moral
Ishbel Tejeiro
https://www.ciao-vecchio.com/t5598-j-aimerais-m-reveiller-sans-m https://www.ciao-vecchio.com/t5644-cherche-regard-neuf-sur-les-choses-ishbel
ID : Sharky // Ingrid
Pronom : Elle
Faceclaim : Natalie Portman @Dorianna the Lovely + bone_echo
Style RP :
Pronoms RP : Elle / Ishbel / Isa
Flashback : Oui.
RPs violent : Oui.
RPs hot : Avant, pendant, après, pas de soucis. Les rps de ce genre ne me dérange pas.
Longueur : J'écris sans pression, comme ça me vient et je sais m'adapter au besoin.

Sujets sensibles : Validisme, Zoophilie ainsi que la violence animale en générale et la psychophobie.
Thème·s abordé·s : Violences conjugales, dépression, consommation de cannabis, traumatismes liés à un accident de voiture.
Je suis absent-e : Présence réduite : du 24 Février jusqu'au 07 Avril maximum
Messages : 503 - Points : 1389
La peur de ma vie. + Ishbel Original
Âge : 39 ans
Métier : Avocate pour l'Ecurie Ferrari, bénévole au refuge animalier Refuge Un'Altra Chance et dans une maison de retraite
La peur de ma vie. + Ishbel Empty
# Sujet: Re: La peur de ma vie. + Ishbel ( le Hier à 21:34 )
Ishbel avait dû avancer avec le regard des autres, celui de travers, celui qui blesse, celui en biais puis les gens qui le détournent au dernier moment. Elle en avait souffert. Elle en souffrait toujours, sauf qu’elle avait l’expérience maintenant pour prendre ses distances, pour se protéger. Cela était un mal nécessaire, elle devait se protéger et prendre soin d’elle. Enfin… Enter et arrêter surtout de se dégrader et de vouloir tout envoyer valser. Apparemment… Elle mériterait d’être heureuse. Elle ne savait pas encore pourquoi, mais qui sait à force de l’entendre et de le répéter : un jour, elle comprendrait. La seule chose dont elle était certaine : la petite Ana-Guilia pouvait être aidée, guidée. Ishbel avait l’impression de pouvoir être utile à une autre personne.

“L’exp-éri-ence f-ait-e qu’on app-rend à con-tr-ôler t-outes ces émo-tions… Ana ré-ussira- éga-lement. Il n’y a p-as de rai-sons qu-e ça ne soit pa-s le c-as.” Si elle avait réussi, elle pouvait le faire.

En voyant Miguel signer, elle fit de même naturellement. Oui, mais on apprend à passer outre. Il en sera de même pour Ana, vous avez l’air d’être attentionné, elle a de la chance. Ishbel était sincère. D’accord, mais je paye la glace pour Ana. Sourire espiègle. Elle regarda la petite : Tu es partante ? La fille rigola et frappa frénétiquement dans ses mains. En voyant le père et l’enfant signé, son cœur se serra : cela lui rappelait le sien. Chocolat est le meilleur parfum. Ishbel suivit Miguel et Ana qui semblait savoir exactement où aller. Elle se commanda également une glace au chocolat, elle regarda Miguel : Prenez en un aussi, vous ne pouvez pas me laisser être le seul adulte qui retourne en enfance. Ana semblait on ne peut plus d’accord comme elle le montra en signant.

Ana-Guilia semblait être bien plus détenus qu'avant. Elle regarda les deux adultes et Ishbel la couvaint instinctivement du regard. Elle qui n'était pas maman ne pouvait pas réfréner l'instinct hurlant qui déchirait ses entrailles quand elle pouvait materner. Les glaces payées, elle la donna à la petite avant de goûter la sienne. Elle rigola et leva son pouce suivit d'Ana.


Silver lining
Comme quoi, une femme sans amour c’est comme une fleur sans soleil, ça dépérit.by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
La peur de ma vie. + Ishbel Empty
# Sujet: Re: La peur de ma vie. + Ishbel ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- La peur de ma vie. + Ishbel -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Posillipo :: Parco Virgiliano
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut