Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility

Revenir en haut
Aller en bas

Le Deal du moment : -16%
Promotion sur le kit d’entretien K&N pour ...
Voir le deal
15.37 €

 

- Convalescence. ( Luca -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Autour de Naples :: Autres quartiers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Na Young WangTu te bonifies avec l'âge… ou pas
Na Young Wang
https://www.ciao-vecchio.com/t7066-na-young-et-si-demain-ouvrait https://www.ciao-vecchio.com/t7076-tu-montres-ton-compte-en-banque-et-apres-on-discute#240168
Faceclaim : Ryu Hwa Young © bermudes. (vava + code sig) / Soy Sauce (icons) / lauly (crackship)
Thème·s abordé·s : /
Messages : 458 - Points : 1591
Convalescence. ( Luca  VDAozhg
Âge : 30 ans née le 08 octobre 1990 à Naples
Métier : Propriétaire d'un haras. Elevage de Haflinger et de Lipizzan. Cavalière en concours équestre.
Convalescence. ( Luca  Empty
# Sujet: Convalescence. ( Luca ( le Lun 4 Jan 2021 - 9:29 )

prendre le temps.
luca & na young
Si la vie, t'offre un être inattendu, qui rend ton monde merveilleux, n'essaie pas d'en connaître la date de péremption, elle te sera révélé en temps voulu. Profite de ce qui t'a été donné, avec authenticité et infinité...
Les derniers jours ont été difficiles, les heures passaient parfois trop vites, d'autres fois trop doucement. J'ai eu du mal à trouver le repos, tiraillée par l'angoisse de voir Luca au plus mal. La peur de le perdre me dévorait les entrailles, sans que rien ne puisse la calmer. Les émotions s’enchaînaient au point qu'au moment du réveil de mon mari, je n'ai pu les contrôler. Alors que Nolan était dans la chambre, alors que Luca était encore désorienté. Quand je repense à ma réaction, au fond j'en souris. J'ai été moi tout simplement, sans me préoccuper des principes ou des convenances. Surprenante de sincérité, surtout pour une femme qui a épousé un inconnu avec qui elle a juste échangé un baiser troublant. Mais le voir se réveiller a fait bondir mon cœur. Que voulez vous. Il y a des choses que l'on ne prévoit pas. Et il semble que je n'ai pas prévu que Luca marquerait ma vie de cette manière. Je ne vais pas m'en plaindre, j'adore ce que je ressens, ce qui se dessine dans mon être tout entier. J'en souris même en y pensant, sous le regard étonné de mon personnel. Ils doivent se demander ce qui arrive à leur patronne. Mais je ne révèle rien, je laisse entrer ce sentiment en moi. Lui donnant le temps de s'épanouir, de faire son nid, tout en couvant de regard Luca. Je ne sais pas s'il a vu le changement. Je fais de mon mieux pour retenir mes gestes, pour ne pas le brusquer. Comme si je l'apprivoisais. Je ne voudrais pas qu'aller trop vite, le fasse se refermer, On se découvre encore, et la confiance se tisse avec plus d'aisance. Chaque nouveau sourire ou geste est un pas de plus vers ce bonheur qui nous semblait inaccessible, par peur d'être fragile. Alors qu'au final ce sentiment rend fort quand il ne se pare pas de la laideur du monde. Alors oui peut être que je souris bêtement depuis que Luca est rentré à la maison. Peut être que je sifflote en lui préparant son café. Peut être que mes yeux se remplissent d'étoile quand ils se posent dans les siens. Mais jamais je ne me suis sentie aussi bien. Aussi femme. Aussi jolie. Aussi heureuse.

Et ce matin, comme tous les matins depuis que Luca est entré, je ne suis réveillée tôt. J'ai un instant regardé mon mari dormi, je l'observe même parfois la nuit, alors que le sommeil s'échappe de mes yeux. M'approchant de lui, le frôlant juste de mon souffle. Dans ces moments là l'envie de me blottir dans ses bras, de lui appartenir vient me surprendre. Et puis je me rendors jusqu'au premiers rayons de soleil. Je me lève sans bruit et je file me préparer dans la salle de bain. La maison est calme le personnel n'est pas encore là. En priorité je vais aux écuries pour m'assurer que tous les chevaux vont bien. Depuis le tremblement de terre certains sont encore angoissés. Puis je remonte à la villa, et règle quelques dossiers par mail. Voulant être disponible au moment ou Luca se réveillera. Je ne l'étouffe pas mais je prends soin de lui m'assurant qu'il ne fera pas trop d'effort. Les médecins l'ayant conseillés. Il doit prendre le temps de guérir et je m'assure que c'est ce qu'il fait. On en profite pour mettre en place la nouvelle décoration de la maison. Cherchant sur internet des idées. On cuisine aussi. Bon il y a quelques loupés, mais je trouve ça vraiment amusant. Et puis chaque instant ensemble est un pas de plus dans notre vie à deux. Quand le soleil est un peu plus haut dans le ciel, enfin les jours où il se montre, parce que parfois il ne nous donne pas cette joie. Je pars en cuisine pour tout préparer. Faire du café ou du thé n'a plus de secret pour moi. Tout comme faire griller du pain ou préparer des tranches de brioche façon pain perdu, sans rien faire cramer. Je presse des oranges pour l'apport de vitamine et je fais une petite salade de fruits de saison. Je dispose tout sur le plateau à pied que j'ai acheté pour que cela soit plus facile. Vu que j'ai juste avaler une tasse de thé depuis mon réveil, je mets tout en quantité suffisante pour qu'on puisse savoure cet instant à deux. Quand Luca travaille, il part souvent alors que je suis encore endormie et on a pas le bonheur de petit déjeuner ensemble. Du coup là c'est l'occasion. Je rajoute un petit bouquet de fleurs et puis j'emporte le plateau.

Je pousse doucement la porte de la chambre.
« Bonjour la marmotte. C'est l'heure de se réveiller. »
Je pose le plateau au sol, dépose un baiser sur la joue de Luca tout en passant ma main dans ses cheveux. Puis j'entre ouvre les volets pour que la lumière vienne le chatouiller sans trop le déranger.
« Bien dormi cher mari ? »
Souriante je reviens vers le lit. Je laisse à Luca le temps de s'installer avant de poser le plateau au dessus de ses jambes.  
« J'espère que tu as faim. »
Je reviens m'installer à ma place après avoir arrangé mon oreiller.
« Thé ou café ce matin ? »
Et je sers les tasses.
« Je suis descendu aux écuries, tu as le bonjour de Charlie. Et des chevaux. Vu qu'il a l'air de vouloir faire beau et si tu te sens bien sûr. On pourrait y descendre doucement dans la journée. »
En plus l'hôpital nous a prêté un fauteuil roulant, pour que Luca ménage ses efforts.
« Je pourrais faire faire quelques exercices à nos chevaux dans le manège et tu pourrais nous regarder. »
Parce qu'en ce moment les balades sont rapides et nos étalons ont besoin de se dépenser.
« Tu en dis quoi ? Cela te ferait un peu sortir. »
Je bois quelques gorgées de mon thé.
« Alors comment tu trouves ma brioche perdue, je m'améliore n'est ce pas ? »
Il est vrai que ce matin je n'ai rien fais brûler.

vmicorum.


Naissance
d'une flamme intense. Elle vient d'une étincelle et grandit doucement au creux des coeurs qui se mettent à l'unisson.
Revenir en haut Aller en bas
Luca WangBon pour te remonter le moral
Luca Wang
https://www.ciao-vecchio.com/t7070-luca-wang-into-the-unknown https://www.ciao-vecchio.com/t7079-luca-wang-welcome-to-my-world#240251
Faceclaim : Woo Do Hwan ©Everdosis
Thème·s abordé·s : Aucun
Messages : 503 - Points : 1802
Convalescence. ( Luca  7dEMexY
Âge : 30 ans
Métier : Officier de police judiciaire
Convalescence. ( Luca  Empty
# Sujet: Re: Convalescence. ( Luca ( le Mar 16 Fév 2021 - 17:35 )

prendre le temps.
luca & na young
Si la vie, t'offre un être inattendu, qui rend ton monde merveilleux, n'essaie pas d'en connaître la date de péremption, elle te sera révélé en temps voulu. Profite de ce qui t'a été donné, avec authenticité et infinité...
Cela faisait du bien de rentrer à la maison, c’était le cas de le dire et même si le travail lui manquait, Luca était tout de même content de retrouver son confort familial. Na Young ne le quittait pas, du moins rarement, et était toujours à ses petits soins ; un comportement que le jeune homme avait encore du mal à réaliser tant cela lui paraissait si invraisemblablement. Habituellement, il était celui qui s’occupait des autres, qui sacrifiait de son temps pour leur bonheur mais ces derniers jours, c’était différent. Ô non pas que cela lui déplaisait, bien au contraire, il peinait simplement à s’y faire cependant chaque geste, chaque attention, avait don de lui mettre toujours un peu plus de baume au cœur. Il était heureux de retrouver cette chaleureuse ambiance qui régnait au sein de la villa, il se sentait bien plus chez lui que dans sa chambre d’hôpital et ce, même si le domaine ne lui appartenait pas vraiment. Il était juste plus à l’aise en ces lieux, ce n’était pas aussi morose que les quatre murs de la clinique puis cela lui donnait également l’impression qu’il se rétablissait petit à petit. Certes, il était bien loin de récupérer entièrement, contraint de marcher avec des béquilles pendant plusieurs semaines néanmoins il n’allait pas se plaindre. Son état n’était pas critique, il était envie et bien qu’il soit blessé, il savait qu’il finirait par retrouver toutes ses fonctionnalités une fois sa réhabilitation passée. Et l’avantage dans tout cela était sûrement le fait qu’il pouvait se reposer correctement, les cachets ayant cette faculté à le faire dormir rapidement mais ce n’était pas plus mal. Avec le travail qu’il effectuait, ses horaires n’étaient jamais fixes et il y avait même des soirs où il ne dormait pas, contraint de rester éveillé pour surveiller des suspects. Là encore, il ne se plaignait pas de ce style de vie puisqu’il aimait plus que tout son travail hors cela faisait du bien d’avoir un peu de repos. Puis cela lui permettait d’avoir plus de temps à partager avec son épouse et si une part de lui ne pouvait s’empêcher de stresser quant à ce rapprochement, l’autre était heureuse de pouvoir partager plus de choses avec sa femme.

A moitié réveillé, les yeux toujours clos, le jeune homme luttait à ouvrir complètement les paupières, appréciant peut-être un peu trop la chaleur des draps qui le recouvraient ainsi que l’odeur qui s’en dégageait. Hors, à croire que Na Young ne souhaitait pas le voir dormir plus longtemps puisqu’elle s’était attelée à le réveiller avec douceur, l’embrassant sur sa joue. Un geste qui le fit naturellement sourire tandis qu’il s’étirait avant de se frotter délicatement les yeux, c’était qu’il avait un peu de mal pour émerger. « Comme un bébé. » Avait-il rétorqué alors qu’il s’asseyait tranquillement sur le lit, son dos se calant contre le dossier derrière lui. « Et toi ? » Ce n’était pas parce qu’elle n’était pas présente à ses côtés à son réveil qu’il ne pouvait pas lui poser la question. Son regard s’était égaré vers le plateau qu’elle lui donnait, déclarant à sa remarque qu’il avait un peu faim puis opta pour un simple café. « On peut faire ça, c’est une bonne idée. » Clairement, il avait besoin d’extérieur et d’être actif. Être cloué au lit toute la journée, ce n’était pas vraiment pour lui. « Je suis d’accord, cela me fera prendre l’air. » Tout comme cela leur permettrait de passer un peu plus de temps ensemble et cette simple pensée suffisait à étirer ses lèvres dans une tendre esquisse. Après avoir pris quelques gorgées de café, il s’était attardé sur la brioche que la jeune femme avait préparé et n’avait pas attendu pour lever son pouce en sa direction. « Très bonne. Bientôt tu vas pouvoir ouvrir un restaurant si tu continues comme ça. » Il plaisantait bien sûr et le ton amusé qu’il employait le démontrait néanmoins c’était sa manière de la complimenter. « Tu en veux un morceau ? » Et sans même avoir de réponse, il en avait coupé un bout avant de lui tendre au niveau de sa bouche, prêt à lui faire goûter. S’il aurait dû être embarrassé de ce geste, cela avait été si instinctif et naturel que Luca ne s’en était pas formalisé plus que cela ; probablement qu’il le réaliserait plus tard lorsqu’il se repasserait ce moment dans son esprit toutefois en cet instant précis, il profitait simplement du moment agréable qu’il vivait en compagnie de sa femme.


vmicorum.


Come and find me
When you’re standing on the edge, so young and hopeless, got demons in your head, we are, we are the colors in the dark ▬ Never tell yourself you should be someone else, stand up tall and say I’m not afraid, I’m not afraid
Revenir en haut Aller en bas
Na Young WangTu te bonifies avec l'âge… ou pas
Na Young Wang
https://www.ciao-vecchio.com/t7066-na-young-et-si-demain-ouvrait https://www.ciao-vecchio.com/t7076-tu-montres-ton-compte-en-banque-et-apres-on-discute#240168
Faceclaim : Ryu Hwa Young © bermudes. (vava + code sig) / Soy Sauce (icons) / lauly (crackship)
Thème·s abordé·s : /
Messages : 458 - Points : 1591
Convalescence. ( Luca  VDAozhg
Âge : 30 ans née le 08 octobre 1990 à Naples
Métier : Propriétaire d'un haras. Elevage de Haflinger et de Lipizzan. Cavalière en concours équestre.
Convalescence. ( Luca  Empty
# Sujet: Re: Convalescence. ( Luca ( le Ven 19 Fév 2021 - 11:33 )

prendre le temps.
luca & na young
Si la vie, t'offre un être inattendu, qui rend ton monde merveilleux, n'essaie pas d'en connaître la date de péremption, elle te sera révélé en temps voulu. Profite de ce qui t'a été donné, avec authenticité et infinité...
Depuis que Luca est entré à la maison, j'essaie de doser mes émotions. De ne pas trop en faire, j'ai bien vu à l'hôpital combien certaines de mes réaction l'avaient mis mal à l'aise. Alors je fais attention à mes gestes et à mes mots. Je marche sur un fil tendu au dessus du vide, moi même parfois je suis perdue entre les élans que j'éprouve et que je dois refréner face à ses réactions ou sa surprise. Je ne veux pas qu'il pense que je le brusque, que j'avance trop vite. C'est assez complexe et compliqué à gérer. Cela aurait sûrement était plus facile si mon cœur n'avait pas décidé de s'emballer avec plus de puissance depuis l'accident. Depuis que j'ai eu peur de le perdre. Et que j'ai pris conscience qu'il comptait bien plus que je ne le pensais. Cela a été violent comme ressenti, violent et fulgurant. Je n'ai pas su le contrôler, paumée par cette peur nouvelle de le voir disparaître de ma vie. Je voulais y aller pas à pas, mais les choses s'étaient précipitées sans que je n'arrive à trouver l'équilibre. Comment dicter à un cœur qui s'ouvre aux sentiments qu'il doit se contenir et ne pas en vouloir plus qu'on lui donne. Alors je fais de mon mieux et pense en priorité au bien être et au bonheur de Luca. Une nouvelle façon de voir ma vie. Moi petite fille gâtée qui a toujours eu tout sur un plateau. Je vois les mesures et je dose les demi mesures. C'est parfois épuisant, frustrant, mais c'est aussi enrichissant et je me surprends à aimer d'avantage chaque seconde passée aux côtés de Luca. Même si tout reste fragile. Et que tout pourrait s'écrouler si je n'y faisais pas attention.

Je fais des efforts tous les jours, je m'adapte, je m'engage dans ma vie d'épouse, enfin sauf dans la partie intime. Même si je me prends à regarder dormir Luca avec tendresse. A frissonner d'avantage quand dans le lit nos corps se frôlent, sans le vouloir. J'évolue et je deviens une meilleure personne. Pour mon mari. Pour son bonheur et le notre à venir. Car j'y crois. Je me dois juste d'être patiente. Mais j'ai de quoi m'occuper l'esprit pour qu'il ne vagabonde pas vers des horizons qui ne sont pas de mises pour le moment. Entre les écuries, les travaux, les entraînements, les leçons et toute la partie paperasse mes journées sont bien chargées. Et en tant qu'épouse je fais à présent ma part de boulot, je cuisine et je m'occupe de notre foyer. Même si j'ai gardé mon personnel, ce qui me permet de consacrer une bonne partie de mon temps à Luca, qui n'est pas encore autonome. Je prends plaisir à tout cela, à venir le réveiller le matin pour lui porter son petit déjeuner. A me lever tôt pour faire en amont mon travail de femme d'affaire. Tout s'enchaîne bien, pour mon plus grand bonheur et pour le bonheur de mon mari. Enfin je l'espère car il reste encore secret et timide sur certains points. Même si ses sourires et ses regards montrent qu'il apprécie mes attentions et le temps que l'on partage.

J'entre donc dans notre chambre sourire aux lèvres, heureuse de venir le réveiller. De le voir émergé du pays de Morphée. Il est adorable quand il se frotte ses yeux encore emplis de songes. A t-il rêvé de moi ?
« J'ai également très bien dormi. »
Les rideaux et les volets entre ouverts pour ne pas faire trop de luminosité, je lui parle du programme de la journée, tout en lui servant son café. Le temps est agréable autant le mette à profit. Je lui donne sa tasse.
« C'est ce que j'ai pensé aussi. Et cela te changera les idées. »
Même si on s'occupe quand on est bloqué à l'intérieur. Je me sers une tasse de thé et lui donne un morceau de brioche.
« Je n'irais pas jusqu'à là mais je suis assez fière de mes progrès. »
Et je souris goûtant également la brioche que Luca me tend dans une geste tendre. Ce qui fait pétiller mes yeux. Il sait aussi me surprendre par sa façon de faire. On s'apprivoise doucement et je trouve ça beau et romantique. On se laisse porter. Même si on rougira sûrement  en y repensant plus tard quand nous serons seul.  
« Tu prendras une douche ou tu préfères un bain ? »
Bon faut juste faire attention aux plâtres et les emballer correctement, même si les médecins ont dits qu'ils pouvaient prendre l'eau.

Une fois mon petit déjeuner fini, je prépare les affaires de Luca et les dépose dans notre salle de bain. Je ne veux pas qu'il force trop et prenne le risque de se fatiguer ou de se blesser. Sa remise en forme est importante, et après il y aura toute la rééducation.
« Le kiné de l'hôpital qui a appelé il passera te voir demain vers 11h et il regardera par la même occasion la pièce de sport pour voir si elle peut convenir pour les premières séances de rééducation. Cela t'évitera les allées retours à l'hôpital. »
Une fois que Luca a terminé je débarrasse le plateau et je dépose ses béquilles prêt du lit.
« J'ai prévu le fauteuil si besoin. »
Je le laisse se débrouiller, il sait que je suis là s'il a besoin. Je ne m'impose pas. Même si parfois je tremble quand je le vois vaciller. Une fois dans la salle de bain, je l'aide à emballer ses plâtres comme me l'a montré le médecin.
« Voilà tu es fin prêt. »
Puis je sors j’aère la chambre et ouvre le lit en grand. Les draps seront changés plus tard certainement par Serena.
« Tu m'appelles si tu as besoin. »
J'ai tout mis à porter et j'ai même fais placer pour plus de facilité et de sécurité une barre dans la douche comme dans la baignoire.
« Je vais à la cuisine poser le plateau et ranger les affaires du petit déjeuner. Pense à te laver derrière les oreilles. »
Je dis ma dernière phrase sur le ton de la plaisanterie, tout en pensant que c'est un peu n'importe quoi. Je file, restant aux aguets au cas Luca m'appelle. Le cœur et la pensée un peu torturés de le savoir seul, mais sachant qu'encore il n'accepte pas ma présence dans cet instant d'intimité. Et que je me dois de le respecter.

vmicorum.


Naissance
d'une flamme intense. Elle vient d'une étincelle et grandit doucement au creux des coeurs qui se mettent à l'unisson.
Revenir en haut Aller en bas
Luca WangBon pour te remonter le moral
Luca Wang
https://www.ciao-vecchio.com/t7070-luca-wang-into-the-unknown https://www.ciao-vecchio.com/t7079-luca-wang-welcome-to-my-world#240251
Faceclaim : Woo Do Hwan ©Everdosis
Thème·s abordé·s : Aucun
Messages : 503 - Points : 1802
Convalescence. ( Luca  7dEMexY
Âge : 30 ans
Métier : Officier de police judiciaire
Convalescence. ( Luca  Empty
# Sujet: Re: Convalescence. ( Luca ( le Ven 19 Fév 2021 - 20:57 )

prendre le temps.
luca & na young
Si la vie, t'offre un être inattendu, qui rend ton monde merveilleux, n'essaie pas d'en connaître la date de péremption, elle te sera révélé en temps voulu. Profite de ce qui t'a été donné, avec authenticité et infinité...
Puisqu’il n’était malheureusement pas devin, Luca ignorait tout ce dont penser sa femme et les efforts qu’elle faisait par peur de le brusquer. Evidemment, elle avait remarqué qu’elle prenait en considération sa timidité ainsi que ses blessures du passé, son besoin de temps pour avancer plus loin dans une relation, néanmoins il était loin d’imaginer que les réflexions de son épouse étaient bien plus poussées que cela. Dans tous les cas, il appréciait chaque instant qu’il passait à ses côtés et ce que Na Young elle-même ignorait était que Luca était beaucoup plus à l’aise lorsqu’il était seul avec elle que quand son meilleur ami était présent dans la pièce. Ce n’était probablement pas tout son élan d’affection qui l’avait embarrassé mais plus le fait qu’à ce moment là, ils n’étaient pas seuls dans sa chambre d’hôpital et que lui préférait garder les gestes d’affection pour l’intimité. « Tant mieux. » Avait alors rétorqué le garçon, ravi d’apprendre que sa femme avait également bien dormi. Cette dernière lui avait d’ailleurs apporté le petit déjeuner qu’il avait aussitôt entamé tandis que Na Young lui proposait le programme de la journée. Sortir prendre l’air et l’observer en train de s’occuper des chevaux, il était entièrement pour. Certes, c’était dommage qu’il ne puisse pas partir en balade avec elle cependant ils auraient largement l’occasion d’en faire quand il serait rétabli et complètement sur pieds. « Oui, ça nous fera du bien, autant à moi qu’à toi. » Parce que le bonheur de son épouse était tout aussi important et que si elle souhaitait prendre soin de lui, cela en valait de même pour Luca qui ne désirait que son bien.

Une esquisse tendre accrochée à ses lèvres tandis qu’il la complimentait sur ses talents de cuisinières, il n’avait pas résisté à lui offrir naturellement un morceau de brioche, pas du tout gêné par ce que pouvait sous-entendre ce geste. Il ne s’en formalisait pas, profitant simplement de l’instant qu’ils partageaient, jusqu’à ce qu’un faible rire ne vienne franchir la barrière de sa bouche. Il se doutait bien que Na Young n’allait pas ouvrir un restaurant toutefois cela avait été sa façon de la complimenter. « Tu peux en être fière. » Souriant, l’officier avait alors reporté sur son repas qu’il dégustait tranquillement avant de lever la tête de plus bel à la question de sa femme. « Une douche, ce sera plus pratique. » Surtout que même s’il avait un sac exprès pour éviter de mouiller son plâtre, il ne pouvait pas le porter trop longtemps non plus car ça coupait le sang. Et donc une fois que le petit-déjeuner fut terminé, ils s’étaient dirigés ensemble dans la salle de bain, Luca se déplaçant à l’aide de ses béquilles. Il n’aimait toujours pas trop l’idée de se rendre en ce lieu en présence de son épouse néanmoins du moment qu’il n’avait pas à se déshabiller devant elle, ça allait. « D’accord, mais j’aurais pu aller à l’hôpital tu sais ? » Cela lui faisait bizarre de voir les autres se déplacer pour lui alors que normalement ça aurait dû être le contraire. Il aurait pu prendre une ambulance et faire la rééducation en extérieur, ça ne l’aurait pas dérangé ; il avait toujours du mal à s’habituer à tant de richesse toutefois il savait que Na Young faisait pour ça pour lui et il lui en était reconnaissant. Le pourquoi il avait accompagné ses paroles d’un doux sourire, signe qu’il ne s’agissait pas d’un reproche, pas du tout, simplement que lui était capable de se contenter du peu. « Merci. » Il lui était sincèrement redevable et il comptait bien faire de son mieux pour lui rendre la pareille dés qu’il en aurait l’occasion. Elle méritait réellement d’être choyée et chérie.

Et Luca l’avait remercié de plus bel après qu’elle lui ait expliqué avoir laissé le fauteuil, l’aidant ensuite à protéger son plâtre. C’était étrange comme situation mais tout semblait si naturel entre eux que sans même qu’il ne s’en aperçoive réellement, un autre sourire avait pris forme sur ses lèvres face à cette scène chaleureuse qui se déroulait. « Merci. » Oui, encore. « Promis. » Bien qu’il savait qu’il ne l’appellerait qu’en dernier recours, habitué à se débrouiller seul et surtout, même s’il avait confiance en elle, il n’était toujours pas prêt à se dévoiler tout entier devant elle. De plus bel, le garçon avait rigolé à la petite blague de sa femme, lui jurant qu’il n’oublierait pas de bien se nettoyer les oreilles puis celle-ci s’en était allé, le laissant se laver tranquillement. Bien sûr, il lui avait fallu plus de temps qu’à son habitude pour prendre sa douche, s’asseyant afin de ne pas trébucher et faisant de son mieux pour ne manquer aucune parcelle, comme il l’avait promis à son épouse. Lorsqu’il en fut sorti, il s’était dépêché de retirer la protection de son plâtre en premier puis s’était occupé à se sécher avant de s’habiller. Marchant à cloche pied dans la salle de bain, il avait déposé son linge sale dans le panier adéquat, étendant les serviettes mouillées et ensuite, à l’aide de ses béquilles cette fois-ci, il avait quitté la pièce. « Na Young ? » L’avait-il alors appelé d’une voix assez forte « Tu es où ? » Qu’il avait rapidement ajouté, ne souhaitant pas se déplacer inutilement et prendre le risque de se faire mal. Il savait que sa femme ne devait pas être bien loin et parce qu’ils avaient prévu de sortir ensemble afin de prendre l’air, il l’attendait.

vmicorum.


Come and find me
When you’re standing on the edge, so young and hopeless, got demons in your head, we are, we are the colors in the dark ▬ Never tell yourself you should be someone else, stand up tall and say I’m not afraid, I’m not afraid
Revenir en haut Aller en bas
Na Young WangTu te bonifies avec l'âge… ou pas
Na Young Wang
https://www.ciao-vecchio.com/t7066-na-young-et-si-demain-ouvrait https://www.ciao-vecchio.com/t7076-tu-montres-ton-compte-en-banque-et-apres-on-discute#240168
Faceclaim : Ryu Hwa Young © bermudes. (vava + code sig) / Soy Sauce (icons) / lauly (crackship)
Thème·s abordé·s : /
Messages : 458 - Points : 1591
Convalescence. ( Luca  VDAozhg
Âge : 30 ans née le 08 octobre 1990 à Naples
Métier : Propriétaire d'un haras. Elevage de Haflinger et de Lipizzan. Cavalière en concours équestre.
Convalescence. ( Luca  Empty
# Sujet: Re: Convalescence. ( Luca ( le Dim 21 Fév 2021 - 10:25 )

prendre le temps.
luca & na young
Si la vie, t'offre un être inattendu, qui rend ton monde merveilleux, n'essaie pas d'en connaître la date de péremption, elle te sera révélé en temps voulu. Profite de ce qui t'a été donné, avec authenticité et infinité...
Je suis ravie de savoir que Luca a bien dormi, ce qui est aussi mon cas. A vrai dire j'ai la sensation que depuis qu'il est à mes côtés mes nuits sont plus paisibles. Il installe de la douceur une fois que la nuit tombe et que mes yeux se ferment. Il distille une forme de paix et je me sens en confiance pour me laisser emporter par le sommeil. Je ne faisais pas spécialement attention à ce genre de petit au début, mais là depuis le tremblement de terre et puis son accident, je m'attarde plus sur ces petites choses. Petites étincelles qui se cumulent et accentuent le bien être que j'éprouve à ses côtés. J'installe le plateau du petit déjeuner tout en parlant de notre journée. Comptant accorder un maximum de mon temps à mon mari. Comptant partager un moment avec les chevaux en sa compagnie. Il est certain que je préférerais qu'on parte en balade autour du domaine, mais ce n'est pas encore pour maintenant.
« Oui. En plus j'ai prévu de faire un peu de saut d'obstacles avec Chul. On a besoin de s'entraîner en vue d'un futur concours. »
Parce que je vise toujours l'excellence. Et puis j'adore pratiquer cette discipline. On échange des sourires, des regards complices. Tendrement les émotions naissent, même si elles restent encore dissimulées, en retrait pour ne pas provoquer de gêne. Parfois je voudrais même parler avec Luca de ce que je ressens à son égard, de ce qui grandit en moi. Mais je préfère attendre. Peut être le devine t-il ? Difficile de savoir. Mais je saurais être patiente, de toute façon tout dans mon cœur est encore que sous forme de bourgeon. Endormi comme la nature en hiver, nature qui attend le printemps pour éclore.

Et nous voilà en train de déguster le petit déjeuner que je nous ai préparé. Je pourrais même dire préparer avec amour. Car oui j'ai mis de la tendresse dans ce que j'ai fais. Voulant bien le faire. Voulant montrer que je m'engage dans une nouvelle voie et qu'elle est sincère.
« Merci. »
Pour certains cela pourraient paraître futile, pour moi cela sonne comme une victoire sur ma façon de voir la vie. Et mon sourire se fait plus grand face aux compliments de Luca, à cette fierté que je vois dans son regard. Il m'aide à grandir. Il me fait grandir. En a t-il conscience ? Tous ses questionnement m'amusent au fond, parce que j'essaie d'en deviner les réponses au travers de ces comportements. Il semble parfois si fragile, si perdu avant de se montrer fort et sur de lui. J'aime quand il me déroute par son sourire, par un baiser, par un geste. Quand il jette sur mon cœur le trouble qui augmente ses battements. Il est une bouffée d'air frais. Une promesse précieuse. Il est mon avenir, j'en suis certaine aujourd'hui.
« Oui je le pense aussi. »
Du coup je prépare tout pour que la douche de Luca ne soit pas trop compliqué. Je fais cela avec envie, sans me forcer. Heureuse de pouvoir l'aider à ma façon, tout en faisant qu'il reste digne et ne se sente pas gêné ou rabaissé. Je l'accompagne surveillant ses pas. J'en profite pour lui parler du kiné et de sa future visite.
« Cela sera moins fatiguant pour le départ. Même si je sais que tu aurais pu aller à l'hôpital en VSL. Et puis la salle de sport est grande et bien aménagé. Autant qu'elle serve. »
Même si j'y passe tous les jours pour entretenir ma forme. Je souris une nouvelle fois à son merci.
« Tu sais que tu n'as pas besoin de me remercier. Je fais ce que toute bonne épouse doit faire pour son mari. Tu ferais la même chose pour moi. Pour le meilleur et pour le pire. C'est ce qu'on c'est promis, juré même. »
Même si le jour de notre mariage tout sonner comme une arnaque dans ma tête. Car cette union était juste le moyen de ne pas perdre ce qui me revenait de droit. Mais à présent ce serment je l'honore et je veux m'en montrer digne, parce que Luca m'ouvre les yeux.

Une fois le plâtre correctement protégé, et les derniers conseils donnés, non sans avoir un peu taquiner Luca je le laisse seul. Je sais qu'il n'a pas encore l'esprit à me faire rester avec lui dans ce moment d'intimité. Un jour peut être. Un jour j'espère. Du bout des doigts je lui envoie un baiser et je m'éclipse. Je récupère le plateau et direction la cuisine. Une fois tout ranger je m'installe au salon pour et me remets sur mon ordinateur le temps que Luca prenne se douche. Je regarde si j'ai eu des réponses à mes mails envoyés plus tôt. Et je lis le point de la réunion de ce matin. Tout est dans l'ordre. Je ferme mon ordinateur et je le range. C'est là que j'entends mon mari m'appeler.
« Je suis au salon Luca. Tout va bien ? Besoin d'un coup de main ? »
Et je me lève pour aller le rejoindre.
« Alors cette douche elle t'a fait du bien ? »
Je lui souris.
« Tu n'as pas oublié tes oreilles j'espère. »
Et j'éclate de rire.
« Tu veux prendre le fauteuil pour descendre aux écuries ou on y va doucement en marchant. »
Je ferais comme il le sentira. Si besoin je demanderais que l'on descende le fauteuil en bas au cas ou. Parce que se tenir debout trop longtemps va le fatiguer. Et il ne doit pas trop forcer. Je vais récupérer nos vestes, j'enfile la mienne et j'aide mon mari à mettre la sienne. Je lui boutonne même remontant doucement la fermeture.
« Et voilà comme ça tu ne prendras pas froid. Tu es prêt ? »
Je pose un baiser sur sa joue, geste spontané. J'attends son feu vert, si on y va en marchant je resterais à ses côtés pour qu'il puisse s'appuyer sur moi au besoin. S'il décide de prendre le fauteuil, je le pousserais tranquillement. Ce choix là je lui laisse faire, ne voulant rien imposer, il est plus à même que moi de savoir ce qui est bon pour lui à cet instant. Ce qu'il se sent la force de faire.

vmicorum.


Naissance
d'une flamme intense. Elle vient d'une étincelle et grandit doucement au creux des coeurs qui se mettent à l'unisson.
Revenir en haut Aller en bas
Luca WangBon pour te remonter le moral
Luca Wang
https://www.ciao-vecchio.com/t7070-luca-wang-into-the-unknown https://www.ciao-vecchio.com/t7079-luca-wang-welcome-to-my-world#240251
Faceclaim : Woo Do Hwan ©Everdosis
Thème·s abordé·s : Aucun
Messages : 503 - Points : 1802
Convalescence. ( Luca  7dEMexY
Âge : 30 ans
Métier : Officier de police judiciaire
Convalescence. ( Luca  Empty
# Sujet: Re: Convalescence. ( Luca ( le Sam 27 Fév 2021 - 16:13 )

prendre le temps.
luca & na young
Si la vie, t'offre un être inattendu, qui rend ton monde merveilleux, n'essaie pas d'en connaître la date de péremption, elle te sera révélé en temps voulu. Profite de ce qui t'a été donné, avec authenticité et infinité...
« Oh, c’est pour quand ? » La curiosité se lisait dans les yeux de l’officier qui avait réellement envie de voir sa femme concourir ; ce serait une première pour lui d’assister à ce genre d’évènement et puisque Na Young participait, il souhaitait aller l’encourager autant qu’il voulait la voir à l’œuvre. Il n’avait pas besoin d’être doué en équitation pour savoir que son épouse était une excellente cavalière, il avait eu l’opportunité de la voir s’entraîner à plusieurs reprises, en plus des différentes coupes qu’elle avait déjà remportées. En tout cas, l’idée de sortir et l’observer de plus bel l’enchantait vraiment. Il appréciait sincèrement ce genre de moments qu’ils partageaient tous les deux et à chaque fois qu’il se tenait à ses côtés, c’était fou de constater à quel point il se sentait apaisé. Chaque geste, chaque sourire échangé était simple, naturel et l’ambiance dans la pièce était pleine de douceur. Ils avaient alors pris le petit déjeuner ensemble, toujours aussi complices, Luca ne résistant pas à la complimenter ou même à lui offrir un morceau brioche, comme si c’était normal. Dans ce genre d’instant, il ne réfléchissait pas réellement et agissait machinalement. Et c’était fou de remarquer ce drôle d’effet que sa femme avait sur lui, il s’en rendait compte, le réalisait néanmoins il préférait ne pas trop y penser, par peur d’en être effrayé.

Après avoir discuté quelques instants au sujet de la douche, ils avaient marché tranquillement en direction de la salle de bain, non pas sans que le jeune homme avoue qu’il aurait très bien pu aller à l’hôpital. « Oui, mais quand même… » Cela lui faisait bizarre de devoir changer autant ses habitudes néanmoins il restait malgré tout extrêmement reconnaissant envers sa femme qui s’occupait bien de lui. « C’est vrai mais ce n’est pas une raison de te prendre pour acquise, donc merci. » Le sourire aux lèvres à ses paroles, pour lui ça lui semblait essentiel de la remercier encore et encore et ce, même si c’était normal ou logique que sa femme doive prendre soin de lui car ils étaient mariés. Cela n’enlevait pas le fait qu’elle se démenait pour son bien-être, qu’elle y mettait du sien et c’était tout autant normal de lui rendre la pareille en reconnaissant la bonté de ses actions. Ce mariage était peut-être partie de rien au départ hors ils l’avaient toujours pris au sérieux, Luca en oubliait même parfois que ça n’avait été qu’un simple arrangement en premier lieu tant ils se comprenaient et se respectaient si naturellement. Ils se comportaient comme un couple marié, ils parlaient comme un couple marié, sans même s’en apercevoir et c’était sûrement cela le plus incroyable.

Na Young l’avait ensuite laissé à la salle de bain pour qu’il puisse se laver tranquillement et à nouveau, le garçon la remerciait silencieusement de ne pas lui mettre la pression, de ne pas le brusquer non plus et d’accepter le fait que l’intimité restait encore un peu compliquée pour lui. Un doux rire s’était échappé de ses lèvres à cause de ce baiser volé que la jeune femme lui avait envoyé et lui ne s’était donc pas fait prier pour partir se doucher. Quand il eut terminé, il n’avait pas su vers où se diriger et c’était la raison pour laquelle l’officier l’avait appelée, ne désirant pas se fatiguer inutilement. « Ça va, ça va ! » Avait-il déclaré d’une voix forte afin qu’elle l’entende « Je me demandais juste où tu étais. » Et sur ses dires, il avait commencé à avancer direction le salon, retrouvant son épouse en cours de route. « Beaucoup de bien. Et oui, elles sont toutes propres. » Pour appuyer ses propos, non pas sans rire chaleureusement, il avait montré vivement ses oreilles. « Je pense que c’est plus raisonnable d’y aller en fauteuil. » On lui avait dit de ne pas trop forcer et même s’il se sentait capable de marcher jusqu’aux écuries, il préférait ne pas trop abuser pour l’instant. Il était sorti de l’hôpital il n’y avait pas si longtemps, il devait se ménager. Lorsque Na Young était revenu avec leurs vestes, l’aidant à boutonner la sienne, la proximité ne l’avait pas dérangé, pas même gêné, il n'avait pu que sourire tendrement tandis qu’il la regardait faire. « Prêt, merci. » Avait-il déclaré sans éteindre cette esquisse qui peignait son visage. Il n’avait pas de mots pour décrire ce qu’il éprouvait cependant tout ce qu’il pouvait dire était qu’il se sentait bien et qu’il souhaiterait que ce doux moment ne s’arrête jamais.

vmicorum.


Come and find me
When you’re standing on the edge, so young and hopeless, got demons in your head, we are, we are the colors in the dark ▬ Never tell yourself you should be someone else, stand up tall and say I’m not afraid, I’m not afraid
Revenir en haut Aller en bas
Na Young WangTu te bonifies avec l'âge… ou pas
Na Young Wang
https://www.ciao-vecchio.com/t7066-na-young-et-si-demain-ouvrait https://www.ciao-vecchio.com/t7076-tu-montres-ton-compte-en-banque-et-apres-on-discute#240168
Faceclaim : Ryu Hwa Young © bermudes. (vava + code sig) / Soy Sauce (icons) / lauly (crackship)
Thème·s abordé·s : /
Messages : 458 - Points : 1591
Convalescence. ( Luca  VDAozhg
Âge : 30 ans née le 08 octobre 1990 à Naples
Métier : Propriétaire d'un haras. Elevage de Haflinger et de Lipizzan. Cavalière en concours équestre.
Convalescence. ( Luca  Empty
# Sujet: Re: Convalescence. ( Luca ( le Lun 1 Mar 2021 - 9:38 )

prendre le temps.
luca & na young
Si la vie, t'offre un être inattendu, qui rend ton monde merveilleux, n'essaie pas d'en connaître la date de péremption, elle te sera révélé en temps voulu. Profite de ce qui t'a été donné, avec authenticité et infinité...
« Dans deux mois. Et j'espère être au top, parce que ces dernières semaines, les entraînements ont été un peu mis de côtés. Mais bon j'ai encore un peu de temps pour perfectionner ce qui ne va pas. Et surtout remettre Chul en confiance. »
Faut dire qu'entre la remise en état du haras, à cause du tremblement de terre et l'accident de Luca, je n'ai pas eu la tête à sauter des obstacles ou à corriger les erreurs au court des maigres essaies qu'on a fait.
« Et je garde bon espoir, pour au moins être sur le podium. »
Même si je vise toujours l'excellence et la première place. Parfois faut savoir accepter de ne pas être au top. Et Luca est bien plus important qu'un concours.
« En plus cela se passe à Rome, durant un weekend. Cela nous permettra de nous évader un peu. Même si je serais pas mal occupée et qu'on n'aura pas beaucoup de temps tous les deux .. enfin si tu es dispo .. »
Peut être que Luca aura repris le boulot, même si je me dis que ce sera encore trop tôt. Mais on verra au moment voulu. Et si mon mari ne peut pas m'accompagner et bien je ferais avec. De toute façon on vit un peu au jour le jour dans l'avancé de notre relation. Rien n'est simple et même moi parfois je ne saisis pas tout ce que mon cœur essaie de me dire. J'ai peur aussi de faire un faux pas et de brusquer Luca. Peur qu'au final même s'il m'apporte son attention nos routes ne partent pas dans la même direction. Je n'oublie pas qu'à la base note mariage est juste un contrat et que le développement des sentiments n'étaient pas prévus dans le programme. Enfin je fais de mon mieux pour accorder nos violons, pour trouver un équilibre, qui par moment semble précaire. Après avoir déjeuner vient le moment de la douche, là aussi je lui laisse son espace, je l'accompagne juste et l'aide pour lui faciliter la tâche. On discute des modalités de la future venue du kiné. Pas question qu'il aille à l'hôpital pour sa rééducation alors que tout se trouve à porter de main dans la salle de sport de la villa. Pas au départ tout au moins.
« Tu pourras aller à l'hôpital faire des séances après, quand vraiment tu iras mieux. »
Un compromis pour qu'il ne se sente pas trop dépendant de ce qu'être marié avec moi lui offre. Puis je m'efface, ayant bien compris l'incidence de ma présence sur lui dans ces moments d'intimité. Je ne m'en offusque pas. J'apprends de mes erreurs et je fais de mon mieux pour qu'il se sente à son aise et surtout chez lui. Pendant qu'il se douche je vague à quelques occupations. Ce qui me permettra ensuite de mettre le reste de ma journée à notre profit.

Je viens juste d'éteindre mon ordi quand j'entends Luca m'appeler. Je vais immédiatement le rejoindre.
« Je m'occupais de finir quelques papiers comme ça je suis tranquille, je peux te consacrer tout le reste de ma journée. »
Parce que j'ai quand même une affaire à faire tourner, des marchés à suivre par rapport à l'élevage, et des contrats à conclure. Même si j'ai toute une équipe derrière moi, les décisions finales m'incombent. Bien sur en retrouver Luca tout droit sorti de la douche, je ne peux m'empêcher de revenir sur ma taquinerie par rapport au lavage d'oreille. Je me mets à rire quand il me les montre. 
« En effet elles sont bien propres. C'est parfait monsieur Wang. »
Il est vrai que dans des moments pareils ceux qui ne nous connaissent pas ne pourraient aucunement douter de notre complicité. Elle nous éclabousse un peu plus chaque jour. Du moins dans ce genre d'instant. Mais c'est toujours une bonne chose que l'on s'entende bien. Je n'imagine même pas comment serait notre vie, si on ne se supportait pas.
« Oui tu as raison c'est plus prudent. »
Pas la peine de faire forcer Luca inutilement, surtout qu'il va avoir bientôt ses exercices de rééducation. Je vais récupérer nos vestes et je l'aide. Profitant de cette proximité, de plus en plus agréable. Puis j'avance le fauteuil.
« La voiture de monsieur est mise à disposition. »
Et une fois qu'il est installé je pose une petite couverture sur ses jambes et je le pousse vers la sortie. Charlie a fait installé des rampes de descente pour faciliter l’accès à la villa et au jardin. De quoi aussi donner une autonomie à Luca s'il veut sortir seul quand je suis absente ou occupée. Ainsi il ne dépend pas de moi s'il veut prendre l'air.

Et on se dirige vers les écuries, Du chemin on peut voir les obstacles qui ont été installés dans le manège extérieur, il est vrai qu'avec un temps pareil autant profiter pour faire un entraînement en plein air.
« Je vois que Charlie a fait mettre tout en place. Je me demande ce que je ferais sans lui. Vous vous entendez bien tous les deux ? »
J'ai encore le souvenir de comment mon ami avait réagi au moment de l'annonce de mon mariage, je sais aussi que Luca l'a aidé durant la travaux. Tout ce qui se passe doit bien avoir rassurer mon ami sur les réelles intentions de mon mari. Lui qui au départ le voyait comme un profiteur ou un voleur d'héritage.
« J'ai même la sensation qu'il en a rehaussé certains. Il a du recevoir les directives pour la hauteur des obstacles. »
Une chose qui est passé à l'as de mon côté, mais comme Charlie m'accompagne dans les concours, et encore plus depuis la mort de mon père, il gère aussi certaines modalités. Et ce n'est pas plus mal, cela me donne plus de temps pour me concentrer et me préoccuper de l'essentiel. Une fois à l'entré des écuries on salue tout le personnel présent.
« Bonjour, et merci pour la mise en place du circuit d'obstacles. C'est parfait. »
Chul est déjà hors de son box, et attend patiemment que je m'occupe de le seller et de le préparer.
« Tu as vu qui vient nous voir sauter aujourd'hui. J'espère que tu es bien motivé pour montrer à Luca comment on est doué tous les deux. »
Quelques caresses, un baiser sur son naseau. Et nous voilà fait prêt à nous échauffer sous le regard de mon mari.  

vmicorum.


Naissance
d'une flamme intense. Elle vient d'une étincelle et grandit doucement au creux des coeurs qui se mettent à l'unisson.
Revenir en haut Aller en bas
Luca WangBon pour te remonter le moral
Luca Wang
https://www.ciao-vecchio.com/t7070-luca-wang-into-the-unknown https://www.ciao-vecchio.com/t7079-luca-wang-welcome-to-my-world#240251
Faceclaim : Woo Do Hwan ©Everdosis
Thème·s abordé·s : Aucun
Messages : 503 - Points : 1802
Convalescence. ( Luca  7dEMexY
Âge : 30 ans
Métier : Officier de police judiciaire
Convalescence. ( Luca  Empty
# Sujet: Re: Convalescence. ( Luca ( le Mer 10 Mar 2021 - 9:30 )

prendre le temps.
luca & na young
Si la vie, t'offre un être inattendu, qui rend ton monde merveilleux, n'essaie pas d'en connaître la date de péremption, elle te sera révélé en temps voulu. Profite de ce qui t'a été donné, avec authenticité et infinité...
Le sourire aux lèvres en écoutant sa femme, Luca n’avait pu que l’encourager et la contempler avec tendresse. Il croyait en elle, il savait tous les efforts qu’elle mettait dans sa passion, donc il ne lui souhaitait que le meilleur et si jamais elle échouait, ce n’était pas grave, il serait également présent pour la réconforter. « Tu y parviendras, tu es douée pour ça. » Certes, il ne connaissait pas énormément le monde des chevaux toutefois Na Young savait ce qu’elle faisait, elle savait comment s’y prendre et vu comment elle paraissait déterminée, il ne doutait pas un seul instant de ses capacités. « Ne te mets pas trop la pression non plus. » Evidemment, le jeune homme ne rétorquait pas ses mots parce qu’il ne voulait pas qu’elle soit sur le podium mais simplement parce que le plus important était qu’elle s’amuse, et non pas qu’elle se ronge les sangs à l’idée d’avoir une place sur le top. « Je verrais si je peux poser des jours. » Un week-end à Rome serait fantastique, il n’avait jamais eu l’occasion de voyager avec son ex-fiancée, celle-ci n’était jamais réellement emballée à l’idée et rien que de penser à ce que son épouse et lui pouvaient faire, même si elle ne serait pas souvent présente, cela lui donnait envie. Hors malheureusement, il ignorait si c’était possible car à cause de son accident il avait déjà manqué beaucoup de jours de travail, il se sentait un peu mal en rapport à cela bien que ce n’était pas de sa faute et qu’on lui avait demandé de prendre son temps pour récupérer. C’était plus fort que lui. Voilà pourquoi il ne savait pas si cela serait possible, parce que demander un week-end quelques temps après avoir repris le travail, il avait peur que ça paraisse déplacer hors il essaierait. Il s’était toujours démené pour les autres, il était celui qui travaillait souvent beaucoup plus que ce qu’on lui donnait et ce, même si on le mettait de côté au départ, donc probablement qu’on pouvait faire ça pour lui désormais. Il ne leur demandait pas la lune après tout.

Après avoir discuté encore un peu pendant le petit-déjeuner, ils s’étaient dirigés ensemble vers la salle de bain, Luca avançant à son rythme tandis qu’ils continuaient de parler. Il remerciait sa femme de ne pas le brusquer, de comprendre sa gêne qu’il avait en rapport à cette nouvelle vie à laquelle il n’était toujours pas habitué et de lui laisser une opportunité de pouvoir encore faire des choix. Plutôt qu’épiloguer en long et en large, le garçon s’était contenté d’acquiescer avant de partir se doucher, Na Young allant vaquer à d’autres occupations durant ce temps. « Ah, c’était une très bonne idée ça. » Lui avait-il rétorqué en souriant après avoir terminé de se laver et qu’elle soit venue le rejoindre. C’était agréable de pouvoir passer du temps ensemble puis continuer de se découvrir encore et toujours. Au moins, il y avait un peu de positif dans cet accident qui avait failli lui coûter la vie. L’atmosphère était douce et chaleureuse, le jeune homme ne résistant pas à lui montrer ses oreilles afin de compléter ses mots et le couple ne put que rire ensemble devant tant de bêtises. C’était naturel et le cœur de l’officier se réchauffait toujours un peu plus en présence de la cavalière.

Se promener en fauteuil était plus raisonnable et bien que Luca aurait préféré marcher de lui-même, il avait choisi de ne pas trop forcer non plus. Remerciant sa femme avant de s’asseoir, toujours avec cette esquisse au bord des lèvres, ils étaient donc partis se rafraîchir de l’air extérieur et ça aussi, qu’est-ce que ça faisait un bien fou ?! Ses yeux vaquaient tout autour de lui, closant ses paupières par moment juste pour apprécier la légère brise avant de les rouvrir quelques instants plus tard. Lui aussi se mit à observer les différents obstacles qui avaient été installés avant que Na Young ne le questionne sur sa relation avec Charlie. « Ca va, oui. Je le trouve sympathique et il a l’air de beaucoup se soucier de toi. » Pas une seule fois Luca n’avait reproché à cet employé de douter de lui ou de lui poser trop de questions, c’était compréhensif. Il ne pouvait pas lui en vouloir pour cela, au contraire, il partait du principe que c’était à lui de prouver qu’il était une bonne personne et qu’il ne voulait que du bien pour son épouse. « Du coup, tu vas devoir sauter tout ça ? » La question était stupide, le jeune homme en avait conscience néanmoins il en était impressionné et admiratif surtout. Il était vraiment curieux de voir sa femme à l’œuvre même s’il ne pouvait empêcher la pointe d’inquiétude qui le gagnait… Malgré tout le danger que représentait son travail, il n’était pas quelqu’un de « casse coup » donc c’était normal d’appréhender un peu malgré tout.

Arrivés aux écuries, Luca avait salué également le personnel présent, laissant ensuite Na Young échanger brièvement avec eux avant de parler à son cheval. « J’espère qu’il va prendre soin de toi autant que tu prends soin de lui. » Une manière subtile de montrer qu’il se tracassait mais qu’il ne l’empêchait en rien non plus, qu’il la soutenait et qu’il ne souhaitait pas qu’elle se mette la pression à vouloir bien faire. Parce que c’était toujours lorsqu’on agissait de la sorte, lorsqu’on se pensait capable de tout, qu’un accident bête arrivait. En tout cas, en dépit de son inquiétude, il était également curieux de la voir sur son cheval et sauter ses obstacles, ses émotions étaient partagées entre l’excitation et l’appréhension mais c’était probablement normal, il n’avait jamais assisté à ce genre de choses jusqu’à présent.

vmicorum.


Come and find me
When you’re standing on the edge, so young and hopeless, got demons in your head, we are, we are the colors in the dark ▬ Never tell yourself you should be someone else, stand up tall and say I’m not afraid, I’m not afraid
Revenir en haut Aller en bas
Na Young WangTu te bonifies avec l'âge… ou pas
Na Young Wang
https://www.ciao-vecchio.com/t7066-na-young-et-si-demain-ouvrait https://www.ciao-vecchio.com/t7076-tu-montres-ton-compte-en-banque-et-apres-on-discute#240168
Faceclaim : Ryu Hwa Young © bermudes. (vava + code sig) / Soy Sauce (icons) / lauly (crackship)
Thème·s abordé·s : /
Messages : 458 - Points : 1591
Convalescence. ( Luca  VDAozhg
Âge : 30 ans née le 08 octobre 1990 à Naples
Métier : Propriétaire d'un haras. Elevage de Haflinger et de Lipizzan. Cavalière en concours équestre.
Convalescence. ( Luca  Empty
# Sujet: Re: Convalescence. ( Luca ( le Mer 17 Mar 2021 - 11:10 )

prendre le temps.
luca & na young
Si la vie, t'offre un être inattendu, qui rend ton monde merveilleux, n'essaie pas d'en connaître la date de péremption, elle te sera révélé en temps voulu. Profite de ce qui t'a été donné, avec authenticité et infinité...
L'excitation du concours passe dans le son de ma voix, difficile de ne pas languir ce moment. Ou en sachant que vu les derniers événements rien ne serait facile. Mais je ne suis pas du genre à baisser les bras ou à refuser les challenges. J'ai été élevée de cette façon, faut savoir se battre quand on désire quelque chose. Je suis également consciente que même si on veut très fort l'obtenir et bien cette chose peut nous passer sous le nez. Je ferais de mon mieux en mettant toutes les chances de mon côté. Un peu comme je le fais avec Luca. Même si tout est bien plus compliqué quand les sentiments rentrent en ligne de compte. Surtout que je n'ai pas l'habitude de gérer mes ressentis, je suis du genre assez froide. Mais il a fissuré cette carapace que mon éducation avait forgé au fil des années. En tout cas j'apprécie cette attention qu'il me porte et qui grandit jour après jour.
« Je t'en fais pas je ne ferais rien d’insensé ou de risqué. Et ce serait chouette si tu pouvais être là, mais je comprendrais si à cause de ta reprise cela soit impossible. »
Je ne lui en voudrais pas, même si mon mari me manquerait. Mais bon il nous reste deux mois on avisera au fur et à mesure, la priorité étant d'abord sa remise en forme pour qu'il puisse reprendre une vie plus normale. Même si l'avoir à la maison tous les jours est vraiment agréable. Tout semble bien plus facile en sa présence. Les journées se teintent de couleurs douces et joyeuses. Faisant naître des petits arcs en ciel dans mon cœur, des petites graines de bonheur qui germent tendrement. Ce qui me fait sourire. Une fois le petit déjeuner pris tout en discutant, je l'aide pour aller à la douche, avant de m'éclipser pour lui laisser son moment à lui. Si certaines barrières tombent, d'autres restent bien présentes mais pas question de les lui faire baisser s'il ne se sent pas encore prêt. Je ne sais pas moi même si je suis réellement prête. Peut être plus dans le manque de certains contacts, notamment des physiques. Je pensais en me mariant à un inconnu, aller voir ailleurs pour être comblée charnellement. C'était dans mon idée et je n'aurais jamais empêché mon mari d'en faire de même, du moment que la discrétion restait de mise. Mais au final je n'en ai pas éprouvé le besoin et je n'en éprouve pas plus l'envie, même si les mois passent et que parfois le désir s'égare sur ma peau quand je suis couchée à côté de Luca. Quand dans un mouvement lent nos peaux se frôlent. Frissonne t-il lui aussi ? Mais ce n'est pas le moment d'avoir ce style de pensées. Je le laisse donc vaquer à sa douche alors que je rejoins le salon pour finir de régler quelques affaires.

Puis on se retrouve, Luca ne manque pas de me présenter ses oreilles toutes propres, vu que je l'avais gentiment titiller sur ce sujet avant qu'il ne se lave. On se prépare pour descendre aux écuries ou je dois m'entraîner. Chul en a autant besoin et envie que moi. C'est une manière de m'évader et de gérer mon stress et mes angoisses. Et là il y a eu un lourd cumul, même si doucement tout s'apaise. J'aide Luca à s'installer sur son fauteuil, j'aime le voir sourire. Je le trouve craquant quand ses lèvres s'étirent dans ce mouvement. Et on sort, l'air est frais mais pas dérangeant. De toute façon mon mari est bien couvert. On continue de parler et bien sur Charlie vient dans la conversation. Je sais que pour mon ami cela a été compliqué d'admettre mon mariage, mais j'aimerais que Luca et lui s'entendent bien. Cela me ferait mal au cœur s'il y avait des craintes ou de la rancœur entre eux.
« Oui il se conduit un peu comme un grand frère. Il m'a presque grondé comme une gamine quand je lui ai dis pour nous. »
Je me mets à sourire.
« Faut dire que cela faisait quand même fou. Mais plus les jours avancent et plus je me dis que c'était une idée merveilleuse. Le destin a mis un homme formidable sur ma route. »
Comme quoi parfois ce que l'on voyait comme une corvée, une chose négative pouvait apporter du bon et même du très bon.
« Et oui avec Chul on va devoir sauter tout ça. Et en plus on a un chrono à respecter.  Mais ne t'en fais pas je serais prudente. »
Parce que je sens bien qu'il s'inquiète un peu et cette sensation me touche. Je suis peu habituée au final que l'on se fasse du souci pour moi. Mon père au moment des concours était strict et rester froid, ne cherchant que la perfection dans tous mes entraînements. De sentir Luca impliqué et soucieux me bouleverse. On arrive devant le manège où les obstacles sont installés.

Je bloque le fauteuil de Luca, je le positionne pour qu'il puisse sans problème me suivre tout au long du parcours et apprécier l'évolution. On salue tout le monde et puis je salue mon cheval. La douceur et le respect sont toujours de mise entre nous, mes doigts glissent dans son pelage. Alors qu'il me pousse doucement de son museau.
« Oui on va prendre soin l'un de l'autre. »
Avant de monter je viens poser un baiser sur la joue de mon mari.
« Tu n'as pas froid au moins ? »
Un sourire et puis je monde en selle. Charlie ouvre le portail du manège, m'assurant qu'il reste dans le coin pour surveiller et chronométrer mes parcours. Je vais d'abord faire quelque tours du manège à Chul pour échauffer ses muscles. J'en profite pour tout repérer et me familiariser avec le sens du parcours.
« Tu as vu Chul là entre deux bas il y a un haut. Faudra forcer la cadence juste après. »
Puis je me positionne en face du premier obstacle.
« Tour de chauffe. On y va doucement mon tout beau. Charlie tu donnes le top. »
Et quand Charlie lance le chrono je me lance. Une petite marque d'hésitation face au grand obstacle entre les deux petits, mais Chul le passe haut la main.
« Oui c'est bien continue. »
Je reste concentrée, ma cravache à la main, mais je ne m'en sers pas. Il n'y a que mes jambes qui marquent la cadence et le maniement des rênes . On frôle une barre mais elle ne tombe pas.
« Pénalité. »
Et on recommence jusqu'à ce que tous les obstacles soient passés sans accro. Le temps du parcours baisse au fil des essaies. Je flatte à chaque réussite l'encolure de mon étalon.
« C'est bien tu es parfait Chul. On va s'arrêter là. »
Pour l'apaiser et le détendre je lui fais faire quelques tours du manège, alternant les allures de pas. Passant du galop au trot puis au pas avant de repartir au galop. Pour finir par faire un tour juste au pas, saluant d'un geste de la main Luca quand on est à sa hauteur. Puis je sors du manège et descends de Chul.
« Tu as bien bosser mon grand. »
Je lui donne la récompense que j'avais mise dans ma poche avant d'entrer dans le manège. Je me dirige vers mon mari suivi de mon étalon.
« Alors tu as trouvé ça comment ? Est ce qu'on t'a impressionné ? Tu n'as pas eu peur ? »
Tout en demandant son avis à Luca j'ôte la selle de Chul, la posant sur la barrière. J'enlève également son mord. Je me baisse pour vérifier ses pattes et masser ses chevilles que je bande directement pour éviter qu'il y ait une faiblesse de ce côté là à cause d'un coup de froid. Puis je prends de la paille et je frotte son corps pour le sécher, avant de poser la couverture sur ses flancs.
« Et voilà maintenant tu peux te poser tranquille Chul. Et moi je peux m'occuper de Luca. »

vmicorum.


Naissance
d'une flamme intense. Elle vient d'une étincelle et grandit doucement au creux des coeurs qui se mettent à l'unisson.
Revenir en haut Aller en bas
Luca WangBon pour te remonter le moral
Luca Wang
https://www.ciao-vecchio.com/t7070-luca-wang-into-the-unknown https://www.ciao-vecchio.com/t7079-luca-wang-welcome-to-my-world#240251
Faceclaim : Woo Do Hwan ©Everdosis
Thème·s abordé·s : Aucun
Messages : 503 - Points : 1802
Convalescence. ( Luca  7dEMexY
Âge : 30 ans
Métier : Officier de police judiciaire
Convalescence. ( Luca  Empty
# Sujet: Re: Convalescence. ( Luca ( le Ven 26 Mar 2021 - 18:14 )

prendre le temps.
luca & na young
Si la vie, t'offre un être inattendu, qui rend ton monde merveilleux, n'essaie pas d'en connaître la date de péremption, elle te sera révélé en temps voulu. Profite de ce qui t'a été donné, avec authenticité et infinité...
C’était normal pour Luca de se soucier de son épouse, il avait toujours été ce genre de garçon avenant et attentionné à tout ce qui l’entourait, encore plus à ses proches. Il n’avait pas envie que Na Young se mette la pression inutilement, il voulait avant tout qu’elle profite et s’amuse de cette passion qu’elle aimait tant. A force de vouloir trop bien faire, elle risquait de finir par détester ce qu’elle adorait auparavant et là n’était certainement pas l’objectif qu’elle désirait atteindre. Il espérait réellement que sa femme comprendrait cela, qu’elle parviendrait à se détacher de tout ce qu’on lui avait inculqué jusqu’à présent et qu’elle réaliserait que la simplicité pouvait également être une source de bonheur. Certes, elle lui avait déjà avoué être différente de celle qu’elle était par le passé, lui-même le remarquait et pourtant il n’avait pas plus que ça eu l’occasion de la connaître sous son « mauvais » jour. En tout cas, il l’appréciait telle qu’elle était aujourd’hui et ferait toujours de son mieux afin de l’épauler. « Je te tiendrais au courant et on avisera. » Lui aussi espérait pouvoir être présent, il souhaitait sincèrement la soutenir et l’encourager. Ils étaient mariés, n’était-ce pas son devoir d’être là lors de tels évènements ? Habituellement, il n’aurait probablement eu aucun problème à poser quelques jours hors après tout son temps d’absence, il ignorait si on le lui accorderait.

Le petit-déjeuner terminé, la douche prise ensuite, l’officier qui avait délaissé sa femme quelques instants plus tôt, l’avait rapidement retrouvée. Complices, ils avaient plaisanté sur ses oreilles entièrement lavées et ce n’était qu’enfin qu’ils avaient pris la route vers l’extérieur, le garçon confortablement installé dans une chaise roulante. La conversation avait naturellement tourné autour de Charlie, l’un des employés de son épouse mais également ami de cette dernière, et bien que celui-ci était méfiant de Luca, ça ne l’empêchait pas de l’apprécier. Des amis fidèles on en avait peu et le jeune homme comprenait que Charlie puisse se faire du souci pour la cavalière. Après tout, elle avait énormément d’argent, n’importe qui aurait pu profiter de son argent, il aurait très bien pu être un escroc, néanmoins de ce côté-là, c’était vrai que Na Young était bien tombée. Luca n’en avait jamais eu après sa richesse et même encore en ce jour, il n’en était pas spécialement intéressé. C’était impressionnant, oui, sa qualité de vie s’était élargie, oui aussi, cependant il pouvait tout autant se passer de ce qu’il avait gagné. Il n’était pas aussi matérialiste. « C’est compréhensible, mes proches ont aussi cru que j’étais fou. » Un doux rire avait traversé la barrière de ses lèvres à ses dires ; ce mariage était tellement sorti de nulle part, personne ne s’y était attendu et pas même lui. « Tu n’es pas mal dans ton genre non plus. » Avait ajouté Luca avec douceur, sincère. La jeune femme ne s’en apercevait peut-être pas cependant il la trouvait formidable elle aussi, elle le rendait bien plus heureux que ce qu’elle pouvait imaginer.

Curieux du parcours que son épouse allait devoir faire, le garçon l’avait interrogé sur le sujet et la surprise s’était lu dans son regard lorsqu’elle lui avouait qu’en effet, il fallait sauter toutes ses barrières. Si une part de lui ne pouvait s’empêcher d’être inquiète, l’autre en était sincèrement impressionnée parce qu’il avait conscience que ça ne devait pas être une tâche facile. Il leur avait certainement fallu beaucoup d’entraînement pour pouvoir réussir ça aujourd’hui. « Ca marche, je vous encourage dans ce cas. » Il sourît de plus bel, rassuré par les paroles de sa vis-à-vis avant de secouer la tête, il n’avait pas froid. Na Young s’en était allée ensuite et il ne l’avait pas quitté des yeux, observant chaque passage du parcours avec attention. Son cœur battait la chamade avant chaque saut, anxieux malgré lui à ce que quelque chose n’arrive à sa femme, cependant lorsqu’elle y parvenait sans difficulté, une esquisse irradiait son visage, fière d’elle. « C’était parfait. » Lui avait-il répondu, une fois la jeune femme de retour à sa hauteur, ses mains frappant doucement entre elles en guise d’applaudissements. « J’ai eu un peu peur mais j’ai surtout été impressionné. » C’était plus fort que lui de se tracasser cependant il ne l’avait pas été au point de détourner son regard et cesser de l’encourager silencieusement. En silence tout d’abord, il l’avait observée terminer de prendre soin de son cheval puis lorsque l’attention de Na Young s’était de nouveau posée sur lui, il n’avait pu que lui sourire avec tendresse. Il était bien là avec elle et c’était tout ce qui lui importait.

vmicorum.


Come and find me
When you’re standing on the edge, so young and hopeless, got demons in your head, we are, we are the colors in the dark ▬ Never tell yourself you should be someone else, stand up tall and say I’m not afraid, I’m not afraid
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Convalescence. ( Luca  Empty
# Sujet: Re: Convalescence. ( Luca ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Convalescence. ( Luca -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Autour de Naples :: Autres quartiers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : 1, 2  Suivant