Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility

Revenir en haut
Aller en bas

Le Deal du moment : -37%
Promo sur la Trottinette électrique GoRide Pro
Voir le deal
219 €

 

- fear((less)) | ft Chae Rin -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Tian GrimaldiLa jeunesse dorée et éclatante
Tian Grimaldi
https://www.ciao-vecchio.com/t7669-tian-there-s-someone-right-be https://www.ciao-vecchio.com/t7687-tian-wish-you-were-here
Faceclaim : Byun Baekhyun (sign bat'phanie)
Thème·s abordé·s : stalking principalement
Messages : 250 - Points : 936
fear((less)) | ft Chae Rin RUMgK7e
Âge : 27 ans
Métier : Bibliothécaire à l'université
fear((less)) | ft Chae Rin Empty
# Sujet: fear((less)) | ft Chae Rin ( le Dim 10 Jan 2021 - 15:11 )


Elle ne faisait qu'aller et venir, cette sensation. Elle ne faisait qu'apparaître quand tu t'y attendais le moins, et elle disparaissait quand tu l'attendais de pied ferme. Elle semblait te prendre au dépourvu et te perturbait à chaque fois qu'elle venait te frôler le dos. Tu semblais t'arrêter de fonctionner pendant quelques secondes, comme une biche apeurée, tu restais immobile, la peur au ventre, la gorgée nouée. T'avais toujours envie de te retourner. Bêtement. Tu le faisais à chaque fois. Tu prenais une grande bouffée d'air frais et tu te tournais, lentement, laissant ton regard inspecter tout ce qui se trouvait derrière toi. Tu ne voyais jamais rien. Du moins personne te fixait comme tu semblais le croire. Mais la sensation ne te quittait pas pour autant. Tu te demandais toujours ce que tu ferais le jour où tu te retournerais et tu croiserais le regard de quelqu'un. Le regard de cette personne qui prenait un malin plaisir à faire de toi sa poupée, son pion. C'était comme si un être supérieur te contrôlait parfois. T'osais plus passer par certains chemins, donc tu prenais toujours les autres. T'osais plus t'arrêter dans ce magasin, donc t'allais dans un autre. Comme si on voulait te forcer à aller dans un endroit en particulier. Et toi, pantin ridicule, tu t'exécutais. La peur te guidait, elle te forçait à aller te cacher dans des endroits improbables parfois. Elle te forçait à foncer bêtement chez toi et à t'enfermer dans ton appartement avant d'aller coller ton visage à la fenêtre pour vérifier que personne n'était en bas, à fixer ta fenêtre. Mais tu ne voyais jamais personne. Jamais. Au travail, durant tes jours de repos... Il n'y avait jamais personne. Il n'y avait que toi. Tu avais arrêté de compter le nombre de fois où tu t'étais simplement demandé si vraiment ce n'était pas toi qui perdait la raison. Si ce n'était pas toi qui sombrait un peu plus chaque jour dans la folie. T'osais pas spécialement en parler mais t'en mourais d'envie. Tu voulais pas forcément qu'on trouve des solutions, mais juste qu'on t'écoute. Qu'on t'écoute sans te dire que tu te faisais des idées, que c'était ton imagination, que tu devrais arrêter de regarder la télé avant de dormir. Tu voudrais juste qu'on t'écoute.

Aujourd'hui encore, tu fonçais sans vraiment regarder où tu allais. Ton souffle était court et ton regard brillait clairement de panique alors que tu te faufilais entre les gens. Quelqu'un te suivait, quelqu'un marchait dans tes pas, quelqu'un t'observait. Et si tu n'étais pas fou, tu songeais que t'allais probablement le devenir avec le temps. T'avançais, paumé, espérant que l'endroit dans lequel tu pourrais te planquer allait apparaître comme par magie.
Et il apparut, comme par magie. Le restaurant de Chae Rin. Pris d'une énergie nouvelle, tu accéléras le pas, courant presque, pour aller t'y réfugier, entrant dans un bruit sourd alors que la porte se fermait derrière toi. Ton torse se soulevant rapidement alors que tu te tournais vers la rue, le cœur battant, fixant les silhouettes qui passaient, espérant sans trop le vouloir en repérer une qui sortirait du lot. Mais rien. Tu ne voyais rien. Comme d'habitude. Faisant face à la salle, tu repris lentement ton souffle, murmurant un petit « Bonjour » sans trop savoir à qui tu t'adressais. T'avais juste envie de voir un visage familier, pour te réconforter un peu. T'allais pas la déranger longtemps, juste le temps que ton cœur arrête de battre aussi vite. Elle devait être occupée, en plus.
AVENGEDINCHAINS


It's the questions we can't answer that teach us the most. They teach us how to think. If you give a man an answer, all he gains is a little fact. But give him a question and he'll look for his own answers.
Revenir en haut Aller en bas
Chae Rin FerlicchiTu te bonifies avec l'âge… ou pas
Chae Rin Ferlicchi
https://www.ciao-vecchio.com/t8118-chae-rin-ferlicchi https://www.ciao-vecchio.com/t8123-chae-rin-33-ans-chef-cuisiniere
Faceclaim : Seo Ji Hye + ©Chonchon
Thème·s abordé·s : Aucun
Messages : 105 - Points : 172
fear((less)) | ft Chae Rin Ff23d3f080e089f388354f133b35e055fda3c5cf
Âge : 33 ans
Métier : Chef cuisinière
fear((less)) | ft Chae Rin Empty
# Sujet: Re: fear((less)) | ft Chae Rin ( le Ven 19 Fév 2021 - 9:40 )
FearlessTian & Chae Rin

C’était la folie. La salle était pleine et l’heure défilait à une allure inimaginable. Chae Rin s’exécutait dans tous les sens, donnant des ordres ici et là, tout en gérant elle-même la cuisson de certains plats afin de ne pas trop faire attendre les clients. Très vite, les assiettes étaient posées sur le comptoir avant d’être emportées aux tables désignées puis peu à peu, le coup de feu s’était estompé, si on entendait les gens rires, s’amuser ou simplement discuter, le calme avait commencé à apparaître dans la cuisine. C’était après avoir félicité le reste du personnel que la jeune femme avait retiré la coque de sa tête et son tablier, désireuse de prendre une pause après tout ce raffut. Elle avait assez confiance en ses employés pour savoir qu’ils pouvaient se débrouiller sans elle, surtout que le plus difficile était passé désormais.

Quittant alors la cuisine, prête à sortir prendre l’air, son regard s’était perdu sur un visage familier et la surprise s’était automatiquement lue dans ses pupilles. Elle ne s’était pas attendue à croiser Tian dans son restaurant, du moins pas aujourd’hui, et pas à cette heure non plus. Il ne venait généralement pas à l’improviste ou lui laisser un message pour la prévenir, d’où la surprise de sa visite néanmoins la jeune femme n’allait pas s’en plaindre. Bien au contraire. Hors, elle n’était pas stupide et en l’observant, elle avait bien remarqué que quelque semblait clocher. « Salut toi. » Avait-elle alors rétorqué tout en s’approchant de lui, un somptueux sourire égayant sa figure. « Ça va ? » Plus une formalité qu’autre chose en réalité puisque même si le garçon lui disait aller bien, son expression affichait le contraire. « Tu es tout essoufflé. » Sans même attendre un semblant de réponse, elle avait tiré un tabouret afin qu’il ne s’asseye au comptoir. « Tiens installe-toi. » Et sur ses dires, plutôt que prendre la direction de l’extérieur, la cuisinière s’était dirigée derrière le bar où elle lui servit aussitôt un verre d’eau, le glissant devant son vis-à-vis qui paraissait bien plus que perturbé. « Qu’est-ce qu’il t’arrive ? » Elle ne savait pas si Tian avait envie d’en parler, si elle était le genre de personne à qui il aimerait se confier toutefois c’était dans son restaurant qu’il était venu donc elle ferait de son mieux pour l’épauler. « On dirait que tu as vu un fantôme. » Son teint était si pâle et cette constatation ne faisait qu’inquiéter un peu plus la jeune femme, incapable de deviner quel type de pensées accaparaient l’esprit du garçon en cet instant.



Looks like a girl but she's a flame, so bright she can burn your eyes. Better look the other way, you can try but you'll never forget her name. She's on top of the world. She's just a girl and she's on fire, hotter than a fantasy, lonely like a highway, she's living in a world and it's on fire
Revenir en haut Aller en bas
Tian GrimaldiLa jeunesse dorée et éclatante
Tian Grimaldi
https://www.ciao-vecchio.com/t7669-tian-there-s-someone-right-be https://www.ciao-vecchio.com/t7687-tian-wish-you-were-here
Faceclaim : Byun Baekhyun (sign bat'phanie)
Thème·s abordé·s : stalking principalement
Messages : 250 - Points : 936
fear((less)) | ft Chae Rin RUMgK7e
Âge : 27 ans
Métier : Bibliothécaire à l'université
fear((less)) | ft Chae Rin Empty
# Sujet: Re: fear((less)) | ft Chae Rin ( le Ven 19 Fév 2021 - 20:00 )


T'étais plus du tout serein à l'idée de sortir de chez toi. Même dans ton appartement, parfois, tu n'étais pas à l'aise. Mais t'arrivais toujours à te rassurer en vérifiant que la porte d'entrée était fermée à clé ou en te disant simplement que personne ne serait assez idiot pour grimper jusqu'à ta fenêtre. Les idées loufoques ne te quittaient pas cependant et plus d'une fois tu te retrouvais le nez collé à la fenêtre pour observer l'extérieur. Pas le paysage ou le ciel comme tu l'aurais habituellement fait. Mais pour fixer le bas, la rue, les gens. Pour voir si quelqu'un avait le regard levé, pour voir si un regard tomberait dans le tien. Tu ne trouvais jamais personne, jamais rien et la seule personne qui te fixait était ton reflet. Et peut-être que si t'étais moins lâche tu ferais en sorte de croiser la personne qui te tourmentait. Si t'étais moins un trouillard, tu ferais en sorte de combattre cette ombre qui te tétanisait. Mais non, t'étais pas tout ça. T'étais la souris qui s'échappait en entendant le chat et tu te faufilais dans le plus petit des trous s'il le fallait. Juste pour être à l'abri.

Et aujourd'hui t'avais trouvé refuge ici. Tu déglutis lentement, un léger mouvement de recul dans les jambes alors que tu l'observais, gardant le silence face à sa question pendant quelques instants. Le temps de te recadrer – de souffler. « J'ai... », tu désignas l'extérieur, les pommettes rosies par la gêne ou l'effort, tu ne saurais le dire. « J'ai marché vite », avouas-tu avant de la remercier en t'installant lentement, une respiration tremblante quittant ta bouche. Tu baissas quelque peu le visage avant de le redresser vers elle, la remerciant une nouvelle fois. Tes mains secouées par de petits tremblements attrapèrent le verre. Et plutôt que de boire tu t'accrochas simplement à lui, le regard tourné vers l'extérieur dans un geste paniqué. « J'ai euh... », t'aurais sans doute préféré voir un fantôme. « J'ai juste... », que tu chuchotas, avalant enfin une grande gorgée d'eau. « J'avais juste l'impression que... », ton regard se tourna une nouvelle fois vers l'extérieur, ta moue perturbée faisant face à Chae Rin après quelques secondes. « J'ai cru voir quelqu'un ? », pourquoi c'était une question. Tu secouas quelque peu le visage, comme pour dire que l'idée était débile et qu'elle devrait oublier. Tu passas tes doigts dans tes cheveux dans un souffle coupé. « Désolé d'être venu sans prévenir... tu dois être occupée... », tu la regardas un instant, la mine embêtée, une lueur de panique toujours présente dans tes prunelles. Tu inspiras longuement – discrètement. « Je ne dérange pas trop au moins ? », demandas-tu d'une petite voix à peine audible, comme un gamin paumé, avant de terminer ton verre, jetant un autre coup d’œil vers l'extérieur.
AVENGEDINCHAINS


It's the questions we can't answer that teach us the most. They teach us how to think. If you give a man an answer, all he gains is a little fact. But give him a question and he'll look for his own answers.
Revenir en haut Aller en bas
Chae Rin FerlicchiTu te bonifies avec l'âge… ou pas
Chae Rin Ferlicchi
https://www.ciao-vecchio.com/t8118-chae-rin-ferlicchi https://www.ciao-vecchio.com/t8123-chae-rin-33-ans-chef-cuisiniere
Faceclaim : Seo Ji Hye + ©Chonchon
Thème·s abordé·s : Aucun
Messages : 105 - Points : 172
fear((less)) | ft Chae Rin Ff23d3f080e089f388354f133b35e055fda3c5cf
Âge : 33 ans
Métier : Chef cuisinière
fear((less)) | ft Chae Rin Empty
# Sujet: Re: fear((less)) | ft Chae Rin ( le Sam 20 Fév 2021 - 14:10 )
FearlessTian & Chae Rin

Tian était bizarre. Tout ce que Chae Rin remarquait, oui, était qu’en cet instant le garçon était bizarre. Elle n’aurait pu expliquer ni pourquoi néanmoins tout chez lui, lui donnait l’impression qu’il n’était pas comme d’habitude et évidemment, cela l’inquiétait. Toutes les fois où elle l’avait vu, il était plus enjoué, dynamique, plus mignon également hors là, en ce moment précis, il avait l’air perdu et terrifié, en plus d’être essoufflé. Elle ne savait pas ce qu’il se passait cependant elle n’avait pas attendu pour lui faire part de son inquiétude et s’assurer que le jeune homme allait bien. Déjà que c’était plutôt inhabituel de le voir débarquer dans son restaurant à l’improviste, son comportement actuel ne lui disait rien qui vaille non plus. Et en plus il balbutiait, ayant apparemment du mal à mettre des mots sur ce qu’il souhaitait exprimer, la jeune femme penchant légèrement son visage sur le côté à cette constatation. « Pourquoi ? » Pourquoi avait-il marché si vite juste pour venir dans son restaurant ? Et non, elle n’était pas assez stupide pour croire que c’était car Tian mourrait d’envie de pâtes. C’était louche, très louche. Hors plutôt que continuer à le harceler de question, la cuisinière l’avait motivé à s’asseoir avant de lui servir un verre d’eau, détaillant le moindre de ses gestes avec une profonde attention. Qu’est-ce qui avait pu paniquer ce garçon à ce point ? C’en était réellement inquiétant.

Afin de ne pas le déstabiliser, elle n’avait rien dit, le laissant prendre son temps pour se confier mais surtout se calmer et ce, même si elle avait hâte à ce qu’il crache le morceau afin de lui expliquer la situation. Elle ne l’avait pas quitté des yeux, regardant dans la même direction que lui à chaque fois que le garçon égarait ses iris ailleurs dans la pièce, vraisemblablement perturbé. Heureusement, la réponse n’avait pas tardé à arriver et la réaction de la jeune femme avait été instinctive, quelque peu hébétée, un simple « Voir quelqu’un ? » était sorti de sa bouche tandis qu’elle reprenait les mots exacts prononcés par Tian. Sur le coup, elle n’avait pas compris ce que cela sous-entendait toutefois après avoir analysé le comportement du garçon, que cela soit ses paroles qu’il peinait à trouver, son teint pâle, sa peur qui se lisait dans ses prunelles ou même ses tremblements, elle avait commencé à faire le rapprochement. « Ne t’en fais pas, tu es toujours le bienvenu ici. » Et donc non, il ne dérangeait pas, encore moins s’il avait des ennuies et qu’il cherchait un endroit pour trouver refuge. « Il y a une personne qui t’embête ? » L’avait-elle questionné d’une voix douce, montrant par la même occasion qu’elle était prête à l’écouter si besoin. « Vu ton état, je me doute que ce n’est pas rien. » Elle ne pouvait de ce fait pas oublier comme Tian lui avait demandé de le faire ; au contraire, elle estimait cela complètement normal de s’en tracasser.



Looks like a girl but she's a flame, so bright she can burn your eyes. Better look the other way, you can try but you'll never forget her name. She's on top of the world. She's just a girl and she's on fire, hotter than a fantasy, lonely like a highway, she's living in a world and it's on fire
Revenir en haut Aller en bas
Tian GrimaldiLa jeunesse dorée et éclatante
Tian Grimaldi
https://www.ciao-vecchio.com/t7669-tian-there-s-someone-right-be https://www.ciao-vecchio.com/t7687-tian-wish-you-were-here
Faceclaim : Byun Baekhyun (sign bat'phanie)
Thème·s abordé·s : stalking principalement
Messages : 250 - Points : 936
fear((less)) | ft Chae Rin RUMgK7e
Âge : 27 ans
Métier : Bibliothécaire à l'université
fear((less)) | ft Chae Rin Empty
# Sujet: Re: fear((less)) | ft Chae Rin ( le Sam 20 Fév 2021 - 16:00 )


Tu devais avoir l'air idiot à trembler aussi grand que tu l'étais. A regarder derrière toi comme si ta propre ombre pouvait te surprendre. A fixer le vide comme si t'allais trouver des réponses à des questions. Tu devais avoir l'air idiot de paraître apeuré comme tu l'étais, à deux doigts d'aller te faufiler dans le plus petit trou pour te planquer. « Parce que... » – c'était une bonne question qu'elle te posait là. Pourquoi ? Pourquoi t'avais marché aussi vite, à la limite de te mettre à courir partout juste pour échapper à ce qui te faisait peur. Pourquoi tu t'étais mis à accélérer le pas ? Toi-même tu ne savais pas, ça avait été instinctif. T'avais accéléré le pas en même temps que ton cœur s'était mis à battre plus vite. Tes jambes et ton organe vital carburaient à la même vitesse, en rythme, comme s'ils essayaient de s'accorder sur une mélodie. Et tes pensées, elles, voyageaient aussi à la même rapidité. Des idées saugrenues étaient venues germer dans ton esprit, crispant tes membres et rendant ta respiration plus difficile. Ton imagination t'avait clairement paumé et tous ces « et si » qui te piquaient l'esprit avaient réussi te retourner l'estomac. « Parce que... », soufflas-tu à nouveau. Mais t'avais aucune réponse. Pas même un truc débile à dire pour tenter d'échapper à l'interrogation. T'aurais pu dire que c'était sain, la marche rapide ou que tu t'entraînais pour le prochain prix. Ou que t'avais juste eu envie. Mais rien. Rien ne venait contre tes lèvres, à part le silence et la confusion dans ton regard. Parce que t'avais eu peur, parce que tu voulais éviter la personne qui te suivait – parce que tu perdais la tête.

Elle te proposa de t'asseoir ce que tu fis, la force de tes jambes ayant soudainement diminué depuis que t'étais là. T'espérais ne pas avoir besoin de courir dans l'immédiat parce que t'arriverais pas bien loin vu ton état. Les mots de Chae Rin te stressaient plus qu'autre chose alors que tu hochais le visage dans de petits mouvements rapides. T'avais vu quelqu'un. Qui, tu ne savais pas. Mais quelqu'un... même si en vrai tu n'avais vu personne. T'avais juste senti un regard sr ton dos et ça t'avait suffit. Mais non, t'avais vu personne en réalité. Juste ton ombre, ta peur. « Merci », lâchas-tu dans un souffle soulagé, tentant un petit sourire quelque peu crispé. Au moins tu savais que tu pourrais rester là pour te poser un peu. Tu savais que tu pourrais t'y réfugier, au besoin. Tu déglutis quelque peu à sa nouvelle question, ton regard se perdant sur le verre à présent vide devant toi. « C'est juste... », tu relevas le regard vers elle, perdu. Comment expliquer ? Sans donner l'impression que tu perdais la raison, surtout. « J'ai cru... », tu te raclas la gorge et secouas finement le visage. « Disons... ça comme ça ? », tentas-tu. Quelqu'un t'embêtait – dit comme ça t'avais l'impression d'être encore un gamin qu'on malmenait dans la cour de recré. « Et... je voulais pas croiser la personne », tu haussas rapidement les épaules dans une petite grimace, fixant à nouveau ton verre. « J'ai eu peur », murmuras-tu, abattu, et gêné surtout d'avouer ces mots.
AVENGEDINCHAINS


It's the questions we can't answer that teach us the most. They teach us how to think. If you give a man an answer, all he gains is a little fact. But give him a question and he'll look for his own answers.
Revenir en haut Aller en bas
Chae Rin FerlicchiTu te bonifies avec l'âge… ou pas
Chae Rin Ferlicchi
https://www.ciao-vecchio.com/t8118-chae-rin-ferlicchi https://www.ciao-vecchio.com/t8123-chae-rin-33-ans-chef-cuisiniere
Faceclaim : Seo Ji Hye + ©Chonchon
Thème·s abordé·s : Aucun
Messages : 105 - Points : 172
fear((less)) | ft Chae Rin Ff23d3f080e089f388354f133b35e055fda3c5cf
Âge : 33 ans
Métier : Chef cuisinière
fear((less)) | ft Chae Rin Empty
# Sujet: Re: fear((less)) | ft Chae Rin ( le Sam 20 Fév 2021 - 16:30 )
FearlessTian & Chae Rin

Chae Rin n’avait pas eu une vie particulièrement dramatique, elle ne pouvait pas s’en plaindre puisque mis à part un mariage arrangé, elle avait toujours pu vivre tranquillement et en toute innocence. Elle savait que d’autres personnes n’avaient pas cette chance, que le monde n’était pas aussi rose que celui dans lequel elle vivait et qu’elle-même si elle ne faisait pas attention, elle n’était pas à l’abris de voir tout son univers s’effondrait. Le comportement qu’elle adoptait parfois pouvait laisser croire qu’elle était naïve hors si elle était capable de l’être, elle ne l’était pas complètement non plus. Il n’y avait qu’à regarder les informations tous les jours pour s’apercevoir ô combien la vie était loin d’être un long fleuve tranquille, qu’il y avait des fous de partout mais également beaucoup de misère. Voilà pourquoi quand elle observait Tian en ce jour, l’état de celui-ci ne lui était pas passé inaperçue et elle n’avait pas été idiote au point de croire que c’était passager. Son attitude montrait que quelque chose était arrivée, quelque chose qui l’avait tétanisé et que pour s’en échapper, c’était dans son restaurant que le garçon s’était réfugié. Elle aimerait pouvoir l’aider, lui dire qu’il était en sécurité à présent et le conseiller, l’épauler, hors sans savoir exactement de quoi il s’agissait, c’était assez complexe. En premier lieu, elle avait essayé de le rassurer, de le laisser se calmer tandis qu’il s’installait, toujours autant perdu et à l’affût de tout ce qui l’entourait. Qui était cette personne qui voulait du mal à un garçon aussi adorable que Tian ? C’était à n’en rien comprendre et oui, Chae Rin était inquiète.

« C’est normal. Viens quand tu veux. » Il n’avait pas besoin de la remercier pour cela, ils étaient assez proches pour qu’elle lui offre le repas tous les jours s’il le désirait. Et elle n’avait pas résisté à l’interroger ensuite, souhaitant en savoir un peu plus sur la situation puis pourquoi pas, tenter de trouver une solution. Si quelqu’un l’embêtait, il ne fallait pas laisser passer ça et au contraire prendre les mesures nécessaires. Sauf que Tian ne paraissait pas être entièrement coopératif, il se confiait mais en même temps, pas vraiment ? Ses réactions faisaient croire qu’il n’y avait pas que ça, qu’il y avait bien plus qu’une « personne qui l’embêtait » mais de là à savoir quoi, c’était difficile. « Tu es en sécurité ici. » L’avait-elle alors rassurée d’un doux sourire. Elle n’hésiterait pas à mettre dehors quiconque essaierait d’approcher le jeune homme et ce, même si cela lui coûtait une perte de clientèle ; ce n’était pas ce qui importait le plus actuellement. « Seulement, si tu as des soucis, il faut que tu m’expliques. Je ne peux pas t’aider si je ne comprends pas distinctement de quoi il s’agit. » Elle ne le forçait pas à tout lui dire cependant elle voyait bien qu’il n’était pas tranquille, et dans un combat, on était plus fort à deux que tout seul non ? « C’est qui cette personne ? » La connaissait-il ? Ou bien, était-ce un inconnu qui lui cherchait tout simplement des ennuis ? Chae Rin l’ignorait totalement mais elle espérait que Tian parviendrait à l’éclairer un peu plus sur le sujet.



Looks like a girl but she's a flame, so bright she can burn your eyes. Better look the other way, you can try but you'll never forget her name. She's on top of the world. She's just a girl and she's on fire, hotter than a fantasy, lonely like a highway, she's living in a world and it's on fire
Revenir en haut Aller en bas
Tian GrimaldiLa jeunesse dorée et éclatante
Tian Grimaldi
https://www.ciao-vecchio.com/t7669-tian-there-s-someone-right-be https://www.ciao-vecchio.com/t7687-tian-wish-you-were-here
Faceclaim : Byun Baekhyun (sign bat'phanie)
Thème·s abordé·s : stalking principalement
Messages : 250 - Points : 936
fear((less)) | ft Chae Rin RUMgK7e
Âge : 27 ans
Métier : Bibliothécaire à l'université
fear((less)) | ft Chae Rin Empty
# Sujet: Re: fear((less)) | ft Chae Rin ( le Sam 20 Fév 2021 - 16:54 )


Mis à part les doutes sur le fait qu'on te suive réellement, d'autres questions venaient s'y ajouter. Si c'était le cas, si c'était vrai, et qu'on te suivait... pourquoi ? Tu te posais souvent la question alors que tu regardais autour de toi, que tu faisais attention aux visages de chaque personne que tu croisais. Tu te posais la question quand tu vérifiais que ta porte d'entrée était fermée à clé et que Tetris était bien avec toi dans la chambre. Tu te posais la question quand tu t'arrêtais soudainement de marcher dans la rue, cette impression lugubre collée au dos. Pourquoi ? Pourquoi toi ? Qu'avais-tu fait ? Ou au contraire, que n'avais-tu pas fait ? Pourquoi te portait-on un intérêt soudain ? Tu devais avoir croisé la personne, non ? Tu avais dû lui parler, lui sourire. Tu avais dû rire à une de ses blagues, tu avais emprunté le même chemin qu'elle, croisé son regard. Tu avais dû la voir une fois dans ta vie et c'était à ce moment que l'individu avait basculé. Te suivre de loin paraissait alors la meilleure solution. Oui, mais pourquoi ? Et pourquoi toi ? T'étais pas vraiment unique, ni spécial. T'étais même plutôt dans la moyenne – tu sortais du lot par les traits coréens qu'affichaient ton visage, et c'était tout. Tu n'avais pas de talent précis ou un don particulier. T'étais normal. T'étais juste toi. Tu supposais que c'était ça qui avait fait basculer la balance mais... tu n'y comprenais rien. Parce que t'étais toi, on décidait de te suivre ? Tu te créais des nœuds en voulant répondre à une simple question. Et en plus de ça tu ne trouvais même pas la réponse. Tu avais tenté de te renseigner sur le sujet, tu avais regardé un documentaire que tu avais coupé en plein milieu à cause de la panique et des éventuelles galères qui pourraient t'arriver à cause d'une seule personne. Tu avais lu quelques articles mais la lecture n'était pas des plus conseillées à 3h du matin. Ca ne t'avait pas rassuré ni aidé à dormir. Tu savais des choses et en même temps tu ne savais rien. Rien du tout.

« Merci », soufflas-tu, ayant l'impression de ne dire que ça. Mais que pouvais-tu dire d'autre à part la remercier ? Elle ne te mettait pas dehors parce que t'étais venu sans prévenir, elle restait là et elle t'écoutait. Elle s'assurait que tout allait bien et t'aimerais lui faire croire que oui – mais tu supposais que c'était plutôt délicat à jouer avec ton teint pâle et les tremblements de tes mains. Tu hochas le visage à ses mots, te mordant distraitement la lèvre. L'étais-tu vraiment ? En sécurité. Ici ou ailleurs, l'étais-tu ? Tu ne te sentais plus en sécurité nulle part. Chez toi, au travail, ici, dans la rue.. tu te sentais vulnérable à chaque fois que tu respirais. « Désolé », lâchas-tu directement en baissant le visage. Tu restais vague et ce n'était pas pour rien. L'idée te paraissait tellement irréelle que tu ne pouvais pas croire qu'on puisse vouloir suivre un type comme toi. Mais la peur que tu sentais était bien réelle, elle. Celle de te dire qu'on te suivait mais aussi celle de penser que tu perdais la tête. Tes lèvres se mirent à bouger mais aucun son n'en sortit et tes épaules s'affaissèrent soudainement. Un léger son roula dans ta gorge et tu redressas le visage vers elle, perdu, terrifié, les yeux humides. « Je sais pas », que tu avouas, la voix basse et tremblante, tes yeux brillant un peu plus. « Je sais pas du tout », si tu le savais, est-ce que ça arrangerait quelque chose ? T'en savais rien. T'aimerais pouvoir désigner quelqu'un cependant, pointer une personne du doigt. Ca te rassurerait – ça voudrait dire que ta raison était encore là. Hors actuellement... tu n'avais personne. Rien. Que du vent. Qu'une ombre. Tu inspiras longuement, passant une main tremblante sur ton visage, la laissant glisser rapidement dans tes cheveux. Tu reniflas discrètement dans un nouveau souffle, te frottant brièvement les joues. « Je dois.. confondre ? Ou me tromper.. je sais pas », chuchotas-tu, l'air désolé. Désolé de ne pas pouvoir en dire plus, désolé de la déranger, de l'inquiéter – mais aussi désolé pour toi. Parce que même en étant le principal concerné, tu savais rien.
AVENGEDINCHAINS


It's the questions we can't answer that teach us the most. They teach us how to think. If you give a man an answer, all he gains is a little fact. But give him a question and he'll look for his own answers.
Revenir en haut Aller en bas
Chae Rin FerlicchiTu te bonifies avec l'âge… ou pas
Chae Rin Ferlicchi
https://www.ciao-vecchio.com/t8118-chae-rin-ferlicchi https://www.ciao-vecchio.com/t8123-chae-rin-33-ans-chef-cuisiniere
Faceclaim : Seo Ji Hye + ©Chonchon
Thème·s abordé·s : Aucun
Messages : 105 - Points : 172
fear((less)) | ft Chae Rin Ff23d3f080e089f388354f133b35e055fda3c5cf
Âge : 33 ans
Métier : Chef cuisinière
fear((less)) | ft Chae Rin Empty
# Sujet: Re: fear((less)) | ft Chae Rin ( le Sam 20 Fév 2021 - 17:16 )
FearlessTian & Chae Rin

Tian ne savait pas. Comment pouvait-il ne pas savoir ? Qu’est-ce que c’était que cette histoire étrange ? Chae Rin n’aimait pas le pressentiment qu’elle éprouvait, tout comme elle n’aimait pas voir ce garçon dans un tel état. Pour être aussi dévasté, ce n’était certainement pas qu’à cause d’aujourd’hui non ? Avait-il l’habitude d’être embêté de la sorte ? Est-ce que quelqu’un était au courant de toute la détresse qu’il ressentait ? Elle avait envie de le réconforter, de le prendre dans les bras puis lui dire que tout irait bien, qu’il pouvait rester avec elle autant de temps qu’il le voulait si ça pouvait le rassurer, elle ne le quitterait pas. Hors, c’était certainement beaucoup plus facile à dire qu’à faire, elle en avait conscience puis ce n’était pas comme si un geste d’affection pouvait régler tous les problèmes. Elle était inquiète pour Tian, vraiment, et elle se retrouvait démuni devant tout le désarroi dont il faisait preuve. Elle-même ignorait quoi dire, quoi penser, parce qu’il lui avait répondu ne pas savoir. Est-ce que cela signifiait que ce n’était qu’une impression ? C’était possible aussi, après tout, il lui avait dit qu’il avait cru voir quelqu’un et c’était cela qui l’avait effrayé. Mais pourquoi ? Cette question ne cessait de tournoyer dans son esprit sans qu’elle ne parvienne à assembler toutes les pièces du puzzle ensemble, comme s’il lui en manquait encore quelques-unes.

Du mieux qu’elle le pouvait, elle essayait de ne pas laisser ses tracas se dessinaient sur sa figure, ne désirant pas déstabiliser plus le jeune homme qu’il ne l’était déjà, puis lui souriant toujours avec compassion, elle avait posé délicatement sa main sur la sienne. C’était sa manière de le réconforter, de lui montrer qu’elle était là et qu’il n’était pas seul. Il tremblait, elle le sentait, elle voyait et elle ne pouvait pas faire grand-chose pour le soulager mis à part de tenter de comprendre entièrement toute la situation. Evidemment, cela voulait dire l’obliger de penser à ce qui le terrifier hors elle n’avait pas vraiment le choix. Elle ne serait pas tranquille si elle le laissait s’en alle plus tard, sans savoir de quoi il en retournait et quel genre de réflexions occupaient l’esprit du garçon. « Tian. » L’avait-elle appelé d’une voix douce, comme pour le ramener à la réalité puis l’obliger à relever les yeux vers elle. « Peut-être que tu te trompes ou non, mais s’il se passe quelque chose, il faut en parler. Je le vois bien à ton état que ça ne va pas, que ce n’est pas anodin non plus. » Et si elle avait quelques hypothèses quant à la situation, elle espérait sincèrement se tromper. Cela arrivait à tout le monde d’avoir l’impression d’être suivi mais en même temps, ce n’était pas quelque chose à prendre à la légère. « Tu m’as dit que tu as cru voir quelqu’un… » Selon elle, cette information était cruciale et elle était certaine que non, il n’avait pas balancé ses paroles en l’air. « Est-ce que c’était la première fois ? » Et qu’est-ce que cette personne faisait ? Une question qu’elle s’était abstenue de poser pour l’instant, ne préférant pas le brusquer.



Looks like a girl but she's a flame, so bright she can burn your eyes. Better look the other way, you can try but you'll never forget her name. She's on top of the world. She's just a girl and she's on fire, hotter than a fantasy, lonely like a highway, she's living in a world and it's on fire
Revenir en haut Aller en bas
Tian GrimaldiLa jeunesse dorée et éclatante
Tian Grimaldi
https://www.ciao-vecchio.com/t7669-tian-there-s-someone-right-be https://www.ciao-vecchio.com/t7687-tian-wish-you-were-here
Faceclaim : Byun Baekhyun (sign bat'phanie)
Thème·s abordé·s : stalking principalement
Messages : 250 - Points : 936
fear((less)) | ft Chae Rin RUMgK7e
Âge : 27 ans
Métier : Bibliothécaire à l'université
fear((less)) | ft Chae Rin Empty
# Sujet: Re: fear((less)) | ft Chae Rin ( le Ven 26 Mar 2021 - 14:25 )


Avais-tu dit quelque chose qui aurait vexé quelqu'un ? Avais-tu été trop sarcastique, pas assez à l'écoute ? Ou trop peut-être ? Tu remettais chacune de tes actions en question, cherchant là où tu avais pu fauter. Cherchant l'erreur qui avait fait que c'était toi qu'on allait choisir et personne d'autre. Avais-tu ignoré la mauvaise personne ? Et elle décidait de te le faire regretter aujourd'hui ? Ou avais-tu prêté de l'attention à la mauvaise personne ? Avais-tu décidé d'aider la mauvaise personne ? En lui venant en aide, lui avais-tu permis de te suivre partout sans le savoir ? Tu te posais peut-être trop de questions sur cette impression. Mais parfois la peur te tiraillait tellement l'estomac que ça te semblait être « plus que ça ». C'était plus fort, plus vivant, plus réel. Pourtant tu ne voyais jamais personne. Peu importait le nombre de fois où tu t'étais tourné, où tu avais fait semblant de t'intéresser à ci ou ça pour pouvoir observer la foule... Personne. Tu n'avais jamais croisé personne. Alors tu te demandais, si c'était vrai ou si ce n'était que le produit de ton imagination. Pourquoi te ferais-tu ça à toi-même ? Pourquoi te tourmenterais-tu de la sorte ? Là encore, tu n'avais pas de réponses. T'avais bien trop de questions et elles s'entremêlaient toutes, créant cet affreux nœud, ces affreux maux de tête, ces affreux cauchemars mais surtout elles nourrissaient cette peur.

Déglutissant à l'entente de ton prénom tu redressas le regard vers Chae Rin, l'envie subite de t'écrouler, juste là, et de relâcher toute la pression que t'avais accumulé depuis tous ces mois. Tu hochas le visage, baissant le regard au fil de ses mots. En parler, oui, mais à qui ? La police ne pouvait rien faire pour toi, et t'étais pas du genre à vouloir inquiéter tes proches juste pour « une impression »... Et si on te prenait pour un fou ? Si on te disait d'aller consulter ? Si on ne te croyait pas ? « Oui », soufflas-tu dans un autre mouvement de tête. T'avais cru, tu supposais, t'en savais rien. Tu doutais, maintenant. Avais-tu vu quelqu'un ? Non. Bien sûr que non. Parce qu'il n'y avait jamais personne. Tu te mis à te mordre la lèvre, jouant avec tes doigts, gardant le silence... avant de bouger la tête de gauche à droite dans un geste bien trop lent. Comme si t'hésitais à dire la vérité. « Ca fait... », tu te mordis à nouveau la lèvre. « Plusieurs fois », tu n'osas pas rencontrer son regard, ayant peur de ce que tu pourrais y lire. Une inspiration tremblante et tu déglutis. « Parfois... non. Mais parfois... », tu fronças quelque peu les sourcils. Parfois t'avais l'impression, d'autres fois pas du tout. Tu te promenais librement sans avoir ce regard accroché à ton dos. Parfois ça te tétanisait, comme aujourd'hui, d'autres fois t'arrivais plus ou moins à tenir le coup jusque chez toi. « Je suis juste fatigué... je suppose », murmuras-tu en fermant les yeux, prenant un grand souffle pour tenter de calmer ton cœur mais aussi tes pensées – et aussi pour retenir ces larmes qui noyaient tes iris.
AVENGEDINCHAINS


It's the questions we can't answer that teach us the most. They teach us how to think. If you give a man an answer, all he gains is a little fact. But give him a question and he'll look for his own answers.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
fear((less)) | ft Chae Rin Empty
# Sujet: Re: fear((less)) | ft Chae Rin ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- fear((less)) | ft Chae Rin -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut