Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility

Revenir en haut
Aller en bas

Le deal à ne pas rater :
Aspirateur eau et poussières KARCHER WD1 Compact
34.30 €
Voir le deal

 

- Erio. _ Tu es toujours là, toi. -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Flora CasaroliLa jeunesse dorée et éclatante
Flora Casaroli
https://www.ciao-vecchio.com/t7539-flora-_-3-0-liberee-delivree https://www.ciao-vecchio.com/t7690-flora-o-23-ans-o-recherche-d-emploi
ID : Maurane. ☆ Moo.
Pronom : Elle.
Faceclaim : Bridget Satterlee. ☆ Bazzart ( Avatar ). ☆ Tumblr ( Gifs ).
Style RP : Pronoms : Il. Elle. ☆ Flash B. ☆ Sujets Hot. ☆ Entre 300 et 1000 mots.
Thème·s abordé·s : Prostitution. ☆ Violences physiques et psychologiques.
Messages : 5496 - Points : 4359
Erio. _  Tu es toujours là, toi.  Tumblr_ow8ru4Vept1usw302o1_400
Âge : Elle a 24 ans (17.05.1997).
Métier : En recherche d'emploi et ne songe pas à s'inscrire à une quelconque formation dans l'immédiat.
Erio. _  Tu es toujours là, toi.  Empty
# Sujet: Erio. _ Tu es toujours là, toi. ( le Lun 22 Fév 2021 - 23:42 )
Cela fait plusieurs heures déjà que la brune pleurs quasiment non stop devant sa tasse de thé aux agrumes toujours pleine mais maintenant froide. Pourquoi est ce qu’il a rompu ? Elle se repasse tout ce qu’Etiam lui a dit quelques heures auparavant mais la réponse, ne s’y trouve absolument pas. Tout simplement parce qu’il ne lui a pas dit, en fait. Pourquoi ne lui as t il pas donné une explication digne de ce nom ? Peut être qu’il n’avait pas envie que Flora tente de le retenir d’une quelconque façon. Pourquoi est ce qu’Etiam avait l’air aussi anéanti qu’elle en lui annonçant que leur histoire devait se terminer là maintenant ? Il n’y a que la personne qui se fait plaquer soudainement qui a le droit d’avoir l’impression que tout son monde s’écroule d’un seul coup, non ? Normalement peut être mais là, son regard et le ton de sa voix ressemblaient aux siens qu’autre chose. Etiam lui a même demandé de lui faire la promesse de ne pas oublier qu’il l’aime et l’aimera toujours et qu’elle est et restera la femme de sa vie. Evidemment que même avec la voix tremblante et cassée, Flora l’a fait. Elle n’a pas non plus l’intention d’oublier tout ce qu’il a pu faire au cours des 2 dernières années. Tout comme le goût de ses lèvres, sa voix et son parfum ainsi que ce sentiment de bien être et de sécurité qu’elle ressentait en étant au creux de ses bras. La tête enfouie dans ses mains, Flora prend plusieurs grandes inspirations avant de faire disparaitre d’un revers de la main les dernières larmes sur ses joues humides. Sans prendre ne serait ce qu’une gorgée de sa boisson, la brune se lève de sa chaise, enroule ses doigts sur l’anse de son sac de voyage et sort de la boutique par les baies vitrées donnant sur le grand hall d’entrée de la gare centrale.

« Salut, Erio. C’est moi .. Je n’veux pas te déranger trop longtemps. J’avais juste envie de .. je ne sais pas, en fait. En tout cas .. ça n'va pas .. pas trop. Je n’en peux plus .. de la vie. De ma vie .. A chaque fois que j’ai l’impression de voir la lumière au bout du tunnel, la vie vient presque aussitôt me rappeler à l’ordre .. Peut-être qu’il est temps d’accepter le message sous jacent. En gros c’est que je ne peux qu’avoir des petites parenthèses sans peine ni douleur .. mais une vie, non. Je sais que ce n’est pas les Bisounours la vie et que tout le monde a son lot mais, là .. Toi, tu me dirais sûrement que perdre quelqu’un qu’on aime du jour au lendemain c’est .. normal, que ce n’est qu’une rupture et en soit .. je suis d’accord. Mais .. ça m’a demandé beaucoup d’accepter de baisser ma garde et tout ça pourquoi .. rien. Peut-être que ça m’a montré que j’en suis capable mais franchement .. j’en ai plus envie, là tout de suite.  Tout ce que je sais c’est que je n’en peux plus ..  je suis fatiguée et perdue. Je n’sais pas ce que je dois faire exactement .. Prendre la fuite c’est vraiment ce que je sais faire de mieux alors .. peut-être que dois seulement monter dans l’un de ses trains et .. dire aurevoir à Naples. Peut-être que je dois lui dire aurevoir mais autrement ou .. Peut-être que je dois .. essayer encore et encore. » Un message vocal de plusieurs minutes sur le répondeur d’Erio ponctué de légères pauses et de soupirs tandis que clairement sa voix était quelque peu troublée par les larmes. « Enfin .. Je crois qu’il est temps que je te laisse et .. si tu as écouté ce message jusqu’au bout, merci et .. désolée. Tu n’es même pas obligé de me rappeler .. Ça ira mieux demain. » Elle raccroche quelques secondes plus tard et range son portable dans la poche de sa veste. Elle essuie ses larmes d'un revers de la main et décide de s'assoir sur le premier banc disponible sur l'un des quais.


« la seule réelle prison est la peur et la seule vraie liberté est de se libérer de la peur. »
Revenir en haut Aller en bas
Erio MazzeiToujours frais après un litre de café
Erio Mazzei
https://www.ciao-vecchio.com/t7581-erio-o-i-don-t-want-to-live-w https://www.ciao-vecchio.com/t8896-erio-o-35-ans-o-lieutenant-de-police
ID : Sandrine
Pronom : Elle
Faceclaim : Jesse Soffer ©Skywalkers
Style RP : Pronoms RP : j'écris en Il. Flashback : non. RPs hot : avant/après. Pas le pendant. Longueur : sans pression. Autre : je ne lis pas le "Tu" qui m'est trop intrusif et je n'aime pas qu'on c/c mes dialogues dans les RP.
Thème·s abordé·s : violences sexuelles, personnage grognon
Messages : 1164 - Points : 4267
Erio. _  Tu es toujours là, toi.  Tumblr_nx7zqlgs061qaa0sjo3_500
Âge : trente-cinq ans.
Métier : lieutenant de police à la brigade criminelle.
Erio. _  Tu es toujours là, toi.  Empty
# Sujet: Re: Erio. _ Tu es toujours là, toi. ( le Lun 17 Mai 2021 - 0:35 )
Pour la énième fois, Erio réécoute le message de sa petite sœur. Le cœur battant, l’angoisse au rendez-vous, il se dirige vers le seul indice qu’il ait sur le lieu où elle se trouve : la gare de Naples. Dans ce qui sonnait comme un au revoir, l’italienne lui a soufflé avoir l’intention de s’en aller, partir loin, pour laisser tout derrière elle et repartir vers un ailleurs. Recommencer une nouvelle vie sans savoir exactement laquelle. Le plus inquiétant dans son discours, c’est sa voix larmoyante. Il n’a pas besoin de l’avoir face à lui pour comprendre sa détresse qu’elle n’a pas tenté de cacher. Erio souhaiterait être à ses côtés pour la prendre dans ses bras, l’épauler dans ce moment difficile. Sa présence ne pourra effacer sa douleur, mais peut-être la soulager, l’apaiser elle. Si encore il arrive à la retrouver… Ce qui n’est pas sûr.

C’est avec une boule au ventre qu’il arrive enfin à l’intérieur de la gare. En appelant Flora, il heurte des gens sans s’excuser, trop préoccupé par la situation. Il observe les petites brunes, espérant croiser sa frangine qui ne répond pas à ses appels, ni à ses messages qu’il lui envoie toutes les minutes. Est-ce qu’elle les lit ? Son téléphone est peut-être ranger dans sa poche. Peu importe, il insiste, encore et encore, en même temps que de regarder autour de lui. La gare est grande, mais sans baisser les bras, il fait toutes les voies, paniqué, mais avec l’espoir qu’elle soit assise quelque part sur un banc, ou le long d’un panneau d’affichage, en attendant un train, vers la première destination qui s’est présentée à elle. C’est après vingt bonnes minutes que son regard s’arrête sur une silhouette qu’il reconnait que trop bien. Son cœur bat si fort qu’il pourrait décoller de sa poitrine. Il est essoufflé, mais tente de retrouver son calme : elle est là. Dans un sale état, mais elle est là.

D’abord sans un mot, il s’assoit à ses côtés, regard accrochant le vide, puis il attrape sa main avec tendresse pour lui montrer qu’elle n’est pas toute seule dans cette épreuve, aussi dure soit-elle à traverser. Une rupture n’est jamais facile. Il connait pour être déjà passé par là. La tristesse est là, on a envie de rien, de ne voir personne. Il aimerait avoir les bons mots pour la consoler, mais il sait qu’il n’y a rien à dire de bon, que ce n’est pas ce qu’elle a envie d’entendre non plus. Certaines personnes n’hésiteraient pas à lui dire que ce type ne la mérite pas et c’est le cas. Il le pense aussi très fort, mais ce n’est pas réconfortant non plus. Flora tenait à lui, semblait avoir de forts sentiments. « Tu veux en parler ? » Alors, simplement, il lui propose d’en discuter. « Autour d’un café. » Il n’en manque pas ici. « Ou à l’appart’. Tu veux peut-être… même y revenir. » Leur relation a toujours été très difficile. Erio n’a pas su gérer. Il avait envie d’avoir une sœur dans sa vie, mais n’a pas su comment faire. C’est un grand solitaire et du jour au lendemain, il s’est retrouvé avec des responsabilités qui le dépassaient. Aujourd’hui, il a conscience de ses erreurs et n’a pas envie de refaire les mêmes. Flora a besoin de quelqu’un, alors, si elle a besoin d’une épaule sur laquelle poser, il veut bien essayer d’être à la hauteur, pour une fois.


Don't make it bad, take sad song and make it better. Remember to let her into your heart, then you can start to make it better. And anytime you feel the pain, refrain. Don't carry the world upon your shoulders, by making his world a little colder.
Revenir en haut Aller en bas
 
- Erio. _ Tu es toujours là, toi. -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut