[Terminé] Erio. _ Tu es toujours là, toi.

Revenir en haut
Aller en bas

-38%
Le deal à ne pas rater :
KINDERKRAFT – Draisienne Runner Galaxy Vintage
27.99 € 44.99 €
Voir le deal
Le Deal du moment : -38%
KINDERKRAFT – Draisienne Runner Galaxy Vintage
Voir le deal
27.99 €

 

- [Terminé] Erio. _ Tu es toujours là, toi. -

Ciao Vecchio :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Flora CasaroliLa myrtille, fruit obscure
Flora Casaroli
https://www.ciao-vecchio.com/t7539-flora-_-3-0-liberee-delivree https://www.ciao-vecchio.com/t7690-flora-o-23-ans-o-recherche-d-emploi
ID : Maurane. ☆ Moo.
Pronom : Elle.
Faceclaim : Bridget Satterlee. ☆ Drake ( Avatar ). ☆ Tumblr ( Gifs ).
Sujets sensibles : Violence sur les animaux.
Thème·s abordé·s : Prostitution. ☆ Violences physiques et psychologiques.
Messages : 5598 [Terminé] Erio. _  Tu es toujours là, toi.  B0053c1397d95d7cf1769df9633a3e47
Âge : Elle a 24 ans (17.05.1997).
Métier : En recherche d'emploi et ne songe pas à s'inscrire à une quelconque formation dans l'immédiat.
Style RP : Pronoms : Il. Elle. ☆ Flash B. ☆ Sujets Hot. ☆ Entre 300 et 1000 mots.
[Terminé] Erio. _  Tu es toujours là, toi.  Empty
# Sujet: [Terminé] Erio. _ Tu es toujours là, toi. ( le Lun 22 Fév 2021 - 23:42 )
Cela fait plusieurs heures déjà que la brune pleurs quasiment non stop devant sa tasse de thé aux agrumes toujours pleine mais maintenant froide. Pourquoi est ce qu’il a rompu ? Elle se repasse tout ce qu’Etiam lui a dit quelques heures auparavant mais la réponse, ne s’y trouve absolument pas. Tout simplement parce qu’il ne lui a pas dit, en fait. Pourquoi ne lui as t il pas donné une explication digne de ce nom ? Peut être qu’il n’avait pas envie que Flora tente de le retenir d’une quelconque façon. Pourquoi est ce qu’Etiam avait l’air aussi anéanti qu’elle en lui annonçant que leur histoire devait se terminer là maintenant ? Il n’y a que la personne qui se fait plaquer soudainement qui a le droit d’avoir l’impression que tout son monde s’écroule d’un seul coup, non ? Normalement peut être mais là, son regard et le ton de sa voix ressemblaient aux siens qu’autre chose. Etiam lui a même demandé de lui faire la promesse de ne pas oublier qu’il l’aime et l’aimera toujours et qu’elle est et restera la femme de sa vie. Evidemment que même avec la voix tremblante et cassée, Flora l’a fait. Elle n’a pas non plus l’intention d’oublier tout ce qu’il a pu faire au cours des 2 dernières années. Tout comme le goût de ses lèvres, sa voix et son parfum ainsi que ce sentiment de bien être et de sécurité qu’elle ressentait en étant au creux de ses bras. La tête enfouie dans ses mains, Flora prend plusieurs grandes inspirations avant de faire disparaitre d’un revers de la main les dernières larmes sur ses joues humides. Sans prendre ne serait ce qu’une gorgée de sa boisson, la brune se lève de sa chaise, enroule ses doigts sur l’anse de son sac de voyage et sort de la boutique par les baies vitrées donnant sur le grand hall d’entrée de la gare centrale.

« Salut, Erio. C’est moi .. Je n’veux pas te déranger trop longtemps. J’avais juste envie de .. je ne sais pas, en fait. En tout cas .. ça n'va pas .. pas trop. Je n’en peux plus .. de la vie. De ma vie .. A chaque fois que j’ai l’impression de voir la lumière au bout du tunnel, la vie vient presque aussitôt me rappeler à l’ordre .. Peut-être qu’il est temps d’accepter le message sous jacent. En gros c’est que je ne peux qu’avoir des petites parenthèses sans peine ni douleur .. mais une vie, non. Je sais que ce n’est pas les Bisounours la vie et que tout le monde a son lot mais, là .. Toi, tu me dirais sûrement que perdre quelqu’un qu’on aime du jour au lendemain c’est .. normal, que ce n’est qu’une rupture et en soit .. je suis d’accord. Mais .. ça m’a demandé beaucoup d’accepter de baisser ma garde et tout ça pourquoi .. rien. Peut-être que ça m’a montré que j’en suis capable mais franchement .. j’en ai plus envie, là tout de suite.  Tout ce que je sais c’est que je n’en peux plus ..  je suis fatiguée et perdue. Je n’sais pas ce que je dois faire exactement .. Prendre la fuite c’est vraiment ce que je sais faire de mieux alors .. peut-être que dois seulement monter dans l’un de ses trains et .. dire aurevoir à Naples. Peut-être que je dois lui dire aurevoir mais autrement ou .. Peut-être que je dois .. essayer encore et encore. » Un message vocal de plusieurs minutes sur le répondeur d’Erio ponctué de légères pauses et de soupirs tandis que clairement sa voix était quelque peu troublée par les larmes. « Enfin .. Je crois qu’il est temps que je te laisse et .. si tu as écouté ce message jusqu’au bout, merci et .. désolée. Tu n’es même pas obligé de me rappeler .. Ça ira mieux demain. » Elle raccroche quelques secondes plus tard et range son portable dans la poche de sa veste. Elle essuie ses larmes d'un revers de la main et décide de s'assoir sur le premier banc disponible sur l'un des quais.


« la seule réelle prison est la peur et la seule vraie liberté est de se libérer de la peur. »
Revenir en haut Aller en bas
Erio MazzeiLa pomme, fruit libéré
Erio Mazzei
https://www.ciao-vecchio.com/t8968-erio-mazzei https://www.ciao-vecchio.com/t8896-erio-o-35-ans-o-lieutenant-de-police
ID : Sandrine
Pronom : Elle
Faceclaim : Jesse Soffer ©moi
Thème·s abordé·s : violences sexuelles, personnage grognon
Messages : 1039 [Terminé] Erio. _  Tu es toujours là, toi.  Tumblr_nx7zqlgs061qaa0sjo3_500
Âge : trente-cinq ans.
Métier : lieutenant de police à la brigade criminelle.
Style RP : Pronoms RP : j'écris en Il. Flashback : non. RPs hot : avant/après. Pas le pendant. Longueur : sans pression. Autre : je ne lis pas le "Tu" qui m'est trop intrusif et je n'aime pas qu'on c/c mes dialogues dans les RP. Je n'écris plus avec les hommes que je ne connais pas.
[Terminé] Erio. _  Tu es toujours là, toi.  Empty
# Sujet: Re: [Terminé] Erio. _ Tu es toujours là, toi. ( le Lun 17 Mai 2021 - 0:35 )
Pour la énième fois, Erio réécoute le message de sa petite sœur. Le cœur battant, l’angoisse au rendez-vous, il se dirige vers le seul indice qu’il ait sur le lieu où elle se trouve : la gare de Naples. Dans ce qui sonnait comme un au revoir, l’italienne lui a soufflé avoir l’intention de s’en aller, partir loin, pour laisser tout derrière elle et repartir vers un ailleurs. Recommencer une nouvelle vie sans savoir exactement laquelle. Le plus inquiétant dans son discours, c’est sa voix larmoyante. Il n’a pas besoin de l’avoir face à lui pour comprendre sa détresse qu’elle n’a pas tenté de cacher. Erio souhaiterait être à ses côtés pour la prendre dans ses bras, l’épauler dans ce moment difficile. Sa présence ne pourra effacer sa douleur, mais peut-être la soulager, l’apaiser elle. Si encore il arrive à la retrouver… Ce qui n’est pas sûr.

C’est avec une boule au ventre qu’il arrive enfin à l’intérieur de la gare. En appelant Flora, il heurte des gens sans s’excuser, trop préoccupé par la situation. Il observe les petites brunes, espérant croiser sa frangine qui ne répond pas à ses appels, ni à ses messages qu’il lui envoie toutes les minutes. Est-ce qu’elle les lit ? Son téléphone est peut-être ranger dans sa poche. Peu importe, il insiste, encore et encore, en même temps que de regarder autour de lui. La gare est grande, mais sans baisser les bras, il fait toutes les voies, paniqué, mais avec l’espoir qu’elle soit assise quelque part sur un banc, ou le long d’un panneau d’affichage, en attendant un train, vers la première destination qui s’est présentée à elle. C’est après vingt bonnes minutes que son regard s’arrête sur une silhouette qu’il reconnait que trop bien. Son cœur bat si fort qu’il pourrait décoller de sa poitrine. Il est essoufflé, mais tente de retrouver son calme : elle est là. Dans un sale état, mais elle est là.

D’abord sans un mot, il s’assoit à ses côtés, regard accrochant le vide, puis il attrape sa main avec tendresse pour lui montrer qu’elle n’est pas toute seule dans cette épreuve, aussi dure soit-elle à traverser. Une rupture n’est jamais facile. Il connait pour être déjà passé par là. La tristesse est là, on a envie de rien, de ne voir personne. Il aimerait avoir les bons mots pour la consoler, mais il sait qu’il n’y a rien à dire de bon, que ce n’est pas ce qu’elle a envie d’entendre non plus. Certaines personnes n’hésiteraient pas à lui dire que ce type ne la mérite pas et c’est le cas. Il le pense aussi très fort, mais ce n’est pas réconfortant non plus. Flora tenait à lui, semblait avoir de forts sentiments. « Tu veux en parler ? » Alors, simplement, il lui propose d’en discuter. « Autour d’un café. » Il n’en manque pas ici. « Ou à l’appart’. Tu veux peut-être… même y revenir. » Leur relation a toujours été très difficile. Erio n’a pas su gérer. Il avait envie d’avoir une sœur dans sa vie, mais n’a pas su comment faire. C’est un grand solitaire et du jour au lendemain, il s’est retrouvé avec des responsabilités qui le dépassaient. Aujourd’hui, il a conscience de ses erreurs et n’a pas envie de refaire les mêmes. Flora a besoin de quelqu’un, alors, si elle a besoin d’une épaule sur laquelle poser, il veut bien essayer d’être à la hauteur, pour une fois.


Don't make it bad, take sad song and make it better. Remember to let her into your heart, then you can start to make it better. And anytime you feel the pain, refrain. Don't carry the world upon your shoulders, by making his world a little colder.

Revenir en haut Aller en bas
Flora CasaroliLa myrtille, fruit obscure
Flora Casaroli
https://www.ciao-vecchio.com/t7539-flora-_-3-0-liberee-delivree https://www.ciao-vecchio.com/t7690-flora-o-23-ans-o-recherche-d-emploi
ID : Maurane. ☆ Moo.
Pronom : Elle.
Faceclaim : Bridget Satterlee. ☆ Drake ( Avatar ). ☆ Tumblr ( Gifs ).
Sujets sensibles : Violence sur les animaux.
Thème·s abordé·s : Prostitution. ☆ Violences physiques et psychologiques.
Messages : 5598 [Terminé] Erio. _  Tu es toujours là, toi.  B0053c1397d95d7cf1769df9633a3e47
Âge : Elle a 24 ans (17.05.1997).
Métier : En recherche d'emploi et ne songe pas à s'inscrire à une quelconque formation dans l'immédiat.
Style RP : Pronoms : Il. Elle. ☆ Flash B. ☆ Sujets Hot. ☆ Entre 300 et 1000 mots.
[Terminé] Erio. _  Tu es toujours là, toi.  Empty
# Sujet: Re: [Terminé] Erio. _ Tu es toujours là, toi. ( le Mer 21 Juil 2021 - 21:43 )
Son regard larmoyant ne prend même pas la peine de se poser ne serait-ce qu’un minuscule instant sur la personne qui vient de s’assoir sur le banc à ses côtés. Ce n’est que lorsqu’elle sent sa main prendre la sienne que la petite brune lui en accorde un. C’est un léger sourire bien que triste et même surpris qui apparait sur ses lèvres en se rendant compte qu’il s’agit tout simplement de son frère. A vrai dire, mis à part un inconnu, ça ne pouvait être personne d’autre de son entourage que lui. Il est là, il est venu. Elle ne se souvient même plus de ce qu’elle a pu lui dire exactement dans son message vocal mais apparemment, ça lui a permis de la rejoindre. C’est le plus important. Elle aimerait être plus surprise qu’autre chose sur sa présence ici puisqu’après tout, il n’avait pas besoin de suspendre ce qu’il faisait pour venir la consoler de son chagrin d’amour mais en fait, Flora est contente qu’il soit là. Encore une preuve qu’il est toujours là lorsqu’elle en a le plus besoin. Elle essuie de sa main libre ses joues avant de secouer légèrement la tête de gauche à droite. Ils commencent seulement à sortir de leur zone de turbulences tous les deux alors ça ne lui semble pas être une très bonne idée. « Non. Je vais trouver une solution. Ca va aller .. » Il ne doit autrement dit pas se faire trop ou ne serait-ce qu’un peu de soucis à ce sujet. Elle ne sait juste pas encore ce que ça va être mais plusieurs options sont possibles : prendre le prochain train qui la conduira chez Octavia ; rendre une visite à Paco sur son bateau ; prendre une chambre dans l’hôtel le moins cher ou encore, se trouver un endroit dans Naples où passer la nuit sous les étoiles. Puis, sait on jamais qu’il se soit senti obligé de lui dire ça. Flora redresse de sorte d’être moins avachie et assise plus correctement. « Je n’sais pas si y’a grand-chose à dire. »  Elle ne sait pas s'il y a des choses supplémentaires à dire que ce qu'il a déjà entendu dans son message vocal et surtout, Flora ne sait pas si elle est capable d’en parler sans recommencer à pleurer comme une madeleine. C’est alors dans un soupir qu’elle vient poser sa tête contre l’épaule de son frère. « Excuse moi pour ce que je vais dire mais je crois que ça fait vingt trois ans que la vie me punie d’être venue au monde alors que je n’étais pas .. vraiment désirée. » Comme si le simple fait de s'être retrouvée dans les circuits de l'adoption dès sa naissance expliquait voire excusait les maltraitances et les négligences que lui ont fait vivre ses parents ou même sa fraiche rupture qui lui enfonce de nouveau la tête sous l'eau alors qu'elle pensait s'en être sortie totalement. « Est-ce que tu te souviens de la nuit où tu m'as presque écrasés avec ta voiture ? » C'est une question purement rhétorique. « J'étais sérieuse lorsque je t'ai dit que tu aurais mieux fait de m'écraser .. Tu m'aurais vraiment libéré de ce cauchemar qu'est ma vie. » Elle est vraiment dans un mauvais mood aujourd'hui d'où ses excuses avant même de dire quoique ce soit mais ça ira sans doute mieux dans quelques jours. Il lui faut juste le temps d'avaler ça ..


« la seule réelle prison est la peur et la seule vraie liberté est de se libérer de la peur. »
Revenir en haut Aller en bas
Erio MazzeiLa pomme, fruit libéré
Erio Mazzei
https://www.ciao-vecchio.com/t8968-erio-mazzei https://www.ciao-vecchio.com/t8896-erio-o-35-ans-o-lieutenant-de-police
ID : Sandrine
Pronom : Elle
Faceclaim : Jesse Soffer ©moi
Thème·s abordé·s : violences sexuelles, personnage grognon
Messages : 1039 [Terminé] Erio. _  Tu es toujours là, toi.  Tumblr_nx7zqlgs061qaa0sjo3_500
Âge : trente-cinq ans.
Métier : lieutenant de police à la brigade criminelle.
Style RP : Pronoms RP : j'écris en Il. Flashback : non. RPs hot : avant/après. Pas le pendant. Longueur : sans pression. Autre : je ne lis pas le "Tu" qui m'est trop intrusif et je n'aime pas qu'on c/c mes dialogues dans les RP. Je n'écris plus avec les hommes que je ne connais pas.
[Terminé] Erio. _  Tu es toujours là, toi.  Empty
# Sujet: Re: [Terminé] Erio. _ Tu es toujours là, toi. ( le Sam 28 Aoû 2021 - 0:26 )
D’un signe de tête, Erio acquiesce, n’insiste pas. Il comprend et ose espérer qu’au besoin, en cas de nécessité, d’urgence, elle saura qu’elle peut se tourner vers lui. C’est son frère après tout… Même si leur lien a toujours été très bancal, même s’iels ignoraient comment se comporter l’un avec l’autre, il y a un attachement certain qui les relie. Un fil qui ne s’est finalement pas brisé. Et tant mieux. Erio apprécie cette deuxième chance qu’iels s’autorisent, tout en étant conscient que les hauts et bas pourraient se repointer. Et là, sur le moment, c’est un bas qui se présente pour sa soeur. Une rupture fait un mal de chien. Compliqué de voir des solutions, ou de prendre du recul lorsqu’on est confronté directement aux difficultés.

Sentant sa tête sur son épaule, l’italien affiche un sourire, puis l’encercle de ses bras, et avec tendresse, la ramène tout contre lui. Ses doigts s’emmêlent dans sa chevelure, alors qu’un doux souvenir lui revient en mémoire.
- Ce n’est pas vraiment ça… Ca, c’est une idée que tu te fais. Et je comprends. Le fait que tu aies été adoptée… Que tu n’aies pas grandi avec tes parents biologiques, avec moi. Je comprends.
Bien sûr, Erio ne peut savoir ce qu’elle vit, ne connaîtra jamais ce qu’elle ressent. Leur histoire est différente, leur enfance, adolescence ont eu deux chemins contraires.
- Maman te voulait vraiment. Lorsqu’elle a appris pour sa grossesse, elle comptait en faire part à notre père. Et toute ce truc autour de lui… Ca a explosé.
Leur mère pensait que la vie qu’iels menaient étaient correcte. Pas parfaite, mais sa vie de couple lui convenait et son mari était très tendre, n’avait jamais un mot plus haut que l’autre avec elle. Quand la vérité sur ses crimes a fait surface, tout s’est effondré. Tout ce qu’elle croyait était fondé sur des mensonges. Noreen a eu beaucoup de mal à s’y faire. D’ailleurs, elle ne l’a jamais vraiment accepté. Mattia est et restera sa plus grosse déception, son plus gros traumatisme.
- Du jour au lendemain, elle s’est retrouvée avec des menaces sur le dos, avec un gros stress. C’était… difficile. Mais ça n’avait rien à voir avec toi, ou son désir ou non de t’avoir. A ta naissance, elle t’a même donné un prénom.
Celui qui n’est pas d’usage, mais qui a une place dans son coeur.
- Je peux me tromper, mais je doute qu’une mère qui ne désire pas un enfant lui donne un prénom.
Erio n’est pas le plus doué pour rassurer les gens et ne préfère pas parler pour sa mère qui serait mieux placée pour poser les bons mots… Mais parler des faits, il sait faire. Et ça, il en est sûr. Ca s’est passé ainsi. Le gamin était là.
- Je vois bien que ce n’est pas facile. Que tout est noir autour de toi et que tu doutes de beaucoup de choses, dit-il, le coeur lourd, en se remémorant ses précédentes paroles. Il n’aurait jamais pu l’écraser.
- Mais moi je t’aime. Et ça c’est certain.


Don't make it bad, take sad song and make it better. Remember to let her into your heart, then you can start to make it better. And anytime you feel the pain, refrain. Don't carry the world upon your shoulders, by making his world a little colder.

Revenir en haut Aller en bas
Flora CasaroliLa myrtille, fruit obscure
Flora Casaroli
https://www.ciao-vecchio.com/t7539-flora-_-3-0-liberee-delivree https://www.ciao-vecchio.com/t7690-flora-o-23-ans-o-recherche-d-emploi
ID : Maurane. ☆ Moo.
Pronom : Elle.
Faceclaim : Bridget Satterlee. ☆ Drake ( Avatar ). ☆ Tumblr ( Gifs ).
Sujets sensibles : Violence sur les animaux.
Thème·s abordé·s : Prostitution. ☆ Violences physiques et psychologiques.
Messages : 5598 [Terminé] Erio. _  Tu es toujours là, toi.  B0053c1397d95d7cf1769df9633a3e47
Âge : Elle a 24 ans (17.05.1997).
Métier : En recherche d'emploi et ne songe pas à s'inscrire à une quelconque formation dans l'immédiat.
Style RP : Pronoms : Il. Elle. ☆ Flash B. ☆ Sujets Hot. ☆ Entre 300 et 1000 mots.
[Terminé] Erio. _  Tu es toujours là, toi.  Empty
# Sujet: Re: [Terminé] Erio. _ Tu es toujours là, toi. ( le Mer 15 Sep 2021 - 23:25 )
Ce n’est pas d’aujourd’hui que la jeune femme a l’impression que la vie la punie d’être venue au monde. Sa rupture ce n’est que la cerise sur le gâteau. Cela n’a fait que faire déborder le vase déjà trop plein de mauvais et douloureux souvenirs. Sa naissance suivie de très près par son abandon est tout simplement ce qui rend ça extrêmement logique et normal. Le « ça » représentant en très grande partie les négligences et les mauvais traitements reçus par ses parents adoptifs. Toutes les autres petites choses négatives qu’elle a pu vivre ne sont venues que s’ajouter au fur et à mesure. Ce sentiment ne disparaitra sans doute jamais vraiment de son esprit. A chaque nouvel obstacle, il reviendra sûrement au galop. A croire que toutes les séances que Flora a pu faire avec la psychologue ne lui servent pas beaucoup. Peut-être parce qu’il lui manquait jusque-là les mots de son frère. C’est déjà beaucoup qu’il accepte et comprenne son ressenti. Evidemment que ça la touche ce qu’il lui raconte et parmi les larmes silencieuses qui coulent le long de ses joues, un sourire apparait rapidement sur ses lèvres lorsqu’il évoque ce prénom que leur mère lui a choisi à sa naissance. Peut-être qu’il a raison et que ça prouve en quelque sorte que ce n’est pas une enfant non désirée. C’est la faute aux circonstances de l’époque si la brune n’a pas pu vivre auprès d’eux. Il faut que ça lui rentre dans la tête mais comme il le dit si bien, Flora n’est pour le moment que dans le doute et que sa vision de son existence n’est pas grise ou encore moins blanche : Elle est plus que noire, même. A ce qu’il parait, les gens qui disent haut et fort ce genre de pensées sont ceux qui ne passent pas à l’acte. Ils cherchent seulement une main tendue. Hum .. Il n’empêche que reprendre les séances avec la psychologue rapidement lui semble être indispensable. Il ne faudrait pas que Flora se sente au bout du rouleau trop longtemps tout comme il ne faudrait pas qu’elle se terre dans la solitude. D’autant plus qu’elle ne l’est pas. D’ailleurs, il la surprend en lui disant ces trois mots qu’ils ne se sont jamais dit encore. Sous le coup de la surprise et le trop plein d’émotions, la jeune femme sent son coeur se serrer dans sa poitrine et c’est impossible pour elle de retenir le prochain sanglot. Ils se sont tellement déchirés depuis qu’ils se sont retrouvés que Flora ne pensait pas les entendre de sa bouche de sitôt. Cela la touche tant et sûrement encore plus aujourd’hui vu les circonstances qu’elle a besoin de quelques instants pour se calmer et réussir à aligner trois mots à la suite. Et encore faut le dire vite. « Je suis désolée de ne t’avoir jamais contacté après avoir reçu ta lettre. » A l’époque, les Casaroli lui avait déjà fait beaucoup de mal mais ce qui lui en a fait certainement le plus est venu juste après. Sans nuls doutes que Flora avait ses raisons pour ne pas le faire. Mais même si au bout du compte ils se sont retrouvés par hasard au commissariat quelques années plus tard, la brune ne s’en est jamais séparée de ces quelques mots alors il est fort possible qu’il aurait eu un appel de sa part à un moment ou à un autre. « Je m’en veux tellement avec le recul. » Parce que les choses auraient pu se passer totalement autrement entre eux. Peut être qu’ils ne se seraient pas déchirés autant et qu’ils n’auraient ainsi pas eu besoin d’une seconde chance. Mais peut être aussi que ce qu’ils vont réussir à construire maintenant ensemble dépassera de loin ce qu’ils auraient construits si elle avait fait son numéro à l’époque. Une de ses mains essuie rapidement ses joues et ses yeux et après une grande inspiration, la brune revient sur quelque chose et il ne s’agit pas de sa rupture : « Tu crois que .. » Petite hésitation sur la façon doit Flora doit l’appeler exactement. « .. tu crois qu’elle a pensé ne serait-ce qu’une fois, une demie seconde à moi durant toutes ces années ? » C’est bien évidemment à leur mère qu’elle fait référence. « Je comprendrais qu’elle soit déçue de ce que je suis .. que je n’sois pas la fille qu’elle s’imaginait mais tu crois qu’il y aurait une chance qu’elle m’aime aussi ? » C’est plus fort qu’elle mais sa voix se casse de nouveau sur la fin de sa phrase. Peut-être que le quai de la gare n’est pas l’endroit idéal pour discuter de ce sujet en quelque sorte tabou ente eux jusqu'ici mais la conversation et l'état d'esprit de Flora s’y prêtent alors, pourquoi pas .. Il mettra le hola si c'est ce qu'il préfère.


« la seule réelle prison est la peur et la seule vraie liberté est de se libérer de la peur. »
Revenir en haut Aller en bas
Erio MazzeiLa pomme, fruit libéré
Erio Mazzei
https://www.ciao-vecchio.com/t8968-erio-mazzei https://www.ciao-vecchio.com/t8896-erio-o-35-ans-o-lieutenant-de-police
ID : Sandrine
Pronom : Elle
Faceclaim : Jesse Soffer ©moi
Thème·s abordé·s : violences sexuelles, personnage grognon
Messages : 1039 [Terminé] Erio. _  Tu es toujours là, toi.  Tumblr_nx7zqlgs061qaa0sjo3_500
Âge : trente-cinq ans.
Métier : lieutenant de police à la brigade criminelle.
Style RP : Pronoms RP : j'écris en Il. Flashback : non. RPs hot : avant/après. Pas le pendant. Longueur : sans pression. Autre : je ne lis pas le "Tu" qui m'est trop intrusif et je n'aime pas qu'on c/c mes dialogues dans les RP. Je n'écris plus avec les hommes que je ne connais pas.
[Terminé] Erio. _  Tu es toujours là, toi.  Empty
# Sujet: Re: [Terminé] Erio. _ Tu es toujours là, toi. ( le Lun 4 Oct 2021 - 7:43 )
Lorsqu’elle éclate en sanglot, Erio la ramène avec tendresse contre lui, resserrant son étreinte autour d’elle, afin de lui apporter réconfort. Il embrasse doucement sa tempe, puis repense à cette fameuse lettre qu’il avait écrite avant même de la rencontrer, de lui parler. Il avait fait ses recherches, l’avait aperçue, avait été attristé par ce qui lui arrivait. Ce quotidien dans lequel elle était enfermée, sans l’avoir voulu. Le travail du sexe est mal vu, et il sait qu’il s’agit d’un travail pour subvenir aux besoins, que des femmes le choisissent et se réapproprient leur corps, mais là, pour Flora, c’est différent. Elle a été malmenée, exploitée. Cette vie, elle n’aurait jamais dû l’avoir.
- Ne le sois pas. Si on m’avait dit ce que j’ai annoncé dans la liste, je ne sais pas comment je l’aurais pris, alors…
Évidemment qu’il aurait aimé la voir plus tôt, lui tendre une main, mais les choses sont telles qu’elles sont et il n’en tient rigueur à personne, si ce n’est à son père qui a tout gâché.
- Ne t’en veux pas. On est là, maintenant, toi et moi. On apprend à se connaître, avec tout ce que ça engendre.
Les disputes, les malentendus. Erio a compris qu’il avait une attitude des plus minables et que s’il ne souhaitait pas perdre définitivement ce lien fragile, il fallait qu’il le reconnaisse et se comporte véritablement comme un grand-frère.
- Et franchement, c’est quelque chose de pouvoir me supporter, alors si tu avais ajouté quelques années en plus… J’imagine que tu aurais soufflé très fort.
Des fois, il a des réactions. Les plus démesurées sont avec les femmes qu’il côtoie. Pas celles avec qui tout est définit depuis le début, en instaurant des règles strictes, qui consistent à ne pas s’attacher, mais bien celles où c’est pour engager quelque chose de sérieux. Ses rencards pourris, où il se barre et pas toujours de la bonne façon, pour éviter de dire les choses. Il est pourtant franc, mais ça, dès que ça devient sérieux, ça l’effraie, si bien qu’il atterrit dans la catégories des connards à ne pas présenter.
A sa question, il détourne les yeux un instant, repensant à ces années où leur mère s’est enfoncée dans la tristesse. Elle a tenu le coup, s’est levée le matin parce qu’il le fallait, mais parfois, il lui est arrivé de passer la journée entière dans son lit tant elle n’avait pas l’énergie pour ça. Et il sait que c’est parce que du jour au lendemain, tout s’est abattu sur elle. Les mensonges se sont dévoilés, le vrai visage d’un époux et père aimant également. Noreen a dû faire face à tout ça et s’est raccrochée à ce qu’elle pouvait, aux rares personnes qui sont restées auprès d’elle pour la soutenir. A son fils. Et à l’idée que sa fille, abandonnée, vive sa meilleure vie, une bien meilleure que ce qu’elle aurait pu lui offrir. Du moins, l’irlandaise n’avait pas assez la force pour ça. Le peu qu’elle avait était mis dans son combat pour survivre aux attaques dirigées vers eux. Peut-être n’a-t-elle pas fait les bons choix. C’est une question à laquelle elle songe régulièrement et qui ne trouve pas réponse. Noreen les a fait, simplement, parce que sur le moment, c’était les options qui lui semblaient mieux. Pas plus justes pour autant.
- Ouais, je pense. C’est une maman. Et une bonne maman. Même si tu ne la connais pas. Et toi… Tu es l’enfant qu’elle a portée et qu’elle a mise au monde.
Si les choses avaient été différentes, Flora aurait connu sa meilleure vie avec eux, il en est convaincu.
- Je ne lui ai rien dit. Elle ne sait pas que je suis entré en contact avec toi. Ni… Tout ça. Je me suis dit que tu voulais peut-être lui en parler, toi et que ce n’était pas à moi de le faire. Tu aurais aimé que j’lui en parle ? demande Erio, avec bienveillance. Et il est prêt à avoir cette discussion avec leur mère, si elle le lui demandait.
- Mais, pour te répondre, ouais, j’crois fort à ça, dit-il, dans un sourire. Avec cet enthousiasme qu'il ne peut contenir, il ajoute : Tu voudrais la rencontrer ?


Don't make it bad, take sad song and make it better. Remember to let her into your heart, then you can start to make it better. And anytime you feel the pain, refrain. Don't carry the world upon your shoulders, by making his world a little colder.

Revenir en haut Aller en bas
Flora CasaroliLa myrtille, fruit obscure
Flora Casaroli
https://www.ciao-vecchio.com/t7539-flora-_-3-0-liberee-delivree https://www.ciao-vecchio.com/t7690-flora-o-23-ans-o-recherche-d-emploi
ID : Maurane. ☆ Moo.
Pronom : Elle.
Faceclaim : Bridget Satterlee. ☆ Drake ( Avatar ). ☆ Tumblr ( Gifs ).
Sujets sensibles : Violence sur les animaux.
Thème·s abordé·s : Prostitution. ☆ Violences physiques et psychologiques.
Messages : 5598 [Terminé] Erio. _  Tu es toujours là, toi.  B0053c1397d95d7cf1769df9633a3e47
Âge : Elle a 24 ans (17.05.1997).
Métier : En recherche d'emploi et ne songe pas à s'inscrire à une quelconque formation dans l'immédiat.
Style RP : Pronoms : Il. Elle. ☆ Flash B. ☆ Sujets Hot. ☆ Entre 300 et 1000 mots.
[Terminé] Erio. _  Tu es toujours là, toi.  Empty
# Sujet: Re: [Terminé] Erio. _ Tu es toujours là, toi. ( le Jeu 14 Oct 2021 - 14:43 )
A tous les niveaux, la journée de Flora n'est vraiment pas simple. C'est sans toit qu'elle se retrouve maintenant qu'elle est partie de chez Etiam. Heureusement que tout ce qu'il lui faut se tient dans un simple sac de voyage. Cela lui a ainsi pris moins d'une demie heure pour partir de là bas. Elle doit donc se trouver un plan de secours le temps de se trouver un logement dans ses moyens. Autant dire que la tâche va être rude puisque l'argent qu'elle a sur elle va très rapidement fondre comme neige au soleil. Elle ne veut revenir chez Erio même si là tout de suite sa présence est ce qui lui fait le plus grand bien. Elle a bien fait de ne pas monter dans l'un des trains qui se sont arrêtés à  son quai tout compte fait. Il n'empêche qu'elle est sur le fil d'un point de vue émotionnel. Elle se met à pleurer comme une madeleine dès que ses pensées s'égarent de nouveau sur sa relation avec Etiam et le fait qu'il la surprenne en lui disant qu'il l'aime n'a clairement rien arrangé. Mais c'est certain que c'est exactement ce qu'elle avait besoin d'entendre. Elle avait clairement besoin de savoir qu'elle n'était pas toute seule. Tant bien que mal Flora réussit à reprendre doucement mais sûrement son calme dans les bras d'Erio. Ce n'est cependant pas sur et certain qu'elle  n'ait pas besoin d'une nouvelle étreinte après un énième sanglot non retenu. Après tout, ils ne parlent pas de la pluie et du beau temps mais d'un sujet qui la touche autant alors rien n'est impossible. « J'ai vraiment cru que l'opinion qu'ils avaient de moi était juste. Tout comme je les ai vraiment cru lorsqu'ils me disaient que je n'étais bonne que pour ça. » Pas besoin de préciser qu'ils parlaient de la prostitution tant ça va de soit. « .. que je n'étais même pas assez bonne pour ça ! » se corrige t elle dans la foulée. C'est ce qu'ils lui disaient lorsqu'ils n'étaient pas satisfaits de la somme qu'elle ramenait. « Je m'étais résignée. J'avais en quelque sorte accepté ma vie comme elle était .. Je crois alors simplement que je ne l'ai pas perçu comme une possible porte de sortie de secours à ce moment là. » Elle hausse légèrement les épaules. Ce fut même tout le contraire en fait. « Je ne voulais pas être une source de problèmes et de déceptions pour d'autres personnes. » Elle soupire longuement et le constat qu'elle en fait, n'est pas franchement très bon, au bout du compte. « C'est exactement ce que j'ai été pour toi. » Peut être qu'il peut nuancer ses propos maintenant qu'entre eux ce n'est plus aussi tendu que ce que ça a pu être auparavant mais il ne peut absolument pas le nier complétement. « Je ne suis même pas sûre que ça aurait changé quelque chose de savoir que tu es grognon avec tout le monde et qu'au fond ce n'était pas ma simple présence ou le moindre truc que je pouvais dire qui te rendais grognon. » Elle hausse de nouveau légèrement les épaules en passant rapidement une main sur ses joues.

Il en vient maintenant à lui demander si elle aimerait rencontrer leur mère. Evidemment que c'est le cas. A quoi est ce qu'elle ressemble ? Est ce qu'Erio ressemble à leur père ou à elle ? Et elle, alors ? Ce genre de questions vont et viennent dans sa tête de temps en temps depuis longtemps maintenant. Flora sait néanmoins d'avance que la même angoisse de l'époque va lui revenir en plein visage comme un boomerang dès qu'ils se lèveront de ce banc et ne disparaîtra que lorsqu'elle l'aura vu et qu'elle appuiera les propos d'Erio. Il essaie de la rassurer en lui disant qu'il pense que leur mère a eu ne serait ce qu'une pensée pour elle depuis qu'elle la remise entre les mains des services sociaux ou encore qu'elle l'aimera. Et c'est réussi. C'est franchement tout ce dont elle a besoin là tout de suite. Mais c'est vrai que seule leur mère peut vraiment répondre à toutes les questions qu'elle se pose. « Oui ! J'aimerais bien. » lui répond t elle alors en lui adressant son tout premier sourire de la journée. « Et non, ne lui dit pas. Je sais que c'est moi qui doit le faire. » Il a eu raison de ne pas le faire même si c'est sur qu'il lui aurait enlevé une sacrée épine du pieds en le faisant parce que s'il y a bien une chose qu'elle n'a pas envie de faire, c'est bel et bien ça. « Peut être que lorsque tu lui annonceras que l'on s'est retrouvés et que j'aimerais la rencontrer si elle d'accord, tu pourrais quand même préparer le terrain ? » ne peut elle pas s'empêcher de lui demander timidement. S'il a raison sur toute la ligne sur le fait qu'elle n'était pas un bébé non désiré ou qu'elle la abandonné parce qu'elle voulait qu'elle ait une belle vie alors elle risque de tomber de très haut. Ce serait tout de même bien qu'elle ne pense pas que Flora va lui raconter à quel point ses parents adoptifs ont été aimants et qu'ils ont tout fait pour lui offrir la vie qu'elle s'imaginait peut-être. « Et si elle ne veut pas me rencontrer pour x ou y raisons, est ce que tu pourras simplement me le dire et pas me donner des excuses pour ne pas me faire de la peine ? Steuplait. » Ce sera très certainement dur à encaisser mais ce n'est pas parce qu'elle se sent plus ou moins prête à la rencontrer qu'elle doit l'être aussi.


« la seule réelle prison est la peur et la seule vraie liberté est de se libérer de la peur. »
Revenir en haut Aller en bas
Erio MazzeiLa pomme, fruit libéré
Erio Mazzei
https://www.ciao-vecchio.com/t8968-erio-mazzei https://www.ciao-vecchio.com/t8896-erio-o-35-ans-o-lieutenant-de-police
ID : Sandrine
Pronom : Elle
Faceclaim : Jesse Soffer ©moi
Thème·s abordé·s : violences sexuelles, personnage grognon
Messages : 1039 [Terminé] Erio. _  Tu es toujours là, toi.  Tumblr_nx7zqlgs061qaa0sjo3_500
Âge : trente-cinq ans.
Métier : lieutenant de police à la brigade criminelle.
Style RP : Pronoms RP : j'écris en Il. Flashback : non. RPs hot : avant/après. Pas le pendant. Longueur : sans pression. Autre : je ne lis pas le "Tu" qui m'est trop intrusif et je n'aime pas qu'on c/c mes dialogues dans les RP. Je n'écris plus avec les hommes que je ne connais pas.
[Terminé] Erio. _  Tu es toujours là, toi.  Empty
# Sujet: Re: [Terminé] Erio. _ Tu es toujours là, toi. ( le Dim 17 Oct 2021 - 0:43 )
Ces parents adoptifs n’ont rien fait de bien avec elle, ne l’ont pas aimé correctement, au contraire. Iels n’ont fait que la détruire plus, en lui infligeant des sévices qu’elle n’aurait jamais dû connaître. Iels l’ont exploitée, pour s’en mettre plein les poches et tant pis si ça lui faisait du mal, tant pis si les hommes qui étaient sur son passage n’étaient pas clean. Imaginer toutes ces années d’horreur lui brise le coeur. Erio resserre son étreinte en même temps que sa petite soeur lui parle, et secoue la tête. Avec un modèle comme le sien, il comprend qu’elle ait cru tout ce que ces personnes lui disaient, même s’il s’agissait de propos rabaissants, mais ce qu’il voit lui, c’est autre chose. Dans son regard, il voit une belle jeune femme, forte et fragile à la fois, qui mérite de souffler, de connaître des moments de répit et de joie.
- Tu vivais avec eux. Tu n’avais qu’eux. C’est compréhensible, mais tout ça, c’est faux. Tout ce qu’ils te balançaient dans la tête, comment ils te voyaient. Ce ne sont pas de bonnes personnes.
On ne pourra pas le contredire : qui, à part de mauvais gens, poussent, forcent, leur fille à faire ce qu’elle ne désire pas ? Qui inflige des violences sexuelles à sa gamine ? Travaillant dans un secteur qui est en lien avec de nombreuses victimes, et ce, tous les jours, Erio pourra répondre qu’il y en a trop, malheureusement.
Le policier entend ses explications, acquiesce d’un signe de tête à chaque fois qu’elle ajoute un point et comprend mieux la raison qui l’a poussée à ne pas donner suite à sa prise de contact. Il ne lui en veut pas pour ça, aurait même compris si elle n’avait pas souhaité lui parler, jamais, même lorsqu’iels se sont croisé·e·s au commissariat. Lorsqu’il est question de son caractère, Erio affiche un sourire. C’est vrai, il est grognon, avec tout le monde. Et ça ne le dérange pas. En revanche, ça peut être un souci pour les autres.
- J’sais. Ca peut être déroutant. T’y es pour rien, c’est… Mon caractère pourri.
C’est comme ça qu’il est et son attitude, souvent désagréable, intolérable, en déplaît beaucoup, si bien qu’il n’a pas que des ami·e·s au sein de son travail, chose qui lui convient parfaitement. Qu’il soit apprécié ou non, ça lui est égal. Ca fait bien longtemps qu’il ne fait plus attention à ce qu’on pense de lui. L’italien n’en reste pas moins touché lorsque ça touche sa famille, même s’il ne le montre pas.
- Tu ne me déçois pas. C’était compliqué, entre nous, soupire-t-il. Erio l’admet. Il n’a pas été le plus adroit, a commis des erreurs qu’il regrette et parfois, aimerait revenir en arrière pour se corriger.
- J’crois que j’étais plus frustré par le fait de… pas savoir gérer tout ça, de pas pouvoir t’aider correctement, confie l’homme, afin qu’elle ne pense plus qu’elle fait partie des déceptions qu’il a pu rencontrer dans la vie. Auprès de Flora, il apprend à être un grand-frère et quelqu’un de meilleur au quotidien.
- Et je captais pas tout. Tout ce par quoi tu passais.
Ni toute la pression que ses parents exerçaient sur elle.

Ses yeux brillent, son visage s’illumine. Cette discussion imprévue, il l’attendait depuis tellement longtemps et espérait que sa décision aille dans ce sens. Leur mère n’est au courant de rien, ignore les démarches entreprises par son fils, mais il sent, au fond de lui, que ça ne pourrait leur faire que du bien. Du moins, il y croit fort.
- D’accord. Qu’est-ce qu’tu veux que j’ne dise pas ?
Il est prêt à tout lui raconter, ce qu’il sait, surtout si ça peut la soulager et la rassurer. L’objectif n’étant pas qu’elles se rencontrent en stressant, mais qu’elles se retrouvent et apprennent doucement à s’apprivoiser, alors s’il peut faire quelque chose pour apaiser ces retrouvailles, Erio est prêt à le faire.
- C’est d’accord. C’est ok, j’ferai ça.
Même s’il ne pense pas que ça se passera ainsi, mais iels ne sont pas à l’abri d’une mauvaise surprise. Noreen pourrait ne pas être prête, c’est une possibilité.
- Alooors. Tu veux rencontrer maman, dit-il, sans dissimuler sa joie, avec un large sourire qui ne le quitte pas. Ca veut aussi dire que définitivement, son départ de Naples est annulé.


Don't make it bad, take sad song and make it better. Remember to let her into your heart, then you can start to make it better. And anytime you feel the pain, refrain. Don't carry the world upon your shoulders, by making his world a little colder.

Revenir en haut Aller en bas
Flora CasaroliLa myrtille, fruit obscure
Flora Casaroli
https://www.ciao-vecchio.com/t7539-flora-_-3-0-liberee-delivree https://www.ciao-vecchio.com/t7690-flora-o-23-ans-o-recherche-d-emploi
ID : Maurane. ☆ Moo.
Pronom : Elle.
Faceclaim : Bridget Satterlee. ☆ Drake ( Avatar ). ☆ Tumblr ( Gifs ).
Sujets sensibles : Violence sur les animaux.
Thème·s abordé·s : Prostitution. ☆ Violences physiques et psychologiques.
Messages : 5598 [Terminé] Erio. _  Tu es toujours là, toi.  B0053c1397d95d7cf1769df9633a3e47
Âge : Elle a 24 ans (17.05.1997).
Métier : En recherche d'emploi et ne songe pas à s'inscrire à une quelconque formation dans l'immédiat.
Style RP : Pronoms : Il. Elle. ☆ Flash B. ☆ Sujets Hot. ☆ Entre 300 et 1000 mots.
[Terminé] Erio. _  Tu es toujours là, toi.  Empty
# Sujet: Re: [Terminé] Erio. _ Tu es toujours là, toi. ( le Dim 17 Oct 2021 - 21:57 )
Il a raison : ce ne sont pas de bonnes personnes. Ils ne sont pas fait pour être les parents de n'importe quel enfant. Ils n'auraient pas dû l'être. Comment enquêtait les services sociaux sur les possibles parents adoptants il y a vingt quatre ans de ça ? On se demande bien parce que Flora ne sait pas comment leurs habitudes etc. ont pu passer inaperçus. Elle ne voit pas comment est ce qu'ils ont pu réussir à tromper si bien les apparences. Quoiqu'il en soit, le mal est fait. Ils lui ont dit des choses qu'aucun parent ne devrait dire à leurs enfants et qu'aucun enfant ne devrait jamais entendre de la bouche de leurs parents. Ils lui ont dit souvent que Flora a tout pris comme vrai. Ce qui semble logique puisque comme il vient si bien ne dire, elle n'a eu qu'eux pendant très longtemps et ils ne sont sortis de sa vie que récemment. C'est vrai que depuis, les rendez vous avec la psychologue ont beaucoup servi à faire en sorte que sa vision d'elle même change. Cependant, dans les moments que celui là, Flora rechute rapidement. Si bien que les paroles d'Erio lui font beaucoup de bien. « Merci beaucoup de me rappeler ça .. que je ne suis pas tout ce qu'ils m'ont dit. » le remercie t elle avec un sourire aux lèvres.

« Maintenant que je sais que tu es la réincarnation du Schtroumpf Grognon, tu ne te débarrasseras plus de moi aussi facilement. » dit elle d'un ton amusé. Pensant que ce sont ses faits et gestes voire sa simple présence qui le rendaient si grognon, Flora a souvent choisi le repli au lieu de la confrontation mais, ça n'arrivera plus ou rarement - parce qu'il peut toujours avoir une exception à la règle - maintenant !

Elle pose sa main sur la main de son frère et la serre doucement. « Tu as fais ce que tu as pu Erio. » Ô grand jamais, Flora s'est dit qu'il n'avait pas fait ce qu'il faut. « J'ai compris que tu ne pouvais pas m'aider si tu n'étais pas au courant .. si je ne te parlais pas. » Il ne pouvait tout simplement pas l'aider correctement comme il vient de le dire si Flora ne lui racontait pas ce qu'il se passait ou tout simplement ce qui avait pu se passer au cours de toutes ces années auprès des Casaroli. « J'ai fais des progrès là dessus. » annonce t elle toute fière. Cela lui a pris beaucoup de temps mais Flora a finit par lui raconter que ses parents adoptifs avaient refait surface dans sa vie ainsi que tout le reste. Et aujourd'hui il avait eu le droit à un message vocal long comme le bras dans lequel Flora lui relatait sa rupture et son envie de partir de Naples. « Je trouve même que nous deux, on a fait de sacrés progrès. » Il n'y a franchement pas photo !

Flora est perdue : Elle sait que ce n'est pas du ressort d'Erio de raconter tous les sombres détails de sa vie. Elle trouverait néanmoins ca plus simple qu'il le fasse. Cela le serait beaucoup trop ! Elle doit le faire même si ça veut dire avoir des insomnies jusqu'à ce qu'elles de rencontrent. « Ce n'est peut être la peine de lui dire tout de suite qu'ils me frappaient, me rabaissaient et encore moins qu'ils m'obligeaient à me prostituer .. » Elle soupire longuement. « J'aimerais seulement que tu lui fasses comprendre que je n'ai pas eu la vie qu'elle avait imaginé pour moi. » répond t elle simplement dans un haussement d'épaules.

« Toi, tu es de toute évidence,  très content. » constate t elle sans prendre la peine de retenir un rire. Par contre, Flora est aussi heureuse que paniquée à l'idée de faire sa rencontre. « Est ce que tu dois retourner au commissariat dès que tu te seras assurés que je ne monte pas dans l'un de ces trains ? » lui demande t elle en souriant. Elle n'a pas vraiment envie de passer le reste de la journée seule mais ça ne la surprendrait pas que ce soit le cas. « Sinon .. Je sais que je t'ai dit non mais finalement,  est ce que je pourrais dormir chez toi ce soir ? » Elle ne passerait ainsi pas la journée et la soirée seule. « Je ne veux pas être toute seule. Puis, il faut que tu m'en dises plus sur elle. » ajoute t elle tout sourire.


« la seule réelle prison est la peur et la seule vraie liberté est de se libérer de la peur. »
Revenir en haut Aller en bas
Erio MazzeiLa pomme, fruit libéré
Erio Mazzei
https://www.ciao-vecchio.com/t8968-erio-mazzei https://www.ciao-vecchio.com/t8896-erio-o-35-ans-o-lieutenant-de-police
ID : Sandrine
Pronom : Elle
Faceclaim : Jesse Soffer ©moi
Thème·s abordé·s : violences sexuelles, personnage grognon
Messages : 1039 [Terminé] Erio. _  Tu es toujours là, toi.  Tumblr_nx7zqlgs061qaa0sjo3_500
Âge : trente-cinq ans.
Métier : lieutenant de police à la brigade criminelle.
Style RP : Pronoms RP : j'écris en Il. Flashback : non. RPs hot : avant/après. Pas le pendant. Longueur : sans pression. Autre : je ne lis pas le "Tu" qui m'est trop intrusif et je n'aime pas qu'on c/c mes dialogues dans les RP. Je n'écris plus avec les hommes que je ne connais pas.
[Terminé] Erio. _  Tu es toujours là, toi.  Empty
# Sujet: Re: [Terminé] Erio. _ Tu es toujours là, toi. ( le Mar 26 Oct 2021 - 18:31 )
D’un signe de tête, Erio acquiesce, peu à l’aise avec les remerciements qu’il accepte néanmoins. C’est sincère. Flora n’est pas tout ce que ses parents ont essayé de lui faire croire. C’est une jeune femme courageuse, pour qui il a beaucoup d’estime. Sa petite sœur avec qui il aimerait bien passer du temps, en laissant de côté toutes les embrouilles qu’il y a pu avoir entre elleux et surtout… En faisant des efforts avec elle. Ne pas se braquer quand quelque chose ne va pas, ne pas râler trop fort, faire attention à son caractère bien trempé. Il pourra toujours se décharger sur le rat qu’est Esteban.
À sa comparaison, Erio affiche un large sourire, amusé par ce surnom qu’on ne lui avait encore jamais donné. Et ça lui va très bien. C’est précisément ce qu’il est : grognon, dans n’importe quelle situation, que ça se déroule bien ou non.
- J’ferai des efforts… avec toi !
Et uniquement avec elle. Il a conscience qu’elle n’est pas encore très habituée à ça, et il ne désire pas que sa personnalité puisse être un frein à leur adelphie, alors, il peut faire ça. Pas trop non plus, mais il peut faire des efforts de communication afin qu’il n’existe plus, ou que très rarement, des malentendus ou des moments difficiles entre elleux.
- J’suis pas le plus fort non plus, tu sais.
Quand il s’agit de son travail, avec les victimes, étonnamment, il s’en sort très bien, mais dès qu’il est question de sa vie privée, de ses liens personnels, c’est une autre histoire. Il préfère généralement discuter, sans que ce soit trop sérieux. L’humour, les blagues, les discussions légères. Le reste peut très vite le mettre mal à l’aise, surtout lorsqu’il ignore quoi répondre et comment se comporter.
- Mais tout ça, là, c’est derrière nous. J’pense que… Ca ira mieux, maintenant.
Après cette conversation, où ensemble, iels ont pu se parler à cœur ouvert, sans avoir honte, ou sans enfoncer leur tête dans le sable, comme une autruche. D’ailleurs, Flora le confirme d’elle-même : iels ont fait des progrès qui se ressentent à l’instant.
- Je note. Je lui dirai tout ça.
Elle ne comprendra pas tout, mais avec son explication brève, vague, elle saura au moins que sa fille n’a malheureusement pas été adoptée par la bonne famille. Elle qui désirait que Flora ait une vie meilleure, plus juste, avec des gens pouvant l’aimer et lui donner tout ce dont elle aurait besoin… Il sait d’avance que ça lui brisera le cœur.
- Tellement ! Ca fait longtemps que j’attends ça. Tu verras. C’est une femme géniale.
Il est impatient, même s’il essaie de ne pas trop précipiter les choses. C’est plus fort que lui. Il sent, intérieurement, que c’est ce dont elles pourraient avoir besoin, toutes les deux.
- J’ai pris ma journée. Tu veux seulement dormir chez moi cette nuit ?
Là, il arbore un sourire adorable, afin de la convaincre. Il n’a pas été à la hauteur, la première fois, alors que tout ça lui échappait, mais à présent, les choses sont différentes et ont évolué.
- Tu me poseras toutes les questions que tu souhaites et je te dirai tout ce qui me passe par la tête, autour d’une bonne bouffe. Une pizza ?
Là, il se lève, saisit la main de sa frangine et l’incite à se lever, en entourant ses épaules de son bras.


Don't make it bad, take sad song and make it better. Remember to let her into your heart, then you can start to make it better. And anytime you feel the pain, refrain. Don't carry the world upon your shoulders, by making his world a little colder.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
[Terminé] Erio. _  Tu es toujours là, toi.  Empty
# Sujet: Re: [Terminé] Erio. _ Tu es toujours là, toi. ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- [Terminé] Erio. _ Tu es toujours là, toi. -
Ciao Vecchio :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Loris || Il me faut TOUJOURS un titre
» [Terminé] Esteboule & Erio le naze | Qu'est-ce qu'on va bien pouvoir se dire...