Spirit meeting {Libre}

Revenir en haut
Aller en bas

-41%
Le deal à ne pas rater :
T-shirt Pokemon 25eme anniversaire Pikachu à 9.99€ – Livraison ...
9.99 € 16.99 €
Voir le deal

 

- Spirit meeting {Libre} -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Fuorigrotta
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Dyanna Kim-SoonTu te bonifies avec l'âge… ou pas
Dyanna Kim-Soon
https://www.ciao-vecchio.com/t8515-dyanna-kim-soon https://www.ciao-vecchio.com/t8527-dyanna-o-30-ans-o-ecrivaine-et-mannequin
ID : Dyanna
Pronom : Elle
Faceclaim : Seo Yea-ji, crédits @seoyeajiluv (insta)
Style RP : Je m'adapte réellement à tout, je n'impose aucune ligne car chacun à sa façon de faire.
Mon nombre de lignes peut varier surtout selon mon inspiration et au personnage que j'ai crée également.
Je fonctionne toujours avec "il/elle" de mon coté, quant à vous, vous avez libre choix (encore heureux.)

Rp's hot: Oui.

Sujets sensibles : Violences sexuelles (donc Viol et tout ce qui s'en suit) Zoophilie et autres sujets qui concernent ce genre.
Thème·s abordé·s : La solitude, la tristesse, le manque d'affection, l'alcool et les sentiments qu'elle peut ressentir.
Je suis absent-e : Je viens d'arriver
Messages : 86 - Points : 377
Spirit meeting {Libre} 0c7ee31b5f37cc11d941cbf344f230e2_mp4
Âge : 30 ans
Métier : Ecrivaine et mannequin
Spirit meeting {Libre} Empty
# Sujet: Spirit meeting {Libre} ( le Dim 28 Fév 2021 - 13:48 )
Après une longue journée à devoir poser pour des affiches de publicités. Dyanna se retrouvait un peu seule, elle venait de terminer à l'instant-même, elle avait décidé de rester sur place et de prendre un camping-car en location, qui se situait au bord de la mer non-loin d'une ville assez touristique. C'était une vue magnifique avec un ciel bleu sans nuage. Il faisait une chaleur torride et Dyanna était dans une robe légère et rose virevoltant  au grès du vent. Sa longue chevelure noire qui descendait jusqu'en bas de son dos presque au niveau du fessier, ne passait pas inaperçue, celle-ci avait de léger reflets miels en contact avec les rayons du soleil. Elle se posa tranquillement sur le sable brûlant et tenta de se détendre et de profiter de cette journée, sans que son lointain passé vienne la hanter de nouveau. Et ce n'était pas le genre de femme à se dévoiler en premier temps ; Et puis, son regard assez impassible ne donnait pas envie de la connaître, ni ses paroles qui pouvaient parfois être crues, parce-qu'elle avait l'impression d'être constamment entouré de personnes fausses, qui ne sont là que par intérêt, et que dès que quelque chose ne va pas, il l'abandonne, car leur seul but était simplement de parler d'eux et de profiter de quelque chose que ces gens-là ne pouvaient pas avoir. Certes, ils n'étaient pas tous ainsi, cependant, la jeune asiatique ne voulait plus s'enrôler dans une relation des « plus sérieuse ». Elle voulait faire une pause, oui, une pause. Elle voyait déjà selon elle, beaucoup de monde lorsqu'elle devait poser pour les affiches, alors devoir se coltiner d'autres gens en plus et les entendre gémir pour un oui ou pour un non, elle n'estimait pas nécessaire d'aller plus loin.
Dyanna avait beau avoir l'air méchante, ce n'était en réalité pas le cas, car chaque personne se protège comme elle peut des personnes malintentionnées, surtout à son égard. Elle n'a que peu d'amis et peu de connaissances dans les alentours, seulement ses livres sont là pour l'aider à surmonter toutes ces émotions qui parfois la rattrapent au volant.
Pour elle, le bonheur n'est qu'utopie, une illusion uniquement fondée pour les humains. Car ils ne peuvent vivre sans amour, sinon, ils sont malheureux. Mais Dyanna ne veut pas faire partir de ces gens-là, elle veut essayer d'être heureuse sans amour. Ce dont elle ne se rend guère compte, c'est qu'elle souffre énormément de cela, elle a également manqué de l'affection d'une mère, donc elle ne sait en donner. Elle a eu l'amour de son père qui était amplement suffisant selon elle. Mais était-ce vraiment la vérité ?
Dyanna est un bout en train, elle ne se laisse pas marcher dessus et parfois elle ne se retrouve pas dans ses dires. Elle le regrette mais elle ne le dit pas. Dyanna est un paradoxe à elle-même, qui sait si un jour, quelqu'un arrivera à la percer à jour ?
Elle a déjà abandonné cette idée qui pour elle est totalement « futile » parce qu'elle veut uniquement être maître de ses émotions.

Dyanna s'est positionnée au milieu de  la plage, toujours au bord de l'eau. Elle était tellement perdue dans ses pensées qu'elle ne se rendit pas compte que la nuit n'allait pas tarder à tomber. Le ciel se couvrait peu à peu et un léger vent vint fouetter le visage de la jeune femme qui était à découvert. Pour autant, il ne faisait pas froid, il faisait toujours une chaleur torride et cela se voyait au visage de notre jeune femme qui était rouge écarlate voir extrêmement brûlant. Son souffle se faisait de plus en plus rapide. La jeune femme se releva, voyant que la fatigue commençait à prendre le dessus et qu'elle avait passé bien trop de temps au soleil à ressasser toutes sortes de choses inutiles. Elle se mit à zigzaguer de peu en espérant arriver à temps à son camping-car qu'elle avait prit en location pour dormir qui n'était qu'à quelques mètres du bord de la mer, c'était une sorte de mini-camping qui se trouvait là, pour les vacanciers ou bien pour ceux qui avaient une longue journée de travail, qui ne voulaient pas rentrer à cause de la fatigue, parce-qu'il était courant que les personnes faisaient faire des shootings ou travailler ici, voir filmer des petits courts-métrages ou simplement des scènes de films car la vue était irréprochable. Donc cet endroit était fait pour ça, avec à l'intérieur des camping-car, tout ce qu'il fallait pour être confortablement installé. Cependant, la jeune brune s'était tellement éternisé qu'elle en était exténuée, impossible de remonter à bord. La tête qui tournait et les étoiles dans les yeux, elle s'allongea de nouveau sur le sable qui commençait à se rafraîchir et ferma les yeux le temps d'une petite pause. En attendant qu'elle aille mieux, en espérant que la marée ne monte pas trop haute et qu'elle n'en soit pas prise au piège. La nuit n'était pas encore totalement tombée, mais elle rouvrit à peine les yeux, qu'elle pouvait admirer un ciel étoilé se formant dans le ciel, magnifique avec une pleine lune éclairant ce petit coin. Elle était en mode étoile de mer sur la plage à soupirer bêtement après cette magnifique vue qu'elle avait le droit de voir, un pur bonheur.
Revenir en haut Aller en bas
Ban-Ryu KimTu te bonifies avec l'âge… ou pas
Ban-Ryu Kim
https://www.ciao-vecchio.com/t3877-la-violence-est-une-forme-de- https://www.ciao-vecchio.com/t4002-zero-de-conduite-ban-ryu#127292
ID : Sharky, Ingrid
Pronom : Elle
Faceclaim : Kim Woo Bin ©hidden-falls
Style RP :
Pronoms RP : Il / Ban-Ryu
Flashback : Oui.
RPs violent : Oui.
RPs hot : Avant, pendant, après, pas de soucis. Les rps de ce genre ne me dérange pas.
Longueur : J'écris sans pression, comme ça me vient et je sais m'adapter au besoin.

Sujets sensibles : Validisme, Zoophilie ainsi que la violence animale en générale et la psychophobie.
Thème·s abordé·s : Combats dans la rue ; enfant conçu que pour être donneur d'organes.
Messages : 589 - Points : 1549
Spirit meeting {Libre} ZqzDUGbj_o
Âge : 35 ans
Métier : Fils d'un des actionnaires majoritaires de Samsung, il a prit sa place autour de la table à sa mort il y a 5 ans de cela et représente aujourd'hui la compagnie en Europe même si le business n'est pas sa tasse de thé.
Spirit meeting {Libre} Empty
# Sujet: Re: Spirit meeting {Libre} ( le Dim 30 Mai 2021 - 19:45 )
Il travaillait encore plus en ce moment, cependant, Ban-Ryu faisait son possible pour organiser mieux son temps. Vivre avec Elio lui faisait comprendre un peu plus chaque jour que ce qu’il comptait, sa richesse était la famille qu’ils avaient maintenant. Pour rien au monde, il retournerait à sa vie d’avant, celle où son compagnon n’était pas dedans et Charlie non plus. Mei était également heureuse maintenant d’avoir les deux Italiens. Elle s’ouvrait plus, elle était moins sauvage et Ban-Ryu ne pouvait qu’être exalté de la voir évoluer, grandir en une personne meilleure. Jamais il ne pourrait être comme ça et il avait toujours eu peur que sa fille suive ses pas, prenne ses mauvais travers. Sa professeur de Danse servait de figure maternelle même si avec son congé maternité : Mei pouvait moins la voir. Elle s’en accommodait et si jamais elle en souffrait : elle ne le montrait pas.

Ban-Ryu était parti un peu plus tôt des bureaux pour pouvoir courir avant de rentrer. Elio, Charlie et Mei l’attendaient à la maison, mais il aimait aussi passer un peu de temps seul pour courir. Son compagnon le savait et même si les temps étaient durs à Naples avec le malade qui traînait dans les rues de Naples : l’homme d’affaires appréciait ces petites pauses qui semblaient en dehors du temps. Et puis, lui qui avait toujours de la rage et de la haine à revendre : il ne pouvait pas dire non quand il était question d'user ses poings. Plusieurs fois, il s’était imaginé être kidnappé par ce fou. Il avait réfléchi à toutes les façons de se battre, de se défendre : pourquoi pas de le tuer. Ban-Ryu n’avait pas peur de ça. Les salauds, il les crucifierait avec grand plaisir en rigolant et en donnant du pop-corn aux spectateurs. Prétentieux ? Oui il l’était. Et il n’en avait pas honte. Courir le voir, à cette heure, lui donnait aussi l’occasion de pouvoir potentiellement aider quelqu’un qui serait attaqué.

Sur la plage, il accéléra pour travailler un peu plus son cardio. C’est au loin qu’il vit une silhouette allongé. Il fronça les sourcils et ses pieds frappèrent un peu plus vite le sol. Essoufflé, il s’arrêta près de la personne : “Hey…” Malgré l’obscurité, il devina des traits féminins. “Vous allez bien ? Vous avez besoin d’aide ?” En temps normal, il ne se serait peut-être pas arrêté. Elio lui avait donné un cœur, lui avait donné envie de s’intéresser aux autres.


“Même une feuille de papier est plus légère si on la porte à deux.”
by wiise
Revenir en haut Aller en bas
 
- Spirit meeting {Libre} -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Fuorigrotta
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut