Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility

Revenir en haut
Aller en bas

Le Deal du moment : -25%
Appareil Photo Instantané Fujifilm Instax ...
Voir le deal
59.99 €
-46%
Le deal à ne pas rater :
-46% sur SanDisk Carte microSDXC UHS-I pour Nintendo Switch 128 Go
23.18 € 42.99 €
Voir le deal

 

- Hi stalker ! || Isaac Calderini -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Livia FarneseBon pour te remonter le moral
Livia Farnese
https://www.ciao-vecchio.com/t7747-livia-farnese-back-in-black#25 https://www.ciao-vecchio.com/t7763-livia-won-t-leave-you-so-come-on#258766
ID : Nani
Pronom : Elle
Faceclaim : Sammi Jefcoate
Style RP : Je m'adapte facilement mais je reconnais avoir beaucoup de mal avec l'usage du tu. J'ai également beaucoup de mal avec les fautes d'orthographes quand elles sont trop récurrentes, mais je suis indulgente ! Sinon je n'ai pas de préférences de longueurs, je peux faire de 400 à 2000 mots, tout dépend de l'inspiration, je ne me restreins pas.
Thème·s abordé·s : Alcoolisme / Drogue / Tromperie
Messages : 36 - Points : 125
Hi stalker ! || Isaac Calderini 16l9ZQLk_o
Âge : 29
Métier : Herboriste
Hi stalker ! || Isaac Calderini Empty
# Sujet: Hi stalker ! || Isaac Calderini ( le Mer 3 Mar 2021 - 17:49 )

Hey stalker ! Do you like what you see ?
Livia s’était levée de bonne humeur, l’arrière boutique de l’herboristerie n’était sans doute pas le logement idéal mais elle s’y sentait chez elle. Ce n’était ni très grand, ni très propre, ni très lumineux, mais ça lui appartenait et cela valait tout l’or du monde. Pour rien au monde la jeune femme n’aurait échangé sa place, on aurait pu lui proposer le plus bel appartement de tout Naples, voir de toute l’Italie qu’elle aurait refusé. Cette petite boutique un peu ancienne, qui sentait le chanvre et ne laissait filtrer les rayons du soleil qu’au travers des plantes lui semblait être le plus bel endroit sur terre. Elle était installée depuis peu, mais déjà la boutique qu’elle avait achetée quelques semaines auparavant était méconnaissable. Malgré l’hiver qui approchait, dans ce petit coin coupé du monde il faisait doux et confortable. La jeune femme se fit couler un café tout en rangeant soigneusement l’arrière boutique, qui lui servait à la fois temporairement de logement et définitivement d’entrepôt. Il était tôt, mais elle avait une tonne de choses à faire avant d’ouvrir son commerce. Il faut dire qu’elle était novice dans l’art de tenir un commerce, mais les plantes, elle s’y connaissait. Sa clientèle commençait à se faire doucement, mais sûrement et elle était très satisfaite de la petite notoriété qu’elle commençait à avoir auprès des commerces voisins. Il faut dire que l’argent légué par grand-mère Gemma lui avait permis d’acheter un local dans un rue du centre de Naples, bien passante. C’était aussi pour cette raison qu’elle dormait dans l’arrière boutique, elle devait gagner un peu d’argent avant de se permettre un meilleur logement, il était hors de question qu’elle gaspille tout son argent d’un coup.

Depuis qu’elle tenait sa boutique, Livia avait toujours la sensation que ses journées défilaient à vitesse grand V, elle avait à peine fini d’étiqueter toute une série de pots qu’elle devait déjà fermer boutique pour sa pause du déjeuner. Il lui était très agréable de rester assise sur le fauteuil qui se trouvait derrière le comptoir, un livre dans une main, une fourchette dans l’autre et un léger bruit de trafic en fond sonore. Décidement, sa vie lui semblait infiniment plus délicieuse que quelques mois auparavant, avec Fabio dans leur logement insalubre, avec ses horaires de serveuses. Quand il fut l’heure pour l’herboriste de rouvrir sa boutique, le soleil tapait fort pour un mois de Novembre, elle resta quelques secondes sur le palier de la boutique, profitant des rayons du soleil sur son visage. Le téléphone sonna, la ramenant à la réalité, la porte se referma derrière elle. Le combiné en main, la jeune femme regardait la porte de la boutique tout en discutant avec le fournisseur de la prochaine commande. La jeune femme avait tourné le dos à la porte d’entrée quand pour observer sa réserve, quand la cloche sonna, indiquant l’entrée d’un client. Après de vagues excuses et une promesse d’appel incessamment sous peu, la jeune femme raccrocha le téléphone, dans le but de s’occuper de ce client mystère. Quand la jeune femme posa ses yeux sur le jeune homme essouflé qui venait de rentrer dans sa boutique, qu’elle ne fut pas sa surprise de le reconnaître. C’était ce garçon, celui qui lui avait fait du rentre dedans non subtil au bar du club ou elle était sortie avec ses amies quelques jours plutôt. Il était tout à fait le genre d’homme qu’elle évitait, en fait il lui rappelait beaucoup trop Fabio. Certes, celui-là était d'origine asiatique, mais tout dans son comportement lui rappelait son ex-conjoint. La jeune femme s’approcha nonchalamment de lui, croisa les bras et releva fièrement le menton. Sa présence ici la déstabilisa, mais il était hors de question qu’elle le laisse paraître dans son regard.

“Alors ça c’est très fort ! J’en ai connu des stalkers, mais toi tu as vraiment un talent hors pair ! Laisse moi deviner, tu te promenais là par hasard, tu as vu ma boutique et ta passion pour les plantes t’as poussé à entrer. “Oh vous ici charmante demoiselle ? Mais quel hasard !” Alors que nous savons tous les deux que tu as dû faire tes petites recherches sur internet pour trouver où je travaillais!”

Elle avait dit tout cela d’une traite, dardant sur lui un regard perçant, hors de questions qu’elle le laisse s’expliquer. Il représentait absolument tout ce qu’elle évitait chez un homme et la Livia d’il y a quelques années se serait facilement laissée draguer par ce type, mais elle était différente et ce genre de technique la laissait indifférente.

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr




☾ La femme, comme le chat, a neuf vies ☽
Ne me regarde pas comme si c'était facile. Tu sais bien que moi, je ne suis pas si docile. Si tu savais comme ça me coûte, de ne pas te montrer mes doutes.


Dernière édition par Livia Farnese le Ven 5 Mar 2021 - 17:17, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Isaac CalderiniBon pour te remonter le moral
Isaac Calderini
https://www.ciao-vecchio.com/t7859-isaac-all-is-lost-but-hope-re https://www.ciao-vecchio.com/t7867-isaac-relationships
ID : Lauly
Pronom : Elle
Faceclaim : Lee Seung Gi + ©Lauly
Style RP :
Hi stalker ! || Isaac Calderini Rx8KEZY
J'écris à la troisième personne et je m'adapte à tout type de rps ~

Thème·s abordé·s : Abandon, trafics illégaux, prostitution, violence
Messages : 910 - Points : 2328
Hi stalker ! || Isaac Calderini LlfaRNy
Âge : 34 ans
Métier : Il est serveur dans une discothèque mais participe aussi à des combats clandestins ainsi qu'à des jeux de paris illégaux.
Hi stalker ! || Isaac Calderini Empty
# Sujet: Re: Hi stalker ! || Isaac Calderini ( le Mer 3 Mar 2021 - 22:09 )

Hey biatch, who do you think you are ?
3 novembre 2020 + Il courait, Isaac ne faisait que ça : courir, à bout de souffle. Par moment, simplement pour vérifier, il jetait des coups d’œil derrière lui afin de s’assurer que les hommes qui le poursuivaient étaient loin. Franchement, c’était dans ce genre d’instants qu’il devrait commencer à s’inquiéter et se dire qu’il serait peut-être de temps d’arrêter de chercher constamment les ennuis. Quelques jours auparavant, il avait manqué de finir enfermé derrière les barreaux et maintenant ça, à croire que vraisemblablement, cela ne lui avait pas suffi. Mais qu’est-ce qu’il y pouvait lui ? Il frôlait le danger tous les jours, il n’en avait pas vraiment le choix puis c’était de toute façon devenu une habitude pour lui de réagir de la sorte. Si on le cherchait, si on le provoquait, Isaac ne comptait pas se rabaisser, lui préférait sortir les crocs puis foncer tête baissée ; il ne comptait même plus le nombre de fois où il s’était retrouvé coincé dans ce type de situation. Il s’énervait, il s’emportait, cognait pour au final remarquer qu’il était en position de minorité et que même s’il avait une sacrée poigne, celle-ci n’était pas assez puissante pour rétamer plusieurs personnes à la fois. Il devrait probablement changer de fréquentation, arrêter de traîner dans les lieux louches cependant il le ferait le jour où il serait libéré de tous ses problèmes d’argent et qu’il pourrait potentiellement vivre une vie normale.

En attendant, ce n’était pas prêt d’arriver et tout ce que le jeune homme pouvait faire à ce moment précis, était de s’échapper. Il n’avait même pas réfléchi lorsqu’il était rentré précipitamment dans cette boutique, se calant contre le mur près de la porte afin de ne pas être remarqué. Autant dire qu’il ne savait pas dans quel lieu il s’était caché, cela aurait pu être n’importe quoi, il y serait allé quand même, parce que c’était le premier magasin qui s’était trouvé devant lui. De ses doigts, il avait essuyé la sueur qui coulait sur son front tandis qu’il essayait vainement de reprendre sa respiration. Bordel. Cela faisait longtemps qu’il ne s’était pas autant dépensé, son cœur battait encore la chamade à cause de toute l’adrénaline éprouvée. Et si Isaac avait finalement fait l’effort d’observer l’endroit dans lequel il s’était réfugié, ce n’était que lorsqu’une voix féminine s’était adressée à lui. Il l’avait tout d’abord regardé elle en premier lieu, la dévisageant d’un sourcil arqué, avant d’explorer brièvement la boutique des yeux. Elle l’attaquait verbalement, le toisait du regard, en plus de faire preuve d’une certaine arrogance qu’il n’appréciait guère. Ce qui était paradoxale quand on savait l’homme fier qu’il était. Pour sa défense, Isaac dirait que lui en avait le droit puis que de toute façon entre cette femme et lui, ce n’était même pas comparable. A son tour, il l’avait scruté du regard, de haut en bas, avant de redresser ses iris vers le visage de sa vis-à-vis. « On se connaît ? » Oui, puisque vraisemblablement, au vu de comment elle l’agressait, elle l’avait déjà croisé quelque part – à moins qu’elle ne confondait. Et si elle croyait l’impressionner, elle pouvait toujours essayer, lui se fichait bien mal de ce qu’elle pensait. Ce n’était pas correcte de ne pas se souvenir et si sa tête lui disait potentiellement quelque chose, il n’était pas en mesure de se rappeler à quel endroit il l’avait croisé. Apparemment, elle ne l’avait pas marqué. Isaac n’était pas très physionomiste, quiconque avait pu croiser sa route par le passé, il s’en souvenait toujours rarement. Même une personne qu’il avait volontairement abordé et dragué… S’il n’en avait rien gagné ou si l’expérience avait été mauvaise, pourquoi y accorderait-il autant d’attention ?

Sans même lui laisser le temps de répondre à sa question, lui-même brillait d’arrogance et son était assorti à l’expression qu’il affichait, en plus d’être moqueur et sarcastique. « Comme si j’avais que ça à foutre d’aller chercher tes informations sur le net ? » Surtout qu’en soit, s’il avait besoin de renseignements, ce n’était clairement pas sur le web qu’il irait les chercher. « Navré pour toi mais tu n’es pas assez intéressante pour que je perde mon temps à ce point-là. » La preuve étant qu’il ne se souvenait même pas d’elle. Ô bien sûr, son chemin avait probablement déjà croisé sa route puisqu’elle ne lui était pas entièrement inconnue non plus cependant il n’avait pas envie, pas même la motivation, de chercher à quelle occasion il l’avait déjà rencontré. « Y a de ces gens franchement, ils pensent que le monde tourne qu'autour d’eux. » Un rictus narquois avait traversé la barrière de ses lèvres à ses propos alors qu’en réalité, il les avait rétorqué principalement pour lui-même, sans daigner la regarder.
 
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr




Nothing has changed for me, I thought I definitely got stronger. The truth is, i'm just closing my heart. Even the easiest things to do are still difficult. I can't bear the weight of choice. I would like to lower it a little. Even my trembling heart has nowhere to lean on. I try to not regret it, I try to endure it. All of this, all of me.

Hi stalker ! || Isaac Calderini 2167714111 :
 


Dernière édition par Isaac Calderini le Lun 8 Mar 2021 - 10:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Livia FarneseBon pour te remonter le moral
Livia Farnese
https://www.ciao-vecchio.com/t7747-livia-farnese-back-in-black#25 https://www.ciao-vecchio.com/t7763-livia-won-t-leave-you-so-come-on#258766
ID : Nani
Pronom : Elle
Faceclaim : Sammi Jefcoate
Style RP : Je m'adapte facilement mais je reconnais avoir beaucoup de mal avec l'usage du tu. J'ai également beaucoup de mal avec les fautes d'orthographes quand elles sont trop récurrentes, mais je suis indulgente ! Sinon je n'ai pas de préférences de longueurs, je peux faire de 400 à 2000 mots, tout dépend de l'inspiration, je ne me restreins pas.
Thème·s abordé·s : Alcoolisme / Drogue / Tromperie
Messages : 36 - Points : 125
Hi stalker ! || Isaac Calderini 16l9ZQLk_o
Âge : 29
Métier : Herboriste
Hi stalker ! || Isaac Calderini Empty
# Sujet: Re: Hi stalker ! || Isaac Calderini ( le Ven 5 Mar 2021 - 17:19 )

Hey stalker ! Do you like what you see ?
Livia était sûrement trop sanguine, trop impulsive, une vraie chatte sauvage qu’on aurait caressé à rebrousse poils. Elle était consciente qu’elle pouvait se montrer hautaine et trop sûre d’elle, mais c’était le résultat de nombreuses années de souffrances, son nouveau moyen de défense. Encastrer les autres avant qu’ils ne le fassent les premiers. Au moins, elle avait la sensation de mettre d’emblée sur le tapis le fait qu’on ne pourrait ni lui marcher dessus ni se servir d’elle comme poupée. L’herboriste avait conscience d’être agressive et elle comprenait tout à fait que les gens qu’elle accostait de cette manière le perçoive comme tel, mais elle ne savait plus qu’elle était la bonne manière d’agir alors tant pis, elle se protégeait, quitte à être seule à cause de son comportement de garce. Cet homme qui venait de rentrer dans sa boutique faisait partie de cette catégorie qu’elle agressait volontiers pour bien peu de choses. Et pour cause, il était l’archétype même du mannequin pour pub de dentifrice, beau garçon brun ténébreux, sûr de lui et beau parleur. Il ne devait pas avoir l’habitude de s’entendre dire non par les filles qu’il convoitait. C’est pour ça qu’elle ne pensa pas une seconde qu’il était venu dans sa boutique par passion pour les tisanes et autres remèdes de grand-mère. Non elle le soupçonnait de vouloir tenter à nouveau sa chance, visiblement monsieur n’aimait pas rester sur un échec. C’est pourquoi elle n’avait pas cherché à converser avec lui, l’accablant directement du statut de stalker dérangé. Peut-être poussait-elle le bouchon un peu trop loin. Et alors ? On l’avait si souvent poussé avec elle qu’elle pouvait bien se permettre de le faire aux autres. Même s’il s’avérait que dans l’immédiat, son comportement à elle n’était pas légitime.

“On se connaît ?” Ah. Bim. En plein cœur. C’était mérité. Son égo n’avait pas pensé une seconde qu’il pourrait ne pas la connaître. Non, son égo pensait plutôt que ce mec était vraiment très fort. Elle ne s’y laisserait pas prendre. Elle ouvrit la bouche pour renchérir mais le jeune homme ne lui laissa pas le temps. “Comme si j’avais que ça à foutre d’aller chercher tes informations sur le net ?” Outch. Il visait en plein dans le mille, elle le savait, mais elle s’était enfoncé dans cette histoire sans avoir réellement réfléchi et maintenant sa fierté lui dictait de continuer sur sa lancée. La jeune femme cherchait une réponse cinglante à toute vitesse mais il fut plus rapide qu’elle “Navré pour toi mais tu n’es pas assez intéressante pour que je perde mon temps à ce point-là.” Pas assez intéressante ? Elle l’était bien plus que lui, pour qui il se prenait ? Une fois de plus, elle allait le remettre à sa place quand elle entendit une parole blessante de plus de sa bouche “Y a de ces gens franchement, ils pensent que le monde tourne qu'autour d’eux.” Son regard n’était cependant plus sur elle et l’herboriste se demanda si c'était encore d’elle dont il parlait. Mais elle ne comptait pas du tout éclaircir la question, elle profita du silence qui suivit pour reprendre la parole “Pardon ?! Mais des mecs comme toi j’en ai côtoyé bien assez pour savoir que certains sont assez dingues et imbus d’eux même pour faire ce genre de choses ! Alors excuse moi de te mettre dans le même sac, mais je te mets dans le même sac !” Livia s’apprêtait à le pousser hors de sa boutique quand elle remarqua qu’il avait l’air d’avoir fait un effort conséquent. Avait-il couru ? Était-il donc vraiment rentré dans sa boutique par hasard ? Voilà qu’elle était soudain devenue curieuse à son sujet. Finalement elle ne lui laissa pas le temps de poursuivre et jeta sur lui un regard circonspect “Tout va bien ? On dirait que t’as couru." Et voilà que la petite voix de la bonté parlait encore à sa place.

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr




☾ La femme, comme le chat, a neuf vies ☽
Ne me regarde pas comme si c'était facile. Tu sais bien que moi, je ne suis pas si docile. Si tu savais comme ça me coûte, de ne pas te montrer mes doutes.
Revenir en haut Aller en bas
Isaac CalderiniBon pour te remonter le moral
Isaac Calderini
https://www.ciao-vecchio.com/t7859-isaac-all-is-lost-but-hope-re https://www.ciao-vecchio.com/t7867-isaac-relationships
ID : Lauly
Pronom : Elle
Faceclaim : Lee Seung Gi + ©Lauly
Style RP :
Hi stalker ! || Isaac Calderini Rx8KEZY
J'écris à la troisième personne et je m'adapte à tout type de rps ~

Thème·s abordé·s : Abandon, trafics illégaux, prostitution, violence
Messages : 910 - Points : 2328
Hi stalker ! || Isaac Calderini LlfaRNy
Âge : 34 ans
Métier : Il est serveur dans une discothèque mais participe aussi à des combats clandestins ainsi qu'à des jeux de paris illégaux.
Hi stalker ! || Isaac Calderini Empty
# Sujet: Re: Hi stalker ! || Isaac Calderini ( le Lun 8 Mar 2021 - 10:36 )

Hey biatch, who do you think you are ?
3 novembre 2020 + Isaac était comme ça, il ne pesait jamais ses mots et encore moins devant une personne qu’il ne connaissait ni d’Eve ni d’Adam. Cette femme était celle qui l’avait agressé en premier, elle ne s’en prenait qu’à elle-même si le jeune homme se montrait acerbe et désagréable. Il ne lui rien de toute façon et comme il le lui avait déclaré, elle n’était pas assez intéressante à ses yeux pour qu’il ait envie de se souvenir d’elle. Sa vie ne tournait pas qu’autour des personnes qu’il avait abordé potentiellement une fois dans son existence, elles n’étaient que des passades qu’il oubliait dés qu’il en avait le dos tourné. Isaac en avait eu des femmes dans sa vie, des hommes aussi, et autant dire que quelles que soient les relations qu’ils avaient pu avoir, il était certain de ne pas s’en rappeler de la moitié. Il était ce genre d’individus qui trahissait ses propres amis pour pouvoir avancer et échapper à la dure réalité, pourquoi se soucierait-il d’inconnu qu’il croisait le long d’une route ? Il n’avait pas de temps pour ça, pas l’envie non plus ; il était bien trop égoïste pour y prêter une quelconque attention et il se fichait bien mal qu’on l’aime ou le déteste. « Je n’y suis pour rien si tu es conne dans ce cas. » Lui avait machinalement rétorqué le garçon avec sarcasme, un sourire moqueur et plein de jugement accroché à ses lèvres tandis qu’il haussait les épaules. Elle le mettait dans le même sac que ces vauriens, il ne pouvait pas penser autrement parce que, oui, il fallait être idiot pour mettre tous les hommes dans le même panier. De plus, si elle n’avait pas eu un égo surdimensionné, elle aurait rapidement remarqué qu’Isaac en avait complètement rien à foutre d’elle et de sa boutique. Cela se voyait à ses vêtements, à l’aura qu’il dégageait, qu’il n’était pas intéressé par ses produits ; en réalité, c’était plus correcte de dire qu’il dénotait avec l’ambiance du magasin mais soit, peu importait.

Le sourcil arqué, Isaac l’avait dévisagé de plus bel, le combien il la trouvait vraiment stupide se reflétant dans le creux de ses yeux. Non parce qu’elle l’agressait puis la minute d’après elle se souciait de lui, c’était à n’en plus rien comprendre et si ce genre d’attitude en aurait touché plus d’un, le concernant ça le faisait bien rire. Il n’avait pas besoin qu’on s’inquiète pour lui, surtout pas d’une femme comme elle. Il n’avait besoin de personne et au vu de la lueur qui brillait dans ses prunelles, le jeune homme n’avait pas l’intention de se montrer réceptif. « Est-ce que tu es sur que ça va là-dedans ? » Lui s’en inquiétait sérieusement et tout en répliquant ses propos, il avait touché sa propre tête de son index afin de mimer de quoi il parlait. « Je crois tu devrais penser à consulter. » Il ajouta un clin d’œil à ses dires, ne cherchant même pas à expliquer pourquoi il rétorquait cela, tout comme il ne prit pas la peine de lui répondre non plus. Sans attendre plus longtemps, Isaac s’était légèrement tourné sur le côté, afin de regarder discrètement au travers la porte vitrée de la boutique. Il ne savait pas où étaient ces types et de ce fait, il ne savait pas s’il pouvait encore sortir ou non.  

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr




Nothing has changed for me, I thought I definitely got stronger. The truth is, i'm just closing my heart. Even the easiest things to do are still difficult. I can't bear the weight of choice. I would like to lower it a little. Even my trembling heart has nowhere to lean on. I try to not regret it, I try to endure it. All of this, all of me.

Hi stalker ! || Isaac Calderini 2167714111 :
 
Revenir en haut Aller en bas
Livia FarneseBon pour te remonter le moral
Livia Farnese
https://www.ciao-vecchio.com/t7747-livia-farnese-back-in-black#25 https://www.ciao-vecchio.com/t7763-livia-won-t-leave-you-so-come-on#258766
ID : Nani
Pronom : Elle
Faceclaim : Sammi Jefcoate
Style RP : Je m'adapte facilement mais je reconnais avoir beaucoup de mal avec l'usage du tu. J'ai également beaucoup de mal avec les fautes d'orthographes quand elles sont trop récurrentes, mais je suis indulgente ! Sinon je n'ai pas de préférences de longueurs, je peux faire de 400 à 2000 mots, tout dépend de l'inspiration, je ne me restreins pas.
Thème·s abordé·s : Alcoolisme / Drogue / Tromperie
Messages : 36 - Points : 125
Hi stalker ! || Isaac Calderini 16l9ZQLk_o
Âge : 29
Métier : Herboriste
Hi stalker ! || Isaac Calderini Empty
# Sujet: Re: Hi stalker ! || Isaac Calderini ( le Ven 12 Mar 2021 - 15:19 )

Hey stalker ! Do you like what you see ?
Livia ne cherchait souvent pas plus loin que les apparences quand elle rencontrait un homme pour la première fois, elle estimait que les apparences n’étaient finalement pas si trompeuses que ça. Son radar à embrouille s'était allumé à l’instant ou ce jeune homme l’avait abordé quelques jours plus tôt et cette fois encore son radar sonnait dans ses oreilles. Alerte, elle le sentait, il était un aimant à problème. Certes, elle n’aurait pas dû l’agresser à la seconde où il avait mis un pied dans sa boutique, mais elle était comme ça et peu lui importait ce qu’il en pensait. Elle ne comptait pas changer car c’était ainsi qu’elle se protégeait le mieux, c’était le résultat de ce qu’on lui avait fait et elle comptait plus baisser la garde. Alors oui, elle le mettait dans le même sac que tous les hommes de son genre et peu lui importait qu’il l’insulte, ça ne faisait qu’accentuer sa sensation de malaise. Oui elle était conne et alors ? Si ça pouvait garder son coeur intact, elle voulait bien que ce soit ce que l’on pense d’elle. Comme on dit, trop bon, trop con de toute façon et elle était gentille. Ce qui était évident aux yeux de l’herboriste c’était qu’il n’avait rien à faire dans cet endroit, à part si c’était pour venir lui chercher des embrouilles. Mais si elle était honnête avec elle-même, la jeune femme se doutait bien qu’elle n’avait pas grand chose à voir dans son arrivée ici. Maintenant calmée, elle percevait le soulèvement rapide de sa poitrine. Il avait couru jusqu’ici, elle mourrait d’envie de savoir pourquoi. Elle avait toujours été curieuse, mais elle se retira de l’interroger, se contentant de lui demander si tout allait bien.

Ce jeune homme lui semblait bien insultant, elle lui aurait bien fait la remarque, mais elle l’avait été également. Peut-être pas de la même manière que lui, mais elle l’avait été. Ce qui l’agaçait le plus, c'était de se rendre compte qu’elle comprenait qu’il ait pu se sentir vexé. mais l’était-il ? Il avait plutôt l’air de s’en tamponner complètement. Il était là, à l’insulter comme si de rien était tout en regardant dehors. “C’est vrai que toi t’es tout à fait sain d'esprit ! Je ne suis pas conne non plus au point de pousser une personne dans la gueule du loup !” La jeune femme se sentait encore plus agacée et au lieu de lui faire les excuses qu’elle avait un instant pensé lui devoir elle se mit à le pousser vers la porte. “Tu me fais perdre patience, j’ai pas le temps pour tes bêtises, si tu n’as pas de raisons d’être là va-t-en.” mais la jeune femme était légère et à l’évidence, lui était costaud, aussi le poussa-t-elle de toute ses forces sans qu’il ne bouge d’un pouce.

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr




☾ La femme, comme le chat, a neuf vies ☽
Ne me regarde pas comme si c'était facile. Tu sais bien que moi, je ne suis pas si docile. Si tu savais comme ça me coûte, de ne pas te montrer mes doutes.
Revenir en haut Aller en bas
Isaac CalderiniBon pour te remonter le moral
Isaac Calderini
https://www.ciao-vecchio.com/t7859-isaac-all-is-lost-but-hope-re https://www.ciao-vecchio.com/t7867-isaac-relationships
ID : Lauly
Pronom : Elle
Faceclaim : Lee Seung Gi + ©Lauly
Style RP :
Hi stalker ! || Isaac Calderini Rx8KEZY
J'écris à la troisième personne et je m'adapte à tout type de rps ~

Thème·s abordé·s : Abandon, trafics illégaux, prostitution, violence
Messages : 910 - Points : 2328
Hi stalker ! || Isaac Calderini LlfaRNy
Âge : 34 ans
Métier : Il est serveur dans une discothèque mais participe aussi à des combats clandestins ainsi qu'à des jeux de paris illégaux.
Hi stalker ! || Isaac Calderini Empty
# Sujet: Re: Hi stalker ! || Isaac Calderini ( le Ven 12 Mar 2021 - 17:55 )

Hey biatch, who do you think you are ?
3 novembre 2020 + Clairement, Isaac s’en fichait royalement de ce que cette femme pensait et comment elle le visualisait. Il n’avait pas honte d’exprimer tout haut ce qu’il songeait tout bas et il n’avait pas peur des conséquences non plus. Cela faisait bien longtemps qu’il avait cessé d’attendre quoi que ce soit des gens ou de chercher à plaire ; il avait des choses beaucoup plus importantes à penser et de toute façon, il était toujours le premier à chercher des ennuis. C’était justement parce qu’il ne s’attachait jamais complètement à autrui qu’il pouvait être autant indifférent à la façon dont on le voyait. Il ne vivait pas pour satisfaire son entourage, il vivait pour lui-même et sa petite sœur. Oui, il était un sacré égoïste, oui, il n’était qu’un petit con qui favorisait son propre bien avant celui des autres et non, il n’en culpabilisait pas le moins du monde. On lui avait appris très tôt à se débrouiller tout seul, à ne compter sur personne puisque de toute manière, on n’était jamais mieux servi que par soi-même et qu’on n’hésiterait pas à lui poignarder dans le dos s’il ne le faisait pas d’abord. L’expérience avait fait de lui ce qu’il était aujourd’hui et il ne regrettait même pas un seul instant d’être l’homme qu’il était ; après tout, c’était parce qu’il était ainsi qu’Erena avait pu si bien grandir et rien que pour cela, il était fier d’avoir réussi là où d’autres auraient échoué.

« Je n’ai jamais dit que j’étais sain d’esprit. » Avait alors rétorqué le garçon en haussant les épaules, la jugeant toujours de ses yeux sombres. Sa vis-à-vis paraissait vouloir l’attaquer néanmoins elle ne se rendait pas compte ô combien Isaac n’avait que faire de ses remarques. Surtout qu’en soit, il avait conscience de ne pas être la meilleure personne qu’il soit mais est-ce que le savoir le motivait à vouloir changer ? Aucunement. Qu’on l’aime ou le déteste, le concernant, ça lui faisait une belle jambe ; il n’avait absolument pas l’intention de transformer sa vie en fonction des désirs des autres. Jamais. Et la vendeuse essayait donc de le mettre dehors, assurément agacé du comportement du jeune qui en plus ne bougeait pas d’un pouce. Il restait debout, ses pieds fermement ancrés dans le sol alors qu’il n’éprouvait qu’une seule envie, lui faire comprendre à quel point elle lui semblait encore plus ridicule en cet instant. « T’es vraiment chiante, tu le sais ça ? » Il aurait bien souhaité dire que oui, elle devait le savoir cependant vu comment elle était conne, Isaac en doutait. « Je suis client, j’ai le droit d’être ici. » Certes, il n’en avait strictement rien à foutre de ses tisanes et cela se voyait d’ailleurs avec l’expression innocente que le serveur affichait. Il se moquait ouvertement d’elle et il en était fier. Sale gosse.

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr




Nothing has changed for me, I thought I definitely got stronger. The truth is, i'm just closing my heart. Even the easiest things to do are still difficult. I can't bear the weight of choice. I would like to lower it a little. Even my trembling heart has nowhere to lean on. I try to not regret it, I try to endure it. All of this, all of me.

Hi stalker ! || Isaac Calderini 2167714111 :
 
Revenir en haut Aller en bas
Livia FarneseBon pour te remonter le moral
Livia Farnese
https://www.ciao-vecchio.com/t7747-livia-farnese-back-in-black#25 https://www.ciao-vecchio.com/t7763-livia-won-t-leave-you-so-come-on#258766
ID : Nani
Pronom : Elle
Faceclaim : Sammi Jefcoate
Style RP : Je m'adapte facilement mais je reconnais avoir beaucoup de mal avec l'usage du tu. J'ai également beaucoup de mal avec les fautes d'orthographes quand elles sont trop récurrentes, mais je suis indulgente ! Sinon je n'ai pas de préférences de longueurs, je peux faire de 400 à 2000 mots, tout dépend de l'inspiration, je ne me restreins pas.
Thème·s abordé·s : Alcoolisme / Drogue / Tromperie
Messages : 36 - Points : 125
Hi stalker ! || Isaac Calderini 16l9ZQLk_o
Âge : 29
Métier : Herboriste
Hi stalker ! || Isaac Calderini Empty
# Sujet: Re: Hi stalker ! || Isaac Calderini ( le Mar 16 Mar 2021 - 9:34 )

Hey stalker ! Do you like what you see ?
La jeune femme perdait patience, elle en avait eu très peu des le départ et le peu qu’elle avait s’envolait en fumé à chaque fois qu’il ouvrait la bouche. Elle ne savait pas si ce qui l’énervait le plus était qu’il lui parle mal, qu’il s’en fiche d’elle ou qu’il y ait une part de vérité dans ce qu’il disait. Finalement, il n’y avait qu’une chose à retenir à son sujet, il l’agaçait. Livia se serait excusé en tant normal et l’aurait ignoré, mais chaque fois qu’il ouvrait la bouche, il était un peu plus agaçant que la seconde d’avant et au lieu de se calmer, la situation s’envenimait. Il avait visiblement une capacité hors norme a être chiant et à insulter les gens. Il aurait presque mérité un oscar du mec le plus énervant de Naples, elle en était certaine. Si à leur première rencontre il lui avait vaguement rappelé Fabio, aujourd’hui, le jeune homme lui faisait plutôt penser à un frère énervant. Et pourtant elle était fille unique. Mais elle se rappelait de ses amis de primaire qui avaient des fratries de plusieurs enfants. C’est à ça que ça ressemblait vaguement, des chamailleries et des insultes. Le pire c’est que chaque fois que l’herboristerie disait une chose, il avait le don de renchérir. Ce garçon ne se taisait donc jamais ?! La jeune femme serra les points, agacée. Il assumait totalement le fait d’être un grand cinglé et en plus elle avait beau l’attaquer verbalement il ne réagissait en aucun cas, là frustrant davantage. C’est pourquoi la jeune femme avait fini par essayer de le pousser hors de sa boutique. Faute de mieux, elle planta ses pieds dans le sol et le poussa autant qu’elle put en vain. Elle se doutait bien qu’il ne servait à rien de le pousser de la sorte mais elle avait voulu tenter le coup.

Livia avait conscience qu’en ce moment même elle ne brillait ni par sa répartie ni par sa maturité. Mais une chose la consolait, il était tout autant ridicule qu’elle. Même si lui l’assumait qu’en elle se sentait vexée. La jeune femme voyait bien à quel point ils étaient opposés. Elle ne se fichait pas des autres ni de ce qu’ils pensaient même si elle aurait aimé être imperméables aux méchancetés et aux jugements. Mais c’était mieux que de n’en avoir rien à faire de rien comme cet individu. Finalement, il paru clair à l’herboristerie qu’il ne servait à rien de le pousser, elle ne le délogerait pas de là. Elle posa un regard outré sur lui quand il se permit de lui dire qu’elle était chiante. Qui était dans la boutique de qui ? Elle était ici chez elle jusqu’à nouvel ordre ! La jeune femme lui jeta un regard froid, qu’elle savait sans impacte sur lui et se redressa. Quand il ajouta qu’en plus de ça il était client la jeune femme redressa la tête avec dédain. Certes le client était roi et lui était le roi des cons. Mais elle fit le joua d’aller dans son sens. C’était le meilleur comportement à avoir. Pendant un instant elle avait songé héler dans la rue à la cantonade dans l’espoir qu’on vienne le chercher mais finalement elle se faufila jusqu’à la porte et tourna le panneau « ouvert » sur « fermé ». Et se détourna de lui comme s’il était juste un client lambda, il voulait jouer et bien soit « Très bien monsieur le client. Je peux vous aider ? » dit-elle en affichant son plus jolie sourire de vendeuse « Prenez votre temps surtout et si vous avez besoin de quoi que ce soit, n’hésitez pas ! ». Tournant les talons, elle alla se préparer un café sur la machine qui se trouvait au comptoir. Il ne sortirait pas aussi facilement d’ici alors autant patienter.

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr




☾ La femme, comme le chat, a neuf vies ☽
Ne me regarde pas comme si c'était facile. Tu sais bien que moi, je ne suis pas si docile. Si tu savais comme ça me coûte, de ne pas te montrer mes doutes.
Revenir en haut Aller en bas
Isaac CalderiniBon pour te remonter le moral
Isaac Calderini
https://www.ciao-vecchio.com/t7859-isaac-all-is-lost-but-hope-re https://www.ciao-vecchio.com/t7867-isaac-relationships
ID : Lauly
Pronom : Elle
Faceclaim : Lee Seung Gi + ©Lauly
Style RP :
Hi stalker ! || Isaac Calderini Rx8KEZY
J'écris à la troisième personne et je m'adapte à tout type de rps ~

Thème·s abordé·s : Abandon, trafics illégaux, prostitution, violence
Messages : 910 - Points : 2328
Hi stalker ! || Isaac Calderini LlfaRNy
Âge : 34 ans
Métier : Il est serveur dans une discothèque mais participe aussi à des combats clandestins ainsi qu'à des jeux de paris illégaux.
Hi stalker ! || Isaac Calderini Empty
# Sujet: Re: Hi stalker ! || Isaac Calderini ( le Lun 29 Mar 2021 - 9:56 )

Hey biatch, who do you think you are ?
3 novembre 2020 + En plus d’être un petit con, Isaac était égoïste, je-m’en-foutiste, incroyablement arrogant aussi et tant d’autres défauts qui avaient le don d’agacer son entourage. Mais lui le vivait parfaitement bien et c’était tout ce qui importait. Voilà pourquoi il n’en avait que faire de ce que cette vendeuse pensait de lui, elle pouvait le critiquer autant de fois qu’elle le désirait, elle ne parviendrait pas à l’atteindre. Il assumait entièrement l’homme qu’il était, il assumait d’avoir l’air ridicule autant que d’être un véritable abruti, néanmoins pour sa défense, elle était celle qui l’avait cherché en premier. Probablement que si elle l’avait abordé d’une autre manière, il n’aurait pas joué de cette façon et se serait peut-être montré un peu plus clément envers elle. Oui, peut-être. Sauf qu’en cet instant, rien dans son attitude ne donnait l’envie au garçon d’agir différemment, il lui suffisait de l’observer pour vouloir la provoquer encore et encore. Elle avait essayé de le pousser en vain et plutôt que lui donner gain de cause, Isaac était resté ancré sur sa position, les pieds fermement plantés dans le sol. C’était presque mignon de la voir se démener à tenter de le décaler avec aucune force, sauf qu’elle n’était pas mignonne. Elle était ridicule et lui ne pouvait que s’en moquer, une esquisse en coin s’était accrochée à ses lèvres. Il était client, il était tout à fait en droit d’être ici, c’était ce que le jeune homme ne s’était pas gêné à lui rétorquer alors qu’il n’en avait strictement rien à foutre de sa boutique. La vendeuse devait se douter qu’il agissait ainsi uniquement pour la provoquer, pour la faire râler, et lui s’en fichait pas mal en réalité. Il ne souhaitait pas sortir de sa cachette de sitôt, il ignorait encore à l’heure actuelle s’il avait semé les malfrats ou non et bien qu’il n’avait pas peur de mourir, si cela pouvait ne pas être de suite, c’était mieux.

Son regard planté dans le sien tandis que la demoiselle avait choisi d’aller dans son sens, Isaac n’en avait pas été plus surpris que cela. Pas du tout. Il avait même frotté son menton avec ses doigts, faisant mine de réfléchir alors qu’il commençait à se déplacer dans le magasin, prêtant un peu plus attention à ce qu’elle vendait. « Je vais déjà regarder. » Avait-il rétorqué en haussant les épaules. En réalité, il ne s’y connaissait pas trop sur le sujet mais il était certain que cela plairait plus à sa sœur qu’à lui. Erena était curieuse de tout et même si elle était dans le droit, elle aimait tout ce qui se rapprochait aux plantes, à la nature, donc certainement que, oui, elle serait contente de découvrir une telle boutique. Sa cadette et lui étaient le jour et la nuit ; même si elle avait un caractère aussi trempé que celui d’Isaac, elle était quand même plus ouverte d’esprit, plus intriguée par la vie, plus positive également. « Ca marche vraiment ce genre de trucs ? » Avait-il demandé à la jeune femme présente dans la pièce alors qu’il continuait d’observer chaque produit disposé et les soit disant bien fait de ces derniers. En tout cas, c’était sûr que s’il devait choisir entre des cachets et les herbes médicinales, certainement qu’il choisirait la seconde option. Jusqu’alors, il avait toujours essayé de se soigner naturellement plutôt que se gaver de comprimés toutefois il n’avait jamais utilisé les plantes pour autant. Disons qu’il avait fait avec les moyens qu’il avait, et c’était sûrement ce qu’il continuerait de faire à l’avenir. « J’en reviens quand même pas que des gens achètent tout ça. » Non, il ne s’adressait pas à la vendeuse, il se parlait plus à lui-même tandis qu’il observait distinctement chaque chose, détaillant certains bocaux dans ses mains avant de les reposer. Cette herboristerie était apparemment devenue son nouveau terrain de jeu, il n’était décidément pas croyable.

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr




Nothing has changed for me, I thought I definitely got stronger. The truth is, i'm just closing my heart. Even the easiest things to do are still difficult. I can't bear the weight of choice. I would like to lower it a little. Even my trembling heart has nowhere to lean on. I try to not regret it, I try to endure it. All of this, all of me.

Hi stalker ! || Isaac Calderini 2167714111 :
 
Revenir en haut Aller en bas
Livia FarneseBon pour te remonter le moral
Livia Farnese
https://www.ciao-vecchio.com/t7747-livia-farnese-back-in-black#25 https://www.ciao-vecchio.com/t7763-livia-won-t-leave-you-so-come-on#258766
ID : Nani
Pronom : Elle
Faceclaim : Sammi Jefcoate
Style RP : Je m'adapte facilement mais je reconnais avoir beaucoup de mal avec l'usage du tu. J'ai également beaucoup de mal avec les fautes d'orthographes quand elles sont trop récurrentes, mais je suis indulgente ! Sinon je n'ai pas de préférences de longueurs, je peux faire de 400 à 2000 mots, tout dépend de l'inspiration, je ne me restreins pas.
Thème·s abordé·s : Alcoolisme / Drogue / Tromperie
Messages : 36 - Points : 125
Hi stalker ! || Isaac Calderini 16l9ZQLk_o
Âge : 29
Métier : Herboriste
Hi stalker ! || Isaac Calderini Empty
# Sujet: Re: Hi stalker ! || Isaac Calderini ( le Mar 6 Avr 2021 - 11:24 )

Hey stalker ! Do you like what you see ?
Livia n’était pas très douée socialement, plus jeune ce n’était pas un problème de se mêler aux autres, mais aujourd’hui c’était différent. C’était comme si désormais, elle était incapable de comprendre ou les gens voulaient en venir et encore plus comment elle devais se comporter avec elle. Il n'y avait que dans sa boutique qu’elle réussissait à gérer pleinement ses relations à l’autre. Sauf avec cet énergumène qui avait débarqué comme si de rien n'était et en plus de ça prenait ses aises. Livia n’était pas idiote, avec un minimum de sens de l’observation il était évident que ce jeune homme fuyait quelque chose où en tout cas il ne désirait pas être vu. Pendant quelques instants la jeune femme avait hésité à sortir dans la rue pour hêler la ou les personnes à sa recherche. Mais après une micro seconde de réflexion elle s’était refusée à le faire, elle n’était pas comme ça. Elle répétait souvent aux clients que son magasin était un sanctuaire de bien être, qu’elle voulait qu’on s’y sente bien et en sécurité, tout comme elle. Hors de question donc d’aller à l’encontre de ses principes, s’il voulait squatter, soit. Et elle avait donc capitulé, cependant pour éviter tout désagrément à d’éventuels clients, la jeune femme avait préféré clôturer le magasin le temps que cette histoire soit réglé. De toute façon, ce n’était pas ce contretemps qui changerait sa recette à la fin du mois. Livia s’installa donc derrière son comptoir, une tasse à la main et se décida à le traiter comme un client lambda, c’était sûrement la réaction la plus mature à avoir. Ainsi, elle lisait un répertoire de plantes tout en le zieutant du coin de l'œil, l’air de rien.

Lorsqu’il se décida à bouger pour “observer” ce qui se trouvait dans la boutique, Livia se contenta d’un haussement d’épaule et entreprit de trier toute une série de plantes aromatiques tout en s’appuyant sur les légendes de son livre. Le jeune homme parla à nouveau et Livia en fut quelque peu surprise, elle se demandait s’il éprouvait un certain intérêt ou seulement une petite curiosité poussée par l'ennui. Elle décida de lui répondre tout en étant synthétique, s’il éprouvait un véritable intérêt il continuerait de l’interroger “Non. Enfin si, ça marche à la condition d’être régulier. Ce que je veux dire, c’est que ce ne sont pas des remèdes miraculeux.” Et elle replongea la tête dans ses livres, il fallait qu’elle finisse ça, heureusement elle était multitâche et regarder ce jeune homme tout en s’occupant de ses affaires n’étaient pas un souci pour elle. Elle ne savait pas vraiment combien de temps s’était écoulé quand son “client” parla de nouveau, cette fois-ci Livia redressa la tête et eut un sourire amusé “Moi non plus. Au début… Mais en fait tu serais peut-être étonné de voir que la moitié de ces plantes sont présentes dans les médicaments que l’on utilise tous les jours.” la jeune femme hésita à continuer, mais elle était bien trop heureuse comme toujours de partager son intérêt. Dès qu’on montrait un tant soit peu de curiosité pour son métier, son visage s’illuminait et elle se transformait en une jeune femme rayonnante “Prendre régulièrement des plantes médicinales revient à prendre un médicament à peu près. A l’exception qu’il n’y a pas de substances toxiques dans les mélanges de plantes médicinales… A forte dose certaines plantes peuvent tuer, tout comme les médicaments.” Elle s’arrêta finalement et après un instant d’hésitation elle attrapa un petit prospectus sur le bord de son comptoir et le posa en évidence “Si tu es curieux, tu peux lire ça.” Puis elle lui tourna le dos, gênée par l’engouement qu’elle avait montré pour le peu d’intérêt dont il avait fait preuve. Peu lui importait qu’il aime ce qu’elle faisait ou pas, peu lui importait qu’il s’y intéresse. Elle aurait voulu le croire dur comme fer, mais quelque part, elle aurait été satisfaite qu’il montre un réel intérêt à sa boutique, même juste un tout petit peu.

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr




☾ La femme, comme le chat, a neuf vies ☽
Ne me regarde pas comme si c'était facile. Tu sais bien que moi, je ne suis pas si docile. Si tu savais comme ça me coûte, de ne pas te montrer mes doutes.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Hi stalker ! || Isaac Calderini Empty
# Sujet: Re: Hi stalker ! || Isaac Calderini ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Hi stalker ! || Isaac Calderini -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut