Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility

Revenir en haut
Aller en bas

-27%
Le deal à ne pas rater :
Apple AirPods Pro
205 € 279 €
Voir le deal

 

- all night long | ft Dyanna -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: San Calisto
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Tian GrimaldiLa jeunesse dorée et éclatante
Tian Grimaldi
https://www.ciao-vecchio.com/t7669-tian-there-s-someone-right-be https://www.ciao-vecchio.com/t7687-tian-wish-you-were-here
ID : Chonchon
Pronom : elle
Faceclaim : Byun Baekhyun (sign bat'phanie)
Style RP : J'écris en "tu" (mais je peux passer en "il" si ça pose souci) et je fais généralement entre 500 et 1 000 mots
Thème·s abordé·s : stalking principalement
Messages : 258 - Points : 956
all night long | ft Dyanna RUMgK7e
Âge : 27 ans
Métier : Bibliothécaire à l'université
all night long | ft Dyanna Empty
# Sujet: all night long | ft Dyanna ( le Ven 5 Mar 2021 - 16:24 )


Encore cette sensation.
Elle te brûlait le dos, aujourd'hui. Elle te démangeait, te faisant gesticuler sur ta chaise, ou même quand t'étais simplement debout. Elle te faisait grincer des dents, fermer les yeux. T'avais ce regard collé sur toi et peu importe ce que tu faisais, tu ne sentais que ça. T'arrivais pas à t'en défaire, à te concentrer sur autre chose. Ta journée au travail avait été chaotique, t'avais été maladroit, distrait, perdu. Tu avais préféré t'éloigner, loin de la foule, des gens, préférant te planquer entre deux rayons épais de bouquins. Préférant déranger et ranger pour t'occuper, pour te changer les idées, les prunelles se perdant sur des titres, des mots – partout. T'essayais de pas penser au reste. Tu focalisais ton esprit sur les livres que tu tenais. T'angoissais à chaque pas que t'entendais des pas. Tu relevais le regard comme une biche en pleine lumière quand tu sentais quelqu'un près de toi. Tu t'étais calé entre deux rayons parce qu'au moins ici, tu ne sentais pas de regards sur toi. Parce qu'au moins ici on ne te poserait pas de questions. Quand tu sursautais, on te croyait tout simplement bien trop concentré dans ce que tu faisais pour avoir réalisé que quelqu'un était là. On souriait, on s'excusait et on repartait. On te laissait tranquille. Mais toi, tu l'étais pas, tranquille. T'avais les pensées dans tous les cas, le cœur agité. Tu voudrais juste... Juste quoi ? T'avais des journées où t'étais tranquille, où il ne se passait rien. T'étais pas totalement à l'aise mais t'étais pas non plus apeuré comme en cet instant. Alors que tu voulais quoi, Tian ? Revenir à ta vie d'avant ? Oui. Avant que tout ça commence. Retourner dans le passé, quelques mois plus tôt, et ne plus avoir cette sensation. Tu voudrais tout faire pour l'éviter mais c'était idiot : tu ne savais même pas d'où elle venait.

T'avais perdu ton temps entre les livres, et t'avais rejoint ta collègue juste avant de finir. Elle n'avait rien dit, te demandant simplement si ça allait. Tu répondis que t'avais mal dormi, et elle s'en contenta. T'en étais reconnaissant, t'avais pas envie de discuter de tout ça. C'était qu'une impression, elle allait s'en aller... n'est-ce pas ? Mais elle t'avait suivie jusqu'à ce que tu arrives chez toi, posé contre la porte de ton appartement, le souffle court. T'avais couru dans les escaliers, oui. L'ascenseur avait mis trop de temps et t'avais paniqué en sentant du mouvement. Après réflexion, ce n'était qu'un voisin d'un étage en-dessous mais t'avais pas voulu prendre de risques. T'avais détalé sans réfléchir plus longtemps. Et une fois là, dans ton appartement, tu pus enfin souffler. Combien de temps, tu ne savais pas.

Parce que tu sortais, ce soir. Tu allais retrouver Dyanna dans un bar et tu refusais que cette sensation te suive jusque là-bas. Tu voulais être tranquille ce soir. Au moins ce soir... Tu savais que ça allait recommencer de toute façon. Demain, dans deux jours... tu ne savais même pas, t'étais plus du tout tranquille maintenant.
Ce fut après une bonne douche bien chaude et une longue session câlins avec Tetris – qui avait été étonnement réceptif que tu partis vers le bar où vous aviez rendez-vous. T'étais pas en retard mais t'étais pas tout à fait à l'heure. Tu la retrouvas sans trop de bien, connaissant sa silhouette par cœur aujourd'hui, ta main s'agitant discrètement quand son regard se tourna vers toi, le coin de tes lèvres se haussant doucement. « Bonsoir », dis-tu lentement, son sourire s'élargissant tendrement. « J'espère que tu n'as pas attendu trop longtemps... ? », demandas-tu, un brin soucieux et gêné, laissant ton regard planer autour de vous. T'oserais pas lui dire que t'avais pris un chemin plus long pour venir jusqu'ici. Au cas où... « Je ne suis pas en retard au moins ? », tu jetas un coup d'oeil vers l'intérieur, espérant que le groupe de jazz dont vous aviez parlé n'avait pas encore commencé à jouer. Tu t'en voudrais si c'était le cas. « Entrons », soufflas-tu, lui faisant signe d'y aller avant toi. Tu jetas un regard dans la rue, derrière toi, avant d'entrer à ton tour, l'air inquiet.
AVENGEDINCHAINS


It's the questions we can't answer that teach us the most. They teach us how to think. If you give a man an answer, all he gains is a little fact. But give him a question and he'll look for his own answers.
Revenir en haut Aller en bas
Dyanna Kim-SoonTu te bonifies avec l'âge… ou pas
Dyanna Kim-Soon
https://www.ciao-vecchio.com/t8515-dyanna-kim-soon https://www.ciao-vecchio.com/t8527-dyanna-o-30-ans-o-ecrivaine-et-mannequin
ID : Dyanna
Pronom : Elle
Faceclaim : Seo Yea-ji, crédits @seoyeajiluv (insta)
Style RP : Je m'adapte réellement à tout, je n'impose aucune ligne car chacun à sa façon de faire.
Mon nombre de lignes peut varier surtout selon mon inspiration et au personnage que j'ai crée également.
Je fonctionne toujours avec "il/elle" de mon coté, quant à vous, vous avez libre choix (encore heureux.)

Rp's hot: Oui.

Sujets sensibles : Violences sexuelles (donc Viol et tout ce qui s'en suit) Zoophilie et autres sujets qui concernent ce genre.
Thème·s abordé·s : La solitude, la tristesse, le manque d'affection, l'alcool et les sentiments qu'elle peut ressentir.
Je suis absent-e : Je viens d'arriver
Messages : 75 - Points : 346
all night long | ft Dyanna 0c7ee31b5f37cc11d941cbf344f230e2_mp4
Âge : 30 ans
Métier : Ecrivaine et mannequin
all night long | ft Dyanna Empty
# Sujet: Re: all night long | ft Dyanna ( le Dim 7 Mar 2021 - 0:37 )
Dyanna c'est une personne étrange, on ne peut pas réellement lire en elle au risque de se perdre dans un mauvais jeu. Dyanna c'est comme le feu, qui te consume jusqu'à la fin sans exception, c'est celle qui te brûle en te laissant des cicatrices, c'est celle qui fait crépiter ton cœur même lorsque tu implores à l'aide et que tu souffles dans tes mains pour que ça arrête de te brûler et que ça ne te fasse pas de cloques. Dyanna c'est comme un crayon sur du papier, que l'on gribouille lorsqu'on est énervé dessus, elle n'hésite pas à enfoncer ce crayon dans cette feuille. Dyanna est une bombe à retardement, il suffit d'enlever la goupille et d'attendre un quart de secondes pour que tout ce qu'il y avait à l'intérieur explose. Dyanna est comme cela, elle possède un détonateur sur elle et elle ne sait pas quand cela va éclater de son corps si frêle.
Dyanna est une femme relativement forte qui ne se laisse guère marcher dessus et qui ne veut pas non plus se laisser envahir par des sentiments. Néanmoins, il s'en ait fallut de peu, ou bien cela est déjà bien trop tard !
Dyanna avait autrefois fait la connaissance d'un certain Tian, leur rencontre anodine se transforma en une rencontre des plus tumultueuses.
Les deux avaient appris à se connaître. Cependant, Dyanna fut certainement la première à tomber sous le charme de ce dernier, il était tellement... Adorable selon elle.

C'était bien l'un des seuls qui arrivait à faire d'elle, une femme vivante, une femme qui avait les yeux qui brillaient, une femme qui sentait son âme bouillonnait une fois que l'un d'eux croisés le regarde de l'autre, une fois qu'un des deux sortaient un mot de sa bouche et qui les faisait frissonner.  C'était bel et bien le seul qui arrivait à faire de ses mains si frêles et glaciales, quelque chose de brûlant. Ce visage constamment souriant, cette étreinte si ardente, fougueuse, dont elle ne voulait se défaire. Elle lui avait presque avoué qu'elle l'aimait, elle avait presque fait en sorte que leur relation ne devienne pas toxique... Mais leur personnalité touts deux vraiment trop opposées ne pouvaient que leur nuire... Alors, un jour ils se posèrent pour discuter de cela, sentant qu'il y avait bien quelque chose qui se tramait entre eux deux, décidant alors de garder, cette notion « d'amitié » entre eux, ce qui tenait énormément à cœur à Dyanna. Ils allaient garder une relation tout de même. L'asiatique en était plus qu'heureuse, car il était bel et bien le seul qui arrivait à la calmer lorsqu'elle n'était pas bien, lorsqu'elle faisait des terreurs nocturnes, lorsqu'elle s'énervait car elle n'arrivait pas à ouvrir une boîte de conserve ou bien lorsqu'elle était à la limite de pleurer parce qu'elle ne trouvait pas sa deuxième chaussette. Ce dernier ne cessait de l'enlacer dans ses bras, dans cette étreinte qui faisait battre le cœur de Dyanna d'une manière embrasée, à tel point qu'elle pensait même qu'il allait sortir de son corps, cela tambourinait sur la poitrine de Tian, ce qui avait tendance à rendre son visage rouge écarlate.

Tian était le seul à acourir, les yeux complètement cernés par la fatigue, vers Dyanna lorsqu'elle hurlait une énième fois à cause de ces chimères, à cause de ce lointain passé, à cause de ses sentiments qu'elle ne voulait délaisser. Même si leur relation était plus que fusionnelle, ils avaient décidés de garder cette entente amicale, c'était pour le mieux, sinon ils auraient continuer à s'auto-détruire constamment... Chose que les deux personnes qui étaient de vrais adultes ne pouvaient donc se permettre.

Tian et Dyanna continuaient néanmoins à se voir, dans des soirées ou bien à prendre de simple verre, tout en souriant et en rigolant, car il était l'un des seuls à y parvenir ainsi qu'à percevoir qui était-elle vraiment, sans la juger, ni quoi qu'est-ce de son coté, Dyanna aimait ce côté mignon de Tian, cette maladresse dont parfois il faisait preuve, de cette timidité et de cette « peur » dont il ne devait pas avoir, il était si mignon à sa manière, elle aurait voulu être avec elle lui éternellement. Mais cela était impossible.

Ce soir, ils s'étaient donné rendez-vous dans un petit bar assez cosy, où un concert Jazz avait lieu, avec une ambiance très apaisante. Cela était pour le mieux, puisque les deux ne s'étaient pas vus depuis un moment déjà, ils faisaient en sorte d'espacer leur rencontre afin de ne plus trop s'accrocher et d'essayer de faire en sorte que leurs sentiments qui étaient réciproquent s'estompent... Pas si facile à dire lorsqu'il y a coup de cœur. Dyanna avait peur d'être arrivée en retard, en plus, elle s'était correctement apprêté comme à son habitude. Vêtu d'une jolie robe rose en tuile avec des escarpins d'une couleur nude ainsi que des cheveux lâchés quelque peu ondulés laissaient à l'arrière, avec quelques mèches ornant son doux visage quelque peu maquillé, des lèvres de peu pulpeuses couleur cerise. Elle attendait un peu devant ce bar, toute souriante et totalement apprêtée, elle vit quelques minutes après son « meilleur ami » arrivé, ce qui la fit sourire d'autant plus, on pouvait dire que Dyanna ne souriait pas autant d'habitude... Il avait toujours ce don de la faire fondre «  Bonsoir, Tian. » Lança-t-elle sur un timbre de voix mélodieux et presque mielleux. « Peu importe depuis combien de temps j'attends, je t'attendrai toujours des heures » Reprit-elle lui esquissant un large sourire, creusant alors quelques petites fossettes sur son visage de porcelaine. « Rentrons et allons profiter de cette soirée, mon cher ! » Enchaîna-t-elle part la suite en ayant les yeux qui scintillaient de plus belle «  Toujours aussi galant à ce que je vois, ne soit pas inquiet ! » Elle tapota son épaule afin d'essayer de le rassurer par son air totalement inquiet, puis elle laissa son sourire scotché sur ses lèvres.

Dyanna n'avait pas pour but de semer de nouveau la pagaille dans leur relation, mais il fallait bien avouer qu'entre eux deux, la flamme se raviver à chaque regards, à chaque mouvement de cils, il y avait comme un aimant qui se devait de faire croiser leur âme, à chaque fois qu'il essayait de parler sans vouloir se toucher ou bien, sans trembler une seule fois, sans sentir les battements de son cœur, c'était peine perdue.
D'un revers de la main, elle lui tendait le bras, l'invitant à son tour à entrée dans ce bar à l'ambiance si réconforte, si relaxante... La musique était d'une douceur. Dyanna se dirigea vers une table près des musiciens qui se trouvait sur le côté, une petit table rien que pour eux deux, pouvant alors profiter une énième fois d'un moment unique et à papoter de tout puis de rien sans avoir de préjugés ou autre. Dyanna était heureuse à ce moment-là.
Revenir en haut Aller en bas
Tian GrimaldiLa jeunesse dorée et éclatante
Tian Grimaldi
https://www.ciao-vecchio.com/t7669-tian-there-s-someone-right-be https://www.ciao-vecchio.com/t7687-tian-wish-you-were-here
ID : Chonchon
Pronom : elle
Faceclaim : Byun Baekhyun (sign bat'phanie)
Style RP : J'écris en "tu" (mais je peux passer en "il" si ça pose souci) et je fais généralement entre 500 et 1 000 mots
Thème·s abordé·s : stalking principalement
Messages : 258 - Points : 956
all night long | ft Dyanna RUMgK7e
Âge : 27 ans
Métier : Bibliothécaire à l'université
all night long | ft Dyanna Empty
# Sujet: Re: all night long | ft Dyanna ( le Dim 7 Mar 2021 - 20:03 )


Le coin de tes lèvres se leva lentement, ton regard s'adoucissant alors qu'elle te répondait, ton visage se penchant à peine sur le côté dans une moue contentée. Un léger rire vint rouler dans ta gorge avant que tu ne plisses légèrement le nez, amusé, satisfait. « Tant d'honneur », commentas-tu, une lueur malicieuse dans le regard mais aussi joyeuse, ton sourire remontant directement sur tes lèvres sans que tu ne puisses l'empêcher. Et à chaque fois que tu la voyais tu repensais à la première fois que tu l'avais vue. Cette femme d'une élégance et d'un charme sans fin. Cette femme qui avait su attiré ton regard, éveillé ta curiosité. Cette femme qui avait été un gros coup de cœur, à l'époque, mais avec qui tu avais choisi l'amitié.

Ca avait été le choix le plus logique à faire. Tu pourrais mettre ça sur le hasard ou le timing qui avait été mauvais. Elle était arrivée dans ta vie à l'époque où t'avais tiré un trait sur les histoires d'amour. T'étais célibataire depuis un moment et ça t'allait. T'avais connu trop de déceptions pour te lancer dans une énième chute. T'étais pas encore prêt pour le sérieux et le stable et t'étais pas assez impulsif pour te lancer dans quelque chose sans lendemain. C'était pas ton genre, en plus. T'avais choisi l'amitié. T'avais pas voulu perdre ça, avec Dyanna. Cette complicité que vous aviez, cette façon de vous compléter mais aussi de vous différent de part vos caractères. Tu voulais pas perdre une amitié fantastique. T'avais pas besoin de plus et l'amitié avec elle te convenait et te comblait autant que tu le pensais, le montrais et le disais. Elle était ta meilleure amie, celle sur qui tu pouvais t'appuyer, celle à qui tu pouvais tout dire – mais à qui tu n'avais pas encore tout dit, certes. T'avais choisi l'amitié après en avoir parlé avec elle. T'aurais pas choisi seul, parce que son avis comptait aussi bien que le tien et qu'il s'agissait souvent des non-dits qui plombaient un lien. Et Dyanne, tu voulais pas la perdre parce que t'avais pas eu assez de courage. T'étais adulte, mature, tu pouvais te poser quelques heures pour discuter calmement. T'avais longtemps évalué tous les aspects et t'en étais arrivé à la conclusion que l'amitié primait. Tu ne voulais pas changer ce que vous aviez pour quelque chose de plus, pour de l'amour, et tout mettre. Tu ne voulais pas tout changer au risque de ne plus pouvoir la voir, au risque qu'elle te déteste – au risque que tu la détestes. Tu ne voulais pas rester sur des regrets, des remords. Vous aviez parlé, vous vous étiez mis d'accord et tu ne regrettais aucunement la décision. Ce gros coup de cœur que t'avais eu pour elle s'était estompé avec le temps, diminuant avec les jours, les mois qui passaient. Mais elle comptait toujours autant pour toi, elle t'était essentielle et sa présence te faisait toujours du bien. Comme un baume apaisant qu'on appliquait sur la peau avec une brûlure. Elle avait cet effet, Dyanna, et tu souhaitais qu'elle soit heureuse – elle ne l'aurait pas été avec toi.
Vous auriez fini par vous bouffer à petit feu si vous aviez tenté. Et vous en auriez été plus blessé à la fin. Ca n'en valait absolument pas le coup.

Tu hochas doucement le visage, confirmant ses mots, ton sourire répondant au sien. Tes pommettes prirent une douce teinte rosée à ses paroles suivantes, et tu ris quelque peu pour tenter de masquer la gêne. Tu jetas un regard en arrière. Peut-être un de trop, soucieux, perturbé, avant de rentrer. T'espérais pouvoir laisser tes soucis ici, sur le pas de la porte. Tu les récupérerais en sortant, de toute façon, mais tu ne voulais surtout pas inquiéter Dyanna avec tes problèmes. Tu préférais les cacher. Idiot, hein ? Tes phalanges s'agrippèrent un instant à son avant-bras alors que t'observais la salle. « Oh il y a plus de monde que ce que je pensais », admis-tu, penaud, une fois à l'intérieur. Comme quoi, le jazz attirait encore les foules. Tu lâchas son bras, et la suivit jusqu'à votre table, t'installant sur la chaise dans un souffle court. « Très belle robe d'ailleurs », tu tenais à le préciser, lui offrant une fine esquisse timide. « Tu vas bien ? », demandas-tu enfin, t'installant plus confortablement, lançant quelques regards vers la foule. Ca te perturbait un peu tout ce monde autant que ça te rassurait, étrangement. « Qu'est-ce que tu racontes de beau depuis la dernière fois ? », tes prunelles retournèrent sur elle, curieuses, intéressées.
AVENGEDINCHAINS


It's the questions we can't answer that teach us the most. They teach us how to think. If you give a man an answer, all he gains is a little fact. But give him a question and he'll look for his own answers.
Revenir en haut Aller en bas
Dyanna Kim-SoonTu te bonifies avec l'âge… ou pas
Dyanna Kim-Soon
https://www.ciao-vecchio.com/t8515-dyanna-kim-soon https://www.ciao-vecchio.com/t8527-dyanna-o-30-ans-o-ecrivaine-et-mannequin
ID : Dyanna
Pronom : Elle
Faceclaim : Seo Yea-ji, crédits @seoyeajiluv (insta)
Style RP : Je m'adapte réellement à tout, je n'impose aucune ligne car chacun à sa façon de faire.
Mon nombre de lignes peut varier surtout selon mon inspiration et au personnage que j'ai crée également.
Je fonctionne toujours avec "il/elle" de mon coté, quant à vous, vous avez libre choix (encore heureux.)

Rp's hot: Oui.

Sujets sensibles : Violences sexuelles (donc Viol et tout ce qui s'en suit) Zoophilie et autres sujets qui concernent ce genre.
Thème·s abordé·s : La solitude, la tristesse, le manque d'affection, l'alcool et les sentiments qu'elle peut ressentir.
Je suis absent-e : Je viens d'arriver
Messages : 75 - Points : 346
all night long | ft Dyanna 0c7ee31b5f37cc11d941cbf344f230e2_mp4
Âge : 30 ans
Métier : Ecrivaine et mannequin
all night long | ft Dyanna Empty
# Sujet: Re: all night long | ft Dyanna ( le Dim 21 Mar 2021 - 21:39 )
Et pourtant, elle savait pertinemment qu'il n'y aurait plus rien entre eux. Elle savait également que leur histoire n'aurait pas durée dans le temps, leur personnalité  propre était bien trop opposée pour vivre une histoire sans déboucher sur une relation malsaine et presque toxique. Pourtant, ils avaient décidés de garder un contact, être ami était quelque chose de mieux pour eux. Même si Dyanna avait eut par le passé du mal à encaisser cela, elle se le devait pour le bien de leur relation.
Le jeune homme semblait soucieux avant de rentrer, ce qui fit tiquer Dyanna de peu, mais elle ne voulait pas devenir intrusive dans sa vie personnelle, elle voulait lui montrer qu'elle ne comptait pas remettre ça sur la table, c'était déjà assez gênant comme ça à gérer. Donc c'était dans le but de les rapprocher mais d'une manière différente, il savait également qu'il pouvait comptait sur la jeune femme, mais pourquoi ne disait-il jamais rien ? Pourquoi ne voulait-il pas se confier ? Avait-il peur de la réaction de Dyanna ? Ou bien ne voulait-il simplement pas se confier ? Plusieurs questions se posèrent dans sa petite tête d'écervelée à toujours vouloir avoir le fin mot, cela n'aurait été que désastre, quelque chose qui aurait pu envenimer la situation actuelle dans laquelle il se trouvait ?
Enfin bref, Dyanna bouillonnait intérieurement sans le faire voir.

Elle essaya de rassurer Tian, voyant qu'il était soucieux du monde qu'il y avait à l'intérieur, Dyanna aurait attiré pas mal de regards sur elle de toute manière, c'était le genre assez extravertie et son physique ne passait pas forcément inaperçu, elle s'en voulait parfois de mettre mal à l'aise son entourage par son apparence qu'elle n'arrive pas à cacher correctement, parce qu'elle a une longue chevelure noire assez épaisse et imposante. Parce qu'elle a des yeux ténébreux au profondeur de l'abysse. Parce qu'elle a ce teint totalement immaculé d'un blanc comme neige, elle ne prend que rarement de la couleur. Parce qu'elle est assez grande pour une fille. Parce qu'elle a de fines jambes, un corps vraiment mince, ce n'est pas de sa faute, c'est une stressée de la vie, une fille sportive, une fille qui a la bougeotte, son poids stagne souvent.
Dyanna resta aux côtés de Tian, quelques frissons parcouraient son corps lorsqu'elle sentait ses doigts l'attraper par le bras, même si elle était quasiment sûr de ne plus rien ressentir à son égard, certaines sensations restent tout de même inchangées, un coup de cœur est un coup de cœur qui a fait frémir l'âme d'une personne. Impossible d'oublier une si belle sensation.
« Est-ce que tu veux rester dehors en attendant ? Je suis sûre que nous pourrons entendre de dehors avec les fenêtres ouvertes. »
Avait-elle dit en fixant du regard le jeune homme, quelque peu soucieuse, elle avait peur qu'il soit mal à l'aise dans cet endroit petit pour le monde qu'il y avait.
« Merci, j'avoue que tu es plutôt pas mal dans ton genre. Si j'avais été un homme, j'aurai certainement voulu être comme ça. »
Disait-elle en riant pour détendre l’atmosphère, elle ne voulait pas qu'il suffoque à la vue de ce monde dans le bar, s'il voulait sortir prendre l'air, elle ne l'aurait pas empêché.
 Elle s'installa en face de lui, elle posa ses mains sur la table puis observa un peu les recoins du bar, scrutant les serveurs sans une once de gêne, puis les gens qui se trouvaient également à l'intérieur, ses yeux qui vacillaient de droite à gauche à toute vitesse, cela donnait l'impression qu'elle cherchait après quelque chose de perdu... Puis elle reprit en basculant sa tête vers le jeune homme qui était confortablement installé en face d'elle.
«  Ca va, ça va. Je n'ai pas grand chose à te raconter Tian, et toi alors ? Je vois que tu sembles un peu sur la réserve ? »
Lança-t-elle tout en délicatesse, essayant de crever  l'abcès et d'apaiser les douleurs de son cœur, elle ne voulait pas qu'il soit malheureux. Elle venait joindre ses mains contre elle, avec beaucoup de quiétude à son égard.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
all night long | ft Dyanna Empty
# Sujet: Re: all night long | ft Dyanna ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- all night long | ft Dyanna -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: San Calisto
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut