Nos retrouvailles : Merci Naples [Flora & Octavia]

Revenir en haut
Aller en bas

Le Deal du moment : -44%
Clairefontaine – Lot de 9 Cahiers 24×32 ...
Voir le deal
13.97 €

 

- Nos retrouvailles : Merci Naples [Flora & Octavia] -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Fuorigrotta :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Octavia SolomosBon pour te remonter le moral
Octavia Solomos
https://www.ciao-vecchio.com/t8701-octavia-solomos https://www.ciao-vecchio.com/t8723-octavia-30-ans-chef-d-entreprise
ID : Ashi
Pronom : Elle
Faceclaim : Blanca Suarez ©Moira Lazzari
Style RP : Pronoms RP: j'écris en je
Flashback : oui si c'est utile aux personnages
RPs hot : avant/pendant/après, l'important c'est d'être d'accord.
Longueur : C'est sans aucune pression, selon l'inspiration !

Thème·s abordé·s : Recherche d'identité; Meurtre; Agression; Drogue
Messages : 100 - Points : 136
Âge : 30 ans
Métier : Chef d'entreprise Marketing et Communication
Nos retrouvailles : Merci Naples [Flora & Octavia] Empty
# Sujet: Nos retrouvailles : Merci Naples [Flora & Octavia] ( le Ven 9 Avr 2021 - 19:07 )
Un pied dans l’aéroport, des lunettes de soleil sur le nez, il faisait toujours aussi beau ici. Une grande bouffée d’air, elle m’avait tant manqué cette ville. Mia Città -Ma ville-. Je pris le temps de récupérer l’ensemble de mes affaires, très nombreuses affaires d’ailleurs. Le déménagement coûté un bras, mais j’étais bien heureuse de ne pas l’avoir fait toute seule. Je voulais absolument faire la surprise à Flora de mon arrivée. Après tout ce qu’elle avait traversé, elle méritait d’avoir une surprise digne de ce nom. C’était pourquoi, malgré la fatigue et le stress du déménagement, l’appréhension de revoir des visages familiers que je ne préférais ne plus jamais croiser, je nous avais préparé une journée et une soirée entre filles.

Un moment rien qu’à nous dont on avait besoin toutes les deux. Même si Flora s’était rendu chez moi plusieurs jours, que nous nous parlions régulièrement, ce n’était pas la même chose surtout depuis… Le drame. Non, plutôt, le déclic qui m’avait permis de tout changer. Ce n’était pas si mauvais que ça finalement. Je lui envoyais un petit sms « Salut princesse ! :3 J’ai une surprise pour toi venu de Rome, il faut que tu ailles à cette adresse pour le récupérer :  1 Cupa Verdolino à Fuorigrotta, je n’ai pas pu faire mieux pour le transport, désolée ! »

Je lui laissais croire que c’était qu’un simple objet. Un objet qu’on appelait aussi Octavia et qui était tout de même assez lourd. Difficile de ranger ça dans le bus. Je n’avais pas mangé depuis le matin 6 h. Il était 14 h. J’étais complètement affamée. Je m’arrêtais devant cette boulangerie. Je l’adorais. J’y avais travaillé. Sans même hésiter, j’y prenais mon sandwich au poulet préféré. Il n’en existait pas des meilleurs en Italie, et même dans le monde. J’avais prévu mon coup depuis plusieurs mois. Je devais revenir à Naples pour les affaires, installer une nouvelle agence qui viendrait étendre la clientèle d'Uway. J’avais signé le contrat de ma maison en même temps que celui de l’achat des locaux. Je ne faisais jamais les choses à moitié. C’était bien connu.

Dans le taxi, je grignotais mon sandwich tout en lisant le rapport envoyé par mon collaborateur sur le marché de Naples. Je le connaissais bien, mais je n’étais jamais trop prudente quand il était question de business. Devant ma maison, les camions de déménagement étaient déjà là, ainsi que les poseurs pour la cuisine et les différents meubles achetés. Je pouvais me le perdre. Après toi, j’étais chef d’entreprise. Je les laissais se mettre au travail tandis que je posais mes sacs à l’étage, dans la salle qui sera prochainement ma chambre.

Je n’avais qu’une hâte, voir Flora arrivée pour découvrir sa tête. Un rire s'échappait d'entre mes lèvres simplement en imaginant sa réaction. Qui déménage ? Pourquoi elle m’envoie ici ? Octavia et ses plans foireux, elle est irrécupérable. Je l’étais, irrécupérable, mais pour ma meilleure amie, je ferais toujours l’effort d’être aussi merveilleuse, que ne l’était à mes yeux. « Bienvenue dans l'Octavia House » annonçais-je un grand sourire aux lèvres. Me voilà Naples. « Surprise ! »
@Flora Casaroli


I want to break free

≈ i need times, to win against myself !

Revenir en haut Aller en bas
Flora CasaroliLa jeunesse dorée et éclatante
Flora Casaroli
https://www.ciao-vecchio.com/t7539-flora-_-3-0-liberee-delivree https://www.ciao-vecchio.com/t7690-flora-o-23-ans-o-recherche-d-emploi
ID : Maurane. ☆ Moo.
Pronom : Elle.
Faceclaim : Bridget Satterlee. ☆ Bazzart ( Avatar ). ☆ Tumblr ( Gifs ).
Style RP : Pronoms : Il. Elle. ☆ Flash B. ☆ Sujets Hot. ☆ Entre 300 et 1000 mots.
Thème·s abordé·s : Prostitution. ☆ Violences physiques et psychologiques.
Messages : 5501 - Points : 4370
Nos retrouvailles : Merci Naples [Flora & Octavia] Tumblr_ow8ru4Vept1usw302o1_400
Âge : Elle a 24 ans (17.05.1997).
Métier : En recherche d'emploi et ne songe pas à s'inscrire à une quelconque formation dans l'immédiat.
Nos retrouvailles : Merci Naples [Flora & Octavia] Empty
# Sujet: Re: Nos retrouvailles : Merci Naples [Flora & Octavia] ( le Lun 19 Avr 2021 - 23:11 )

Salut princesse ! :3 J’ai une surprise pour toi venu de Rome, il faut que tu ailles à cette adresse pour le récupérer :  1 Cupa Verdolino à Fuorigrotta, je n’ai pas pu faire mieux pour le transport, désolée !


Dans son dernier message, Octavia lui a demandé de se rendre à une adresse précise pour réceptionner une surprise. Elle n’a pas compris pourquoi. Après tout, cela ressemblait à une adresse de maison. Pourquoi est ce que son amie aurait envoyé une surprise là bas ? Elle s’excusait néanmoins dans son message de ne pas avoir pu faire autrement pour le transport. Peut être que des amis de Naples sont venus lui rendre une visite à Rome et qu’en revenant, ils ont pris la surprise avec eux. Elle n’en sait absolument rien. Mais dans tous les cas, ça ne la dérangeait pas de faire le déplacement. C’est tout de même la moindre des choses lorsque quelqu’un te fais une surprise. Elle n’a absolument aucune idée. Et ce n’est franchement pas le plus important pour la brune. Elle s’était alors empressée de la remercier d’avance même si bien sûr son amie recevra un nouveau message de sa part voire un coup de téléphone dès la découverte de la surprise. Elle va en avoir des choses à lui raconter .. Genre : c’est quoi ce camion de déménagement devant la maison ? C’est quoi tous ces cartons et ces meubles qui encombrent l’accotement ? A moins que Flora les rencontrent et que ce soient eux qu’ils lui donnent la surprise, qui en sont les propriétaires ? Elle est si perplexe qu’elle reste quelques instants de l’autre côté de la rue en face de la maison en question. Elle fait les cent pas avec son portable en main. Peut être que la jeune femme devrait lui envoyer un message voire l’appeler pour lui demander pourquoi avoir fait livrer sa surprise ici et surtout si elle n’a pas fait une grosse erreur en l’écrivant sur la case correspondant à l’adresse de livraison. Elle connait néanmoins son amie et son goût pour les plans foireux. Elle finit par inspirer et expirer grandement avant de parcourir les quelques mètres qui la sépare de l’entrée de la demeure. Polie, sa main cogne plusieurs fois sur la porte déjà ouverte. « Y’a quelqu’un ?! » Elle s’avance légèrement, les mains dans les poches de sa veste. Elle fait un bond lorsqu’une voix résonne. Elle était prête à s’excuser platement d’être entrée sans leur permission lorsque son regard se pose sur .. Octavia, en chair et en os. Elle entrouvre la bouche, les mots lui manquent sous le choc. Elle finit par secouer la tête comme pour reprendre ses esprits. « Octavia ?! Mais qu’est ce que tu fais là ? » Elle s’empresse de diminuer la distance entre elles pour pouvoir la prendre dans ses bras. « C’est ta maison ?! Ça veut dire que tu reviens à Naples ?! » Elle se recule légèrement. « Mais Rome .. Comment ça se fait ? Pourquoi tu ne m’as rien dis ?! » Elle pourrait continuer à lui poser pleins de questions sans même prendre le temps d’attendre une quelconque réponse de sa part.


« la seule réelle prison est la peur et la seule vraie liberté est de se libérer de la peur. »
Revenir en haut Aller en bas
Octavia SolomosBon pour te remonter le moral
Octavia Solomos
https://www.ciao-vecchio.com/t8701-octavia-solomos https://www.ciao-vecchio.com/t8723-octavia-30-ans-chef-d-entreprise
ID : Ashi
Pronom : Elle
Faceclaim : Blanca Suarez ©Moira Lazzari
Style RP : Pronoms RP: j'écris en je
Flashback : oui si c'est utile aux personnages
RPs hot : avant/pendant/après, l'important c'est d'être d'accord.
Longueur : C'est sans aucune pression, selon l'inspiration !

Thème·s abordé·s : Recherche d'identité; Meurtre; Agression; Drogue
Messages : 100 - Points : 136
Âge : 30 ans
Métier : Chef d'entreprise Marketing et Communication
Nos retrouvailles : Merci Naples [Flora & Octavia] Empty
# Sujet: Re: Nos retrouvailles : Merci Naples [Flora & Octavia] ( le Mar 1 Juin 2021 - 22:04 )
Le temps avait eu raison de mes peines, de mes peurs, de mes pleurs. Depuis la première larme dans ce parc après l'image de la femme le plus importante de mon exigence et un homme dont j'étais naïvement attachée. Au fond, mon départ resonnait un peu comme une défaite. Une défaite nécessaire, que je devais encaisser pour avancer.

Au final, je m'épanouissais dans un nouveau monde qui s'offrait à moi. Un monde dans lequel mon passé n'avait plus sa place. J'avais délaissé tant de choses pour essayer de revivre. Flora faisait partie de cette poignée de personne qui savait où j'étais, avec qui je continuais de discuter, qui était venu me voir à Romes. Tout ce qui c'était passé là-bas avant mon entreprise, je préférais l'oublier.

On faisait tous nos erreurs et j'avais besoin de cela pour me reconstruire. Je ne l'avais jamais laissé, pas elle mais les autres... Un petit regret me piquait le coeur. J'étais une lâche. Mais comme me disait souvent mon ancienne patronne, la lâcheté permettait aux faibles de suivre. En ce jour, je venais affronter mes erreurs, mes fantômes. Je venais me donner un réel nouveau départ, sans abandonner personne, cette fois-ci.

La petite voix timide de Flora resonnait dans le hall de ma belle baraque. Je l'attendais tant. Je n'avais qu'une hâte, c'était de l'avoir. En haut des escaliers qui menaient à palier des chambres, je m'adressais à elle. Fière de mon coup. Scotchée, elle restait bouche bée devant moi, quelques secondes. Je ricanais tout en descendant les escaliers. Flora ne tardait pas à me rejoindre. « Je suis venue t'annoncer une grande nouvelle ! »

Je tournais sur moi-même, comme une gamine a qui on venait de donner la belle maison de poupée. « C'est ma maison ! Elle est pas splendide ? J'ai eu trop de chance de tomber dessus ! » Surexcitée, je tentais ma main à Flora pour lui faire visiter. « Oh...».

En frontant l'arrière de ma tête avec ma main, un peu gênée, je répondais simplement « En fait... J'ai fait un tel carton à Rome que je me suis dit que je pouvais m'étendre et j'ai de suite penser à Naples.. Ca me donnait une bonne raison de rentrer chez moi ! »

Parce que malgré tout, c'était ma ville. Elle m'avait manqué. Rome c'était une autre ambiance et à Rome, Flora n'y était pas et ma famille non plus. « J'ai eu des propositions hyper rapidement d'un local et d'une maison. J'ai débloqué les fonds très rapidement, ça c'est fait super vite et je me suis dit que j'allais te faire la surprise ! »

On entrait dans la magnifique cuisine que j'avais commandé avant mon installation. Que du sur-mesure, dans les couleurs blancs et vert olives, cela rendait parfaitement avec le marbre blanc du plan de travail et de l'ilot central.

« Je me suis dit qu'il était temps de retourner auprès de ma meilleure amie ! Tu avais sans doute besoin de moi ! » Et j'avais surtout besoin d'elle. Je souriais simplement. « Bon... Ce n'est pas encore fini, mise à part la cuisine... Y'a rien de fait, il faut que je vois mais là... » désignais-je avec le doigt, devant le baie vitrée qui donnait sur la terrasse et le petit jardin. « Un petit géranium ! Ca déchire non ? »

Je me tournais vers elle, soudainement sérieuse, je n'attendais qu'une chose, avoir son avis. « Alors ? Qu'est ce que tu en penses ?» Evidemment, je ne parlais pas que de ma nouvelle maison mais aussi de mon retour dans ma ville natale...


I want to break free

≈ i need times, to win against myself !

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Nos retrouvailles : Merci Naples [Flora & Octavia] Empty
# Sujet: Re: Nos retrouvailles : Merci Naples [Flora & Octavia] ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Nos retrouvailles : Merci Naples [Flora & Octavia] -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Fuorigrotta :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut