Adonis || Just the two of us

Revenir en haut
Aller en bas

Le Deal du moment : -40%
-40% sur Nike React Infinity Run Flyknit 2
Voir le deal
95.97 €

 

- Adonis || Just the two of us -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Daria ManciniToujours frais après un litre de café
En ligne
Daria Mancini
https://www.ciao-vecchio.com/t5340-daria-que-se-passe-t-il-quand https://www.ciao-vecchio.com/t5387-daria-comment-on-appelle-un-rassemblement-d-aveugles-un-festival-de-cannes#171169
ID : wanderlust
Pronom : Elle
Faceclaim : Logan Browning : hidden falls + signa : astra
Style RP : Pronoms RP : Elle
Flashback :Oui
RPs hot : avant/après. Pas le pendant.
Longueur : sans pression.

Sujets sensibles : //
Thème·s abordé·s : Spiritisme, vaudou
Messages : 323 - Points : 1094
Adonis || Just the two of us  3bdbcad6ff6859df56e90f748399134a313d5662
Âge : 35 ans
Métier : Aide-soignante à domicile
Adonis || Just the two of us  Empty
# Sujet: Adonis || Just the two of us ( le Mar 20 Avr 2021 - 21:24 )
Nouvelle chose que Daria venait d’apprendre à son sujet : elle détestait les déménagements. Elle avait passé ces derniers jours dans les cartons, avec l’aide d’une amie qui était venue lui donner un coup de main avant de s’en aller parce qu’elle avait mieux à faire. Cette dernière avait dit qu’elle avait eu urgence de dernière minute, mais suspicieuse, la métisse osait émettre un doute. Son amie lui mentait. Et même si ce n’était pas le cas, eh bien elle devrait. Elle aussi aurait préféré être partout sauf là. Elle n’en revenait d’ailleurs toujours pas qu’en 2021 il n’y avait toujours pas de technologie lui permettant de faciliter son déménagement. Bien que les cartons, elle avait très vite laissé tomber. C’était ça passe ou ça casse. A savoir qu’elle lançait ce qu’elle devait empaqueter dans le carton avec un morceau de papier bulle emballé de façon grossière. Si ça cassait, ça lui faisait quelque chose en moins à emporter avec elle. Si ça passait, tant mieux mais elle devait faire en sorte de bien le caser pour gagner un maximum de place. Sa mère avait désapprouvé cette méthode. Est-ce qu’elle s’en souciait ? Non. Elle s’est contentée de faire comme si la communication était en train de couper pour retourner vaquer à ses occupations.

Tout ça pour dire que ce déménagement l’avait épuisé. Au point que lorsque le dernier carton fut déposé chez Adonis, elle ne prit même pas la peine de le déballer avant de se poser. Elle n’atteint même pas le canapé, elle s’allongea directement par terre. Le sol froid faisait du bien à ses muscles endoloris. Quand elle pensait qu’elle allait devoir déballé le tout… Un soupir passa la barrière de ses lèvres tandis qu’elle ferma les yeux quelques secondes. Elle avait été en mouvement toute la journée et n’avait que très peu dormi la nuit précédente de peur de louper ce qui représentait le plus grand changement dans sa vie. Daria n’en revenait d’ailleurs toujours pas qu’ils en soient là dans leur relation. Non, elle n’arrivait même pas à croire que leur relation avait duré aussi longtemps. Dans ses plus sombres cauchemars elle se voyait sans Adonis parce qu’elle aurait saboté leur histoire. A ce jour, elle ne savait même pas comment elle pourrait faire ça. Peut-être en continuant à repousser le jour où elle présenterait officiellement le danseur à sa famille ? Elle n’avait même pas envie d’y penser. Trop épuisée. Ils connaissaient déjà son existence, c’était déjà beaucoup. Ils n’avaient pas besoin de tout savoir. Et malgré l’insistance de sa mère, elle ne céderait pas pour lui envoyer une photo d’eux. Elle poussa un autre soupir. «Je bouge plus, c’est ici que je vis à présent. Par terre.» Elle dramatisait beaucoup, mais c’était la fatigue qui parlait. Et la fin. Et cette nouvelle vie qu’elle n’avait jamais osé rêvé et qui était en train de devenir réelle pour elle. «T’es libre de venir me rejoindre si tu veux.» Comme pour accompagner le geste à la parole, elle étendit un bras comme pour l’inviter à venir la rejoindre au sol. On y était bien. Moins de responsabilité. Plus de gravité. Son autre bras, placé sur son bras, servait à bloquer la lumière pour ne pas qu’elle dérange ses yeux déjà fermés.


I was made for loving you
Our love is pastured such a mournful sound. Tonight I'm gonna bury that horse in thr ground, so I lke to keep my issues strong. But it's always darkest before the dawn.▬ Shake it ou
Revenir en haut Aller en bas
Adonis ContiniBon pour te remonter le moral
Adonis Contini
https://www.ciao-vecchio.com/t5395-j-aurais-du-cette-lettre-ne-p https://www.ciao-vecchio.com/t5408-quand-le-rideau-tombe-adonis
ID : Sharky // Ingrid
Pronom : Elle
Faceclaim : Henry Cavill @rq & littlewolf (sign)
Style RP : Pronoms RP : Il / Adonis
Flashback : Oui.
RPs violent : Oui.
RPs hot : Avant, pendant, après, pas de soucis. Les rps de ce genre ne me dérange pas.
Longueur : J'écris sans pression, comme ça me vient et je sais m'adapter au besoin.

Sujets sensibles : Validisme, Zoophilie ainsi que la violence animale en générale et la psychophobie.
Thème·s abordé·s : Prison ; violence physique par son ancienne femme.
Messages : 440 - Points : 1245
Adonis || Just the two of us  Tumblr_inline_p3mxxfZreo1t8bm8b_250
Âge : 40 ans
Métier : Danseur de ballet professionel, il est remonté sur les planches, enfin.
Adonis || Just the two of us  Empty
# Sujet: Re: Adonis || Just the two of us ( le Mer 5 Mai 2021 - 22:10 )
Adonis ne s’attendait pas à ce que Daria dise oui quand il avait donné un double de clés de son appartement dans une petite boîte. Grand romantique, il aimait toujours mettre les petits plats dans les grands. Tout était possible pour voir celle qui partageait sa vie sourire. C’était un grand pas. Une nouvelle aventure en somme, mais le danseur était prêt. Plus que jamais. Il savait qu’elle était la bonne. En sa présence, il était détendu, il pouvait fermer les yeux et laisser ses épaules s’affaisser. Il en avait besoin, après tout ce qu’il avait vécu et avec toujours de vieux démons jamais loin pour rappeler son passé. Daria était une constance. Elle l’obligeait à se poser, à se souvenir de celui qu’il avait été avant la prison. Au quotidien, cela ne se voyait probablement pas, mais il avait changé. Il était moins patient. Il était plus grognon et ce dès que ses proches avaient le dos tourné. Est-ce que Daria le remarquerait maintenant qu’ils allaient vivre ensemble ?

Seul le temps le dira. En attendant, il s’était arrangé avec le metteur en scène pour pouvoir aider le plus possible pour le déménagement. Faire les cartons était un plaisir pour lui qui aimait être organisé. Alors, il s’était porté volontaire pour en faire et les bouger lui permettait de parfaire ses répétitions soutenues. Adonis avait également pris le temps de faire de la place pour les affaires de Daria, il avait même acheté un nouveau matelas pour qu’ils soient bien à l’aise dans ce cocon qu’ils allaient construire. Mettant les cartons marqués “chambre” dans la pièce appropriée, il retourna dans le salon.

En voyant la belle à même le sol, il rigola : “Vos désirs sont des ordres.” Il prit tout d'abord quatre chaises autour de la table à manger pour les mettre autour de Daria tout en laissant de la place près d’elle. Adonis alla chercher les deux couvertures sur le canapé et installa le tout pour faire une cabane. “J’arrive.” Pour parfaire la scène, il prit deux coussins et se glissa à l’intérieur : “Tiens-tu seras plus confortable.” Hors de question que le cou de Daria souffre. Il rigola, s’allongea sur le côté pour pouvoir la regarder. Le danseur glissa sa main dans son dos : “Et si tu allais prendre un bain pendant que je cuisine hm ? Tu as bien travaillé. Ce weekend on va déballer tout ensemble hm ?"


There's a drumming noise inside my head.
That starts when you're around ✻ I would dive into the depths for you, screamed down the street til' my face turned blue. I wanna fall into the sun with you, wanna feel the cold of the mornin' dew. All of these words that are rife in my brain, but face to face, all I could say is, babe. Jerry Williams
Revenir en haut Aller en bas
Daria ManciniToujours frais après un litre de café
En ligne
Daria Mancini
https://www.ciao-vecchio.com/t5340-daria-que-se-passe-t-il-quand https://www.ciao-vecchio.com/t5387-daria-comment-on-appelle-un-rassemblement-d-aveugles-un-festival-de-cannes#171169
ID : wanderlust
Pronom : Elle
Faceclaim : Logan Browning : hidden falls + signa : astra
Style RP : Pronoms RP : Elle
Flashback :Oui
RPs hot : avant/après. Pas le pendant.
Longueur : sans pression.

Sujets sensibles : //
Thème·s abordé·s : Spiritisme, vaudou
Messages : 323 - Points : 1094
Adonis || Just the two of us  3bdbcad6ff6859df56e90f748399134a313d5662
Âge : 35 ans
Métier : Aide-soignante à domicile
Adonis || Just the two of us  Empty
# Sujet: Re: Adonis || Just the two of us ( le Jeu 13 Mai 2021 - 19:00 )
Elle avait entendu son rire lorsqu’il était arrivé et avait dû se retenir pour ne pas joindre le sien à celui du danseur. Elle devait sûrement être risible, mais la gravité l’avait rappelé à l’ordre et elle refusait d’aller contre son souhait. Elle invitait même le jeune homme à venir la rejoindre, ils seraient bien sur le sol. Et ils ne vivraient que d’amour et de douleur au dos. Face à sa réponse, elle se contenta de décaler un peu le bras qui cachait ses yeux pour lui permettre au moins de regarder le plafond. Elle ne voyait pas grand-chose – et était trop fatiguée pour bouger plus que ça – mais entendait du mouvement autour d’elle. Des chaises qu’on plaçait sur le sol, des bruits de pas qui s’activaient. Est-ce qu’elle devait en faire autant ? Elle n’avait pas envie de passer pour une paresseuse aux yeux d’Adonis – bien qu’elle en soit une et ce que n’était un secret pour personne, même pas pour lui – alors pour se donner bonne conscience elle reprit son bras qu’elle ramena à elle. Au moins s’il avait besoin de plus d’espace, il en aurait. Ce serait sa seule contribution. Très vite, elle replaça le bras qui cachait la lumière sur ses yeux. « Viens vite. » Qu’ils puissent commencer leur nouvelle vie au sol. Bien qu’elle ait senti un changement d’atmosphère, elle n’avait pas encore ouvert les yeux pour voir qu’elle se trouvait à présent sous une cabane faites en draps. Pis encore, elle s’était retournée sur le ventre pour que son visage touche le sol froid qui lui faisait étrangement du bien.  Un sourire étira cependant son visage lorsqu’elle entendit des bruits de pas s’approcher d’elle, et la présence d’Adonis se glisser à côté d’elle. Les yeux entrouverts, elle accepta le coussin qu’elle glissa sous sa tête. « Merci. » C’est vrai que c’était plus agréable comme ça. Elle battit des paupières à plusieurs reprises pour que ses yeux s’habituent à la lumière avant de se dresser un minimum pour regarder autour d’elle. Un sourire fendit ses lèvres, ponctué par un petit rire. Définitivement, elle ferait de cet endroit au sol son chez soi. « Bien joué. Vraiment. » Elle déposa un bisou sur la joue d’Adonis avant de retourner à sa position initiale. « Hum.. » Daria fit mine de réfléchir tandis qu’elle s’approchait pour se blottir contre lui. « J’ai une contre-proposition. » Annonça-t-elle. « On reste ici et on ne bouge plus du tout. Juste toi et moi. Comme ça, pas de cartons à déballer, plus rien. » Pour Daria, c’était là une très bonne alternative. « Du moins pour l’instant. Regarde… » Allongée à présent sur le dos, elle leva pour pointer du doigt un coin de la cabane. « L’ouverture là, on l’étend jusqu’à la cuisine pour réquisitionner un placard et le souci de la nourriture est réglé. » Elle baissa aussitôt le bras pour le laisser retomber contre elle, se calant un peu plus contre Adonis. « Mais plus tard, pour l’instant on est bien là. Tu ne trouves pas ? » Au même moment, le téléphone de la métisse sonna dans sa poche. Elle l’attrapa aussitôt pour voir qu’il s’agissait d’un appel. Et comme à chaque fois, elle ne décrocha pas et essaya même de cacher l’écran. Elle n’aimait pas lui parler en présence d’Adonis parce qu’elle savait que cette dernière, curieuse de nature, voudrait à tout prix parler au danseur. Puis viendrait le temps des présentations officielles. Puis des dîners de famille. Et clairement, Daria n’était pas prête pour ça. Ne pouvait-elle pas se contenter d’être juste au courant de l’existence d’Adonis dans la vie de sa fille ?


I was made for loving you
Our love is pastured such a mournful sound. Tonight I'm gonna bury that horse in thr ground, so I lke to keep my issues strong. But it's always darkest before the dawn.▬ Shake it ou
Revenir en haut Aller en bas
Adonis ContiniBon pour te remonter le moral
Adonis Contini
https://www.ciao-vecchio.com/t5395-j-aurais-du-cette-lettre-ne-p https://www.ciao-vecchio.com/t5408-quand-le-rideau-tombe-adonis
ID : Sharky // Ingrid
Pronom : Elle
Faceclaim : Henry Cavill @rq & littlewolf (sign)
Style RP : Pronoms RP : Il / Adonis
Flashback : Oui.
RPs violent : Oui.
RPs hot : Avant, pendant, après, pas de soucis. Les rps de ce genre ne me dérange pas.
Longueur : J'écris sans pression, comme ça me vient et je sais m'adapter au besoin.

Sujets sensibles : Validisme, Zoophilie ainsi que la violence animale en générale et la psychophobie.
Thème·s abordé·s : Prison ; violence physique par son ancienne femme.
Messages : 440 - Points : 1245
Adonis || Just the two of us  Tumblr_inline_p3mxxfZreo1t8bm8b_250
Âge : 40 ans
Métier : Danseur de ballet professionel, il est remonté sur les planches, enfin.
Adonis || Just the two of us  Empty
# Sujet: Re: Adonis || Just the two of us ( le Jeu 27 Mai 2021 - 23:15 )
Pourquoi ne pas amener un toit et des murs à l’endroit où Daria était ? Il lui avait demandé d’emménager avec lui et cela voulait dire prendre soin d’elle : qu’importe comment. Si c’était lui construire une cabane pour qu’elle se repose : c’est ce qu’il ferait. Adonis voulait être à sa disposition et prendre soin d’elle. Sa vie avait changé grâce à cette personne, la meilleure chose à faire était de lui rendre la pareille de toutes les façons possible. Alors, le danseur prit le temps de tout apporter puis de tout installer pour faire un cocon autour de celle qu’il aimait.

“J’arrive, j’arrive, mais ce n'est pas encore prêt. Encore quelques minutes ok ? Promis ça vaut le coup tu vas voir !”

Adonis pressa le pas, bien trop impatient de retrouver Daria. Des oreillers dans ses mains, il en plaça un sous la tête de sa compagne puis installa le sien à côté : pour s’installer et la regarder tendrement. Toujours. Sa mère lui avait dit qu’il n’avait jamais regardé une femme comme ça. Et il savait qu’elle avait raison. Il avait dû attendre toutes ces années pour la trouver. Chaque moment était précieux.

Caressant tendrement son dos, il n’arrêtait pas de sourire. Adonis ferma les yeux pour savourer le baiser, souriant un peu plus : comme si cela était possible. Il réfléchit à son plan, rigola en l’entendant.

“Tentant, très tentant…” Il ferma ses yeux, l’attira à lui tout en se rapprochant d’elle. “Je n’avais même pas pensé à ça…” Adonis embrassa son front : “Encore une meilleure idée : on commande takeaway, comme ça on n’a réellement rien à faire.” A sa question, il rigola. “Oui, tu as raison. On est bien là.” Soudain, il a une idée : “Et si on installait une cabane permanente autour de notre lit hein ?” Une idée folle, mais pourquoi pas ? Personne n’était là pour leur dire non. Ils étaient des adultes hein ?

Adonis la laissa s’éloigner pour regarder qui tentait de l’appeler. Par respect, il détourna le regard : si cela était important elle lui dirait. Quand il entendit qu’elle reposait le téléphone, il la regarda à nouveau :

“Tu veux que je te laisse un peu seule pour décrocher ?” Il l’embrassa : “Que je commence à déballer tout comme ça tu n’auras rien à faire. Cela ne me dérange pas. Puis si on commande maintenant, le temps que tu es finit ton appel la nourriture sera là."


There's a drumming noise inside my head.
That starts when you're around ✻ I would dive into the depths for you, screamed down the street til' my face turned blue. I wanna fall into the sun with you, wanna feel the cold of the mornin' dew. All of these words that are rife in my brain, but face to face, all I could say is, babe. Jerry Williams
Revenir en haut Aller en bas
Daria ManciniToujours frais après un litre de café
En ligne
Daria Mancini
https://www.ciao-vecchio.com/t5340-daria-que-se-passe-t-il-quand https://www.ciao-vecchio.com/t5387-daria-comment-on-appelle-un-rassemblement-d-aveugles-un-festival-de-cannes#171169
ID : wanderlust
Pronom : Elle
Faceclaim : Logan Browning : hidden falls + signa : astra
Style RP : Pronoms RP : Elle
Flashback :Oui
RPs hot : avant/après. Pas le pendant.
Longueur : sans pression.

Sujets sensibles : //
Thème·s abordé·s : Spiritisme, vaudou
Messages : 323 - Points : 1094
Adonis || Just the two of us  3bdbcad6ff6859df56e90f748399134a313d5662
Âge : 35 ans
Métier : Aide-soignante à domicile
Adonis || Just the two of us  Empty
# Sujet: Re: Adonis || Just the two of us ( le Dim 6 Juin 2021 - 19:27 )
La proposition était tentante. Comme ça en plus ils n’auraient pas à faire la vaisselle. Daria rêvait d’un monde où elle pourrait rester sous un château fait de draps avec Adonis et où tout lui serait livré en un claquement de doigts. Elle était persuadée qu’elle ne se lasserait jamais de cette vie. Tant qu’elle était avec lui, pour elle c’était le plus important. « D’accord mais tu choisis ce qu’on commande. Je me tiens loin de toutes responsabilités aujourd’hui. » Un sourire au coin des lèvres, elle se blottit un peu plus contre le danseur. « On pourrait. Le seul problème c’est qu’on prendrait le risque que je n’en sorte plus jamais. Et que je t’oblige à rester avec moi. » On pouvait entendre le sourire dans sa voix tandis qu’elle déposait un baiser sur la joue d’Adonis. Aujourd’hui elle ne laisserait personne perturber son bonheur et sa tranquillité. Elle s’était d’ailleurs retenue de râler toute la journée vu tous les cartons qu’elle avait vu défiler. Même s’ils n’avaient pas encore totalement terminé, ce moment partagé à deux n’était que la confirmation que cet emménagement était une suite logique dans leur histoire. Sa mère avait bien essayé de lui souffler que c’était une décision un peu trop rapide, mais Daria était plus maligne. Elle savait qu’il ne s’agissait là que d’une stratégie pour qu’elle lui présente officiellement Adonis. Qu’elle puisse le juger par elle-même pour se faire un avis. Et c’était tout ce que la jeune femme voulait éviter. Elle n’avait pas besoin d’un jugement ou d’un avis sur sa vie, surtout lorsqu’elle connaissait sa famille qui approuvait à peine cette relation. Et encore, elle ne leur avait pas tout dit.

En parlant du loup. Lorsqu’elle entendit son téléphone sonner au même moment où elle pensait à elle, elle aurait dû savoir que c’était sa mère. Comme à chaque fois, elle laissa sonner jusqu’à ce qu’elle tombe sur sa messagerie. Elle reposa son téléphone avant de se tourner vers Adonis, qui avait vu l’appel. La métisse répondit furtivement à son baiser malgré l’air perdu sur son visage. « Quoi ? Non, non je l’appellerai plus tard… » Elle se gratta la tête, un peu mal à l’aise de la situation. « Adonis… » Souffla-t-elle, ne sachant pas vraiment comment aborder le sujet. « Tu sais que je n’ai pas envie de cacher notre relation, ou même que j’ai honte de toi pas vrai ? » Si encore ce n’était que ça… Elle se redressa sur le côté pour pouvoir plonger ses yeux dans ceux du danseur tout en restant collée à lui. « Ma famille est juste… très dans le jugement. Et je n’ai pas envie qu’ils se mêlent de notre histoire. » Elle n’avait juste pas envie de se justifier de leur histoire auprès de ses proches. Ce qui l’obligeait à se justifier auprès de son bien aimé sur le pourquoi du comment ici. En même temps, son téléphone continuait à sonner. Pourquoi insistait-elle à ce point ? « Tu comprends… ? »


I was made for loving you
Our love is pastured such a mournful sound. Tonight I'm gonna bury that horse in thr ground, so I lke to keep my issues strong. But it's always darkest before the dawn.▬ Shake it ou
Revenir en haut Aller en bas
Adonis ContiniBon pour te remonter le moral
Adonis Contini
https://www.ciao-vecchio.com/t5395-j-aurais-du-cette-lettre-ne-p https://www.ciao-vecchio.com/t5408-quand-le-rideau-tombe-adonis
ID : Sharky // Ingrid
Pronom : Elle
Faceclaim : Henry Cavill @rq & littlewolf (sign)
Style RP : Pronoms RP : Il / Adonis
Flashback : Oui.
RPs violent : Oui.
RPs hot : Avant, pendant, après, pas de soucis. Les rps de ce genre ne me dérange pas.
Longueur : J'écris sans pression, comme ça me vient et je sais m'adapter au besoin.

Sujets sensibles : Validisme, Zoophilie ainsi que la violence animale en générale et la psychophobie.
Thème·s abordé·s : Prison ; violence physique par son ancienne femme.
Messages : 440 - Points : 1245
Adonis || Just the two of us  Tumblr_inline_p3mxxfZreo1t8bm8b_250
Âge : 40 ans
Métier : Danseur de ballet professionel, il est remonté sur les planches, enfin.
Adonis || Just the two of us  Empty
# Sujet: Re: Adonis || Just the two of us ( le Mer 16 Juin 2021 - 19:44 )
Trouver des solutions pour ne rien faire, voilà qui ne lui ressemblait pas. Adonis était du genre à vouloir tout le temps bouger : lui qui avait passé tant d’années à ne rien pouvoir faire. Pourtant, la vie avait changé depuis que Daria était là. Il avait envie de se poser, il avait envie de ne rien faire : juste de la regarder. Il s’extirpait de ces bras juste pour pouvoir s’entraîner et puis maintenant, pour installer les affaires de la demoiselle chez lui. C’est qu’il était tellement heureux à l’idée qu’ils allaient vivre ensemble. Il n’aurait plus à la quitter le soir. Quel bonheur n’est-ce pas ? Pour lui, tout du moins. Daria réaliserait peut-être un matin cette erreur, lui ne regretterait jamais. Il faut dire qu’Adonis était un véritable agneau quand il était question de son couple. La catastrophe qu’avait été son mariage en était l’exemple le plus flagrant. Un secret qu’il avait partagé - bien malgré lui - avec celle qui partageait actuelle sa vie. Il avait appris à ne pas regretter d’avoir fait un pas vers l’honnêteté. Après tout, c’était Daria et pas n’importe qui. Ils étaient tombés amoureux de l’un et de l’autre sans se voir, combien de personnes pouvaient dire ça ? Une relation épistolaire parfaite pour un grand romantique comme lui. Il ne pouvait pas demander plus, n’oserait jamais faire une telle chose.

“C’est entendu. Je choisis ce qu’on commande, tu veux que je choisisses aussi le plat que tu prends ou tu veux choisir quand même ?” Cela ne le dérangeait pas non plus, mais il préférait demander au cas où. “Ah… Ca serait compliqué pour continuer de payer le loyer, mais après… Si on ouvre pas au propriétaire : on devrait être un peu en paix.” Il rigola : “L’idée est quand même vachement tentante !” Il la serra contre lui, ne se lassant pas de l’odeur qu’il respirait doucement.

Le téléphone de Daria sonna et Adonis lui laissa toute l’intimité nécessaire pour qu’elle puisse y réponds. Hors de question de mettre son nez dans des histoires qui ne le regardait pas. Elle savait qu’il serait là si jamais il avait besoin, mais c’était seulement si elle le désirait. Il ne s’attendait cependant pas à la voir soudainement soucieuse.

“Hey…” Il sourit, voulant la rassurer : “Je n’ai jamais pensé ça.” Il encercla son visage entre ses mains et embrassa son nez : “Tu n’as pas besoin de m’expliquer tu sais ? Tu sais mieux que moi comment gérer tes proches. Tant que tu es heureuse et satisfaite : je ne peux rien demander de plus." Adonis l’embrassa : “Tu veux que je mette ton téléphone dans le frigo ? Comme ça il t’embêtera plus ? Ou je le cache dans un carton ?" Une possibilité, après tout. “Et concernant le repas de ce soir, Indien ça te va ? Un bon curry ?”


There's a drumming noise inside my head.
That starts when you're around ✻ I would dive into the depths for you, screamed down the street til' my face turned blue. I wanna fall into the sun with you, wanna feel the cold of the mornin' dew. All of these words that are rife in my brain, but face to face, all I could say is, babe. Jerry Williams
Revenir en haut Aller en bas
Daria ManciniToujours frais après un litre de café
En ligne
Daria Mancini
https://www.ciao-vecchio.com/t5340-daria-que-se-passe-t-il-quand https://www.ciao-vecchio.com/t5387-daria-comment-on-appelle-un-rassemblement-d-aveugles-un-festival-de-cannes#171169
ID : wanderlust
Pronom : Elle
Faceclaim : Logan Browning : hidden falls + signa : astra
Style RP : Pronoms RP : Elle
Flashback :Oui
RPs hot : avant/après. Pas le pendant.
Longueur : sans pression.

Sujets sensibles : //
Thème·s abordé·s : Spiritisme, vaudou
Messages : 323 - Points : 1094
Adonis || Just the two of us  3bdbcad6ff6859df56e90f748399134a313d5662
Âge : 35 ans
Métier : Aide-soignante à domicile
Adonis || Just the two of us  Empty
# Sujet: Re: Adonis || Just the two of us ( le Jeu 1 Juil 2021 - 22:33 )
Blottie contre Adonis, elle aurait aimé que le temps s’arrête rien que pour eux deux. Lorsqu’elle était dans ses bras, elle perdait toute notion de temps mais il y avait toujours quelque chose pour la ramener à la réalité. Aujourd’hui elle aurait juste eu envie de savourer ce moment qu’ils partageaient à deux sans avoir à se soucier du monde extérieur. « Oui, tu choisis. » Elle avait abandonné toute volonté de faire quoi que ce soit aujourd’hui et maintenant qu’elle pouvait se reposer sur le danseur, elle ne comptait pas s’arrêter là. « On change les serrures et on éteint la lumière dès qu’on entend des bruits de pas qui se rapprochent. Donne-moi un problème je te trouve une solution. » Un sourire dans la voix, elle tapota doucement sur sa tempe pour indiquer qu’il y en avait là-dedans. Elle n’était pas certaine que ses idées fonctionnent mais au moins, elle en avait. Quelque chose qu’on ne pourrait jamais dire concernant Daria, était qu’elle était à court d’idées ou manquait de créativité. « T’inquiète, demain on fait changer les serrures. » Elle plaisantait à moitié, si ça pouvait lui permettre de s’enfermer dans un monde où elle vivrait d’Adonis et d’eau fraîche, elle ne disait pas non.

Mais comme à chaque fois, un rappel à la réalité brutal vint interrompre ce moment parfait entre eux. Sa mère. Qu’est-ce qu’elle voulait ? Elle n’arrêtait pas d’insister, créant ainsi un malaise chez la métisse. Elle n’avait pas envie de décrocher et pour une fois, ça n’avait rien à voir avec le fait qu’Adonis soit à côté d’elle. Enfin si, un peu. Mais surtout parce qu’elle ne se sentait pas de lui parler là tout de suite. Message qu’elle n’avait pas l’air de comprendre malgré que Daria ne lui réponde pas. Pour ne plus voir ses appels, elle retourna son téléphone pour que l’écran soit tourné vers le sol tandis qu’elle concentra son attention sur Adonis. Elle avait besoin d’être claire sur certaines choses concernant sa famille. Le sourire que lui offrit le jeune homme réchauffa son cœur sans arriver à la rassurer pour autant. Les choses auraient été inversées, elle les aurait mal prises. Et certains traumatismes liés à un passé douloureux qu’elle n’avait jamais mentionné à Adonis auraient resurgit. Elle le savait. « Oui mais… » Mais quoi ? Elle était heureuse lorsqu’elle était avec lui. Heureuse malgré tout lorsqu’elle retrouvait sa famille mais ne savait pas comment combiner les deux. Elle connaissait les réactions de ses proches et leur façon de voir les choses, c’était bien pour cette raison qu’elle avait fait passer certaines informations sous silence. Elle ne voulait pas être jugée et voulait encore moins qu’on juge Adonis sur son passé. Surtout que ce n’était pas ce qui le définissait. La première impression était toujours la plus importante et Daria ne supporterait pas que la première soit mauvaise. Elle répondit à son baiser en esquissant un mince sourire. Elle n’était pas satisfaite de cette conversation mais au moins Adonis ne le prenait pas mal. Dans un soupir, elle passa une main dans ses cheveux pour replacer une mèche, et retourna se blottir contre le danseur. « Je veux bien que tu le mettes au frigo, oui. » La tête collée contre son torse comme si elle essayait de se cacher, elle déposa ses lèvres dans le creux de son cou. « Va pour le curry. » Malgré le sourire dans sa voix, son malaise à elle était toujours présent. Discrètement, elle tourna la tête pour regarder l’écran de son téléphone et y vit des appels manqués de son père cette fois. Elle se redressa aussitôt, les sourcils froncés. « Mon père m’a appelé…Il m’appelle jamais. » Elle regarda en direction du danseur, inquiète, et pris quelques secondes avant de finalement écouter les messages que lui avaient laissés ses parents. « Je comprends rien. » Souffla-t-elle à Adonis alors qu’elle essayait de se concentrer sur ce qu’elle écoutait. « Je crois qu’il est arrivé quelque chose à ma sœur. Je suis pas sûre. » Elle répéta l’opération une seconde fois mais n’y comprit toujours rien. « Il faut que j’aille voir mes parents. Tout de suite. » Elle déglutit avec difficulté. « Tu m’accompagnes ? »


I was made for loving you
Our love is pastured such a mournful sound. Tonight I'm gonna bury that horse in thr ground, so I lke to keep my issues strong. But it's always darkest before the dawn.▬ Shake it ou
Revenir en haut Aller en bas
Adonis ContiniBon pour te remonter le moral
Adonis Contini
https://www.ciao-vecchio.com/t5395-j-aurais-du-cette-lettre-ne-p https://www.ciao-vecchio.com/t5408-quand-le-rideau-tombe-adonis
ID : Sharky // Ingrid
Pronom : Elle
Faceclaim : Henry Cavill @rq & littlewolf (sign)
Style RP : Pronoms RP : Il / Adonis
Flashback : Oui.
RPs violent : Oui.
RPs hot : Avant, pendant, après, pas de soucis. Les rps de ce genre ne me dérange pas.
Longueur : J'écris sans pression, comme ça me vient et je sais m'adapter au besoin.

Sujets sensibles : Validisme, Zoophilie ainsi que la violence animale en générale et la psychophobie.
Thème·s abordé·s : Prison ; violence physique par son ancienne femme.
Messages : 440 - Points : 1245
Adonis || Just the two of us  Tumblr_inline_p3mxxfZreo1t8bm8b_250
Âge : 40 ans
Métier : Danseur de ballet professionel, il est remonté sur les planches, enfin.
Adonis || Just the two of us  Empty
# Sujet: Re: Adonis || Just the two of us ( le Dim 18 Juil 2021 - 11:50 )
Savourant l’instant, il garda ses yeux fermés : bien trop heureux et satisfait de cette nouvelle vie qui s’offrait à eux. Daria allait vivre avec lui, Adonis ne pouvait rien demander de plus. Le bonheur se lisait sur son visage, sur ses traits de visages décontractés. Enfin il pouvait pleinement se laisser happer par ce que la vie avait à lui offrir de meilleur. Il n’y avait rien d’autre à faire de toute façon, jamais il ne pourrait rattraper ses dix années en prison alors autant croquer à pleine dent les instants de paix comme celui qu’ils vivaient. Simple, mais efficace. Il rigola en entendant la solution proposée par sa nouvelle colocataire :

“McGiver des plans B à la rescousse !” Vrai qu’elle semblait toujours avoir un atout dans sa manche. Ce qu’Adonis appréciait. Être plein de ressources était quelque chose qui lui manquait cruellement. “Ça me fait penser que je vais devoir te donner une clé maintenant.” Que Daria puisse pleinement se sentir chez elle dans cet appartement.

Surpris de la suite, il entreprit de la rassurer le plus possible, mais il voyait bien au fond des yeux de Daria que sa mission n’était pas complètement accomplie. Que pouvait-il faire pour qu’elle le croie ?

“Mais je t’aime, Daria.” Il lui sourit tendrement : “Et tu sais que je suis là si tu as besoin de parler, ou de quoique ce soit, mais je respecterai toujours ton jardin privé.” Adonis s’était confié sur son passé, pas au bon moment, mais lui aussi avec des casseroles à ses pieds.

Terminant sur une boutade, il rigola doucement en la serrant contre elle pour la protéger de ses bras et faire de cette étreinte un endroit sécurisé pour qu’elle puisse se reposer. Le takeaway choisit, il perdit son sourire en la voyant regarder son portable et froncer ses sourcils. Quelque chose n’allait pas, il le sentait. Adonis se redressa en se mettant sur son coude et attendit que Daria lui explique… Ou pas. Il était pendu à ses lèvres. Gardant le silence. En entendant que quelque chose était peut-être arrivé à sa sœur, il s’assit : manquant de casser la cabane. Cela ne semblait pas être de bon augure. Le fait que sa compagne décide d’aller retrouver ses parents était le plus judicieux et il l’accompagnerait évidemment. Il ne la laisserait pas seule. Qu’importe ce qui se trouvait devant eux.

“Bien sûr.” Il sortit d’ailleurs et enleva son t-shirt pour en enfiler un propre avant d’enfiler ses chaussures puis attrapa ses clés de voiture. “Tu es prête ?”


There's a drumming noise inside my head.
That starts when you're around ✻ I would dive into the depths for you, screamed down the street til' my face turned blue. I wanna fall into the sun with you, wanna feel the cold of the mornin' dew. All of these words that are rife in my brain, but face to face, all I could say is, babe. Jerry Williams
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Adonis || Just the two of us  Empty
# Sujet: Re: Adonis || Just the two of us ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Adonis || Just the two of us -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut