Grab the extended hand | Ishbel

Revenir en haut
Aller en bas

Le Deal du moment : -31%
Play-Doh – 36 pots de Pate à Modeler ...
Voir le deal
17.99 €

 

- Grab the extended hand | Ishbel -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Fuorigrotta
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Rafael Da SilvaBon pour te remonter le moral
Rafael Da Silva
https://www.ciao-vecchio.com/t8762-rafael-da-silva https://www.ciao-vecchio.com/t8769-rafael-o-42-ans-o-professeur-de-sciences-et-de-maths
ID : Proserpine, Aurélie
Pronom : elle/iel
Faceclaim : Pedro Pascal © Hidden Falls
Style RP :
Pronoms RP: j'écris en il
Flashback : oui si cela est utile
RPs hot : avant/après, l'important c'est de s'accorder ensemble
Longueur : c'est sans pression, selon l'inspiration

Thème·s abordé·s : violence conjugale, meurtre, drame familial
Je suis absent-e : En présence réduite jusque fin août
Messages : 926 - Points : 1055
Grab the extended hand | Ishbel C4c125387c7d88f20551f863aae013705a078ad5
Âge : 42 ans (18/11/1978)
Métier : Professeur de sciences et de maths au lycée
Grab the extended hand | Ishbel Empty
# Sujet: Grab the extended hand | Ishbel ( le Sam 24 Avr 2021 - 19:30 )

Grab the extended hand
Learn to light a candle in the darkest moments of someone’s life. Be the light that helps others see; it is what gives life its deepest significance.
Rafael adresse un dernier regard à Ishbel qui referme la porte derrière elle, le laissant seul avec son père. Massimo avait ce léger sourire sur le coin des lèvres, un sourire que Rafael ne semble pas tellement comprendre tout simplement parce qu'il n'y fait pas vraiment attention. Pourtant, il est plutôt heureux de voir son père sourire, notamment après ces dernières semaines. À vrai dire, Rafael était sûrement celui qui avait été le plus réticent des deux pour qu'il vienne ici et avec du recul, son égoïsme lui revenait droit dans la figure. Son père était très bien ici, il était bien traité et bien entouré, qu'est-ce qu'il pouvait demander de plus ? Finalement, après un moment, Rafael finit par prendre congé, prenant avec lui quelques papiers, il avait encore quelques démarches à effectuer pour la vente de la maison de Massimo qui l'avait choisi comme représentant. Sa santé déclinait et il n'avait clairement plus la force de se déplacer alors son fils de substitution s'était naturellement proposé. Restait le léger problème de compréhension qui devenait de plus en plus handicapant pour les deux hommes. Massimo perdait en audition de jour en jour et il était de plus en plus compliqué de dialoguer avec lui. Les longues discussions jusqu'à des heures tardives manquaient au professeur, mais il savait maintenant qu'il pouvait faire une croix dessus. Après quelques embrassades, Rafael quitte sa chambre, un peu la mort dans l'âme.

Ses pas le mènent dehors, il a l'esprit encore un peu ailleurs. Il tourne et retourne cette décision qui les a menés ici, dans tous les sens. C'était la meilleure chose à faire pour Massimo, il le savait désormais, mais peut-être qu'une partie en lui avait encore du mal à accepter l'idée qu'il soit devenu dépendant. Il s'est occupé de lui durant toute son adolescence, et même encore après, alors le voir ainsi et ici était une nouvelle étape. La surdité de Massimo n'aidait pas non plus, il leur devenait de plus en plus difficile de communiquer. Les pensées un peu embrouillées, Rafael traverse la rue pour rejoindre le petit café qui se trouvait tout près, il n'avait pas envie de faire attendre Ishbel et il n'aimait surtout pas être en retard. Après avoir passé plusieurs secondes à comprendre qu'il fallait tirer la porte et non pas la pousser, le professeur entre dans le café, cherchant la jeune femme des yeux avant de l'apercevoir un peu à l'écart. Esquissant un léger sourire, il la rejoint d'un pas décidé, posant les papiers qu'il avait en main sur la table avant de se laisser tomber sur la chaise. « Je suis désolé pour l'attente.. la communication devient de plus en plus difficile, le laisser là-bas aussi. » Mais inutile de se lamenter, ce n'était ni le lieu, ni le moment, alors il troque sa légère moue pour un sourire qu'il veut sincère.
MADE BY @ICE AND FIRE.
Revenir en haut Aller en bas
Ishbel TejeiroBon pour te remonter le moral
Ishbel Tejeiro
https://www.ciao-vecchio.com/t5598-j-aimerais-m-reveiller-sans-m https://www.ciao-vecchio.com/t5644-cherche-regard-neuf-sur-les-choses-ishbel
ID : Sharky // Ingrid
Pronom : Elle
Faceclaim : Natalie Portman @Dorianna the Lovely + bone_echo
Style RP :
Pronoms RP : Elle / Ishbel / Isa
Flashback : Oui.
RPs violent : Oui.
RPs hot : Avant, pendant, après, pas de soucis. Les rps de ce genre ne me dérange pas.
Longueur : J'écris sans pression, comme ça me vient et je sais m'adapter au besoin.

Sujets sensibles : Validisme, Zoophilie ainsi que la violence animale en générale et la psychophobie.
Thème·s abordé·s : Violences conjugales, dépression, consommation de cannabis, traumatismes liés à un accident de voiture.
Messages : 605 - Points : 1489
Grab the extended hand | Ishbel Original
Âge : 39 ans
Métier : Avocate pour l'Ecurie Ferrari, bénévole au refuge animalier Refuge Un'Altra Chance et dans une maison de retraite
Grab the extended hand | Ishbel Empty
# Sujet: Re: Grab the extended hand | Ishbel ( le Jeu 6 Mai 2021 - 22:18 )
Ishbel avait beau avoir à nouveau une carrière dans le milieu juridique, elle prenait toujours le temps de donner un coup de main à la maison de retraite ou au refuge. Aujourd’hui, elle passait son jour de repos près de ceux qui en avaient besoin. Beaucoup n’avaient pas de familles pour venir les voir, alors elle faisait office de fille, de petite fille, de petite cousine : peu importait au fond. Elle aidait et elle se sentait utile. Beatriz étant repartie sur les routes, tous les jours elle recevait des photos et des petits mots de sa part ; Cisco étant elle ne savait où : Ishbel ne s’était jamais sentie aussi seule. Isolée. Le soir, elle fumait jusqu’à s’endormir sur le canapé. Elle avait promis à Terrence de ne plus boire… Alors elle devait trouver un moyen de trouver les bras de Morphée. Heureusement, il y avait de la snuff. Les mauvaises habitudes alimentaires avaient repris en même temps qu’elle avait arrêté de boire: pourtant si vous l’écoutez elle vous dira qu’on peut vivre de café et de pain.

Dans tout cet océan de noirceur, le seul phare était un homme. Rafael. Massimo, son père de ce qu'elle savait, était toujours cordial et gentil avec Ishbel. Il avait toujours une petite blague à dire et elle aimait passer du temps avec lui. Il faut dire que son fils était également un point positif. Aujourd’hui, comme tous les autres jours, elle les laissa seule après avoir aidé un peu à la communication et sortit pour s’allumer un joint. Elle tira longuement dessus, laissa ses épaules se détendre. C’est qu’elle voulait parler avec Rafael après et ne pas pouvoir dire deux mots sans bégayer : cela ne faisait pas son affaire.

L’avocate se changea et alla dans le café devant la maison de retraite. Elle se commanda un mocha avant de s’installer à une table libre pour attendre Rafael. En le voyant passer le pas de la porte, elle leva sa main pour indiquer sa présence. “Je viens d’arriver, ne vous en faites pas.” Ishbel lui sourit : “Je me doute… Mais il est entre de bonnes-mains et pour la communication, je peux vous aider.” Elle fit signe au serveur de venir pour prendre la commande de Rafael. “Vous voudriez apprendre le langage des signes ? Je l’ai appris à ma sœur et à mon père ce n’est pas compliqué."


Silver lining
Comme quoi, une femme sans amour c’est comme une fleur sans soleil, ça dépérit.by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Rafael Da SilvaBon pour te remonter le moral
Rafael Da Silva
https://www.ciao-vecchio.com/t8762-rafael-da-silva https://www.ciao-vecchio.com/t8769-rafael-o-42-ans-o-professeur-de-sciences-et-de-maths
ID : Proserpine, Aurélie
Pronom : elle/iel
Faceclaim : Pedro Pascal © Hidden Falls
Style RP :
Pronoms RP: j'écris en il
Flashback : oui si cela est utile
RPs hot : avant/après, l'important c'est de s'accorder ensemble
Longueur : c'est sans pression, selon l'inspiration

Thème·s abordé·s : violence conjugale, meurtre, drame familial
Je suis absent-e : En présence réduite jusque fin août
Messages : 926 - Points : 1055
Grab the extended hand | Ishbel C4c125387c7d88f20551f863aae013705a078ad5
Âge : 42 ans (18/11/1978)
Métier : Professeur de sciences et de maths au lycée
Grab the extended hand | Ishbel Empty
# Sujet: Re: Grab the extended hand | Ishbel ( le Jeu 13 Mai 2021 - 15:18 )

Grab the extended hand
Learn to light a candle in the darkest moments of someone’s life. Be the light that helps others see; it is what gives life its deepest significance.
Malgré son esprit tout embrouillé lors de ces visites, il fallait bien reconnaître qu'il devenait un peu plus léger lorsque Ishbel était présente. Elle avait cette fraîcheur, cette douceur qui était vraiment la bienvenue et qui rendait ces visites moins pesantes, moins douloureuses. Il en était même venu à espérer la croiser, lui dire quelques mots aussi. Comme aujourd'hui, alors qu'elle l'avait aidé à communiquer avec son père même s'il n'avait pas plus envie de la déranger avec tout cela, elle avait sûrement à faire ailleurs, avec d'autres. Mais elle avait toujours ce sourire, cette bienveillance qui montrait qu'elle était qu'elle avait envie d'être ici et cela rassurait le professeur, la pitié, il n'en voulait pas, ni pour son père, ni pour lui. Ce petit moment avec la jeune femme était le bienvenu, il n'avait rien contre le fait de lui parler en dehors de cet établissement qu'il avait parfois en horreur.

À peine arrivé dans le café, il la repère bien vite alors qu'elle lève la main pour indiquer sa présence. Un sourire tout ce qu'il y avait des plus sincères s'installe sur ses lèvres alors qu'il la rejoint enfin, s'installant sur la chaise, face à elle. Ses yeux se perdent un instant sur les papiers qu'il avait posé devant lui, des papiers qui marquaient la fin d'une époque et le début d'une autre, il n'était pas encore sûr de vouloir ce changement. Pourtant, il lève les yeux sur Ishbel, souriant légèrement. Il avait envie d'être rassuré, il avait envie de la croire et tout laissait à penser qu'il était entre de bonnes mains, mais le laisser là était enore difficile. « Vous feriez ça ? » Il n'était pas contre l'idée, mais est-ce qu'elle était prête à prendre du temps pour lui ? Il était plutôt bon élève en général, mais il pensait qu'en prenant de l'âge, cela deviendrait plus compliqué.

Un serveur arrive très vite à leur hauteur et le professeur tourne la tête vers ce dernier sans quitter la jeune femme des yeux, commandant un café noir sans sucre avant qu'il ne reparte d'où il venait, les laissant à leur conversation. « Et bien, je serai ravi d'apprendre, mais à mon âge.. je ne sais pas si je serai le meilleur élève qui soit. » Certainement pas, il serait plus dissipé qu'autre chose, mais il voulait bien faire un effort, pour son père. Et pour Ishbel. « Mais si ça peut me permettre de communiquer avec mon père sans forcément faire appel à vous.. pas que vous dérangez, mais vous avez sûrement autre chose à faire. » Et son père commençait à faire de petites allusions ce qui s'avérait être gênant lorsque Ishbel était là.
MADE BY @ICE AND FIRE.
Revenir en haut Aller en bas
Ishbel TejeiroBon pour te remonter le moral
Ishbel Tejeiro
https://www.ciao-vecchio.com/t5598-j-aimerais-m-reveiller-sans-m https://www.ciao-vecchio.com/t5644-cherche-regard-neuf-sur-les-choses-ishbel
ID : Sharky // Ingrid
Pronom : Elle
Faceclaim : Natalie Portman @Dorianna the Lovely + bone_echo
Style RP :
Pronoms RP : Elle / Ishbel / Isa
Flashback : Oui.
RPs violent : Oui.
RPs hot : Avant, pendant, après, pas de soucis. Les rps de ce genre ne me dérange pas.
Longueur : J'écris sans pression, comme ça me vient et je sais m'adapter au besoin.

Sujets sensibles : Validisme, Zoophilie ainsi que la violence animale en générale et la psychophobie.
Thème·s abordé·s : Violences conjugales, dépression, consommation de cannabis, traumatismes liés à un accident de voiture.
Messages : 605 - Points : 1489
Grab the extended hand | Ishbel Original
Âge : 39 ans
Métier : Avocate pour l'Ecurie Ferrari, bénévole au refuge animalier Refuge Un'Altra Chance et dans une maison de retraite
Grab the extended hand | Ishbel Empty
# Sujet: Re: Grab the extended hand | Ishbel ( le Dim 16 Mai 2021 - 10:51 )
S’occuper de ses proches, remplir des dizaines de papiers, Ishbel en avait tellement l’habitude. Tant de fois, elle avait dû prendre des charges d’adultes quand elle-même ne savait pas comment faire. Alors, elle se portait toujours volontaire dans la maison de retraite pour aider les proches des pensionnaires. Être là pour tout le monde, pour les aider, c’est ce qu’elle savait faire de mieux. Et cela lui permettait de ne pas s’attarder sur ses propres problèmes. Qui plus est, des fois, il y avait de bonnes surprises et des personnes pour qui elle voulait encore faire plus. Comme Rafael et son père. Le retrouver en dehors de la maison de repos était mieux pour pouvoir parler, se détendre et changer les idées. Elle n’avait pas besoin de faire des études de psychologie pour comprendre que le cœur de celui qui lui faisait face devait être lourd. Les papiers devant lui ne faisaient que confirmer tout ça. Ishbel pourrait peut-être l’aider également sur ce point, mais pas que.

C’est naturellement qu’elle lui proposa de lui apprendre le langage des signes. Cela pourrait réinstaller la communication entre Rafael et Massimo. Passer du temps en compagnie du fils n’était pas quelque chose qui la dérangeait, bien au contraire, apprendre à le connaître plus lui faisait extrêmement plaisir. “Si je le propose, c’est que cela ne me dérange pas.” Ishbel sourit et attrapa sa tasse encore chaude pour en humer la fumer. “Il n’y pas d’âge pour apprendre et je ne suis pas un si mauvais professeur que ça.” Elle prit une gorgée de son mocha en souriant : “Vous ne me dérangez pas du tout, au contraire : c’est toujours un plaisir d’être avec vous.” Ishbel reposa sa tasse : “Mais je suis certaine qu’un père et un fils ont des choses à se dire qu’une volontaire ne doit pas entendre.” Cisco et Julian n’avaient jamais eu de réelle conversation et son ancien mari n’avait aucun contact avec son père alors elle ne savait pas ce qui était normal.

Ishbel pointa du menton les papiers : “Et si vous avez besoin d’aide pour ça je peux aider aussi.” Elle avait des notions dans le légal, c’était son travail. “Mais avant toute chose.” Elle leva ses mains : “Voici comment on commande un café noir.” Lentement, elle commença à signer en expliquant avec des mots à chaque fois. “Vous voulez essayer ?"


Silver lining
Comme quoi, une femme sans amour c’est comme une fleur sans soleil, ça dépérit.by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Rafael Da SilvaBon pour te remonter le moral
Rafael Da Silva
https://www.ciao-vecchio.com/t8762-rafael-da-silva https://www.ciao-vecchio.com/t8769-rafael-o-42-ans-o-professeur-de-sciences-et-de-maths
ID : Proserpine, Aurélie
Pronom : elle/iel
Faceclaim : Pedro Pascal © Hidden Falls
Style RP :
Pronoms RP: j'écris en il
Flashback : oui si cela est utile
RPs hot : avant/après, l'important c'est de s'accorder ensemble
Longueur : c'est sans pression, selon l'inspiration

Thème·s abordé·s : violence conjugale, meurtre, drame familial
Je suis absent-e : En présence réduite jusque fin août
Messages : 926 - Points : 1055
Grab the extended hand | Ishbel C4c125387c7d88f20551f863aae013705a078ad5
Âge : 42 ans (18/11/1978)
Métier : Professeur de sciences et de maths au lycée
Grab the extended hand | Ishbel Empty
# Sujet: Re: Grab the extended hand | Ishbel ( le Lun 17 Mai 2021 - 21:38 )

Grab the extended hand
Learn to light a candle in the darkest moments of someone’s life. Be the light that helps others see; it is what gives life its deepest significance.
Apprendre le langage des signes était sûrement la meilleure idée qu'on pouvait lui souffler à cet instant et à vrai dire, Rafael en serait presque vexé de ne pas y avoir pensé plus tôt. Cela lui serait bien utile à vrai dire étant donné qu'il lui devenait de plus en plus difficile de communiquer avec son père de substitution. Bien sûr, ils se connaissaient bien depuis le temps, mais ne plus discuter comme avant commençait à lui manquer. Alors retrouver cela, savoir que cela était possible, même après un certain temps, c'était tentant pour le professeur. Du temps, il en faudrait, c'était certain, ses capacités d'apprentissage n'étaient plus les mêmes, mais Ishbel semblait pleine d'espoir, plus que lui en tout cas. « Oh, mais je ne remets pas en cause vos capacités. » Lui aussi sourit, il se doutait bien qu'elle serait bon professeure, c'est de sa capacité de concentration dont il doutait. « Et le plaisir est partagé. » Est-ce qu'il venait de baisser les yeux avec un petit sourire, oui, voilà pourquoi il doutait tant de lui à cet instant. Il repose son regard sur la jeune femme avant de rire légèrement, hochant de la tête pour lui donner raison. « Mon père peut s'avérer être un peu trop.. curieux, je dirai, donc oui, je pense que certaines choses devraient rester à l'abri de certaines oreilles. » Notamment, lorsqu'il fait ses petites références à la jeune femme ou plus sérieusement lorsqu'ils parlent du passé de Rafael, un sujet douloureux, mais cela leur arrive d'en échanger quelques mots, surtout avec l'arrivée récente de sa sœur en ville. Rafael était perdu et avait besoin de se confier à la seule personne qui était au courant de son histoire.

Il se rend compte qu'il n'avait pas lâché les papiers, du moins, ils restent à porter de ses doigts, ils étaient bien trop importants à ses yeux, même s'il n'avait pas envie d'y penser, pas envie de s'en occuper. Vendre cette maison, c'était tourner la page sur leur histoire à tous les deux, sur ce passé commun. Un nouveau chapitre commençait pour Massimo, le dernier, c'était certain et le professeur n'était pas prêt pour ça. « Est-ce qu'il y a quelque chose que vous ne pouvez pas faire pour moi ? » Il plaisantait, du moins, il n'a pas envie que cela passe pour un reproche, car cela n'en était pas un, mais il n'arrivait juste pas à comprendre pourquoi elle voulait tant l'aider, mais il lui en était reconnaissant, au moins, il se sentait moins seul. Il relève brusquement la tête, l'air un peu surpris. « Euh je.. d'accord. » Rafael est un peu pris au dépourvu sur l'instant, l'apprentissage commençait donc maintenant. Il la regarde faire avec attention, mémorisant chaque geste, chaque mot, assimilant les deux, peu à peu. Il acquiesce après un moment avant de reproduire les gestes maladroitement, peu convaincu, mais il fait tout de même l'effort, plusieurs fois avant de reposer ses mains devant lui. « Est-ce que c'était bien ? Est-ce que je n'ai pas dit de grossièreté au moins ? » Lui qui était si maladroit dans ses gestes, il serait bien du genre à demander à quelqu'un d'aller se faire voir plutôt que de commander un café noir.
MADE BY @ICE AND FIRE.
Revenir en haut Aller en bas
Ishbel TejeiroBon pour te remonter le moral
Ishbel Tejeiro
https://www.ciao-vecchio.com/t5598-j-aimerais-m-reveiller-sans-m https://www.ciao-vecchio.com/t5644-cherche-regard-neuf-sur-les-choses-ishbel
ID : Sharky // Ingrid
Pronom : Elle
Faceclaim : Natalie Portman @Dorianna the Lovely + bone_echo
Style RP :
Pronoms RP : Elle / Ishbel / Isa
Flashback : Oui.
RPs violent : Oui.
RPs hot : Avant, pendant, après, pas de soucis. Les rps de ce genre ne me dérange pas.
Longueur : J'écris sans pression, comme ça me vient et je sais m'adapter au besoin.

Sujets sensibles : Validisme, Zoophilie ainsi que la violence animale en générale et la psychophobie.
Thème·s abordé·s : Violences conjugales, dépression, consommation de cannabis, traumatismes liés à un accident de voiture.
Messages : 605 - Points : 1489
Grab the extended hand | Ishbel Original
Âge : 39 ans
Métier : Avocate pour l'Ecurie Ferrari, bénévole au refuge animalier Refuge Un'Altra Chance et dans une maison de retraite
Grab the extended hand | Ishbel Empty
# Sujet: Re: Grab the extended hand | Ishbel ( le Mer 19 Mai 2021 - 23:45 )
Spontanément, Ishbel proposa d’apprendre à Rafael le langage des signes. Cela pourrait aider les deux hommes à communiquer sans qu’elle soit là. Il avait la chance d’avoir encore une figure paternelle à ses côtés. L’avocate ne s’était jamais remis de la mort du sien : elle ne voulait pas que Rafael ait un jour des regrets. Les morts n’en avaient rien à faire de ce genre de sentiments. Les vivants, au contraire, devaient vivre avec ce poids. Alors, les cartes elle voulait que Rafael les aient toutes en mains pour qu’il savoure chaque instant. Cela résonnait aussi avec son souhait de rendre heureux et de tendre la main à ceux qui semblent être dans le besoin. Ishbel préférait se répéter cela que d’assumer que Rafael lui plaisait un peu plus à chaque rencontre. Il y avait quelque chose chez lui … Elle ne savait pas quoi. Mais cela la touchait. Le compliment qu’il lui glissa en disant qu’il appréciait aussi sa compagnie la fit rougir et elle prit une gorgée de mocha pour se ressaisir, pour cacher par la même occasion ce visage qui s’était empourpré.

Un sourire entendu répondit à son commentaire sur les discussions entre père et fils. Pour sûr que certaines choses ne devaient pas être entendus par d’autres personnes. “C’est la beauté du langage des signes, peu de personnes pourront vous comprendre. Et si jamais je vous vois, je ferai semblant de ne pas comprendre : promis.” Ishbel savait être discrète.

En remarquant les papiers, elle ne peut pas s’empêcher de re proposer son aide. L’avocate regretta bien vite en entendant sa question. Confuse. Perdue. Le peu de confiance qu’elle avait dans son cœur et son cerveau explosa en mille morceaux. Impossible de les récupérer. Désemparée, elle perdit son sourire et avala sa salive.

“Je… J’ai ju-ste…” Elle passa sa langue ses lèvres. Ishbel avait le choix entre : se confier ; expliquer et donc prendre le risque de se dévoiler ou bien de se renfermer sur elle-même comme une huître. “B-eauc-oup d-e choses pro-ba-ble-ment.” Son bégaiement fit son retour immédiatement malgré le joint qu’elle avait fumé un peu plus tôt.

Pour chasser cet inconfort, pour passer à autre chose et éviter de s’attarder sur son passé, elle proposa à Rafael de commencer dès maintenant l’apprentissage du langage des signes. Signant comment commander un café, elle le laissa répéter en souriant doucement. Quand il demanda si c’était bien, elle hocha la tête et se redressa légèrement :

“Pour une première fois c’est pas mal du tout.” Elle prit ses mains pour les positionner. “Voilà. Comme ça.” Ishbel se réinstalla. “Les insultes ça sera pour une autre fois hm ? Même si c’est souvent la première chose que les gens apprennent dans une nouvelle langue.”

Pour elle ne sait quelle raison, Ishbel prit le risque de revenir sur le sujet. Alors, ni une, ni deux : elle termina presque cul-sec son mocha pour se donner du courage. Ou tout du moins tenter.

“Vous devez vous demander pou-rquoi je vous ai proposé de l'aide plus tôt... J’ai souvent été seule po-ur rempl-ir des papiers importants. Vente de maison, décès et j’en pa-sse. Je sais que ça peut être difficile. Avoir un pe-u de soutien ne fait jamais de mal. Et p-uis… Mes connaissances judiciaires pe-uvent toujours aider.”

Ishbel avait parlé rapidement. Butant sur quelques mots à cause du stress. Le débit avait été rapide, un peu trop peut-être. Est-ce que Rafael avait tout compris ? Elle ne le savait pas.


Silver lining
Comme quoi, une femme sans amour c’est comme une fleur sans soleil, ça dépérit.by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Rafael Da SilvaBon pour te remonter le moral
Rafael Da Silva
https://www.ciao-vecchio.com/t8762-rafael-da-silva https://www.ciao-vecchio.com/t8769-rafael-o-42-ans-o-professeur-de-sciences-et-de-maths
ID : Proserpine, Aurélie
Pronom : elle/iel
Faceclaim : Pedro Pascal © Hidden Falls
Style RP :
Pronoms RP: j'écris en il
Flashback : oui si cela est utile
RPs hot : avant/après, l'important c'est de s'accorder ensemble
Longueur : c'est sans pression, selon l'inspiration

Thème·s abordé·s : violence conjugale, meurtre, drame familial
Je suis absent-e : En présence réduite jusque fin août
Messages : 926 - Points : 1055
Grab the extended hand | Ishbel C4c125387c7d88f20551f863aae013705a078ad5
Âge : 42 ans (18/11/1978)
Métier : Professeur de sciences et de maths au lycée
Grab the extended hand | Ishbel Empty
# Sujet: Re: Grab the extended hand | Ishbel ( le Lun 31 Mai 2021 - 17:21 )

Grab the extended hand
Learn to light a candle in the darkest moments of someone’s life. Be the light that helps others see; it is what gives life its deepest significance.
Ainsi, l'un appréciait la présence de l'autre et vice-versa. Rafael ne peut s'empêcher de rougir comme un adolescent lorsqu'il voit Ishbel se cacher derrière sa tasse, ça en était presque mignon malgré la discussion relativement sérieuse. S'il n'y avait pas eu Massimo, le professeur n'aurait sûrement pas eu l'occasion d'apprendre le langage des signes. Non pas que ça ne l'intéressait pas, mais il ne se serait sûrement pas senti assez concerné pour prendre du temps à cet apprentissage. Mais l'occasion était belle et si cela pouvait lui permettre de passer plus de temps avec la jeune femme, alors il n'allait pas refuser. Le fait de parler librement avec son père entrait aussi et surtout en ligne de compte, notamment lorsqu'ils parlaient du passé trouble de Rafael. Maintenant, qu'Uriela était de retour, il avait besoin de confier ses doutes et sa peine, celle de ne pas pouvoir dire à sa sœur qu'iels étaient justement lié.es par le sang. Il est donc soulagé lorsque Ishbel lui fait part de sa discrétion, même s'il n'avait pas forcément envie qu'elle sache certaines choses, c'était bien trop compliqué. « Merci pour tout ça. » Il la remerciait pour sa discrétion, mais aussi pour sa présence lors de ses visites, sa bienveillance aussi, cela rendait ces moments moins douloureux.

Pourtant, l'ambiance change du tout au tout sans qu'il ne comprenne vraiment pourquoi. Les papiers posés devant lui avait capté l'attention de la jeune femme qui avait proposé son aide et Rafael a voulu faire un trait d'humour qui apparemment n'était pas passé ou alors avait-il dit quelque chose qui ne fallait pas, toujours est-il que la jeune femme se ferme, perdant son sourire par la même occasion. Il ne s'attend pas à ce qu'elle lui explique quoi que ce soit, il avait bien vu que cette remarque ne passait pas et l'entendre buter sur les mots confirme la chose. Il ne fait pas tant attention à son élocution, mais plutôt au malaise créé et il ne sait bientôt plus quoi faire ou dire pour rattraper le coche. « Je.. Désolé. » Il ne savait pas tellement pourquoi il s'excusait, mais il était navré quoiqu'il ait pu dire. Finalement, la jeune femme ne lui laisse pas le temps de tergiverser et lui donne son premier cours.

Rafael se détend légèrement, plutôt soulagé de passer à autre chose et de laisser ce malaise derrière eux. Il s'exécute, reproduit les signes et gestes qu'elle lui a montrés, pas tellement convaincu, mais il avait fait de son mieux. Et ce n'était pas si mal apparemment, Rafael se redresse légèrement, l'ego légèrement flatté comme un élève qui aurait été félicité par son professeur et il ne sourcille même pas lorsqu'elle prend ses mains pour le guider. Il se laisse faire, le sourire aux lèvres avant de prendre tout cela très au sérieux, répétant les gestes sans faire trop de zèle. « C'est vrai, c'est d'autant plus dommage de se faire comprendre de ses élèves lorsque je jure discrètement dans ma langue natale. Mais j'ignorais qu'il existait des insultes en langage des signes, vous avez piqué ma curiosité. » Il se demandait bien ce que la jeune femme pourrait bien lui apprendre à ce niveau-là, mais comme dit, ce sera pour une autre fois, il voulait surtout apprendre pour son père.

L'atmosphère s'allège un peu, Rafael est soulagé que le malaise se soit dissipé même s'il voit Ishbel avaler sa boisson d'un coup, est-ce qu'elle avait prévu de partir tout de suite ? Elle n'en fait pourtant rien et lui explique dans un débit qu'il a du mal à suivre les raisons de son aide. Il reste un moment silencieux assimilant ce qu'elle venait de lui dire et il comprend que cela n'avait pas dû être facile pour elle. Elle était peut-être douce et bienveillante, Ishbel restait discrète à ses yeux, chose qu'il ne pourrait jamais lui reprocher, chacun cachait des choses. Voulant la rassurer, c'est à son tour de prendre ses mains dans les siennes, du moins il pose ses paumes de main sur ses poignets, rapidement, sans l'entraver, ce n'était pas son intention. « Ishbel, vraiment il n'y a pas de soucis et merci à vous. » C'est à cet instant que le serveur revient avec son café cassant légèrement le moment alors il pose de nouveau ses mains devant lui, remerciant le serveur rapidement, avant de poser son regard sur Ishbel. « Je ne voulais pas vous mettre mal à l'aise tout à l'heure, mais si cela ne vous dérange pas de m'aider, alors j'accepte avec plaisir. Je n'ai pas souvent l'occasion de demander de l'aide et je dois avouer que je déteste ça. » Souvent, c'était lorsqu'il n'avait plus le choix. Là, il l'avait, mais Ishbel se proposait et il n'avait aucunement envie de refuser. « Mais si ça vient de vous, je ne peux pas dire non. » Son regard croise le sien de nouveau et il ose un sourire plus large cette fois-ci, car effectivement si un autre bénévole s'était proposé, il n'aurait pas forcément accepté.
MADE BY @ICE AND FIRE.
Revenir en haut Aller en bas
Ishbel TejeiroBon pour te remonter le moral
Ishbel Tejeiro
https://www.ciao-vecchio.com/t5598-j-aimerais-m-reveiller-sans-m https://www.ciao-vecchio.com/t5644-cherche-regard-neuf-sur-les-choses-ishbel
ID : Sharky // Ingrid
Pronom : Elle
Faceclaim : Natalie Portman @Dorianna the Lovely + bone_echo
Style RP :
Pronoms RP : Elle / Ishbel / Isa
Flashback : Oui.
RPs violent : Oui.
RPs hot : Avant, pendant, après, pas de soucis. Les rps de ce genre ne me dérange pas.
Longueur : J'écris sans pression, comme ça me vient et je sais m'adapter au besoin.

Sujets sensibles : Validisme, Zoophilie ainsi que la violence animale en générale et la psychophobie.
Thème·s abordé·s : Violences conjugales, dépression, consommation de cannabis, traumatismes liés à un accident de voiture.
Messages : 605 - Points : 1489
Grab the extended hand | Ishbel Original
Âge : 39 ans
Métier : Avocate pour l'Ecurie Ferrari, bénévole au refuge animalier Refuge Un'Altra Chance et dans une maison de retraite
Grab the extended hand | Ishbel Empty
# Sujet: Re: Grab the extended hand | Ishbel ( le Dim 6 Juin 2021 - 13:52 )
Ishbel n’était pas du genre à s’attacher au premier venu. Se cacher derrière son mug pour cacher sa gêne. Ce n’était pas quelque chose qu’elle faisait normalement. Elle avait beaucoup de mal à s’ouvrir, encore plus à faire confiance aux autres. Ce n’était pas de leur faute, jamais au fond, c’était elle le problème. Ces termes, durs et injustes envers elle-même, son psychologue tentait de les effacer de son vocabulaire quand il était question de sa personne. Les vieilles habitudes étaient tenaces cependant et l’avocate avait bien du mal à ne pas se jeter la pierre au moindre petit accroc dans la toile qu’était sa vie. Ishbel avait appris à composer avec le temps, elle avait compris que jamais elle n’aurait une vie normale à l’instant où le regard sans vie de sa mère s’est posé sur elle. Comment se relever après un tel choc ? Pourtant, c’était avec ce genre de rencontre qu’elle espérait de tout cœur pouvoir un jour ne plus ressentir ce poids dans son estomac. Rafael avait toujours été cordiale, pour ne pas dire adorable avec elle et Ishbel lui en était reconnaissante. C’est bien pour cela qu’elle n’a pas hésité une seule seconde à faire les pas en plus pour apporter un peu de confort et d’aide à son père, mais également à lui.

La discussion prit une autre tournure quand Rafael fit une petite blague… Mais qui n’était pas de son goût. Cela réveilla toute son anxiété, son stress. Désemparée, Ishbel devait se reprendre en main, mais comment le faire ? La boule au ventre, ses efforts, pour passer à autre chose étaient vains. Même si elle lui apprit à signer pour commander un café noir, retrouvant par la même occasion un sourire, elle avait peur maintenant de ce qu’elle disait. Ishbel ne voulait pas tout gâcher avec Rafael. Elle ne voulait pas qu’il s’éloigne d’elle maintenant qu’ils apprenaient à se connaître : que la peur de se faire rejeter était passée. Enfin… Elle l’était oui, car maintenant elle était de retour. Gardant un semblant de sang-froid, elle attrapa ses mains pour perfectionner ses gestes, cependant pour une première fois : Rafael pouvait être fier de lui. Et elle ne manqua pas de prier cela.

“Comme tous les langages. Comme on dit, je garderai le meilleur pour la fin. Il ne faudrait pas que vous insultiez des gens alors que vous voulez juste leur parler.”

Souriant, c’est parce qu’elle était plus calme suite à cette parenthèse qu’elle trouva la force de lui parler. L’homme qui lui faisait face méritait de savoir la raison de ce changement immédiat de comportement. En parler, mettre des mots sur ses maux : voilà ce qu’elle devait faire. Embrasser ces émotions au lieu de les fuir. Ishbel devait accepter ce qu’elle était. Parlant rapidement, butant sur les mots, elle reprit sa respiration à la fin : s’attendant à ce que Rafael parte et la laisse ici. Elle ne pourrait même pas le blâmer de faire une telle chose : est-ce qu’elle resterait en sa compagnie si elle avait le choix ? Probablement pas non. En sentant les mains de l’homme autour d’elle, son cœur s’arrêta avant de s’emballer. Son regard glissa sur leurs mains jusqu’aux yeux de Rafael. Le serveur brisa le moment, mais elle fut incapable de bouger pour autant. Elle se contenta de rester toute chose et immobile. Bien trop surprise. Quand elle se ressaisit enfin, ce fut pour souffler de soulagement et sourire.

“C’est à moi de vous remercier, surtout de votre compréhension. Ce n’est pas souvent que j’entends ça.” Ishbel était encore sous le choc. Elle avait tellement l’habitude de recevoir des regards durs, des murmures d’incompréhensions et des surnoms péjoratifs. La douceur de Rafael était une bouffée d’air frais si bien que son sourire retrouvât sa place sur son visage. “Je propose qu’on se tutoie si vous le voulez bien. Ça sera plus simple non ?” Et puis, cela ne pouvait que les rapprocher : mettre un terme à la distance que l’avocate mettait entre eux pour se protéger.”

Elle en profita pour commander un thé à la menthe et aida le serveur à attraper sa tasse vide. A défaut de pouvoir fumer ou prendre un thé à passe d’hemp : elle savait que la menthe calmerait ses pauvres nerfs. Car il était hors de questions de partir maintenant : son psychologue avait raison, parler faisait du bien et être honnête également. Ishbel avait joué un coup de poker : elle ne le regrettait pas.


Silver lining
Comme quoi, une femme sans amour c’est comme une fleur sans soleil, ça dépérit.by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Grab the extended hand | Ishbel Empty
# Sujet: Re: Grab the extended hand | Ishbel ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Grab the extended hand | Ishbel -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Fuorigrotta
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut