Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility

Revenir en haut
Aller en bas

Le deal à ne pas rater :
PC Portable Gamer 15.6″ Asus A15 TUF566QM-HN039T – FHD IPS 144Hz, ...
1349 €
Voir le deal

 

- Lorenzo || Rolling stone n'amasse pas mousse -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Posillipo :: Colline de Posillipo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Leia PellegrinoToujours frais après un litre de café
Leia Pellegrino
https://www.ciao-vecchio.com/t5146-leia-lost-soul https://www.ciao-vecchio.com/t5161-ca-me-fait-une-belle-jambe
ID : wanderlust.
Pronom : Elle.
Faceclaim : Diana Penty : ealitya ; Signa : Mars
Style RP : Pronoms RP :Elle
Flashback :Oui
RPs hot : avant/après. Pas le pendant.
Longueur : sans pression.

Sujets sensibles : //
Thème·s abordé·s : Abandon, amputation
Messages : 735 - Points : 1477
Lorenzo || Rolling stone n'amasse pas mousse  YUhmwpW
Âge : 33 ans
Métier : Animatrice à l'orphelinat dans lequel elle a grandi
Lorenzo || Rolling stone n'amasse pas mousse  Empty
# Sujet: Lorenzo || Rolling stone n'amasse pas mousse ( le Mar 27 Avr 2021 - 17:15 )

Lorem ipsum dolor sit amet, consetetur sadipscing elitr, sed diam nonumy eirmod
P
OUIN
POUIN
POUIN
La journée avait déjà mal commencé pour Leia qui n’avait pas pu prendre son jus de fruit. Le réveil compliqué à cause de la nuit où elle avait passé devant la télé au lieu de se reposer, elle avait essayé de relativiser en se disant que ça irait mieux une fois qu’elle aurait avalé quelque chose. Problème, elle avait oublié que par flemme de jeter la bouteille de jus de pomme, elle avait juste laissé un misérable fond pour faire semblant qu’il y en avait encore dedans. En se rappelant de cette décision prise antérieurement, elle avait eu envie de pleurer. Ce qu’elle fit intérieurement en se rabattant sur l’eau du robinet qui manquait de saveur. En fouillant dans ses placards vides, elle savait qu’aujourd’hui elle passerait sa journée à faire des courses parce qu’elle ne pouvait plus se permettre de vivre de flemme et d’eau fraîche. Organisée comme jamais - les rares fois où ça lui arrivait - elle fit une liste de course pour être sûre de ne rien oublier mais avant de débuter la partie la plus chiante de sa journée, elle décida de faire un détour en ville juste pour se promener. Il ne faisait pas spécialement beau mais au moins il ne pleuvait pas. Le seul point négatif qu’elle voyait dans ce programme était qu’elle allait devoir mettre sa prothèse pour se rendre au supermarché. Personne ne pouvait l’accompagner ou le faire à sa place. Du moins, c’était de ce postulat qu’elle partait parce qu’elle n’avait pas envie de demander l’aide de ses proches pour faire ses courses.

Elle sortit de chez elle avant de ne changer d’avis. Sa jambe en place, son sac sur l’épaule, Leia se mit en route. En sortant de son immeuble, elle croisa une voisine qui fit aussitôt demi-tour en la voyant arriver. Pétasse. L’Indienne n’était pas non plus une grande fan d’elle mais elle aurait pu lui dire bonjour. La prochaine fois qu’elle la verrait, elle lui enverrait sa jambe dans la tête pour lui apprendre les bonnes manières. Oui, elle n’était pas de très bonne humeur aujourd’hui et espérait que ce moment en ville améliorerait sa journée. Une fois en ville, elle acheta des fleurs pour apporter une touche de couleur à son intérieur avant qu’elles ne finissent par crever parce qu’elle ne savait pas comment garder en vie des plantes. Son humeur allait un peu mieux. Dans les rues de Naples, elle commença à errer sans but avec même un sourire au coin des lèvres. Elle prit des chemins peu fréquentés pour éviter la foule qui avaient eu l’idée de faire comme elle, tant mieux pour eux. Sa prothèse lui faisait mal, mais elle n’avait pas envie de s’arrêter pour se poser cinq minutes sinon elle risquait de ne plus repartir. Au bout de quelques mètres, elle dû se rendre à l’évidence qu’elle ne pourrait plus avancer dans ces conditions. Pour reprendre son souffle, elle profita du calme de la rue et du fait qu’il n’y ait personne pour s’arrêter. Là, en plein milieu de la rue. Pendant un court instant, elle ferma les yeux pour se concentrer sur sa respiration et laisser sa jambe se reposer. Un bruit attira son attention et lorsqu’elle ouvrit les yeux, ce qu’elle fit repartir son coeur de plus belle dans sa poitrine. Ce qu’elle voyait au loin la figeait sur place alors qu’elle savait qu’elle devait prendre sur elle et fuir. Fuir le plus vite et le plus loin possible. Son cerveau n’arrivant pourtant pas à réaliser ce qui fonçait sur elle, même lorsque la forme de la voiture se faisait de moins en moins flou, Leia n’arrivait pas à bouger. « Putain. » Dans ce juron qu’elle poussa, elle voyait sa vie défiler sous ses yeux. C’était donc comme ça qu’elle allait mourir ? Comme une merde qui n’aurait même pas su se décaler de quelques mètres pour se faire faucher par une voiture ? Vu les images qui défilaient dans sa tête tandis qu’elle avait droit à une projection privée des moments les plus importants de sa vie, elle se disait que sa vie avait été bien à chier. Au moins sa mort ferait parler d’elle. Repos éternel. Plus de problèmes. Plus de dettes. Elle pourrait aller embêter ses frères et soeurs en rêves et commencerait d’ailleurs par Thomas. Elle deviendrait le fantôme officiel de chez lui, avant d’aller faire la même chose chez Loris. Et ainsi de suite. Même dans la mort elle ne les lâcherait pas.
MADE BY @ICE AND FIRE.




‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾
Pretty hurts. You shine a light on whatever's worst. Perfection is a disease of a nation. Pretty hurts, pretty hurts. Pretty hurts. You shine a light on whatever's worst. Tryna fix something but you can't fix what you can't see. It's the soul that needs a surgery. // par mars.
Revenir en haut Aller en bas
Lorenzo GalliniBon pour te remonter le moral
Lorenzo Gallini
https://www.ciao-vecchio.com/t7538-lorenzo-gallini https://www.ciao-vecchio.com/t8781-lorenzo-o-40-ans-o-boxeur
ID : Proserpine, Aurélie
Pronom : elle/iel
Faceclaim : Chris Evans, © proserpine
Style RP :
Pronoms RP: j'écris en il
Flashback : oui si cela est utile
RPs hot : avant/après, l'important c'est de s'accorder ensemble
Longueur : c'est sans pression, selon l'inspiration

Thème·s abordé·s : violence, deuil
Messages : 585 - Points : 1273
Lorenzo || Rolling stone n'amasse pas mousse  3b7cfe1addee3c276043e83add8f904d2be27870
Âge : 40 ans (18/02/1981)
Métier : Boxeur professionnel à la retraite devenu entraîneur
Lorenzo || Rolling stone n'amasse pas mousse  Empty
# Sujet: Re: Lorenzo || Rolling stone n'amasse pas mousse ( le Jeu 13 Mai 2021 - 0:42 )

Lorem ipsum dolor sit amet, consetetur sadipscing elitr, sed diam nonumy eirmod
P
OUIN
POUIN
POUIN
Lorenzo fait le nécessaire pour se changer les idées et ça commence par chantonner en voiture, comme pouvait le faire sa jeune sœur, il le savait, il la connaissait par cœur, il savait très bien qu'elle faisait de même. Il avait beau chanter, il avait balancé sa tête de droite à gauche, il avait beau essayer de s'enjailler, ça ne marchait pas. Ugo était malade, rien de bien grave, mais il n'aimait pas savoir son filleul malade. Cleo avait d'ailleurs décidé de le garder pour la journée, préférant rester à ses côtés, ce qu'il avait parfaitement compris. Mais il ne pouvait pas s'empêcher d'être inquiet, c'était dans sa nature de toute manière, surtout vis-à-vis de sa famille. En bon aîné qu'il était, il s'était mis en tête de s'inquiéter pour tout ce petit monde même si ses sœurs lui rabâchaient sans cesse qu'elles n'avaient pas besoin de lui et elles avaient raison, mais allez dire cela à cette tête de mule. Quoiqu'il en soit, la tête de mule en question n'était pas dans son assiette aujourd'hui lorsqu'il arrive dans le quartier de Posillipo.

Il avait à faire dans le coin, il devait trouver un cadeau pour leur mère, à ses sœurs et lui, qui allait bien fêter son anniversaire. Iels s'étaient mis d'accord sur le cadeau en question, un bel assortiment de thés qui ne se trouvaient que dans une boutique du quartier. Lorenzo étant celui qui avait le plus de temps ces derniers temps, s'était tout naturellement retrouvé à devoir faire les emplettes en question. Il avait ronchonné, c'était certain, avait prétexté un emploi du temps soudainement chargé, puis une méconnaissance des thés avant d'avouer qu'il n'avait pas envie d'y aller. Mais bien entendu, ses petites sœurs avaient réussi à le faire plier et il s'était incliné. Il avait beau être l'aîné, c'était elles qui le menaient à la baguette. Lorenzo fait le tour des quelques rues qui étaient bondées, mais finit par trouver une place dans une rue, un peu pentue, la tête encore un peu ailleurs, se garant comme il pouvait tout en haut de la rue en question.

Une fois la voiture verrouillée, il descend, fait plusieurs dizaines de mètres avant d'entendre un bruit affreux derrière lui et Lorenzo a juste le temps de tourner la tête qu'il voit une voiture descendre doucement le long de la rue, à reculons. Un froncement de sourcil et il comprend qu'il s'agit de sa voiture, qui s'est d'abord prise un poteau d'où le bruit et qui l'a déviée de sa trajectoire. Toujours est-il que maintenant, la voiture descend la rue, prenant de la vitesse au fur et à mesure où elle avançait. Qu'est-ce qu'il pouvait bien faire ? Lui courir après ? Il était déjà trop tard, il ne lui restait plus qu'à prier pour qu'elle rencontre un mur pour l'arrêter au plus vite, il ne pouvait décemment pas l'arrêter à mains nues. Heureusement, quelques mètres plus loin se trouvait un muret qui pourrait l'arrêter et.. une femme. Le regard du boxeur s'arrête un instant sur la femme qui semble fixer la voiture, elle semble bien l'avoir vu, mais ne bouge pas. « Hey ! » Il essaie tant bien que mal de la prévenir, mais la jeune femme ne semble pas vouloir bouger. Est-ce qu'elle attendait vraiment que la voiture ne l'écrase ? Alors qu'elle se rapprochait dangereusement, Lorenzo finit par s'élancer non sans un soupir. Et c'était sûrement le bon moment puisque la voiture avait pris beaucoup de vitesse et il s'en faut de peu. Il se précipite vers la jeune femme, ouvrant les bras pour l'encercler rapidement et la décaler du chemin que prenait la voiture. D'accord, il y va peut-être un peu fort, un peu vite et cela ressemble plus à un plaquage en règle, mais c'était ça où il allait devoir expliquer à la police pourquoi une crêpe reposait sur les pavés de Posillipo. A cause de sa voiture et surtout du frein à main qu'il avait oublié de mettre..

Lorenzo empêche finalement la jeune femme de tomber au sol, la retenant comme il pouvait avant d'entendre la voiture s'encastrer dans le muret quelques mètres plus loin. Il ferme les yeux et grimace, n'osant même pas regarder dans quel état elle était, mais ce n'était pas le plus important à cet instant. Il remet la jeune femme sur ses deux jambes, la maintenant délicatement par les bras, regardant son visage, essayant de capter un regard, quelque chose. « Est-ce que ça va ? Vous ne vous êtes pas fait mal ? » La question était plutôt, est-ce qu'il ne lui avait pas fait mal ? Ce serait le comble qu'elle lui en veuille pour ça alors qu'elle avait failli finir sous les roues d'une voiture.
MADE BY @ICE AND FIRE.


Take my hand, will you share this with me ? 'Cause darling without you. All the shine of a thousand spotlights, all the stars we steal from the nightsky. Will never be enough
Revenir en haut Aller en bas
 
- Lorenzo || Rolling stone n'amasse pas mousse -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Posillipo :: Colline de Posillipo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut