Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility

Revenir en haut
Aller en bas

Le deal à ne pas rater :
SEAGATE – Disque Dur Externe – Expansion portable – 4To – USB ...
79.99 €
Voir le deal

 

- I need you, your presence. - Cassandra -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Fuorigrotta :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Emilio FerrariTu te bonifies avec l'âge… ou pas
Emilio Ferrari
https://www.ciao-vecchio.com/t8778-emilio-ferrari https://www.ciao-vecchio.com/t8784-emilio-o-30-ans-o-proprietaire-de-sa-bijouterie-gioielli-creativi
ID : bella ciao ♀ emi.
Pronom : elle.
Faceclaim : dylan o'brien + avatar (loudsilence.)
Style RP : j'écris au pronom "je". je m'adapte facilement, et toutes situations me va (flashback,hot..).
Thème·s abordé·s : violence, drogue, prison, maltraitance, mort, viol.
Je suis absent-e : présence réduite du 6.04 au 24.04
Messages : 61 - Points : 101
I need you, your presence. - Cassandra Tumblr_inline_nwfl5stJcM1qlt39u_250
Âge : trente ans. (26.08)
Métier : après avoir manipulé le bois et la ferraille, il a préféré ouvrir sa propre boutique de bijouterie qui s'appelle Gioielli Creativi.
I need you, your presence. - Cassandra Empty
# Sujet: I need you, your presence. - Cassandra ( le Sam 1 Mai 2021 - 21:31 )
I need you, your presence. @Cassandra Bellini & Emilio Ferrari


Je devais être dans ma boutique pour finir quelques travaux que j’ai à faire, mais non. Aujourd’hui, je n’ai pas trop envie de bouger, mais surtout, je dois finir de préparer l’enterrement de mon père, celui qui aurait bientôt lieu, mais plus je le repousse plus je me dis que ce n’est pas une bonne chose. Est-ce que je veux réellement savoir la vérité sur son décès ? Je ne sais pas. Je sais tout bonnement qu’il n’avait jamais eu de problème cardiaque, mais encore moins faire une crise cardiaque comme il a fait, ça m’étonne fortement. Je n’ai pas beaucoup dormi comme d’habitude, et puis beaucoup trop de chose me passe par la tête. Quand une heure convenable s’affiche sur mon téléphone, je viens alors t’envoyer un sms, je te préviens des événements. Je sais que ce n’était pas simple pour toi pendant quatre ans, pendant que j’ai été emprisonné sans rien te dire. Mais je n’avais pas le courage, je n’avais pas du tout les mots pour te dire ce qu’il sait passer. Ça aurait dû me calmer sur la drogue, ce qui a été pendant quatre ans. Quand j’ai appris le décès de mon père, j'ai replongé comme personne, je suis redevenu accroc et ça, je ne veux même pas te le montrer, je ne sais pas comment tu vas y prendre. Alors que je te demande de passer, quand tu as le temps, je ne vois pas ta réponse, car j’ai laissé mon téléphone sur la table du salon. Bien évidemment, je m’étais roulé un petit cône comme il se doit pour le fumer avant ton arrivée. Mais surtout j’avais tout fait pour que ça ne se sente pas, pour rien ne montrer. Je m’étais aussi mis à la cigarette, ce qui d’un côté m'a aidé à tenir durant ses années en prison. Alors que je suis en train de faire ma vaisselle, totalement perdu dans mes pensées, dans le fait que j’ai une demi-sœur, mais que je ne connais pas du tout. Dans le fait que je dois me prendre réellement en main pour tout et n’importe quoi. Ce que je n'ai pas perdu, c’est le fait d’être maniaque et que tout soit bien ranger. Alors que la sonnette me remet les idées en place, je sais que c’est toi qui es présente. Alors que je viens ouvrir la porte sur toi, j’ai un sourire qui s’affiche malgré moi. Ça me fait du bien de te voir. « Salut ma blonde préférée ! » Je dis doucement, tu l’es et tu le seras toujours ma blonde préférée. Alors que je te laisse entrer, puis je viens doucement te prendre dans mes bras pour te saluer, comme il se doit, comme d’habitude. « Fais comme chez-toi. » Ce n’était pas le même appartement qu’il y a quatre ans, mais c’est toujours à mon effigie. Ranger, tout en ordre avec les tons gris, noir et blanc. C’est toujours la même déco malgré tout. Alors que j’ai refermé la porte derrière toi, je te regarde doucement et passe mes mains dans mes poches de mon jogging, comme si j’étais gêné. « Merci d’être venue Cassi.. » J’ai quand même mon petit sourire aux lèvres, mais celui-ci est à la fois ravi que tu sois là, mais triste par tout ce qui peut se passer…
Revenir en haut Aller en bas
 
- I need you, your presence. - Cassandra -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Fuorigrotta :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut