I need you, your presence. - Cassandra

Revenir en haut
Aller en bas

Le Deal du moment : -40%
Clé USB 3.0 SanDisk Ultra 128 Go (vitesse de ...
Voir le deal
20.38 €

 

- I need you, your presence. - Cassandra -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Fuorigrotta :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Emilio FerrariTu te bonifies avec l'âge… ou pas
Emilio Ferrari
https://www.ciao-vecchio.com/t8778-emilio-ferrari https://www.ciao-vecchio.com/t8784-emilio-o-30-ans-o-proprietaire-de-sa-bijouterie-gioielli-creativi
ID : bella ciao ♀ emi.
Pronom : elle.
Faceclaim : dylan o'brien + avatar (loudsilence.)
Style RP : j'écris au pronom "je". je m'adapte facilement, et toutes situations me va (flashback,hot..).
Thème·s abordé·s : violence, drogue, prison, maltraitance, mort, viol.
Je suis absent-e : présence réduite du 6.04 au 24.04
Messages : 65 - Points : 101
I need you, your presence. - Cassandra Tumblr_inline_nwfl5stJcM1qlt39u_250
Âge : trente ans. (26.08)
Métier : après avoir manipulé le bois et la ferraille, il a préféré ouvrir sa propre boutique de bijouterie qui s'appelle Gioielli Creativi.
I need you, your presence. - Cassandra Empty
# Sujet: I need you, your presence. - Cassandra ( le Sam 1 Mai 2021 - 21:31 )
I need you, your presence. @Cassandra Bellini & Emilio Ferrari


Je devais être dans ma boutique pour finir quelques travaux que j’ai à faire, mais non. Aujourd’hui, je n’ai pas trop envie de bouger, mais surtout, je dois finir de préparer l’enterrement de mon père, celui qui aurait bientôt lieu, mais plus je le repousse plus je me dis que ce n’est pas une bonne chose. Est-ce que je veux réellement savoir la vérité sur son décès ? Je ne sais pas. Je sais tout bonnement qu’il n’avait jamais eu de problème cardiaque, mais encore moins faire une crise cardiaque comme il a fait, ça m’étonne fortement. Je n’ai pas beaucoup dormi comme d’habitude, et puis beaucoup trop de chose me passe par la tête. Quand une heure convenable s’affiche sur mon téléphone, je viens alors t’envoyer un sms, je te préviens des événements. Je sais que ce n’était pas simple pour toi pendant quatre ans, pendant que j’ai été emprisonné sans rien te dire. Mais je n’avais pas le courage, je n’avais pas du tout les mots pour te dire ce qu’il sait passer. Ça aurait dû me calmer sur la drogue, ce qui a été pendant quatre ans. Quand j’ai appris le décès de mon père, j'ai replongé comme personne, je suis redevenu accroc et ça, je ne veux même pas te le montrer, je ne sais pas comment tu vas y prendre. Alors que je te demande de passer, quand tu as le temps, je ne vois pas ta réponse, car j’ai laissé mon téléphone sur la table du salon. Bien évidemment, je m’étais roulé un petit cône comme il se doit pour le fumer avant ton arrivée. Mais surtout j’avais tout fait pour que ça ne se sente pas, pour rien ne montrer. Je m’étais aussi mis à la cigarette, ce qui d’un côté m'a aidé à tenir durant ses années en prison. Alors que je suis en train de faire ma vaisselle, totalement perdu dans mes pensées, dans le fait que j’ai une demi-sœur, mais que je ne connais pas du tout. Dans le fait que je dois me prendre réellement en main pour tout et n’importe quoi. Ce que je n'ai pas perdu, c’est le fait d’être maniaque et que tout soit bien ranger. Alors que la sonnette me remet les idées en place, je sais que c’est toi qui es présente. Alors que je viens ouvrir la porte sur toi, j’ai un sourire qui s’affiche malgré moi. Ça me fait du bien de te voir. « Salut ma blonde préférée ! » Je dis doucement, tu l’es et tu le seras toujours ma blonde préférée. Alors que je te laisse entrer, puis je viens doucement te prendre dans mes bras pour te saluer, comme il se doit, comme d’habitude. « Fais comme chez-toi. » Ce n’était pas le même appartement qu’il y a quatre ans, mais c’est toujours à mon effigie. Ranger, tout en ordre avec les tons gris, noir et blanc. C’est toujours la même déco malgré tout. Alors que j’ai refermé la porte derrière toi, je te regarde doucement et passe mes mains dans mes poches de mon jogging, comme si j’étais gêné. « Merci d’être venue Cassi.. » J’ai quand même mon petit sourire aux lèvres, mais celui-ci est à la fois ravi que tu sois là, mais triste par tout ce qui peut se passer…
Revenir en haut Aller en bas
Cassandra BelliniLa jeunesse dorée et éclatante
Cassandra Bellini
https://www.ciao-vecchio.com/t6800-cassie-il-faut-de-tout-pour-f https://www.ciao-vecchio.com/t7722-cassandra-o-27-ans-o-joailliere-diamantaire
ID : Maurane. ☆ Moo.
Pronom : Elle.
Faceclaim : Lili Reinhart. ☆ Samounette. ( Avatar ). ☆ Tumblr. ( Gifs.)
Style RP : Pronoms : Il. Elle. ☆ Flash B. ☆ Sujets Hot. ☆ Entre 300 et 1000 mots.
Sujets sensibles : ...
Thème·s abordé·s : ...
Messages : 655 - Points : 3855
I need you, your presence. - Cassandra E702a2495e122388dea47ed12a7ce5e95d3598d4
Âge : Elle est venue au monde le 08 septembre 1993. ☆ Elle a 28 ans.
Métier : Elle est le bras droit de Ruben dans l'entreprise familiale. ☆ Elle est joaillière et diamantaire de formation.
I need you, your presence. - Cassandra Empty
# Sujet: Re: I need you, your presence. - Cassandra ( le Mar 18 Mai 2021 - 23:09 )
@Emilio Ferrari I need you, your presence. - Cassandra 4210718188 Cassandra était plus que contente de recevoir un message de celui qu’elle considère comme son second grand frère. Ce sourire apparu sur ses lèvres aussitôt après que ses yeux ont vu son nom apparaitre sur l’écran de son téléphone en est le témoin. Néanmoins, il disparut très rapidement dès lorsqu’il lui annonça avoir une mauvaise nouvelle. Il s’estompa et ses sourcils se froncèrent sur le coup mais très rapidement sa bouche s’entrouvrit en apprenant le décès de son père. C’est impossible de savoir ce qu’il peut ressentir réellement. Après tout, même si elle a en quelque sorte perdu son père et sa mère, ces derniers ne sont pas morts. Ils sont seulement en prison pour une paire d’années. Ce dont elle est sûre et certaine, c’est que s’il en a besoin, elle peut immédiatement venir le rejoindre. Elle n’aura peut-être pas les bons mots. Cependant, ces derniers ne sont pas le plus important. C’est sa simple présence à ses côtés, savoir qu’il n’est pas tout seul dans l’épreuve de deuil qu’il s’apprête à traverser, qui l’est. S’il a besoin de s’épancher sur ce qu’il ressent, Cassie l’écoutera et tentera de trouver les mots justes. S’il a seulement besoin qu’ils discutent de tout et de rien pour lui changer les idées alors c’est ce qu’ils feront. Elle lui parlera du boulot et de la nouvelle collection qu’ils sont entrain de lancer ainsi que tout ce que ça implique. Elle lui parlera également d’Eleonora. Elle lui montrera les dernières photographies prises et les dernières vidéos faites. Trouver des sujets de conversation ne lui posera pas le moindre problème. Elle ne lui posera même pas de questions sur le pourquoi il a l’impression qu’il y a une entourloupe derrière la mort de son père si jamais il n’aborde pas spontanément le sujet. Il n’y a pas de raisons qu’il ne le fasse pas puisque c’est lui qui a abordé le sujet dans son message sans que Cassie ne pose de questions sur la cause de la mort de son père ou de ce qui va se passer maintenant. Mais, sait on jamais. Il n’empêche que ça l’intrigue beaucoup et alors qu’elle se trouve sur le chemin qui la mène tout droit à la maison d’Emilio, un tas de petits scénarios se bousculent dans un coin de sa tête. Elle ne peut pas non plus s’empêcher de penser que ce n’est peut-être au fond que le contre coup de l’annonce et que s’imaginer qu’il y a quelque chose de bizarre dans tout ça et sa manière d’accepter la disparition de son père. Elle met toutes ses pensées en stand by dès lors que la porte de la maison s’ouvre et qu’il apparait devant lui. « Coucou, toi. » le salue t elle en lui rendant son sourire avant d’entrer et de le serrer contre elle lorsqu’il la prend dans ses bras. Elle dépose un baiser sur sa joue lorsque l’emprise se relâche et qu’elle se recule de quelques pas. Elle acquiesce d’un signe de la tête lorsqu’Emilio lui dit de faire comme chez elle. La coupure de quatre ans sans le moindre contact rend ça beaucoup plus facile à dire qu’à faire. Elle fait quelques pas dans sa demeure dont la décoration ressemble beaucoup à l’appartement qu’il avait avant et pose son sac à main et retire sa veste qu’elle pose sur le canapé. « Je ne me vois pas être ailleurs qu’ici avec toi. » Il a toujours été là pour elle lorsqu’elle en avait besoin et qu’elle ne pouvait pas se tourner vers ses parents ou Ruben. Cela lui parait plus que logique d’être là pour lui, en retour. « Tu es mon presque grand frère préféré alors c’est normal que je sois là pour toi aujourd’hui ! » ajoute t elle avec un petit sourire aux lèvres. Elle lit sa tristesse sur son visage et donc, elle ne peut pas retenir plus longtemps son envie de le prendre une nouvelle fois dans ses bras. « Est-ce que je peux faire quelque chose, pour toi, ta grand-mère ? » Si elle peut se rendre utile le temps qu’ils organisent les obsèques et même après, le temps qu’ils trouvent comment faire avec cette perte soudaine, il ne faut pas qu’ils hésitent.


« mini nous : l'amour c'est nous. »
Revenir en haut Aller en bas
 
- I need you, your presence. - Cassandra -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Fuorigrotta :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut