Nayana ☆ Te revoilà.

Revenir en haut
Aller en bas

-20%
Le deal à ne pas rater :
PNY – Disque SSD Interne – CS900 – 480Go – 2,5″
39.99 € 49.99 €
Voir le deal

 

- Nayana ☆ Te revoilà. -

Ciao Vecchio :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Chiaia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Tami LumsdenL'abricot, fruit du bonheur
Tami Lumsden
https://www.ciao-vecchio.com/t8553-tami-lumsden https://www.ciao-vecchio.com/t8565-tami-o-31-ans-o-masseuse-bien-etre
ID : Maurane. ☆ Moo.
Pronom : Elle.
Faceclaim : Aja Noami King ☆ Sandy ( Avatar ). ☆ Tumblr ( Gifs. )
Style RP : Pronoms : Il. Elle. ☆ Flash B. ☆ Sujets Hot. ☆ Entre 300 et 1000 mots.
Sujets sensibles : Violences sur les animaux.
Thème·s abordé·s : Torture. ☆ Violences physiques.
Messages : 367 Nayana ☆ Te revoilà.  Tumblr_inline_ou1pc4dOTl1rifr4k_540
Âge : Elle est venue au monde le 29 mars 1989 à Ocho Rios en Jamaïque.
Métier : Après une formation en massage bien être, la jeune femme a suivi 2 formations complémentaires : le massage lomi lomi et le massage pour la femme enceinte ou la jeune maman et son nouveau né. Elle est en train de se former au massage balinais.
Nayana ☆ Te revoilà.  Empty
# Sujet: Nayana ☆ Te revoilà. ( le Dim 9 Mai 2021 - 22:27 )
Alors que le soleil pointe le bout de son nez dans le ciel bleu annonçant de ce fait une météo plus que clémente pour la journée, la jeune femme sort de son appartement situait dans le centre de Naples vêtue d’un jean noir et d’un haut à manches longues rayés gris et blanc avec un col blanc ainsi qu’avec des petites chaussures noires fermées. Elle s’était évidemment assurée d’un coup d’œil rapide de haut en bas qu’aucunes parties de son corps soient visibles. Malgré une température extérieure douce, Tami avait mis une veste. C’est ce qui lui semblait être le plus pratique pour pouvoir dissimuler sans le moindre souci la bombe lacrymogène dont elle ne se sépare absolument jamais. Ses doigts se resserrent dessus dès lors qu’elle passe près de passants et ses pieds font des écarts plus ou moins grands mais qu’elle essaie de faire passer pour très naturels lorsque son chemin croise celui d’un (e) fumeur (euse). Elle se rendit aujourd’hui à la boulangerie la plus proche de son logement pour pouvoir acheter quelques viennoiseries avant de se rendre chez ses parents. Elle bu un café avec ces derniers pendant que ses cadets terminaient de se préparer pour se rendre en cours avant de repartir avec eux. Elle déposa Tessa et Calvin avant de se rendre au centre de bien être. Comme d’habitude, c’est avec une bonne demie heure d’avance sur son premier rendez vous de la matinée que la jamaïcaine passe le pas de la porte de ce lieu. Elle n’a même pas encore retiré sa veste qu’elle a déjà le nez dans le carnet qui se trouve sur le meuble à l’accueil et dans lesquels y sont inscrits tous les rendez vous de la journée. Evidemment, ce sont les siens qui l’intéressent. Ce n’est pas le type de massage qui l’intéressent vraiment en fait mais bel et bien le nom et prénom des personnes qui vont passer entre ses mains aujourd’hui. Elle veut seulement s’assurer qu’il s’agit bel et bien de femmes et non d’hommes. Si par malheur Tami n’a pas le choix que de se retrouver le temps d’un massage enfermé avec l’un d’entre eux dans sa petite pièce, personne ne l’entendra faire d’histoires. Néanmoins, elle essaie toujours de s’arranger avec ses collègues de travail si c’est possible. Par exemple, tout le monde a ses habitués (ées). Elle aime les nouvelles clientes parce qu’elle trouve ça vraiment chouette de leur faire découvrir le monde des massages qu’elle aime tant mais apercevoir le nom et le prénom de ses clientes régulières sur le carnet lui arrache toujours un sourire. Mais aujourd’hui, ses sourcils se froncent lorsque ses yeux tombent sur le nom de l’une d’entre elles. « Nayana .. » Cela fait si longtemps que la jeune femme n’est pas venue qu’elle ne peut pas s’empêcher sur le coup de se demander si ce n’est pas une erreur de la part de sa patronne ou du collègue qui a pris le rendez vous. Même si ça fait un an environ qu’elles ne se sont ni parlées et ni vues sans vraiment savoir pourquoi, un sourire se dessine doucement sur ses lèvres à la simple lecture de son prénom sur ce papier. Ce même sourire refit son apparition lorsqu’en début d’après midi, Tami la vit entrer dans le centre de bien être. Elle s’approcha alors presque aussitôt d’elle. « Bonjour Nayana ! Je suis contente de te revoir. » la salue t elle d’une voix enjouée tout en lui touchant légèrement le bras. « Tu es pile poil à l’heure alors, tu es prête, on y va ?! »  C’est aussi sa manière détournée de lui demander si elle a besoin d’aide pour aller jusqu’à la salle et aussi, si elle préfère qu’elle l’aide en lui saisissant le bras pour l’amener jusque là bas ou si une simple description lui suffira amplement.


« en construction. »
Revenir en haut Aller en bas
Nayana VijayLa myrtille, fruit obscure
Nayana Vijay
https://www.ciao-vecchio.com/t6462-nayana-the-sky-is-pink https://www.ciao-vecchio.com/t6472-nayana-deewani-ho-gayi
ID : Cilaos
Pronom : Elle
Faceclaim : .Deepika Padukone ; longani + Signature : batphanie + gifs : hidden falls
Style RP : Pronoms RP : Elle
Flashback : Oui
RPs hot : avant/après. Pas le pendant.
Longueur :sans pression.

Sujets sensibles : //
Thème·s abordé·s : Cécité, viol, agression
Messages : 3654 Nayana ☆ Te revoilà.  2108161057249284
Âge : 32 ans
Métier : Tisaneur
Nayana ☆ Te revoilà.  Empty
# Sujet: Re: Nayana ☆ Te revoilà. ( le Mar 29 Juin 2021 - 21:41 )
Lorsque la jeune femme avait annoncé à sa mère son programme de la journée parce que cette dernière se montrait soudainement curieuse, elle eut droit à la fameuse réflexion « ça te fera du bien. » Le regard dans le vide tandis qu’elle faisait tourner sa cuillère dans la tasse placée devant elle, Naya ne prit même pas la peine de répondre. Alors qu’elle avait envie de lui demander ce qu’elle en savait. Jusque-là, rien de ce qu’elle n’avait dit ne s’était produit. Elle lui avait dit qu’elle irait mieux, en attendant elle n’avait pas la sensation que ce soit le cas. Elle lui avait dit que changer d’air lui ferait du bien après avoir essayé de l’envoyer de force en Inde, elle avait eu tort. Là où sa mère voyait de la bienveillance, Naya voyait là une tentative de refiler le problème à quelqu’un d’autre, la ramenant à des moments sombres de son enfance. Est-ce que cela aurait dû la surprendre ? Non. Bien que si parce qu’elle avait cru que sa génitrice avait changé. Cette fois-ci, ce fut Naya qui eut tort.

Dans un silence religieux, elle termina son petit déjeuner et s’occupa toute la matinée jusqu’à l’heure de se rendre à son rendez-vous. Allongée sur son lit, à plusieurs reprises elle entreprit d’annuler ce qui allait être une épreuve pour elle. Dans sa tête tous les scénarios possibles commençaient à défiler, du meilleur au pire. Ce rendez-vous n’était pas anodin. Elle savait qu’en mettant les pieds dans ce centre spécifique, c’était sur Tami qu’elle risquait de tomber. Et c’était le but, non ? Rétablir le contact et peut-être même lui fournir des réponses qu’elle avait refusé de donner des mois plus tôt. Est-ce qu’elle se sentait prête à s’expliquer sur les raisons ce de silence radio ? Non. Mais elle avait envie de reprendre sa vie en mains et un des conseils qu’on lui avait donnés, était de rétablir la communication avec les personnes qu’elle avait volontairement éloignée d’elle. Ils ne méritaient pas ce traitement, peu importe la raison pour laquelle elle l’avait fait.

Le cœur battant à forte allure dans sa poitrine, lorsque l’Indienne passa les portes du centre, un frisson lui parcourut le corps la figeant sur place. Elle connaissait bien cet endroit pour avoir été une habituée des lieux. A défaut de la vue qu’elle n’avait pas, le corps de la jeune femme reconnu certains choses propres à l’endroit. L’odeur, l’air frais climatisé… toutes ces petites choses ramenèrent Naya à une époque qui lui semblait lointaine. Et lorsqu’une voix familière vint à sa rencontre, elle cacha mal la nostalgie qui commençait à l’envahir. « Bonjour… » Souffla-t-elle. « Oui, on y va… » Dans sa voix se faisait entendre une certaine hésitation, pourtant elle procéda comme d’habitude. Un peu comme si le temps ne s’était jamais écoulé entre aujourd’hui et la dernière fois qu’elles s’étaient vues. « Est-ce que tu vas bien ? » Demanda Naya. « Ca fait longtemps que… » Elle n’osa pas terminer sa phrase, sachant que la jeune femme comprendrait ce qu’elle voulait dire. Il fallait bien aborder le sujet d’une façon ou d’une autre.


Channa mereya
Dil ke sandookon mein mere achchhe kaam rakhna, chiTThi taaron mein bhi mera tu salaam rakhna. Andhera tera maine le liya, mera ujla sitaara  tere naam kiya. ▬
Revenir en haut Aller en bas
Tami LumsdenL'abricot, fruit du bonheur
Tami Lumsden
https://www.ciao-vecchio.com/t8553-tami-lumsden https://www.ciao-vecchio.com/t8565-tami-o-31-ans-o-masseuse-bien-etre
ID : Maurane. ☆ Moo.
Pronom : Elle.
Faceclaim : Aja Noami King ☆ Sandy ( Avatar ). ☆ Tumblr ( Gifs. )
Style RP : Pronoms : Il. Elle. ☆ Flash B. ☆ Sujets Hot. ☆ Entre 300 et 1000 mots.
Sujets sensibles : Violences sur les animaux.
Thème·s abordé·s : Torture. ☆ Violences physiques.
Messages : 367 Nayana ☆ Te revoilà.  Tumblr_inline_ou1pc4dOTl1rifr4k_540
Âge : Elle est venue au monde le 29 mars 1989 à Ocho Rios en Jamaïque.
Métier : Après une formation en massage bien être, la jeune femme a suivi 2 formations complémentaires : le massage lomi lomi et le massage pour la femme enceinte ou la jeune maman et son nouveau né. Elle est en train de se former au massage balinais.
Nayana ☆ Te revoilà.  Empty
# Sujet: Re: Nayana ☆ Te revoilà. ( le Lun 27 Sep 2021 - 19:11 )
Depuis toutes ces années d'exercice dans ce centre bien être, la jamaïcaine n'a pas fait beaucoup de mauvaises rencontres et n'a de ce fait pas eu beaucoup de mauvaises expériences. Elle ne garde des mauvais souvenirs de ces dernières pas parce que les clients (es) n'ont pas mis de bons avis sur le site internet ou se sont plaints de quoique ce soit en sortant de la séance. Mais seulement parce que ces dernières étaient avec des hommes et non des femmes. Il n'est pas question de retirer l'un de ses vêtements et de montrer ainsi ses blessures et encore moins que l'un d'eux la touche. Le simple fait de se retrouver seule dans sa petite pièce avec une personne de la gente masculine l'angoisse au plus haut point. Les quelques fois où cela s'est produit, la jeune femme a pris beaucoup sur elle pour que son mal être ne se ressente pas et n'interfère pas dans le bon déroulement de la séance ou dans son boulot en lui même. Cependant, Tami a toujours eu besoin de quelques minutes pour respirer un bon coup avant d'enchainer avec le rendez vous suivant. Il lui arrive très rarement mais aussi de créer de vrais liens avec ses clientes. C'est notamment le cas de Nayana. A force de ne pas vouloir prendre rendez vous avec d'autres professionnels lors de ces passages au centre de bien être, les jeunes femmes sont devenues amies. Néanmoins, l'indienne a disparu du jour au lendemain il y a un an et des poussières de ça. Elle n'a plus vu son nom apparaitre sur le registre des rendez vous. Elle ne l'a jamais plus entendu faire sonner le bruit de la porte du centre de bien être à chaque nouvelle entrée et sortie. Evidemment que cela lui a fait un petit quelque chose. Elle ne l'a jamais fait paraitre mais peut être que ça avait un lien avec sa manière de la masser .. Normal que dans ce contexte là, ce fut une vraie surprise de voir son nom inscrit et qu'un sourire apparut presque aussitôt sur ses lèvres en l'apercevant. Hors de question bien sûr pour Tami de ne pas faire comme si de rien n'était .. Comme si le dernier rendez vous de Nayana ne remontait pas aussi loin. Tout comme il est hors de question pour elle de se montrer intrusive en lui posant des questions sur les raisons de son absence sauf si elle lui tend une perche. « Oui, ça fait longtemps. » acquiesce t elle simplement pour lui faire comprendre qu'elle a compris où est ce qu'elle voulait en venir exactement. « Je vais bien et toi, comme tu vas ? » C'est bien plus qu'une question de politesse. Cela l'intéresse vraiment. « Je me suis formée au massage balinais depuis la dernière que l'on s'est vues. C'est une combinaison de mouvements doux et relaxants ainsi que des stimulations plus rigoureuses sur les points de pression. Est ce que tu veux essayer ? » lui demande t elle une fois qu'elles sont toutes seules. Tami n'impose absolument pas le style de massage. Elle présente et peut même lui fournir des informations complémentaires sur le style de massage en question si Nayana le souhaite avant de prendre sa décision. Qu'au bout du compte elle opte pour ce massage là qu'elle ne connait peut être pas ou pour le massage lomi lomi ou le bien être, la jamaicaine respectera son choix.


« en construction. »
Revenir en haut Aller en bas
Nayana VijayLa myrtille, fruit obscure
Nayana Vijay
https://www.ciao-vecchio.com/t6462-nayana-the-sky-is-pink https://www.ciao-vecchio.com/t6472-nayana-deewani-ho-gayi
ID : Cilaos
Pronom : Elle
Faceclaim : .Deepika Padukone ; longani + Signature : batphanie + gifs : hidden falls
Style RP : Pronoms RP : Elle
Flashback : Oui
RPs hot : avant/après. Pas le pendant.
Longueur :sans pression.

Sujets sensibles : //
Thème·s abordé·s : Cécité, viol, agression
Messages : 3654 Nayana ☆ Te revoilà.  2108161057249284
Âge : 32 ans
Métier : Tisaneur
Nayana ☆ Te revoilà.  Empty
# Sujet: Re: Nayana ☆ Te revoilà. ( le Dim 10 Oct 2021 - 18:09 )
Les premières secondes se passèrent normalement. Peut-être même un peu trop pour la jeune femme qui ne comprenait pas vraiment. Est-ce qu’elle aurait voulu que Tami la confronte sur ces longues semaines d’absences où elle ne prit même pas la peine de donner signe de vie ? Non, pas vraiment. Est-ce qu’elle était pour autant sereine qu’elles agissent comme si de rien n’était ? Non plus… Elle ne savait pas vraiment ce qu’elle voulait. Depuis son agression, s’il y avait bien une chose que Naya regrettait était qu’on ne la traitait plus comme avant. Avec sa cécité, les gens la voyaient surtout au travers de son handicap. Au début c’est appréciable. Au moins on prenait en compte sa particularité et on agirait en conséquence. Mais très vite, l’Indienne s’aperçu qu’on la considérait comme une personne fragile qu’on devait protéger à tout prix. Pendant des années, ça a été sa bataille contre ses parents pour qu’iels arrêtent de s’en faire pour elle. Naya rêvait de liberté. Quelque chose dont on l’avait privé en lui ôtant la vue. Au fil des années, elle avait su faire ses preuves pour qu’on lâche un peu de lest, et puis… A cette pensée qu’elle n’osait même pas terminer, la jeune femme sentit son cœur se serrer dans sa poitrine et elle dû se rappeler d’où elle était et avec qui elle était. Tami n’était pas loin et elle pouvait lui faire confiance. Elle était là justement parce qu’elle se sentait prête à parler à quelqu’un et à expliquer son silence qui dure depuis quelques temps déjà.

« Je vais bien. » La voix peu sûre, presque tremblante, Naya déglutit avec difficulté et espérait que la Jamaïcaine ne s’en rende pas compte. Elle l’écouta avec autant d’attention qu’elle le pouvait alors que son esprit était ailleurs. « Euh, oui je veux bien. » En temps normal, l’Indienne lui aurait posé des questions pour qu’elle lui explique ce que ça changeait par rapport aux massages qu’elle avait l’habitude de lui faire. Son dernier rendez-vous remontait à tellement longtemps qu’elle ne savait même plus ce qu’elle avait l’habitude de faire ici. Une boule de nervosité s’était logé au fond de son estomac et ne semblait pas quitter l’Indienne qui resta debout face à Tami comme sur le point de dire quelque chose, mais rien ne sortait. Elle avait envie de fuir, de pleurer, de sentir qu’on l’aidait à tenir debout pour pas qu’elle ne s’effondre au sol. Elle avait envie qu’on lui tende la main pour la rassurer et lui dire qu’elle n’était pas seule. Mais pour faire tout ça, il fallait déjà qu’elle parle à quelqu’un de ce qu’elle traversait. « Tami ? » Presque surprise par le son de sa propre voix, elle se sortit elle-même de ses pensées. « Tu m’en veux ? » Elle avait besoin de le savoir parce qu’elle ne serait pas en mesure de se détendre ni même de se sentir à l’aise si rien n’était mis sur la table. « Je sais que mon attitude est… » Elle poussa un soupir. « Je te présente mes excuses. » Sa voix qu’elle était arrivée à contrôler plus ou moins jusque-là se teinta de trémolos qu’elle avait du mal à dissimuler. Au même titre que la larme qui avait roulé le long de sa joue.


Channa mereya
Dil ke sandookon mein mere achchhe kaam rakhna, chiTThi taaron mein bhi mera tu salaam rakhna. Andhera tera maine le liya, mera ujla sitaara  tere naam kiya. ▬
Revenir en haut Aller en bas
Tami LumsdenL'abricot, fruit du bonheur
Tami Lumsden
https://www.ciao-vecchio.com/t8553-tami-lumsden https://www.ciao-vecchio.com/t8565-tami-o-31-ans-o-masseuse-bien-etre
ID : Maurane. ☆ Moo.
Pronom : Elle.
Faceclaim : Aja Noami King ☆ Sandy ( Avatar ). ☆ Tumblr ( Gifs. )
Style RP : Pronoms : Il. Elle. ☆ Flash B. ☆ Sujets Hot. ☆ Entre 300 et 1000 mots.
Sujets sensibles : Violences sur les animaux.
Thème·s abordé·s : Torture. ☆ Violences physiques.
Messages : 367 Nayana ☆ Te revoilà.  Tumblr_inline_ou1pc4dOTl1rifr4k_540
Âge : Elle est venue au monde le 29 mars 1989 à Ocho Rios en Jamaïque.
Métier : Après une formation en massage bien être, la jeune femme a suivi 2 formations complémentaires : le massage lomi lomi et le massage pour la femme enceinte ou la jeune maman et son nouveau né. Elle est en train de se former au massage balinais.
Nayana ☆ Te revoilà.  Empty
# Sujet: Re: Nayana ☆ Te revoilà. ( le Mer 13 Oct 2021 - 10:40 )
« D'accord. » acquiesce simplement dans un 1er temps la jamaïcaine qui a néanmoins senti que Nayana ne semblait pas très enthousiaste. « Ce que l'on peut faire c'est que l'on commence avec le massage balinais et si ça ne te convient pas, on changera. » Généralement ses clientes choisissent par avance le type de massage qu'elles veulent durant la séance ou se laisse tenter si Tami leur propose quelque chose de nouveau. Elles changent rarement d'avis en cours de route même si dans ces cas là,  la jeune femme ne manque pas de leur faire savoir que c'est possible. « Le but c'est toujours que tu sortes d'ici détendue et non avec une expérience désagréable alors, n'hésites pas à me le dire si quelque chose ne va pas surtout. » Ce serait vraiment dommage que l'indienne sorte de la pièce en se disant qu'elle ne retentera plus jamais ce type de massage ou nimporte quel autre dans ce centre ou entre ses mains. D'autant plus après une si longue absence dans les parages. Ce serait un coup dur pour la praticienne qui met un point d'honneur a faire son boulot le mieux possible pour que ses clientes soient satisfaites. Elle tenait à le préciser à Nayana ne sachant pas si c'est ce qui la fait fuir du centre durant tous ces mois.

Tami est surprise par la question de la jeune femme si bien sa tête se penche légèrement sur le côté et sa bouche s'entrouvre lorsqu'elle lui demande si elle lui en veut. Il lui faut une demie seconde pour faire le rapprochement avec le fait qu'elle ne soit plus revenu au centre du jour au lendemain. Elle s'apprêtait à lui répondre lorsqu'elle entendit les trémolos dans sa voix lorsqu'elle s'excusait et vit la larme rouler sur sa joue. « Eh Nayana .. » Elle s'approche d'elle et sa main se lève pour se poser sur son bras mais elle se ravise au dernier moment. « Je  t'assure que je ne t'en veux pas. » Ce qui est la pure vérité. « Je me suis demandée si j'avais dit ou fait quelque chose de mal au cours de notre dernier rendez-vous pour que tu décides de ne plus revenir. » C'est même la première chose que Tami s'est dite. « Et après je me suis dit que tu avais peut-être tes raisons et que tu reviendrais lorsque tu le voudras ou le pourras. » Ça c'est la seconde. Que ce soit l'une ou l'autre ça la empêché de regarder les coordonnées de Nayana dans son fichier client pour la contacter. « Tu es sure que ça va ? » lui demande t elle finalement d'une douce voix en ayant un peu de mal à s'imaginer que ça puisse être vraiment ça qui la met dans cet état.


« en construction. »
Revenir en haut Aller en bas
Nayana VijayLa myrtille, fruit obscure
Nayana Vijay
https://www.ciao-vecchio.com/t6462-nayana-the-sky-is-pink https://www.ciao-vecchio.com/t6472-nayana-deewani-ho-gayi
ID : Cilaos
Pronom : Elle
Faceclaim : .Deepika Padukone ; longani + Signature : batphanie + gifs : hidden falls
Style RP : Pronoms RP : Elle
Flashback : Oui
RPs hot : avant/après. Pas le pendant.
Longueur :sans pression.

Sujets sensibles : //
Thème·s abordé·s : Cécité, viol, agression
Messages : 3654 Nayana ☆ Te revoilà.  2108161057249284
Âge : 32 ans
Métier : Tisaneur
Nayana ☆ Te revoilà.  Empty
# Sujet: Re: Nayana ☆ Te revoilà. ( le Dim 17 Oct 2021 - 16:39 )
Plus elle essayait de parler et plus elle pouvait entendre sa voix en train de se briser. Naya avait été égoïste et n’avait pas pensé aux autres lorsqu’elle s’était enfermée dans sa bulle pour se tenir à l’écart de tout le monde. Si au début l’Indienne avait été reconnaissante qu’on lui pose le moins de questions possible, dépendant des personnes qu’elle pouvait avoir devant elle, ça pouvait vite devenir lourd pour elle. Un poids sur ses épaules et sur son cœur l’empêchait de passer outre. Elle aurait très bien pu se taire et se faire masser comme si de rien n’était. Mais à chaque fois qu’elle observait son amie, elle sentait le faussé qui s’était creusé entre elles et ne savait pas comment faire pour y remédier.

Dans le silence qui les étreignit lorsqu’elle commença à s’excuser, Naya pu entendre des pas se diriger vers elle et compris que Tami se rapprochait d’elle. Elle ne recula pas et resta bien droite, prête à accueillir la jeune femme peu importe le geste. Une main posée sur elle, une étreinte… c’était Tami. Elle avait confiance en cette dernière et savait qu’elle ne comptait pas lui faire de mal. Attentive à ses moindres paroles, elle ne se sentait pas rassurée pour autant, elle ne lui en voulait peut-être pas mais l’Indienne avait assez de culpabilité pour toute une vie. Elle avait besoin de se justifier, de lui dire qu’elle était désolée un million de fois et que ce n’était pas personnel. Elle avait envie de lui dire qu’elle avait besoin plus que jamais qu’on la prenne dans ses bras parce qu’elle se sentait vide de l’intérieur plus de fois qu’elle ne voulait bien l’avouer. Et lorsque le vide finissait par se remplir, c’était avec de la peur et beaucoup de colère envers elle-même. « Non, ce n’était pas à cause de toi… » Souffla Naya qui avait baissé la tête pour éviter que son regard ne croise le sien. Les bras croisés sur sa poitrine, la jeune femme prit une profonde respiration. « Non, ça ne va pas… » Commença l’Indienne. Elle inspira pour s’insuffler un peu de courage avant de se lancer. « J’ai un peu coupé les ponts avec tout le monde parce que j’avais … » Besoin de se retrouver seule ? Non pas vraiment. Parce qu’elle ne savait pas comment reprendre sa vie après ça ? Parce qu’elle avait peur de sortir de chez elle ? Oui, c’était ça. « Y a quelques mois on m’a agressé dans la rue et…. » Elle haussa les épaules comme si elle venait de lâcher une information sans importance, essayant de se donner un air détaché alors que les larmes roulaient le long de ses joues.


Channa mereya
Dil ke sandookon mein mere achchhe kaam rakhna, chiTThi taaron mein bhi mera tu salaam rakhna. Andhera tera maine le liya, mera ujla sitaara  tere naam kiya. ▬
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Nayana ☆ Te revoilà.  Empty
# Sujet: Re: Nayana ☆ Te revoilà. ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Nayana ☆ Te revoilà. -
Ciao Vecchio :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Chiaia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut