Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility

Revenir en haut
Aller en bas

Le Deal du moment : -24%
Samsung Galaxy S20FE 6.5″ Double SIM 128 Go ...
Voir le deal
499 €

 

- Orfeo Müller -

CIAO VECCHIO :: Gestion des Personnages :: Présentations :: Terminées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Orfeo MüllerTu te bonifies avec l'âge… ou pas
Orfeo Müller
https://www.ciao-vecchio.com/t8821-orfeo-muller https://www.ciao-vecchio.com/t8930-orfeo-38-ans-bijoutier
ID : djoan, yohan
Pronom : Il
Faceclaim : Sebastian Stan + jenesaispas
Style RP : Pronom personnel : Je ou il - Rp hot : Avant/Après - Flashback : oui - Longueur : Moyenne de 400 mots - Confort : Je suis mal à l'aise avec les rp en tu - Disponibilité : 3/3.
Thème·s abordé·s : homophobie + dépendance aux jeux de hasard + abandon.
Messages : 45 - Points : 26
Orfeo Müller Tumblr_pnuwt4OcVe1sfoklio1_400
Âge : trente huit ans [color=#82dbcd] [28 ans] [/color] - deux décembre mille deux cent quatre-vingt deux. sagittaire - chien
Métier : Bijoutier, joaillier, horloger à son compte. Artiste de la pierre précieuse réputé, créateur de bijoux.
Orfeo Müller Empty
# Sujet: Orfeo Müller ( le Lun 10 Mai 2021 - 0:16 )
ORFEO MÜLLER
pré-lien de Thomas De Luca
thèmes abordés, TW :Homophobie, abandon, violence infantile, dépendance aux jeux de hasard, maltraitance animal.

Identité :Müller est le nom de sa mère biologique. Pendant presque deux décennies, Son patronyme fût Cometti, emprunté à ses parents adoptifs. Son prénom, Orfeo, fut choisi quelques jours après sa naissance. Ce prénom, qu’il portera pendant ses placements en famille d’accueil fût presque la raison de son adoption. Le couple de bijoutier y vit comme un signe.

Naissance :S’il est né à Aoste, en Italie, il fût abandonné par une mère suisse, incapable de subvenir au besoin de cet enfant. Né un deux décembre, il a rapidement été placé dans un orphelinat, avant de rejoindre plusieurs familles d’accueil. Il est aujourd’hui âgé de trente-huit ans.

Origines :Il sait aujourd’hui que sa mère biologie est suisse et que son père biologique est roumain. Il a repris le nom de sa mère dans les années deux-milles. Son père adoptif est italien et sa mère a grandi en France. Orfeo est italien depuis sa naissance, malgré ses racines. Il ne le regrette pas, mais ne renie pas ses origines.

Statut :Célibataire depuis l’année deux mille vingt, il a vécu cinq années avec le même homme. Une rupture qu’il n’a pas choisi et qu’il a beaucoup de mal à vivre. La solitude ne fait pas partie de ses habitudes. Affirmé depuis sa vingtaine d’année, il ne cache à personne, qui veut l’entendre, qu’il n’est attiré que par les hommes.

Métier :Bijoutier, Joaillier et horloger qui a su se faire un nom dans ce monde luxueux. La boutique Müller est un nom que l’on connait à l’international. Basé à Naples depuis une quinzaine d’années, Orfeo partage sa passion pour les bijoux qu’il réalise, ainsi que sa minutie de la taille de pierres précieuses. Les tic-tac de ses horloges haut de gamme s’accordent tous pour donner la même heure dans sa boutique napolitaine.

Argent :Il a acquis sa fortune de sa main. Si ses parents adoptifs étaient dans l’orfèvrerie, ils ne leurs ont donné que la passion. Orfeo s’est démené pour être ce qu’il est aujourd’hui. Dans une soif de vengeance, il s’est donné corps et âme pour surpasser ses maîtres. Il a pourtant eu des hauts et des bas en jouant avec le feu. Mais cinq années d’abstinence ont renfloué ses comptes.

A Naples depuis :Son coming-out en quatre-vingt-dix-neuf. Il a abandonné Florence pour s’éloigner de ses frustrations et vivre la vie qu’il voulait enfin mener sans le regard désapprobateur de son entourage.

doux, délicat, perfectionniste, créatif, passionné, sensible, naïf, franc, perdu, séducteur, souriant, persévérant, acharné, prétentieux, têtu, talentueux, dépensier, débrouillard, loyal, sincère, épris de justice, confiant, populaire, intelligent, serein, gracieux, désintéressé, trop confiant, un brin pessimiste.

chronotype :
matin
permis :
oui
saison :
Printemps


la chanson la plus écoutée en boucle :
The Show Must Go On Queen


Conclusion de ta vie S’il a pris sa revanche sur son père, il n’en demeure pas plus heureux pour autant. Les cinq dernières années lui ont donné beaucoup d’espoir quant à un avenir heureux. Cependant, sa récente rupture l’a plongé dans une forte déprime et il a la sensation de devoir tout recommencer à zéro, alors qu’il a déjà 38 ans. Fort heureusement pour lui, son activité professionnelle est une belle réussite. Il possède plusieurs magasins en Italie et les commandes affluent du monde entier. Sa plus grande satisfaction est d’avoir ouvert un magasin à Florence, dans la même rue que celle de son père adoptif. Une jouissance qui n’aura duré que quelques mois puisqu’il s’est vite rendu compte qu’assouvir sa vengeance ne changeait rien à sa vie. Il a parfois peur que cela est pu affecter son petit frère, bien que ce dernier n’ait pas choisi de reprendre l’affaire familiale. Ce dernier lui manque et il s’en veut également de ne pas avoir repris contact. Aujourd’hui, il a le sentiment qu’il est trop tard. Quant à sa mère biologique, il ne l’a pas exclu de sa vie, bien que cette dernière n’ait, semble-t-il, pas les mêmes attentes que lui en ce qui concerne leur relation. L’appel des tables de poker est forte et il se fait violence pour ne pas les écouter. Lorsqu’ils cèdent, il joue intensément jusqu’à être épuisé et regrette d’avoir replongé. Il s’agit d’une boucle éternelle dont il n’arrive pas à se défaire. Il a un gros travail pour retrouver un nouvel équilibre.

(un) Le son des cloches n’est pas éternel. Pas assez pour couvrir les pleurs d’un bébé indéfiniment. Emmitouflé dans une couverture miteuse, placé dans un vieux panier en roseaux, il n’était pas voué au même sort que Moïse à parcourir le Nil à la recherche d’une famille plus aisé. Lui s’appelait Orfeo d’après le morceau de papier posé sur son petit ventre. L’église l’a trouvé, l’église l’a placé. C’est dans un orphelinat de la ville de Florence que l’enfant apprendra ses premiers mots, ses premiers pas, sans famille à qui se rattacher. Juste une institution ne lui apportant pas l’amour qu’il réclamait pourtant. (deux) Pour aimer, il faut espérer rester. Passant d’une famille d’accueil à une autre, l’enfant nommé Orfeo n’eut jamais le temps de s’attacher à  ces gens, à ces tuteurs temporaires. Jamais assez pour s’imprégner de ce qu’ils étaient, de se construire une identité modelée sur ces aînés. Il se sentait comme un passager qu’on laissait à chaque gare pour une prochaine destination. Un paysage qui défilait si vite qu’il n’avait pas le temps de s’en immerger.  (trois) L’enfant calme semble invisible, si sage qu’il est l’image que l’on ne remarque pas. À l’orphelinat, ce n’est pas sa vivacité ou sa joie de vivre qui interpelle, mais son prénom. Un prénom qu’une inconnue lui a attribué avant de disparaître de sa vie. Sa septième année bien entamée, la curiosité d’un couple lui offrit les portes de l’adoption. Lui était un Italien vivant à Florence, elle était une Française qu'il avait épousé. Le couple tient une boutique de bijouterie, spécialisé dans l’orfèvrerie. Ce simple mot, faisant écho à son prénom, a suffi à charmer la jeune femme. La couleur topaze de ses yeux finit par la convaincre et l’enfant, après la signature de quelques papiers, devint un Cometti. (quatre) Le parfum de l’amour a toujours une odeur, celui qu’on lui lègue. Elise sentait bon le jasmin. Le menton posé sur son épaule, Orfeo passait son temps à observer les mains délicates de sa mère adoptive façonner les métaux et les pierres pour leur apporter une beauté affinée. La passion naquit de là. De cette femme qui lui apportait tant d’éclat. Un sourire, un regard et le monde de cet enfant trouvait un sens qu’il avait passé tant de temps à saisir. Il ne voulait plus perdre un instant pour devenir ce qu’il souhaitait le plus au monde : la fierté d’Elise. (cinq) Habile de ses mains, un monde se crée entre ses doigts. Comme si cela était ancré en lui, les prédispositions d’Orfeo facilitaient son apprentissage. Doué de ses crayons et de son imagination, il fut très vite capable de fabriquer ses propres bijoux qu’il offrait innocemment à sa mère. Son père adoptif n’était pas étranger à son éducation et l’inspira même à s’intéresser aux rouages des vieilles horloges du magasin. Le mécanisme régulier des montres ne lui paraissait pas si compliqué et, pourtant, trouvait l’ensemble non dépourvu d’une certaine magie. À chaque fois qu’il rentrait des cours, il rejoignait la boutique de ses parents pour continuer son apprentissage, assoiffé de connaissance.  (six) La vie va et vient, le temps passe, cède une place. Le ventre rond d’Elise ne l’effrayait pas. Elle était heureuse, alors il l’était également. Cinq ans sont passés depuis qu’il appartenait à cette famille et, comme le chantait souvent son père à qui voulait l'entendre, le miracle de la vie avait remporté un combat. Ce qu’ils pensaient impossible ne l’avaient finalement pas été. Cependant, si les premiers mois furent d’une douceur étonnante, les complications ne cessèrent de s’intensifier à l’approche du terme. Du haut de ses douze ans, Orfeo se sentait impuissant face à cette mère, si précieuse, qu’il voyait alitée régulièrement dépourvu de cette énergie qui la définissait tant. Lorsqu’il le pouvait, l’enfant la rejoignait délicatement dans son lit, prenant soin de ne pas la brusquer maladroitement. Il posait sa tête sur son épaule et lui murmurait sa journée. Elle lui chantonnait parfois des airs qui l’avaient accompagnés lors de ses premières nuits dans cette demeure. Puis vint l’hospitalisation sous des contractions douloureuses, et puis le silence dans la maison après des jours où les murs avaient hurlé de nombreuses heures.  (sept) Des cris au silence, du silence aux larmes, des larmes aux sourires. Lorsqu’il revint de l’hôpital, le père adoptif n’était accompagné que d’un seul être. L’enfant qu’Elise avait mis au monde à bout de souffle et jusqu’à son dernier. Ce jour fut marqué comme un anniversaire. Un anniversaire de mort, un anniversaire de vie. A partir de ce jour-là, tout allait changer. (huit)L’absence d’une mère peut être atténuée par la présence d’un frère. S’occuper d’un bébé, lorsqu’on est âgé de douze ans, pouvait paraitre impossible aux yeux de l’entourage des Cometti, pourtant Orfeo du souvent prendre le relai, son père étant incapable de faire face à son chagrin. Le jeune adolescent pleurait le décès d’Elise en silence, dans son lit, cachant son désarroi aux yeux du monde. Il lui était impossible de lui partager ses émotions avec son père adoptif qui n’était plus que l’ombre de lui-même. Déjà mature par son vécu, Orfeo jouait le rôle paternel lorsque celui-ci s’enivrait de son whisky. (neuf) Vivre sous les coups, refusant d’être rejeté, subir sans jamais rien dire. La colère de ce père paumé s’expliquait par cette colère suite au drame de sa vie, selon Orfeo. Incapable de s’attacher à ce petit être, le vieux s’était égaré dans l’alcool. Un alcool qu’il n’avait pas heureux. Bien au contraire, les violences étaient devenues légions, et qu’importent les raisons, elle n’aurait jamais pu l’excuser. C’était pourtant ce que tentait de faire Orfeo, se mettant entre son père et son petit frère lorsque le monstre se réveillait. Il fallut quelques années pour que cet homme se rende compte du problème. Des années qui permirent à Orfeo et son frère de se lier d’un amour fusionnel. Une relation qui anima un autre démon du père Cometti : la jalousie. (dix) Pendant quelques temps la boutique des Cometti prit la poussière. Les volets restèrent fermés, les pierres silencieuses privées de leurs taillages. Il fallut un trimestre après le décès de son épouse pour que l’époux héritier assume la relève. C’est ce que pensaient les clients qui ne voyaient qu’une façade de cette bijouterie. Dans l’arrière-boutique, le soir, Orfeo rattrapait les erreurs de son père lorsqu’il le pouvait, alors qu’il étudiait la journée. L’enfance du jeune garçon s’envola en même temps que l’âme de sa mère adoptive. Les années passées et le temps façonnèrent des doigts de fée au jeune homme à la minutie exigeante, qui s’orienta vers des études cohérentes avec son savoir-faire.(onze) A l’âge de vingt-trois ans, il obtint les diplômes qui lui offrent un large panel de connaissance lié au métier de commerce et à l’art des bijoux. C’est après avoir acquis tout cela qu’il avoua, à son père, son homosexualité, fatigué de vivre dans le silence. Il profita des cinq mois de relations avec son petit ami pour l’annoncer, ce qui ne passe pas du tout auprès du Cometti qui refusa cette nouvelle. Pensant qu’Orfeo lui laissait le choix, il s’opposa à cette relation. L’entretien tourna mal et la violence du père refît surface dans une altercation qui valut au jeune homme une lèvre fendue. Non honteux de son geste, le paternel l’obligea à quitter les lieux. Le jeune frère de onze ans, témoin de la scène était terrifié. Orfeo le rassura, tentant d’oublier les hurlements de ce père fou. Dans une étreinte, il promit à son frère de revenir le chercher bientôt. (douze) Ce ne sont que les poches vides qu'on estime l'importance de qui l'on est. Le jeune homme débarqua à Naples, quelques économies en poches. Il pensait être accompagné de son petit ami, mais celui-ci ne fût pas prêt à tout abandonner pour lui. Sans toit, Orfeo eut la bonne idée de s'installer dans une auberge de jeunesse, dans le centre historique de Naples. Là-bas, il y trouva des personnes accueillantes, capable de lui faire découvrir la ville en leur compagnie. Si son hébergement ne devait durer que quelques jours, il y resta finalement plus d'un mois avant de trouver emploi et appartement. Si cette expérience ne lui semble que positif, elle fût l'élément déclencheur sur son addiction aux jeux d'argent. Même après avoir quitté les lieux, il n'était pas rare qu'il retrouve ses anciens colocataires pour jouer sur le peu d'argent qu'il possédait. (treize) Quelques mois après son emménagement, la solitude le pesa. L'envie de reprendre contact avec son frère, pour l'inviter à passer du temps ensemble, dans son appartement miteux de sa nouvelle ville, était forte. Mais les contacts qu'il avait gardés l'assuraient qu'il était heureux et que lui et son père avaient noué des liens sains. Conscient que le recontacter pouvait réveiller de vieux démons, Orfeo n'en fit rien, concentrant ses efforts pour retrouver sa mère biologique. Un souhait qu'il avait depuis quelques années déjà. Ce ne fût pas chose aisée, mais l'histoire de l'enfant abandonné dans une église avait fait grand bruit au nord de l'Italie. Les réseaux sociaux naissants ont aussi été d'un grand secours. A force d'initiative, de fil en aiguille, Orfeo est remonté jusqu'à un petit village de suisse où une jeune femme d'à peine dix-sept ans à l'époque et qui avait été enceinte, ne fût jamais revu avec son bambin. Après une reprise de contact timide, la mère assuma son passé, bien qu'elle n'ait pas pour projet de renouer avec son enfant. (quatorze) Vivre dangereusement, dans l’insouciance. Travailler avec acharnement jusqu’à la reconnaissance. Pendant quelques années, Orfeo n’a cessé d’entretenir une relation conflictuelle avec son banquier. Ses mauvaises mises dans les jeux d’argent le mettaient parfois dans une situation inconfortable. Son emploi de commercial dans une petite bijouterie, ainsi que ses nombreux petits jobs à côté lui ont  toujours permis de sortir sa tête de l’eau. Cependant, ce sont ses petits travaux personnels qui l’aidèrent à renflouer son compte en banque, ainsi que la notoriété qu’il développa sur les réseaux sociaux. En février 2011, son talent et son statut d’influenceur convainquent son banquier de miser sur lui. Ainsi, grâce à un crédit, il fabrique sa propre marque et ouvre sa première boutique, à Naples. Son succès se révèle surtout par le nombre de commandes qu’il reçoit à travers le monde. Il ne lui faut qu’une année pour rembourser ses dettes et s’autoriser un train de vie confortable. (quinze) Rouler jusqu’au bout de la nuit, le moteur vrombissant jusqu’au lever du soleil. C’est une rencontre qui provoquera l’amour qu’Orfeo porte aux motos. Il ne s’intéressa pas qu’à l’esthétisme de ces engins, mais bien à leurs mécaniques qui lui rappellent celle des horloges de son magasin. Il passa de nombreuses heures à travailler sur une vieille Suzuki 380GT, tandis qu’il arpentait les rues de Naples sur sa Indian Chief aux courbes plus modernes. S’il s’agissait d’un moyen pour s’éloigner des tables de poker, le pari était à moitié tenu. Cependant, c’est bien ce moyen de locomotion qui lui permettra de trouver le remède de son vice. (seize) Se changer les idées pour que les démons soient évincés. Paradoxalement, c’est autour d’une table de poker qu’il fit la rencontre de Thomas. Ce dernier, aussi accro que lui aux jeux d’argent, partageait d’autres points communs, à savoir l’abandon. Autour d’un verre, il lui émit le souhait de créer une association pour aider les enfants qui ont connu le même destin qu'eux. Orfeo y vit comme une nouvelle occupation en accord avec son envie d’être plus utile pour les plus démunies. Il s’empressa de lui proposer son aide, qu’importe le rôle qu’il pensait lui attribuer. C’est ainsi qu’il devint le trésorier de l’association de Thomas de Luca dans le courant 2016.    (dix-sept)Les chutes sont parfois nécessaires pour se relever plus fort. En 2016, c’est un manque de signalisation qui lui vaut quelques jours à l’hôpital, ainsi qu’une petite cicatrice près de la cheville. C’est ce séjour qui lui permit de rencontrer un séduisant jeune homme travaillant dans le corps médical. S’il ne resta pas longtemps, il en eut assez pour lui partager son numéro de téléphone. À son plus grand bonheur, celui-ci ne tarda pas à sonner. Après quelques semaines à se chercher, les deux hommes ont fini par entretenir une relation plus intime et quelques mois plus tard, ils emménageaient ensemble dans une petite villa en bord de mer, dissimulés aux yeux du plus grand nombre. (dix-huit) Une nouvelle âme qui éveille d’anciens projets de vie. Au guidon de sa nouvelle Indian, Orfeo prenait l’air frais du mois de décembre. Dans les abords de Fuorigrotta, près d’une usine désaffectée, des mouvements étranges l’interpellèrent. S’approchant de la zone, il prit conscience de la présence d’un petit être grelottant, s’enfuyant dans sa cachette au son du moteur du deux-roues. C’était un chien qui n’avait pas encore atteint sa taille adulte, proche de trépasser sous les dures conditions de l’hiver. Il lui était impossible de reconnaître la race, tant la boule de poil était marqué par la maltraitance et la saleté. Il lui fallut de longues minutes pour apprivoiser l’animal craintif, d’autres plus longues pour pouvoir ne serait-ce que le toucher. Le soleil s’était déjà couché lorsqu’il put enfin l’amener chez un vétérinaire de garde. Si ce dernier lui donnait peu de chance de survie, le jeune Italien, lui, ne se posa pas de question. Pendant plusieurs jours, il garda un œil inquiet sur le chien, prêt à répondre à ses besoins lorsque celui-ci en avait besoin. Son petit ami était heureux de pouvoir s’occuper de cette boule de poil et prenait le relai lorsqu’Orfeo n’avait pas d’autres choix que de s’en éloigner. Et au fil des mois, l’animal se remit de ses souffrances, retrouvant l’aspect d’un chien en bonne santé. Il s’agissait d’un Border Collie qu’ils ont nommé Gaïa.  (dix-neuf) Le passé revient et l’avenir s’enfuit. C’est dans le courant de l’année 2020 qu’Orfeo apprend la présence de sa mère biologique à Naples. Une coïncidence étrange qui n’en était pas une puisque cette dernière a vite pris contact avec lui. Dans un premier temps, il fut heureux d’apprendre qu’une personne de son passé pouvait encore tenir à lui. Il imaginait d’ailleurs que les nombreux appels inconnus qu’il recevait depuis quelques années – et dont l’interlocuteur restait silencieux - venaient d’elle et non d’un potentiel harceleur. Cependant, très vite, il déchanta. Cette mère n’était pas celle qu’il imaginait, bien qu’il ait eu peu de matière pour s’inventer un portrait précis de la personne. En réalité, il espérait retrouver d’Elise en cette nouvelle parente. Il n’en était rien. Beaucoup de leurs discussions finissaient par tourner autour de l’argent. Noyé par ses espoirs, il ne lui en a jamais tenu rigueur encore, mais il ne pouvait pas omettre ce détail. Son petit ami était un peu moins naïf à ce sujet et bien souvent, ils s’embrouillaient à cause de cette femme qu’ils connaissaient à peine. Et lorsque les fêtes d’années approchèrent, l’ambiance dans la maison s’aggrava. Le jeune Müller avait insisté pour ne pas laisser sa mère réveillonner seule. Son compagnon, lui, n’arrivait pas à trouver son euphorie de ces jours spéciaux et après une lourde discussion, agrémentée de mots blessants, de regrets, et d’une certaine lassitude, il finit par lui avouer l’inévitable. Il n’était pas question de pause comme se l’infligeaient certains couples, mais bel et bien d’une rupture. (vingt) Tout essayer pour oublier. Le Noël amère, le réveillon solitaire, Orfeo mit quelques semaines à se remettre de cet abandon. L’homme de sa vie n’était plus. Ce dernier avait des envies, des manques qu’il ne pouvait combler avec lui. Dans un premier temps, Orfeo retomba dans ses vices, côtoyant de nouveau les casinos à la recherche d’adversaire ardus. Il n’avait pas perdu la main pour être à l’aise avec ses cartes, mais ne l’avait pas non plus perdu pour perdre des sommes d’argent déraisonnable. Au mois de mars, il a tenté d’apaiser sa colère dans un nouveau sport : la boxe. C’est ainsi qu’il reprit contact avec Lorenzo Gallini le temps de quelques séances. Si l’activité ne l’a pas convaincu, il s’est promis de revoir le coach, ancienne connaissance de son ex. Le bijoutier a acheté une nouvelle moto, plus ressemblant à une carcasse sans vie qu’un moyen de locomotion. Achetant pièce par pièce, il s’est donné le pari de finir son œuvre avant la fin de l’année. Il n’a pas perdu contact avec sa mère, bien qu’elle ne se soit pas préoccupée du drame de sa fin d’année. Le réveillon de Noël qu’ils ont passé ensemble a été des plus malaisants. Gaïa est son plus grand bonheur, bien qu’elle soit aussi la cause de ses tiraillements, car son ex n’a pas souhaité l’abandonner entièrement. Ce dernier repasse parfois pour voir sa chienne, rouvrant les blessures d’Orfeo qui n’arrive pas à tourner la page. Ils continuent donc à se voir au minimum deux fois par mois. Son ex compagnon prend de ses nouvelles, puis emmène Gaïa pour une promenade. Parfois, Orfeo les accompagne par dépit. Grand fan de Freddie Mercury, il passe de longues heures à écouter les vinyles du groupe et chialant à chaque fois que The Show Must Go On passe.
ton groupe :BARBARESCOton avatar (crédit) :sebastian stan (jenesaispas)


pseudo, prénom :Djoan, yohan.combien de bougies ?36 Orfeo Müller 1191703564 .d'où viens-tu ?HdF.comment t'as atterri ici ?la dépendance.




Dernière édition par Orfeo Müller le Dim 6 Juin 2021 - 18:33, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lorenzo GalliniBon pour te remonter le moral
Lorenzo Gallini
https://www.ciao-vecchio.com/t7538-lorenzo-gallini https://www.ciao-vecchio.com/t8781-lorenzo-o-40-ans-o-boxeur
ID : Proserpine, Aurélie
Pronom : elle/iel
Faceclaim : Chris Evans, © proserpine
Style RP :
Pronoms RP: j'écris en il
Flashback : oui si cela est utile
RPs hot : avant/après, l'important c'est de s'accorder ensemble
Longueur : c'est sans pression, selon l'inspiration

Thème·s abordé·s : violence, deuil
Je suis absent-e : En présence réduite jusque fin juillet
Messages : 667 - Points : 1432
Orfeo Müller E5e2acc2e5dd2263088b9a963942e42c
Âge : 40 ans (18/02/1981)
Métier : Boxeur professionnel à la retraite devenu entraîneur
Orfeo Müller Empty
# Sujet: Re: Orfeo Müller ( le Lun 10 Mai 2021 - 0:25 )
Ahem... bonjour bonjour par ici Orfeo Müller 2458541263
J'ai hâaaate d'en lire plus olala Orfeo Müller 2805480963
Re bienvenue à la maison Orfeo Müller 3858275945


Take my hand, will you share this with me ? 'Cause darling without you. All the shine of a thousand spotlights, all the stars we steal from the nightsky. Will never be enough
Revenir en haut Aller en bas
Cleo GalliniTu te bonifies avec l'âge… ou pas
Cleo Gallini
https://www.ciao-vecchio.com/t8696-cleo-gallini https://www.ciao-vecchio.com/t8724-cleo-o-32-ans-o-infirmiere-a-l-hopital
ID : @Cinderella, Maxi
Pronom : Elle
Faceclaim : Emily VanCamp (@Cinderella + Doriana pour le Pokemon)
Style RP : Flashback : oui.
RPs hot : avant/après, pas pendant.
Longueur : j'écris sans pression, je m'adapte à mes partenaires, que vous fassiez 200 mots comme 3000, tout me va.
Pronom:: j'écris à la troisième personne du singulier, à "elle"

Sujets sensibles : Les relations toxiques; violence intra-familiales
Thème·s abordé·s : Féminisme; médecine
Messages : 2000 - Points : 2196
Orfeo Müller Tumblr_p4e76kUW1K1u4ypbyo6_400
Âge : 32 ans (03.03.1989)
Métier : Infirmières aux urgences
Orfeo Müller Empty
# Sujet: Re: Orfeo Müller ( le Lun 10 Mai 2021 - 5:34 )
Ouuuh mais qui voilà Orfeo Müller 2805480963

Rebienvenue chez toi avec ce bel homme Orfeo Müller 2805480963 Orfeo Müller 3858275945
Hâte d'en lire plus comme toujours !




I do what I do because it’s right! Because it’s decent! And above all, it’s kind! It’s just that…
-  Just kind
Revenir en haut Aller en bas
Misako CortesiTu te bonifies avec l'âge… ou pas
Misako Cortesi
https://www.ciao-vecchio.com/t5924-la-bougie-ne-perd-rien-de-sa- https://www.ciao-vecchio.com/t5926-la-fleur-qui-sepanouit-dans-ladversite-est-la-plus-rare-et-la-plus-belle-de-toutes-misako
ID : Sharky // Ingrid
Pronom : Elle
Faceclaim : Arden Cho @artacide @Genius Panda the best & Gifs by butterfly
Style RP :
Pronoms RP : Elle / Misa / Misako
Flashback : Oui.
RPs violent : Oui.
RPs hot : Avant, pendant, après, pas de soucis. Les rps de ce genre ne me dérange pas.
Longueur : J'écris sans pression, comme ça me vient et je sais m'adapter au besoin.

Sujets sensibles : Validisme, Zoophilie ainsi que la violence animale en générale et la psychophobie.
Thème·s abordé·s : Dépression ; mutilations ; idées suicidaires.
Messages : 651 - Points : 920
Orfeo Müller Original
Âge : 35 ans
Métier : Fleuriste
Orfeo Müller Empty
# Sujet: Re: Orfeo Müller ( le Lun 10 Mai 2021 - 11:31 )
He is back! Orfeo Müller 3858275945 Orfeo Müller 3203843487

Re-Biiienvenue dans ta maison Orfeo Müller 357267121




Feels like I'm going insanedisturbia
Revenir en haut Aller en bas
Louise BellecourBon pour te remonter le moral
Louise Bellecour
https://www.ciao-vecchio.com/t5572-louise-nobody-puts-baby-in-a- https://www.ciao-vecchio.com/t5608-louise-sweet-dreams-are-made-of-this
ID : BW, Marie
Pronom : Elle
Faceclaim : Sarah Gadon @Superdoriana <3
Style RP : Pronoms RP : Elle/Louise
Flashback : Oui.
RPs violent : Oui.
RPs hot : Avant, pendant et après tant qu'on en discute ensemble
Longueur : Cela dépend des sujets, je m'adapte facilement. Aucune pression

Thème·s abordé·s : Pression familiale
Messages : 659 - Points : 1345
Orfeo Müller 858f0fc94394acfb4275aea9a6763434ca6df304
Âge : 33 printemps (17/12/86)
Métier : Ancienne danseuse étoile, elle a tout laissé tomber pour s'acheter un fond de commerce et faire son petit salon de thé.
Orfeo Müller Empty
# Sujet: Re: Orfeo Müller ( le Lun 10 Mai 2021 - 12:35 )
Sebastian Stan Orfeo Müller 2925389477 Orfeo Müller 2167714111 Orfeo Müller 3432530790 Orfeo Müller 772027906 C'est tellement un bon choix d'avatar Orfeo Müller 3407175773
Rebienvenue chez toi avec ce personnage !!


Million dreams

≈ Sometimes, life gives you a second chance

Revenir en haut Aller en bas
Silena GiordanoTu te bonifies avec l'âge… ou pas
Silena Giordano
https://www.ciao-vecchio.com/t8737-silena-giordano https://www.ciao-vecchio.com/t8742-silena-o-32-ans-o-ingenieure-en-aerospatial
ID : Illy
Pronom : Elle
Faceclaim : M. Roxburgh © Djoan
Style RP : 1ère/3ème personnes, présent, 500 lignes environ, flashbacks possibles ; à l'aise avec tout pronom, temps, nombre de lignes de la part de mes partenaires.
Thème·s abordé·s : Abandon, homophobie.
Messages : 102 - Points : 167
Orfeo Müller Tumblr_inline_pjosnbFCMS1ricaxd_400
Âge : 32 ans.
Métier : Ingénieure en aérospatial pour le CIRA, elle travaille en ce moment sur le projet Daedalus de l'ESA.
Orfeo Müller Empty
# Sujet: Re: Orfeo Müller ( le Lun 10 Mai 2021 - 18:52 )
Je t'ai déjà dit tout le bien que j'en pensais mais pfiouu, j'ai hâte de le voir en action, celui-là. Orfeo Müller 2167714111 Orfeo Müller 2167714111

Re-bienvenue chez toi. Orfeo Müller 309882823


ALWAYS REACH FOR THE STARS
and i'd give anything to hear you say it one more time, that the universe was made just to be seen by my eyes. with shortness of breath, i'll explain the infinite. how rare and beautiful it truly is that we exist. • SIGN BY COM
Revenir en haut Aller en bas
Dante GaleoneTu te bonifies avec l'âge… ou pas
Dante Galeone
https://www.ciao-vecchio.com/t8545-dante-galeone https://www.ciao-vecchio.com/t8890-dante-o-36-ans-o-commandant-de-bord
ID : Sandrine
Pronom : Elle
Faceclaim : J. Dornan ©Longanis
Style RP : Pronoms RP : j'écris en Il. Flashback : non. RPs hot : avant/après. Pas le pendant. Longueur : sans pression. Autre : je ne lis pas le "Tu" qui m'est trop intrusif et je n'aime pas qu'on c/c mes dialogues dans les RP.
Thème·s abordé·s : deuil
Je suis absent-e : En pleine relance des personnages
Messages : 16169 - Points : 12017
Orfeo Müller Tumblr_inline_p7xbkxK5ji1selhrj_250
Âge : trente-cinq ans.
Métier : commandant de bord pour la compagnie aérienne Alitalia.
Orfeo Müller Empty
# Sujet: Re: Orfeo Müller ( le Lun 10 Mai 2021 - 19:03 )
@Orfeo Müller Rebienvenue chez toi loulou <3
Ce début de fiche Orfeo Müller Herz


Je sens quelque chose qui ne se dit pas, dont j’ignore la cause. C’est dans tes sourires, un je-ne-sais-quoi qui s’arrête au bord du désir. Quelle est cette voix, qui nous entraîne à renoncer sans regarder l’un vers l’autre ? Si c’est un choix, il faut qu’on s’aime, sans se lasser pour se garder l’un et l’autre. L’un près de l’autre.
Revenir en haut Aller en bas
Tommaso LazzariToujours frais après un litre de café
Tommaso Lazzari
https://www.ciao-vecchio.com/t7755-tommaso-lazzari https://www.ciao-vecchio.com/t7823-tommaso-o-31-ans-o-barman
ID : Maurane. ☆ Moo.
Pronom : Elle.
Faceclaim : Nicolas Simoes. ☆ Ironshy (Avatar).
Style RP : Pronoms : Il. Elle. ☆ Flash B. ☆ Sujets Hot. ☆ Entre 300 et 1000 mots.
Sujets sensibles : ...
Thème·s abordé·s : Alcool. ☆ Drogue. ☆ Violences.
Messages : 194 - Points : 215
Orfeo Müller Tumblr_n83ikcNTgN1rtjkxko2_250
Âge : Il est venu au monde le 27 novembre 1988. ☆ Il a 31 ans.
Métier : Il est employé au Intra Moenia au n° 21 de la rue Giuseppe F.
Orfeo Müller Empty
# Sujet: Re: Orfeo Müller ( le Lun 10 Mai 2021 - 19:41 )
(Re) Bienvenue chez toi. Orfeo Müller 4210718188


« en construction. »
Revenir en haut Aller en bas
Daya RaichandBon pour te remonter le moral
Daya Raichand
https://www.ciao-vecchio.com/t8668-daya-raichand#289871 https://www.ciao-vecchio.com/t8681-daya-o-36-ans-o-profession#290172
ID : Wanderlust
Pronom : Elle/she
Faceclaim : Freida Pinto : Ealitya + signa : endless love + gifs : Ealitya
Style RP : Pronoms RP : Elle
Flashback : Oui
RPs hot : avant/après. Pas le pendant.
Longueur : sans pression.

Sujets sensibles : //
Thème·s abordé·s : Violences conjugales, deuil
Je suis absent-e : Test
Messages : 1553 - Points : 2005
Orfeo Müller Gp22wJb
Âge : 35 ans
Métier : Professeur de piano au conservatoire de musique de Naples
Orfeo Müller Empty
# Sujet: Re: Orfeo Müller ( le Mar 11 Mai 2021 - 13:29 )
DJOOOOOOOOOO ! ORFEO A TOUS SES MEMBRES Orfeo Müller 3288895034 Orfeo Müller 3697028852
Bref, rebienvenue et bon courage pour cette fiche Orfeo Müller 3858275945


Interwined souls ♒︎Que deviendra le monde si nos femmes ont peur ? Il s'effondrera le monde ! Sa voûte sombrera et les étoiles qui constellent, se mêleront à la poussière des routes ! ▬ Toi peur ? Et de quoi ?© endlesslove.

Revenir en haut Aller en bas
Octavia SolomosBon pour te remonter le moral
Octavia Solomos
https://www.ciao-vecchio.com/t8701-octavia-solomos https://www.ciao-vecchio.com/t8723-octavia-30-ans-chef-d-entreprise
ID : Ashi
Pronom : Elle
Faceclaim : Blanca Suarez ©Moira Lazzari
Style RP : Pronoms RP: j'écris en je
Flashback : oui si c'est utile aux personnages
RPs hot : avant/pendant/après, l'important c'est d'être d'accord.
Longueur : C'est sans aucune pression, selon l'inspiration !

Thème·s abordé·s : Recherche d'identité; Meurtre; Agression; Drogue
Messages : 99 - Points : 136
Âge : 30 ans
Métier : Chef d'entreprise Marketing et Communication
Orfeo Müller Empty
# Sujet: Re: Orfeo Müller ( le Sam 22 Mai 2021 - 23:52 )
Re-bienvenue par ici ! Orfeo Müller 2805480963 Orfeo Müller 3858275945

J'ai hâte d'en savoir plus sur ce personnage ! Il est intriguant ! Orfeo Müller 1785980161


I want to break free

≈ i need times, to win against myself !

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Orfeo Müller Empty
# Sujet: Re: Orfeo Müller ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Orfeo Müller -
CIAO VECCHIO :: Gestion des Personnages :: Présentations :: Terminées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : 1, 2  Suivant