Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility

Revenir en haut
Aller en bas

Le Deal du moment :
Manette Xbox Séries X avec adaptateur sans-fil ...
Voir le deal
52.99 €

 

- would you be my dog-sitter ? | Elena -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Autour de Naples
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Henrik SolbergTu te bonifies avec l'âge… ou pas
Henrik Solberg
https://www.ciao-vecchio.com/t8654-henrik-solberg https://www.ciao-vecchio.com/t8669-henrik-o-41-ans-o-tailleur-de-pierre
ID : Proserpine, Aurélie
Pronom : elle/iel
Faceclaim : Alexander Skarsgård, © Proserpine
Style RP :
Pronoms RP: j'écris en il
Flashback : oui si cela est utile
RPs hot : avant/après, l'important c'est de s'accorder ensemble
Longueur : c'est sans pression, selon l'inspiration

Thème·s abordé·s : deuil, maladie, homophobie intériorisée
Je suis absent-e : En présence réduite jusque fin juillet
Messages : 296 - Points : 673
would you be my dog-sitter ? | Elena Tumblr_inline_p7lftb5KOO1rifr4k_540
Âge : 41 ans (22/12/1979)
Métier : Tailleur de pierre, il restaure principalement de vieux monuments
would you be my dog-sitter ? | Elena Empty
# Sujet: would you be my dog-sitter ? | Elena ( le Lun 17 Mai 2021 - 15:27 )
would you be my dog-sitter ?
Elena & Henrik
Henrik était sur le pied de guerre depuis 10 minutes maintenant, s'affairant à rassembler ses affaires pour son voyage de dernière minute sous les yeux d'Isis qui le regardait d'un air qui semblait blasé. Le suédois n'avait pas l'habitude de partir ainsi, même pour aussi peu de temps, même pour trois jours. Il avait ses petites habitudes, il n'aimait pas tellement les bousculer, du moins, il avait juste peur de sortir de sa zone de confort, il craignait de voir que changer pouvait être "bien", qu'évoluer pouvait lui être bénéfique. Seulement, à chaque pas en avant, Henrik était du genre à en faire quatre en arrière. Il semblait se complaire dans cette mélancolie dont il voulait pourtant sortir, un cercle vicieux en somme. Mais aujourd'hui, le tailleur de pierre allait quitter son chez lui pour trois jours. Trois jours sans ses repères habituels, trois jours dans un endroit qui lui est inconnu, il angoissait un peu à l'idée d'aller dans un endroit nouveau, mais il ressentait aussi cette excitation qu'il avait pu ressentir lorsqu'il était parti pour Paris, il y a des années de cela. C'était également trois jours sans sa fidèle Isis qui ne la quittait plus depuis un moment maintenant, mais il ne pouvait pas se permettre de l'emmener avec lui même si l'envie était bien là. Une fois son sac de voyage chargé dans la voiture, ainsi que tout le nécessaire pour sa chienne, il prend la direction de l'extérieur de la ville.

Il ne roule pas bien longtemps avant d'atteindre le haras d'Elena. Il aimait se rendre ici de temps à autre, notamment pour rendre visite à son amie et surtout pour sortir de la ville, retrouver cet air pur de la campagne et des grands espaces. La Suède lui manquait beaucoup parfois. Ses lacs, ses grandes étendues d'eau, de verdure, de glace, parfois aucune civilisation à des kilomètres à la ronde, le vide. Lorsqu'il rentrait au pays, régulièrement, le grand blond aimait s'isoler pendant de longues heures, le silence l’apaisait et il était difficile, pour lui, de revenir à la réalité après ça, trop décontenancé par le bruit qui lui revenait aux oreilles. Ici, c'était différent mais c'était presque autant reposant. Aussitôt sorti de la voiture, Isis le suit à la trace et il est aussitôt accueilli par une autre boule de poils. Henrik ne met pas trop de temps à comprendre que Neve, la boule de poils en question, était surtout là pour accueillir Isis et le cœur du blond se fait plus léger, au moins elle ne se sentira pas trop seule durant son séjour. Il laisse pour le moment les affaires dans la voiture et suit les deux chiennes qui se couraient après et qui prenaient la direction des boxes où se trouvaient les chevaux. Sans surprise, il y trouve Elena qu'il salue d'abord d'un geste de la main avant de venir déposer un baiser sur sa joue. « Salut ! L'avantage, c'est qu'en suivant Neve, c'est rare de ne pas te trouver ! » Il esquisse un sourire et s'appuie alors contre une botte de paille en croisant les bras. « Comment ça va ? J'espère que je ne tombe pas trop mal.. » Toujours cette crainte de déranger, d'être de trop.
code by exordium.




Walk on, with hope and
you'll never walk alone

by EXORDIUM.


Dernière édition par Henrik Solberg le Mar 1 Juin 2021 - 18:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Elena ComuzziTu te bonifies avec l'âge… ou pas
Elena Comuzzi
https://www.ciao-vecchio.com/t8825-elena-comuzzi https://www.ciao-vecchio.com/t8831-elena-o-40-ans-o-restauratrice-de-meubles-proprietaire-d-un-haras
ID : Maxi, @Cinderella
Pronom : Elle/iel
Faceclaim : Elsa Pataky (@Cinderella + Doriana pour le Pokemon)
Style RP : Flashback : oui.
RPs hot : avant/après, pas pendant.
Longueur : j'écris sans pression, je m'adapte à mes partenaires, je peux faire du 300/400 mots comme plus de 1000 ! J'écris à l'inspiration, et quand j'écris beaucoup je n'attends pas de même en face, chacun écrit comme il le sent !

Sujets sensibles : Les relations toxiques
Thème·s abordé·s : pression familiale; abandon des parents; grossesse à l'adolescence: féminisme
Messages : 64 - Points : 157
would you be my dog-sitter ? | Elena Tumblr_pm9dm3Nehx1y0fs57o7_400
Âge : 40 ans (2 février 1981)
Métier : Restauratrice de meubles et propriétaire d'un haras.
would you be my dog-sitter ? | Elena Empty
# Sujet: Re: would you be my dog-sitter ? | Elena ( le Mar 18 Mai 2021 - 15:48 )
would you be my dog-sitter ?
Elena & Henrik
Le soleil brillait dans le ciel de Naples, et brillait toujours quand Elena arriva chez elle, en début de soirée. Le ranch se vidait de ses derniers élèves du jour, quand la blonde posa les pieds sur les graviers de sa cour, Neve arrivant à toute vitesse du manège, où elle devait être, comme à son habitude. L'adorable chienne d'un an, à peine, accueillit comme toujours sa maîtresse: en lui sautant dessus, à la recherche de caresses, qu'elle reçut bien entendu. Comment refuser à cette bouille d'amour, tout l'amour qu'elle demandait ? Une question à laquelle la Comuzzi n'avait aucune réponse, et à vrai dire, elle s'en fichait. L'animal et sa maîtresse rejoignirent leur domicile, pour n'y rester que quelques minutes, avant que la belle blonde ne prenne la direction de son atelier: elle s'était promis de réparer la porte du box de Maximus ce soir. Le loquet était abîmé et risquait de céder à n'importe quel moment, sans compter la peinture de la personnalisation de la porte qui s'écaillait. Alors, au lieu de peindre sur sa terrasse, au soleil couchant, Elena allait s'occuper du box, désormais tranquille.
Après avoir enfilé une salopette en toile pratique, puis être passée chercher ses outils, la jeune femme prit la direction de l'écurie, et se mit rapidement au travail, non sans avoir échangé quelques mots avec Clara, à qui elle avait confié, à raison, la gérance du ranch quand elle l'avait racheté. Un échange doux et simple, des prises de nouvelles, des animaux comme des autres employés et des élèves, avant que la restauratrice n'aille s'attaquer à sa tâche, sa chienne à ses côtés. Une chienne qui se coucha à quelques mètres, surveillant de près sa maîtresse. Et tout autour, les chevaux hennissait, mangeait ou semblait les regarder de leur box respectif. Le box de Maximus était quant à lui vide, la blonde l'ayant fait mettre au pré le temps de la réparation, permettant à sa propriétaire de déboîter la porte de son support, huilant les gonds au passage, ces derniers grinçant. Un bruit des plus agaçant aux oreilles de l'italienne.

Elena s'occupa dans un premier temps du loquet, dévissant celui déjà en place, et rouillé par le temps et l'usure, pour le remplacer par un neuf, à la fois sur le battant du box que sur la porte de celle-ci. Une tâche qui occupa une bonne dizaine de minutes la Comuzzi, qui profitait de la bonne odeur équine autour d'elle. Ce qu'elle pouvait aimer cette odeur. Après avoir testé le tout, la jeune femme, reposa la porte au sol et ouvrit son coffret contenant sa peinture. Il était temps de redonner un petit coup de jeune aux couleurs qui s'écaillaient et ternies du prénom de Maximus, ainsi que les quelques dessins que la blonde avait fait pour accompagner le tout.
A genoux sur le sol, concentrée, pinceau à la main, chantonnant doucement pour elle-même, elle ne vit pas Neve se lever et partir. Ni ne l'entendit revenir accompagnée, trop focalisée sur sa tâche. Réparer et peindre sur bois n'étaient pas chose facile, même quand on en avait son métier. Ce n'est qu'en voyant une ombre se profiler dans son rayon de lumière, qu'Elena relève la tête, et tombe sur Henrik. Instinctivement, un doux sourire s'étend sur ses lèvres, tandis qu'elle repère dehors Neve et Isis qui jouaient ensemble. Adorables.

- Salut Henrik !

S'exclama la jeune femme en sautant sur ses deux pieds, posant le pinceau dans spn pot d'eau et essuyant ses mains sur sa salopette de travail.

- C'est vrai qu'elle est toujours, ou presque, à deux mètres de moi.

Répond-t-elle en souriant, après l'avoir embrassé sur la joue, le dévisageant de la tête aux pieds, une habitude qu'elle avait. Elle se demandait aussi ce qui amenait son ami ici, il n'avait pas prévu de son arrivée, mais après tout, il pouvait débarquer quand il voulait, comme tout le monde à vrai dire.

- Oh ça va, comme tu vois, je profite qu'il ne soit pas encore trop tard pour faire quelques menus travaux rapides. Mais tu ne tombes pas mal, non. Et toi, comment vas-tu ? Qu'est-ce qui t'amène avec la belle Isis ?

Isis qui justement venait à elle pour recevoir quelques caresses, rapidement rejointe par la jalouse Neve. Ainsi la Comuzzi se retrouva à caresser les deux chiennes.


code by exordium.




@Henrik Solberg




I am and always will be the optimist, the hoper of far-flung hopes and the dreamer
-  of improblable dreams
Revenir en haut Aller en bas
Henrik SolbergTu te bonifies avec l'âge… ou pas
Henrik Solberg
https://www.ciao-vecchio.com/t8654-henrik-solberg https://www.ciao-vecchio.com/t8669-henrik-o-41-ans-o-tailleur-de-pierre
ID : Proserpine, Aurélie
Pronom : elle/iel
Faceclaim : Alexander Skarsgård, © Proserpine
Style RP :
Pronoms RP: j'écris en il
Flashback : oui si cela est utile
RPs hot : avant/après, l'important c'est de s'accorder ensemble
Longueur : c'est sans pression, selon l'inspiration

Thème·s abordé·s : deuil, maladie, homophobie intériorisée
Je suis absent-e : En présence réduite jusque fin juillet
Messages : 296 - Points : 673
would you be my dog-sitter ? | Elena Tumblr_inline_p7lftb5KOO1rifr4k_540
Âge : 41 ans (22/12/1979)
Métier : Tailleur de pierre, il restaure principalement de vieux monuments
would you be my dog-sitter ? | Elena Empty
# Sujet: Re: would you be my dog-sitter ? | Elena ( le Mar 1 Juin 2021 - 16:32 )
would you be my dog-sitter ?
Elena & Henrik
Henrik n'aimait pas déranger, il aimait surtout se débrouiller par lui-même, mais il n'avait pas le choix ici, que de confier Isis à quelqu'un pour les trois jours à venir. Il avait pensé également à Daya, mais il n'avait pas envie de l'encombrer d'Isis et puis il avait pensé à Elena qui vivait dans un endroit vraiment propice. Isis pourrait se dépenser à loisir et gambader sur une surface plus grande que le jardin derrière sa maison. Et bien évidemment, il y a avait Neve qui serait une parfaite compagne de jeu. C'est ainsi que son choix s'est porté sur Elena. Le chantier sur lequel il allait intervenir s'étant décidé un peu à la dernière minute, le suédois n'avait pas eu le temps d'appeler son amie pour la prévenir de son arrivée et surtout pour lui demander de le dépanner. À vrai dire, il pensait surtout à son stress, à cette idée de quitter son cocon pendant plusieurs jours, loin de ses habitudes. Henrik était plutôt casanier et aimait toujours avoir deux longueurs d'avance dans ses projets, la spontanéité ne faisant plus vraiment partie de son vocabulaire depuis bien longtemps.

À son arrivée au haras, il est accueilli par Neve qui semble heureuse de retrouver Isis qui s'en donne à cœur joie, courant à toute vitesse vers un point invisible avant de revenir tout aussi vite signe qu'elle avait bien eu besoin de se dépenser. Henrik sourit, émet même un léger rire avant de suivre Neve et Isis qui le mène bien évidemment à la propriétaire des lieux. Elena était en train de remettre à neuf le battant d'un box lorsqu'il la rejoint et il observe un moment son travail qui, comme d'habitude, était impeccable. C'était comme ce qui les liait, entre autres choses : la restauration. Elle travaillait principalement le bois, et lui la pierre, mais iels redonnaient vie à ce qui dépérissait. « Je vois ça oui, c'est très réussi. » Il n'était généralement pas avare en compliments devant les travaux des autres, même si le bois n'était pas son domaine de prédilection, il savait reconnaître le talent lorsqu'il était présent.

Appuyé contre le ballot de paille, il regarde un instant les chiennes qui jouaient ensemble avec une Isis qui commençait à réclamer des caresses à la jeune femme. Il secoue légèrement la tête, amusé et un peu dépité aussi. « Elle ne sait pas se tenir, c'est effrayant. » C'était en fait très amusant à voir, lorsque sa chienne se couchait sur le flanc et roulait sur le dos pour réclamer des papouilles et autres caresses, elle le faisait à n'importe qui et cela pouvait être parfois très gênant, surtout dans la rue ou dans le parc. « Oh et bien écoute ça va bien. » "La routine" avait-il envie d'ajouter, mais il n'en fait rien, car il se souvient soudainement pourquoi il est ici, surtout sans avoir prévenu. « On m'a appelé un peu en urgence pour intervenir à Bari, il y aurait des travaux de restauration à faire sur le chœur de la cathédrale. Ce n'était pas prévu, il y a d'importantes fissures et il y a un risque d'effondrement. » Ces trois jours allaient surtout servir à estimer le temps de travail et surtout le chiffrer. Ils étaient plusieurs sur le coup, rien ne dit qu'il allait être choisi par le maître d'œuvre, mais si on l'avait appelé lui, personnellement, c'est qu'il y avait des chances. « Je dois rester trois jours sur place, habituellement, j'emmène Isis avec moi quand je le peux, mais je crains que cette fois, ce soit impossible. Ça te dérangerait si.. je te la laisse ? » Il détestait vraiment ça, non pas qu'il se doutait d'un refus, mais demander de l'aide était vraiment quelque chose qu'il ne supportait pas faire. « Je suis désolé, je débarque un peu sans prévenir et si j'avais le choix, je m'y prendrais autrement, mais j'avais pensé qu'elle serait bien ici. » Il esquisse un sourire, il était sincère et un peu suppliant aussi, mais pas trop. Et comme si cela ne suffisait pas, Isis se met à frotter sa patte tout contre la jambe de la jeune femme, comme pour attirer son attention.

code by exordium.




@Elena Comuzzi


Walk on, with hope and
you'll never walk alone

by EXORDIUM.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
would you be my dog-sitter ? | Elena Empty
# Sujet: Re: would you be my dog-sitter ? | Elena ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- would you be my dog-sitter ? | Elena -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Autour de Naples
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut